Jean-Pierre Foucault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Foucault.
Jean-Pierre Foucault
Description de cette image, également commentée ci-après

Jean-Pierre Foucault au salon du livre 2008, à Paris.

Naissance (67 ans)
Marseille (Bouches-du-Rhône)
Profession
Conjoint
Evelyne Jarre (non marié)
Famille
Virginie Foucault (fille)

Compléments

Distingué de la Légion d'honneur

Jean-Pierre Foucault, né le à Marseille dans les Bouches-du-Rhône, est un animateur de radio et de télévision français.

Présent sur les écrans de télévision depuis le milieu des années 1970, il est notamment célèbre pour avoir présenté L'Académie des neuf, Sacrée Soirée produite par Gérard Louvin, Intervilles, Miss France, et depuis 2000 le jeu Qui veut gagner des millions ? sur TF1. Il est un des rares animateurs à être salarié en CDI de la première chaîne de télévision française.

À la radio, il débute sur RMC en 1966, puis a animé différentes émissions sur RTL, Europe 1 et MFM. Il a animé ces dernières années le jeu Quitte ou double puis le jeu La Bonne Touche, toujours sur RTL en duo avec Cyril Hanouna, Christophe Dechavanne, Éric Laugérias puis avec Jade. Après avoir été remercié par RTL, il revient sur Europe 1 fin en tant que simple chroniqueur de l'émission quotidienne Les Pieds dans le plat animée par Cyril Hanouna.

À la suite d'une demande faite par Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille, il devient président bénévole du centre de formation de l'Olympique de Marseille. Il est par ailleurs à la tête de trois sociétés qui gèrent ses différentes activités et biens. Il est enfin membre du comité stratégique de France Pari, une société de paris en ligne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Foucault naît le à Marseille. Sa mère, Paula, née Pesa Łeba Leska et morte en octobre 2008, était juive polonaise. Les neveux de celle-ci ont été sauvés pendant la Seconde Guerre mondiale par son père, Marcel Foucault, lauréat à titre posthume de la médaille de « Juste parmi les nations » en [1].

Dans son autobiographie Le Sourire aux larmes, écrite par Claude Mendibil et publiée en 2005, Jean-Pierre Foucault raconte une partie très intime de sa vie personnelle, à savoir que sa mère a longtemps caché son passé de juive polonaise rescapée de la barbarie nazie et que son père, Marcel, a été assassiné par des inconnus à Alger le . Il raconte à nouveau cette même histoire en 2012 dans sa seconde autobiographie, La Couleur des souvenirs.

Jean-Pierre Foucault partage sa vie avec Évelyne Jarre[2], sans être marié. Il a une fille d'un précédent mariage, Virginie Foucault.

Radio[modifier | modifier le code]

En 1967, il entre sur la chaîne de radio RMC grâce à un concours d'animateur[3] (c'est son ami d'enfance Claude Moreau qui l'inscrit). Il est sélectionné en compagnie d'un autre débutant, Patrick Topaloff. Renvoyé six mois après, il travaille deux ans sur la chaîne concurrente Europe 1 avant de revenir sur la radio monégasque de 1969 à juin 1989, avec son ami Léon (aujourd'hui animateur sur France Bleu Provence).

En juin 1989, il quitte RMC pour RTL où il anime dès le début septembre une émission matinale. En 1994, après avoir passé 5 ans à RTL, il revient à RMC en tant que directeur des programmes avant d'être remercié en 1998 par les nouveaux actionnaires à la suite de la privatisation de la radio[4].

En 1998, il anime pendant une année l'émission Cette année-là sur MFM dont il est aussi actionnaire[5], réalisée par Emmanuel Petit. Celui-ci[6] deviendra à partir de son bras droit, et ce jusqu'en 2011 date à laquelle, Emmanuel Petit devient concepteur de programmes TV et radio[7] à l'international, metteur en scène de théâtre et responsable artistique en Suisse et à New York.

En 2001, il relance le jeu du Quitte ou double sur la radio RTL[8] alors en crise à la suite du départ de Philippe Bouvard.

Dès septembre 2007, il présente le jeu La Bonne Touche sur RTL[9], en duo avec Cyril Hanouna jusqu'au 8 juin 2011, date à laquelle il reprend seul et sans explication aux auditeurs, la présentation de l'émission à la suite de l'interdiction faite à Cyril Hanouna par la direction de RTL de continuer à coanimer ce programme en raison de son départ programmé en septembre vers Virgin radio[10]. Il coanime La Bonne Touche avec Christophe Dechavanne à compter du [11] sur RTL jusqu'à la fin de la saison 2010-2011. À partir du mois de septembre 2011, il coanime l'émission avec Éric Laugérias puis Jade, mais l'émission quotidienne devient hebdomadaire chaque week-end entre 11 h 30 à 12 h 30 voyant malheureusement son audience décliner[12] la dernière année, surtout le samedi.

Début juillet 2014, RTL décide de se séparer[13] de Jean-Pierre Foucault[14] [15]. Ce dernier retrouvera épisodiquement Cyril Hanouna comme simple chroniqueur à partir d' dans son émission Les Pieds dans le plat programmée à 16 h sur Europe 1[16]. Il est remplacé dans sa tranche de fin de matinée des week-ends sur RTL par Philippe Bouvard qui arrête Les Grosses Têtes pour animer une nouvelle émission, Allô Bouvard[17],[18].

Télévision et animations[modifier | modifier le code]

Des années 1970 aux années 1990[modifier | modifier le code]

En 1976, il anime ses premières émissions de télévision Ring Parade sur Antenne 2 grâce à Guy Lux. En 1982, il bénéficie du succès du jeu L'Académie des neuf[3]. On y retrouvait, comme invités récurrents, Micheline Dax, Amarande, Sophie Garel, Isabelle Mergault, Laurence Badie, Marie-Pierre Casey, Catherine Lachens, Carlos, Sim, Enrico Macias, Jean Lefebvre, Philippe Castelli, Gérard Hernandez et Gérard Loussine.

En 1986, il présente, sous les traits d'un juge de tribunal, Affaire suivante[19].

Débauché par TF1, en , il anime l'émission de variétés Sacrée Soirée pendant sept saisons (1987-1994), produite par Gérard Louvin. Il sera pour la petite histoire, le 1er animateur à signer un CDI avec la chaîne nouvellement privatisée. La dernière saison pour remonter une audience en baisse, il s'entoure d'Amanda Lear, de Julien Courbet et de Laurent Baffie. Plus tard, pour expliquer l'arrêt de l'émission, l'animateur déclare avoir fait « l'année de trop ! ».

Le , il coprésente Euro Disney : L'Ouverture avec David Hallyday.

En 1994, pour faire oublier Sacrée Soirée, TF1 lui fait présenter Le monde est fou ! mais faute d'audience l'émission ne durera pas plus d'une année. À partir de 1995, accompagné de la compagnie Roger Louret, il présente une nouvelle émission de variétés pour TF1, Les Années tubes qui durera 5 ans, et les élections de Miss France chaque mois de décembre.

En 1999, il présente en direct avec Evelyne Dhéliat une émission exceptionnelle pour l'an 2000 : 5 millions pour l'an 2000. L'émission était un divertissement durant lequel 100 candidats s'opposaient sur des questions de rapidité pour parvenir au trio final.

Les années 2000[modifier | modifier le code]

En 2000, après l'arrêt des Années tubes, il tente de lancer une nouvelle émission de variétés, Le Grand Soir, réalisée par son ami Gilles Amado qui, après trois numéros avec des audiences moyennes, est stoppée.

À partir de , il présente un nouveau jeu de questions Qui veut gagner des millions ?, inspiré de Who Wants to Be a Millionaire?. C'est un grand succès d'audience qui ne se démentit qu'à la fin des années 2000.

En , il s'essaye au talk-show de deuxième partie de soirée pour TF1 avec On vous aura prévenu mais, faute d'audience, le programme est arrêté après quatre numéros.

Depuis novembre 2003, il présente chaque année Le Festival du Cirque de Grenoble.

En 2003, TF1 le choisit pour animer un autre jeu d'inspiration américaine (intitulé The Chair) : Zone rouge. Mais après deux années de diffusion avec quelques interruptions, ce jeu est déprogrammé en raison d'audiences déclinantes.

En , il coanime avec Christophe Dechavanne l'émission Je suis une célébrité, sortez-moi de là !. Toutefois, fait rarissime pour TF1, la première partie de soirée de la finale est battu par le téléfilm de France 2. On retiendra surtout une polémique entre Marielle Goitschel et Omar Harfouch. Et le fait que les candidats devaient, lors de certaines épreuves, manger des insectes vivants ou morts.

En janvier 2007, il soutient et croit en l'arrivée d'un nouveau président pour l'OM : Jack Kachkar. Quelques semaines plus tard, ce "repreneur" sera déclaré non solvable.

En , il présente le retour de Sacrée Soirée sur TF1 pour fêter les 20 ans de l'émission. C'est un succès avec presque 7 000 000 de téléspectateurs. Deux autres numéros suivent en décembre 2008 et décembre 2009 avec une audience déclinante.

En 2008, il présente sur TF1 le dimanche en fin d'après-midi Jouez pour 5 fois plus. Mais faute d'audience, TF1 stoppera assez rapidement la diffusion de ce jeu.

En , il présente sur TMC J'ai mon mot à dire, une seule et unique émission qui n'a pas convaincue le public et la chaîne, avec des enfants, produite par sa fille Virginie et Cyril Hanouna. Le même mois, il coanime en compagnie de Laurence Boccolini et Bernard Pivot, Français, La Grande Interro, 40 questions sur la langue française : sens des expressions, pièges, faux amis, vocabulaire, grammaire, etc.

En 2009, on le voit dans une publicité pour Citroën tournée sur le plateau du jeu Qui veut gagner des millions ?.

Les années 2010[modifier | modifier le code]

En 2010, il coprésente sur TF1 La ferme célébrités en Afrique mais, faute d'audience après trois numéros, le prime time est décalé en seconde partie de soirée.

En 2010, il présente sur TF1 La Soirée du rire (trois millions de téléspectateurs et 20,6 % de part de marché) et il coanime Les Stars se dépassent pour ELA (seulement 2,9 millions de téléspectateurs et 13,8 % de part de marché).

En , il présente, sans la présence de Geneviève de Fontenay (qui présentera pour la première fois le lendemain sa propre élection Miss Nationale), l'élection de Miss France 2011 avec 6,9 millions de téléspectateurs. Les parts de marché sont excellentes pour la case : 34,1 % sur les quatre ans et plus et 38,1 % sur les ménagères de moins de cinquante ans.

En , il annonce sur RTL l'arrêt de la formule actuelle de Qui veut gagner des millions ? dans sa version quotidienne.

En janvier 2011, il annonce animer pour le mois de juin une nouvelle version quotidienne de Qui veut gagner des millions, déjà connue dans plusieurs pays, notamment l'Australie, sous le nom de Millionnaire Hot seat. Mais le projet est annulé.

En juillet 2011, il est simple chroniqueur dans une émission spéciale consacrée au mariage du prince Albert II de Monaco et de Charlene Wittstock sur TF1 présentée par Jean-Claude Narcy, Sandrine Quétier, Denis Brogniart et Nikos Aliagas[20]. Pour ce programme France 2 arrive largement devant TF1 avec presque le double de téléspectateurs.

À partir de janvier 2014, il présente sur TF1 en alternance avec Vincent Cerutti, Sandrine Quétier et Estelle Denis, le tirage du loto et de l'Euromillion.

À partir de février 2014, il devait présenter une grande tournée « Sacrée Soirée » dans 50 villes de France et dans des pays francophones. Mais faute de réservations, cette tournée est annulée le 13 janvier 2014[21].

En avril 2014, il devait présenter le jeu Quizz ou Buzz, sous le titre Le Dernier Buzzer dans un pilote réalisé pour TF1 mais le projet a été abandonné [22].

Football (Olympique de Marseille)[modifier | modifier le code]

En 1996, son ami et maire de Marseille Jean-Claude Gaudin[23], le nomme président de l'Association OM, afin qu'il dirige, accompagné de professionnels, le centre de formation. L'association représente les amateurs, détient le numéro d'affiliation à la ligue professionnelle, ce qui permet au club de jouer ainsi qu'à la marque OM.

Le 1er mars 2007 est annoncé, soutenu médiatiquement par Jean-Pierre Foucault[24], le rachat de l'Olympique de Marseille par Jack Kachkar. Mais le 22 mars 2007, Robert Louis-Dreyfus rompt les négociations avec Jack Kachkar, ce dernier est ensuite condamné pour escroquerie dans l'offre de reprise de l'OM à 10 mois de prison avec sursis, 50 000 euros d'amende, et 500 000 euros de dommages et intérêts. Jean-Pierre Foucault ne s'est ensuite jamais expliqué sur cette affaire[25].

Engagements[modifier | modifier le code]

  • En 1989, il participe à l'opération « Pour toi Arménie » autour d'une chanson écrite par Charles Aznavour, en solidarité avec l'Arménie à la suite d'un important tremblement de terre en décembre 1988.
  • En 2006, il est le parrain de la deuxième édition de la Life parade, une parade pro-vie organisée chaque année[26],[27].
  • En 2008, il est le parrain de la SPA avec des porte-clés représentant des animaux vendus au profit de l'association.
  • En 2009, il est à nouveau le parrain de la SPA avec cette fois des calendriers avec sa photo vendus au profit de l'association.

Engagements à Marseille[modifier | modifier le code]

  • Jean-Pierre Foucault est le président de l'Association OM qui gère le centre de formation[3].
  • En 2005, il devient président de la nouvelle chaîne locale marseillaise LCM.
  • En 2009, il annonce par mail aux salariés son départ du poste de Président de LCM, la chaîne n'ayant pas atteint ses objectifs.
  • En décembre 2010, il annonce l'ouverture de l'ECS, l'école de communication à Marseille dont il est conseiller et actionnaire.
  • En 2014, il soutient à titre personnel Jean-Claude Gaudin aux élections municipales.

Ses émissions[modifier | modifier le code]

À la radio[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Jean-Pierre Foucault a publié sous son nom avec des auteurs/rédacteurs plusieurs livres :

  • Les éclats de rire de Jean-Pierre Foucault et Léon, RMC Éditions, 1985
  • Le dictionnaire de l'académie des 9, RMC Éditions, 1986 (auteurs référencés dans l'ouvrage)
  • Sacrés régimes, Éditions Carrère, 1988
  • Est-ce que la mer est belle aujourd'hui ?, TF1 Éditions, 1998 (auteurs référencés dans l'ouvrage)
  • Le Sourire aux larmes, Calmann-Lévy, 2005 (auteur Claude Mendibil)
  • La Boîte à câlins, coécrit avec de nombreuses célébrités, (recueil de textes pour enfants au profit de la chaine de l'espoir), Michel Lafon, juin 2006
  • Les cigales sont de retour, Éditions Albin Michel, 2006 (auteurs référencés dans l'ouvrage)
  • Ces voitures qu'on Aime tant, Michel Lafon, septembre 2007 (Isbn : 978-2-7499-0687-4 / Ean 13 : 9782749906874) (auteurs référencés dans l'ouvrage)
  • Ce n'est pas mon dernier mot !, Albin Michel, 2008 (auteur Albert Algoud)
  • Les 60 ans de la 2CV, Michel Lafon, octobre 2008 (auteurs référencés dans l'ouvrage)
  • Les 90 ans de Citroën, Michel Lafon, octobre 2009 (auteurs référencés dans l'ouvrage)
  • 200 ans de Peugeot, Michel Lafon, 28 octobre 2010 (auteurs référencés dans l'ouvrage)
  • La couleur des souvenirs, Albin Michel, 2012
  • Les voitures des années 60, Michel Lafon, 10 octobre 2013

Filmographie[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1972 : Beaucoup d'amis, Un seul amour et New York city - 45 tours - avec Mimi Filipacci - orchestre sous la direction de Hervé Roy.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean-Pierre Foucault à Jérusalem : son père célébré parmi les Justes », sur vsd.fr,‎
  2. « Foucault, le coeur à Marseille », sur leparisien.fr
  3. a, b et c « Jean-Pierre Foucault », sur tvmag.lefigaro.fr
  4. « RMC - "Sacrée démission" ! », sur radioactu.com,‎
  5. « Montmartre FM - La station devient MFM », sur radioactu.com,‎
  6. « précision », sur http://www.nrj12.fr/la-chaine-3282/acteurs-actrices-3539/artiste/fiche/13561-jean-pierre-foucault.html
  7. « l'assistant de JP Foucault devient concepteur de programmes »
  8. « RTL - Arrivée officielle de Jean-Pierre Foucault », sur radioactu.com,‎
  9. Julien Lalande, « Audiences radio : le match des animateurs stars », sur ozap.com, Webedia,‎ (consulté le 18 juillet 2014)
  10. « Cyril Hanouna : la direction de RTL met les choses au clair après son départ pour Virgin Radio », sur tele.premiere.fr,‎
  11. « RTL - Christophe Dechavanne rejoint "La Bonne Touche" », sur radioactu.com,‎
  12. « baisse des audiences RTL / Foucault »
  13. « tv mag. RTL ne garde pas JP FOUCAULT »
  14. « RTL se sépare de JP Foucault »
  15. « Les adieux de Jean-Pierre Foucault à RTL », sur ozap.com,‎ (consulté le 17 juillet 2014)
  16. « Jean-Pierre Foucault arrive sur Europe 1 », sur tvmag.lefigaro.fr,‎ (consulté le 17 juillet 2014)}
  17. Metronews, « Cyril Hanouna débauche Jean-Pierre Foucault », sur metronews.fr, TF1,‎
  18. Kevin Boucher, « RTL officialise le départ de Jean-Pierre Foucault », sur Pure media, Webedia,‎
  19. « Affaire suivante », sur imdb.com
  20. (fr) Alexandre Raveleau, « Stéphane Bern contre Nikos Aliagas pour le Mariage du Prince Albert », sur toutelatele.com,‎ .
  21. http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/television/79265/jean-pierre-foucault-prive-de-sacree-soiree.html
  22. http://www.programme-tv.net/news/tv/43665-exclu-premieres-images-buzzers-jeu-tf1-foucault/
  23. http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/television/80037/jean-pierre-foucault-soutient-le-maire-ump-de-marseille.html
  24. http://www.footmarseille.com/news-1672/foucault-a-aussi-rencontre-kachkar.html
  25. http://www.lesechos.fr/26/03/2007/LesEchos/19885-123-ECH_robert-louis-dreyfus-renonce-a-vendre-l-om-a-jack-kachkar.htm
  26. (fr) Jean-Marc Manach, « Jean-Pierre Pernaut journaliste avant-gardiste », sur Owni,‎ .
  27. (fr) « Jean-Pierre Foucauld parraine la "marche pour la vie", dernier erzatz de la com' anti-ivg », sur ProChoix,‎ .
  28. http://www.youtube.com/watch?v=E7nafNAAq7g à écouter sur YouTube
  29. Carnet mondain du point, 26 septembre 2003

Liens externes[modifier | modifier le code]