Les Caillols

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Caillols
Les Caillols : la grand-rue et l'église
Les Caillols : la grand-rue et l'église
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Ville Marseille
Arrondissement municipal 12e
Démographie
Population 9 742 hab. (2012)
Géographie
Coordonnées 43° 18′ 13″ nord, 5° 26′ 45″ est
Transport
Tramway Tramway de MarseilleLigne 1 du tramway de Marseille  Les Caillols
Bus Autobus de MarseilleLigne 7 Ligne 7T Ligne 9 Ligne 10 Ligne 12 Ligne 12B Ligne 12S Ligne 91 Bus de nuit 509Bus de nuit 540
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Les Caillols

Géolocalisation sur la carte : Marseille

Voir sur la carte administrative de Marseille
City locator 14.svg
Les Caillols

Les Caillols est un quartier du 12e arrondissement de Marseille.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom Caillol est à la fois un patronyme et un toponyme, l'un et l'autre largement répandus en Provence, sous des formes variées. L'annuaire téléphonique de Marseille possède plus de 100 entrées pour le nom Caillol. À Marseille il existe, outre les Caillols, un quartier nommé la Cayolle (9e arrondissement), à Bouc-Bel-Air un hameau nommé les Caillols, et dans les Hautes-Alpes une commune nommée Saint-Michel-de-Chaillol (variante vivaro-alpine du nom) et un hameau nommé Chaillolet.

Deux frères nommés Caillol achetèrent un jour une propriété située dans un vallon au pied de Saint-Julien. Comme cela est arrivé à plusieurs autres endroits de la périphérie marseillaise (Château Gombert, les Camoins, etc.), la paroisse voisine prit leur nom, puis le village.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce village, paisiblement installé au creux d'un vallon, à l'abri de la colline de Saint-Julien et à l'écart de la vallée de l'Huveaune, était jusqu'au début du XXe siècle, un de ces nombreux petits villages campagnards entourant la ville de Marseille. On y parvenait en montant d'abord à Saint-Barnabé, puis en redescendant dans le vallon par ce que les vieux marseillais appellent encore le « chemin » des Caillols, ou éventuellement en contournant la colline par la Pomme. On y pratiquait une agriculture de subsistance, un peu d'élevage, et quelques bourgeois y avaient leurs "campagnes".

Au cours des années 1950, l'urbanisation commença à approcher du village. Quelques villas grignotèrent la colline, un groupe de HLM s'installa à l'entrée du village, puis des lotissements émergèrent aux environs, ainsi qu'un stade et enfin un collège. La fin du siècle vit la création du centre urbain des Caillols, ensemble résidentiel et commercial partagé avec le quartier voisin de la Pomme, et desservi depuis 2007 par la ligne 1 du tramway de Marseille, son terminus.

Le vieux village reste néanmoins intact, avec son église, sa grand-rue, sa place et ses ruelles.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Quartiers limitrophes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Statistiques quartiers 12e arrondissement de Marseille