En liberté !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Liberté (homonymie).
En liberté !
Réalisation Pierre Salvadori
Scénario Pierre Salvadori
Benoît Graffin
Benjamin Charbit
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films Pelléas
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 107 minutes
Sortie 2018

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

En liberté ! est un film français réalisé par Pierre Salvadori, sorti en 2018.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Veuve de son mari policier, un lieutenant de police découvre que son défunt époux, célébré en héros, était corrompu et sans scrupules, un vrai ripou. Dans l'espoir de réparer ses erreurs, elle connaît des situations délicates.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Yvonne raconte chaque soir à son jeune fils les exploits extraordinaires de son père Jean, commissaire de police mort en héros deux ans auparavant. Elle-même lieutenant de police, elle regrette d'être dans un bureau au lieu de participer aux enquêtes sur le terrain. Lors d'un interrogatoire de routine, elle apprend que Jean était en fait un flic corrompu qui a notamment fait emprisonner Antoine, un homme jusque-là sans histoire, pour le braquage d'une bijouterie. Louis, un collègue secrètement amoureux d'elle, convainc Yvonne de ne rien révéler et de laisser Antoine purger les dernières semaines de sa peine au lieu de relancer la machine judiciaire.

Antoine sort donc de prison peu de temps après. Yvonne, prise de remords, le suit et constate que ses années d'emprisonnement l'ont profondément perturbé. Antoine retrouve sa femme, Agnès, qui l'a attendu, mais il a parfois des réactions étranges, voire violentes : il commet de petits larcins et frappe avec une grande violence plusieurs personnes qui s'en prennent à lui à la sortie d'une boîte de nuit. À chaque fois, Yvonne lui permet de s'en sortir sans problème.

Errant le long d'une route après s'être brouillé avec sa femme, il saute dans la mer, aussitôt suivi d'Yvonne, qui le filait toujours. Ils se retrouvent sur la plage et rentrent en ville en volant une voiture. Yvonne, stupéfaite et très attirée par lui, rentre toutefois chez elle, où Louis garde son fils ; elle se donne à lui à sa grande surprise.

Le lendemain, Antoine est amené au poste suite à un incident. Surprise, Yvonne s'assied sur un banc où attendent des prostituées afin qu'Antoine ne comprenne pas qu'elle est policière.

Croyant désormais qu'elle est prostituée, ce qui ne change rien à leur relation, il l'invite au restaurant, mais Louis fait échouer ce rendez-vous en entraînant Yvonne dans une prétendue filature. Désespéré, Antoine prend en otage le personnel du restaurant et finit par y mettre le feu. Yvonne le sort de ce mauvais pas et le cache dans une boîte sado-masochiste clandestine désaffectée. Antoine quitte sa femme pour y retrouver Yvonne, mais passe des menottes à celle-ci pour aller braquer la bijouterie qui est à l'origine de son emprisonnement : ainsi, une vraie culpabilité pourra-t-elle donner un sens à toutes ces années d'enfermement qui ont détruit sa jeunesse.

Yvonne se libère et rejoint Antoine dans la bijouterie. Elle l'aide à récupérer les bijoux et l'oblige à s'enfuir. Il va rejoindre sa femme avec les bijoux, tandis qu'Yvonne se laisse arrêter.

Plus tard, Yvonne sort de prison et retrouve Louis, qui s'est occupé de son fils pendant tout ce temps.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données Allociné.

Distribution[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section proviennent de la base de données Allociné.

Production[modifier | modifier le code]

Pré-production[modifier | modifier le code]

Le film est annoncé publiquement à la rentrée 2016[4]. Il a pour titre provisoire Remise de peine.

Lieux de tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage débute à la mi-novembre 2016[5] et se poursuit jusqu'en février 2017[6].

Sortie[modifier | modifier le code]

La sortie du film dans les salles françaises est initialement prévue pour septembre 2017[11]. Il sort finalement le 31 octobre 2018[15].

Critique[modifier | modifier le code]

En liberté !

Score cumulé
SiteNote
Allociné4.3 étoiles sur 5
Compilation des critiques
PériodiqueNote
CinéSéries4.0 étoiles sur 5
Télérama3.0/4 étoiles

La critique française est dans l'ensemble très favorable au film. Élisabeth Franck-Dumas, dans Libération, décrit les mensonges, fictions et illusions dont se servent les personnages tout au long du film[16], tandis que Jacques Morice, dans Télérama, souligne « la haute qualité de ses dialogues poétiques »[17]. Jacques Mandelbaum, dans Le Monde, note tout de même « une certaine pesanteur au démarrage »[18].

Pour Nathalie Simon du Figaro, « Pierre Salvadori signe un film hilarant dans lequel chaque protagoniste est embringué dans un tourbillon de folie façon Monty Python. [...] Salvadori ne s'est peut-être jamais autant lâché. Son scénario délirant semble né d'un esprit enfiévré. Où va-t-il chercher tout ça? »[19].

Pour Théo Ribeton des Inrockuptibles, « Avec En liberté !, Pierre Salvadori signe la comédie de l'année »[20].

Box-office[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Prix[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://cineuropa.org/nw.aspx?t=newsdetail&l=fr&did=342216
  2. « En liberté ! », sur Quinzaine des réalisateurs (consulté le 10 septembre 2018)
  3. « Anthony Ursin, 11 ans, "le futur Benoît Magimel" », LaProvence.com,‎ (lire en ligne, consulté le 2 avril 2017)
  4. AlloCine, « Pierre Salvadori retrouve Audrey Tautou et accueille Adèle Haenel », AlloCiné,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mai 2017)
  5. « Audrey Tautou retrouve le réalisateur de Hors de Prix », Orange cinéma,‎ (lire en ligne, consulté le 2 avril 2017)
  6. « Remise de peine : tournage imminent pour Pierre Salvadori », sur Cineuropa - le meilleur du cinéma européen (consulté le 2 avril 2017)
  7. « LA CIOTAT : Travaux en cours dans la ville - La lettre économique et politique de PACA », La lettre économique et politique de PACA,‎ (lire en ligne, consulté le 2 avril 2017)
  8. « Le Jour et la Nuit - Une soirée explosive sur le tournage de « Remise de peine » de Pierre Salvadori », sur www.lejouretlanuit.net (consulté le 2 avril 2017)
  9. Comité d'Interet de Quartier de l'Estaque, « L'Espace Mistral sous les flammes des projecteurs ..... », Le Petit Estaquéen,‎ (lire en ligne, consulté le 2 avril 2017)
  10. (en) « Tournage du film Remise de Peine by Cremerie de Paris.com », sur cremeriedeparis.com (consulté le 29 avril 2017)
  11. a et b « Val-d'Oise : tournage d'un film avec Audrey Tautou, à Argenteuil », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mai 2017)
  12. « Pontoise : l’ancienne CCI transformée en commissariat pour un tournage », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 mai 2017)
  13. « REPORTAGE : Croissy-sur-Seine, terre de tournage - », Yvelines Première,‎ (lire en ligne, consulté le 2 avril 2017)
  14. « Croissy : Pierre Salvadori en tournage à l’espace Chanorier », leparisien.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 2 avril 2017)
  15. Unifrance.
  16. Élisabeth Franck-Dumas, « Pierre Salvadori : l'humour libre », Libération,‎ (lire en ligne).
  17. Jacques Morice, « En liberté ! Un festival de cafouillages poético-burlesques », Télérama,‎ date inconnue (lire en ligne).
  18. Jacques Mandelbaum, « « En liberté ! » : fantaisie policière par-delà la mort », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  19. Nathalie Simon, « En Liberté !, burlesque et déjanté », sur Figaro, (consulté le 23 novembre 2018).
  20. Théo Ribeton, « Avec "En liberté !", Pierre Salvadori signe la comédie de l'année », sur Inrockuptibles, (consulté le 23 novembre 2018).
  21. JP-Boxoffice.com ; page du film En liberté !, consulté le 1 février 2019.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Baptiste Roux, « On achève bien les héros », Positif, no 693, Paris, Institut Lumière/Actes Sud , novembre 2018, p. 16-18, (ISSN 0048-4911)
  • Franck Garbaz et Gregory Valens, « Entretien avec Pierre Salvadori. Le vraisemblable ne m'intéresse pas », Positif , no 693, Paris, Institut Lumière/Actes Sud , novembre 2018, p. 20-24, (ISSN 0048-4911)

Liens externes[modifier | modifier le code]