Cette page est en semi-protection longue.

Soprano (rappeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soprano (homonymie).
Soprano
Description de cette image, également commentée ci-après

Soprano sur la scène des Vieilles Charrues en 2015.

Informations générales
Surnom Sopra, Sopra M'baba
Nom de naissance Saïd M'Roumbaba
Naissance (37 ans)
Marseille, Bouches-du-Rhône, Drapeau de la France France
Activité principale Rappeur, chanteur
Genre musical Hip-hop, rap français, pop-rap
Années actives Depuis 1995
Labels Street Skillz, Parlophone/Warner (depuis 2013)
Site officiel www.soprano-lesite.fr

Soprano, de son vrai nom Saïd M'Roumbaba, né le , à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône[1], est un rappeur, chanteur et compositeur français d'origine comorienne. Soprano débute dans le rap avec le groupe Psy 4 de la rime dans les années 1990. Il se lance dans des projets solo et sort un premier album en 2007 Puisqu'il faut vivre.

Biographie

Jeunesse et débuts

Soprano, de son vrai nom Saïd M'Roumbaba, né le , à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, dans une famille comorienne de confession musulmane. Son père est homme à tout faire sur des pétroliers et sa mère, femme de ménage. Il grandit dans les quartiers Nord de Marseille, d'abord au plan d'Aou puis aux Balustres[2]. Il débute dans le rap français avec le groupe Psy 4 de la rime composé d'Alonzo, Vincenzo (ses cousins) et DJ Sya Styles, repérés par Akhenaton (IAM). Il réside actuellement dans le centre-ville de Marseille[3]. Il est musulman pratiquant[4].

En 1995, Soprano monte avec Alonzo, Vincenzo (ses cousins) et Sya Styles (son ami d'enfance) le groupe KDB (Kids Dog Black[5]) qui deviendra ensuite Psy 4 de la rime. Ils font des apparitions sur diverses compilations et bandes originales comme Sad Hill Impact, Time Bomb, Zonzon ou Comme un aimant. Ils signent ensuite chez 361 Records, label d'Akhenaton, et sortent en 2002 leur premier album Block Party.

De Street Skillz à Puisqu'il faut vivre

En 2002, alors que l'album des Psy 4 de la rime Block Party connaît du succès, il ouvre son label Street Skillz Records avec son DJ, Mej et Cesare, un rappeur et compositeur marseillais. Ensuite, ils sortent les compilations Block Life 1, 2, 3 et 4 sur lesquelles participent de nouveaux rappeurs. C'est sur le quatrième volume de cette compilation qu'on découvre pour la première fois la chanson Dernière Chance de Soprano et Léa Castel, qui connaît le succès seulement en 2008 lors de la sortie de l'album de Léa Castel. Puis en 2004, le label sort les mixtapes We Copy the Remix (dont le concept est de remixer des morceaux américains), Block Style (Soprano et Le Rat Luciano) (dont le concept est de regrouper les meilleurs couplets de Soprano et Le Rat Luciano, et Mains pleines de ciment vol.1 avec la nouvelle génération du rap français, comme L'Algérino, Mino, etc).

Le mixtape Psychanalyse avant l'album précède la sortie de Puisqu'il faut vivre, son premier album solo édité en 2007. Il reprend l'idée de la série télévisée Les Soprano, où le héros se confie souvent à son psychanalyste, et s'entretient avec la voix de la journaliste Pascale Clark entre les morceaux[6]. Puisqu'il faut vivre se vend à plus de 200 000 exemplaires[7]. Les singles Halla Halla, À la bien et Ferme les yeux et imagine-toi en duo avec Blacko (Sniper) sont issus de l'album. Dans le clip de À la bien apparaissent les frères Cantona, la Swija, Psy 4 de la rime, Mino, Mej, Léa Castel et beaucoup d'autres. Ce titre est une « sorte d'hymne à la bonne humeur, [une] expression marseillaise par excellence[8] ».

« Envoie le mic à Marseille, on l'fait... à la bien ! Pour les mecs en bas des blocks, on l'fait... à la bien ! »

En 2008 est édité Live au Dôme de Marseille, enregistré durant la tournée ayant suivi la sortie de son premier album[5]. Lors de la cérémonie « L'année du hip-hop 2008 », qui récompense les artistes hip-hop français, Soprano est nommé « meilleur artiste de l'année ». Puisqu'il faut vivre remporte le prix du meilleur album, et À la bien celui de la meilleure chanson[9].

Du Corbeau aux NRJ Music Awards 2012

En juillet 2010, il sort sa mixtape De Puisqu'il faut vivre à La Colombe qui contient tout ce qu'il a fait en un an et demi, avec sept inédits. Le clip Darwa est tourné à Marseille, et Outro aura un mini clip. Le 4 octobre, le label Hostile Records édite son album La Colombe, qui se classe premier des ventes d'albums en France[10] et devient disque d'or[11]. Trois singles en sont extraits, Crazy, Hiro, interprété avec la chanteuse Indila, et Châteaux de sable, chanté en duo avec Awa Imani.

En 2011 sort l'album Le Corbeau, ainsi que le double album La Colombe et le corbeau, qui réunit ses deux derniers disques. C'est ma life, Dopé, Regarde-moi, et Sale Sud Anthem sont édités en single. Il obtient également du succès avec le morceau Cherie Coco en featuring avec Magic System. Il chante aussi dans la chanson Tranne Te Megamix avec les rappeurs: Fabri Fibra, Redman, Marracash, Dargen D'Amico et Entics. Toujours en 2011, il est choisi comme jury pour l'émission Sing Off sur France 2. Il participe au projet Paris Africa dont tous les droits sont reversés à l'association Paris Africa, et il est nominé aux NRJ Music Awards 2012 dans la catégorie Groupe/duo francophone avec le single C'est ma life feat. DJ Abdel[12] ainsi qu'en 2013 dans la même catégorie pour le titre Coup de cœur ft. Kenza Farah.

« Malgré nos différences, les soucis et les coups de gueules, on a cru en nous, en notre coup de foudre, Saïd c’est toi et moi, le reste on s’en fout ! »

— Coup de cœur, feat. Kenza Farah

Il fait aussi un duo avec Amel Bent pour Génération Goldman où il reprend la chanson Quand la musique est bonne.

Cosmopolitanie

Cosmopolitanie est le quatrième album solo de Soprano, il est sorti le . De l'album sont extraits six singles : Ils Nous Connaissent Pas, Cosmo, Fresh Prince, Clown, Millionnaire et Barman. Millionnaire et Barman sont présents sur la réédition En route vers l'Everest.
L'album s'est à ce jour vendu à plus de 455 000 exemplaires[13].

Cinquième album, L'Everest, nouvelle tournée

Le Soprano dévoile en exclusivité sur Skyrock son nouveau titre Le Diable ne s'habille plus en Prada, premier extrait de son cinquième album intitulé L'Everest dont la sortie est fixée au . En plus de ce nouveau single, il annonce dans La Radio Libre de Difool qu'il tiendra un concert à l'AccorHotels Arena le et un autre concert au Stade Vélodrome le [14].

Influences et style musical

Parmi ses influences, Soprano cite notamment Michael Jackson, Daniel Balavoine, Kanye West, Jay-Z, Lil Wayne, Eminem ainsi que les new-yorkais Mobb Deep. Dans une chanson, il cite le MC blanc de Détroit, Eminem, le MC de New York, Nas et celui de LA, Dr.Dre comme des influences. Il apprécie également la world music[11], entre autres le couple de musiciens maliens Amadou et Mariam et l'ivoirien Tiken Jah Fakoly[15]. De ce fait il est également insipiré par Le Rat Luciano ou plus généralement la Fonky Family ainsi que par Keny Arkana. Le rappeur dit appartenir à « l'école de IAM », et vouloir « casser les clichés que les gens ont du rap en général : vulgarité, négativité, violence, ghettoïsation[15]. »

Vie privée

Saïd est l’aîné d'une famille de cinq enfants. Il a deux frères qui sont eux aussi rappeurs : Djamal alias Diego (du groupe la Swija) et Zakaria alias K-rlos (du groupe Liaison Meurtrière) ; et deux sœurs Sakina et Naïma.

Saïd n'a pas connu son premier enfant, un garçon prénommé Kamil, né alors qu'il n'avait que 16 ans[16]. Il a été placé à l'aide sociale à l'enfance par sa mère. La chanson Parle-moi de l'album Puisqu'il faut vivre s'adresse à cet enfant[17]. Saïd s'est marié en juin 2006 avec Alexia. De cette union naissent trois autres enfants : une fille prénommée Inaya née le 12 juillet 2007, un fils Lenny né le 22 janvier 2009 et une seconde fille, Luna née le 10 mars 2012.

Il est également le cousin germain de Vincenzo et Alonzo, deux rappeurs de son groupe Psy 4 de la rime mais également de Djamel Bakar, joueur de football du Montpellier Hérault Sport club.

Discographie

Article détaillé : Discographie de Soprano.

Filmographie

Année Titre Pays Rôle Note
2010 Conte de la frustration Drapeau de la France Lui-même Rôle secondaire
2014 Les Déguns Drapeau de la France Lui-même (saison 1, épisode 8) Caméo
2015 Drapeau de la France Lui-même (saison 2, épisode 10) Caméo

Télévision

Année Titre Pays Rôle
2010 Sing-Off 100 % Vocal Drapeau de la France Jury
2014 Frères d'armes Présentation d'Ali M'Houmadi

Distinctions

Article détaillé : Liste des distinctions de Soprano.
  • L'année du Hip Hop 2008 : Meilleur artiste rap, Meilleure chanson, Meilleur album

Notes et références

  1. « Biographie de Soprano », sur booska-p.com (consulté le 28 février 2011).
  2. Cécile Baquey, « Soprano, le Comorien le plus célèbre au monde se livre », Outre-Mer première,‎ (consulté le 24 mars 2015).
  3. Interview Rap-Elite, 2014.
  4. Pauline Delassus, « Soprano rappe la mise », sur Paris Match,‎ (consulté le 14 mars 2015).
  5. a et b Jamila Wahid, « Biographie de Soprano », Music Story
  6. Gilles Médioni, « Soprano : « Le jour où j'ai joué au foot avec Zidane » », L'Express,‎ (consulté le 24 mars 2014).
  7. Jean-Jacques Fiorito, « Les étoiles montantes de la planète Marseille », La Provence,‎ (consulté le 24 mars 2014).
  8. Le rap est la musique préférée des Français, Don Quichotte, (ISBN 978-2-35949-196-8), « Soprano et les Psy 4 de la rime, puissamment positifs », p. 249
  9. « L'année du hip-hop 2008 : Soprano grand gagnant », Première,‎ (consulté le 24 mars 2014).
  10. Magali Vogel, « Soprano pèse ses mots », France-Soir,‎ (consulté le 24 mars 2014).
  11. a et b Théophile Pillault, « Soprano, en noir et blanc », La Marseillaise,‎ (consulté le 24 mars 2014).
  12. « NRJ MUSIC AWARDS 2012 », sur http://nrjmusicawards.nrj.fr,‎ (consulté le 24 juin 2014).
  13. « Clip "Mon Everest" : Soprano et Marina Kaye prennent leur revanche à Chicago », sur Chartsinfrance,‎ (consulté le 22 novembre 2016)
  14. « Soprano dévoile Le Diable ne s'habille plus en Prada et quelques dates de concerts », sur Skyrock,‎ (consulté le 7 juin 2016)
  15. a et b Thierry Soulard, « Soprano : Mon concept, c'est de casser les clichés  », La Nouvelle République,‎
  16. Emmanuel Marolle, « VIDEOS : Soprano pèse ses mots », Le Parisien,‎ (lire en ligne).
  17. Emmanuel Marolle, « Soprano consacré à l'Olympia », Le Parisien,‎ (ISSN 0767-3558)

Liens externes