Gare de La Pomme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Pomme
Image illustrative de l’article Gare de La Pomme
Le dispositif d'accueil des voyageurs de la gare.
Localisation
Pays France
Commune Marseille
Quartier La Pomme
Adresse Place du 14 juillet
13011 Marseille
Coordonnées géographiques 43° 17′ 26″ nord, 5° 26′ 28″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Provence-Alpes-Côte d'Azur
Caractéristiques
Ligne(s) Marseille-Saint-Charles à Vintimille (frontière)
Voies 3
Quais 1 latéral (côté sud)
Altitude 45 m
Historique
Mise en service 20 octobre 1858
Correspondances
Bus voir Intermodalité

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
La Pomme

Géolocalisation sur la carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur

(Voir situation sur carte : Provence-Alpes-Côte d'Azur)
La Pomme

Géolocalisation sur la carte : Bouches-du-Rhône

(Voir situation sur carte : Bouches-du-Rhône)
La Pomme

Géolocalisation sur la carte : Marseille

(Voir situation sur carte : Marseille)
La Pomme

La gare de La Pomme est une gare ferroviaire française de la ligne de Marseille-Saint-Charles à Vintimille (frontière), située sur le territoire de la ville de Marseille, au cœur du quartier de La Pomme, à l'est de la ville, dans le 11e arrondissement, dans le département des Bouches-du-Rhône, en région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Elle est mise en service en 1858 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM). C'est une halte ferroviaire de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) desservie par des trains régionaux du réseau TER Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Après une fermeture d'un an, la gare rouvre le 14 décembre 2014 sous une forme nouvelle sans bâtiment voyageurs, détruit pour faire place à une 3e voie.

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 45 mètres d'altitude, la gare de La Pomme est située au point kilométrique (PK) 6,237 de la ligne de Marseille-Saint-Charles à Vintimille (frontière), entre les gares de Marseille-Blancarde et de Saint-Marcel.

Histoire[modifier | modifier le code]

Carte postale ancienne présentant les deux voies, les quais et le bâtiment voyageurs.
L'intérieur de la gare vers 1900.

La gare de La Pomme est inscrite dans le projet définitif de la ligne de Marseille à Toulon concédée à la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM). Dans son rapport du 25 juillet 1857[1], l'ingénieur en chef du contrôle des travaux Guillaume indique qu'elle sera encadrée par les gares, ou stations, de Marseille et Saint-Marcel. La gare est mise en service le 25 octobre 1858[2], lors de l'ouverture de la section de Marseille à Aubagne. Elle est située à côté du village de La Pomme, qui compte alors plusieurs milliers d'habitants, en bordure de l'Huveaune[3].

Dans la nomenclature 1911 des gares, stations et haltes de la Compagnie, c'est une station ouverte au service complet de la grande vitesse « à l'exclusion des voitures, chevaux et bestiaux », et seulement « à certaines périodes affichées dans la station »[4].

Nom[modifier | modifier le code]

Comme sa voisine Saint-Marcel, la gare de la Pomme, bien que située sur le territoire de la commune de Marseille, ne comporte pas le nom de Marseille dans son appellation officielle : de toutes les gares de voyageurs en activité à Marseille, seules Marseille-Saint-Charles et Marseille-Blancarde portent officiellement le nom de Marseille.

Création d'une 3e voie[modifier | modifier le code]

Dans les années 2000, la gare de la Pomme, qui est affectée au trafic local (TER), voit aussi passer un important trafic « grandes lignes » (TGV Paris - Nice, Intercités Bordeaux - Nice et Strasbourg - Côte d'Azur). La cohabitation des deux types de trafic limite fortement le développement de la desserte locale. Pour permettre l'amélioration de cette desserte, la région a programmé, avec RFF, la création d'une 3e voie entre Marseille et Aubagne[5], nécessitant d'importants travaux dont les premières tranches commencent en 2009[6].

Ce projet a des incidences importantes sur la gare de La Pomme, puisqu'il impose une restructuration des infrastructures de la gare, notamment le nombre de quais, le nombre d'accès, le passage des voies par les voyageurs et la destruction du bâtiment voyageur pour dégager la place à la création de cette voie supplémentaire[7].

Ce projet suscite débats et réactions[8] car nécessite le fermeture de la gare pour une durée de deux ans[7]. La fermeture a finalement lieu le 15 décembre 2013[9] pour une seule année et rouvre le 14 décembre 2014[10].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

La nouvelle halte en 2014.

Accueil[modifier | modifier le code]

Halte SNCF[11], c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à entrée libre. Elle ne dispose néanmoins pas d'un automate pour l'achat de titres de transport[11]. Cette halte comprend un quai unique desservant une seule voie au sud pour les deux sens de circulation[8].

Desserte[modifier | modifier le code]

La Pomme est desservie chaque jour par des trains TER PACA assurant la liaison entre Marseille-Saint-Charles et Aubagne[12].

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Elle est desservie par le réseau des bus de Marseille (lignes : 12, 12B, 12S, 40, 91 et 540) et est située à proximité du Pôle d'Echanges des Caillols avec la Ligne 1 du Tramway et la ligne départementale 240. Un parking avec une zone de dépose est prévu sur le site à la place du bâtiment voyageur détruit [8].

Modélisme ferroviaire[modifier | modifier le code]

La gare de La Pomme (sous sa forme précédant les travaux de transformation en halte) est reproduite sur une maquette, de la ligne Marseille-Nice, présentée par le Musée Pierre Sémard de l'« association régionale des cheminots amis du rail », à l'étage de la gare de Carnoules[13].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site gallica.bnf.fr, Rapports et délibérations - Conseil général du département des Bouches-du-Rhône, Marseille, 1857 p. 119-120 intégral (consulté le 17 août 2011)
  2. Adolphe Laurent Joanne, Itinéraire général de la France, L. Hachette et C(ie), 1863 p. xlii lire (consulté le 17 août 2011).
  3. De Lyon à Mediterranean, Hachette, 1862 p. 339 lire (consulté le 24/10/2009).
  4. Nomenclature des gares, stations et haltes du Chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée, 1911, p. 23 lire sur le Site gallica.bnf.fr (consulté le 20 janvier 2015) ; pour les renvois (6 et 13) lire p. 50
  5. « Marseille-Aubagne création d’une 3ème voie », article sur le site de la Direction Régionale de l’Équipement PACA, archivé sur wikiwix (consulté le 25 octobre 2009).
  6. « Aubagne-Marseille : travaux en cours pour la 3e voie ferrée », article de La Provence du 1er mars 2009 (consulté le 25 octobre 2009).
  7. a et b [PDF] Visite chantier du 20 janvier 2011, document sur le site officiel de RFF (consulté le 4 janvier 2015).
  8. a b et c « Le Projet de troisième voie Marseille-Aubagne : Trois voies et un seul quai pour la gare de La Pomme », article de la ‘’FNAUT’’ (consulté le 25/10/2009).
  9. « Infos trafic : Fermeture de la gare de la Pomme pour un an », article sur le site des déplacement en Bouches-du-Rhône Le Pilote.
  10. « Service Annuel 2015 – Les principales évolutions de la Ligne Marseille – Les Arcs », article du 2 décembre 2014 sur le site officiel de la ligne (consulté le 4 janvier 2015).
  11. a et b Halte ferroviaire La Pomme, sur le site TER officiel (consulté le 25 avril 2016).
  12. [PDF] Fiche horaire no 1 du TER PACA, valable du 14 décembre 2014 au 27 juin 2015 (consultée le 4 janvier 2015).
  13. Site Musée Pierre Sémard, la maquette, « une caténaire 25 KV avec une section de séparation 1,5 KV en gare de La Pomme » lire (consulté le 25/10/2009).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Iconographie[modifier | modifier le code]

  • Photographe inconnu, La Pomme - La Gare, Carte postale n° 6, I.P., avant 1919.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Marseille-Saint-Charles Marseille-Blancarde TER Provence-Alpes-Côte d'Azur Saint-Marcel Aubagne