Dans la tourmente (film, 2011)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dans la tourmente (homonymie).
Dans la tourmente
Description de cette image, également commentée ci-après
Hameau des Laurons à Martigues
un site de tournage extérieur

Réalisation Christophe Ruggia
Scénario Christophe Ruggia
Acteurs principaux
Sociétés de production Le Bureau
France 3 Cinéma
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Film politique
Thriller
Durée 107 minutes
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Dans la tourmente est un film français réalisé par Christophe Ruggia, projeté pour la première fois en 2011 au festival Cinemania puis sorti en salles en 2012[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un jeune couple, Hélène et Franck, réside sur une côte industrialisée de la région marseillaise où Franck travaille. Celui-ci découvre que sa direction prépare secrètement la délocalisation de son usine, entraînant le licenciement des salariés et que, de plus, cette restructuration dissimule une malversation. Franck et son copain Max, désenchantés, décident alors de faire main basse sur les deux millions d'euros enfermés dans le coffre de la direction. Improvisé par des amateurs, le braquage va vite tourner au désastre.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinction[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

C'est, avec 82 423 entrées, le cinquième film français le moins rentable de 2012[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Unifrance
  2. a et b Exclusif : les tops et les flops du cinéma français en 2012 sur BFM TV.com, publié le , Simon Tenenbaum et Jamal Henni.
  3. Ciné-Ressources (Cinémathèque française)
  4. Plus précisément dans la région industrielle du pourtour de l'Étang de Berre et jusqu'aux rives de la Côte Bleue où sont implantés raffineries de pétrole, complexe pétrochimique de Martigues-Lavéra et centrale thermique de Martigues-Ponteau. Source : dossier de presse du film chez Wild Bunch Distribution.

Liens externes[modifier | modifier le code]