Cette page fait l’objet d’une mesure de semi-protection étendue.

Valère Germain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Germain.

Valère Germain
Image illustrative de l’article Valère Germain
Valère Germain avec l'AS Monaco en 2016.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Olympique de Marseille
Numéro 28
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (28 ans)
Lieu Marseille (France)
Taille 1,80 m (5 11)
Période pro. depuis 2011
Poste Attaquant
Pied fort Droit
Parcours junior
Saisons Club
1994-1996 Drapeau : France SO Cassis
1996-2002 Drapeau : France ASPTT Orléans
2002-2004 Drapeau : France US Orléans
2004-2005 Drapeau : France LB Châteauroux
2005-2011 Drapeau : France AS Monaco
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2011-2017 Drapeau : France AS Monaco 198 (49)
2015-2016 Drapeau : France OGC Nice 040 (14)
2017-Drapeau : France Olympique de Marseille 075 (21)
Total 313 (84)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2011Drapeau : France France espoirs 004 0(0)
2012 Drapeau : France France -20 ans 004 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 6 décembre 2018

Valère Germain, né le à Marseille, est un footballeur français qui évolue au poste d'attaquant à l'Olympique de Marseille. Il est le fils du footballeur Bruno Germain.

Valère passe la majorité de sa formation à Orléans, dont deux dernières saisons à l'USO. En 2005, il intègre le centre de formation de l'AS Monaco avec lequel il devient professionnel. Il débute réellement en équipe première lors de sa relégation en Ligue 2 en 2011. Devenu vice-capitaine, Germain s'impose en attaque et, au bout de deux saisons, participe à la remontée du club en Ligue 1. Racheté par un milliardaire russe, le club monégasque recrute alors largement mais Valère garde la confiance des entraîneurs et découvre la Ligue des champions. Pour la saison 2015-2016, Germain est prêté à l'OGC Nice avec qui il réalise sa meilleure saison en Ligue 1 avec quatorze buts. Revenu en Principauté, il participe au titre de champion de France et à la demi-finale de C1 2016-2017 monégasques. Germain est alors transféré à l'Olympique de Marseille où il connaît une finale de Ligue Europa dès la première saison.

En équipe nationale, Valère Germain est appelé en équipe de France espoirs en 2011. Il joue quatre rencontres avec les Bleuets. L'année suivante, il intègre la sélection inférieure en âge et l'équipe de France des moins de 20 ans avec qui il joue autant de matchs et inscrit deux buts.

Biographie

Jeunesse et formation

Valère Germain naît à Marseille le 17 avril 1990 alors que son père, Bruno Germain originaire d'Orléans, joue sous les couleurs de l'Olympique de Marseille. Il doit son prénom à la pièce de Molière, l'L'Avare[1]. Jeune enfant, il débute le football en 1994 dans le club de la ville où habitent ses parents, au SO Cassis. Son père revient dans sa ville natale. Valère intgère l'ASPTT Orléans pendant six ans puis intègre l'US Orléans en 2002.

Germain croise Bulot au pôle espoirs avant de le retrouver à Monaco.

Pour la saison 2004-2005, Germain intègre le pôle espoirs de la Ligue du Centre, aux côtés notamment de Frédéric Bulot et Gilles Sunu, et le centre de formation de la Berrichonne de Châteauroux. Il se souvient : « Je n'ai fait qu'un an car, la première année, j'avais un problème à un genou. A l'époque, j'ai joué une saison à la Berrichonne avec les 14 ans nationaux que dirigeait Jean-Luc Aubard. Puis, j'ai signé à Monaco en cours de saison »[2]. Valère Germain est alors déjà au lycée, alors que ses coéquipiers sont en troisième, ayant un an d'avance sur le plan scolaire[3],[4]. Réputé pour ses courses répétées et son efficacité devant le but, Germain est déjà vu comme un joueur à fort potentiel[5].

En 2005, il est donc recruté par l'AS Monaco[6]. Valère Germain remporte le championnat de France des réserves professionnelles en 2008 aux côtés notamment de Nicolas N'Koulou, Distel Zola, Frédéric Bulot ou encore Yannick Sagbo[7]. Il signe son premier contrat professionnel avec l'ASM en 2009[8] mais continue de faire ses armes en équipe réserve. Début mai 2011, Germain inscrit un triplé en CFA à Anglet (3-3). Il intègre ensuite le groupe professionnel et ne le quittera plus[6]. Entre 2007 et 2011, il inscrit trente buts en 97 rencontres.

Révélation en Ligue 2 avec Monaco (2011-2013)

Le , il dispute son premier match en Ligue 1 face à l'AS Saint-Étienne (1-1), Guy Lacombe le faisant remplacer Georgie Welcome à la 72e minute du match. Il rentre trente minutes lors de la défaite (0-2) contre l'Olympique lyonnais, marquant la relégation du club monégasque en Ligue 2. Il intègre aussi l'équipe de France espoirs[6].

Malgré le rachat de l'ASM par le milliardaire Rybolovlev, Germain garde sa place.

Germain marque son premier but en professionnel lors de la défaite monégasque contre le Stade de Reims (1-2) lors de la 3e journée de Ligue 2 le . L'AS Monaco réalise un début de saison très loin de ces attentes, pointant à la dernière place du classement après dix journées seulement et une seule victoire au compteur. L'entraîneur Laurent Banide est remplacé par Marco Simone à l'automne. Le technicien italien accorde sa confiance à Valère Germain. En décembre, le président Étienne Franzi confirme que le club a été racheté par le milliardaire russe Dmitri Rybolovlev. Lors de la 17e journée de Ligue 2 au Havre AC, Germain marque deux fois ce qui permet d'obtenir le match nul (2-2), quatrième et cinquième but et premier doublé en Ligue 2 pour le jeune monégasque. L'effectif bénéficie de neuf arrivées lors du mercato hivernal afin d'assurer le maintien. Mi-février, l'équipe compte cinq points de retard sur le 17e, mais redresse la barre grâce à une série de dix matches sans défaites, dont cinq victoires consécutives, qui voit ainsi les asémistes émerger à cinq points du podium. Le club princier va se classer en fin de saison à une honorable 8e place. Germain est le Monégasque qui a participé au plus de matchs (34) de championnat durant la saison et termine deuxième meilleur buteur du club en championnat avec 8 buts, à égalité avec Ibrahima Touré toutes compétitions confondues. Fin juin 2012, Germain prolonge son contrat jusqu'en 2015.

Au début de saison 2012-2013, Claudio Ranieri devient entraîneur de l'ASM. Le club effectue un important recrutement, dont l'achat des joueurs offensifs Lucas Ocampos et Emmanuel Rivière, mais Valère Germain conserve néanmoins sa place de titulaire. Il inscrit un but lors de la première journée contre le Tours FC (victoire 4-0). Il récidive lors de la 3e journée en offrant le but de la victoire contre Istres (3-2) et délivrant les deux passes décisives sur les autres buts. Cette saison-là, il marque 14 buts en Ligue 2 avec notamment deux doublés d'affilée contre le Havre et Dijon. Lors du match retour contre le Havre, il marque dès la première minute, pour le but le plus rapide de la saison monégasque. Valère ets élu joueur du mois UNFP en février 2013. L'AS Monaco occupe le podium durant toute la saison et l'obtient le titre de champion. Durant l'exercice, l'entraîneur transalpin le nomme même à plusieurs reprises capitaine. Valère Germain est le second joueur le plus utilisé lors de la saison 2012-2013, après Ibrahima Touré, avec 39 matchs sur les 44 disputés par le club. Le duo Touré-Germain est également en tête du classement des buteurs du club avec respectivement 21 et 16 buts toutes compétitions confondues. Germain termine aussi meilleur passeur décisif du club en championnat avec sept offrandes. Il contribue grandement à la remontée du club parmi l'élite et au titre de champion de son club, ce qui lui vaut une prolongation de contrat jusqu'en 2017 de la part des dirigeants. En fin de saison, Germain fait partie des nommés pour le Trophées UNFP 2013 de meilleur joueur de Ligue 2. Il n'est pas élu mais est présent dans l'équipe type de la saison 2012-2013.

Remplaçant de luxe monégasque (2013-2015)

Placé à ses côtés, Germain est ensuite relégué sur le banc au profit de Berbatov.

La saison 2013-2014, signant le retour en Ligue 1, est plus difficile pour Valère Germain. Barré en début d'exercice à cause d'une blessure et du rendement de Radamel Falcao et d'Emmanuel Rivière, il se contente de bouts de matchs et ne participe qu'à six rencontres de championnat sur les dix-neuf premiers de son club. Néanmoins, lors de la 21e journée, Claudio Ranieri décide de le titulariser à Toulouse (victoire 0-2), à la place de Rivière dont les dernières sorties ne sont plus convaincantes. Puis, lors du 16e de finale de Coupe de France contre Chasselay, titulaire pour la deuxième fois d'affilée, il adresse sa première passe décisive de la saison de la tête pour Falcao. Lors du match suivant contre Marseille, il est toujours dans le onze de départ et ouvre le score pour son équipe, marquant son premier but en Ligue 1. En seconde partie de saison, les baisses de forme et les blessures forcent Ranieri à changer son équipe-type, tout en conservant le 4-4-2 losange. Ainsi, la longue absence de Falcao et le manque d'efficacité de Rivière permettent l'émergence d'un duo composé de Dimitar Berbatov et Germain. Ce dernier enchaîne les titularisations et marque contre Lorient la semaine suivante, puis contre Reims, à Lyon, où il retrouve d'ailleurs le brassard de capitaine, et enfin Valenciennes. Jusqu'à la fin de la saison, il conserve une place de titulaire en l'absence de Falcao et finit avec cinq buts et deux passes décisives en 23 rencontres. L'ASM est vice-champion de France derrière le Paris SG.

Lors de la saison 2014-2015, Germain participe à toutes les rencontres du début de saison, réussissant notamment une passe décisive pour Berbatov et marquant le but de la victoire dans les ultimes secondes au Montpellier HSC, lors de la 7e journée de Ligue 1. Leonardo Jardim en fait ensuite un « remplaçant de luxe », rentrant souvent en fin de match. Valère découvre la Ligue des champions de l'UEFA et prend part à trois des dix rencontres monégasques, éliminés en quart-de-finale la Juventus FC. En championnat, l'ASM termine troisième. Germain prend part à d'avantage de rencontre que l'année précédente (29) mais cumul moins de minutes jouées et buts inscrits (4).

Confirmation en prêt puis Coupe d'Europe (2015-2017)

Le duo Ben Arfa-Germain permet à Nice de se qualifier en Ligue Europa.

Le 8 juillet 2015, au cours du mercato estival, Germain est prêté pour une durée d'un an sans option d'achat au rival local, l'OGC Nice[9],[10]. Lors de la première journée de la saison 2015-2016, Germain marque son premier but sous les couleurs niçoises en ouvrant le score face à son club formateur, l'AS Monaco (défaite 1-2)[11]. La journée suivante, il délivre une passe décisive pour Alassane Pléa contre le promu Troyes mais la rencontre se finit par un nul (3-3)[12]. L'attaquant inscrit son second but niçois à Angers, permettant à Nice de ramener le point du match nul 1-1[13]. Lors de la 9e journée, Germain marque deux buts contre le FC Nantes mais, alors que le score est à 2-2, le match est arrêté par des pluies diluvienne à la mi temps et sera à rejouer en intégralité, les buts étant annulés. Germain atteint tout de même la trêve hivernale avec sept buts en L1. Lors de la 37e journée de Ligue 1, Valère Germain emmène l'OGC Nice en coupe d'Europe (4e place), en inscrivant un doublé contre l'AS Saint-Étienne. Valère termine sa première saison complète en première division avec quatorze buts inscrits en prenant part à toutes les journées. Il est le second meilleur buteur du club derrière Hatem Ben Arfa avec qui il partage le rôle de meilleur passeur.

Suite à sa saison flatteuse avec Nice, Valère Germain est approché par des clubs comme le Bétis Séville ou Southampton, mais Monaco souhaite le conserver[14]. Le 27 juillet 2016, il rejoue pour la première fois depuis son prêt sous le maillot monégasque durant un match de Ligue des champions contre le Fenerbahçe. Au match retour, Germain s'illustre en marquant à deux reprises et contribue à la qualification de Monaco en vue des barrages[15]. Le club parvient à se qualifier pour les phases de poule de la C1. Germain attend le 1er octobre pour inscrire son premier but en Ligue 1 de la saison lors d'une écrasante victoire 7-0 contre le FC Metz[16]. Valère marque ensuite lors des deux rencontres suivantes. Le 2 novembre, il ouvre le score contre le CSKA Moscou (4-0) pour la 4e journée de C1. À la fin du mois, il marque un doublé contre l'Olympique de Marseille à l'occasion de la 14e journée (4-0). Début janvier, Germain permet à l'ASM d'éliminer l'AC Ajaccio pour son entrée en Coupe de France en ouvrant le score (2-1), puis inscrit un nouveau doublé en L1 à la fin du mois contre le FC Lorient (4-0). Confronté à l'éclosion de Kylian Mbappé, Valère Germain perd peu à peu sa place de titulaire suite aux performances de son partenaire, mais garde un comportement exemplaire[17]. Le 4 avril, Germain inscrit un doublé en quart-de-finale de Coupe de France contre le Lille OSC. Le 19 du même mois, il inscrit le troisième but face au Borussia Dortmund (3-1) qui confirme la qualification en demi-finale de Ligue des champions, où l'ASM est éliminée par la Juventus FC. À l'issue de la saison, Valère Germain est champion de France avec Monaco et le meilleure buteur du club en Coupe de France avec trois buts en cinq rencontres.

Olympique de Marseille (depuis 2017)

Germain (à g.) contre Salzbourg en Ligue Europa 2017-2018.

Le , Germain quitte la Principauté et s'engage quatre ans avec l'Olympique de Marseille pour huit millions d'euros plus deux millions en bonus[18].

Germain inscrit un triplé pour son premier match au Stade Vélodrome le 27 juillet 2017 lors du troisième tour préliminaire de Ligue Europa face au KV Ostende[19]. Le 24 août, alors qu'il n'a pas marqué lors des trois premières journées de Ligue 1, Valère marque un doublé contre le NK Domžale, qualifiant pour la phase de groupe. Le 10 décembre 2017 en L1 pour le compte de la 17e journée, l'OM rencontre Saint-Étienne, son équipe gagne le match 3-0 et Germain inscrit son premier but en championnat sous les couleurs marseillaises à la 11e minute avant de signer un doublé à la 71e. Début 2018, Germain marque à plusieurs reprises en championnat ainsi qu'en 16e de finale aller de la Coupe d'Europe contre le SC Braga (3-0). Au terme de la saison, Marseille termine quatrième de L1 et surtout finaliste de la Ligue Europa. Germain est d'avantage efficace au niveau européen avec sept buts en 17 matchs qu'en championnat (neuf pour 35).

En équipe nationale

Quelques semaines après avoir débuté au niveau professionnel, Valère Germain est appelé pour la première fois en équipe de France espoirs pour disputer deux rencontres amicales contre la Serbie et l'Ukraine[20]. Il honore sa première sélection en entrant sur le terrain à la 76e minute lors de la victoire (1-0) contre les Serbes[21].

Valère Germain participe ensuite au tournoi de Toulon 2012 avec l'équipe de France des moins de 20 ans. Il inscrit deux buts et les Bleuets terminent à la quatrième place du tournoi.

Style de jeu

Valère Germain est un profil de deuxième attaquant, qui se déplace justement et est efficace dans les airs malgré un gabarit presque quelconque (1,80 m, 73 kg)[1]. En 2011, Valère est questionné sur ces qualités et confie : « je pense que c’est l’intelligence de jeu, l’anticipation, les déplacements. Je suis un joueur propre techniquement, qui peut utiliser ses deux pieds. J’ai un bon jeu de tête aussi »[6]. En 2013, son adversaire Lindsay Rose n'a pas oublié : « Le danger à Monaco, ce n'est pas Touré. Si tu le marques bien, il ne fait rien. Germain, c'est un créateur. Il prend, décale. Il est plus dur à contrôler »[1].

Statistiques

Statistiques de Valère Germain au 29 octobre 2018 [22],[23]
Saison Club Championnat Coupe nationale Coupe de la Ligue Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd
2010-2011 Drapeau de la France AS Monaco FC Ligue 1 2 - - - - - - - - - - - - 2 0 0
2011-2012 Drapeau de la France AS Monaco FC Ligue 2 34 8 2 3 2 - 1 - - - - - - 38 10 2
2012-2013 Drapeau de la France AS Monaco FC Ligue 2 35 14 7 2 2 - 2 - - - - - - 39 16 7
2013-2014 Drapeau de la France AS Monaco FC Ligue 1 23 5 2 2 - 1 1 - - - - - - 26 5 3
2014-2015 Drapeau de la France AS Monaco FC Ligue 1 29 4 1 2 1 - 3 - - C1 3 - - 37 5 1
2015-2016 Drapeau de la France OGC Nice (prêt) Ligue 1 38 14 6 2 - - 1 - - - - - - 41 14 6
2016-2017 Drapeau de la France AS Monaco FC Ligue 1 36 10 3 5 3 - 3 - - C1 16 4 1 60 17 4
Sous-total 159 41 15 14 8 1 10 0 0 - 19 4 1 202 53 17
2017-2018 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 35 9 4 2 1 - 1 1 - C3 17 7 1 55 18 5
2018-2019 Drapeau de la France Olympique de Marseille Ligue 1 11 3 - - - - - - - C3 1 - - 12 3 0
Sous-total 46 12 4 2 1 0 1 1 0 - 18 7 1 67 21 5
Total sur la carrière 243 67 25 18 9 1 12 1 0 - 37 11 2 310 88 28

Palmarès

En club

Distinctions personnelles

Notes et références

  1. a b et c « Valère Germain, un futur bon joueur de demain », sur ouest-france.fr, (consulté le 5 décembre 2018)
  2. « Valère joue au Père Noël », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le 5 décembre 2018)
  3. « On était aux 20 ans du Pôle Espoir de Châteauroux... », sur sofoot.com, (consulté le 5 décembre 2018)
  4. « Ligue Europa : ces Marseillais passés par Châteauroux », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le 5 décembre 2018)
  5. « quand les jeunes Thauvin, Germain et Sanson se pré-formaient à Châteauroux », sur rmcsport.bfmtv.com, (consulté le 5 décembre 2018)
  6. a b c et d « Entretien avec... Valère Germain : « J’espère avoir plus de temps de jeu à Monaco » », sur footmercato.net, (consulté le 5 décembre 2018)
  7. Champions de France !
  8. Germain signe professionnel.
  9. « Valère Germain est Niçois ! », sur ogcnice.com, .
  10. « Valère Germain (Monaco) prêté à Nice », sur lequipe.fr, .
  11. « Monaco remporte le derby contre Nice (2-1) et réussit son entame de Championnat », sur lequipe.fr, .
  12. « Feuille de match : ESTAC Troyes - OGC Nice », sur lfp.fr, (consulté le 1er septembre 2015).
  13. Christopher Le Caër, « Angers et Nice dos à dos », sur sport24.lefigaro.fr, .
  14. Alexis Pereira, « L’AS Monaco a tranché pour Valère Germain ! », sur footmercato.net, .
  15. « Guidé par Germain et Falcao, Monaco a passé l'obstacle Fenerbahçe pour aller en barrages de la C1 », sur eurosport.fr, Eurosport, .
  16. Thomas Jeangeorge, « Ligue 1 : le cauchemar du FC Metz face à l'AS Monaco », sur francebleu.fr, .
  17. Damien Dorso, « Ligue 1 - Mbappé - Germain, un duo formé à Monaco qui a fini le travail », sur eurosport.fr, .
  18. « Valère Germain a signé son contrat avec l'OM », sur lequipe.fr, L'Équipe, .
  19. Damien Dorso, « Avec un Germain en feu, l'OM a fait le break contre Ostende (4-2) », sur eurosport.fr, Eurosport, .
  20. « Les Espoirs pour la Serbie et l'Ukraine », France Football, .
  21. Fiche de France 1-0 Serbie.
  22. « Fiche de Valère Germain », sur footballdatabase.eu.
  23. « Fiche de Valère Germain », sur LFP.fr.
  24. Valère Germain : "C'est une grand fierté !" Site officiel de l'AS Monaco.

Liens externes