French 79

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
French 79
Pays d'origine Marseille, Bouches-du-Rhône, Drapeau de la France France
Genre musical Electropop, indie pop, French touch
Années actives Depuis 2014
Labels IN/EX, Alter K
Influences Ratatat, Kid Francescoli, Daft Punk, Kraftwerk
Composition du groupe
Membres Simon Henner

French 79 est un projet musical solo d'electropop français amorcé en 2014 à Marseille, Bouches-du-Rhône par Simon Henner, guitariste du groupe Nasser et de Kid Francescoli. French 79 connaît le succès en 2016 à l'occasion de la sortie de son premier album Olympic[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Simon Henner est né le . À l’âge de 6 ans, il commence à l’école de musique d’Épinal. Au conservatoire il étudie les percussions et le piano. A l’adolescence, il prend part à des groupes de rock, de pop psychédélique et hip-hop en tant que batteur. Pour ses études, il déménage à Marseille, où il commence à produire et composer de la musique à l'image pour des publicités. Au cours de cette période, il travaille en solo comme en groupe. Simon Henner crée alors son studio et collabore avec divers artistes comme : Kid Francescoli, Oh! Tiger Mountain, Date With Elvis, Massilia Sound System, Fred Nevché, Dubmood, Martin Mey, etc.

Dans son studio, Simon Henner passe de longues heures à travailler sur l'album With Julia de Kid Francescoli. Oh! Tiger Mountain est un très bon ami de Kid qui passe beaucoup de temps avec Simon Henner et Kid Francescoli au studio. Une complicité commence à naître entre les trois artistes. C’est tout naturellement qu’ils écoutent leurs productions respectives et décident de travailler ensemble en créant un nouveau projet. L'envie commune est de produire un album à la structure « pop », c’est-à-dire avec une approche couplet/refrain/thème. Le trio veut écrire des chansons qui rassemblent leurs influences personnelles et communes. 4 titres plus tard, Simon Henner décide de faire écouter le morceau Dream à Bertrand Jamot, son ami d’enfance d'Épinal. Celui-ci propose immédiatement de réaliser un clip pour le morceau. Dans le même temps, ce clip donnera naissance au début du duo de réalisateurs Cauboyz qui n’est autre que l’association de Bertrand Jamot et Philippe Tytgat. Le duo réalisera par la suite tout le graphisme et les clips de Husbands. Le clip est mis en ligne en février 2013 et envoyé à quelques radios : le succès est immédiat. Le groupe se produit sur scène entre 2015 et 2016[réf. nécessaire].

Simon Henner est également membre du groupe d'electro rock Nasser[2], auquel il jouait de la guitare aux côtés de Nicolas Viegeolat à la batterie et au chant, et Romain Chicha au synthétiseur et MPC. En 2008, le duo Double-Zéro formé par Nicolas Viegeolat et Romain Chicha réalise plusieurs fois de la musique de publicité composée par Simon Henner. Les trois musiciens décident de former un groupe avec l'originalité comme leitmotiv[réf. nécessaire]. En 2009 sort EP #1, le projet 7 titres. Le premier morceau de l'EP intitulé Come On sera aussi le premier single. Rapidement, le groupe rejoint les rangs de Bleu Citron[pas clair][réf. souhaitée]. L'un des premiers concerts sera donné au festival Solidays : le début d’une tournée internationale de 400 concerts. 4 albums viennent écrire l’histoire de Nasser : le premier album #4, #7 (2013), Live in Bogota (2017) et The Outcome (2018). De nombreux clips ont été réalisés par Double-Zéro et Cauboyz : Hawaï fantôme, Blacktool, et Nobrain, entre autres.

Débuts (2013—2014)[modifier | modifier le code]

Formé en 2013, French 79 est formé avec des boucles de studio[Quoi ?] qui ne convenaient ni à Nasser ni à Husbands. Il était plus orienté musique électronique. Pour ne pas laisser tomber ces boucles dans l'oubli, et sur les conseils de Oh! Tiger Mountain et Kid Francescoli, Simon Henner envisage de se lancer dans un nouveau projet. La musique électronique se prêtant bien à un projet solo, il forme alors French 79. Le nom du groupe fait référence à un cocktail new-yorkais[3].

La première sortie est le titre Angel en . Il est accompagné d'une petite vidéo postée sur YouTube. On[Qui ?] y retrouve déjà les bases de l'identité visuelle de French 79[source secondaire nécessaire]. La même année sort le premier EP lui aussi appelé Angel. La même année, French 79 donne ses premiers concerts. Le single Between the Buttons sera lui clippé en direct par les Cauboyz lors du Montreux Jazz Festival[4]. Le clip met en scène la première imprimante de l'histoire[source secondaire nécessaire].

Olympic (2015—2018)[modifier | modifier le code]

À l’hiver 2015, Simon Henner va s’installer à Chamonix plusieurs semaines pour composer les morceaux qui feront Olympic[2],[5]. Ensuite, il rentre à Marseille pour produire et finaliser l’album au studio. Il propose alors à Kid Francescoli, Julia, et Sarah Rebecca de chanter sur l'album.

Le premier titre qui sort est Lovin Feeling feat. Kid Francescoli et Julia. L'album Olympic sort en , et est teinté par l'utilisation des synthétiseurs que French 79 utilise dans son studio. Il comprend 4 singles : Hush Hush, Golden Times, Diamond Veins avec Sarah Rebecca, et le morceau-titre Olympic.

Joshua (depuis 2019)[modifier | modifier le code]

Le nom de l’album, Joshua, fait référence à la fois à l'ordinateur du film Wargames, sorti en 1983, et au bateau du navigateur Bernard Moitessier. Après la sortie du dernier album de Nasser, The Outcome, French 79 décide de se concentrer sur son second album. Il se replonge alors dans son adolescence où il dit avoir compris le pouvoir de la musique. C’est cette ambiance qui ressort alors dans l’album. French 79 se laisse aller à la nostalgie et aux souvenirs des cassettes de l’époque. Tout au long de l’album, French 79 puise dans ses influences musicales et fait référence aux artistes qui l’ont marqué plus jeune. Parmi eux, Tangerine Dream, Kraftwerk et Soft Machine entre autres.

En termes de clips, on retrouve les mêmes inspirations esthétiques. Hold On est inspiré des vidéos de skate typiques des années 1990 qui ont marqué l'adolescence de l'artiste[6]. Hometown est lui plus proche des rencontres du 3e type. « J’utilise une palette musicale qui me replonge dans mes films d’adolescent : les sons de synthé de Rencontres du 3e type, les nappes des documentaires fascinants de Cousteau sur le monde marin, les mélodies à la François De Roubaix, les thèmes qui évoquent les musiques des films du mardi soir ou du dimanche soir (ceux de Verneuil, ceux avec Belmondo, Depardieuetc.), et les ambiances des films de S.F. [science-fiction] comme Blade Runner », explique Simon[7].

Style musical et image[modifier | modifier le code]

Depuis 2009, French 79 a toujours beaucoup composé avec des images, que ce soit pour des courts métrages, des publicités, ou autre. Ce goût pour la vidéo ne fera que renforcer son lien avec les Cauboyz. Il travaille avec eux dans tous les domaines. C’est donc tout naturellement qu’ils participent à tout l’univers visuel autour de French 79, autant pour les pochettes d’album, que pour les clips, ou pour les visuels lors des concerts[réf. nécessaire].

Collaborations[modifier | modifier le code]

En dehors de la réalisation d’albums, French 79 collabore avec d’autres artistes plus ponctuellement : Laurent Garnier, Munk, The Do, NZCA Lines, Femi Kuti, Les Gordon, BLOW, et Cabaret contemporain. French 79 a réalisé des albums pour plusieurs artistes. Sa collaboration avec Kid Francescoli reste particulière. Les deux artistes partagent le même studio. French 79 a joué dans la première formation live de Kid francescoli. Kid Francescoli a lui déjà joué dans Nasser. Entre 2014 et 2020, French 79 réalise trois albums pour Kid francescoli. Depuis 2014, French 79 a également réalisé des albums pour Martin Mey, Frédéric Nevchehirlian, Dissonant Nation et Isaya. Il a composé et réalisé un album avec des musiciens Gnawa au Maroc et Nasser. Il réalise un titre pour Vincent Delerm sur l’album Panorama.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Angel
  • 2014 : Between the Buttons
  • 2016 : Lovin' Feeling (featuring Kid Francescoli)
  • 2016 : Hush Hush
  • 2016 : Golden Times
  • 2017 : Olympic (featuring Sarah Rebecca)
  • 2017 : The Year After
  • 2019 : Hold On
  • 2019 : Hometown
  • 2019 : By Your Side (featuring Sarah Rebecca)
  • 2019 : Code Zero
  • 2020 : So What ?

Compilation[modifier | modifier le code]

  • 2020 : IN/EX, le label de Grand Bonheur #1 "À la rue"

Filmographie[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2014 : Angel
  • 2014 : Between the Buttons
  • Lovin’ Feeling (feat. Kid Francescoli avec Julia)
  • Hush Hush
  • Golden Times
  • Diamond Veins (feat. Sarah Rebecca)
  • Olympic
  • The Year After
  • Hold On
  • Hometown
  • By Your Side (feat. Sarah Rebecca)
  • Code zéro

Lives[modifier | modifier le code]

Films et séries[modifier | modifier le code]

Documentaires[modifier | modifier le code]

  • 2017 : Blurred Lines
  • 2019 : Beirut, La Vie en Rose Documentary

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « French 79 SF from Marseille », sur Libération.fr, (consulté le )
  2. a et b Louis, « [30 ans] La forme olympique de French 79 », sur soul-kitchen.fr, (consulté le ).
  3. « Concert : French 79 Brest Brest », sur Unidivers (consulté le ).
  4. Benoit, « La vidéo du jour : French 79 - Between The Buttons », sur hop-blog.fr, (consulté le ).
  5. Patrice Bardot, « Critique | French 79 SF from Marseille | Simon Henner fête ses 40 ans avec un deuxième album solo aux paysages électroniques singuliers. », sur Libération, (consulté le ).
  6. Ghislain Chantepie, « « Hold On », nouvel ollie techno de French 79 », sur FIP, (consulté le ).
  7. Juliette Chevet, « Concours : gagnez des vinyles du dernier album de French 79 ! », sur Tsugi, (consulté le ).
  8. « Line Up », sur imaginariumfestival.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]