La Capelette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La Capelette
La Capelette
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Ville Marseille
Arrondissement municipal 10e
Démographie
Population 10 454 hab. (2012)
Fonctions urbaines Résidentiel
Géographie
Coordonnées 43° 16′ 46″ nord, 5° 24′ 19″ est
Transport
Bus Autobus de MarseilleLigne 18Ligne 72Ligne 73Ligne 91Bus de nuit 518
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Capelette
Géolocalisation sur la carte : Marseille
Voir sur la carte administrative de Marseille
City locator 14.svg
La Capelette


La Capelette est un quartier de Marseille, dans le 10e arrondissement.

Origine[modifier | modifier le code]

À l'origine le quartier s'appelait Canissat. Il a ensuite pris le nom de Capelette, en raison de la présence d'une petite chapelle (uno capeleto en provençal). Datant peut-être du XIIe siècle, cette chapelle se situait à l'angle de la route de Toulon (actuelle avenue de la Capelette) et du futur boulevard Bonnefoy. Elle avait été consacrée à Saint Laurent[1]. Délabrée puis incendiée en 2005, elle a été rasée en 2017. Entre temps une nouvelle église Saint-Laurent avait été construite à quelque distance, dans l'axe du boulevard Saint-Jean.

Situation[modifier | modifier le code]

La Capelette se situe entre l'Huveaune et le Jarret, au bord de l'autoroute A50.

Le quartier est principalement desservi par la ligne  Autobus de MarseilleLigne 18 de la RTM. Le prolongement du tramway depuis la Place Castellane jusqu'à la Capelette est envisagé pour les prochaines années.

Activités[modifier | modifier le code]

Un ancien bâtiment industriel à la Capelette

La Capelette est un ancien quartier industriel, à l'entrée de la vallée de l'Huveaune. Relié au réseau ferré principal par la ligne de chemin de fer du Prado, il a compté diverses industries dont ne restent que les noms (boulevard des Aciéries, rue des Forges...), aujourd'hui remplacées par des plateformes de services divers (automobile notamment). Le Centre de transfert des résidus urbains (CTRU sud) reste le seul utilisateur de la voie ferrée.

Le Palais omnisports Marseille Grand Est, construit en 2009 à l'entrée ouest du quartier, est un élément de revitalisation et de raccordement à la vie urbaine de ce quartier périphérique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Bouvier, Origine des quartiers de Marseille, éd. J.M. Garçon, 1988, (ISBN 2-9502847-0-1), page 39.

Articles connexes[modifier | modifier le code]