Kedge Business School

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Kedge Business School
Logo-kedge.JPG
Image dans Infobox.
Histoire et statut
Fondation
2013
Type
Régime linguistique
Fondateur
Président
Agnès Grangé
Directeur
Alexandre de Navailles
Devise
Discover Decode DoVoir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
AACSB, AMBA, EQUIS, CGE
Site web
Chiffres-clés
Étudiants
14 800
Enseignants-chercheurs
172 dont 50 % internationaux
Budget
120 M€
Localisation
Campus
Ville
Pays

Kedge Business School est une grande école de commerce française privée d'intérêt général créée à la suite de la fusion de Bordeaux école de management (ex-ESC Bordeaux) et d'Euromed Management (ex-ESC Marseille) en 2013.

Elle est présente sur quatre campus en France (Paris, Bordeaux, Marseille et Toulon), deux en Chine (Shanghai et Suzhou), un en Afrique (Dakar) et trois campus associés (Avignon, Bastia, Bayonne).

L'établissement propose plusieurs types de formations allant de Bac + 3 à Bac +5/6 dans le domaine du management.

Histoire[modifier | modifier le code]

1870 : création des écoles de commerce de Marseille et de Bordeaux[modifier | modifier le code]

L’école supérieure de commerce de Marseille est créée en 1872, tandis que l’école supérieure de commerce de Bordeaux est créée un an plus tard, en 1873.

Au début des années 2000, les deux écoles de commerce publiques consulaires pour devenir respectivement Euromed Marseille école de management (en 2003) et Bordeaux École de Management (en 2000).

2010 : privatisation[modifier | modifier le code]

Le 1er janvier 2010, Euromed Management, jusqu’alors école publique consulaire de la Chambre de commerce et d'industrie Aix Marseille-Provence, passe au statut « association » et prend donc son autonomie. Bordeaux École de Management était une école publique consulaire gérée et financée par la Chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux.

2013 : création de Kedge Business School[modifier | modifier le code]

En 2013, les chambres de commerce et d'industrie de Bordeaux et de Marseille fusionnent leurs deux écoles pour créer Kedge Business School à la rentrée 2013. Ce regroupement fait partie d’une vague d’opérations similaires en France (SKEMA Business School créée en 2009, France Business School créée en 2012 et NEOMA Business School créée en 2013)[1]. En effet, les écoles de commerce françaises font dorénavant face à une concurrence internationale et le volume d'étudiants augmente[2].

Classements[modifier | modifier le code]

Pour les classements nationaux, l'école est classée parmi les 10 meilleures écoles de commerce françaises.

Classements nationaux
Classement - Master en management (Programme « Grande École ») 2021 2020 2019 2018 2017
Le Figaro - Palmarès des écoles de commerce[3] 8e 9e 9e 10e 10e
Le Parisien - Palmarès des écoles de commerce[4] 10e 8e 8e 7e
Le Point - Palmarès Master des écoles de commerce[5] 9e 8e 7e 10e
Le Monde - Classement des classements[6] 8e 9e
Challenges - Classement général des grandes écoles de commerce[7] 8e
8e
Classements internationaux
Palmarès universitaires internationaux 2020 2019 2018 2017
Financial Times - Classement mondial des Executive MBA[8] 41e 39e 36e 37e
Financial Times - Classement European Business School[9] 34e 31e 35e 40e
Financial Times - Classement mondial des Masters en Management[10] 46e 49e 46e 51e
Financial Times - Classement mondial Executive Education - Open[11] 64e 73e
Financial Times - Classement mondial Executive Education - Customised[12] 70e 90e


Campus[modifier | modifier le code]

L’école a plusieurs sites à Bordeaux (à proximité du Domaine universitaire de Talence Pessac Gradignan), à Marseille (campus de Luminy), ainsi qu’à Toulon, Avignon, Bayonne, Bastia, Paris, Suzhou et Shangai (en Chine) et Dakar (Sénégal).

L'incubateur d'entreprises Kedge Accelerator [13], créé en 2017 avec l'appui de la Fondation Daniel et Nina Carasso (fondation nommée ainsi en la mémoire du fondateur de Danone, ancien diplômé de l'école en 1927[14]), est un espace de 500 m2 situé sur le campus de Marseille.

Controverse[modifier | modifier le code]

En 2018, le projet d'extension du campus de Luminy suscite la controverse, en prévoyant la destruction de plusieurs centaines d'arbres en zone classée Aire d'adhésion du massif du parc national des calanques, cela sans étude d'impact préalable[15]. Ce sont près de 300 pins d'Alep dont plusieurs centenaires qui sont menacés[16].

L'architecte des bâtiments de France a par ailleurs rendu un avis défavorable à l'encontre du projet.

En réponse à cette controverse, la direction de Kedge Business School invoque un label de bronze Bâtiment durable méditerranéen (bâtiments moins consommateurs d'énergie, la plantation de 292 chênes verts, « plus résistants aux incendies et favorisant la biodiversité», et la desserte du campus par un bus rapide[16].

Anciens élèves[modifier | modifier le code]

L'association des anciens élèves Kedge Alumni regroupe environ 70 000 diplômés répartis à travers le monde dans une centaine d'antennes locales.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cécile Peltier, « Fusions des écoles de commerce : les recruteurs dans l’expectative », sur www.letudiant.fr/educpros,
  2. « Ecoles de commerce: peut-on s’en sortir sans fusionner ? », sur Le Figaro Etudiant (consulté le 2 janvier 2016)
  3. [1]
  4. « Classement des Ecoles de Commerce - Le Parisien Etudiant », sur leparisien.fr, (consulté le 29 mai 2020)
  5. [2]
  6. [3]
  7. [4]
  8. [5]
  9. [6]
  10. [7]
  11. [8]
  12. [9]
  13. « Kedge inaugure le premier accélérateur universitaire », lesechos.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 4 avril 2017)
  14. L'Usine Nouvelle, « Kedge Business School inaugure son accélérateur de Marseille - L'actu des campus », usinenouvelle.com/,‎ (lire en ligne, consulté le 27 mars 2017)
  15. « Kedge Business School rase une pinède pour fructifier au vert - Journal La Marseillaise », sur Lamarseillaise.fr (consulté le 10 juin 2020).
  16. a et b Marc Leras, « A Marseille, un projet de construction menace une pinède près des calanques », Le Parisien,‎ (lire en ligne, consulté le 10 juin 2020).
  17. « Daniel Carasso, 103 ans de yaourts », Libération,‎ (lire en ligne, consulté le 10 juin 2020).
  18. « Sophie Cluzel », sur Gouvernement.fr (consulté le 21 novembre 2019)
  19. « Zéphirin Diabré », sur Les Echos, (consulté le 21 novembre 2019)
  20. « Hélène Darroze 'A 20 ans, j'étais à Sup de co Bordeaux avec la volonté de reprendre les rênes de l’auberge familiale' », sur www.letudiant.fr (consulté le 21 novembre 2019)
  21. « Biographie de Leila ghandi », sur www.leilaghandi.com (consulté le 21 novembre 2019)
  22. « Denis Gargaud chanut », sur ICF - Planet Canoe, (consulté le 21 novembre 2019)
  23. « Office français de protection des réfugiés et apatrides », sur ofpra.gouv.fr
  24. « Ayodélé Ikuesan - Une vie à côté du sport », sur Sans Filtre, (consulté le 21 novembre 2019)
  25. « Un Kedger nommé président du stade rennais ! », sur kedgebs-alumni.com, (consulté le 23 mars 2020)
  26. « Législatives : qui est François Jolivet, le nouveau député En Marche ! de la 1ère circonscription de l'Indre ? », sur France Bleu, (consulté le 23 février 2021)
  27. « Gustave Kervern », entrevue avec Hélène Delye, dans le suppléments « Télévisions » du Monde no 20290, 18-19 avril 2010, p. 10
  28. KEDGE BS Alumni, « Un diplômé de KEDGE sort son premier long métrage ! », sur www.kedgebs-alumni.com (consulté le 21 novembre 2019)
  29. Aliette de Broqua, « Marseille : Mennucci, le pourfendeur du système Guérini », sur Le Figaro.fr, (consulté le 21 novembre 2019)
  30. Xavier Thomann, « Cyrus North, le youtubeur qui vous fera enfin aimer la philo (et la comprendre) », sur telerama.fr, (consulté le 22 mars 2020)
  31. « Réussir l’aventure de la thèse, tout un art ! », sur theconversation.com,
  32. Delphine Cuny, « Le patron français du London Stock Exchange partira avant le Brexit », sur latribune.fr, (consulté le 22 mars 2020)
  33. (en) Harvard Business Review, « The Best-Performing CEOs in the World 2017 », sur hbr.org, (consulté le 22 mars 2020)
  34. Laurène Daycard, « Rafik Smati, l'anti baby-boomer », La Vie,
  35. « Le roi des cartes virtuelles parle aux jeunes », Le Parisien,
  36. « Martine Vassal face aux chefs d'entreprise | Chambre de Commerce et d'Industrie Marseille Provence - CCIMP », sur www.ccimp.com (consulté le 21 novembre 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]