Les Rois du sport

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les Rois du sport
Réalisation Pierre Colombier
Scénario Jean Guitton
Acteurs principaux
Sociétés de production Gray-Films
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie
Durée 102 minutes
Sortie 1937

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Rois du sport est un film français de Pierre Colombier sorti le 19 septembre 1937 à Paris.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Jules et Fernand sont deux garçons du Café des sports à Marseille qui participent à la course annuelle de leur corporation. Jules gagne la course (par quelques moyens illicites) et empoche 5 000 francs, qu'il remet aussitôt dans un pari avec Burette, un impresario sportif parisien. Jules parie sur l'équipe de football de la Canebière, dont Fernand garde les buts, et qui affronte celle de Montmartre. L'équipe phocéenne l'emporte 4 buts à 3, Jules gagne son pari, mais Burette a disparu.

Jules prend alors le train pour monter à Paris, et retrouve son débiteur qui lui propose une association plus fructueuse : organiser des spectacles sportifs et empocher les bénéfices. Un exemple : le champion américain de boxe, Jim Sandford, va venir disputer à Paris un match qui attirera les foules et remplira leurs poches.

Sandford vient de débarquer à Marseille où il s'attable au Café des Sports. II y trouve Fernand qui a préféré rester auprès d'Antoinette, la fille de Jules, dont il est amoureux. L'Américain se prend d'amitié pour Fernand qui lui a fait découvrir le pastis et l'emmène à Paris.

Dans le train, totalement ivres, Fernand s'endort, tandis qu'à Valence, Sandford descend et, pour cause de bagarre, ne remonte pas. A l'arrivée du train, Vachette, le secrétaire de Burette, ainsi que les photographes de presse prennent Fernand pour le boxeur. En l'absence de celui-ci, Jules et Burette ne voient que Fernand pour jouer son rôle.

Pour gagner du temps, permettant de retrouver le vrai Jim Sandford, Burette propose devant la presse la participation de Fernand/Sandford à la course automobile de la Tasse d'Argent. Durant la course, Jules fait passer Fernand par des chemins de traverses lui permettant de gagner la course.

Le jour du match de boxe arrive. Sacré manager du boxeur malgré lui, Jules s'affaire aux quatre coins du ring et trouve le moyen d'endormir l'adversaire. Fernand/Sandford est vainqueur par KO. Le vrai Sandford arrive, plutôt fâché, et corrige Fernand qui se retrouve avec Jules sous les verrous. Burette, bien entendu, a encore disparu. Libérés, les « rois du sport » retournent à leur café. Fernand épouse Antoinette et Jules leur recommande de mettre au monde des garçons de café plutôt que des sportifs.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]