Sat l'Artificier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sat l'Artificier
Description de cette image, également commentée ci-après
Sat, en studio pour le 2e album solo. (Aubagne).
Informations générales
Nom de naissance Karim Haddouche
Naissance (47 ans)
Marseille, Bouches-du-Rhône, Drapeau de la France France
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, rap français, rap politique
Instruments Voix
Années actives Depuis 1994
Labels Jive/Epic Records (Sony BMG)

Sat l'Artificier, de son vrai nom Karim Haddouche, né le à Marseille, dans les Bouches-du-Rhône, est un rappeur français, membre du groupe Fonky Family.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts[modifier | modifier le code]

Né à Marseille (5e) d'un père kabyle et d'une mère corse, il découvre très tôt l'amour pour le hip-hop[1]. En 1992 et 1994, il crée avec ses amis Le Rat Luciano, Don Choa et Menzo le groupe Fonky Family.

S'ensuit une rencontre avec Akhenaton, de laquelle naît le titre Bad Boys de Marseille présent sur l'album solo Métèque et mat d'Akh, publié en 1995. Signés par le groupe Iam sur le label Côté obscur, ils sortent leur 1er album Si Dieu veut (1997) qui connaîtra un fort succès commercial (260 000 ventes, double disque d'or) et d'estime (considéré comme un classique). Ils sortent ensuite le premier volume des hors-séries en 1999 (double disque d'or), puis Art de rue (2001) qui se vendra à plus de 500 000 exemplaires (disque de platine). Après Le Rat Luciano en 2000 avec Mode de vie béton style, Sat est le deuxième membre de la FF à se lancer en solo avec Dans mon monde en 2002, qui sera réédité en 2003.

Après plusieurs années d'attente, la FF sort son troisième album Marginale musique (2006), qui sera certifié disque d'or avec 120 000 copies vendues. Le groupe se sépare ensuite et chacun s'occupe de ses projets solo.

Second souffle et Diaspora[modifier | modifier le code]

En février 2008, il publie son deuxième album solo, Second souffle, enregistré à Marseille et à Paris, mixé par Richard « Segal » Huredia (Dr Dre, Eminem, Xzibit), et bénéficiant de productions de Medeline, Sayd Des Mureaux, Sat lui-même, DJ Shean, et Frero Prod. La chanteuse américaine Shareefa participe à l'une des chansons de l'album (Un autre monde, produit par Medeline). L'album atteint la 30e place des classements musicaux français[2]. Malgré le classement, Sat accuse son label de ne pas l'avoir assez soutenu en matière de promotion[3].

En 2008, à l'occasion d'une remise de prix en compagnie d'Amel Bent aux Trophées du hip-hop, il prend la parole pour dénoncer l'évolution du rap et sa tendance actuelle, en fustigeant notamment « les rappeurs qui font de la musique destinée aux enfants âgés de 8 à 11 ans[4]. » Il appelle les médias, « Radio, presse, télé, sites internet, a accorder plus d'importance au vrai rap, un rap sincère et authentique, fait avec le cœur, l'âme, et les tripes. (...) Un rap avec, de vrais textes, de vrais thèmes, de vrais concepts. Un hip-hop comme on l'aime, pour lequel on s'est battu au sens propre comme au figuré du terme. La situation est grave, mais elle n'est pas désespérée non plus. Pour les nouveaux venus le combat ne fait que commencer, pour nous autres le combat continue[réf. nécessaire]. » Il ira au bout de son discours malgré les tentatives d'interruptions d'un Yassine Belattar visiblement agacé. De nombreux applaudissements s'élevèrent de la salle.

Son troisième album, Diaspora, est publié le [3]. Le titre Plus que de la musique est réalisé en featuring avec Akhenaton et Soprano.

Professions[modifier | modifier le code]

Sur son compte Facebook, il dit avoir étudié à la Faculté de Droit et Sciences Politiques d'Aix-en-Provence.

Sat participe à la chronique veille de match, sur OM TV, où il donne son avis sur les matchs à venir de l'Olympique de Marseille.

Réseaux sociaux et engagements[modifier | modifier le code]

En , il mentionne sur son compte Twitter que son quatrième album est en cours de préparation[réf. nécessaire].

En , il rend hommage à Prodigy de Mobb Deep dont le titre Shook Ones Pt. II apparaît dans la bande originale de la série Luke Cage qui est pour lui une des meilleures du monde. Pendant le Jazz des cinq continents qui se déroule à Marseille, il affirme : « J'ai été bercé avec Kool and the Gang ».

À la suite de l'effondrement des immeubles rue d'Aubagne à Marseille en , Sat s'affiche très touché par le drame et la mort de huit habitants. Il participe à la marche blanche du puis organise et participe au concert de soutien le à l'Espace Julien de Marseille[5].

Pendant le confinement en avril il participe avec le groupe Sniper originaire du Val-d'Oise à une battle de rap dans un live Instagram[6].

En novembre 2020 il annonce sur son compte Twitter le décès de la chanteuse Karima qui avait notamment chanté le refrain sur le titre Bad Boys de Marseille[7].

Rap pour L'OM[modifier | modifier le code]

En , Sat l'artificier est contacté par l'UEFA pour savoir s'il était disponible et disposé à faire un clip sur l'OM et Marseille en vue de la finale contre l'Atlético Madrid. Un article sur son clip paraît dans la Provence le .

La citation fétiche du clip est « plus qu’une équipe, c’est l’histoire de tout un club. Plus qu’une ville, c’est l’histoire de tout un peuple. »

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums collaboratifs[modifier | modifier le code]

  • 1996 : Bad Boy de Marseille (EP) (avec Akhenaton feat. Fonky Family)
  • 1997 : Si Dieu Veut... Inch 'Allah (avec la Fonky Family)[8]
  • 1999 : Hors Série Volume 1 (avec la Fonky Family)
  • 2001 : Art de rue (avec la Fonky Family)
  • 2001 : Hors Série Volume 2 (avec la Fonky Family)
  • 2003 : Live au Dôme de Marseille (avec la Fonky Family)
  • 2006 : Marginale Musique (avec la Fonky Family)

Apparitions[modifier | modifier le code]

  • Sat l'Artificier - Dernier souffle (sur la compile Département 13)
  • Sat l'Artificier - La tension monte (sur la compile Les yeux dans la banlieue Vol.2)
  • Belek feat. Sat l'Artificier et Le Rat Luciano - Au milieu des fauves (sur la compile Entre Rap et vida loca)
  • Azyatik feat. Sat l'Artificier et Le Rat Luciano - Survivants (sur l'album d'Azyatik, Histoire d'ombres)
  • Matt Houston feat. Sat l'Artificier - Hotel motel (sur l'album de Matt, Chant de bataille)
  • Sat l'Artificier - C'est pour eux (sur la mixtape Têtes brûlées)
  • Relic feat. Sat l'Artificier & Le Rat Luciano - Écorchés vifs (sur l'album de Relic, Légende urbaine)
  • Sat l'Artificier feat. Calbo - Étroite surveillance (sur la compile Première classe Vol.2)
  • Le Rat Luciano feat. Sat l'Artificier & Rohff - Nous contre eux (sur l'album du Rat, Mode de vie, béton style)
  • Neg'Marrons feat. Sat l'Artificier & Menzo - Faut k'ca saigne (sur l'album des Neg'Marrons, Le bilan)
  • Monsieur R feat. Sat l'Artificier, Faf Larage, Fabe et Ritmo - Misère (sur l'album de R, Anticonstitutionnellement)
  • 3e Œil feat Sat l'Artificier - D'où vient c'vacarme (sur l'album du 3e Œil, Avec le cœur ou rien)
  • Shurik'n feat. Sat l'Artificier - Mémoire (sur l'album de Shurik'n, Où je vis)
  • Sat l'Artificier feat. Casey, Fredo, Ritmo, Le K'Fear - C'est quoi les diez (sur la compile Première classe Vol.1)
  • 13D Hall Star feat. Sat l'Artificier - On continue comme ça (sur le street-album Le Buzz)
  • Sat l'Artificier feat. Baba Saad - Sous-Estimés (sur la compile La Connexion)
  • Sayd Des Mureaux feat. Sat L'Artificier & Trarius & Hatim & H-Kayne - Get Mo Money Remix)
  • Sam's feat Deen Burbigo et Sat l'artificier - Cherche pas à comprendre (sur l'album Gestlude 2)
  • OPERAP Feat. Shurik'n x Sat de la FF x Cécilia Arbel x Lacraps x Demi Portion x Youssef Swatt's
  • Sat l’Artificier, Youssoupha, Black M, Kofs, Dry, Belek - Micro chargé (sur l'album Le Classico organisé)
  • Seth Gueko (ft. Akhenaton & Sat L'Artificier) - Morts sous la même étoile, sur l'album de Seth Gueko mange tes morts

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Sat l'Artificier : musique, vidéos, statistiques et photos », sur Last.fm (consulté le )
  2. « Second souffle - charts », sur hitparade.ch (consulté le ).
  3. a et b « Sat L'Artificier - Diaspora », sur generations.fr, (consulté le ).
  4. « Sat l'artificier aux Trophées du Hip Hop », sur You Tube,
  5. Mathilde Ceilles, « Immeubles effondrés à Marseille: Un concert de soutien aux sinistrés », sur 20 Minutes,
  6. « Sniper VS Fonky Family : revis ce battle légendaire », sur Mouv (consulté le )
  7. Par J. M. Le 18 novembre 2020 à 16h22 et Modifié Le 24 Novembre 2020 À 17h43, « Décès de Karima, ancienne chanteuse de la Fonky Family », sur leparisien.fr, (consulté le )
  8. « Si Dieu Veut ».

Liens externes[modifier | modifier le code]