Henri Jibrayel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Henri Jibrayel
Illustration.
Fonctions
Député français

(10 ans)
Élection 17 juin 2007
Circonscription 4e puis 7e des Bouches-du-Rhône
Groupe politique SRC puis SER
Prédécesseur Frédéric Dutoit
Successeur Saïd Ahamada
Conseiller départemental des Bouches-du-Rhône
élu dans le canton de Marseille-3
En fonction depuis le
(3 ans, 8 mois et 15 jours)
Élection 29 mars 2015
Prédécesseur Création du canton
Conseiller général des Bouches-du-Rhône
élu dans le canton de Marseille-Verduron

(14 ans et 6 jours)
Élection 18 mars 2001
Prédécesseur Roland Joly
Successeur Suppression du canton
Biographie
Date de naissance (67 ans)
Lieu de naissance Marseille (Bouches-du-Rhône)
Nationalité Française
Parti politique PS
Profession Agent PTT

Henri Jibrayel, né le à Marseille (Bouches-du-Rhône), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, assyro-chaldéen rescapé du massacre des Assyriens et réfugié avec ses parents dans un bidonville à Beyrouth, épouse en 1938 une maronite de Bkassine (près de Jezzine), avant de s'engager dans les Forces françaises libres après l'Appel du 18 juin. Après la guerre, la famille est naturalisée française, et habitude d'abord dans un bidonville près de Marseille. Puis le père est envoyé à Madagascar jusqu'en 1950, avant de partir en Indochine durant la guerre. Par la suite, Henri Jibrayel quitte l'école et devient manœuvre-grutier, puis est engagé comme employé aux Postes, télégraphes et téléphones (PTT)[1].

Ancien syndicaliste aux PTT (chez Force ouvrière puis secrétaire général de la Fédération nationale des syndicats autonomes des PTT), il s'engage ensuite en politique et est élu conseiller général du canton de Marseille-Verduron en 2001, réélu en 2008 et délégué aux sports à partir de mars 2011.

Au Parti socialiste, il est secrétaire de la section du 16e arrondissement de Marseille, membre du secrétariat fédéral, délégué aux relations extérieures, membre du Conseil National du Parti.

Il est élu député de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône le 17 juin 2007 avec 57,41 % des suffrages (25,85 % au premier tour). En 2008, Jean-Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, le nomme vice-président chargé des transports.

Le , Henri Jibrayel est nommé par le conseil national du PS pour être candidat dans la 7e circonscription des Bouches-du-Rhône (14e, 15e et 16e arrondissements de Marseille).

En juin 2012, il est élu député de la 7e circonscription des Bouches-du-Rhône. Élu le 27 juin, vice-président de la Commission des Affaires économiques à l'Assemblée nationale, et il est nommé le 3 juillet vice-président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale.

Après avoir laissé planer le doute sur ses intentions[2],[3], Henri Jibrayel se déclare candidat à la mairie de Marseille le en vue des élections municipales de 2014[4]. Il participe à la primaire PS, affrontant notamment Samia Ghali, Eugène Caselli, Marie-Arlette Carlotti, Christophe Masse et Patrick Mennucci ; il est éliminé au premier tour, au profit de Samia Ghali et Patrick Mennucci, se ralliant à ce dernier[5].

Le 19 décembre 2014, il est mis en examen pour abus de confiance et prise illégale d'intérêts. Le juge d'instruction souhaitant connaitre les conditions de paiement de quatre mini-croisières organisées par Henri Jibrayel[6]. Le 3 août 2018, il est renvoyé devant le tribunal correctionnel, pour abus de confiance et prise illégale d’intérêts[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Henri Jibrayel, le seul député français d'origine libanaise, Magazine-L'Hebdo (Beyrouth), Nº 2590 du vendredi 29 juin 2007.
  2. Henri Jibrayel candidat aux municipales 2014, La Provence, 14 janvier 2013.
  3. Marseille : Henri Jibrayel ne "s'interdit rien" pour les municipales, La Provence, 15 janvier 2013.
  4. Municipales 2014 : Henri Jibrayel candidat aux primaires, La Provence, 13 février 2013.
  5. Gilles Rof, « Municipales : bataille d’alliances avant le second tour de la primaire PS à Marseille », Le Monde, no 21380,‎ , p. 8 (lire en ligne).
  6. Luc Leroux, « Henri Jibrayel, député PS des Bouches-du-Rhône, mis en examen », Le Monde, no 21751,‎ , p. 10 (lire en ligne)
  7. Luc Leroux, « L’ex-député PS marseillais Henri Jibrayel renvoyé en correctionnelle », Le Monde, no 22891,‎ , p. 8 (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]