Christophe Masse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Masse (homonymie).

Christophe Masse
Illustration.
Fonctions
Conseiller général puis départemental
des Bouches-du-Rhône
En fonction depuis le
(7 ans, 8 mois et 3 jours)
Élection 27 mars 2011
Circonscription Canton de Marseille-Les Olives puis canton de Marseille-6
Prédécesseur Marius Masse
Conseiller municipal de Marseille
En fonction depuis le
(10 ans, 8 mois et 5 jours)
Élection 16 mars 2008
Circonscription VIe secteur
Maire Jean-Claude Gaudin
Député français

(5 ans)
Élection
Circonscription 8e des Bouches-du-Rhône
Prédécesseur Marius Masse
Successeur Valérie Boyer
Conseiller général des Bouches-du-Rhône

(9 ans, 11 mois et 18 jours)
Circonscription Canton de Marseille-Les Trois Lucs
Prédécesseur Marius Masse
Successeur Robert Assante
Biographie
Date de naissance (55 ans)
Parti politique PS

Christophe Masse, né le à Marseille (Bouches-du-Rhône), est un homme politique français, membre du Parti socialiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Héritier d'une lignée d'élus socialistes, il est en 2002 élu député de la huitième circonscription des Bouches-du-Rhône[1], succédant ainsi à son père Marius Masse, député depuis 1981[2], et à son grand-père, Jean Masse, élu de 1962 à 1978[3].

En 1998, il est élu conseiller général dans le canton de Marseille-Les Trois Lucs, fief UMP, battant le conseiller sortant Roland Blum alors maire de secteur.

Lors des élections législatives de 2007, il est battu de quelques voix (49,76 %) par son adversaire UMP Valérie Boyer[4]. Il est à nouveau battu par celle-ci en 2012[5].

En mars 2008, aux élections municipales, il dirige la liste socialiste de Jean-Noël Guérini dans le 6e secteur de Marseille où il est battu par la liste UMP de Roland Blum. Il est également battu aux élections cantonales par son adversaire UMP Robert Assante sur le canton de Marseille-Les Trois Lucs.

En mars 2011, il est élu conseiller général sur le canton de Marseille-Les Olives, où il prend la succession de son père Marius.

Candidat à la mairie de Marseille en vue des élections municipales de 2014, il participe à la primaire PS, affrontant notamment Samia Ghali, Eugène Caselli, Marie-Arlette Carlotti, Henri Jibrayel et Patrick Mennucci ; il est éliminé au premier tour, au profit de Samia Ghali et Patrick Mennucci.

En mars 2015, il est élu conseiller départemental sur le canton de Marseille-6 contre le FN

Il soutient Manuel Valls à la primaire citoyenne de 2017 puis Emmanuel Macron pour l'élection présidentielle 2017[6].

Mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]