Bruges (Gironde)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bruges (homonymie).
Bruges
La mairie.
La mairie.
Blason de Bruges
Blason
Bruges (Gironde)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Gironde
Arrondissement Bordeaux
Canton Le Bouscat
Intercommunalité Bordeaux Métropole
Maire
Mandat
Brigitte Terraza
2014-2020
Code postal 33520
Code commune 33075
Démographie
Gentilé Brugeais
Population
municipale
17 567 hab. (2014en augmentation de 21.16 % par rapport à 2009)
Densité 1 235 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 53′ 01″ nord, 0° 36′ 41″ ouest
Altitude Min. 1 m – Max. 31 m
Superficie 14,22 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

Voir sur la carte administrative d'Aquitaine
City locator 14.svg
Bruges

Géolocalisation sur la carte : Gironde

Voir sur la carte topographique de la Gironde
City locator 14.svg
Bruges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bruges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bruges
Liens
Site web www.mairie-bruges.fr/
La chapelle Sainte-Germaine.

Bruges est une commune du Sud-Ouest de la France située dans le département de la Gironde, en région Nouvelle-Aquitaine.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Bruges au sein de la Bordeaux Métropole.

Commune de l'aire urbaine de Bordeaux située dans son unité urbaine au nord-ouest de Bordeaux et arrosée par la Jalle de Blanquefort.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bruges
Blanquefort
Eysines Bruges Bordeaux
Le Bouscat

Communications et transports[modifier | modifier le code]

Accès routier par la rocade aux sorties sortie 04a : Bruges-Le Tasta, sortie 05 : ZI Bruges, sortie 06 : Bruges.

Réseau TBM[modifier | modifier le code]

Le réseau Transports Bordeaux Métropole (TBM) dessert la commune au moyen de la ligne de tramway C[1] et les lignes de bus 6, 15, 29, 33, 35, 72 et 73. En soirée, en plus des lignes 6 et 15, la commune est desservie par le Flexo 57.

Réseau Trans Gironde[modifier | modifier le code]

Le réseau Trans Gironde ne dessert pas la commune.

Train TER Aquitaine[modifier | modifier le code]

La gare de Bruges est située sur la ligne du Médoc et voit passer les trains reliant Bordeaux aux différentes villes du Médoc.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la commune provient d'un ancien Broia (1126-1147) / Bruia[2] ; on note aussi les graphies capelle de Bruges (1276)[3], parropia de Bruja (1311) de prononciation /brüjə/. La signification du toponyme reste conjecturale, car un dérivé du thème celtique vroika / gallo-roman *brūca 'bruyère' aurait donné en gascon Brugà et non Bruge(s)[4].

La graphie restituée est Bruge.

Ses habitants sont appelés les Brugeais[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1963 1995 Raymond Manaud    
mars 1995 2010[6] Bernard Seurot RPR puis UMP  
novembre 2010 en cours Brigitte Terraza[7],[8] DVG Fonctionnaire

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Dans son palmarès 2016, le Conseil National des Villes et Villages Fleuris de France a attribué trois fleurs à la commune au Concours des villes et villages fleuris[9].

Jumelages[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[11],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 17 567 habitants, en augmentation de 21,16 % par rapport à 2009 (Gironde : 5,99 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 000 765 804 910 929 987 979 1 050 1 069
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 241 1 287 1 326 1 458 1 508 1 637 2 000 1 982 2 271
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 319 2 176 2 177 2 366 2 532 2 968 2 697 3 424 4 003
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
5 349 6 612 7 610 7 686 8 753 10 610 12 955 15 512 17 567
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[12] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[14] 1975[14] 1982[14] 1990[14] 1999[14] 2006[15] 2009[16] 2013[17]
Rang de la commune dans le département 18 17 21 21 21 19 19 16
Nombre de communes du département 548 543 543 542 542 542 542 542

Enseignement[modifier | modifier le code]

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

La ville de Bruges propose quelques événements qui lui sont propres :

  • la « Fête de la Saint-Pierre » se déroule annuellement le dernier week-end de juin, en honneur à l'église éponyme. Cet événement qui dure trois jours propose entre autres des attractions sur la place en face de la Mairie ainsi qu'un feu d'artifice (parfois musical) depuis le terrain de football du stade municipal de Verdun ;
  • le vide-grenier : se déroule annuellement le premier samedi du mois d'octobre ;
  • la fête de la musique, le 21 juin de chaque année, propose une balade familiale à l'intérieur du parc Treulon où trois scènes (12 groupes) vous permettent d'apprécier des musiques de genres différents ;
  • en plus de cette fête, la commune organise des événements réguliers classiques pour Noël, Halloween, ou bien encore le marché tous les samedis matins.

Sports[modifier | modifier le code]

  • Entente Sportive de Bruges-Club Omnisport (ESB), créée en 1968, 19 sections, 2 600 licenciés.
  • Entente Sportive de Bruges Handball, section regroupant plus de 300 licenciés ; pour la saison 2016-2017, l'équipe masculine senior participe au championnat de France de handball de Nationale 1 (3e échelon national).
  • Entente Sportive Bruges-Blanquefort section rugby.
  • Centre de voile de Bordeaux-Lac.
  • Centre de remise en forme aquatique « Calicéo ».

Service public[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Taux de chômage : 9,7 %
  • Revenu moyen par ménage : 23 048 € par an

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Équipements culturels[modifier | modifier le code]

La ville dispose d'un espace culturel où sont organisés de nombreux événements, spectacles et one-man show.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes

Les armes de Bruges se blasonnent ainsi : Écartelé, au premier d'argent à la vache contournée de gueules, au deuxième de gueules aux trois grappes de raisin accolées tigées et feuillées d'argent, au troisième de gueules aux trois annelets d'argent, au quatrième d'azur aux trois vanneaux d'argent rangés en barre ; sur le tout, un écusson en losange d'or à la clef renversée d'argent, panneton à senestre ; le tout sommé d'un chef d'azur chargé de trois fleurs de lys d'argent.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Tram C | InfoTBM », sur www.infotbm.com (consulté le 2 mars 2017)
  2. Cartulaire de La Sauve
  3. Rôles Gascons
  4. Bénédicte Boyrie-Fénié, Institut occitan, Dictionnaire toponymique des communes de Gironde, Pau, Éditions Cairn, , 402 p. (ISBN 978-2-35068-012-5).
  5. Nom des habitants de la commune sur habitants.fr, consulté le 23 octobre 2014.
  6. À la suite de la démission de 14 conseillers municipaux le 17 septembre 2010, une nouvelle élection anticipée a eu lieu : Crise à Bruges : 14 élus de la majorité du maire Bernard Seurot démissionnent, Sud Ouest.fr du 13 septembre 2010.
  7. Bernard Gazeau, « Terraza réélue, Veissier opposant « constructif » », sur http://www.sudouest.fr, Groupe Sud Ouest, (consulté le 31 mars 2014)
  8. « Résultats des élections municipales 2014 Bruges (33520 - Gironde) », sur http://www.lexpress.fr, Groupe Express-Roularta, (consulté le 31 mars 2014)
  9. Site des villes et villages fleuris, consulté le 22 décembre 2016.
  10. Annuaire des villes jumelées
  11. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee
  12. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  14. a, b, c, d et e INSEE, « Population selon le sexe et l'âge quinquennal de 1968 à 2012 (1990 à 2012 pour les DOM) », sur insee.fr, (consulté le 10 janvier 2016)
  15. INSEE, « Populations légales 2006 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  16. INSEE, « Populations légales 2009 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  17. INSEE, « Populations légales 2013 des départements et des collectivités d'outre-mer », sur insee.fr, (consulté le 8 janvier 2016)
  18. Notice no PA00083492, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. Notice no PA00083493, base Mérimée, ministère français de la Culture