Groupe Sud Ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir GSO.
Groupe Sud Ouest
Image illustrative de l'article Groupe Sud Ouest

Création 28 octobre 1997
Forme juridique Société anonyme à directoire
Siège social Drapeau de la France Bordeaux Voir et modifier les données sur Wikidata (France)
Direction Olivier Gerolami (président du directoire)
Activité Édition de journaux
Effectif 2400
Site web groupesudouest.com

Chiffre d’affaires 385,3 M€[1]

Le Groupe Sud Ouest (GSO) est l'un des principaux éditeurs de presse quotidienne régionale en France. Basé à Bordeaux (Gironde), il publie des titres dans toute la partie sud-ouest de la France, de la Charente-Maritime jusqu'à la frontière espagnole. Le fer de lance du groupe est le quotidien Sud Ouest (343 292 exemplaires, tirage en 2010 selon l'OJD).

Structure[modifier | modifier le code]

En 2005, le chiffre d'affaires était de 311,3 millions d'euros, dont 51,4 % pour le quotidien Sud Ouest. En 2011, le chiffre d'affaires est de 385,3 millions d'euros.

En , le président du directoire, Pierre Jeantet (également PDG de la Sapeso, Société anonyme de presse et d'éditions du Sud Ouest, qui édite le quotidien Sud Ouest) a quitté GSO pour devenir directeur général du groupe La Vie-Le Monde. Il est remplacé par Olivier Faguer, jusqu'alors directeur général, et par Jean-Claude Bonnaud, directeur de la publication de Charente libre.

Le capital est détenu à 80 % par la famille Lemoîne et alliés via la Société civile bordelaise de gestion (Socibog). Le reste se répartit entre la Société des journalistes (10 %) et la Société des personnels (10 %) du groupe. Le conseil de surveillance de GSO est présidé par Jean de Szolnok.

En 2008, le Groupe Sud Ouest rachète Les Journaux du Midi au La Vie-Le Monde qu'l'avaii racheté au groupe Sud Communication en 2005, renforçant ainsi les synergies et développe le groupe dans tous les domaines de la communication en Languedoc-Roussillon et en Aveyron, multipliant les activités dans le domaine de la presse écrite, de l'audiovisuel, de l'Internet, de l'édition et des voyages.

Le , Olivier Gerolami est nommé président du directoire de GSO en place de Pierre Jeantet[2].

En 2012, Olivier Gerolami évalue un déficit structurel de plus de trois millions d'euros dès 2013, ce en dépit des quatre millions d'euros de subventions dont le groupe bénéficie[3]

En juin 2015, le groupe La Dépêche annonce l'officialisation de l'acquisition de Les Journaux du Midi, au groupe Sud Ouest, pour un montant de 15 millions d'euros[4],[5].

Titres édités[modifier | modifier le code]

Quotidiens[modifier | modifier le code]

Hebdomadaires[modifier | modifier le code]

À noter : jusqu'en mars 2005 La Semaine du Lot (Cahors) appartenait à GSO. Elle a été vendue à la société Mediapress, éditrice du mensuel Le Journal du Périgord.

Magazines[modifier | modifier le code]

Journaux gratuits[modifier | modifier le code]

Les journaux gratuits d'annonce de GSO étaient rassemblés au sein de S3G (Société des gratuits de Guyenne et Gascogne). Troisième groupe de gratuits en France elle publie 90 titres en France et en Espagne. En 2004, elle a réalisé un chiffres d'affaires de 93 millions d'euros. Depuis fin 2010 Le Groupe Sud Ouest s'est séparé de ses activités dans le secteur de la presse gratuite d'annonces. Selon un communiqué de presse dans leur propre journal Sud Ouest le 17 février 2011, « le groupe a dû se résigner à cette décision du fait du caractère globalement déficitaire de cette activité, qui souffre à la fois des conséquences de la crise et de la concurrence croissante d'Internet ».

Éditions[modifier | modifier le code]

Participations et partenariats[modifier | modifier le code]

  • GSO possède une participation de 6 % dans le groupe espagnol Vocento (propriétaire du quotidien national ABC).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexe[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]