Fors de Béarn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes. (octobre 2015).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références.

On appelle fors de Béarn l'ensemble complexe de textes légaux (privilèges, règlements, décisions de justice, tarifs, formulaires) accumulés dans la vicomté de Béarn entre les XIe et XIIe siècles. La version intégrale la plus ancienne qui nous soit parvenue date du XVe siècle.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le béarnais for vient du latin forum iudicium.

L'élaboration des fors[modifier | modifier le code]

XIe siècle[modifier | modifier le code]

Vers 1080, le vicomte Centulle V de Béarn promulgue un édit de population pour l'antique cité d'Iluro (Oloron) dans le but de la repeupler. Il constituera l'embryon du futur for d'Oloron.

En 1088, le vicomte Gaston IV de Béarn octroie à sa capitale Morlaàs un privilège, noyau du futur for de Morlaàs.

XIIe siècle[modifier | modifier le code]

Le for général, applicable à tout le Béarn, est promulgué en 1188 par Gaston VI de Béarn. Il inclut des clauses qui datent de la seconde moitié du XIe siècle.

XIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Dans la première moitié du XIIIe siècle, les vicomtes Guillaume de Moncade et Gaston VII de Béarn accordent des fors à chacune des vallées pyrénéennes :

Évolution postérieure[modifier | modifier le code]

Au XVIe siècle, alors que le Béarn constituait un état indépendant, les monarques Henri II de Navarre et Jeanne d'Albret réorganisent et améliorent les fors.

En 1620, Louis XIII rattache le Béarn à la couronne de France, mais conserve les fors, qui continuent à régir la vie de la province jusqu'à leur abolition durant la révolution de 1789.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Fors de Béarn. Législation inédite du onzième au seizième siècle, avec traduction en regard et notes, 1847, Mazure, Hatoulet, in-4° ;
  • Pierre Tucoo-Chala, Quand l'Islam était aux portes des Pyrénées, Biarritz, J&D Éditions, 1994 (ISBN 2-84127-022-X) ;
  • Henri Lefebvre, Pyrénées ;
  • Jean Omnès, Guide du curieux : Haut Béarn, Pyremonde, 2006 (ISBN 2-84618-3031) ;
  • Jean Baerten, L’abolition des fueros basques et navarrais au XIXe siècle. Une comparaison entre les deux régions et avec les anciens Pays-Bas[1] ;
  • Jean Baerten, L’origine des fueros basques sur base de l’étude comparative de la genèse des droits médiévaux dans les régions ayant constitué le royaume d’Espagne[1].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Site de Jean Baerten

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]