Conséquences socio-économiques de la pandémie de Covid-19

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
L'évolution du Dow Jones de janvier 2019 à mars 2020.

La pandémie de Covid-19 a des conséquences considérables au-delà de la simple propagation de la maladie et des mesures de quarantaine. De nombreux rapports font état de pénuries d'approvisionnement en produits pharmaceutiques[1] et en produits manufacturés en raison de perturbations des usines en Chine[2]. Dans certaines localités de pays particulièrement touchés (comme l'Italie[3] et Hong Kong[4]), la pandémie a généré des achats de panique et des pénuries alimentaires[5]. L'industrie de la technologie, en particulier, a mis en garde contre les retards dans les expéditions de produits électroniques[6].

Certains analystes estimaient dès janvier que les retombées économiques de l'épidémie sur la croissance mondiale pourraient dépasser celle de l'épidémie de SRAS[7]. Le Dr Panos Kouvelis, directeur du Boeing Center à l'Université de Washington à St. Louis, estime un impact à hauteur de 300 milliards de dollars sur l'économie mondiale et dont les effets pourraient se faire sentir jusqu'à deux ans après le début de l'épidémie[8].

Les marchés boursiers mondiaux ont chuté le 24 février 2020 en raison d'une augmentation significative du nombre de cas de COVID-19 en dehors de la Chine continentale[9],[10]. Au 28 février 2020, les marchés boursiers du monde entier ont connu leur plus forte baisse hebdomadaire depuis la crise financière de 2008[11],[12],[13]. Les marchés boursiers se sont effondrés le 9 mars 2020 provocant un krach boursier en Europe et en Amérique du Nord le 12 mars suivant, avec des baisses de plusieurs points de pourcentages dans les principaux indices mondiaux[14]. Alors que la pandémie se propage, les conférences et événements mondiaux sont annulés ou reportés[15]. Bien que l’impact monétaire sur l’industrie du voyage et du commerce reste à estimer, il devrait se chiffrer en milliards et augmenter.

Contexte[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

En , lors de l'épidémie de SRAS dont le coût économique a été estimé à quarante milliards de dollars[16], le PIB de la Chine représentait 8 % du PIB mondial. Fin , il en représentait 20 %[17].

La pandémie pourrait avoir en Chine un impact important mais de courte durée selon le cabinet Oxford Economics, qui se base sur les effets qu'avait eu l'épidémie de SRAS en et en , à l'origine de la mort de huit cents personnes en Asie[18].

Le tourisme en France a une recette dont 7 % provient de deux millions et demi de touristes chinois dépensant quatre milliards d'euros par an, bien que ne représentant que 2,5 % de la fréquentation touristique annuelle[19].

Le cours du pétrole a chuté consécutivement au ralentissement de l'économie chinoise puis de la concurrence entre l'Arabie Saoudite et la Russie avec des cours très volatiles d'un jour a l'autre ; le baril de Brent passant sous la barre des 60 dollars le , le plus bas depuis trois mois[20],[21]. Le , c'est celui du WTI qui passe sous le seuil de 50 dollars avant de descendre briévement a un prix plancher de 20,2 dollars le avant de remonter a 25 dollars le 19 mars[22] tandis que le baril de Brent passe sous les 27 dollars le 18 mars avant de remonter[23].

L'Agence internationale de l'énergie estime que la demande mondiale au premier trimestre 2020 devrait baisser de 2,5 millions de barils par jour (M/b/j) par rapport au premier semestre 2019 sur une consommation totale de 100 M/b/j, première baisse de la consommation depuis 2008[24].

Le ministre japonais de l'Économie, Yasutoshi Nishimura, prévient[Quand ?] que la production du pays pourrait être affectée[25].

Le , Jean-Philippe Béja, universitaire, directeur de recherche au CNRS et politologue spécialiste de la Chine, déclare qu'« il risque d'y avoir des conséquences très importantes pour le tourisme, la restauration, l'hôtellerie, le commerce »[26].

Les bourses chinoises ferment pendant dix jours à partir du [réf. nécessaire]. Le , les bourses de Shanghai et de Shenzhen rouvrent et perdent 8 % (plus forte baisse en cinq ans)[27].

Cinq usines d'écrans à cristaux liquides à Wuhan, l'épicentre de l'épidémie, ralentissent leur production, ce qui devrait avoir un effet sur l'offre et le prix des écrans d'ordinateurs et de téléviseurs[28].

Dès l'annonce des nombreux cas italiens, coréens et iraniens, des investisseurs ont pris peur, faisant chuter les cours, notamment les lundi 24 et mardi . Les places européennes ont toutes terminé en forte baisse. Le , Paris a reculé de 1,94 %, Francfort de 1,88 %, Londres de 1,94 %, Milan de 1,44 %, Madrid de 2,45 %, la Bourse suisse de 2,19 % et Bruxelles de 2,28 %. Wall Street a ouvert en recul et n'est pas remontée la journée ; peu avant 20 heures (heure de Paris), l'indice vedette de la Bourse de New York, le Dow Jones Industrial Average, chutait de 2 %. En Russie, l'indice RTS de la Bourse de Moscou, fermé lundi en raison d'un jour férié, a dévissé de 5,16 %[29].

Le , les bourses continuent à chuter ; Wall Street perd près de 1 200 points, suscitant un vent de panique dans le marché des actions[30]. Seule l'action Netflix a progressé (+5 %) en raison de la pandémie selon les analystes[31].

Le , la Fédération des industries allemandes avertit d'un risque de récession économique en Europe[32]. La banque Goldman Sachs fait le même pronostic pour le Royaume-Uni[33]. Une première compagnie aérienne, Flybe, se déclare en faillite ce même jour[33],[34], et Lufthansa décide d'immobiliser 150 avions à cause de la COVID-19[35]. Les compagnies pourraient perdre jusqu'à 130 milliards de dollars[33].

Le , alors que la demande se réduit, et que le cours de pétrole chute, l'Arabie saoudite s'engage à réduire sa production d’un million de barils/jour pour l'OPEP si Moscou et ses partenaires s'engagent à une réduction de 500 000 barils/jour. La Russie refuse, ce qui aggrave la chute des cours[36].

Le , la France assiste à des achats de panique, les consommateurs se précipitant dans les supermarchés pour s'approvisionner. Cependant, le président du comité stratégique, Michel-Édouard Leclerc, déclare que le pays « aura de la nourriture jusqu'à l'été »[37].

Le , toutes les bourses mondiales chutent avec des baisses historiques. Le CAC 40 connaît sa plus forte chute journalière depuis sa création en . En effet, avec une perte de 12,28 %, l'indice bat son précédent record, celui de la crise de 2008 qui était de -9,04 %.

Les mesures de restrictions et de confinements dans le monde affectent immédiatement les entreprises et l'économie réelle, dont les plus fragiles se retrouvent au bord de la faillite.

Par exemple le mardi 17 mars 2020, la marque Laura Ashley dépose le bilan en pleine crise liée au coronavirus et tout le secteur aérien demande l'aide des États[38],[39].

Pour faire face à cela, certains États décident d'intervenir. Tout d'abord l'Italie, qui annonce nationaliser sa compagnie aérienne nationale Alitalia[40]. La France aussi se joint au jeux. En effet le président Macron annonce lors de son allocution du lundi 16 mars 2020 que "aucune entreprise ne sera livrée au risque de faillite, aucun Français ne sera laissé sans ressource", cette déclaration est illustrée d'action le lendemain lorsque le ministre de l’Économie Bruno Lemaire annonce un plan de 45 milliards d'euros en faveur des entreprises[41].

Au Brésil, le gouvernement brésilien a annoncé un plan de 147,3 milliards de reais (26 milliards d'euros). Cette somme servira, au cours des trois prochains mois, à soutenir les petites et moyennes entreprises et les familles à bas revenus ainsi que les retraités, a indiqué le ministre de l'Économie Paulo Guedes lors d'une conférence de presse à Brasilia.

La semaine précédente, le gouvernement du président Jair Bolsonaro avait déjà adopté un plan d'urgence de 5 milliards de reais pour le secteur brésilien de la santé.

Au Canada, le Cirque du Soleil procède à la mise à pied temporaire de 2 600 employés. La même journée, le Groupe Sportscene, qui exploite des chaînes de restaurants, met à pied 2 200 de ses 2 500 salariés. Sunwing a également annoncé mettre à pied environ 1 500 salariés jusqu'au début avril.

Mercredi 18 mars 2020[modifier | modifier le code]

  • Brussels Airlines demande 200 millions d'aide à l'État belge pour faire face à la crise du coronavirus. La compagnie aérienne a annoncé l'annulation de tous ses vols du vendredi 20 mars 2020 au 19 avril 2020 inclus. Pour l'instant, "il est prévu de reprendre les vols le 20 avril", confirme Maaike Andries, porte-parole de Brussels Airlines.
  • La Banque centrale européenne (BCE) annonce un plan d'urgence sans précédent de 750 milliards d'euros. Concrètement, la BCE procédera au cours de l'année 2020 à un programme d'achats de titres financiers pour soutenir la demande sur le marché et éviter la dépréciation de ces mêmes titres dans le bilan comptable des banques systémiques.

Jeudi 19 mars 2020[modifier | modifier le code]

  • La Banque centrale australienne abaisse ses taux à un niveau record de 0.25% alors que la pandémie mondiale de COVID-19 menace de déclencher la première récession dans ce pays depuis 29 ans.
  • La roupie indonésienne a chuté de plus de 4,5% par rapport au dollar, la banque centrale ayant baissé ses taux d’intérêt à 4,5% contre 4,75% précédemment et laissé entrevoir un nouvel assouplissement face à la crise.
  • La Banque d’Angleterre a procédé jeudi à une nouvelle baisse surprise de son taux d’intérêt, le réduisant de 0,15 point de pourcentage à 0,1 %, un plus bas historique, pour contrer le choc économique attendu de la pandémie de coronavirus, l’institution a également décidé d’augmenter son programme de rachat d’actifs de 200 milliards de livres (216 milliards d’euros environ) pour le porter à 645 milliards.
  • L'indicateur allemand IFO publié aujourd'hui montre que le moral économique des entrepreneurs allemands tombe en effet à un plus bas depuis 2009. En effet, l'indicateur IFO, basé sur un sondage mensuel effectué auprès de 9 000 entreprises allemandes, et qui donne un avant-goût de l'activité économique, ressort à 87,7 points, et perd 8,3 points sur un mois, sa plus forte chute depuis 1991.

Vendredi 20 mars 2020[modifier | modifier le code]

La Banque du Mexique (Banxico) abaisse son taux directeur de 50 points de base soit à 6,5 %.

Les compagnies Air Canada et Air Transat mettent au chômage 7 000 agents de bord au moins jusqu'au 30 avril en raison du COVID-19.

Lundi 23 mars 2020[modifier | modifier le code]

Le gouvernement britannique annonce aider les entreprises privées du secteur ferroviaire d'ici 6 mois pour leur éviter la faillite puisque la fréquentation des trains a chuté de 70 % à cause de la crise du Covid-19.

Mardi 24 mars 2020[modifier | modifier le code]

L'IATA, à cause des fermetures de frontières provoquées par la propagation du COVID-19, anticipe que les compagnies aériennes perdent 252 milliards de dollars US de revenus en 2020.

Mercredi 25 mars 2020[modifier | modifier le code]

Le gouvernement du Canada adopte un plan d'aide économique de 82 milliards CA$ .

Les sociétés qui exploitent le sables bitumineux de l'Alberta, au Canada, annoncent de sévères réductions d'effectifs et des diminutions d'investissement (par exemple, Suncor annonce réduire ses dépenses en capital de 1,5 milliard CA$).

Dans la nuit de mercredi à jeudi, le Sénat américain vote le plan d'aide de 2 000 milliards de dollars pour aider les particuliers américains et les entreprises face à la crise du coronavirus. Dans le détail, chaque Américain dont les revenus annuels sont inférieurs à 75 000 dollars (70 000 euros) va recevoir un chèque exceptionnel de 1 200 dollars, avec un montant additionnel de 500 dollars par enfant. De plus, plus de 350 milliards de dollars vont être utilisés pour des aider les petites entreprises américaines sous la forme de prêts ainsi que 62 milliards de dollars réservé au entreprises du secteur aérien sous la forme de dons pour 30 milliards de dollars et sous la forme de prêt pour les 30 milliards restant. Le 27 mars, la Chambre des Représentants vote le plan.

Le Parlement allemand vote un plan de relance exceptionnel de 1 100 milliards d'euros pour faire face à la crise

Lundi 30 mars 2020[modifier | modifier le code]

  • La Fédération américaine de rugby à XV, en proie à « des contraintes financières insurmontables » depuis qu'elle a mis à l'arrêt ses compétitions nationales en raison du coronavirus, se déclare en faillite[42]. De même pour le club slovaque de football MŠK Žilina, qui a été placé en redressement judiciaire à la suite des difficultés rencontrées après l’arrêt du championnat de Slovaquie en raison de l’épidémie de coronavirus[43].

Politique[modifier | modifier le code]

En France, le second tour des élections municipales est reporté à la suite de la pandémie[44].

En Italie, le Référendum constitutionnel devant se tenir le 29 mars 2020 est reporté[45].

Pénuries[modifier | modifier le code]

Alimentaires[modifier | modifier le code]

Rupture de stock de certaines boissons dans un supermarché de Londres, Royaume-Uni, 10 mars 2020
Rupture de stock de boîtes de conserve dans un supermarché de la ville de San Luis Potosí, le 20 mars 2020, provoquée par les achats de panique dans la semaine suivant l'arrivée des 10 premiers cas confirmés de covid-19 dans l'État de San Luis Potosí, Mexique

La pandémie de COVID-19 fait craindre des pénuries alimentaires[46]. En conéquence, plusieurs pays émettent des restrictions temporaires à l'exportation de certains produits alimentaires de base, parmi lesquels le Vietnam et le Cambodge (sur le riz)[47],[48], le Kazakhstan (sur plusieurs produits dont le blé, le sucre et les pommes de terre)[49], ou encore l'Ukraine (sur le sarrasin)[50].

Malgré des ruptures de stocks pour certaines denrées de base, il n'y a aucune pénurie durant la pandémie de Covid-19 en France. Les filières agroalimentaires pouvant continuer à produire, moyennant des ajustements[51]. Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie dans le gouvernement Édouard Philippe, assure : « La sécurité d’approvisionnement en produits alimentaires et de première nécessité est garantie dans les jours et les semaines à venir […]. 90 à 95 % des références sont disponibles[51].. » L'État appelle à la rationalité et à la solidarité des citoyens[52].

Moyens médicaux et médicaments[modifier | modifier le code]

Préoccupés par des problèmes potentiels d'approvisionnement ou de pénurie dus à la pandémie et à ses conséquences, de nombreux pays interdisent ou limitent à titre temporaire l'exportation de certains médicaments ou équipements médicaux, ou de protection médicale. D'après une étude, pour le seul mois de mars 2020, 36 Etats dans le monde ont adopté de telles mesures[53].

Parmi les pays ayant pris de telles mesures se trouvent notamment la Belgique[54], la France[55], le Royaume-Uni[56], la Roumanie[57], la Hongrie[58], la Serbie[59], la Bulgarie[60], la Turquie[61], la Corée du Sud[62], l'Indonésie[63], la Malaysie[64] ou encore l'Inde[65]. En avril 2020, les Etats-Unis ordonnent à leur tour l'arrêt des exportations de masques et d'autres équipements de protection nécessaires à la lutte contre le COVID-19[66].

Le 15 mars 2020, la Commission européenne annonce la limitation à l'échelle de l'Union européenne des exportations hors-UE des masques et d'autres équipements médicaux de protection[67]. Toute exportation hors-UE de ce type de matériel est désormais soumise à autorisation[68].

L'augmentation brutale de la demande engendre dès février dans certains hôpitaux et pharmacies une pénurie de masque chirurgical et FFP, de solution hydro-alcoolique et de matériel médical (respirateur artificiel notamment). Le personnel de réanimation est également souvent débordé.

Pour essayer de prévenir une éventuelle pénurie en France, l'ANSM a annoncé le 17 mars, la limitation de vente de paracétamol par les pharmaciens. Ce sera une seule boîte par patient en bonne santé et deux boîtes maximum pour ceux qui présentent des symptômes de douleur ou de fièvre[69].

Masque chirurgical et masque de protection FFP[modifier | modifier le code]

Pénurie de masques chirurgicaux dans une pharmacie de Nagano, Japon, 3 février 2020

En 2009, l’État détenait 723 millions de masques de protection FFP2 et 1 milliard de masques chirurgicaux[70], puis la décision a été prise de ne pas renouveler certains stocks arrivant à péremption[71] car en cas de besoin soudain les usines de production étaient capables d’être actives très rapidement, notamment en Chine. Pour Olivier Véran, l'État dispose en 2020 d'un stock de 150 millions de masques chirurgicaux et d'aucun stock de masques de protection FFP2[72].

En mars, en France, les masques FFP2 ne sont plus disponibles en pharmacies ni dans les magasins de bricolage et les masques chirurgicaux se font rares, alors qu'à Daegu (Corée du Sud) des files d'acheteurs se forment[73]. Ceci alimente un marché noir, des prix en ligne déraisonnables et des ventes de masques contrefaits, périmés ou défectueux[74].

Au , les pays européens s'interrogent sur leur capacité à gérer la pandémie[75],[76],[77].

Solution hydro-alcoolique[modifier | modifier le code]

En France notamment, des pénuries de solution hydro-alcoolique apparaissent. Le ministre de la Santé Olivier Véran le autorise les pharmacies à produire leur propre solution hydroalcoolique[78].

Respirateur artificiel[modifier | modifier le code]

L'Italie manque de respirateurs pour ses patients atteint en insuffisance respiratoire, la Chine y envoie au mois de 1 000 respirateurs artificiels[79].

Autres[modifier | modifier le code]

Pénurie de papier toilette dans un supermarché de Washington DC, États Unis
Affiche dans un supermarché de Delft, Pays-Bas, demandant aux clients de ne pas acheter plus d'un paquet de papier toilette, 13 mars 2020

Des achats de panique entraînant des ruptures de stock de papier toilette sont observées dans plusieurs pays[80].

Effets psychiques[modifier | modifier le code]

Le contexte épidémique est une source de stress. L'isolement au domicile ou dans un lieu dédié à la quarantaine, auquel le public est rarement préparé, peut avoir des effets psychologiques importants[81]. Jamais dans l'histoire de l'humanité une quarantaine aussi stricte et vaste n'avait été mise en œuvre[réf. souhaitée].

Le Centre de santé mentale de Shanghai a décidé d'en mesurer les effets psychiques, dès la fin [82].

Selon les premiers résultats, publiés le , l'isolement a touché de très nombreux Chinois, bouleversant souvent leur vie quotidienne, sociale, professionnelle et familiale ; générant parfois des troubles anxieux, allant parfois jusqu'à la peur panique ou la dépression. Un questionnaire d'auto-évaluation était librement accessibles dans tout le pays, via la « plateforme d'évaluation psychologique intelligente » de Siuvo. Il visait à mesurer la prévalence et gravité de l'anxiété, la dépression, de phobies spécifiques, de changements cognitifs, de comportements d'évitement ou compulsif. Il portait aussi sur les symptômes physiques et le sentiment de désocialisation durant la semaine écoulée (sur une échelle de 0 à 100 ; un score entre 28 et 51 indiquait une détresse légère à modérée ; un score ≥52 traduisait une détresse sévère). Les réponses aboutissaient à un « index » de détresse psychique péritraumatique, dit COVID-19 Peritraumatic Distress Index (CPDI). 52 730 réponses ont été validées (provenant pour 64,73 % de femmes). Le mode de construction de l'index CPDI a été validé par les psychiatres du Centre de santé mentale de Shanghai[83].

Le score moyen était de 23,65 (15 à 45). Près de 35 % des répondants ont subi une détresse psychologique (29,29 % des scores étaient compris entre 28 et 51, et 5,14 % supérieurs ou égal à 52). Le score CPDI dépendait du genre, de l'âge, du niveau scolaire, de la profession et de la région. Il était plus élevé pour les femmes que pour les hommes (fréquent dans les cas de stress post-traumatique)[84].

Effets sociaux[modifier | modifier le code]

Les mesures de confinement ont profondément transformé les modes de sociabilité des habitants d'un certain nombre de villes. Ainsi, à Rome, Sofia Scialoja raconte que désormais, la jeunesse romaine utilise de nombreuses applications comme Houseparty pour compenser l'impossibilité de se retrouver à l'extérieur, les rendez-vous galants se font désormais en tenue de sport, car le sport est une des raisons valables pour sortir, ou avec son chien, qu'il est encore autorisé de sortir, et les balcons se remplissent chaque soir de spectacles improvisés de citoyens désœuvrés[85].

Sports[modifier | modifier le code]

De nombreuses compétitions sportives sont suspendues en raison de la pandémie.

Athlétisme[modifier | modifier le code]

En athlétisme, les championnats du monde d'athlétisme en salle prévus à Nankin sont reportés en [réf. nécessaire]

Le marathon de Tokyo est annulé pour la catégorie amateurs[86], celui de Pyongyang est annulé[87], et celui de Paris, initialement prévu le , est reporté au [88]

Le semi-marathon de Paris est reporté au [89],[90] et les championnats du monde de semi-marathon initialement prévus le sont reportés au [91].

Les championnats de France de cross-country sont annulés[92].

Basket-ball[modifier | modifier le code]

En basket-ball, la NBA, les championnats de France (Jeep Elite), d'Italie (Lega A), d'Allemagne (BBL) sont suspendus, ainsi que toutes les compétitions européennes (EuroLigue, EuroCoupe, Ligue des champions)[réf. nécessaire].

Biathlon[modifier | modifier le code]

Cyclisme sur route[modifier | modifier le code]

Football[modifier | modifier le code]

Formule 1[modifier | modifier le code]

Formule E[modifier | modifier le code]

Golf[modifier | modifier le code]

Handball[modifier | modifier le code]

Hippisme[modifier | modifier le code]

Hockey sur gazon[modifier | modifier le code]

  • Les deux matchs de ligue professionnelle entre la Chine et la Belgique prévus le et à Changzhou sont reportés à une date non précisée[127].
  • Les deux matchs de ligue professionnelle entre la Chine et l'Australie prévus le et à Changzhou sont reportés à une date non précisée[128].
  • Les matchs des équipes nationales australiennes et néo-zélandaises de hockey sur gazon masculin et féminin prévus du au en Europe sont reportés à une date non précisée[129],[130]: Espagne-Australie (catégorie masculine) à Valence, Pays-Bas-Nouvelle-Zélande à Rotterdam, Allemagne-Australie à Mönchengladbach, Pays-Bas-Australie à Bois-le-Duc et Allemagne-Nouvelle-Zélande à Hambourg.
  • Les matchs de ligue professionnelle masculine et féminine entre l'Allemagne et la Belgique prévus le et à Mönchengladbach et à Hambourg sont reportés à une date non précisée[131].
  • Les deux matchs de ligue professionnelle entre les États-Unis et la Chine prévus le et à Chapel Hill sont reportés à une date non précisée[132].
  • Une fois la pandémie déclarée le 13 mars, la FIH et les onze associations nationales (ainsi que les neuf associations féminines) impliquées dans la compétition ont décidé de la suspendre jusqu'au 15 avril. En outre, il a été convenu que la compétition actuelle est maintenue, aucun match ne sera joué après les Jeux olympiques d'été de 2020 et en fonction de l'évolution de la situation et des décisions des autorités publiques, chaque match pouvant être organisé entre fin avril et avant les Jeux olympiques d'été de 2020 pourra donc se jouer[133].

Hockey sur glace[modifier | modifier le code]

Motocyclisme[modifier | modifier le code]

Patinage artistique[modifier | modifier le code]

Rallye-raid[modifier | modifier le code]

Rugby à sept[modifier | modifier le code]

Rugby à XV[modifier | modifier le code]

Tennis[modifier | modifier le code]

  • Le , le Masters d'Indian Wells (tournoi ATP et WTA) situé en Californie[145] est annulé à la suite d'un cas confirmé de coronavirus dans la vallée de Coachella;
  • Dans les jours qui suivent, l'ATP, la WTA et l'ITF annoncent successivement une suspension de tous les tournois officiels de leurs calendriers jusqu'au 26 avril pour les circuits masculins (ATP et Challenger)[146] et jusqu'au 20 avril pour le circuit féminin et l'ITF World Tennis Tour[147]. Cela implique notamment l'annulation de tournois comme :
  • Le tournoi de Roland-Garros qui devait se dérouler du au est reporté du au , juste après l'US Open[149],[150].
  • Le , la WTA et l'ATP et l'ITF prolongent la suspension des compétitions jusqu'au 7 juin[151], ce qui implique l'annulation des Masters de Rome et de Madrid. C'est donc toute la saison européenne sur terre battue qui est supprimée à cause de la pandémie de COVID-19.
  • Le , la WTA, l'ATP et l'ITF prolongent la suspension des compétitions jusqu'au [152], annulant ainsi toute la saison sur gazon y compris Wimbledon. C'est la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale qu'un tournoi du Grand Chelem n'aura pas lieu.

Volley-ball[modifier | modifier le code]

Débat sur le report ou l'annulation des Jeux olympiques d'été 2020[modifier | modifier le code]

Les Jeux olympiques d'été de 2020 doivent se tenir du au à Tokyo.

Le , le Comité international olympique (CIO) s'inquiète au sujet de la pandémie de coronavirus. Toshiro Muto déclare notamment : « Nous sommes extrêmement inquiets, dans le sens où l'avancée de l'épidémie pourrait tempérer l'intérêt et l'enthousiasme pour les Jeux »[153].

Courant , l'hypothèse d'une annulation des Jeux inquiète les athlètes[154]. En toute hypothèse, seul le CIO a le pouvoir de décider le maintien, le report ou l'annulation des jeux olympiques[155].

Le CIO officialise le report des JO à l'été 2021. Ils se dérouleront du 23 juillet au 8 août 2021. [156]

Divertissement[modifier | modifier le code]

De nombreux événements sont supprimés ou reportés en raison de la pandémie.

Festivals et festivités[modifier | modifier le code]

Salons et expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « FDA anticipates disruptions, shortages as China outbreak plays out » [archive du ], FiercePharma (consulté le 26 février 2020)
  2. (en) Shih, « COVID-19 And Global Supply Chains: Watch Out For Bullwhip Effects » [archive du ], Forbes (consulté le 26 février 2020)
  3. Sirletti, Remondini et Lepido, « Virus Outbreak Drives Italians to Panic-Buying of Masks and Food » [archive du ], www.bloomberg.com, (consulté le 14 mars 2020)
  4. (en) « Viral hysteria: Hong Kong panic buying sparks run on toilet paper » [archive du ], CNA (consulté le 26 février 2020)
  5. (en) Rummler, « Household basics are scarce in Hong Kong under coronavirus lockdown » [archive du ], Axios (consulté le 26 février 2020)
  6. (en-US) Dan Strumpf, « Tech Sector Fears Supply Delays as Effects of Virus Ripple Through China », Wall Street Journal,‎ (ISSN 0099-9660, lire en ligne, consulté le 15 mars 2020)
  7. « China's coronavirus epidemic threatens global economy » [archive du ], DW.COM, (consulté le 31 janvier 2020)
  8. Miller, « WashU Expert: Coronavirus far greater threat than SARS to global supply chain | The Source | Washington University in St. Louis » [archive du ], The Source, (consulté le 13 février 2020)
  9. Rob McLean, Laura He and Anneken Tappe, CNN Business, « Dow plunges 1,000 points, posting its worst day in two years as coronavirus fears spike », sur CNN (consulté le 15 mars 2020)
  10. « FTSE 100 plunges 3.7 per cent as Italy confirms sixth coronavirus death » [archive du ], CityAM, (consulté le 27 février 2020)
  11. Elliot Smith, « Global stocks head for worst week since the financial crisis amid fears of a possible pandemic », CNBC,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2020)
  12. Fred Imbert, « Dow falls 350 points Friday to cap the worst week for Wall Street since the financial crisis », CNBC,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2020)
  13. Elliot Smith, « European stocks fall 12% on the week as coronavirus grips markets », CNBC,‎ (lire en ligne, consulté le 28 février 2020)
  14. « Coronavirus : krach boursier en Europe et à Wall Street, pire journée de l’histoire pour la Bourse de Paris », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 19 mars 2020)
  15. « Archived copy » [archive du ] (consulté le 3 mars 2020)
  16. (en) Jong-Wha Lee et Warwick J. McKibbin, Estimating The Global Economics Costs of SARS, National Academies Press (US), (lire en ligne).
  17. « Chine : l'empire vacille #cdanslair 29.01.2020 » (consulté le 30 janvier 2020)
  18. « Coronavirus : des craintes de voir l’économie mondiale s’enrayer », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 28 janvier 2020).
  19. « Coronavirus en Chine : quelles pourraient être les conséquences économiques de l'épidémie ? », sur Franceinfo, (consulté le 28 janvier 2020).
  20. « Coronavirus : pourquoi fait-il baisser le prix du pétrole ? », sur Franceinfo, (consulté le 29 janvier 2020).
  21. « Le coronavirus pousse le marché pétrolier au bord de la panique », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 31 janvier 2020).
  22. (en) « Oil (WTI) Commodity », sur markets.businessinsider.com (consulté le 20 mars 2020).
  23. « Cours pétrole Brent », sur Boursorama (consulté le 20 mars 2020).
  24. Erwan Benezet, « Coronavirus : le spectre d’un krach pétrolier< », sur Le Parisien, (consulté le 20 mars 2020).
  25. (en-GB) Joanna Partridge, « Global firms halt China travel as coronavirus spooks markets », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 29 janvier 2020).
  26. « Coronavirus en Chine : "Il risque d'y avoir des conséquences très importantes pour le tourisme, la restauration, l'hôtellerie et le commerce" », sur Franceinfo, (consulté le 31 janvier 2020).
  27. Agefi SA, « Le coronavirus contamine les marchés, les Bourses chinoises dévissent », sur www.agefi.com (consulté le 3 février 2020).
  28. « Le coronavirus ralentit la production d'écrans LCD, et les prix des TV et moniteurs devraient monter en conséquence, cinq usines de fabrication à Wuhan étant actuellement touchées, selon un rapport », sur Developpez.com (consulté le 3 février 2020)
  29. « Le bilan du coronavirus en direct : l’Italie compte désormais 10 morts, deux nouveaux cas recensés en France », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 26 février 2020)
  30. Zone Bourse, « Le Dow Jones perd près de 1200 points, panique autour du coronavirus », sur www.zonebourse.com (consulté le 5 mars 2020)
  31. « L'action de Netflix s'envole en Bourse grâce au coronavirus », sur Le Huffington Post, (consulté le 2 mars 2020)
  32. (en-GB) Ben Quinn (now), Helen Sullivan (earlier), Kate Connolly et Justin McCurry, « Coronavirus: California declares state of emergency - latest updates », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 5 mars 2020)
  33. a b et c (en-GB) Graeme Wearden, Steven Morris, Steven Morris et Mark Sweney, « Flybe passengers stranded as experts fear more firms will collapse – business live », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 5 mars 2020)
  34. « Plombée par le coronavirus, la compagnie aérienne britannique Flybe cesse ses activités », sur Franceinfo, (consulté le 5 mars 2020)
  35. Sarah Ugolini, « Lufthansa décide d'immobiliser 150 avions à cause du coronavirus », sur Capital.fr, (consulté le 5 mars 2020)
  36. Le jour où le marché pétrolier a craqué, lemonde.fr, 9 mars 2020.
  37. « Coronavirus: vers un dépistage obligatoire pour les Diables rouges du Calcio avant le stage au Qatar? », (consulté en le soir plus)
  38. « DIRECT Coronavirus : 3,9% de déficit public en 2020 », sur La Tribune (consulté le 17 mars 2020)
  39. Zone Bourse, « Le coronavirus précipite la faillite de la chaîne britannique Laura Ashley », sur www.zonebourse.com (consulté le 17 mars 2020)
  40. « Coronavirus: les compagnies aériennes appellent au secours », sur ABC Bourse (consulté le 17 mars 2020)
  41. « Coronavirus : Bruno Le Maire annonce une aide de 45 milliards d'euros pour les entreprises et les salariés », sur France Bleu, (consulté le 17 mars 2020)
  42. « Plombé par la crise du coronavirus, le rugby américain est en faillite », sur midilibre.fr (consulté le 31 mars 2020)
  43. « COVID-19 : un club de foot européen en faillite, 17 joueurs licenciés », sur La Presse, (consulté le 31 mars 2020)
  44. Fabien Dabert et Mis à jour le 16/03/20 23:40 Linternaute.com, « Municipales 2020 : le 2e tour est bien reporté, que deviennent les résultats de dimanche ? », sur www.linternaute.com (consulté le 16 mars 2020)
  45. « Coronavirus : l'Italie adopte un plan d'aide aux familles et aux entreprises de 7,5 milliards d'euros », sur Les Echos, (consulté le 2 avril 2020)
  46. https://www.letemps.ch/economie/covid19-planer-spectre-dune-penurie-alimentaire
  47. https://lepetitjournal.com/hong-kong/coronavirus-vers-une-penurie-alimentaire-mondiale-277508
  48. https://www.straitstimes.com/asia/se-asia/cambodia-to-ban-some-rice-exports-april-5-due-to-coronavirus
  49. http://www.xinhuanet.com/english/2020-03/25/c_138913230.htm
  50. https://www.nytimes.com/reuters/2020/04/03/world/europe/03reuters-health-coronavirus-trade-food-factbox.html
  51. a et b « Coronavirus – Pas de pénurie alimentaire à craindre », sur www.quechoisir.org (consulté le 20 mars 2020).
  52. « Coronavirus COVID-19 : magasins dévalisés, non il n'y a pas de pénurie alimentaire », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le 20 mars 2020).
  53. https://www.marketplace.org/2020/03/30/countries-race-to-limit-ban-exports-of-masks-ventilators-other-gear/
  54. https://www.rtbf.be/info/societe/detail_coronavirus-l-afmps-interdit-l-exportation-hors-europe-de-certains-medicaments-pour-eviter-une-penurie?id=10474501
  55. https://www.letemps.ch/monde/demunie-face-coronavirus-lafrique-se-jette-chloroquine
  56. https://www.export.org.uk/news/496672/UK-bans-parallel-exports-of-key-medicines-to-protect-patients.htm
  57. https://www.euractiv.com/section/coronavirus/news/romania-suspends-exports-of-medicines-as-coronavirus-victims-reach-47/
  58. https://www.reuters.com/article/us-health-coronavirus-hungary-medicine/hungary-bans-export-of-coronavirus-treatment-ingredient-idUSKBN21C2FR
  59. https://seenews.com/news/serbia-bans-medicine-exports-for-30-days-pm-690933
  60. https://sofiaglobe.com/2020/03/20/covid-19-bulgarias-health-minister-bans-exports-of-quinine-based-medicines/
  61. https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-03-04/virus-free-turkey-restricts-exports-of-medical-protective-gear
  62. http://www.koreaherald.com/view.php?ud=20200305000730
  63. https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-03-18/indonesia-bans-sanitizer-face-mask-exports-to-tackle-shortage
  64. https://www.straitstimes.com/asia/se-asia/malaysia-bans-face-mask-exports-price-of-3-ply-now-rm2-from-80-sen
  65. https://www.theguardian.com/world/2020/mar/04/india-limits-medicine-exports-coronavirus-paracetamol-antibiotics
  66. https://www.lefigaro.fr/flash-actu/coronavirus-trump-ordonne-l-arret-des-exportations-de-masques-20200404
  67. https://www.liberation.fr/direct/element/lunion-europeenne-va-limiter-les-exportations-de-masques-vers-lexterieur_110574/
  68. https://www.lepoint.fr/politique/emmanuel-berretta/coronavirus-bruxelles-arbitre-de-la-guerre-des-masques-16-03-2020-2367310_1897.php
  69. « Paracétamol : une seule boîte par personne dans les pharmacies », sur www.pourquoidocteur.fr (consulté le 19 mars 2020)
  70. « Chronique d'une pandémie annoncée : la gestion du "stock national santé" par l'EPRUS », sur www.senat.fr (consulté le 19 mars 2020).
  71. Francis Delattre, « Rapport d'information fait au nom de la commission des finances sur l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS), », sur www.senat.fr (consulté le 19 mars 2020).
  72. « Doctrine de protection des travailleurs face aux maladies hautement pathogènes à transmission respiratoire », sur www.economie.gouv.fr (consulté le 19 mars 2020).
  73. « Face au coronavirus, la folie des masques s’empare de la planète », Nouvel Obs,‎
  74. « Le marché noir des masques de protection contrefaits explose en Chine », sur www.20minutes.fr (consulté le 2 mars 2020)
  75. « Coronavirus : pourquoi la France n'est pas (encore) prête », sur LExpress.fr, (consulté le 2 mars 2020)
  76. (en-US) Denise Roland and Stephen Fidler, « Coronavirus Tests Europe’s Differing Health Systems », Wall Street Journal,‎ (ISSN 0099-9660, lire en ligne, consulté le 2 mars 2020)
  77. « Coronavirus : les inquiétudes pour l'économie grandissent en Europe », sur Les Echos, (consulté le 2 mars 2020)
  78. Coronavirus : Le gel hydroalcoolique pourra être fabriqué en pharmacie, son prix fixé par l'État, Paris Match, 6 mars 2020
  79. Coronavirus : aux abois, l'Italie va être aidée par la Chine, France Info, 12 mars 2020
  80. « Coronavirus : dans le monde, la fièvre du stockage et une ruée sur le papier toilette », sur www.lemonde.fr,
  81. Samantha K Brooks & al. (2020)The psychological impact of quarantine and how to reduce it: rapid review of the evidence ; The Lancet; 26 février
  82. Qiu, J., Shen, B., Zhao, M., Wang, Z., Xie, B., & Xu, Y. (2020) A nationwide survey of psychological distress among Chinese people in the COVID-19 epidemic: implications and policy recommendations ; General Psychiatry (GPSYCH, journal du [Shanghai Mental Health Center], hôpital spécialisé dans la santé mentale, affilié à l'Université Jiao-tong de Shanghai) |publié le 6 mars 2020.
  83. Le coefficient alpha de Cronbach de cet index COVID-19 Peritraumatic Distress Index (CPDI) est de 0,95
  84. Sareen J, Erickson J, Medved MI, et al. (2013) Risk factors for post-injury mental health problems. Depress Anxiety;30:321–7.doi:10.1002/da.22077
  85. Sofia Scialoja, « Coronavirus en Italie : « la suspension temporaire de la société ouverte n’est pas la fin de l’ouverture ! » », sur Le Grand Continent, (consulté le 18 mars 2020).
  86. « Le marathon de Tokyo ne sera pas ouvert aux amateurs en raison du coronavirus - Fil Info - Athlétisme », Le Figaro, (consulté le 18 février 2020).
  87. « Pyongyang Marathon 2020 Cancelled », sur Koryo Tours, (consulté le 29 février 2020)
  88. Lefèvre, « Coronavirus : le marathon de Paris reporté », Le Parisien, (consulté le 5 mars 2020).
  89. « Coronavirus : Le semi-marathon de Paris annulé », sur Eurosport, (consulté le 29 février 2020)
  90. « Harmonie Mutuelle Semi de Paris - Actualités », sur www.harmoniemutuellesemideparis.com (consulté le 12 mars 2020)
  91. « Les Mondiaux de semi-marathon reportés au 17 octobre - Athlé - Semi-marathon », sur L'Équipe, (consulté le 9 mars 2020)
  92. « Les Championnats de France de cross annulés - Athlé - Cross - Coronavirus », sur L'Équipe (consulté le 9 mars 2020)
  93. « Coronavirus: Le Tour des Emirats arrêté après 5 étapes, les équipes bloquées dans leur hôtel », sur RTBF.be (consulté le 27 février 2020)
  94. « Coronavirus: la course cycliste des Strade Bianche annulée », sur la-croix.com, La Croix, (consulté le 5 mars 2020)
  95. « Coronavirus: Milan-Sanremo annulé, un monument cycliste tombe », TV5MONDE, (consulté le 9 mars 2020)
  96. « Coronavirus : Gand-Wevelgem et le Grand Prix E3 annulés », sur velo-club.net
  97. « Coronavirus: la dernière étape de Paris-Nice annulée », sur RMC Sport (consulté le 16 mars 2020)
  98. « Le Giro ne partira pas de Hongrie en 2020 », sur Eurosport.fr,
  99. « Le Giro 2020 reporté pour cause de coronavirus », sur TodayCycling.com, (consulté le 17 mars 2020)
  100. « L'UCI demande l'annulation des courses jusqu'au 3 avril », sur L'Équipe,
  101. « Cyclisme-Coronavirus : le Tour du Pays basque et le Tour des Alpes reportés », sur lequipe.fr,
  102. « Cyclisme-Coronavirus: Paris-Roubaix, la Flèche Wallonne et Liège-Bastogne-Liège reportés à cause du coronavirus », sur lequipe.fr,
  103. « Cyclisme - Après Paris-Roubaix, le Tour des Flandres est aussi annulé », Le Télégramme,
  104. « Cyclisme-Coronavirus : l'Amstel Gold Race reportée à son tour », sur lequipe.fr,
  105. « Cyclisme-Coronavirus : le Tour de Romandie n'aura pas lieu », sur lequipe.fr,
  106. « Cyclisme-Coronavirus : le Tour de Suisse annulé », sur lequipe.fr,
  107. « Cyclisme-VTT : les Mondiaux reportés », sur lequipe.fr,
  108. « Cyclisme-Coronavirus : les Championnats du monde de BMX reportés », sur lequipe.fr,
  109. « Le Tour de France n'aura pas lieu à huis clos, aucune course jusqu'au 1er juin », sur lequipe.fr,
  110. « Le championnat d'Allemagne suspendu », sur Sport 24, Le Figaro,
  111. « Coronavirus: la Liga suspendue pour au moins deux journées », sur RMC SPORT, (consulté le 12 mars 2020)
  112. Etienne Moatti, « Coronavirus : l'Euro 2020 reporté d'un an, la Ligue des champions et la Ligue Europa suspendues », sur L'Équipe.fr,
  113. « Coronavirus : la Copa America 2020 reportée d'un an », sur L'Équipe.fr,
  114. « Coronavirus : La MLS suspendue jusqu'au 11 avril », France Football, (consulté le 17 mars 2020)
  115. « Le Grand Prix de Chine de F1 va être annulé », sur Nextgen-Auto.com (consulté le 25 février 2020)
  116. Patrick Angler, « OFFICIEL : Suspension du Grand Prix de Chine de F1 en raison de l’épidémie du coronavirus. », sur F1ACTU.COM, (consulté le 18 février 2020).
  117. (en) « Formula 1, FIA and AGPC announce cancellation of the 2020 Australian Grand Prix », Blog,‎ (lire en ligne)
  118. a et b « Officiel - Les GP de Bahreïn et du Vietnam sont reportés », sur fr.motorsport.com (consulté le 19 mars 2020)
  119. a et b « Les GP des Pays-Bas, d'Espagne et de Monaco reportés », sur fr.motorsport.com (consulté le 19 mars 2020)
  120. « Le Grand Prix de Monaco n'aura pas lieu en 2020 », sur fr.motorsport.com (consulté le 19 mars 2020)
  121. (en) « Azerbaijan Grand Prix postponed as coronavirus outbreak continues (en anglais) », sur formula1.com (consulté le 23 mars 2020)
  122. « Formule E: l’ePrix de Sanya en Chine annulé à cause du coronavirus », sur Le Soir Plus, (consulté le 25 février 2020).
  123. « Officiel : l'E-Prix de Rome est reporté à cause du coronavirus », sur Motorsport, (consulté le 7 mars 2020).
  124. a et b « La Formule E suspend son championnat pour deux mois », motorsport.fr,
  125. « L'E-Prix de Jakarta est officiellement reporté », motorsport.fr,
  126. « Coronavirus : le Kenya Open reporté - Golf - Coronavirus », sur L'Équipe (consulté le 6 mars 2020)
  127. (en) « FIH Hockey Pro League: China-Belgium on Hold », sur www.fihproleague.com,
  128. (en) « FIH Hockey Pro League: China-Australia on Hold », sur www.fihproleague.com,
  129. (en) « FIH Hockey Pro League: Australia matches planned in Europe put on Hold », sur www.fihproleague.com,
  130. « New Zealand matches in the Netherlands and Germany put on hold », sur fihproleague.com, (consulté le 10 mars 2020)
  131. « Les rencontres de Pro League face à l'Allemagne également postposées », sur hockeybelgium.lesoir.be,
  132. (en) « FIH Hockey Pro League put on hold until 15 April », sur www.teamusa.org/USA-Field-Hockey,
  133. (en) « FIH Hockey Pro League put on hold until 15 April », sur www.fihproleague.com,
  134. « National League: pas de playoffs. Saison terminée », sur RTSSport.ch, (consulté le 16 mars 2020)
  135. EuropeanHockeyClubs, « Summary of European hockey leagues' in light of #Coronavirus following Friday's decision to cancel the British EIHL for remainder of season, 11th Euro top pro league to do so.pic.twitter.com/ZbXQexxmHg », sur twitter.com, (consulté le 16 mars 2020)
  136. « Coronavirus : la NHL suspendue à son tour - Hockey - NHL », sur L'Équipe (consulté le 16 mars 2020)
  137. Dorna Sports, « La catégorie MotoGP™ ne disputera pas de course au Qatar », sur www.motogp.com (consulté le 1er mars 2020)
  138. RDS, Championnats du monde de Montréal annulés, 12 mars 2020
  139. « VIDEO. Le rallye Aïcha des gazelles du Maroc qui devait partir de Nice reporté en raison du coronavirus », sur Nice-Matin, (consulté le 6 mars 2020)
  140. (en + fr + es + ja) « World Rugby Statement: Singapore and Hong Kong Sevens rescheduled », sur www.world.rugby, (consulté le 13 février 2020).
  141. (en) Scottish Rugby, « Coronavirus: Italy v Scotland Women among games postponed », sur bbc.com, (consulté le 7 mars 2020).
  142. « Coronavirus: Le match du Tournoi des Six Nations Irlande-Italie reporté », sur www.msn.com (consulté le 27 février 2020).
  143. (it) Notizie Oggi, 6 mars 2020.
  144. (en) Scottish Rugby, « Women's Six Nations: Scotland v France postponed after home player tests positive for coronavirus », sur bbc.com, (consulté le 7 mars 2020).
  145. « Tennis. Le tournoi d'Indian Wells annulé à cause du coronavirus », sur bienpublic.com (consulté le 9 mars 2020)
  146. (en) « ATP suspends Tour for six weeks due to Public Health & Safety issues over COVID-19 », sur ATP Tour (consulté le 18 mars 2020)
  147. (en) « ITF announces postponement of all ITF events until 20 April », sur itftennis.com, ITF,
  148. (en) « WTA Tour suspended until May 2 », sur WTAtennis.com, Women's Tennis Association (consulté le 16 mars 2020)
  149. « Roland-Garros se jouera du 20 septembre au 4 octobre 2020 - Roland-Garros - Le site officiel du Tournoi de Roland-Garros 2020 », sur www.rolandgarros.com (consulté le 18 mars 2020)
  150. « Roland Garros | Overview | ATP Tour | Tennis », sur ATP Tour (consulté le 18 mars 2020)
  151. (en) « WTA and ATP announce further suspension of tennis through June 7 », sur WTAtennis.com, Women's Tennis Association (consulté le 18 mars 2020)
  152. (en) « WTA and ATP announce further suspension of Tours », sur ATPtour.com, ATP, (consulté le 1er avril 2020)
  153. https://www.lesoir.be/277874/article/2020-02-05/coronavirus-les-organisateurs-des-jeux-olympiques-de-tokyo-se-disent-extrêmement
  154. « "Les athlètes s’inquiètent" : l'annulation des Jeux olympiques de Tokyo à cause du coronavirus en question », sur Franceinfo, (consulté le 16 mars 2020)
  155. « Coronavirus: les Jeux olympiques de Tokyo peuvent-ils être annulés ou reportés? », sur Nice-Matin, (consulté le 16 mars 2020)
  156. Par R. Bx Le 30 mars 2020 à 13h59 et Modifié Le 30 Mars 2020 À 17h40, « Coronavirus : reportés, les JO de Tokyo ouvriront le 23 juillet 2021 », sur leparisien.fr, (consulté le 5 avril 2020)
  157. « Le défilé du Nouvel an chinois annulé à Paris à cause du coronavirus », sur www.20minutes.fr (consulté le 25 février 2020).
  158. « Coronavirus en Italie : plus de 130 cas, le carnaval de Venise annulé », sur www.nouvelobs.com (consulté le 23 février 2020).
  159. a et b « Coronavirus: le MIPTV est annulé et le festival Canneseries est quant à lui reporté », sur Nice-Matin, (consulté le 4 mars 2020)
  160. « Coronavirus: Tomorrowland Winter annulé », sur Le Soir, (consulté le 5 mars 2020)
  161. (en-US) « Tomorrowland – Updates » (consulté le 5 mars 2020)
  162. France Info, Direct Coronavirus, 6 mars 2020
  163. (en) « Cancellation of Cultural Programme 2020 », (consulté le 20 mars 2020)
  164. (en) UER, « Eurovision 2020 in Rotterdam is cancelled », sur eurovision.tv, (consulté le 18 mars 2020).
  165. « Site officiel du Printemps de Bourges », sur printemps-bourges.com (consulté le 23 mars 2020).
  166. « Art Basel annule sa foire de Hong Kong en raison du coronavirus », sur rts.ch, (consulté le 25 février 2020).
  167. « Le Mobile World Congress annulé : 28.000 chambres d'hôtel à la poubelle », sur lecourrier.es, (consulté le 25 février 2020).
  168. « Le coronavirus contraint Swatch Group à annuler son rendez-vous horloger », sur www.letemps.ch, (consulté le 25 février 2020).
  169. « Le Salon des inventions reporté à septembre en raison du coronavirus », sur Radio télévision suisse, (consulté le 18 février 2020).
  170. Dan Popa, « Le salon automobile de Pékin reporté », sur www.journalauto.com (consulté le 18 février 2020).
  171. « Coronavirus : le salon de l'automobile de Genève annulé », sur RTL.fr, (consulté le 24 mars 2020)
  172. « L'ITB de Berlin est annulé », sur lechotouristique.com
  173. Zone Bourse, « MCH annule l'édition 2020 de Baselworld en raison du coronavirus », sur www.zonebourse.com, (consulté le 24 mars 2020)
  174. « Salon du Livre Paris 2020 annulé à cause du Coronavirus », sur www.sortiraparis.com (consulté le 5 mars 2020)
  175. (en) Todd Spangler, « E3 2020 canceled after ‘Overwhelming Concerns’ about Coronavirus », sur Variety, (consulté le 27 mars 2020)