Oxfam France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Oxfam France
OxfamLogo2017.png
Logo d'Oxfam.
Le pouvoir citoyen contre la pauvreté
Histoire
Fondation
(Agir ici pour un monde solidaire)Voir et modifier les données sur Wikidata
Cadre
Zone d'activité
Type
Forme juridique
Siège
Pays
Coordonnées
Langue
Organisation
Président
Frédéric Séguret[Depuis quand ?]
Direction
Affiliation
Site web
Identifiants
RNA
SIREN
data.gouv.fr

Oxfam France est une association loi de 1901. C'est la section française d'Oxfam International, une organisation internationale de développement qui a pour objectif de mobiliser le pouvoir citoyen contre la pauvreté. Oxfam travaille dans plus de 90 pays afin de trouver des solutions durables pour mettre fin aux injustices qui engendrent la pauvreté.

Histoire[modifier | modifier le code]

Agir ici[modifier | modifier le code]

En est fondée l'association « Agir ici pour un monde solidaire », abrégée en « Agir ici ». Elle souhaite « promouvoir des relations « Nord-Sud » plus éthiques, plus justes, pour agir durablement contre les inégalités mondiales et la pauvreté »[1]. Elle développe pour cela la mobilisation citoyenne à travers « L'Appel d'Agir ici pour un monde solidaire », qui comptait environ 10 000 membres en 1998[2],[3].

Les principaux thèmes explorés par l'association furent l’annulation de la dette, l’accès à la terre et le commerce des armes[4]. Dans ce dernier domaine, sa première demande fut en 1991 le contrôle parlementaire sur le commerce des armes, demandant le contrôle a priori des exportations. En 1994, elle s'engage aux côtés de Handicap International pour l'interdiction des mines antipersonnel. En 1995, les sociétés Ruggieri et Lacroix, qui produisent ces armes, intentent un procès à l'encontre de l'association, qu'elles perdront. Au début des années 2000, Agir ici milite avec d'autres ONG pour le contrôle des armes légères, mobilisation qui aboutira au premier traité international pour réguler le commerce des armes[5].

En , elle est membre fondateur de l'association Attac[6].

Oxfam France[modifier | modifier le code]

À partir de 2003, Agir ici devient membre observateur d'Oxfam International. Elle rejoint la confédération internationale Oxfam en 2006 et change alors de nom pour Oxfam France.

Dans l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle de 2017 qui oppose Marine Le Pen et Emmanuel Macron, Oxfam France appelle implicitement dans une tribune avec soixante autres associations à faire barrage à la candidate FN[7].

En , Cécile Duflot déclare quitter la vie politique et succède à Claire Fehrenbach en tant que directrice générale de l'association[8],[9].

En , Manon Aubry, porte-parole de Oxfam France jusqu'à cette date, est désignée comme tête de liste La France insoumise aux élections européennes de 2019. Elle rejoint LFI à cette occasion[10].

En , l'ONG publie en collaboration avec Les Amis de la Terre un rapport indiquant que les principales banques françaises, à savoir BNP Paribas, le Crédit agricole, la Société générale et la BPCE, ont une empreinte carbone très importante : « en 2018, les émissions de gaz à effet de serre issues des activités de financement des quatre principales banques françaises – BNP Paribas, Crédit agricole, Société générale et BPCE – dans le secteur des énergies fossiles ont atteint plus de 2 milliards de tonnes équivalent CO2, soit 4,5 fois les émissions de la France »[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Oxfam France : 30 ans d'actions pour un monde plus juste », sur Oxfam France (consulté le ).
  2. « Agir Ici en quelques mots » (version du 31 août 1999 sur l'Internet Archive), sur Globenet.org, .
  3. « Agir Ici | Signataires », sur Globenet.org, .
  4. Oxfam France Agir Ici, « 25 ans d'engagement », Bulletin de INFO'ACTIONS N°114,‎
  5. Oxfam France, « Plus de 20 ans de mobilisation citoyenne pour le contrôle du commerce des armes », Info'actions n°125,‎ , p. 6 (ISSN 1155-200X).
  6. Raphaël Wintrebert, « Attac France et le mouvement altermondialiste », Courrier hebdomadaire du CRISP,‎ (lire en ligne).
  7. « "Le pire est malheureusement possible!" : l’appel de 61 associations et ONG avant le second tour », lejdd.fr, 29 avril 2017.
  8. « Cécile Duflot : « Je quitte la politique avec beaucoup de sérénité » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. « Cécile Duflot met fin à sa carrière politique pour prendre la tête d'Oxfam France », sur Le Figaro, (consulté le ).
  10. Alexandre Boudet, « Manon Aubry, tête de liste France insoumise aux européennes », sur HuffPost, .
  11. Nabil Wakim et Véronique Chocron, « L’empreinte carbone « colossale » des banques françaises », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]