Mediawan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mediawan
logo de Mediawan

Création
Dates clés  : Introduction en bourse
 : Acquisition de AB Groupe
Fondateurs Xavier Niel
Matthieu Pigasse
Pierre-Antoine Capton
Forme juridique Société par actions simplifiée (SAS)
Action Euronext Paris (MDW)Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Pierre-Antoine Capton (président du directoire), Pierre Lescure (président du conseil de surveillance)[1]
Directeurs Pierre-Antoine CaptonVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires Sycomore (18,28 %), Amundi (10,62 %), MACSF (8,05 %), Pelham (7,97 %), Groupe Troisième Œil (6,74 %), NJJ Presse (6,74 %), Les Nouvelles Éditions indépendantes (6,74 %)
Activité Audiovisuel
Produits Émissions télévisées, films, distribution, diffusion, publicité
Filiales AB Groupe, Storia Télévision, ON Entertainment, Palomar (d), Ego Productions et CC&C – Clarke Costelle et Cie
SIREN 815286398[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
TVA européenne FR35815286398[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web mediawan.com/fr/

Fonds propres en augmentation 219,4 millions € (2018)
Dette Increase Negative.svg 120,9 millions € (2018)
Chiffre d'affaires en augmentation 258,6 millions € (2018)
Résultat net en augmentation 5,0 millions € (2018)

Mediawan est un groupe audiovisuel français parmi les principaux d'Europe[4], créé en par Pierre-Antoine Capton (actuellement président du directoire), Xavier Niel et Matthieu Pigasse.

Depuis sa création, Mediawan a acquis plus d’une vingtaine de sociétés dans plusieurs pays d’Europe[5] et est présent sur trois métiers : la production de contenus originaux en fiction, documentaires et animation (Mediawan Originals et Mediawan Animation), la distribution de contenus audiovisuels (Mediawan Rights) et l’édition de chaînes et services numériques (Mediawan Thematics)[6].

Histoire[modifier | modifier le code]

Mediawan a été créée en décembre 2015 sous la forme d'un véhicule d’acquisition (dit « SPAC »), dans le but de constituer un groupe audiovisuel par diverses acquisitions en Europe, dans les secteurs des médias ou du divertissement. Lors de son introduction en bourse en avril 2016, la société lève 250 millions d’euros. Une opération qualifiée de « premier SPAC coté sur Euronext Paris » et de « plus grand SPAC réalisé en Europe ». La première acquisition portant sur au moins 75 % des fonds levés doit alors intervenir sous 24 mois, obtenir l’aval d’au moins 80% des actionnaires et peut représenter jusqu’à 1,5 milliard d'euros.[7]

Acquisition du groupe AB[modifier | modifier le code]

En , Mediawan entame des négociations pour acquérir le groupe AB, producteur de nombreuses sitcoms, avec une vingtaine de chaînes de télévision, un des catalogues parmi les plus denses en Europe et qui comprend d'autres sociétés parmi lesquelles Ego Productions et Auteurs Associés[8], pour 270 millions d'euros[9]. Ce rachat est validé à 82,2 % par les actionnaires de Mediawan en [10]. Le , Mediawan finalise sa première acquisition avec une enveloppe de 280 millions d'euros[11]. Depuis lors, Mediawan est devenu un groupe audiovisuel[7].

En , Claude Berda entre au capital de Mediawan avec 3,5 % des parts[12].

Autres acquisitions et mouvements capitalistiques[modifier | modifier le code]

En , Mediawan annonce être entré en négociations exclusives pour acquérir la société de production documentaire CC&C – Clarke Costelle et Cie auprès de ses fondateurs[13]. Le , Mediawan finalise l'acquisition de 80 % de CC&C par sa filiale AB Groupe, cette dernière annonce par ailleurs l’acquisition des 35 % restants dans la chaine RTL9 auprès de CLT-UFA, filiale de RTL Group[14],[11].

Le , à la suite du décès de Pierre Bergé, Pierre Lescure est nommé à la présidence du conseil de surveillance de Mediawan.

En , Mediawan entre en négociations exclusives pour acquérir une participation majoritaire dans le studio ON Kids & Family, branche animation d'ON Entertainment[15], (incluant la société Chapter 2)[16]. Dès lors, la prise de participation est étendue au groupe ON Entertainment par l'acquisition le de 51,35 % du groupe, pour la somme de 51 millions d'euros. Cette participation est portée à 62% en décembre 2018[17].

En , l'acquisition de participations majoritaires dans les sociétés Mon Voisin Productions (60 %), Makever (77 %, incluant Alauda Films, JPG Films, LoveMyTV, Mademoiselle Films, MakingProd, Scarlett Production et Vema Production)[18] et EuropaCorp Télévision (80 %) est annoncée. Mediawan se présente alors comme le leader français du secteur de la fiction télévisuelle[19]. L'acquisition de l'activité télévision d'EuropaCorp (devenue Storia Television) est finalisée le , celle du groupe Makever le [11] et enfin celle de Mon Voisin Productions début [20].

Orientation stratégique et réorganisation en 2018[modifier | modifier le code]

En septembre 2018, Mediawan annonce sa réorganisation autour de quatre métiers[21],[22] :

  • la production de contenus originaux (Mediawan Originals)
  • la production de contenus d'animation, (Mediawan Animation)
  • la distribution de programmes audiovisuels (Mediawan Rights)
  • l'édition de chaînes et services numériques associés (Mediawan Thematics)

En décembre 2018, Mediawan fait l’acquisition de 50% de Mai Juin Productions, société de production de Gilles de Maistre[23].

En , Mediawan annonce le rachat de 72 % du producteur indépendant de films, de séries et de documentaires italien Palomar (it). La société réalise ainsi sa première acquisition à l'étranger[24]. Le , Mediawan finalise l'acquisition de 53 % du capital de Palomar et va porter cette participation à 72 % au terme d'une seconde phase. Les 28 % restants seront détenus par Carlo Degli Esposti, fondateur et dirigeant de Palomar. Le groupe affirme ainsi son développement à l'international[25].

En février 2019, la revue Challenges dévoile que Mediawan est sur le point d'acquérir Septembre Productions, une société de production française[26].

En , Mediawan rachète la société Fit Production, auteur de la série humoristique « H » datant de la fin des années 1990[27], puis le mois suivant la société de production Radar Films, notamment auteur de la trilogie « Belle et Sébastien »[28], ainsi que 33,3 % de Païva Films[29]. De plus, Mediawan annonce s'associer avec Canal+ International, au travers d'une joint-venture, pour la production de contenus originaux à destination de l'Afrique[30].

En février 2020, la société annonce l’acquisition de Black Dynamite, spécialisé dans les documentaires premium[31] ainsi que son intention de produire une cinquantaine de documentaires par an[32].

En juin 2020 Mediawan acquiert une participation dans l'entreprise espagnole Good Mood et négocie l’acquisition de Lagardère Studios, un scénario déjà évoqué dans la presse spécialisée en 2018[33]), pour 100 millions d’euros[34].

OPA sur Mediawan en 2020[modifier | modifier le code]

Les fondateurs de Mediawan créent Mediawan Alliance et lancent une offre publique d’achat sur Mediawan, avec le soutien de MACSF et KKR, afin de créer ce qu'ils estiment être « un champion mondial des contenus ». Dans ce but, Mediawan Alliance entend prendre une participation minoritaire dans l'entreprise allemande Leonine ainsi que le contrôle de la société de production 3e œil productions de Pierre-Antoine Capton[35].

Le 8 octobre 2020, l'OPA lancée sur le groupe par Pierre-Antoine Capton, Xavier Niel et Matthieu Pigasse est annoncée comme réussie par l'AMF[36]. En prenant le contrôle de 85 % du capital, les trois entrepreneurs déclarent souhaiter redonner un ancrage français au groupe qui devrait s'ouvrir davantage à l'international[37].

L'entreprise est retirée de la bourse à la suite d'un retrait obligatoire en décembre 2020[38].

En mars 2021, la société lance la chaîne Explore consacrée aux documentaires sur Apple TV[39].

Activités[modifier | modifier le code]

Mediawan est organisé depuis en 4 pôles d'activités : la production de contenus, l'animation, la distribution et l'édition de chaînes TV[40].

Production de fictions, cinéma et documentaires[modifier | modifier le code]

Logo de Mediawan Originals.

Mediawan Originals est le pôle de production de fictions, cinéma et de documentaires en France de Mediawan regroupant 25 sociétés de production[41] acquises progressivement, comprenant notamment Storia Télévision (Les Rivières Pourpres, Infidèle), Making Prod (Chérif, Double je, La Flamme), Vema Production (Les Bracelets Rouges), Ego Productions (Alice Nevers, Zone Blanche), CC&C (Apocalypse), Scarlett (Noces rouges, Les Sauvages), Mon Voisin Productions (Dix pour cent), Chapter 2 (Papa ou Maman), Radar Films (Donne-moi Des Ailes, Divorce Club, L'aventure des Marguerite), Auteurs associés (Section de recherche), Mai Juin Productions (Demain Est A Nous, Le Loup et Le Lion), Black Dynamiste (Antoine Griezmann Champion du Monde, Anelka L’Incompris), Frenchkiss Pictures, résultat de la fusion entre Mademoiselle Films et Lovemytv[42] (Green Blood), Paiva Films (Brutus vs César), Fit Production (H)[43],[44].

Depuis 2017, Mediawan est le plus gros fournisseur de fictions télévisées de prime-time en France selon le classement annuel publié en septembre par le magazine Ecran Total avec plus de 116 heures de programmes livrés sur les douze derniers mois, devant Newen et Lagardère Studios[45],[44]. En juillet 2020, Mediawan annonce la création de Mediawan Studio, une entité au sein de Mediawan Originals qui rassemble ses sociétés de production de fiction françaises, sous la direction de Thomas Anargyros[46].

Mediawan a également acquis une participation majoritaire du premier producteur indépendant de séries, films et documentaires en Italie, Palomar (it) (Commissaire Montalbano, La Paranza Dei Bambini, Le Nom de La Rose, The Life Ahead), signant sa première acquisition stratégique hors de France, puis dans la société espagnole Good Mood (La Valla).

Avec l'acquisition de Palomar en , la série Le Nom de la rose devient la première série internationale de Mediawan[25].

Production d'animation[modifier | modifier le code]

Mediawan Animation est le premier producteur européen d’animation[47]. Il est dirigé par Aton Soumache, fondateur de ON kids & family, racheté par Mediawan en 2018. On kids & family produit des séries animées (comme Miraculous Ladybug, Power Players, Robin des Bois) ou de longs-métrages (comme Mune, Le Petit Prince, Playmobil, ou le film Miraculous, prévu pour 2021). En avril 2019, On kids & family s'associe avec l'auteur de bande dessinée et illustrateur Joann Sfar par une prise de participation majoritaire dans sa société de production Nice Pictures[48]. Ensemble, ils lancent en juin 2020 le mini-studio Joann Sfar’s Magical Society.

Distribution audiovisuelle[modifier | modifier le code]

Logo actuel de Mediawan Rights.

Le pôle Mediawan Rights regroupe l'ensemble des activités de distribution de Mediawan, issu principalement de l'ancienne filiale AB Distribution du groupe AB. Le groupe revendique le plus grand catalogue francophone d'Europe avec plus de 13 000 heures de programmes, alimenté chaque année par plus de 250 heures de nouvelles productions. Il est dirigé par Valérie Vleeschhouwer qui était à la tête de cette activité chez le groupe AB.

Chaînes de télévision[modifier | modifier le code]

Logo de Mediawan Thematics depuis juin 2020.

Mediawan Thematics est le pôle d'édition et de distribution de chaînes de télévision et de contenus, issu principalement du groupe AB avec de nombreuses de chaînes en France et en Europe. Le groupe possède 17 chaînes se classant en trois catégories :

Lors de l'acquisition du groupe AB, Mediawan signifiait la volonté de revaloriser les chaînes existantes et les monter en gamme, notamment en effectuant des rebranding[49]. Ainsi, c'est dans ce sens que le , AB Moteurs devient Automoto La chaîne, en partenariat avec Automoto, émission dominicale de TF1[50].

Mediawan Thematics est dirigé par Richard Maroko qui était à la tête de cette activité pour le groupe AB.

Identité visuelle (logo)[modifier | modifier le code]

Chiffres-clés[modifier | modifier le code]

Grâce notamment au rachat de nombreuses sociétés en 2018, l'entreprise voit son chiffre d'affaires et son résultat net fortement augmenter.

Évolution en millions d'euros
2017[11] 2018[51] 2019[52]
Chiffre d'affaires 115,7 258,6 338
Résultat net -6,8 5,0 0,5

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. societe.com
  2. Global LEI index, (base de données web), consulté le Voir et modifier les données sur Wikidata
  3. « https://amadeus.bvdinfo.com/version-2019829/ » (consulté le )
  4. Alexandre Debouté, « Mediawan rachète Lagardère Studios et s’étend en Europe », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  5. Le Point magazine, « Audiovisuel : Mediawan s'agrandit et s'offre Lagardère Studios », sur Le Point, (consulté le )
  6. « A propos », sur Mediawan (consulté le )
  7. a et b « La société Mediawan va changer de statut en Bourse », sur Les Echos, (consulté le )
  8. « Avec quoi AB Group a séduit Mediawan », sur Challenges (consulté le )
  9. (en) Matthieu Protard et Sophie Sassard, « Mediawan joins big league in TV content with offer for Groupe AB », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le )
  10. Anthony Bondain, « Les actionnaires de Mediawan optent pour le rachat de Groupe AB », sur Boursier.com, (consulté le )
  11. a b c et d [PDF] MEDIAWAN – 2017, sur Mediawan.fr, mars 2018.
  12. « Le fondateur d’AB entre au capital de Mediawan, le groupe audiovisuel de Xavier Niel », sur Univers Freebox, (consulté le )
  13. « Mediawan acquiert le producteur des documentaires "Apocalypse" », sur Les Échos Investir, (consulté le )
  14. « Mediawan (Xavier Niel) intensifie ses investissements et acquisitions », sur Univers Freebox, (consulté le )
  15. « MEDIAWAN va devenir l'actionnaire majoritaire de ON kids & family », Capital.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. « MEDIAWAN finalise la prise de contrôle de ON kids & family », sur Capital.fr, (consulté le )
  17. « Evolution du capital social », sur Mediawan, (consulté le )
  18. « Signature des accords définitifs en vue de l'acquisition du groupe Makever », sur Makever, (consulté le )
  19. « Le fonds d’investissement Mediawan achète trois sociétés de production télévisée », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le )
  20. [PDF] Chiffre d’affaires au 30 septembre 2018, sur Mediawan.fr, 15 novembre 2018.
  21. « Mediawan prend le contrôle du studio ON Entertainment », Stratégies,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. Thierry Wojciak, « Mediawan s’organise en 4 pôles-métiers », sur CB News, (consulté le )
  23. « Gilles de Maistre, réalisateur et producteur fondateur de Mai Juin Productions, rejoint Mediawan », sur Mediawan, (consulté le )
  24. Marina Alcaraz, « Mediawan acquiert un producteur italien », sur Les Échos.fr, (consulté le )
  25. a et b « Mediawan finalise le rachat de l’italien Palomar », sur CB News, (consulté le )
  26. Maxime Raby, « Mediawan (Xavier Niel), en passe de mettre la main sur une nouvelle société de production », sur Univers Freebox, (consulté le )
  27. « Mediawan acquiert le producteur de la série culte « H » », sur Les Echos, (consulté le )
  28. « Mediawan : annonce l'acquisition du producteur Radar Films », sur Zone bourse, (consulté le )
  29. « Mediawan (Xavier Niel) s'empare de 33% d'une société de production française », sur Univers Freebox, (consulté le )
  30. « Canal+ et Mediawan (Xavier Niel) renforcent leur partenariat historique », sur Univers Freebox, (consulté le )
  31. « Mediawan intègre le label Black Dynamite pour développer son offre de documentaires premium », sur Mediawan, (consulté le )
  32. Cyril Lacarrière, « Mediawan affiche ses ambitions sur le documentaire et déclare vouloir « recruter tous les talents créatifs » », sur lopinion.fr,
  33. « Production audiovisuelle : Lagardère Studios suscite les convoitises », sur Les Échos, (consulté le )
  34. Sudip Kar-Gupta, « Mediawan to buy Lagardere Studios and form new holding company », sur Reuters,
  35. « Médiawan rachète Lagardère Studios et 3ème Oeil Production », sur latribune.fr,
  36. « Mediawan : 18,9 millions d'actions apportées à l'OPA », sur BFM Bourse, (consulté le )
  37. Le Figaro avec AFP, « Succès de l'OPA du trio Capton-Niel-Pigasse sur leur groupe Mediawan », sur Le Figaro.fr, (consulté le )
  38. Boursier.com, « Mediawan : retrait obligatoire le 3 décembre », sur Orange Finance, (consulté le )
  39. Medhi Naitmazi, « Explore : la première chaîne française sur Apple TV à 3,99€ », sur iPhoneSoft, (consulté le )
  40. « Mediawan (Xavier Niel) se réorganise en 4 pôles : Edition de chaînes, production de contenus, animation et distribution », sur Univers Freebox, (consulté le )
  41. « Activités », sur Mediawan (consulté le )
  42. « Aurélie Meimon et Noor Sadar créent FrenchKiss Pictures », sur MediaClub (consulté le )
  43. « Originals », sur Mediawan (consulté le )
  44. a et b Pierre Dezeraud, « Mediawan plus gros producteur de fiction de prime time en 2018-2019 », sur PureMédias, (consulté le )
  45. « Mediawan et Newen ont été les plus gros producteurs de fictions de prime time en 2017-2018 », sur PureMédias, (consulté le )
  46. « Thomas Anargyros prend la tête de Mediawan Studio », sur Le Film Français (consulté le )
  47. Zone Bourse, « Mediawan : confirme son statut de leader de la production d'animation en France selon l'étude du CNC publiée en juin 2019 », sur www.zonebourse.com (consulté le )
  48. « MEDIAWAN prend une participation majoritaire dans la société de production de Joann Sfar », sur Capital.fr, (consulté le )
  49. « Mediawan : "Nous allons créer un big bang dans la production en Europe" », sur Les Échos, (consulté le )
  50. « [Brève] AB Moteur devient AutoMoto la chaîne », sur Echosdunet.net, (consulté le )
  51. [PDF] Mediawan surperforme en 2018, sur mediawan.fr, 10 avril 2019.
  52. « MEDIAWAN dévoile un chiffre d'affaires en hausse de 39,4% sur neuf mois », sur Capital.fr, (consulté le )

Article lié[modifier | modifier le code]