Pandémie de Covid-19 en Australie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pandémie de Covid-19 en Australie
COVID-19 outbreak Australia per capita cases map.svg
Cas confirmés par million d'habitants par État ou territoire.
COVID-19 Outbreak Cases in Australia (Density).svg
Cas confirmés de Covid-19 par États et territoires.
  • 1 à 4 cas confirmés
  • 5 à 49 cas confirmés
  • 50 à 499 cas confirmés
  • 500 à 4 999 cas confirmés
  • Supérieur à 5 000 cas confirmés
Maladie
Agent infectieux
Origine
Localisation
Coordonnées
Premier cas
Date d'arrivée
Depuis le (1 an, 8 mois et 28 jours)
Site web
Bilan
Cas confirmés
111 421 ()[1],[2]
Cas soignés
82 406 ()[1],[2]
Morts
1 334 ()[1],[2]

La pandémie de Covid-19 est une crise sanitaire majeure provoquée par une maladie infectieuse émergente apparue fin 2019 en Chine continentale, la maladie à coronavirus 2019, dont l'agent pathogène est le SARS-CoV-2. Ce virus est à l'origine d'une pandémie[note 1], déclarée le par l'Organisation mondiale de la santé.

La pandémie de Covid-19 en Australie démarre officiellement le . À la date du , le bilan est de 1 334 morts.

Confinement[modifier | modifier le code]

L'Australie souhaite mettre en quarantaine ses rapatriés sur l'île Christmas, située à plus de 2 000 kilomètres de l'Australie[3].

Le 1er février 2020, l'entrée aux voyageurs venant de Chine est interdite à l'exclusion des résidents en Australie. Pour ces derniers une période de quarantaine de 14 jours est obligatoire[4].

Historique de la pandémie en Australie[modifier | modifier le code]

2020[modifier | modifier le code]

Le , il est comptabilisé 23 cas avec 15 guérisons. Les 8 rapatriés du navire de croisière Diamond Princess sont en cours de traitement[5].

Deux rapatriés du Diamond Princess testés négatifs au Japon, sont testés positifs à leur arrivée en Australie[6]. Le survient le premier mort sur le territoire australien un homme de 78 ans, ancien passager du Diamond Princess[7].

Le , une personne travaillant dans la santé à Sydney, âgée de 53 ans et n'ayant pas voyagé récemment a contracté le virus en Australie, il s'agit du premier cas autochtone détecté dans l'hémisphère sud, les autorités recherchent l'origine de cette contamination. Un second cas a été détecté le même jour, concernant une femme de Sydney âgée de 43 ans, probablement infectée par son frère qui était de retour d'Iran[8].

Le , le nombre de cas s'élève à 59 avec deux morts[9]. Le , les autorités signalent 100 cas de contamination et trois morts[10].

Le , l'acteur Tom Hanks et sa femme Rita Wilson qui préparent un film en Australie sont déclarés positifs au coronavirus et hospitalisés dans le Queensland[11]. Le , 200 cas de contamination sont avancés[12].

Le , 1 016 cas de contamination et sept morts sont confirmés[13].

Le , 3 980 cas de contamination et 16 morts sont confirmés[14].

Le , les autorités australiennes signalent 8 001 cas de contamination et 104 morts[15].

Le à minuit, la frontière entre le Victoria et la Nouvelle-Galles du Sud, les deux États les plus peuplés d’Australie, ferme pour une durée indéterminée. Une première depuis 1919 quand il eut la pandémie de grippe espagnole[réf. nécessaire].

En , l’Australie se coupe du monde pour endiguer la pandémie, elle maîtrise sa deuxième vague épidémique "mais au prix d’une fermeture des frontières éprouvante pour la population". "Pour réduire les risques", le gouvernement établit un quota de 6 000 personnes autorisées à entrer dans le pays par semaine. Les compagnies aériennes ont limité le nombre de passagers à une trentaine par vol[16].

Au mois de , l'Australie "n'a enregistré que 908 décès pour 25 millions d'habitants"[17].

En , "l'État du Victoria, le plus touché du pays, n'a enregistré aucun nouveau cas depuis fin octobre, au prix d'un nouveau confinement de 112 jours". L'Australie "n'a enregistré que 908 décès pour 25 millions d'habitants, soit près de 26 fois moins de décès par habitant qu'en France. Le Victoria a été particulièrement touché, concentrant à lui seul 90 % des décès du pays alors qu'il ne représente qu'un quart de la population"[17].

2021[modifier | modifier le code]

Fin août 2021, l’Australie compte, depuis le début de la pandémie, plus de 42 000 cas de COVID-19 et 974 décès. Le maintien du confinement à Sidney depuis juin 2021 et les restrictions étendues à deux États et à la capitale australienne Canberra, "affectant plus de 15 millions de personnes" provoque l'incompréhension et des manifestations. Le regain épidémique dû au variant delta provoque, samedi 21 août, une extension du confinement dans tout l’État de Victoria et sa capitale Melbourne, où des milliers de personnes ont exprimé leur colère lors d’une manifestation contre le confinement. D'autres manifestations ont lieu aussi à Sydney et à Brisbane[18]. Fin septembre 2021, la police anti-émeute de Melbourne "fait usage de gaz poivre et de balles en caoutchouc" pour disperser une "manifestation d'opposants à l'obligation de vaccination pour les ouvriers de la construction" alors que beaucoup de chantiers ont été brusquement arrêtés par l'administration, mettant "des dizaines de milliers d'ouvriers au chômage technique"[19].

Traitements[modifier | modifier le code]

Médicaments[modifier | modifier le code]

En , La Monash University de Melbourne, a mené une expérience in vitro à partir d’ivermectine, une vieille molécule utilisée habituellement contre le paludisme et la gale[20],[21].

Vaccination[modifier | modifier le code]

À la mi-août 2021, moins de 25 % des Australiens sont totalement vaccinés, l'un des taux les plus bas des pays développés. Le gouvernement est notamment critiqué pour avoir tardé à lancer la campagne de vaccination[22]. Au 21 août, la campagne de vaccination s'est amplifiée, mais "à peine 30 % de la population a reçu deux doses de vaccin". La progression du variant Delta freine "les coûteux efforts imposés pour éradiquer complètement la COVID-19". Les autorités ont fixé "un objectif de plus de 70 % de vaccinés avant d’assouplir les restrictions"[23].

Événement sportif[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « Coronavirus (COVID-19) at a glance infographic », .
  2. a b et c « Coronavirus Update (Live) - Worldometer », sur www.worldometers.info.
  3. (en) « Island quarantine plan as foreigners leave China », BBC News,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  4. « Coronavirus : l'Australie interdit l'entrée des non-résidents arrivant de Chine », sur RTL.fr, (consulté le ).
  5. « Informations sur le coronavirus (COVID-19) en Australie », sur au.ambafrance.org, (consulté le ).
  6. « Coronavirus : inquiétude de l'OMS, l'Italie ferme des lieux publics dans une dizaine de villes », sur Le Point, (consulté le ).
  7. « Coronavirus : le maire de Crépy-en-Valois annonce être positif, premier cas dans l’Aisne », sur LA VDN, (consulté le ).
  8. (en) Sophie Scott et Brad Ryan, « Government has power to forcibly detain and decontaminate people with coronavirus », sur ABC News, (consulté le ).
  9. (en) « Coronavirus (COVID-19) health alert », sur Australian Government Department of Health, (consulté le ).
  10. « Coronavirus : l'Australie passe la barre des 100 cas confirmés », sur lepetitjournal.com, (consulté le ).
  11. « Coronavirus : Tom Hanks et son épouse, infectés et hospitalisés, ils donnent des nouvelles », sur Ohmymag, (consulté le ).
  12. « MAJ Coronavirus : 249 cas confirmés en Australie », sur lepetitjournal.com, (consulté le ).
  13. « Coronavirus : plus de 1000 cas confirmés en Australie », sur Le Petit journal, .
  14. Center for Systems Science and Engineering (CSSE) at Johns Hopkins, « Coronavirus COVID-19 Global Cases », sur gisanddata.maps.arcgis.com (consulté le ).
  15. (en) « Coronavirus (COVID-19) current situation and case numbers », sur health.gov.au.
  16. https://www.lemonde.fr/international/article/2020/09/29/l-australie-coupee-du-monde-pour-endiguer-la-pandemie-de-covid-19_6054117_3210.html
  17. a et b https://www.lepoint.fr/monde/comment-l-australie-s-est-quasiment-debarrassee-du-covid-19--30-11-2020-2403300_24.php
  18. https://www.lapresse.ca/international/asie-et-oceanie/2021-08-21/australie/plus-de-200-personnes-arretees-lors-de-manifestations-anticonfinement.php
  19. AFP citée par Tahiti-infos[1]
  20. https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/coronavirus-l-ivermectine-un-traitement-efficace-contre-le-covid-19-7800419773
  21. https://www.valeursactuelles.com/societe/un-nouveau-traitement-teste-en-australie-plus-efficace-que-la-chloroquine-118064
  22. « Covid-19 : les ratés de la campagne vaccinale australienne », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  23. https://www.lapresse.ca/international/asie-et-oceanie/2021-08-21/australie/plus-de-200-personnes-arretees-lors-de-manifestations-anticonfinement.php.
  24. (en) « Formula 1, FIA and AGPC announce cancellation of the 2020 Australian Grand Prix », Blog,‎ (lire en ligne).

Sur les autres projets Wikimedia :