Daniel Koch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Daniel Koch
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (67 ans)
BienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Daniel Koch, né le à Bienne, est un médecin suisse. Directeur de 2008 à 2020 de la division « Maladies transmissibles » de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), il est impliqué à ce titre dans la gestion du début de la pandémie de Covid-19 en Suisse. Il prend sa retraite le 27 mai 2020[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Né dans une famille de médecins et ayant grandi en Valais (à Viège et Brigue)[2], Daniel Koch perd ses deux parents à l'âge de 7 ans[3]. Il étudie la médecine à l'Université de Berne, puis travaille comme gynécologue assistant en Valais pendant plusieurs années[4].

Comité international de la Croix-Rouge[modifier | modifier le code]

De 1988 à 2002, il est employé par le Comité international de la Croix-Rouge, d'abord en tant que coordinateur médical dans les zones de crise, notamment pendant la guerre civile au Sierra Leone, en Ouganda, en Afrique du Sud et au Pérou[5].

À partir de 1997, il travaille ensuite comme assistant médical au siège du CICR à Genève, où il est responsable des programmes médicaux en Afrique. En 1996-97, il termine sa formation avec un maîtrise en santé publique de l’université Johns-Hopkins à Baltimore, aux États-Unis.

Office fédéral de la santé publique[modifier | modifier le code]

Il est engagé en 2002 par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), où il est membre du groupe de travail contre l'épidémie de SRAS en 2002/2003 puis de celui chargé de la grippe aviaire H5N1[5]. Jusqu'en 2006, il dirige la section « Vaccinations », puis s'occupe de 2006 à 2008 de la section « Préparation à une pandémie », avant de devenir chef de la division « Maladies transmissibles », poste qu'il conserve jusqu'à sa retraite en 2020[6].

Pandémie de Covid-19[modifier | modifier le code]

"Réservé pour Monsieur Koch": Allusion à la recommandation élaborée par Daniel Koch, de respecter les distances dans les restaurants.

Daniel Koch devient connu en Suisse au printemps 2020 lorsqu'il apparaît à de nombreuses conférences de presse pour détailler l'action de l'OFSP face à la pandémie de Covid-19[4]. Sa présence à la majorité des conférences de presse sur le sujet à partir du mois de février, largement relayée dans les médias, ainsi que son style calme et rassurant suscitent l'approbation[2],[7].

Bien que devant partir à la retraite au mois d'avril 2020, il quitte son poste de chef de division des maladies transmissibles à l'OFSP pour devenir délégué pour le Covid-19 pour la durée de l'épidémie[8]. Il prend finalement sa retraite à la fin mai 2020, se déclarant « content que la situation en Suisse soit bonne, beaucoup mieux qu'espéré »[9].

Vie privée et autres engagements[modifier | modifier le code]

Daniel Koch habite à Schwarzenburg, est divorcé et a deux filles (adultes). En plus de son implication dans le secteur de la santé, il travaille également pour la protection des animaux à la Fondation Certodog[10], et a remporté un titre européen de canicross en 2019[2].

Depuis juin 2020, il s’engage avec la Société suisse de sauvetage (SSS) pour la prévention des noyades. La SSS se prépare à faire face à une augmentation du risque de noyades à la suite d'une augmentation des baignades en eaux libres à cause de la pandémie ; Daniel Koch, qui a l'habitude de se baigner dans l'Aar, accompagne le projet "Covid-Eté 2020". il s'adresse à la population dans une lettre avec les nageurs sauveteurs[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Boris Busslinger, « Daniel Koch, le départ du sphinx », Le Temps,‎ (ISSN 1423-3967, lire en ligne, consulté le )
  2. a b et c Gabriel Sassoon, « Mais qui est donc ce drôle de bonhomme qui nous rassure depuis un mois? », Le Matin dimanche,‎ (lire en ligne)
  3. « Daniel Koch, Monsieur Coronavirus du pays, est Valaisan: portrait d’une tête froide », Le Nouvelliste,‎ (lire en ligne)
  4. a et b (de) Benjamin Bitoun, « Der Berner, der die Schweiz durch die Corona-Epidemie führt », Berner Oberländer,‎ (lire en ligne)
  5. a et b (de) Nico Menzato, « So tickt unser oberster Corona-Schützer », Blick,‎ (lire en ligne)
  6. « Daniel Koch plonge dans l'Aar en costume-cravate pour fêter sa retraite », sur rts.ch, (consulté le )
  7. Fanny Zürcher, « Daniel Koch, force tranquille au milieu de la pandémie », sur RTS Info, (consulté le )
  8. (de) Sven Altermatt, « Daniel Koch, unser Corona-Krisenmanager beim Bund – kurz vor der Pension », St. Galler Tagblatt,‎ (lire en ligne)
  9. « Visage de la lutte contre le Covid-19, Daniel Koch tire sa révérence », sur rts.ch, Radio Télévision Suisse, (consulté le )
  10. (de) Adrian Müller, « Das Gesicht der Krise – so tickt «Mr. Coronavirus» Daniel Koch », watson,‎ (lire en ligne)
  11. « Daniel Koch s'engage pour éviter les noyades », sur www.laliberte.ch (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]