Challenges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Challenge Hebdo
Challenges
Image illustrative de l'article Challenges

Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Genre Presse économique
Prix au numéro 3,60 euros
Diffusion 262 000 ex. (2006)
Fondateur Patrick Fauconnier
Date de fondation 1982
Ville d’édition Paris

Propriétaire Groupe Perdriel
Directeur de la rédaction Vincent Beaufils
Rédacteur en chef Ghislaine Ottenheimer
ISSN 0751-4417
Site web Challenges.fr

Challenges est un magazine hebdomadaire économique français paraissant le jeudi. Fondé en 1982 par Patrick Fauconnier, il a été racheté ensuite par Claude Perdriel, propriétaire du Nouvel Observateur. Il appartient au groupe de presse Perdriel.

Description[modifier | modifier le code]

Son slogan est : « Que dit l'économie cette semaine ? ». Sa ligne éditoriale se veut neutre politiquement. La rédaction s'active à respecter[non neutre] le principe de protection des sources d'information des journalistes[réf. nécessaire].

Il est actuellement dirigé par Vincent Beaufils ; Pierre-Henri de Menthon en est le directeur de la rédaction délégué[1].

Depuis 2007, l'hebdomadaire a opté pour une première page de couverture originale pour la presse française, représentant chaque semaine un portrait d'une personnalité à la Une, sur fond noir.

Par la suite, l'hebdomadaire s'ouvrira davantage à l'aspect Web en ajoutant de nombreux contenus vidéo. Depuis 2009, une émission hebdomadaire de Web-TV est venue appuyer son contenu papier et mobile et fut nommée « Le Club Business ».

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier numéro parait en juillet 1982, il est consacré aux Nouveaux Optimistes, son titre est alors Challenge (sans s). L'année suivante, le magazine interviewe le président de la République François Mitterrand sous le titre : « Mitterrand aux jeunes qui ont envie d'entreprendre »[2].

En 1987, Claude Perdriel, le propriétaire du Nouvel Observateur rachète le magazine qui prend pour nom Challenges.

La diffusion connaît une forte progression au cours de la première moitié des années 1990 : elle franchit la barre des 200 000 en 1995 et 250 000 en 2000. Le journal propose une nouvelle formule au mois de septembre 2001, et voit son rythme de parution passer de mensuel à bi-mensuel, avec pour objectif de passer à un rythme hebdomadaire à partir de 2003[3].

La diffusion du journal recule assez fortement entre 2011 et 2014 selon l'OJD[4], la diffusion payée en France reculant de près de 10 % : passant de 231 813 exemplaires en 2011 à 208 658 en 2014.

En septembre 2014, Challenges lance un quotidien numérique payant : Challenges Soir. Ce quotidien rassemblait 5 000 abonnés en avril 2015, ce qui semble trop faible pour assurer la pérennité de cette activité. Le 23 octobre 2014, L'Obs est proposé en couplage avec Challenges[réf. nécessaire].

Des mesures d'économies ont été prises en 2014, avec un plan d'économies à hauteur de 800 000 €, afin d'enrayer les pertes du journal pour 2014 (2 000 000 €) et celles prévues pour 2015[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Contacts Sur le site challenges.fr
  2. [1] Couvertures des années 1982/1983 proposées sur la page Facebook du magazine
  3. [2] Challenges : bref historique, par l'Obs Culture
  4. [3] Page du magazine Challenges sur le site de l'OJD
  5. [4] La promesse d’une équipe allégée pour «Challenges», article du journal Libération du 24 avril 2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :