Pandémie de Covid-19 aux Pays-Bas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pandémie de Covid-19 aux Pays-Bas
COVID-19 outbreak the Netherlands per capita cases map.svg
Cas confirmés pour 10 000 habitants par commune au .
COVID-19 pandemic in the Netherlands – registered infections by province from 21 to 31 March 2020.gif
Cas confirmés par province du 21 au .
Maladie
Agent infectieux
Localisation
Coordonnées
Premier cas
Date d'arrivée
Depuis le (4 mois et 7 jours)
Bilan
Cas confirmés
49 722 (au )[1]
Cas soignés
Inconnus[a],[2]
Hospitalisations
11 713 ()[3]Voir et modifier les données sur Wikidata
Morts
6 095 (au )[1]

La pandémie de Covid-19 aux Pays-Bas se propage à partir du , lorsque le premier cas est confirmé à Tilbourg[4]. Un premier décès survient le à Rotterdam[5].

Le premier ministre Mark Rutte envisage dans un premier temps une stratégie d'immunité collective, expliquant s’attendre à ce que 60 % de la population des Pays-Bas soit infectée à terme[6].

Le 16 mars, les Pays-Bas ferment toutes leurs écoles, garderies, bars, restaurants, clubs de sports, maisons closes et coffee shops[7]. Trois jours plus tard, Bruno Bruins, ministre des Soins médicaux au sein du cabinet Rutte III, présente sa démission, se disant épuisé par la gestion de crise, après avoir fait un malaise au Parlement. Il est remplacé par Martin van Rijn (en). Le 24 mars, les casinos sont également fermés. Tous les rassemblements publics à l'exception des mariages et des funérailles sont interdits. Les habitants sont priés de respecter une distance de 1,5 m[8].

À la suite de la fermeture des écoles, il est également annoncé que les examens de fin d'études sont annulés[9]. Au , le bilan aux Pays-Bas est de 4 204 cas, dont 179 morts[10] pour 17 millions d'habitants. Au 1er avril, ces chiffres augmentent fortement ː 13 614 cas, dont 1 173 morts[11]. Le même jour, face aux critiques, la menace croissante et le nombre de morts qui atteint presque 10 % des cas détectés, les autorités « adaptent » leur politique d'immunité de groupe mise en échec et décident de durcir et prolonger les mesures de fermetures de certains commerces et institutions[12],[13].

Chronologie[modifier | modifier le code]

Nombre de cas (bleu) et nombre de morts (rouge) en échelle logarithmique.
Cas de COVID-19 aux Pays-Bas
(augmentation journalière en %)
    morts   guérisons   autres cas   

    Fév FévMars MarsAvr AvrMai

    Mai
Date Nombre de cas
1 ()
2 (+100%)
6 (+200%)
9 (+50%)
19 (+111%)
24 (+26%)
38 (+58%)
82 (+116%)
1
128 (+56%)
1
188 (+47%)
3
264 (+40%)
4
321 (+22%)
4
382 (+19%)
5
503 (+32%)
5
614 (+22%)
10
804 (+31%)
12
959 (+19%)
20
1 135 (+18%)
24
1 413 (+24%)
43
1 705 (+21%)
58
2 051 (+20%)
76
2 460 (+20%)
106
2 994 (+22%)
136
3 631 (+21%)
179
4 204 (+16%)
213
4 749 (+13%)
276
5 560 (+17%)
356
6 412 (+15%)
434
7 431 (+16%)
546
8 603 (+16%)
639
9 762 (+13%)
771
10 866 (+11%)
864
11 750 (+8%)
1 039
12 595 (+7%)
1 173
13 614 (+8%)
1 339
14 697 (+8%)
1 487
15 723 (+7%)
1 651
16 627 (+6%)
1 766
17 851 (+7%)
1 867
18 803 (+5%)
2 101
19 580 (+4%)
2 248
20 549 (+5%)
2 396
21 762 (+6%)
2 511
23 097 (+6%)
2 643
24 413 (+6%)
2 737
25 587 (+5%)
2 823
26 551 (+4%)
2 945
27 419 (+3%)
3 134
28 153 (+3%)
3 315
29 214 (+4%)
3 459
30 449 (+4%)
3 601
31 589 (+4%)
3 684
32 655 (+3%)
3 751
33 405 (+2%)
3 916
34 134 (+2%)
4 054
34 842 (+2%)
4 177
35 729 (+3%)
4 289
36 535 (+2%)
4 409
37 190 (+2%)
4 475
37 845 (+2%)
4 518
38 245 (+1%)
4 566
38 416 (+0%)
4 711
38 802 (+1%)
4 795
39 316 (+1%)
4 893
39 791 (+1%)
4 987
40 236 (+1%)
5 056
40 571 (+1%)
5 082
40 770 (+0%)
5 168
41 087 (+1%)
5 204
41 319 (+1%)
5 288
41 774 (+1%)
5 359
42 093 (+1%)

* Nombre total de cas : morts, guéris et malades ; augmentation journalière en pourcentage.
Nombre de morts.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Surmortalité nationale[modifier | modifier le code]

Surmortalité liée au Covid-19 aux Pays-Bas[14]
(jusqu'à la semaine 19 de 2020)


Surmortalité régionale[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'agence gouvernementale néerlandaise de santé publique RIVM ne comptabilise pas les cas de guérisons dans ses statistiques nationales.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Current information about the novel coronavirus (COVID-19) », sur rivm.nl, Institut national de la santé publique et de l'environnement (RIVM) (consulté le 18 avril 2020)
  2. « Coronavirus in the Netherlands: the questions you want answered », Dutch News,‎ (lire en ligne)
  3. « https://www.rivm.nl/coronavirus-covid-19/actueel »
  4. (en) « Tilburg man has coronavirus, health minister confirms », sur DutchNews.nl, (consulté le 14 mars 2020)
  5. (nl) « Patiënt met nieuw coronavirus overleden », sur www.rivm.nl, Institut national de la santé publique et de l'environnement (RIVM) (consulté le 14 mars 2020)
  6. Théo Bourgeron, « Immunité collective, la tentation de l’inéluctable », sur Le Monde diplomatique,
  7. « Coronavirus. Les Pays-Bas ferment les écoles, les bars et les restaurants », sur Ouest-France, (consulté le 2 avril 2020)
  8. « Coronavirus : Royaume-Uni, Pays-Bas, Suède… Comment les pays du nord de l'Europe font-ils face à l'épidémie ? », sur Franceinfo, (consulté le 2 avril 2020)
  9. « Coronavirus: les Pays-Bas annulent les examens de fin d’études », sur Le Soir, (consulté le 8 avril 2020).
  10. (nl) « Actuele informatie over het nieuwe coronavirus (COVID-19) », sur www.rivm.nl, Institut national de la santé publique et de l'environnement (RIVM) (consulté le 22 mars 2020)
  11. (en) « Tracking coronavirus », sur bnonews.com (consulté le 1er avril 2020)
  12. « Coronavirus chez nos voisins : les Pays-Bas étendent des mesures de fermetures jusqu'à fin avril », sur France 3 Hauts-de-France (consulté le 8 avril 2020)
  13. « Les Pays-Bas se distancient de plus en plus de « l’immunité collective » », sur Le Monde.fr, (consulté le 8 avril 2020)
  14. (nl) « Overledenen; geslacht en leeftijd, per week », sur www.cbs.nl (consulté le 17 mai 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]