Radio Classique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Radio Classique
Description de l'image Radio Classique logo 2014.png.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social 12 bis, place Henri Bergson
75008 Paris
Propriétaire Groupe Les Échos-Le Parisien
Slogan « Radio Classique... Et votre journée devient plus belle ! »
Langue Français
Statut Catégorie D
Site web http://www.radioclassique.fr/
Historique
Création
Diffusion hertzienne
AM  Non
FM  Oui
RDS CLASSIQ_
DAB+  Oui
Diffusion câble et Internet
Câble  Oui
ADSL  Oui
Streaming  Oui
Podcasting  Oui

Radio Classique est une radio privée française musicale de catégorie D créée en 1983. Elle diffuse principalement de la musique classique. Sa grille contient aussi des tranches d'informations, consacrées à l'actualité économique et politique.

Historique[modifier | modifier le code]

1983-2005 : des anciens de France Musique jusqu'au rachat par LVMH[modifier | modifier le code]

Radio Classique est lancée en par Pierre Amalou, elle sera animée par d'anciens producteurs de France Musique[1].

À ses tout débuts, elle fait appel aux contributions de ses auditeurs qui — en échange d'un abonnement — reçoivent le programme détaillé de la station. Elle diffuse aussi quelques messages publicitaires qui tiennent en partie du mécénat, puis fait partie du Groupe Expansion puis reprise par Christian Pellerin, promoteur immobilier.

En 1992, elle sera rachetée par la SAGEM et reprise, en 1999, par Desfossés International filiale média du groupe LVMH - Moët Hennessy Louis Vuitton.

2005-2018 : décloisonner la musique classique[modifier | modifier le code]

À la rentrée 2005, la station cherche à décloisonner la musique classique en mettant en valeur les bénéfices de l'écoute du classique. Elle se repositionne alors autour du « ressourcement » (sa nouvelle signature : « Ressourcez-vous »), avec un objectif de rendre le classique accessible. Ainsi à l'antenne : un ton plus convivial, des musiques de film, de la musique à la demande, des jeux, etc. La politique éditoriale qui prévalait depuis les débuts de la station s'est nettement infléchie, d'une part la diffusion intégrale des œuvres a cédé le pas à la diffusion d'extraits des œuvres (mouvement de symphonie, de concerto...), d'autre part le recrutement de personnalités médiatiques ou people a substitué à la transparence neutre et objective des animateurs une personnalisation active des programmes musicaux.

Depuis 2007, Radio Classique fait partie du Groupe Les Échos, pôle médias de LVMH - Moët Hennessy Louis Vuitton.

Depuis 2009, Radio Classique se positionne comme la radio du sens et de l’émotion au service de tous ceux qui ont soif de détente et de culture. Elle a donc adopté une nouvelle signature : « Vie Moderne, Radio Classique ».

Le , Étienne Mougeotte est nommé directeur général de Radio Classique[2].

En 2013, Radio classique est mise en demeure par le CSA pour publicité clandestine pour une croisière[3].

Le , la radio annonce un partenariat avec la chaîne Paris Première qui diffusera tous les matins sa matinale[4].

2018-actuel : renouvellement de l'équipe dirigeante[modifier | modifier le code]

Le , on apprend qu'Étienne Mougeotte quitte Radio Classique[5]. Il est remplacé, un mois plus tard, par Jean-Francis Pécresse, nommé directeur de Radio Classique, mais aussi directeur de l'antenne et de l'information[6]. Il recompose alors la grille de la radio pour la prochaine saison, en faisant savoir, le , que Laurence Ferrari arrive alors que Patrick Poivre d'Arvor et Alain Duault sont sur le départ[7].

Jean-Francis Pecresse est aussi éditorialiste de Les Échos (2019)[8].

Identité de la station[modifier | modifier le code]

Logos[modifier | modifier le code]

Slogans[modifier | modifier le code]

  • 1991 : « La fréquence de la musique classique »
  • 2005 : « Ressourcez-vous »
  • 2008 : « La musique la plus agréable à écouter »
  • 2009 : « Vie Moderne, Radio Classique »
  • 2010 : « Les plus grands compositeurs, les plus belles oeuvres »
  • 2017 : « Vous êtes bien avec Radio Classique »
  • 2018 : « Radio Classique... Et votre journée devient plus belle »

Voix-off[modifier | modifier le code]

Ligne éditoriale[modifier | modifier le code]

L'association Acrimed (proche de la gauche antilibérale) consacre quelques articles de critique des médias dans lesquels elle constate l'orientation libérale des informations économiques diffusées sur Radio Classique[10]. Elle se réfère entre autres à un article paru dans Le Monde diplomatique[11].

Le Monde estime que les rédacteurs de la station sont en 2019 « des plumes majoritairement de droite ou de centre droit »[12]. L'arrivée du polémiste conservateur Eric Zemmour comme éditorialiste en 2019 suscite une controverse et le départ du directeur éditorial Maurice Szafran[12],[13].

Personnalités de la station[modifier | modifier le code]

Historique des départs et des arrivées[modifier | modifier le code]

Équipe dirigeante[modifier | modifier le code]

Francis Drésel, directeur de la programmation musicale[17], est remplacé à ce poste par Bertrand Dermoncourt le [6].

Animateurs en 2020[modifier | modifier le code]

La liste complète des membres de l'équipe est précisée sur le site de Radio Classique[18]. Les plus connus sont :

Animateurs d'émissions musicales
Chroniqueurs (culture, économie, politique, social)

ind : les indicatifs des émissions de Radio Classique animées en 2020 par ces animateurs et leurs références discographiques sont détaillés dans l'article consacrés aux indicatifs musicaux d'émissions de radio et télévision en France. Par exemple : l'émission « Franck Ferrand raconte » a pour indicatif le thème du film Kalidor d'Ennio Morricone [écouter en ligne].

Anciens animateurs[modifier | modifier le code]

Programmation[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

La programmation tourne principalement autour de la détente musicale et de l'information, avec des émissions économiques et politiques.

Le Jazz[modifier | modifier le code]

Le jazz fait son retour sur Radio-classique à raison d'une heure par jour (Horizons jazz, le samedi et le dimanche et "On the willde side" en semaine

Événements récurrents[modifier | modifier le code]

  • Chaque année, à l'image de ce qui se passe à Vienne, Paris et Bordeaux organisent un grand concert de Noël diffusé par Radio Classique[20].

Autres événements[modifier | modifier le code]

Diffusion[modifier | modifier le code]

Transmission par modulation de fréquence[modifier | modifier le code]

Radio Classique dispose de 82 fréquences FM[24]. Elle est également diffusée par câble, en clair sur les satellites Astra et Eutelsat 5 West avec un récepteur DVB HD (DVB-S2), ADSL et Internet. Au début des années 2010, elle rend plusieurs fréquences FM au CSA, dont celles de Châteauroux[25], Nevers[26], Châlons-en-Champagne[27], Charleville-Mézières[28], Roanne[29] et de Montluçon[30].

Transmission par voie numérique terrestre[modifier | modifier le code]

Depuis , Radio Classique retransmet ses programmes en DAB+ dans la région Alsace[31].

Relais par la télévision[modifier | modifier le code]

Dès 2016, La Matinale de Radio Classique présentée par Guillaume Durand est également diffusée sur la chaîne Paris Première[32], puis sur le site du Figaro

Audience[modifier | modifier le code]

Depuis le lancement de la station et en particulier depuis le repositionnement de la station en 2005, Radio Classique connaît d'abord une hausse de son audience[33]. Selon Médiamétrie, l'audience cumulée de la station est de 2,1 % entre novembre et , soit 1 109 000 personnes[34]. En 2020, l'audience est stable, à 1,7 % de part de marché[35].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Robert Prot, Précis d'histoire de la radio & de la télévision, L'Harmattan, 2007, (ISBN 978-2296040212).
  2. Fabienne Schmitt, « Étienne Mougeotte : « Je me présente plus comme un continuateur » », sur www.lesechos.fr, Les Échos, (consulté le )
  3. « BFM TV et Radio Classique mises en demeure par le CSA pour publicité clandestine ». 6 février 2013, Télérama.
  4. Radio Classique et Paris Première décident de faire matinale commune
  5. « Étienne Mougeotte quitte Radio Classique », sur www.ozap.com, (consulté le ).
  6. a et b « Jean-Francis Pécresse nommé directeur de Radio Classique », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  7. a et b « Radio Classique : Laurence Ferrari arrive, Patrick Poivre d'Arvor s'en va », sur www.ozap.com, (consulté le ).
  8. https://www.lesechos.fr/journalistes/?id=38
  9. Les animateurs - Radio Classique, consulté le 12 novembre 2011.
  10. « Radio Classique », sur Acrimed (consulté le ).
  11. Lancinante petite musique des chroniques économiques. Le Monde diplomatique, décembre 1999.
  12. a et b François Bougon, « L’arrivée d’Eric Zemmour à Radio Classique provoque le départ de l’éditorialiste Maurice Szafran », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  13. François Rousseaux, « Radio Classique : comment l’arrivée de Zemmour a précipité le départ de Szafran », sur leparisien.fr, (consulté le )
  14. « Radio Classique : "une radio de qualité, accessible et intelligente" », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  15. « Franck Ferrand rejoint Radio Classique », sur www.ozap.com, (consulté le ).
  16. Benjamin Meffre, « David Abiker quitte Europe 1 pour Radio Classique », sur www.ozap.com, (consulté le ).
  17. « Francis Drésel », sur radioclassique.fr (consulté le ).
  18. Liste des animateurs.
  19. « A 30 ans, Radio Classique surfe sur le star system », Télérama,‎ (lire en ligne).
  20. « Radio Classique prépare son concert de Noël », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  21. « Radio Classique prépare son concert de l'été », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  22. « Radio Classique fête les 350 ans de l'Opéra national de Paris », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  23. Ministère de l'Éducation nationale et dela Jeunesse, Éducscol, lire en ligne (consulté le 11 avril 2020)
  24. Liste des fréquences sur le site officiel
  25. 90.2 FM, réattibuée à Graffic en 2011.
  26. 90.2 FM, réattribuée à TSF Jazz en 2011.
  27. 102.8 FM, réattribuée à Oüi FM en 2010.
  28. 89.7 FM, réattribuée à Jazz Radio en 2010.
  29. 91.5 FM, réattribuée à Oüi FM en 2011.
  30. 99.4 FM, réattribuée à Fusion FM en 2011.
  31. « DAB+ : Radio Classique est arrivée en Alsace », sur www.lalettre.pro, (consulté le ).
  32. « Paris Premiere et Radio Classique font matinale commune », Paris Match,‎ (lire en ligne)
  33. « Radio Classique, bien dans sa bulle », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  34. Médiamétrie - L'Audience de la Radio en France en novembre - décembre 2010
  35. Guillemette Faure, « Radio Classique, point de chute douillet des stars des ondes », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Les nouvelles stratégies de programmation de Radio Classique de Maya Prynda, 2006 - 106 pages. « Ce mémoire étudie les nouvelles stratégies de programmation de Radio Classique : comment une nouvelle équipe de direction et de programmation tente-t-elle de donner un nouveau souffle à une radio en perte de vitesse en s'inspirant des radios commerciales diffusant des musiques de "variété" ? »

Lien externe[modifier | modifier le code]