Pandémie de Covid-19 en Amérique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pandémie de Covid-19 en Amérique
COVID-19 Outbreak America Map.svg
Les pays touchés par la pandémie.
  • 1 à 9 cas confirmés
  • 10 à 99 cas confirmés
  • 100 à 999 cas confirmés
  • 1 000 à 9 999 cas confirmés
  • 10 000 à 99 999 cas confirmés
  • Supérieur à 100 000 cas confirmés
Maladie
Agent infectieux
Origine
Localisation
Principaux foyers américains (au moins 100 000 cas) :
Drapeau des États-Unis États-Unis (article)
Drapeau du Brésil Brésil (article)
Drapeau du Pérou Pérou (article
Drapeau du Chili Chili (article)
Drapeau du Mexique Mexique (article)

Drapeau de la Colombie Colombie (article)
Drapeau du Canada Canada (article)
Drapeau de l'Argentine Argentine (article)
Coordonnées
Premier cas
Date d'arrivée
(6 mois et 22 jours)
Bilan
Cas confirmés
6 127 280 (7 juillet 2020)[1]
Cas sévères
27 594 (15 mai 2020)
Cas soignés
2 978 749 (7 juillet 2020)[1]
Morts
272 924 (7 juillet 2020)[1]

Cet article documente les pays américains touchés par le SARS-CoV-2, responsable de la pandémie de Covid-19 enregistrée pour la première fois en Asie de l'est à Wuhan (Chine), et peut ne pas inclure toutes les réponses et mesures les plus récentes.

Les États-Unis — pays le plus peuplé et pratiquant le plus de tests — concentre la majorité des cas de contamination détectées (plus des trois cinquièmes) et des décès (plus de la moitié) des Amériques.

L'Amérique latine pourrait connaitre une récession de 1,8 % à 3,8 % pour l'année 2020, selon les estimations actuelles. Les exportations devraient chuter de 10,7 %, après avoir déjà baissé de 3 % en 2019. La Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes, organisme dépendant de l'ONU, craint des conséquences dramatiques de l'épidémie de coronavirus pour les économies du sous-continent, déjà frappées par la pauvreté, et appelle à la levée des sanctions économiques qui handicapent lourdement Cuba et le Venezuela[2].

Après que l'Asie, l'Europe et les États-Unis aient été les épicentres mondiaux de la pandémie, L'Amérique du Sud est devenue, le selon l'OMS, le nouveau foyer central de la pandémie[3].

Le , les États-Unis ont recensé plus de 3 000 000 cas confirmés, le Brésil plus de 1 700 000 cas, le Pérou et le Chili chacun plus de 300 000 cas, le Mexique près de 270 000 cas, la Colombie plus de 120 000 cas et le Canada plus de 100 000 cas. Les États-Unis ont enregistré plus de 130 000 décès, le Brésil, plus de 65 000 décès, le Mexique, plus de 30 000 décès et le Pérou plus de 10 000 décès.

Origine et chronologie[modifier | modifier le code]

Le premier cas positif au SARS-CoV-2 est enregistré le aux États-Unis concernant un homme d'une trentaine d'année, originaire de l'État de Washington et hospitalisé à Everett, qui avait récemment voyagé en Chine[4] suivi quatre jour plus tard par le Canada. Un mois plus tard, le Brésil est le premier pays d'Amérique du Sud touché avec un premier cas confirmé le 25 février. Les cas se répandront à partir de mars à l'ensemble du continent, Antilles comprises.

Au 23 mars, les États-Unis, pays le plus peuplé, concentre la majorité des cas de contamination avec 276 décès pour plus de 44 000 cas confirmés (soit 80 % des cas en Amérique). Le 29 février, le premier décès signalé concerne une femme âgée d’une cinquantaine d’années qui a succombé au virus dans l'État de Washington [5]; un Américain était déjà mort début février des suites de la Covid-19, mais à Wuhan, en Chine.

Au , deux cas de contaminations sont signalés à Saint-Christophe-et-Niévès ce qui fait qu'aucun pays d'Amérique n'est alors épargné par la pandémie à l'exception de quelques dépendances.

Localisation des cas[modifier | modifier le code]

Détail des cas par pays[modifier | modifier le code]

 voir • disc. • mod. 
Données de la pandémie de Covid-19 au par pays et territoire
Lieux Confirmés Décès Rétablis % morts par
cas confirmés[a]
Morts pour
100 000 hab.[b]
35 6 878 746
(+ 104 425)
291 022
(+ 2 284)
3 373 308
(+ 70 953)
- -
Drapeau des États-Unis États-Unis[c] 3 363 056
(+ 58 114)
135 605
(+ 400)
1 031 939
(+ 25 613)
4,03 % 41,45
Drapeau du Brésil Brésil 1 884 967
(+ 20 286)
72 833
(+ 733)
1 291 251
(+ 26 408)
3,86 % 34,77
Drapeau du Pérou Pérou 330 123
(+ 3 797)
12 054
(+ 184)
221 008
(+ 3 897)
3,65 % 37,68
Drapeau du Chili Chili 317 657
(+ 2 616)
7 024
(+ 45)
286 556
(+ 2 654)
2,21 % 37,5
Drapeau du Mexique Mexique 304 435
(+ 4 685)
35 491
(+ 485)
240 101
(+ 5 196)
11,66 % 28,12
Drapeau de la Colombie Colombie 150 445
(+ 5 083)
5 634
(+ 208)
63 451
(+ 2 265)
3,74 % 11,35
Drapeau du Canada Canada 109 984
(+ 636)
8 836
(+ 7)
73 381
(+ 427)
8,03 % 23,84
Drapeau de l'Argentine Argentine 103 265
(+ 3 099)
1 903
(+ 58)
44 173
(+ 1 479)
1,84 % 4,28
Drapeau de l'Équateur Équateur 68 459
(+ 589)
5 063
(+ 16)
30 369
(+ 86)
7,4 % 29,64
Drapeau de la Bolivie Bolivie 49 250
(+ 1 063)
1 866
(+ 59)
15 294
(+ 451)
3,79 % 16,44
Drapeau du Panama Panama 47 173
(+ 1 540)
932
(+ 23)
23 919
(+ 880)
1,98 % 22,31
Drapeau de la République dominicaine République dominicaine 45 506
(+ 974)
903
(+ 6)
22 441
(+ 982)
1,98 % 8,5
Drapeau du Guatemala Guatemala 29 742
(+ 387)
1 244
(+ 25)
4 321
(+ 107)
4,18 % 7,21
Drapeau du Honduras Honduras 28 579
(+ 489)
789
(+ 15)
3 123
(+ 166)
2,76 % 8,23
Drapeau du Salvador Salvador 9 978
(+ 304)
267
(+ 7)
5 732
(+ 98)
2,68 % 4,16
Drapeau du Venezuela Venezuela 9 707
(+ 242)
93
(+ 4)
2 671
(+ 0)
0,96 % 0,32
Drapeau du Costa Rica Costa Rica 8 036
(+ 440)
34
(+ 4)
2 304
(+ 65)
0,42 % 0,68
Drapeau d'Haïti Haïti 6 727
(+ 0)
141
(+ 2)
3 022
(+ 98)
2,1 % 1,27
Drapeau du Paraguay Paraguay 2 980
(+ 32)
25
(+ 3)
1 293
(+ 18)
0,84 % 0,36
Drapeau du Nicaragua Nicaragua 2 846
(+ 0)
91
(+ 0)
1 993
(+ 0)
3,2 % 1,41
Drapeau de Cuba Cuba 2 428
(+ 2)
87
(+ 0)
2 268
(+ 10)
3,58 % 0,77
Drapeau de l'Uruguay Uruguay 989
(+ 2)
31
(+ 0)
903
(+ 7)
3,13 % 0,9
Drapeau du Suriname Suriname 780
(+ 39)
18
(+ 0)
526
(+ 31)
2,31 % 3,13
Drapeau de la Jamaïque Jamaïque 759
(+ 1)
10
(+ 0)
628
(+ 8)
1,32 % 0,34
Drapeau du Guyana Guyana 300
(+ 3)
17
(+ 0)
155
(+ 1)
5,67 % 2,18
Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago 133
(+ 0)
8
(+ 0)
124
(+ 4)
6,02 % 0,58
Drapeau des Bahamas Bahamas 113
(+ 2)
11
(+ 0)
91
(+ 2)
9,73 % 2,85
Drapeau de la Barbade Barbade 103
(+ 0)
7
(+ 0)
90
(+ 0)
6,8 % 2,44
Drapeau d'Antigua-et-Barbuda Antigua-et-Barbuda 74
(+ 0)
3
(+ 0)
57
(+ 0)
4,05 % 3,12
Drapeau du Belize Belize 37
(+ 0)
2
(+ 0)
20
(+ 0)
5,41 % 0,52
Drapeau de Saint-Vincent-et-les-Grenadines Saint-Vincent-et-les-Grenadines 35
(+ 0)
0
(+ 0)
29
(+ 0)
0 % 0,0
Drapeau de Grenade Grenade 23
(+ 0)
0
(+ 0)
23
(+ 0)
0 % 0,0
Drapeau de Sainte-Lucie Sainte-Lucie 22
(+ 0)
0
(+ 0)
19
(+ 0)
0 % 0,0
Drapeau de la Dominique Dominique 18
(+ 0)
0
(+ 0)
18
(+ 0)
0 % 0,0
Drapeau de Saint-Christophe-et-Niévès Saint-Christophe-et-Niévès 17
(+ 0)
0
(+ 0)
15
(+ 0)
0 % 0,0
Données du Center for Systems Science and Engineering de l'université Johns-Hopkins.

Récupérées le à h 0 CEST[6].

Pandémie par pays[modifier | modifier le code]

Amérique du Nord[modifier | modifier le code]

En Amérique du Nord, les principaux foyers de l'épidémie pandémique se trouvent dans la région de la ville de New York et dans la région de Montréal, régions qui concentrent plus de la moitié de la mortalité de chacun des deux pays jusque fin .

Les deux villes côtières sont distantes d'environ 500 kilomètres.

Les vallées des deux régions sont reliées par le Canal Champlain et de lac Champlain situés à 30 mètres d'altitude.

Au , dans le voisinage de la ville de New York, trois États, l’État de New York 16 599 décès, le New Jersey 5863, et le Michigan 3 274 décès cumulent 25 736 décès soit plus de la moitié des décès des États-Unis.

Au , plus de la moitié des 2 560 décès canadiens se trouvent dans la province de Québec qui en compte 1515.

Canada[modifier | modifier le code]

Carte de l'épidémie de Covid-19 au Canada

Au Canada, les régions les plus touchées par la maladie sont Montréal et Toronto.

La pandémie à Montréal touche en particulier des populations immigrées, des quartiers densément peuplés, le secteur de la santé, et les maisons de retraites[7].

Le lundi , le gouvernement fédéral annonce que les Canadiens à bord du Diamond Princess seront rapatriés, sauf ceux déclarés atteints par le virus (32 sur 256 au )[8].

Le , un premier cas est signalé au Québec, une femme hospitalisée à l'hôpital de Verdun près de Montréal quelques jours après un retour d'Iran[9].

Le jeudi , l'Ontario annonce la fermeture de toutes ses écoles du au pour éviter la propagation de la pandémie[10].

Le , le premier ministre du Québec, François Legault, décide de fermer tous les établissements scolaires, les centres de la petite enfance et les garderies pendant deux semaines, soit du au [11].

Le , le gouvernement du Québec demande la fermeture de tous les bars, les cinémas, les discothèques et des commerces qui ne menacent pas la survie de la province. Lors de cette annonce, le premier ministre du Québec souligne que toutes les personnes malades « […] sont associées à un retour de l'étranger. Il n'y a donc pas de transmission communautaire soutenue pour l'instant […][12] » au Québec.

En date du , 50 cas sont confirmés au Québec[13] et 324 pour l'ensemble du Canada[14].

Le , le nombre de cas au Canada se compte désormais en milliers pour 1 048 cas confirmés[15].

États-Unis[modifier | modifier le code]

Carte de l'épidémie de Covid-19 aux États-Unis

Aux États-Unis, les villes les plus touchées fin avril 2020 sont New York, Détroit et le Grand Boston. À New York, plus de 0,2 % des employés du métro ont été tués par le virus[16].

Plus de 500 américains rapatriés de Wuhan sont mis en quarantaine début , de même que plus de 300 croisiéristes du Diamond Princess à leur arrivée aux États-Unis, parmi lesquels 14 sont testés positifs au virus[17],[18].

L'état d'urgence est déclaré dans l'État de Washington après le premier décès d'un malade aux États-Unis, mort dans un centre de soin de Kirkland dans la banlieue de Seattle (Washington) le . D'autres cas concernant des personnes n'ayant ni voyagé à l'étranger, ni été en contact avec des voyageurs sont détectés en Californie et dans l'Oregon, faisant craindre une circulation du virus sur la côte ouest[19]. Le , 8 cas sont détectés dans l'Oregon[20]. Selon le New York Times, le virus circulerait sur le sol américain depuis des semaines. Ce journal cite le Dr Mike Famulare (Institute for Disease Modeling, Bellevue College (en), État de Washington) qui suppose que le virus circulerait depuis la mi- et que 150 à 1 500 cas ne seraient pas détectés au [21].

Donald Trump déclare l'état d'urgence sanitaire nationale aux États-Unis à partir du [réf. nécessaire]. Il met l'accent sur le dépistage[réf. nécessaire].

Le 14 mars, Donald Trump effectue le test de dépistage. Le , ses résultats sont annoncés : son test est négatif.

Mexique[modifier | modifier le code]

Carte de l'épidémie de Covid-19 au Mexique

Après plusieurs cas suspects s'étant révélés être négatifs durant les mois de et de , 3 premiers cas confirmés de la COVID-19 sont recensés au Mexique le , apparemment importés par un Mexicain de 35 ans s'étant rendu en Italie pour une conférence[22]'[23]. Au , il y avait cinq cas confirmés dans le pays, dans les États de Sinaloa, Coahuila, et Chiapas et dans la ville de Mexico, ainsi que 21 cas suspects dans d'autres États[23] ; de plus, au moins 8 porteurs asymptomatiques du SARS-CoV-2 ont été détectés le dans la ville de Mexico[23], et 1 autre à Tlalnepantla[24]. Toujours le , 122 personnes ayant été en contact avec les 5 cas confirmés étaient placées sous surveillance[25]. Ce même jour, le premier patient détecté peut quitter l'hôpital[22]. Au , le nombre de cas suspects dans le pays monte à 39, mais seule une femme de 44 ans est hospitalisée[26]. Au , un cas confirmé à Huixquilucan, un homme de 71 ans revenant d'Italie et mis-en-quarantaine dans un hôpital, ce qui en fait le sixième cas confirmé au Mexique, et deux autres cas suspects sont détectés aussi à Huixquilucan et à Metepec, correspondant à deux individus ayant voyagé en Europe[27]. Au , sept cas étaient confirmés et le nombre de cas suspect était tombé à 37[28]. Le , le nombre de cas confirmés monte à 12 (les 5 nouveaux cas revenant tous d'Espagne, de Chine, d'Allemagne ou des États-Unis) et celui de cas suspects à 49[29]. Au , le nombre de cas confirmés était monté à 82, et le nombre de cas suspects à 171, répartis dans tous les États du Mexique sauf Campeche[30]. 87 % des cas confirmés sont traités par soins ambulatoires, c'est-à-dire qu'ils ne nécessitent pas d'hospitalisation[31]. Parmi les cas graves se trouvent l'entrepreneur José Kuri, proche de Carlos Slim Helú, contaminé lors d'un séjour au Colorado, et qui se trouvait dans un état critique le [32]. De plus, le même jour, environ 200 Mexicains se retrouvent bloqués à Lima, au Pérou, lorsque l'état de siège y est déclaré. Plusieurs de ces cas sont des personnes - mexicaines ou américaines - revenant des États-Unis[33]. Au , il y avait 93 cas confirmés et 206 cas suspects au Mexique[34] ; 86 % de ces cas pouvaient être traités par soins ambulatoires, 9 % étaient hospitalisés dans un état stable, 2 % étaient hospitalisés dans un état délicat, 3 % des patients diagnostiqués avaient guéris[34].

Rupture de stock de boîtes de conserve dans un supermarché de la ville de San Luis Potosí, le 20 mars 2020, provoquée par les achats de panique dans la semaine suivant l'arrivée des 10 premiers cas confirmés de Covid-19 dans l'État de San Luis Potosí

Le , un premier décès lié à la Covid-19 est enregistré, celui d'un homme de 41 ans atteint de diabète qui a probablement été contaminé lors d'un concert de rock s'étant tenu le [35]. À cette date, plus de 100 cas sont confirmés au Mexique[36], et l’État le plus touché par la Covid-19 est celui de Nuevo León avec 25 cas confirmés[37]. Le même jour, après des achats de panique ayant épuisés les supermarchés en Californie, des Américains traversent la frontière pour effectuer d'autres achats de panique au Mexique, épuisant plusieurs supermarchés de Tijuana[36]. Le 20 mars, un deuxième décès lié à la Covid-19 était enregistré, le nombre de cas confirmés était monté à 203 (c'est-à-dire 11% des personnes venant se faire dépister) et celui de cas suspects à 606[38]. Toujours le 20, les États-Unis et le Mexique se mettent d'accord pour fermer leur frontière à tous les voyages non essentiels[39]. À partir du 20 mars, l'Université Autonome de San Luis Potosí suspend ces cours, et du 21 l’État de San Luis Potosí est placé en quarantaine[40]. Au 22 mars, il y avait 316 confirmés de Covid-19 au Mexique[41]. Au 23 mars, deux nouveaux morts portaient le nombre total de décès à 4, et le nombre de cas confirmés montait à 367 - dont 280 avaient contracté le virus à l'étranger[42].

Durant la pandémie de Covid-19, le Mexique doit de plus gérer le retour de la rougeole sur son territoire et tenter d'en limiter l'épidémie[43]'[44].

Bermudes (Royaume-Uni)[modifier | modifier le code]

Au 23 mars, le territoire britannique des Bermudes avait recensé six cas de contamination, dont un qui est un contact familial proche d'un passager sur le vol BA2233 du 8 mars 2020 et un qui est arrivé sur le vol BA2233 le 17 mars ; deux personnes sont arrivées aux Bermudes en jet privé[45].

Le 20 mars, le ministre de la Santé a signé un arrêté de fermeture de toutes les écoles, piscines d'hébergement touristique, gymnases, salons de beauté, spas et barbiers ainsi que les services religieux (sauf les funérailles), les activités des clubs sportifs et les concerts avec plus de 50 personnes.

Groenland (Danemark)[modifier | modifier le code]

Le 16 mars, le premier cas sur le territoire a été confirmé avec patient infecté vivant dans la capitale Nuuk[46].

Tous les vols non essentiels à destination et en provenance du Groenland, ainsi que les vols intérieurs, sont alors fortement déconseillés. Les rassemblements publics de plus de 100 personnes sont découragés et il est recommandé aux citoyens revenant des zones à haut risque de s'isoler pendant deux semaines[47].

Au , quatre cas avaient été confirmés[48].

Saint-Pierre-et-Miquelon (France)[modifier | modifier le code]

La préfecture de Saint-Pierre et Miquelon a confirmé le 4 avril qu'un habitant de l’archipel, rentré par avion le 16 mars, a été testé positif au coronavirus[49].

Amérique centrale[modifier | modifier le code]

Belize[modifier | modifier le code]

Le Premier ministre Dean Barrow annonce le 23 mars qu'une patiente de 38 ans originaire de San Pedro qui se rend fréquemment aux États-Unis, avait été testé positif au COVID-19[50]. Des mesures de quarantaine sont envisagées sans être encore appliquées.

Costa Rica[modifier | modifier le code]

Guatemala[modifier | modifier le code]

Honduras[modifier | modifier le code]

Nicaragua[modifier | modifier le code]

Panama[modifier | modifier le code]

Salvador[modifier | modifier le code]

Amérique du Sud[modifier | modifier le code]

Dans certaines pays d'Amérique du Sud, des marchés ont joué un rôle dans la pandémie[51].

Argentine[modifier | modifier le code]

Bolivie[modifier | modifier le code]

Brésil[modifier | modifier le code]

Un premier cas en Amérique du Sud est signalé le au Brésil[52] : il s'agit d'une personne ayant voyagé en Italie. Contrairement à ce qui avait été annoncé, le président Bolsonaro n'est pas testé positif au coronavirus le [53]. Le test fait suite à la contamination d'un de ses collaborateurs, Fabio Wajngarten, testé positif au retour d'un voyage diplomatique aux États-Unis au cours duquel il avait été physiquement en contact avec les présidents Jair Bolsonaro et Donald Trump[54]. Au , 234 cas de Covid-19 étaient confirmés au Brésil, dont 152 dans l'État de São Paulo. Ce jour-là, des mesures sanitaires anti-covid dans les prisons de cet État, envers les détenus en semi-liberté - ceux qui ont le droit de sortir travailler le jour mais qui doivent rentrer en prison la nuit et qui risquent donc de ramener le virus depuis l'extérieur - provoquent des rébellions dans quatre prisons et des évasions massives de détenus[55].

Le président Bolsonaro tente d'autoriser la suspension des contrats de travail et des salaires pour une durée maximale de quatre mois. Selon le projet de loi, finalement rejeté par le Parlement, l’entreprise aurait pu « accorder au salarié une aide compensatoire mensuelle » dont la valeur restait cependant à négocier. L’ex-président Lula a proposé la création d’une allocation temporaire pour les travailleurs précaires afin que le confinement ne soit pas le privilège d’une seule classe[56].

São Paulo est le principal premier État touché, mais les autres États touchés se trouvent dans le bassin de l'Amazonie.

Chili[modifier | modifier le code]

Colombie[modifier | modifier le code]

Équateur[modifier | modifier le code]

Le , le président équatorien Lenín Moreno décide de fermer les frontières, ce qui a entre-autres pour conséquence de coincer des Équatoriens qui se trouvaient à l'étranger en-dehors de leur pays[33].

Le gouvernement équatorien annonce une réduction des dépenses publiques, des baisses de salaires des fonctionnaires et le recours à l'endettement pour faire face aux conséquences économiques du coronavirus et de la baisse du prix du pétrole[57].

Guyana[modifier | modifier le code]

Le , le premier cas de coronavirus a été enregistré au Guyana chez une femme de 52 ans souffrant de problèmes de santé sous-jacents, notamment de diabète et d'hypertension[58], patiente qui est décédée à l'hôpital public de Georgetown une semaine après.

Le , la Guyana Civil Aviation Authority a fermé les aéroports du pays aux vols internationaux de passagers entrants pendant 14 jours.

Paraguay[modifier | modifier le code]

Pérou[modifier | modifier le code]

Le , un premier cas est confirmé par les autorités. Il s'agit d'un homme de 25 ans ayant séjourné en Espagne, en France et en Tchéquie[59]. Le , l'état de siège et la fermeture des frontières sont déclarés à cause de la pandémie, ce qui bloque au Pérou toutes les personnes qui s'y trouvent, y compris les étrangers souhaitant retourner dans leurs pays[33].

Avant même d'être atteint par la pandémie de Covid-19, le Pérou devait affronter une épidémie de dengue depuis , qui reste en cours durant la pandémie.

Suriname[modifier | modifier le code]

Uruguay[modifier | modifier le code]

Venezuela[modifier | modifier le code]

Au cours de la pandémie de coronavirus 2019-2020, les deux premiers patients atteints de la nouvelle maladie coronavirus ont été confirmés au Venezuela le 13 mars 2020. Le 17 mars, il est annoncé 36 cas de contamination.

Guyane française (France)[modifier | modifier le code]

Cinq cas à Saint-Laurent-du-Maroni sont signalés le [60] : ils revenaient de Mulhouse, où ils avaient participé à un rassemblement évangélique[61].

Îles Malouines (Royaume-Uni)[modifier | modifier le code]

Le territoire britannique est relativement épargné puisqu'il est isolé et ne compte que trois mille habitants dont plus d'un tiers de militaires britanniques. Cependant, le territoire ne compte pas de structures hospitalières suffisant pour faire face à une épidémie d'ampleur[62].

Le 4 avril, un premier cas positif est révélé : il s'agit d'un membre du personnel des forces britanniques[63]

Caraïbes[modifier | modifier le code]

Antigua-et-Barbuda[modifier | modifier le code]

31 médecins et infirmiers cubains sont venus renforcer les équipes à l’hôpital public[64].

Bahamas[modifier | modifier le code]

Barbade[modifier | modifier le code]

Cuba[modifier | modifier le code]

République dominicaine[modifier | modifier le code]

Cuba a expédié 25 infirmières, 5 médecins et 4 techniciens de laboratoire pour aider le pays[64].

Dominique[modifier | modifier le code]

Le 22 mars, un citoyen de 54 ans, récemment revenue du Royaume-Uni, a été confirmé comme la première personne testée positive pour le coronavirus[65].

Grenade[modifier | modifier le code]

Une femme de 50 ans arrivée à la Grenade en provenance du Royaume-Uni à bord de l'avion Virgin Atlantic qui a atterri à l'aéroport international Maurice Bishop le 16 mars 2020, est devenue le 22 mars le premier cas confirmé de la Grenade pour Covid-19[66].

La Grenade a alors annoncé qu'à compter du 23 mars 2020 et jusqu'à nouvel ordre, les aéroports seront fermés à tout trafic commercial de passagers. L'exception sera un vol de British Airways qui a été pré-approuvé pour l'atterrissage le 25 mars.

Haïti[modifier | modifier le code]

Le 16 mars, le Premier ministre haïtien, Joseph Joute a annoncé une suspension de deux semaines des vols en provenance d'Europe, du Canada, de la République dominicaine et d'Amérique latine[67].

Haïti bénéficie de l’assistance et l’expertise cubaines avec le déploiement d’un contingent de 348 médecins et infirmiers sur tout son territoire[68].

Le 19 mars, les deux premiers cas dans le pays ont été confirmés. La super star haïtienne Roody Roodboy est l'une des deux premières personnes touchées par le coronavirus en Haïti[69]. Il a été rapidement isolé et le gouvernement haïtien a pris toutes les mesures nécessaires pour protéger la nation.

Jamaïque[modifier | modifier le code]

La Jamaïque reçoit le renfort d'une délégation de 140 cubains, composée de 90 infirmières et 46 médecins[64].

Saint-Christophe-et-Niévès[modifier | modifier le code]

Au 23 mars, le pays est encore épargné. Le premier ministre Timothy Harris déclare alors que les non-ressortissants venant de plusieurs pays comme la Chine, l'Iran, la Corée du Sud, Singapour, l'Europe, le Royaume-Uni et les États-Unis se verraient refuser l'entrée dans le pays[70]. Il prévoit également une période de quarantaine obligatoire de 14 jours pour les ressortissants arrivant de ces pays.

Le 25 mars, un homme de 21 ans et une femme de 57 ans arrivés de New York sont devenus les deux premiers cas confirmés de COVID-19[71]

Saint-Vincent-et-les-Grenadines[modifier | modifier le code]

Le gouvernement de Saint-Vincent et les Grenadines a salué les actions de Cuba qui aide avec 4 médecins et 12 infirmières sur l’île. L'île de Grenade veut faire des essaies cliniques avec l’Interféron Alpha-2B, la molécule anti-virale produite à Cuba[64].

Sainte-Lucie[modifier | modifier le code]

Une centaine de médecins et d’infirmières cubains aide le gouvernement à déménager les services hospitaliers dans une nouvelle structure, avec la mise en place d’un service pour maladies respiratoires[64].

Trinité-et-Tobago[modifier | modifier le code]

Territoires britanniques (Royaume-Uni)[modifier | modifier le code]

Anguilla[modifier | modifier le code]

Anguilla a fermé la mer et les aéroports pendant 14 jours à partir du 20 mars[72]. L'île a imposé l'auto-quarantaine aux voyageurs qui ont été en dehors de la région des Caraïbes dans les 14 jours avant l'arrivée.

Depuis le 23 mars, soixante personnes ont été mises en quarantaine à Anguilla en raison de leurs récents voyages en provenance de pays où le coronavirus est présent : si six personnes ont été testées pour le virus, trois de ces tests ont été négatifs[73].

Îles Caïmans[modifier | modifier le code]

Le 26 février, les Îles Caïmans ont refusé l'accès aux ports à un navire de croisière car il transportait un passager présumé infecté par le coronavirus[74].

Le 12 mars, le premier cas a été confirmé, l'homme de 68 ans est décédé deux jours plus tard[75].

Montserrat[modifier | modifier le code]

Le premier cas de Covid-19 importé est enregistré le 17 mars : Il s'agit d'un îlien qui a voyagé le 10 mars 2020 sur le vol British Airways (BA 2157) de Londres à Antigua, avant d'arriver à Montserrat[76]. Les autorités antiguaises ayant appris le 13 mars qu'un passager de ce vol était tombé malade avec la Covid-19, le ministère de la santé a activé son protocole d'enquête sur les épidémies pour localiser, évaluer et mettre en quarantaine tous les passagers dudit vol.

Le gouvernement applique alors des consignes plus strictes d'isolement en interdisant les rassemblement de plus de 25 personnes ou en isolant les personnes âgées de 70 ans et plus[77].

Îles Turques-et-Caïques[modifier | modifier le code]

Le 23 mars, le premier cas de contamination est officiellement enregistré[78]. Le gouvernement enregistre le premier décès le 5 avril[79]

Îles Vierges britanniques[modifier | modifier le code]

Le 25 mars, le gouverneur des îles Vierges britanniques confirme leurs deux premiers cas de COVID-19 [80]: l'un des patients était un résident masculin de 56 ans qui a voyagé d'Europe le 15 mars et l'autre était un résident masculin de 32 ans qui a récemment voyagé de New York et est entré en contact avec une personne dont le test de COVID-19 le 8 mars.

Antilles françaises (France)[modifier | modifier le code]

Guadeloupe[modifier | modifier le code]
Martinique[modifier | modifier le code]

Au stade 3 de l'épidémie, et en confinement depuis le 16 mars 2020, l'île de la Martinique compte 111 personnes diagnostiquées positives le 29 mars 2020. Soit six de plus que la veille.12 personnes sont en réanimation, deux sont guéries et deux décès sont à déplorer depuis le début de l'épidémie.

Saint-Barthélemy[modifier | modifier le code]
Saint-Martin[modifier | modifier le code]

Territoires ultramarins (Pays-Bas)[modifier | modifier le code]

Aruba[modifier | modifier le code]
Curaçao[modifier | modifier le code]

Le 13 mars 2020, le Premier ministre Eugene Rhuggenaath (en) a annoncé le premier cas confirmé de coronavirus dans le pays - un néerlandais de 68 ans arrivé des Pays-Bas et qui était en vacances à Curaçao avec sa conjointe[81].

Après l'annonce, le pays a annoncé que tous les vols en provenance d'Europe seraient interrompus. Le 18 mars 2020, le premier cas diagnostiqué est décédé au Centre médical de Willemstad. Le 22 mars, le pays enregistre quatre cas liés au couple sur 144 personnes testés : de nouvelles restrictions sont appliqués comme la limitation des courses à un seul membre de la famille avec 50 personnes maximum dans l'établissement (30 dedans et 20 dans la file d'attente extérieure)[82].

Le 26 mars, 3 nouveaux cas sont détecté dont un employé du laboratoire ADC à Otrabanda, qui effectuait les tests pour l'hôpital[83].

Saint-Martin[modifier | modifier le code]
Pays-Bas caribéens[modifier | modifier le code]

C'est au 31 mars que deux premiers cas sont confirmés à Sainte-Eustache [84].

Le 12 avril, le premier cas a été confirmé sur l'île de Saba[85] ; le lieutenant-gouverneur Jonathan Johnson ordonne le confinement. Le lendemain, c'est finalement deux cas qui sont positifs avec plus de 70 personnes en quarantaine.

L'ile de Bonaire ne reste épargnée que jusqu'au 16 avril[86]

Territoires américains (États-Unis)[modifier | modifier le code]

Porto Rico[modifier | modifier le code]
Îles Vierges des États-Unis[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cette donnée est à considérer avec précaution, puisque la politique de test n'est pas la même d'un pays à un autre.
  2. Populations pour l'année 2018, données recupérées de la Banque mondiale (source) et chiffres vérifiables sur le Coronavirus Resource Center l'université Johns-Hopkin (source).
  3. Sont inclus les cas recensés à Porto Rico et aux îles Vierges des États-Unis.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « COVID-19 Dashboard by the Center for Systems Science and Engineering (CSSE) at Johns Hopkins University (JHU) », Université Johns-Hopkins, (consulté le 6 juin 2020).
  2. « Face au coronavirus, « il faut lever les sanctions contre Cuba et le Venezuela » », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  3. « L'Amérique du Sud, «un nouvel épicentre» de la pandémie », (consulté le 23 mai 2020).
  4. Un premier cas du coronavirus chinois aux États-Unis près de Seattle
  5. Coronavirus: premier décès aux États-Unis, explosion des cas en Corée du Sud
  6. (en) « 2019 Novel Coronavirus COVID-19 (2019-nCoV) Data Repository by Johns Hopkins CSSE », sur GitHub, Université Johns-Hopkins, (consulté le 14 juillet 2020)
  7. « Why are so many people getting sick and dying in Montreal from Covid-19? », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juin 2020).
  8. 32 Canadiens atteints par le coronavirus sur le «Diamond Princess» journaldemontreal et agence QMI, publié le 17 février 2020/.
  9. « Le premier cas d'infection au coronavirus au Québec est confirmé », sur TVA Nouvelles (consulté le 29 février 2020).
  10. « L’Ontario ferme les écoles publiques jusqu’au 6 avril », sur lapresse.ca (consulté le 16 mars 2020)
  11. « Écoles, cégeps, universités et garderies fermés pour deux semaines », sur TVA Nouvelles (consulté le 13 mars 2020)
  12. « Pandémie de COVID-19 - Le gouvernement du Québec exige la fermeture de plusieurs commerces, endroits publics et lieux de rassemblement », sur Gouvernement du Québec (consulté le 16 mars 2020)
  13. « Situation au Québec et dans le monde », sur Gouvernement du Québec (consulté le 16 mars 2020).
  14. « Maladie à coronavirus (COVID-19) : Mise à jour sur l’éclosion », sur Gouvernement du Canada (consulté le 16 mars 2020).
  15. « Maladie à coronavirus (COVID-19) : Mise à jour sur l’éclosion », sur Gouvernement du Canada (consulté le 21 mars 2020)
  16. « Confinement USA : symptôme d'une ville malade, le métro new-yorkais s'arrête la nuit », sur RTBF Tendance, (consulté le 5 juin 2020).
  17. Coronavirus : le bilan s'alourdit encore en Chine, quarantaine inédite aux États-Unis Les Échos, 06 février 2020.
  18. 14 Americans test positive for coronavirus after evacuation from quarantined cruise ship nbcnews, 17 février 2020.
  19. Adrien Jaulmes, « Coronavirus: Trump critiqué pour avoir minimisé la gravité de la situation », sur Le Figaro.fr, (consulté le 1er mars 2020)
  20. Mallika Kallingal and Faith Karimi CNN, « 8 people test positive for coronavirus in Washington state. A possible nursing home outbreak is investigated », sur CNN (consulté le 1er mars 2020)
  21. (en-US) Sheri Fink et Mike Baker, « Coronavirus May Have Spread in U.S. for Weeks, Gene Sequencing Suggests », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 1er mars 2020)
  22. a et b (es) « Dan de alta a primer paciente por coronavirus en México », sur eluniversal.com.mx, El Universal, (consulté le 3 mars 2020)
  23. a b et c (es) « Asi fue como los Mexicanos se contagiaron de coronavirus en Italia », sur eluniversal.com.mx, El Universal, (consulté le 3 mars 2020)
  24. (es) Silvia Chávez González, « Confirman que paciente asintomático de Covid-19 vive en Tlalnepantla », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 3 mars 2020)
  25. (es) Ángeles Cruz Martínez, « Sin cambio en cifra de casos confirmados de Covid-19: Ssa », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 3 mars 2020)
  26. (es) « Contabiliza Ssa 39 casos sospechosos de Covid-19 », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 3 mars 2020)
  27. Israel Dávila, « Primer caso de coronavirus en Edomex; es el sexto en México », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 6 mars 2020)
  28. (es) Angeles Cruz Martínez, « Se mantiene México sin transmisión local de Covid-19: Ssa », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 10 mars 2020)
  29. (es) « Coronavirus en México: 12 casos confirmados hasta este miércoles », sur unotv.com, (consulté le 11 mars 2020)
  30. (es) « Salud confirma 82 casos de coronavirus en México », sur eluniversal.com.mx, El Universal, (consulté le 16 mars 2020)
  31. (es) Ángeles Cruz Martínez, « Confirma Ssa 82 casos positivos de Covid-19 en el país », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 16 mars 2020)
  32. (es) « El empresario José Kuri se encuentra en estado crítico a causa de coronavirus », sur elsoldehermosillo.com.mx, El Sol de Hermosillo, (consulté le 16 mars 2020)
  33. a b et c (es) César Arellano García, « Cientos de mexicanos permanecen varados en Lima por Covid-19 », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 16 mars 2020)
  34. a et b (es) Laura Poy Solano, « Confirma Ssa 93 casos de Covid-19 en México », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 18 mars 2020)
  35. (es) « Coronavirus | México registra el primer muerto por covid-19: un hombre de 41 años que acudió a un concierto de rock », sur bbc.com, (consulté le 19 mars 2020)
  36. a et b (es) Nayeli Párraga, « En medio de la pandemia, estadounidenses cruzan a México por un rollo de papel », sur elsoldemexico.com.mx, El Sol de México, (consulté le 19 mars 2020)
  37. (es) David Carrizales, « Coronavirus: Con 25 casos, Nuevo Leon es el estado con mas coronavirus en mas coronavirus en México », sur eluniversal.com.mx, El Universal, (consulté le 19 mars 2020)
  38. (es) Laura Poy Solano, « Registra Ssa 203 casos positivos de Covid-19; confirman segunda muerte », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 20 mars 2020)
  39. « Trump n’envisage pas de confinement pour l’ensemble des États-Unis », sur lapresse.ca, La Presse, (consulté le 21 mars 2020)
  40. (es) Ruth Berrones, « Inicia la cuarentena en San Luis Potosí por Covid 19 », sur sanluispotosi.quadratin.com.mx, Quadratin, (consulté le 22 mars 2020)
  41. (es) « VIDEO| Hay 316 casos confirmados de coronavirus en México », sur pulsoslp.com.mx, Pulso, (consulté le 22 mars 2020)
  42. (es) Ángeles Cruz Martínez, « Sube a 4 la cifra de muertos por Covid-19 en México », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 23 mars 2020)
  43. (es) « Confirman cuatro casos de sarampión en CDMX », sur jornada.com.mx, La Jornada, (consulté le 18 mars 2020)
  44. (es) « Sarampión en CDMX: Ya suman 16 casos detectados », sur unotv.com, (consulté le 18 mars 2020)
  45. Déclaration du 22 mars du gouverneur des Bermudes
  46. Même le Groenland est touché par la COVID-19
  47. Greenland confirms first case of coronavirus
  48. (da) Propagation du nouveau coronavirus au Danemark
  49. Saint-Pierre et Miquelon : un «porteur sain», premier cas avéré de Covid-19
  50. Belize Registers First Coronavirus Case: San Pedro Town Resident tests positive for COVID-19
  51. « 'Hubs of infection': how Covid-19 spread through Latin America's markets », The Guardian,‎ (lire en ligne, consulté le 6 juin 2020).
  52. (en) « Brazil confirms first coronavirus case in Latin America: source », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 26 février 2020).
  53. Ouest-France, testé positif ?, 13 mars 2020
  54. « Coronavirus. Jair Bolsonaro testé après la contamination de l'un de ses collaborateurs », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le 16 mars 2020)
  55. « Brésil. Évasions massives de détenus à la suite de mesures préventives anti-coronavirus », sur ouest-france.fr, Ouest-France, (consulté le 16 mars 2020)
  56. « Brésil Quand le Covid-19 confirme les projets de société », sur L'Humanité,
  57. « Equateur: rigueur budgétaire et emprunts contre le coronavirus », sur Le Figaro.fr,
  58. Guyana’s COVID-19 cases now at five
  59. (pt) « Peru confirma 1º caso de novo coronavírus », sur globo.com,
  60. « Coronavirus : 5 cas à Saint-Laurent du Maroni », sur Guyane la 1ère (consulté le 5 mars 2020)
  61. « Rassemblement évangélique de Mulhouse : des fidèles contaminés jusqu’en Guyane », sur lalsace.fr, (consulté le 23 mars 2020)
  62. Isolation Helped These Islands Delay a COVID-19 Outbreak. Now, Being Remote Could Be Their Biggest Problem
  63. A British serviceperson has become the first confirmed case of coronavirus in the Falkland Islands.
  64. a b c d et e Coronavirus : Donald Trump condamne Cuba pour sa coopération médicale
  65. Dominica records first COVID-19 case
  66. Grenada confirms first Covid-19 case
  67. Haïti veut se protéger au maximum face au coronavirus
  68. « Cuba envoie des médecins au secours de 38 pays... et c'est insupportable pour Trump ! », L'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le 5 juin 2020).
  69. L'artiste Roody Roodboy testé positif par le laboratoire national
  70. With no confirmed case, St Kitts announces COVID response measures
  71. St Kitts and Nevis confirms two COVID-19 cases
  72. Covid-19 in the Caribbean : Overview of the Situation
  73. Gouvernement d'Anguilla - Covid 19
  74. MSC Meraviglia cruise ship to dock in Cozumel, Mexico despite coronavirus fears
  75. First case of COVID-19 confirmed in the Cayman Islands
  76. FIRST CASE OF NEW CORONAVIRUS (COVID-19) CONFIRMED IN MONTSERRAT
  77. COVID-19 STATEMENT BY PREMIER – HON. JOSEPH FARRELL
  78. Les îles Turques-et-Caïques rapoporte le premier cas de covid-19
  79. Déclaration d'Edwin A. Astwood, ministre de la Santé, à l'occasion du décès d'un patient COVID-19 positif
  80. (en) « BVI confirms first two cases of coronavirus », sur BVI News, (consulté le 26 mars 2020)
  81. Curaçao closes airspace with Europe
  82. Update COVID-19 in Curaçao: The fourth case confirmed
  83. Update COVID-19 Curaçao: Seventh infected person is laboratory assistant
  84. (pap) « Coronavirus a yega Sint Eustatius: a confirma e prome 2 casonan! », 24ora.com,‎ (lire en ligne, consulté le 1er avril 2020)
  85. SABA a registra prome caso di Corona Virus y a dal un lockdown di biaha
  86. Bonaire has first COVID-19 case

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Données officielles[modifier | modifier le code]

Données de référence[modifier | modifier le code]