Pandémie de Covid-19 au Guatemala

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pandémie de Covid-19 au Guatemala
Guatemala al 12 de abril de 2020 COVID-19.jpg
Cas par départements (), c'était le dernier jour où le gouvernement a publié un rapport de cas par département. À partir de cette date, des cas ont été signalés par région. Depuis le , des cas ont été signalés dans tous les départements du Guatemala[1].
  • 1 à 9 cas
  • 10 à 99 cas
  • 100 à 999 cas
  • ≥1000 cas
Maladie
Agent infectieux
Origine
Localisation
Coordonnées
Premier cas
Date d'arrivée
Depuis le
(10 mois et 5 jours)
Site web
Bilan
Cas confirmés
114 123 au [2],[3]
Cas soignés
103 685 au [2],[3]
Morts
3 880 au [2],[3]

Le Guatemala enregistre au , selon les chiffres officiels, près de 12 000 cas de contamination et plus de 400 morts[4].

La gestion de l'épidémie par le gouvernement du président Alejandro Giammattei a fait l'objet de vives critiques. Les hôpitaux ont rapidement été saturés et les soignants déplorent le manque de matériels de protection. Les autorités ont par ailleurs été accusées d'avoir caché des informations sur la pandémie[4].

Le ministre de la Santé et trois vice-ministres sont relevés de leur fonctions à la mi-juin[4].

Après le vote par le Congrès de la République du Guatemala d'un budget pour 2021 qui réduit entre-autres le budget pour les hôpitaux publics, alors que non seulement la pandémie a toujours cours au Guatemala et qu'en plus le pays doit gérer les conséquences des ouragans Eta et Iota qui ont fait environ 150 morts et disparus, et alors que les aides aux grosses entreprises privées soupçonnées de favoritisme sont augmentées, une manifestation à Guatemala réuni 7000 personnes pour exiger la démission du président Giammattei et de son conseiller Luis Miguel Martínez Morales, ainsi qu'une meilleure lutte contre la corruption, et plus d'argent pour les hôpitaux, les écoles et la lutte contre la pauvreté, le 21 novembre 2020[5]. Le Congrès est incendié par des émeutiers alors que les parlementaires ne s'y trouvaient pas, ce qui cause plusieurs intoxications d'autres personnes par les fumées. En tout, entre l'incendie et la réaction de la police, une cinquantaine de personnes doivent être hospitalisées, et une vingtaine sont arrêtées[5]. Le 23 ,novembre, le Parlement suspend son projet de budget[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Ultimo Departamento con Coronavirus », Prensa Libre
  2. a b et c « Twitter » (consulté le 9 juillet 2020)
  3. a b et c (es) « Coronavirus », Ministerio de Salud Pública (Guatemala)
  4. a b et c Le Figaro avec AFP, « Coronavirus: le ministre de la Santé limogé au Guatemala », sur Le Figaro.fr,
  5. a et b François-Xavier Gomez, « La colère contre le pouvoir s'enflamme au Guatemala », sur liberation.fr, (consulté le 22 novembre 2020)
  6. Magalie Letissier, « Guatemala. Le projet de budget suspendu face à la colère du peuple », sur ouest-france.fr, (consulté le 23 novembre 2020)