Mobile World Congress

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
GSM Association
Mobile World Congress
Entrée principale du 3GSM World Congress de 2006, à Barcelone (Espagne)
Entrée principale du 3GSM World Congress de 2006, à Barcelone (Espagne)
Type Salon de la téléphonie mobile
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Localisation Barcelone
Date de la première édition 1987
Fréquentation plus de 85 000 (en 2014) visiteurs
Organisateur(s) GSM Association
Site web http://www.mobileworldcongress.com

Le Mobile World Congress (MWC) est le plus grand salon de l'industrie de la téléphonie mobile. Il est appelé mondial du mobile, salon du mobile ou congrès mondial de la téléphonie mobile en français. Il est organisé par la GSM Association, association qui regroupe 250 industriels et 850 opérateurs de téléphonie mobile.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le Congrès Mondial GSM Association de la Téléphonie Mobile est la combinaison du plus grand showroom pour l'industrie du mobile et d'un congrès faisant intervenir les dirigeants des opérateurs, des vendeurs, des fabricants de terminaux et des producteurs de contenus du monde entier. Auparavant, l'événement était connu sous le nom de Congrès mondial GSM, puis 3GSM.

En 2007, le salon attira 55 000 visiteurs[1].

Le Congrès Mondial de la Téléphonie Mobile a lieu à la Fira de Barcelona, en Catalogne, en Espagne au mois de février.

Avant 2006, il avait lieu en France, au Palais des Festivals de Cannes sur la Côte d'Azur[2]. La GSMA a annoncé que Barcelone accueillera le salon chaque année au moins jusqu’en 2023.

Éditions[modifier | modifier le code]

2008[modifier | modifier le code]

Les statistiques du Congrès de la Téléphonie Mobile 2008[3] :

  • En tout, 55 000 visiteurs (parties prenantes ou médias) s'y sont rendus en 2008, confirmant son statut du plus grand événement mondial du secteur.
  • Plus de 230 dirigeants et conférenciers étaient présents.
  • Plus de 43 % du public des conférences sont de niveau C au sein de leur entreprise.
  • 2 700 reportages internationaux ont été écrits, tournés ou mis en ligne sur Internet.
  • 1 300 entreprises ont présenté leurs offres sur 1 500 stands sur plus de 29 000 mètres carrés.

2011[modifier | modifier le code]

L'édition 2011, du 14 au 17 février, a été marquée par l'annonce du Sony Ericsson Xperia Play, smartphone hybride avec les fonctions PlayStation. Mais aussi la 3D avec des Optimus 3D de LG. Samsung a aussi présenté le Galaxy S II, et HTC le Desire 2. À noter que tous ces téléphones présentés utilisent le système d'exploitation mobile Android.

2012[modifier | modifier le code]

Ubuntu pour Android a été présenté[4].

2013[modifier | modifier le code]

L'édition 2013 du 25 au 26 février a été marquée par la présence massive de Samsung[5].

2014[modifier | modifier le code]

L'édition 2014 s'est déroulée du 24 au 27 février.

2015[modifier | modifier le code]

L'édition 2015, qui s'est déroulée du 2 au 5 mars, a principalement été marquée par la présentation des Samsung Galaxy S6 et S6 Edge[6].

2016[modifier | modifier le code]

L’édition 2016 s’est déroulée du 22 au 25 février à Barcelone. Y étaient notamment présents LG et Samsung, qui ont présenté leurs LG G5, Samsung Galaxy S7 et S7 Edge[7].

L’édition est marquée par la réalité virtuelle et par la vidéo à 360°. On note également la présence de Mark Zuckerberg à la conférence de Samsung au sujet de la réalité virtuelle. Son annonce des Samsung Gear VR, équipés des technologies d’Oculus VR, se fait remarquer sur Internet[8].

2017[modifier | modifier le code]

L’édition 2017 se déroule du 27 février au 2 mars à Barcelone, avec le slogan « The Next Element ».

LG présente son smartphone G6 (en) et Samsung ses tablettes Galaxy Tab S3 (en) et Galaxy Book (en). Contrairement à son habitude, Samsung n’y présente pas son smartphone Galaxy S8, suite à l’affaire des batteries du Galaxy Note 7. Huawei présente son P10, BlackBerry son KEYone (en) et Lenovo ses Moto G5 et G5 Plus[9].

Sony présente ses modèles Xperia XA1 et XA1 Ultra[10].

L’édition est marquée par l’annonce de Nokia d’une réédition du 3310.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]