Insuffisance respiratoire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En médecine, l'insuffisance respiratoire désigne l'incapacité de l'appareil respiratoire à assumer correctement sa fonction, à savoir l’hématose. Elle peut être « aiguë » (survenue rapide) ou « chronique » (apparition et évolution lentes).

Elle peut être liée à des phénomènes

Les symptômes dépendent du caractère aigu ou chronique.

En fonction de la gravité, l'insuffisance respiratoire aigüe se manifeste par :

Insuffisance respiratoire aigüe[modifier | modifier le code]

C'est une urgence diagnostique et thérapeutique qui engage le pronostic vital du patient.

Les causes les plus fréquentes sont l’œdème aigu du poumon d'origine cardiogénique et la décompensation respiratoire de l'insuffisant respiratoire chronique.

Signes et symptômes[modifier | modifier le code]

Signes cliniques[modifier | modifier le code]

  • Dyspnée : elle est d'intensité variable allant de la polypnée à l'apnée au fur et à mesure que la situation s'aggrave ;
  • cyanose : couleur bleu ardoise à lie de vin des extrémités (lit des ongles, lèvres, lobule des oreilles). Elle traduit la désaturation de l'hémoglobine en oxygène. Elle peut manquer si le taux d'hémoglobine est inférieur à 5 g·dl-1 (anémie) ;
  • sueurs : elles surviennent sur une peau plutôt chaude et traduisent l'excès de gaz carbonique (et se différencient en cela de la production de sueur due à une libération d'adrénaline comme dans l'état de choc). Elle peuvent s'accumuler dans le creux sus-claviculaire (« signe du bénitier ») ;
  • débit de parole : inférieur à trois mots il traduit une défaillance sévère ;
  • tachycardie et augmentation de la pression artérielle sont habituelles mais non spécifiques ;

Signes de gravité[modifier | modifier le code]

Ils annoncent une défaillance cardiovasculaire (arrêt cardiaque) imminente et nécessitent des gestes de sauvetage d’extrême urgence :

Examens complémentaires[modifier | modifier le code]

Signes biologiques[modifier | modifier le code]

À l'analyse des gaz du sang artériel :

Causes[modifier | modifier le code]

Les causes d'insuffisance respiratoire aiguë sont nombreuses[1].

Causes environnementales[modifier | modifier le code]

  1. confinement
  2. gaz inertes
  3. Altitude

Causes extrathoraciques[modifier | modifier le code]

Atteintes du système nerveux central[modifier | modifier le code]

  1. traumatiques
    • traumatisme crânien grave
  2. tumorales
  3. vasculaires
    • accident vasculaire cérébral
      1. hémorragique
      2. ischémique
    • baisse de la vascularisation des centres supérieurs
      1. hypotension artérielle
      2. états de choc
  1. infectieuses
    • méningite
    • encéphalite
  2. métaboliques
    1. hypoglycémie
    2. hyponatrémie
  3. toxiques
    1. dépresseurs du SNC
      • alcool
      • barbituriques
      • benzodiazépines
      • morphiniques
  4. autres causes
    1. apnées du sommeil
    2. syndrome d'Ondine
    3. syndrome de Pickwick
    4. hypertension intra-cranienne (HTIC)

Atteintes du système nerveux périphérique[modifier | modifier le code]

  1. traumatiques
    • lésion du nerf phrénique (C3-C4-C5)
  2. infectieuses
    • poliomyélite (atteinte virale de la corne antérieure de la moelle)
    • diphtérie
    • maladie de Lyme
  3. toxique
    • saxitoxine
    • métaux lourds: thallium, plomb (saturnisme)
    • triothocrésyl phosphate (TOCP)
  4. autre
    • sclérose latérale amyotrophique
    • syndrome de Guillain-Barré
    • porphyrie aigüe intermittente
    • lupus érythémateux
    • polyneuropathie de réanimation[2]

Causes pariétales[modifier | modifier le code]

Atteinte de la jonction neuro-musculaire[modifier | modifier le code]

  1. infectieuse
    • tétanos
    • botulisme
  2. toxique
    • curares
    • insecticides organophosphorés et neurotoxique militaires (sarin, tabun, soman, agents Vx)
  3. autre
    • myasthénie

Atteinte des muscles respiratoires[modifier | modifier le code]

  1. rupture diaphragmatique
  2. paralysie des muscles intercostaux
  3. myopathies
    • maladie de Duchesne de Boulogne
  4. dermatomyosite

Lésions de la paroi osseuse[modifier | modifier le code]

  1. fractures de cotes
  2. volet costal
  3. plaies soufflantes
  4. thorax en puzzle
  5. déformations thoraciques
    • thorax en entonnoir
    • cyphoscoliose
    • spondylarthrite ankilosante
    • polyarthrite rhumatoïde
    • sclérodermie

Causes intrathoraciques[modifier | modifier le code]

Atteintes de la plèvre[modifier | modifier le code]

  1. pleurésie
  2. pneumothorax
  3. hémothorax

Atteinte du parenchyme pulmonaire[modifier | modifier le code]

  1. pneumonie
  2. lésions tumorales
  3. emphysème pulmonaire

Atteintes vasculaires[modifier | modifier le code]

  1. embolie pulmonaire

Atteinte de la membrane alvéolo-capillaire[modifier | modifier le code]

  1. œdème pulmonaire (OAP) hémodynamique
  2. œdème pulmonaire lésionnel
    1. SDRAA
    2. maladie des membranes hyalines
  3. œdème pulmonaire d'altitude
  4. fibrose pulmonaire
  5. bronchite chronique

Atteinte des voies aériennes[modifier | modifier le code]

  1. épiglotitte
  2. laryngite
  3. asthme
  4. bronchiolite
  5. corps étranger
  6. obstruction linguale
  7. régurgitations / inhalation/ syndrome de Mendelson

Atteintes du transporteur[modifier | modifier le code]

  1. anémie
  2. hémoglobines anormales (metHb, sulfHb)
  3. intoxication au CO

Atteintes du métabolisme cellulaire[modifier | modifier le code]

  1. intoxication au cyanure
  2. sepsis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Keith Sykes, Respiratory Support, BMJ Publishing group 1995, ISBN 0-7279-0830-8
  2. Roelofs RI. Critical illness polyneuropathy. Chest 1991;99:5-6

Articles connexes[modifier | modifier le code]