Pandémie de Covid-19 en Afrique du Sud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pandémie de Covid-19 en Afrique du Sud
COVID19 sign N1 on highway Western Cape.jpg
Message d'avertissement de confinement en cours sur l'autoroute N1 en Afrique du Sud en avril 2020.
CoViD-19 pandemic deaths graph in South Africa and other countries.png
Comparaison de la courbe de décès confirmés de l'Afrique du Sud avec 7 autres pays à compter de la date du 1er décès (au )
Maladie
Agent infectieux
Origine
Localisation
Premier cas
Date d'arrivée
Depuis le (2 ans, 9 mois et 6 jours)
Site web
Bilan
Cas confirmés
4 016 157 (au )[1],[2]
Cas soignés
3 907 091 (au )[1],[2]
Morts
102 146 (au )[1],[2]
Informations officielles
tool-kits
site des autorités de santé
Emergency Hotline 0800 029 999

La pandémie de Covid-19 est une crise sanitaire majeure provoquée par une maladie infectieuse émergente apparue fin 2019 en Chine continentale, la maladie à coronavirus 2019, dont l'agent pathogène est le SARS-CoV-2. Ce virus est à l'origine d'une pandémie[note 1], déclarée le par l'Organisation mondiale de la santé.

La pandémie de Covid-19 en Afrique du Sud démarre officiellement le . À la date du , le bilan est de 4 016 157 cas confirmés et de 102 146 morts[3].

L'espérance de vie dans le pays a diminué de quatre ans en raison de l’ampleur de la pandémie[4].

Historique de la propagation du virus[modifier | modifier le code]

Première vague[modifier | modifier le code]

Le , 150 Sud-Africains sont rapatriés de Wuhan[5].

Le premier cas a été détecté le sur un homme de retour d'Italie[6].

Le , le président Cyril Ramaphosa décide un confinement de 21 jours à partir du pour une durée de trois semaines. L'armée doit être déployée pour assurer son respect[7].

Le premier décès est constaté le [8].

Plusieurs dizaines de policiers sont arrêtés pour avoir violé les lois de lutte contre le coronavirus, notamment pour avoir vendu des boissons alcoolisées confisquées[9].

Plus de 200 soignants cubains arrivent en Afrique du Sud le pour prêter main-forte dans la lutte contre le coronavirus. Ils s'ajoutent aux quelque 200 médecins cubains qui se trouvent déjà en Afrique du Sud, dans le cadre d'une coopération médicale entre les deux pays[10]. L'Afrique du Sud bénéficie également de l'aide de la Chine[10].

Le variant 501-V2 de la Covid-19 et deuxième vague[modifier | modifier le code]

Le , le ministre de la Santé annonce que l'Afrique du Sud a identifié dans le pays même, un nouveau variant, dit "sud-africain" ou "bêta", du coronavirus, plus contagieux et mutable ; à l'origine d'une deuxième vague d'infections[11], il se répand dans le monde entier et met en échec la vaccination.

Nouvelles mesures en 2021[modifier | modifier le code]

La vente d’alcool est interdite et le port du masque est obligatoire. Un couvre-feu est mis en place de 21 heures à 6 heures du matin. Le lundi , le président Cyril Ramaphosa annonce la fermeture des frontières terrestres du pays pour un mois.

Troisième vague[modifier | modifier le code]

En juin 2021, l’Afrique du Sud est le pays le plus touché du continent avec 1,8 million de cas et 58 795 décès. Les hôpitaux sont débordés, et manquent d’équipements et d'oxygène. "La corruption a englouti les budgets dévolus à la lutte contre le Covid et le ministre de la Santé, Zweli Mkhize, mis en cause est suspendu au début du mois[12].

En juillet, l'incarcération de Jacob Zuma, le précédent Président, ajoutée à la situation sanitaire préoccupante, provoque émeutes et pillages[13].

Le variant Omicron[modifier | modifier le code]

2021: quatrième vague[modifier | modifier le code]

En novembre 2021, le nombre de cas augmente rapidement. Un nouveau variant, nommé Omicron, encore plus contagieux que le Delta, est suspecté. L’épidémiologiste sud-africain Salim Abdool Karim déclare le lundi 29 novembre : « Je m’attends à ce que nous dépassions les 10000 cas par jour d’ici la fin de la semaine, nous verrons la pression sur les hôpitaux dans les deux ou trois semaines à venir »[14].

En date du 15 décembre 2021, le variant Omicron a rapidement atteint 77 pays[15].

2022 : cinquième vague[modifier | modifier le code]

L'Afrique du Sud connait au début de 2022 quelques mois d'accalmie. Mais, fin avril 2022, apparait une nouvelle vague de contaminations due à deux sous-variants d'Omicron, BA.4 et BA.5[16].

Bilan humain[modifier | modifier le code]

Pour 2020, le ministère de la santé sud-africain comptabilise 29 000 décès et plus d'un million de cas cumulés. Le South African Medical Research Council, qui documente la mortalité toutes causes confondues dans le pays, évoque néanmoins 72 000 morts naturelles de plus qu'en 2019 et attribue une « proportion significative de cette surmortalité [...] à la Covid-19 »[17].

Fin , le pays compte près d'1,4 million de cas positifs et plus de 40 500 décès depuis le début de la pandémie[18].

Fin avril 2022, le pays, à cette date, a enregistré plus de 3,7 millions de cas, près de 100.350 décès et 45% de vaccinations[19].

Vulnérabilités[modifier | modifier le code]

Sensibilisation aux règles sanitaires dans un quartier pauvre du township de Capricorn.

L'Afrique du Sud compte 7,5 à 8 millions de personnes séropositives au VIH, 300 000 malades de la tuberculose et 6 % de diabétiques. Les travailleurs des mines sont aussi souvent sujets à des affections respiratoires. La maladie à coronavirus 2019 est beaucoup plus dangereuse chez ces populations[7],[20].

Fin , la variante sud-africaine s'est répandue à travers tout le pays, entraînant de nombreux décès surtout dans les quartiers pauvres où les habitants n'ont pas la possibilité de respecter les gestes barrières[21].

Mesures thérapeutiques[modifier | modifier le code]

Vaccination[modifier | modifier le code]

Dimanche , l'Afrique du Sud annonce qu'elle suspend son programme de vaccination qui devait démarrer prochainement "avec un million de vaccins" d'AstraZeneca, à la suite d'une étude « révélant une efficacité «limitée» contre le variant sud-africain »[22].

Début mars 2021, l'Afrique du Sud décide de mettre sous surveillance le vaccin russe Sputnik V soupçonné d'accroître le risque d'infection au VIH, déjà très présent dans ce pays. La raison en est l'adénovirus de type 5 (Ad5) utilisé comme vecteur viral, qui diminuerait l'activité des lymphocytes TDC4 et TDC8 face au VIH, et déjà signalé pour ce problème en 2013 dans un article du Lancet[23].

Médicaments[modifier | modifier le code]

En février 2021, le docteur George Coetzee demande au gouvernement une utilisation urgente de l'ivermectine en traitement de la covid-19, il est soutenu par l'ONG pour la défense des droits civiques AfriForum qui dépose une requête auprès de la Haute Cour d'Afrique du Sud (division Gauteng de Pretoria)[24]. La Haute Cour répond favorablement, le 1er avril 2021, à la requête[25]. En avril 2021, l'Afrique du Sud autorise la libre prescription des médicaments dont l'ivermectine est le principe actif (utilisation libre hors AMM)[26].

En juillet 2021 l'anesthésiste cardiaque Nkosinathi Mdladla, chef de l'unité de soins intensifs à l'hôpital universitaire Dr George Mukhari et à l'Université Sefako Makgatho, et le professeur Colleen Aldous de l'University of KwaZulu-Natal[27], témoignent de l'effet bénéfique du protocole mis au point par le professeur australien Thomas Borody[28], tant en thérapeutique à l'hôpital qu'en prophylaxie [29].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Nombre de cas en Afrique du Sud depuis le début de l'épidémie.
Nombre de morts en Afrique du Sud depuis le début de l'épidémie.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) « COVID-19 Corona VirusSouth African Resource Portal » (consulté le ).
  2. a b et c (en) « Coronavirus Update (Live) - Worldometer », sur www.worldometers.info.
  3. https://coronavirus.politologue.com/coronavirus-afrique-du-sud.ZA
  4. « L’Afrique face au Covid-19 : en Afrique du Sud, l’espérance de vie a baissé de quatre ans », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  5. « Coronavirus: l’Afrique du Sud rapatrie 150 de ses citoyens de Chine », sur rfi.fr, (consulté le ).
  6. « Premier cas de coronavirus en Afrique du Sud », sur BBC.com, (consulté le ).
  7. a et b Melinda Fantou, « Cette mesure inédite, qui prend effet dès ce jeudi 26 mars, est un immense défi pour un pays à la population en mauvaise santé et à l’économie fragile, qui a tout à redouter d’une épidémie de Covid-19. », sur la-croix.com, (consulté le ).
  8. « Coronavirus. Un premier mort en Afrique du Sud, plongée en confinement », sur lunion.fr, (consulté le ).
  9. « En Afrique du Sud, 89 policiers arrêtés pour avoir violé les lois de lutte contre le coronavirus », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  10. a et b « Coronavirus: arrivée de médecins cubains en Afrique du Sud », sur RFI,
  11. « Coronavirus: une nouvelle variante détectée en Afrique du Sud », sur RTBF (consulté le )
  12. https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-l-afrique-du-sud-depassee-par-une-troisieme-vague-virulente-4b691b6a-d3fa-11eb-acd4-14bcb647d984
  13. https://www.courrierinternational.com/article/analyse-emeutes-chomage-pandemie-lafrique-du-sud-au-centre-dune-tempete-parfaite
  14. https://www.leparisien.fr/societe/sante/covid-19-au-moins-8-cas-possibles-domicron-reperes-en-france-le-japon-ferme-ses-frontieres-aux-voyageurs-etrangers-suivez-notre-direct-29-11-2021-CWNLX57YXRH3PO6BI6FNR25GVQ.php
  15. « Que sait-on (de plus) sur le variant Omicron? », sur Le Devoir (consulté le )
  16. « Afrique du Sud: deux nouveaux sous-variants d'Omicron à l'origine d'une nouvelle vague de Covid-19 », sur BFMTV (consulté le )
  17. (en) « South Africa Excess Deaths Reach Record as Covid Resurges », Bloomberg.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. https://www.lci.fr/international/video-afrique-du-sud-covid-19-coronavirus-meme-les-enfants-meurent-maintenant-le-variant-sud-africain-du-covid-incontrolable-dans-le-pays-2176432.html.
  19. « L'Afrique du Sud dans une nouvelle vague de pandémie de Covid-19 », sur LEFIGARO, (consulté le )
  20. « Afrique du Sud: VIH et coronavirus, la double peine », sur rfi.fr, (consulté le ).
  21. https://www.lci.fr/international/video-afrique-du-sud-covid-19-coronavirus-meme-les-enfants-meurent-maintenant-le-variant-sud-africain-du-covid-incontrolable-dans-le-pays-2176432.html
  22. https://www.lefigaro.fr/flash-eco/l-afrique-du-sud-suspend-les-vaccinations-apres-une-etude-revelant-l-efficacite-limitee-du-vaccin-astrazeneca-contre-son-variant-20210207
  23. Céline Deluzarche, « Le vaccin Spoutnik V favorise-t-il l'infection au Sida ? », Futura,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  24. https://independentnews.co.sz/local-news/health-local-news/5948/ivermectin-may-be-the-wonder-drug-for-covid-19/
  25. https://afriforum.co.za/wp-content/uploads/2021/04/20210406-order.pdf
  26. https://afriforum.co.za/en/success-settlement-regarding-ivermectin-now-an-order-of-court/
  27. (en) « Rapid increase of SpO2 on room air for 34 severe COVID-19 patients after ivermectin-based combination treatment: 55-62% normalization within 12-24 hours », sur www.researchsquare.com, (consulté le )
  28. (en) « Doctor who advocated Covid-19 therapy including ivermectin applied for patent on same unproven treatment », sur the Guardian, (consulté le )
  29. (en-GB) Nadya Swart, « Ivermectin: Dr Nathi Mdladla responds to a request for further information », sur BizNews.com, (consulté le )