Rupture de stock

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La rupture de stock momentanée désigne le fait qu'un stock est épuisé ce qui rend momentanément indisponible la référence du produit habituellement à la vente[1],[2].

La rupture de stock peut être locale à un supermarché qui n'a plus de stock exposé à la vente, mais qui conserve l'accès à d'autres stocks, notion de pénurie relative[3].

La rupture de stock peut également être mondiale, comme cela s'est produit avec les masques FFP2, les écouvillons ou les tests de dépistage lors de la Pandémie de COVID-19, où l'on parlera de pénurie absolue[3]

Fréquence[modifier | modifier le code]

La rupture de stock est un élément normal de la grande distribution[4].

En Europe, les ruptures de stock varient entre 70% et 99%[4] mais n'est perçu que par 30 à 40% des consommateurs[4].

La rupture de stock sera plus facilement perçue par un consommateur cherchant une référence déterminée que par un consommateur choisissant un produit disponible dans le rayon[4].


Causes possibles[modifier | modifier le code]

Galerie d'exemples[modifier | modifier le code]

Exemples de ruptures de stock dans des centres de distribution, à différents "degrés", ici tous provoqués par des achats massifs par anticipation/panique liés à la pandémie de COVID-19 et au confinement parfois associé :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.cairn.info/revue-gestion-2000-2012-2-page-105.htm#
  2. Les consommateurs face aux ruptures de stock, Chantal Connan Ghesquiere, Editions universitaires européennes, 2010 (ISBN 9786131516818)
  3. a et b https://www.persee.fr/doc/tiers_0040-7356_1976_num_17_66_2640
  4. a b c et d https://www.cairn.info/revue-gestion-2000-2012-2-page-105.htm#