Anthony Fauci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Anthony Fauci
Anthony S. Fauci, M.D., NIAID Director (26759498706).jpg
Anthony Fauci, en 2007
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
National Institute of Allergy and Infectious Diseases (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Domaine
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
Prix Arthur S. Flemming (en) ()
Prix Maxwell Finland (en) ()
Dr. Nathan Davis Awards ()
Ernst-Jung-Preis für Medizin (d) ()
Robert J. and Claire Pasarow Foundation Award for Distinguished Contributions to Cancer Research (d) ()
Albany Medical Center Prize (en) ()
American Association of Immunologists Lifetime Achievement Award (en) ()
National Medal of Science ()
Prix Mary Woodard Lasker pour le bien public ()
Médaille présidentielle de la Liberté ()
Docteur honoris causa de l'université Harvard‎ ()
Prix Paul Janssen pour la recherche biomédicale (en) ()
Médaille d'or Robert Koch (d) ()
Canada Gairdner Global Health Award (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Anthony S. Fauci, né le à Brooklyn, est un immunologiste américain. Son travail, en tant que chercheur et comme directeur de l'Institut National des allergies et maladies infectieuses (National Institute of Allergy and Infectious Diseases), a permis des avancées importantes dans le domaine du Sida et autres cas d'immunodéficience[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Anthony Stephen Fauci naît le dans le quartier de Brooklyn à New York. Il grandit dans une famille d'origine italienne, dans la religion catholique. Son père, Stephen A. Fauci, est pharmacien, et sa mère, Eugenia A. Fauci, femme au foyer[2]. Sorti avec son diplôme de fin d'études secondaires de la Regis High School de New York, il commence des études supérieures au College of the Holy Cross, et obtient son doctorat en médecine à la faculté de médecine de l'Université de Cornell (Cornell University Medical College) en 1966. Il fait ensuite son internat à New York, au Cornell Medical Center[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1968, il entre aux Instituts américains de la santé (National Institutes of Health, NIH) et travaille comme clinicien associé au laboratoire d'études cliniques (Laboratory of Clinical Investigation (LCI)) au sein de l'Institut National des allergies et maladies infectieuses (National Institute of Allergy and Infectious Diseases (en) (NIAID)).

En 1974, il devient responsable du département de physiologie clinique avant d'être nommé responsable du laboratoire d'immunorégulation en 1980, fonction qu'il occupe toujours. En 1984, il est nommé directeur du NIAID, qui a la responsabilité d'un large éventail de recherches, fondamentales et appliquées, sur les infections et les maladies auto-immunes[1].

Anthony Fauci est membre de l'Académie nationale des sciences, de l'Académie américaine des arts et des sciences, membre du Conseil de l'Institute of medecine, de la Société américaine de philosophie, de l'Académie royale danoise des sciences et des lettres. Il appartient également à de nombreuses sociétés professionnelles, notamment la Société américaine de recherches cliniques, la Société américaine des maladies infectieuses et l'Association américaine des immunologistes.

Il est membre du comité de rédaction de plusieurs journaux scientifiques, éditeur du Harrison's Principles of Internal Medicine et auteur, coauteur ou directeur de publication de plus de 1 000 publications scientifiques ou manuels universitaires[4].

Recherches médicales[modifier | modifier le code]

Les nombreux travaux de Fauci sur la régulation des réponses immunitaires humaines ont notamment éclairé les mécanismes par lequel les agents immunosuppresseurs s'adaptent à la réponse immunitaire humaine. Ils lui ont permis de développer des thérapies pour des maladies jadis fatales, telle que la périartérite noueuse, la granulomatose de Wegener et la granulomatose lymphatique. En 1985, une enquête administrée par l'université de Stanford auprès des membres de l'American Rheumatism Association cite le travail d'Anthony Fauci sur le traitement de la périartérite noueuse et la Granulomatose de Wegener comme une des avancées majeures des 20 dernières années dans le domaine de la rhumatologie[5].

Fauci a également développé les connaissances sur la manière dont le VIH détruit les défenses de l'hôte pour progresser vers le Sida. Il a montré que l'expression de cytokine endogène induit l'expression du VIH, et a joué un rôle important dans le développement de stratégies pour le suivi thérapeutique et la reconstruction immunitaire des patients souffrant de cette maladie, ainsi que pour la vaccination préventive contre les infections par le VIH. Ses recherches actuelles se concentrent sur l'identification de la nature des mécanismes immunopathogènes des infections au VIH et la portée des réponses immunitaires au VIH.

En 2003, l'Institut pour l'information scientifique classe Fauci au treizième rang des scientifiques les plus cités entre 1983 et 2002[6]. Il figure au neuvième rang en immunologie pour la période située entre le et le [3].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Honneurs[modifier | modifier le code]

Anthony Fauci a reçu de plus trente doctorats honoris causa décernés par des universités américaines et étrangères[4], dont Harvard[9].

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Valérie de Graffenried, « Anthony Fauci, le médecin qui ose contredire Donald Trump », Le temps,‎ (lire en ligne, consulté le 19 mars 2020).
  2. [Biographie en ligne].
  3. a et b [Biography Biographie sur le site du National Institute of Allergy and Infectious Diseases].
  4. a et b [Biographie sur le site des personnalités les plus citées de Thomson Reuters].
  5. [Anthony S. Fauci, M.D., ’62 sur le site de Holy Cross Magazine].
  6. [Vingt ans de citation sur Science Watch].
  7. (en) « Maxwell Finland Award for Scientific Achievement », sur National Foundation for Infectious Diseases (consulté le 14 mai 2019).
  8. [New York Times, Les lauréats du prix Lasker].
  9. (en) « Honorary Degrees », sur Université Harvard (consulté le 14 mai 2019).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :