Pandémie de Covid-19 en Algérie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pandémie de Covid-19 en Algérie
COVID-19 Outbreak Cases in Algeria.svg
  • 1-9 cas confirmés
  • 10-99 cas confirmés
  • 100-499 cas confirmés
  • 500-999 cas confirmés
  • 1000-9999 cas confirmés
Maladie
Agent infectieux
Origine
Localisation
Coordonnées
Premier cas
Date d'arrivée
Depuis le (1 an et 7 jours)
Site web
Bilan
Cas confirmés
55 357 ()[1]
Cas sévères
33 ()[1]
Cas soignés
38 618 ()[1]
Morts
1 888 ()[1]

Informations officielles

http://www.covid19.sante.gov.dz/
FAQ's
Communiqués de presse
N° Vert 3030
Application «Coronavirus Algérie»

La pandémie de Covid-19 est une crise sanitaire majeure provoquée par une maladie infectieuse émergente apparue fin 2019 en Chine continentale, la maladie à coronavirus 2019, dont l'agent pathogène est le SARS-CoV-2. Ce virus est à l'origine d'une pandémie[note 1], déclarée le par l'Organisation mondiale de la santé. En Algérie, elle se propage à partir du lorsqu'un ressortissant italien est testé positif au SARS-CoV-2.

À partir du , un foyer de contagion se forme dans la wilaya de Blida[2], seize membres d'une même famille ont été contaminés par le coronavirus lors d'une fête de mariage à la suite de contacts avec des ressortissants algériens en France[3]. Progressivement, l'épidémie se propage pour toucher toutes les wilayas algériennes.

Des cas de Covid-19 sont ensuite détectés, il y avait 1 446 décès et 41 858 cas confirmés en Algérie au [4].

Localisation des cas[modifier | modifier le code]

Wilayas Date du 1er cas Cas décédés rétablis
Alger 6 506 145 261
Blida 4 435 131 133
Oran 4 248 22 234
Sétif 3 408 61 2
Batna 2 183 17 0
Béjaïa 2 139 28 1
Constantine 1 765 25 0
Annaba 1 530 10 3
Tipaza 1 505 37 0
Tizi Ouzou 1 497 16 37
Jijel 1 467 8 17
M'Sila 1 423 29 14
Tlemcen 1 405 8 0
Bouira 1 394 13 15
Ouargla 1 361 26 1
Biskra 1 352 12 2
Djelfa 1 213 11 100
Boumerdès 1 206 10 1
El Oued 1 116 23 0
Tébessa 1 058 24 100
Tiaret 959 22 0
Médéa 826 19 73
Mostaganem 795 4 60
Aïn Defla 777 9 100
Oum El Bouaghi 773 10 162
Aïn Témouchent 714 5 0
Laghouat 701 9 0
Skikda 698 8 3
Adrar 667 8 0
Khenchela 623 5 0
Guelma 567 1 51
Souk Ahras 487 7 0
Mila 475 11 0
Ghardaïa 440 10 0
Tissemsilt 435 5 1
Sidi Bel Abbès 427 16 0
Bordj Bou Arreridj 422 30 107
El Tarf 356 1 20
Béchar 348 3 0
Mascara 337 12 2
Naâma 264 1 1
Chlef 248 3 0
El Bayadh 232 6 15
Relizane 229 3 38
Tindouf 205 1 0
Tamanrasset 202 4 0
Illizi 140 0 0
Saïda 72 0 0
Total 55 630 1 897 38 788
Mise à jour le - Source : Site officiel du ministère de la Santé[5],[6].

Chronologie[modifier | modifier le code]

Février 2020[modifier | modifier le code]

Le , le ministre algérien de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a annoncé au journal télévisé le premier cas de Covid-19. Un Italien salarié d'Eni, originaire de Lombardie, l'une des zones les plus touchées en Italie, arrivé le , sur la base Menzel Ledjmet Est dans la wilaya d'Ouargla, a été confirmé en laboratoire positif au SARS-CoV-2. L'homme a été isolé pendant quatre jours dans la base de vie avant d'être rapatrié en Italie par un vol spécial et les travailleurs ont eux aussi été confinés[7],[8],[9].

Mars 2020[modifier | modifier le code]

Le , deux nouveaux cas de Covid-19 confirmés, une femme de 53 ans et sa fille de 24 ans dans la wilaya de Blida, a annoncé le ministère de la Santé[10].

Le , deux nouveaux cas confirmés, ce qui porte à cinq le nombre total de cas confirmés, les deux nouveaux cas sont issus de la même famille, d'un père et d'une fille, et résidaient en France, une enquête est déclenchée pour déterminer l'identité des personnes en contact avec eux.

[12].

Le ministère de la Santé a annoncé, le soir du , que trois nouveaux cas de Covid-19 ont été enregistrés parmi les membres d'une même famille. Les trois nouveaux cas portent à huit le total des cas d'infection confirmée par le SARS-CoV-2.

Le , quatre nouveaux cas confirmés de Covid-19, issues de la même famille, portant le nombre total à 17 cas confirmés[13].

Le , deux nouveau cas confirmés, il s'agit d'un cas enregistré dans la même famille où les cas ont été précédemment confirmés, le deuxième cas est un ressortissant algérien ayant séjourné en Europe, portant le nombre à 19[14],[15],[16].

Le , cinq nouveaux cas de Covid-19, dont un décès, âgé de 78 ans et placé en isolement à l'hôpital de Blida. Deux cas ayant séjourné en France, un dans la wilaya de Souk Ahras, l'autre dans la wilaya de Tizi Ouzou et trois dans celle de Blida[17]. Bilan de la soirée, 26 cas confirmés. Un deuxième décès est enregistré dans la wilaya de Skikda, un homme âgé de 55 ans ayant séjourné en France[18],[19].

Le , un nouveau cas confirmé à Alger, un ressortissant algérien de 36 ans ayant séjourné en France[20].

Le , le ministère de la Santé a annoncé dix nouveaux cas confirmés atteints du Covid-19 et un décès. Il s'agit d'un troisième décès à Blida, une femme âgée de 51 ans. Avec ce nouveau cas, le total des cas enregistrés en Algérie a atteint 37 cas confirmés et 3 décès. Par ailleurs, le ministère a indiqué que 12 cas confirmés ont quitté le confinement après leur guérison[21],[22].

Le , le Premier ministre Abdelaziz Djerad a affirmé, que 45 cas ont été, à ce jour, confirmés par l'Institut Pasteur d'Algérie[23],[24]. Le jour même, onze nouveaux cas ont été confirmés, sept cas confirmés dans la wilaya de Blida et dans la wilaya de Blida, une femme âgée de 84 ans, le total des cas enregistrés en Algérie a atteint 48 cas confirmés[25]. Dans la soirée, le bilan est de 54 cas confirmés, dont un premier cas confirmé dans la wilaya d'Adrar[26],[27].

Le , six nouveaux cas confirmés du Covid-19, il s'agit de deux cas à Alger, un cas dans la wilaya de Bouira, un cas dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, un cas dans la wilaya de Tizi Ouzou et un cas dans la wilaya d'Annaba[28].

Le , un cinquième décès est enregistré dans la wilaya de Blida, une personne âgée de 51 ans, atteinte d'une maladie chronique[29]. Deux nouveaux cas confirmés, premier cas dans la wilaya de Béjaïa[30] et un cas dans la wilaya de Skikda[31].

Le , un sixième décès est enregistré dans la wilaya de Blida, un homme âgé de 62 ans, est décédé le [32]. Un autre nouveau décès (7e) dans la wilaya d'El Oued[33].

Le , un nouveau décès est enregistré et dix nouveaux cas confirmés pour atteindre un total de 82 cas confirmés et huit décès[34]. Le même jour, un neuvième décès est enregistré dans la wilaya de Médéa, un homme âgé de 47 ans[35], il s'agit du judoka, Othmane Tidjani[36],[37]. Le total des cas confirmés a atteint 90 (49 hommes et 41 femmes), enregistrés dans 17 wilayas, dont les plus touchées sont Blida et Alger[38]. Un dixième décès dans la wilaya d'El Oued, il s'agit de la sœur de la première victime décédée dans la même wilaya[39].

Le , un nouveau décès est enregistré, un dans la wilaya de Tizi Ouzou, une femme âgée de 77 ans[40].

Le , le bilan est de 139 cas confirmés, dont 78 dans la wilaya de Blida, 6 dans la wilaya d'Oran[41] et un premier cas confirmé dans la wilaya de Relizane[42]. 15 décès, dont huit décès dans la wilaya de Blida[43].

Le , le ministre algérien de la Santé, Abderahmane Benbouzid, annonce que « L'Algérie est entrée en phase 3 de l'épidémie du coronavirus et, par conséquent, doit se préparer au pire »[44]. Le bilan du jour, selon la Commission de suivi de l'évolution de l'épidémie, s'élève à 201 cas confirmés et 17 morts. 62 cas confirmés et deux décès supplémentaires par rapport au dernier bilan. Les deux nouveaux décès sont enregistrés, l'un dans la wilaya de Béjaïa, un homme âgé de 82 ans et l'autre dans la wilaya de Khenchela, un homme âgé de 85 ans[45].

Le , le bilan est de 230 cas confirmés et 17 décès, dont 125 cas confirmés dans la wilaya de Blida. 25 wilayas sont touchées par la pandémie en Algérie[46].

Le , le bilan est de 264 cas confirmés et 19 décès, soit 34 nouveaux cas confirmés et deux décès supplémentaires. Les deux nouveaux décès sont enregistrés, l'un dans la wilaya de Tizi Ouzou, un homme âgé de 72 ans et l'autre dans la wilaya de Boumerdès, un homme âgé de 70 ans[47].

Le , 38 nouveaux cas confirmés et deux nouveaux décès. Les deux nouveaux décès sont enregistrés, l'un dans la wilaya de Tipaza, un homme âgé de 45 ans et l'autre dans la wilaya de Constantine, une femme âgée de 58 ans[48].

Le , 65 nouveaux cas confirmés et quatre nouveaux décès sont recensés. Les quatre nouveaux décès sont enregistrés, deux dans la wilaya de Constantine, un homme âgé de 90 ans et une femme de 58 ans, un décès dans la wilaya de Tizi Ouzou, une femme âgée de 53 ans et un décès dans la wilaya de Blida, un chauffeur d'ambulance dans l'hôpital de Boufarik[49].

Le , 42 nouveaux cas confirmés et un nouveau décès sont recensés en 24 heures. Le nouveau décès est enregistré dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, une femme âgée de 71 ans[50].

Le , 45 nouveaux cas confirmés et trois nouveaux décès sont enregistrés en 24 heures. Les trois nouveaux décès sont enregistrés, un à Alger, un homme âgé de 65, un décès dans la wilaya de Médéa, un homme âgé de 84 ans et un décès dans la wilaya de Mostaganem, un homme âgé de 45 ans[51].

Le , 57 nouveaux cas confirmés ainsi que deux nouveaux décès sont recensés. Les deux nouveaux décès sont enregistrés, l'un dans la wilaya de Tizi Ouzou, un homme âgé de 75 ans et l'autre dans la wilaya d'Aïn Defla, un homme âgé de 64 ans[52].

Le , 73 nouveaux cas confirmés et quatre nouveaux décès sont enregistrés en 24 heures. Les quatre nouveaux décès sont recensés, un dans la wilaya de Béjaïa, un homme âgé de 59 ans, un dans la wilaya de Blida, un homme âgé de 69 ans et deux dans la wilaya d'Oran, une femme âgée de 63 ans et un homme de 67 ans[53].

Le , 132 nouveaux cas confirmés et neuf nouveaux décès sont recensés. Les neuf nouveaux décès sont enregistrés, quatre dans la wilaya de Blida, des hommes âgés respectivement de 32, 56, 72 et 73 ans, deux dans la wilaya de Sétif, un dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, un dans la wilaya d'Oran et un dans la wilaya de Tipaza[54].

Avril 2020[modifier | modifier le code]

Le , 131 nouveaux cas confirmés et 14 nouveaux décès sont enregistrés en 24 heures. Les nouveaux décès sont enregistrés, cinq à Alger, trois dans la wilaya de Blida, un dans la wilaya de Relizane, un dans la wilaya de Ghardaïa, un dans la wilaya d'Oum El Bouaghi, un dans la wilaya de Médéa, un dans la wilaya de Tizi Ouzou, et un dans la wilaya d'Aïn Témouchent[55].

Le , 139 nouveaux cas confirmés et 25 nouveaux décès recensés en 24 heures. Les 25 nouveaux décès sont enregistrés, cinq dans wilaya de Blida, 5 à Alger, quatre dans la wilaya de Sétif, quatre dans la wilaya de Médéa, deux dans la wilaya d'Aïn Defla, un dans la wilaya de Tiaret, un dans la wilaya d'Oum El Bouaghi, un dans la wilaya de Tipasa, un dans la wilaya de Boumerdès et un dans la wilaya de Batna[56].

Le , 185 nouveaux cas confirmés et 22 nouveaux décès sont enregistrés en 24 heures, portant le nombre de cas confirmés à 1 171 et celui des décès à 105[57].

Le , 80 nouveaux cas confirmés et 25 nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre de cas confirmés à 1 251 et celui des décès à 130[58].

Le , 69 nouveaux cas confirmés et 22 nouveaux décès recensés sont enregistrés en 24 heures. Les 22 nouveaux décès sont recensés, six enregistrés dans la wilaya de Blida, six à Alger, deux dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, un dans la wilaya de Tizi Ouzou, un dans la wilaya de Relizane, un dans la wilaya d'Annaba, un dans la wilaya d'Aïn Defla, un dans la wilaya de Tipaza, un dans wilaya de Chlef, un dans la wilaya de Tébessa et un dans la wilaya d'Adrar[59].

Le , 103 nouveaux cas confirmés et 21 nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre de cas confirmés à 1 423 et celui des décès à 173[60]. Les 21 nouveaux cas de décès sont enregistrés, six à Alger, trois dans la wilaya d'Oran, deux dans la wilaya de Blida, deux dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, deux dans la wilaya de Tissemsilt, un dans la wilaya de Béjaïa, un dans la wilaya de Jijel, un dans la wilaya de Constantine, un dans la wilaya de Biskra, un dans la wilaya d'Oum El Bouaghi et un dans la wilaya d'Ouargla[61].

Le , 45 nouveaux cas confirmés et 20 décès sont recensés en 24 heures. Les 20 nouveaux décès sont enregistrés, 11 morts dans la wilaya de Blida, deux à Alger, un dans la wilaya de Béjaïa, un dans la wilaya de Tizi Ouzou, un dans la wilaya de Mostaganem, un dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, un dans la wilaya de Sétif, un dans la wilaya de Boumerdès et un dans la wilaya de Batna[62].

Le , 25 nouveaux cas confirmés et 12 nouveaux décès sont enregistrés en 24 heures. Les 12 nouveaux décès sont recensés, cinq dans la wilaya de Blida, trois à Alger, deux décès dans la wilaya de Béjaïa, un dans la wilaya de Tipaza et un dans la wilaya de Constantine[63].

Le , 94 nouveaux cas confirmés et 30 nouveaux décès sont recensés en Algérie, portant le nombre total des cas confirmés à 1 666 et celui des décès à 235[64].

Le , 95 nouveaux cas confirmés et 21 nouveaux décès sont enregistrés en Algérie. Les 21 nouveaux décès sont recensés, six dans la wilaya de Blida, six à Alger, un dans la wilaya de Tizi Ouzou, un dans la wilaya d'Oran, un dans la wilaya de Bouira, un dans la wilaya de Tipaza, un dans la wilaya de Boumerdès, un dans la wilaya de Biskra, un dans la wilaya de M'Sila, un dans la wilaya de Djelfa et un dans la wilaya de Mascara[65].

Le , 64 nouveaux cas confirmés et 19 nouveaux décès sont recensés en Algérie, portant le nombre total à 1 825 cas confirmés et 275 décès[66].

Le , 89 nouveaux cas confirmés et 18 nouveaux décès sont enregistrés en Algérie. Les 18 nouveaux décès sont recensés, sept décès à Alger, cinq dans la wilaya de Blida, deux dans la wilaya de Béjaïa, un dans la wilaya de Boumerdès, un dans la wilaya d'Oran, un dans la wilaya d'El Oued et un dans la wilaya de Mila[67].

Le , 69 nouveaux cas confirmés et 20 nouveaux décès sont recensés en 24 heures. Les 20 nouveaux décès sont enregistrés, quatre à Alger, quatre dans la wilaya de Blida, quatre dans la wilaya de Sidi Bel Abbès, deux dans la wilaya de Constantine, un dans la wilaya de Ghardaïa, un dans la wilaya de Mostaganem, un dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, un dans la wilaya d'Oum El Bouaghi, un dans la wilaya de Mascara et un dans la wilaya de Bouira[68].

Le , 87 nouveaux cas confirmés et 13 nouveaux décès sont enregistrés en Algérie. Les 13 nouveaux décès sont recensés, quatre à Alger, et deux dans la wilaya de Blida, deux dans la wilaya de M'Sila, deux dans la wilaya de Tipaza, un dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, un dans la wilaya de Skikda et un dans la wilaya de Ghardaïa[69].

Le , 90 nouveaux cas confirmés et 10 nouveaux décès sont recensés en 24 heures. Les dix nouveaux décès sont enregistrés, quatre à Alger, deux dans la wilaya de Blida, un dans wilayas d'Oran, un dans la wilaya de Sidi Bel Abbès, un dans la wilaya de Jijel et un dans la wilaya de Constantine[70].

Le , 108 nouveaux cas confirmés et 12 nouveaux décès sont enregistrés en 24 heures. Les 12 nouveaux décès sont recensés, trois dans la wilaya de Blida et trois à Alger, un dans la wilaya de Béjaïa, un dans la wilaya de Khenchela, un dans la wilaya d'Ouargla, un dans la wilaya de Tipaza, un dans la wilaya d'Annaba et un dans la wilaya de Skikda[71].

Le , 150 nouveaux cas confirmés et 16 nouveaux décès sont recensés en Algérie. Les 16 nouveaux décès sont enregistrés, trois à Alger, deux dans la wilaya de Blida, deux dans la wilaya de Tizi-Ouzou, deux dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, un dans la wilaya d'Oran, un dans la wilaya de Béjaïa, un dans la wilaya de Biskra, un dans la wilaya d'Ouargla, un dans la wilaya de Constantine, un dans la wilaya de Sétif et un dans la wilaya de Ghardaïa[72].

Le , 116 nouveaux cas confirmés et trois nouveaux décès sont enregistrés en 24 heures. Les trois nouveaux décès sont recensés dans la wilaya de Blida[73].

Le , 95 nouveaux cas confirmés et huit nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 2 629 et celui des décès à 375[74].

Le , 89 nouveaux cas confirmés et neuf nouveaux décès sont enregistrés en 24 heures, portant le nombre total des cas confirmés à 2 718 malades et celui des décès à 384 morts[75].

Le , 93 nouveaux cas confirmés et huit nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés a atteint 2 811 et celui des décès à 392[76].

Le , 99 nouveaux cas confirmés et 10 nouveaux décès sont enregistrés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés a atteint 2 910 et celui des décès à 402[77].

Le , 97 nouveaux cas confirmés et cinq nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés a atteint 3 007 et celui des décès à 407[78].

Le , 120 nouveaux cas confirmés et huit nouveaux décès sont enregistrés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 3 127 et celui des décès à 415[79]. Les huit nouveaux décès sont recensés, 5 dans la wilaya d'Alger, un dans la wilaya d'Ouargla, un dans la wilaya de Tipaza et un dans la wilaya de Médéa.

Le , 129 nouveaux cas confirmés et quatre nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 3 256 et celui des décès à 419[80].

Le , 126 nouveaux cas confirmés et six nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 3 256 et celui des décès à 425[81].

Le , 135 nouveaux cas confirmés et sept nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 3 517 et celui des décès à 432[82].

Le , 132 nouveaux cas confirmés et cinq nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 3 649 et celui des décès à 437[83]. Les cinq nouveaux décès sont recensés, 2 dans la wilaya de Tiaret, un dans la wilaya de Tipaza, un dans la wilaya d'Oum-El-Bouaghi et un dans la wilaya d'Annaba[84].

Le , 199 nouveaux cas confirmés et sept nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 3 848 et celui des décès à 444[85]. Les sept nouveaux décès sont recensés, 2 dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, 2 dans la wilaya de Sétif, un dans la wilaya de Tipaza, un dans la wilaya d'Adrar et un dans la wilaya d'Ouargla[86].

Le , 158 nouveaux cas confirmés et six nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 4 006 et celui des décès à 450[87]. Les six nouveaux décès sont recensés, 3 dans la wilaya d'Alger, 2 dans la wilaya de Sétif et un dans la wilaya de Djelfa[88].

Mai 2020[modifier | modifier le code]

Le , 148 nouveaux cas confirmés et trois nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 4 154 et celui des décès à 453[89].

Le , 141 nouveaux cas confirmés et six nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 4 295 et celui des décès à 459[90].

Le , 179 nouveaux cas confirmés et quatre nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 4 447 et celui des décès à 463[91].

Le , 174 nouveaux cas confirmés et deux nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 4 648 et celui des décès à 465[92].

Le , 190 nouveaux cas confirmés et cinq nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 4 838 et celui des décès à 470[93].

Le , 159 nouveaux cas confirmés et six nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 4 997 et celui des décès à 476[94].

Le , 185 nouveaux cas confirmés et sept nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 5 182 et celui des décès à 483[95].

Le , 187 nouveaux cas confirmés et cinq nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 5 369 et celui des décès à 488[96].

Le , 189 nouveaux cas confirmés et six nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 5 558 et celui des décès à 494[97].

Le , 165 nouveaux cas confirmés et huit nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 5 723 et celui des décès à 502[98].

Le , 168 nouveaux cas confirmés et cinq nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 5 891 et celui des décès à 507[99].

Le , 176 nouveaux cas confirmés et huit nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 6 067 et celui des décès à 515[100].

Le , 186 nouveaux cas confirmés et sept nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 6 253 et celui des décès à 522[101].

Le , 189 nouveaux cas confirmés et sept nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 6 442 et celui des décès à 529[102].

Le , 187 nouveaux cas confirmés et sept nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 6 629 et celui des décès à 536[103].

Le , 192 nouveaux cas confirmés et six nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 6 821 et celui des décès à 542[104].

Le , 198 nouveaux cas confirmés et six nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 7 019 et celui des décès à 548[105].

Le , 182 nouveaux cas confirmés et sept nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 7 201 et celui des décès à 555[106].

Le , 176 nouveaux cas confirmés et six nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 7 377 et celui des décès à 561[107].

Le , 165 nouveaux cas confirmés et sept nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 7 542 et celui des décès à 568[108].

Le , 186 nouveaux cas confirmés et sept nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 7 728 et celui des décès à 575[109].

Le , 190 nouveaux cas confirmés et sept nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 7 918 et celui des décès à 582[110].

Le , 195 nouveaux cas confirmés et dix nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 8 113 et celui des décès à 592[111].

Le , 193 nouveaux cas confirmés et huit nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 8 306 et celui des décès à 600[112].

Le , 197 nouveaux cas confirmés et neuf nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 8 503 et celui des décès à 609[113].

Le , 194 nouveaux cas confirmés et huit nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 8 697 et celui des décès à 617[114].

Le , 160 nouveaux cas confirmés et six nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 8 857 et celui des décès à 623[115].

Le , 140 nouveaux cas confirmés et sept nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 8 997 et celui des décès à 630[116].

Le , 137 nouveaux cas confirmés et huit nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 9 134 et celui des décès à 638[117].

Le , 133 nouveaux cas confirmés et huit nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 9 267 et celui des décès à 646[118].

Le , 127 nouveaux cas confirmés et sept nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 9 394 et celui des décès à 653[119].

Juin 2020[modifier | modifier le code]

Le 1er juin, 119 nouveaux cas confirmés et huit nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 9 513 et celui des décès à 661[120].

Le , 113 nouveaux cas confirmés et six nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 9 626 et celui des décès à 667[121].

Le , 107 nouveaux cas confirmés et six nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 9 733 et celui des décès à 673[122].

Le , 98 nouveaux cas confirmés et huit nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 9 831 et celui des décès à 681[123].

Le , 104 nouveaux cas confirmés et neuf nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 9 935 et celui des décès à 690[124].

Le , 115 nouveaux cas confirmés et huit nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 10 050 et celui des décès à 698[125].

Le , 104 nouveaux cas confirmés et neuf nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 10 154 et celui des décès à 707[126].

Le , 111 nouveaux cas confirmés et huit nouveaux décès sont recensés en 24 heures, portant le nombre total de cas confirmés à 10 255, le porte-parole de comité scientifique, dr djamel fourar, a indiqué lors de son point de presse quotidien, que le total les victimes est passé à 715, avec les 8 nouveaux décès enregistrés au cours les dernières 24 heures.[127],[128]

Juillet 2020[modifier | modifier le code]

Le il y avait 1 100 décès et 24 278 cas confirmés en Algérie[129].

Août 2020[modifier | modifier le code]

Le , 398 nouveaux cas confirmés et onze nouveaux décès sont recensés en 24 heures. Le total des cas confirmés s'élève ainsi à 41 858 et celui des décès à 1 446 cas[4]. Au cours du mois d'août il y avait 14 100 nouveaux cas et 300 décès, portant le nombre de cas à 44 494 dont 1 510 décès[130].

Septembre 2020[modifier | modifier le code]

En septembre il y avait 6 874 nouveaux cas et 216 décès, portant le nombre de cas à 51 368 dont 1 726 décès[131].

Octobre 2020[modifier | modifier le code]

Le président Abdelmadjid Tebboune est infecté par la Covid-19[132]. Après une première hospitalisation [133] à l’hôpital militaire d'Aïn Naadja d’Alger, il est transféré le en Allemagne pour des examens médicaux approfondis et un traitement [134],[135].

En octobre il y avait 6 574 nouveaux cas et 238 décès, portant le nombre de cas à 57 942 dont 1 964 décès[136].

Novembre 2020[modifier | modifier le code]

En novembre il y avait 25 257 nouveaux cas et 467 décès, portant le nombre de cas à 83 199 dont 2 431 décès[137].

Décembre 2020[modifier | modifier le code]

En novembre il y avait 16 411 nouveaux cas et 325 décès, portant le nombre de cas à 99 610 dont 2 756 décès[138].

Janvier 2021[modifier | modifier le code]

Début janvier l'Algérie franchit la barre des 100 000 cas confirmés[139]. Au cours du mois il y avait 7 637 nouveaux cas et 137 décès, portant le nombre de cas à 107 247 dont 2 893 décès[140].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Graphiques établis à partir des données recueillies depuis les communiqués de presse et les suivis quotidiens publiés par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière[82].

Au , l'Algérie détenait le taux de mortalité par le Coronavirus le plus élevé au monde avec près de 12 %[83].

Au , 90 % des cas confirmés en Algérie ont été importés depuis l'Europe, principalement de la France et l'Espagne[141].

Au , l'Algérie est le 64e pays le plus touché au monde en nombre de cas et 28e pays le plus touché au monde en nombre de décès[142].

Cas confirmés[143] 0
0
Décès

Diagramme représentant le nombre des cas confirmés par Wilaya/Région et leurs pourcentages au [144]

Cas de décès par tranche d'âge[modifier | modifier le code]

Selon les données publiées par l'Institut Pasteur le , l'âge moyen des 15 personnes décédées testées positives au Covid-19 en Algérie est de 64 ans[145]. Le lendemain, le nombre des décès est passé à 17 personnes, la moyenne d'âge est de 67 ans. Les personnes décédées souffraient toutes de maladies chroniques[146].

Le , on compte en Algérie 25 décès, cela représente 6,81 décès pour cent cas. À titre de comparaison, cette valeur est de 4,02 en Chine, 10,19 en Italie et 5,73 en France[142].

Graphique représentant les cas de décès par tranche d'âge au 02 [147]

Personnalités mortes de la Covid-19 en Algérie[modifier | modifier le code]

Évolution du nombre de cas par pays[modifier | modifier le code]

Les courbes commencent à partir du jour où le pays a enregistré le premier cas de Covid-19. Elles montrent que l'Algérie se situe largement en dessous des chiffres de la Suisse, la Norvège et des Pays-Bas au .

Le , on compte en Algérie 367 cas confirmés, ce qui représente 1,07 cas pour 100 000 habitants, contre 5,91 cas en Chine et 44,16 cas en France[142].

D'après le directeur de l'Institut Pasteur d'Algérie, Fawzi Derrar, le nombre de cas enregistré en Algérie jusqu'au (302 cas) reste faible [152]et insignifiant[153], par rapport à la propagation du coronavirus dans le monde. Pour sa part, le virologue marocain Mustapha Naji a indiqué que la hausse du nombre de contaminations au Covid-19 enregistrée au Maghreb, est « tout à fait normale », tout en faisant savoir que « le bilan continuera de grimper avant de se stabiliser et, enfin, baisser si les citoyens respectent l’état d'urgence sanitaire »[154].

Quant au virologue, Dr Hakim Djaballah, directeur de l'Institut Pasteur de la Corée du Sud, il estime qu'en prenant en compte l'évolution rapide de la situation liée à la propagation du Covid-19 (847 cas au 1er avril), l'Algérie pourrait atteindre 20 000 à 30 000 cas au [155].

L'évolution du nombre de cas de Covid-19 en Algérie, en Suisse, en Norvège et aux Pays-Bas.
Source des données: Algérie[156], Suisse[157], Norvège[158], Pays-Bas[159]

Distribution par sexe de cas confirmés[modifier | modifier le code]

Diagramme représentant la distribution des cas confirmés par sexe au 15 mai 2020
Diagramme représentant la distribution des cas confirmés par sexe au 14 mai 2020[160],[11],[6].
Diagramme représentant la distribution des cas confirmés par sexe au 15 mai 2020
Diagramme représentant la distribution des cas confirmés par sexe au 14 juin 2020[160],[11],[6].

Les données épidémiologiques provenant de Chine et d'Italie montrent que la Covid-19 touche plus les hommes que les femmes, cela s'explique par plusieurs facteurs liés au mode de vie et d'ordre biologique[161].

Ce graphique dévoile le nombre de personnes infectées par la Covid-19 en Algérie au , selon le sexe. Ainsi, sur un total de 302 cas répertoriés en Algérie, 157 étaient des hommes (soit 51,9 %) et 145 des femmes (soit 48,1 %)[162].

À titre de comparaison, en France, au même stade d'avancement de l'épidémie, le , les cas confirmés de sexe masculin représentaient 55,6 % (99 personnes) tandis que ceux du sexe féminin représentaient 44,4 % (79 personnes)[163].

Diagramme représentant la distribution des cas confirmés par sexe au [160].

Mesures sanitaires[modifier | modifier le code]

Limitation des rassemblements[modifier | modifier le code]

Le , le ministre de la Santé, Abderahmane Benbouzid, annonce les instructions du président de la République Abdelmadjid Tebboune, sur l'interdiction des rassemblements sportifs, culturels, politiques, salons et foires. Ainsi que, les matchs de football se dérouleront sans public[164].

Le président de la République Abdelmadjid Tebboune, dans l'après-midi du , a ordonné la fermeture de toutes les écoles (trois cycles d'enseignement : primaire, moyen et secondaire), les universités, les centres de formation professionnelle, ainsi que tous les établissements d'enseignement, à compter du jusqu'à la fin des vacances du printemps le , à l'exception des facultés où se déroulent des examens de rattrapages[165],[166].

Le , le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, a ordonné, la fermeture de toutes les mosquées et les lieux de culte sur le territoire algérien et la suspension de toutes les prières collectives jusqu'à nouvel ordre. L'appel à la prière est cependant maintenu[167].

Le , de nouvelles mesures sanitaires ont été prises par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors d'une réunion complémentaire à la séance de travail du , ordonné la suspension de tous les moyens de transport en commun publics et privés à l'intérieur des villes et inter-wilaya ainsi que le trafic ferroviaire, la démobilisation de 50 % des employés avec maintien du salaire, la démobilisation des femmes travailleuses ayant des enfants en bas âge et la fermeture temporaire des Cafés et restaurants dans les grandes villes. Ces mesures s'appliqueront du au , prolongeables en fonction de la situation[168].

Le , le ministère de l'Éducation nationale annonce la prolongation des vacances scolaires de printemps au [169].

Restrictions de voyage[modifier | modifier le code]

Le , la compagnie aérienne nationale Air Algérie annonce la suspension de ses vols vers la Chine en raison de l'épidémie du Covid-19[170].

Le , Air Algérie suspend temporairement ses vols à destination de Milan en Italie à partir du [171].

Le , l'Algérie et le Maroc conviennent de suspendre temporairement les vols[172].

Le , Air Algérie a décidé de suspendre temporairement tous ses vols de et vers la France au départ des villes de Sétif, Batna, Tlemcen, El Oued, Biskra, Chlef, Béjaïa et Annaba et de les réduire au départ d'Alger, Oran et Constantine à partir du au , et de suspendre tous ses vols de et vers l'Espagne à compter du au [173].

Le , le Premier ministre algérien, Abdelaziz Djerad, après concertation avec son homologue français Édouard Philippe, a ordonné la suspension temporaire à partir du de toutes les liaisons aériennes et maritimes entre l'Algérie et la France[174].

Le , l'Algérie suspend temporairement les dessertes aériennes de voyageurs à destination ou en provenance de Tunisie, Égypte, États arabes unis, Qatar et Jordanie, applicable à partir du [175].

Le , le Premier ministre algérien, Abdelaziz Djerad et son homologue tunisien, Elyes Fakhfakh, ont convenu d'un commun accord de la fermeture de la frontière terrestre entre l'Algérie et la Tunisie[176]. Le jour même, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, ordonne dans un discours à la nation la fermeture de toutes les frontières terrestres avec les pays voisins et la suspension immédiate de toutes les liaisons aériennes et maritimes de et vers l'Algérie[177].

Isolement des ressortissants algériens rapatriés[modifier | modifier le code]

Afin d'endiguer la propagation du Covid-19 les autorités algériennes ont imposé depuis le un isolement d'une durée de 14 jours aux ressortissants algériens rapatriés dans des centres de confinement avec prise en charge médicale[178]. Quatre établissements du Groupe public Hôtellerie, tourisme et thermalisme (HHT)[179] et plusieurs établissements hôteliers privés[180] ont été mis à la disposition des autorités afin de pouvoir accueillir les 7 515 citoyens rapatriés[181].

Création d'une commission et d'un comité de suivi[modifier | modifier le code]

Une commission nationale de veille et de suivi de l'évolution de l'épidémie du Covid-19 en Algérie, qui regroupe les représentants de plusieurs secteurs, notamment la Santé et la population, l'Industrie pharmaceutique et la Communication et un comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Covid-19 sont créées le en application

Les wilayas sous confinement total ou partiel en Algérie au 27 mars.
  • Confinement total
  • Confinement Partiel

de la décision du président de la République, Abdelmadjid Tebboune. La commission a pour mission de tenir l'opinion publique informée de la situation prévalant dans le pays, la

publication des statistiques relatives à la contagion, ainsi que les mesures et précautions prises pour faire face à cette épidémie. Le comité est présidé par le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid et composé de dix autres experts dont des infectiologues et des épidémiologistes[182].

Confinement sanitaire[modifier | modifier le code]

Affiche rappelant les mesures de prévention contre la Covid-19 à l'entrée d'une supérette en Algérie

De nouvelles mesures restrictives ont été prises le par le président de la République, elles prévoyaient entre autres de mettre la wilaya de Blida en confinement total, à domicile, pour une durée de dix jours, renouvelable, avec l'interdiction de circulation de et vers cette wilaya, un confinement partiel dans la wilaya d'Alger de 19 heures à 7 heures du matin avec interdiction de tout rassemblement de plus de deux personnes, la fermeture des salles de fêtes, de célébrations, de festivités familiales, des cafés, restaurants et magasins, à l'exception de ceux d'alimentation sur l'ensemble du territoire algérien, l'application de la distanciation physique dans tout établissement et lieu recevant le public et l'interdiction de circulation des taxis à travers tout le territoire national[183].

Le , le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, annonce, l'extension de la mesure de confinement partiel de 19 heures à 7 heures du matin à neuf autres wilayas à compter du , il s'agit des wilayas de Constantine, d'Oran, de Sétif, Tipaza, Tizi Ouzou, Batna, El Oued, Médéa et Boumerdès[184]. Cette mesure a été étendue le 1er avril à quatre nouvelles wilayas, la wilaya de Béjaïa, Aïn Defla, Mostaganem et Bordj Bou Arreridj, elle a pris effet le [185].

Le , le confinement partiel de 19 heures à 7 heures est étendu à toutes les wilayas d'Algérie, à l'exception de Blida qui reste soumise à un confinement total. Dans les wilayas d'Alger, Oran, Béjaïa, Sétif, Tizi Ouzou, Tipaza, Tlemcen, Aïn Defla et Médéa, les horaires du confinement partiel ont été élargis de 15 heures à 7 heures du matin. La mesure entre en vigueur le et s'applique jusqu'au [186].

Le , les services du Premier ministre ont annoncé dans un communiqué que le confinement est prolongé jusqu'au [187].

le , la veille du début du mois de ramadan, le Premier ministre Abdelaziz Djerad a annoncé, la levée du confinement total à Blida au profit d'un confinement partiel de 14 heures à 7 heures du matin et son allègement dans neuf autres wilayas dont Alger, de 17 heures (au lieu de 15 heures précédemment) à 7 heures du matin[188]. Deux jours après, le gouvernement autorise la réouverture de certains commerces[189].

Le , les services du Premier ministre ont annoncé dans un communiqué que le confinement est prolongé jusqu'au [190]

Le , Abdelaziz Djerad, s'exprimant sur les ondes de Radio Oran régionale, annonce la prolongation du confinement de 15 jours à compter du [191].

En le gouvernement algérien décide de durcir les mesures de confinement dans la plus grande partie du pays en raison de la recrudescence des cas de contamination, avec un couvre-feu étendu de 19 heures à 4 heures[192].

Campagnes de prévention[modifier | modifier le code]

Pour affronter la propagation du coronavirus, de nombreuses wilayas algériennes ont commencé une opération de désinfection des lieux publics[193], tous les moyens nécessaires ont été déployés, camions pulvérisateurs et pulvérisateurs manuels[194], de son coté la Direction générale de la Sûreté nationale a même eu recours aux camions relevant des Unités de maintien de l'ordre afin de désinfecter des rues et des routes dans les quartiers

Citerne d'eau javellisée devant une supérette à Chlef en Algérie.

populaires[195]. Des actions citoyennes louables ont également été déclenchées pour faire face à la pandémie, notamment la mise en place de plusieurs citernes d'eau javellisée ainsi que des opérations de désinfection dans les différentes villes et villages du pays[196].

Le , l'Entreprise du port d'Alger a lancé une grande opération de désinfection de l’ensemble de ses infrastructures[197], en outre, son PDG a indiqué que l'ensemble des marchandises sont dorénavant désinfectées avant leur débarquement[198].

D'autre part, des campagnes de sensibilisation contre le coronavirus ont été organisées[199] ainsi que des affiches de sensibilisation distribuées et placardées dans les espaces publics[200] afin de sensibiliser les citoyens aux risques du Covid-19 et aux moyens d'y faire face.

Rapatriement des Algériens[modifier | modifier le code]

Le , les autorités algériennes ont pris de nouvelles mesures pour contenir la propagation de l’épidémie, il s'agit de mettre à l’arrêt les avions et les bateaux depuis et vers l'Algérie[177], laissant des milliers de touristes et d'expatriés désireux de rentrer au pays, bloqués à l'étranger[201]. Le gouvernement décide donc de lancer des vols exceptionnels destinés à rapatrier les ressortissants algériens[202]. Selon le ministère des Affaires étrangères, une première séquence, organisée entre mars et , a permis le rapatriement de 13 841 personnes et une seconde opération, commencée le doit permettre le rapatriement de 9 000 personnes[203].

Depuis la Chine[modifier | modifier le code]

Le , une opération de rapatriement pour les membres de la communauté nationale établis dans la province de Wuhan, a été organisée. Au total 31 passagers ont été rapatriés à bord d'un avion d'Air Algérie[202].

Depuis la France[modifier | modifier le code]

Le , Une opération de rapatriement des Algériens bloqués en France en raison du coronavirus a été lancée par Air Algérie, quatre vols ont été prévus à cet effet, dont deux en provenance de Paris, un de Marseille et un de Lyon[204].

Conséquences[modifier | modifier le code]

Économiques[modifier | modifier le code]

Les experts s'attendent a une décroissance de plus de 5 % sur l'année 2020 en Algérie[205]. Les recettes liées aux hydrocarbures jusqu'à fin , prévues à 6 milliards de dollars, ont connu une baisse de 1 milliard de dollars, atteignant ainsi 5 milliards de dollars, principalement en raison des répercussions de la pandémie du Coronavirus qui fait rage sur le marché mondial du pétrole[206]. Les revenus des hydrocarbures représentent 90 % des recettes de l'État algérien. À 30 dollars le baril, 80 % des gisements algériens deviennent non rentables[207]. Selon les dernières estimations de l'OPEP et l'Agence internationale de l'énergie, les revenus des pays exportateurs de Pétrole et de gaz naturel risquent de reculer de « 50 % à 85 % » si la crise économique mondiale dans le contexte de la propagation de la pandémie du coronavirus persiste[208]. Afin de pouvoir faire face, le gouvernement algérien décide de baisser de 30 % le budget de fonctionnement de l’État et de réduire de 14 à 7 milliards de dollars les charges d’exploitation et les dépenses d’investissement de la compagnie pétrolière nationale, Sonatrach[209].

Pas de pénurie dans les commerces alimentaires, Supérette en Algérie le 31 mars 2020.

Sur le volet commercial et depuis le début de l'épidémie en Chine, les sociétés algériennes d'import-export et de distributions subissent des pertes énormes en raison de la dépendance envers les importations provenant de Chine estimées à 25 % du total des importations de l'Algérie soit 8 milliards de dollars[210]. Les secteurs les plus touchés sont la construction et les travaux publics[211]. À son tour, la Société algérienne des foires et exportations (Safex) a annoncé le report de l'ensemble des foires et manifestations programmées pour les mois de mars et , il s'agit du Salon international de l’environnement et des énergies renouvelables, le Salon international de l'olive, huile d’olive et dérivés de l'olivier, le Salon international des technologies des ascenseurs et des escaliers mécaniques « Lift Expo », le Games and Comic con Maghreb, le Salon international du tourisme d'Alger[212] et le salon Batimatec destiné aux acteurs des véhicules industriels[213].

L'activité commerciale de l'entreprise nationale de commercialisation et de distribution de produit pétroliers, Naftal, a reculé de 50 % depuis la deuxième quinzaine de mars, essentiellement dû à la suspension du trafic aérien, où une baisse de 99 % de l'approvisionnement en kérosène a été enregistrée, en matière d'approvisionnement de la flotte maritime la baisse enregistrée varie entre 70 et 75 %[214].

Coté finances et fiscalités, la Direction générale des Impôts a annoncé le , que le dépôt des déclarations et le paiement des droits et taxes sont reportés, ajoutant que cette mesure est exceptionnelle et n'entraînera aucune pénalité de retard[215].

Sur le plan socio-économique, les prix des légumes et fruits ont connu depuis le une forte augmentation à la suite de la propagation rapide du coronavirus dans le pays[216], suivi d'une pénurie de semoule (blé dur) et de farine (blé tendre) enregistrée, à partir du , dans les locaux commerciaux et les grandes surfaces d’alimentation à travers le territoire national en raison de la grande affluence des citoyens[217].

Médicales[modifier | modifier le code]

Application des mesures de prévention contre la Covid-19 dans une pharmacie en Algérie (Distanciation physique et port de masques)

Avec l'augmentation du nombre des cas confirmés de Covid-19, le sentiment d'angoisse collective et de panique s'est installé au milieu des citoyens, provoquant une hausse importante de la demande en masques, bavettes et gels hydro-alcooliques, causant ainsi une pénurie due à la rupture de stock de ces produits au niveau des officines[218]. Obligés par le manque en matière de moyens nécessaires de protection, plusieurs médecins libéraux et laboratoires d'analyses médicales ont décidé de suspendre leurs activités[219].

Le , le gouvernement a interdit aux fabricants locaux de masques de protection l'exportation de leurs production, au mépris d'une demande nationale éventuelle[220]. Le ministre délégué à l’industrie pharmaceutique a déclaré le , lors de son passage à la télévision publique que l'Algérie dispose d'un stocks de 45 millions unités de masques de protection, dont une partie a été épuisée depuis le début de la pandémie en Algérie, le nombre atteindra les 50 millions d'unités avec l'importation de 15 millions d'unités et la production locale de 11 millions d'unités[221].

Face à cette situation, plusieurs entreprises publiques et privées ont doublé leurs capacités de production en produits de désinfection afin répondre à la demande des entreprises de santé, des pharmacies et des citoyens[222].

Le , le chef de service de psychiatrie adulte à l'hôpital Frantz Fanon de Blida, wilaya la plus touchée par la pandémie en Algérie, affirme que le personnel paramédical du service de réanimation de cet hôpital avait fait grève pendant sept heures pour protester contre le manque terrible des moyens de protection (masques de protection, gants médicaux, solutions hydroalcooliques et blouses jetables)[223]. Le , le président ordonne de débloquer un montant de 100 millions de dollars pour accélérer l’importation de tous les produits pharmaceutiques, les tenues de protection et les tests en nombre suffisant aux médecins, infirmières et professionnels de la Santé pour faire face à la propagation du coronavirus en Algérie[224].

Politiques[modifier | modifier le code]

La séance plénière consacrée à l'élection du représentant du bureau du Conseil de la nation au Conseil constitutionnel prévue le et la séance consacrée aux questions orales destinées aux membres du gouvernement prévue pour le ont été reportées à des dates indéterminées[225].

D'autres événements politiques ont également été reportés à l'image du Sommet arabe prévu le à Alger[226].

Sports[modifier | modifier le code]

Le , la Confédération africaine de handball (CAHB) décide de reporter deux compétitions internationales à savoir la Supercoupe d'Afrique et le Championnat d'Afrique des clubs champions, prévues entre le 1er et à la Salle Harcha Hassen à Alger[170].

Le ministre des Sports, Sid Ali Khaldi, décide qu'à partir du , toutes les compétitions sportives nationales se dérouleront à huis clos jusqu’au , ainsi que le report des événements sportifs internationaux prévus en Algérie, excepté les qualifications aux compétitions internationales, continentales et régionales[227].

Le , le ministère de la Jeunesse et des Sports annonce la suspension de toutes les manifestations sportives (championnats et coupes), toutes disciplines confondues, et la fermeture de toutes les infrastructures sportives, de jeunesse et de loisirs, jusqu'au [228].

Le , Le président de la Confédération africaine d'athlétisme a annoncé que les championnats d'Afrique d'athlétisme Initialement prévus du 24 au à Alger, ont été décalés entre mai-, en raison de la propagation du Covid-19[229].

Les Jeux méditerranéens de 2021, prévus entre le et le à Oran, ont également été reportés à 2022, sur la demande du Comité international des Jeux méditerranéens, l'information a été annoncée par le ministre de la Jeunesse et des Sports algérien le [230].

Tourisme[modifier | modifier le code]

La fermeture des 3 500 agences de voyages que compte l'Algérie, à la suite de la fermeture de l'espace aérien et l'instauration du confinement a occasionné des pertes colossales au secteur et la mise au chômage technique de plus de 150 000 travailleurs en hébergement et restauration. Selon le consultant en tourisme durable, Mohamed Bourad, la pandémie a paralysé le secteur des voyages à 100 %, avec des annulations de billetterie et des forfaits réservations dans l'outgoing et le coming, surtout pour la destination Sahara[231].

50 % des programmes touristiques vers la Tunisie, le Maroc et plusieurs pays européens et asiatiques ont été annulés par les agences de tourisme et de voyage, après la propagation du coronavirus dans le monde[232].

Transports[modifier | modifier le code]

Dans le transport aérien, la compagnie aérienne nationale Air Algérie avait annoncé, le , la suspension de tous les vols internationaux[233], suivi d'une suspension des vols intérieurs quatre jours plus tard[234], la quasi-totalité de la flotte aérienne de la compagnie est clouée au sol[235]. Selon l'Association des compagnies aériennes africaines (Afraa) dont Air Algérie est membre, 95 % de la flotte aérienne africaine est immobilisée en raison de la pandémie, à l'exception des vols d’avions-cargos [236], les réservations internationales de vols sont en chute libre en Afrique enregistrant une baisse d’environ 20 % en mars et avril 2020 tandis que les réservations domestiques ont baissé d’environ 15 % en mars et de 25 % en avril. Les compagnies aériennes africaines avaient perdu 4,4 milliards de dollars de revenus au , les pertes du secteur en Afrique seront colossales estime l'Association internationale du transport aérien[237]. Cependant, les compagnies aériennes dont l'État est actionnaire, auront plus de chances de survivre, à l'image d'Air Algérie, mais aussi d'Air France, Tunisair, Royal Air Maroc, Alitalia et bien d’autres, explique l'expert en aéronautique Nasser Skalli Housseini[238].

Réseau internet[modifier | modifier le code]

Le confinement des Algériens face à l'épidémie de Covid-19 entraîne un encombrement des réseaux internet[239], certains experts estiment que si la consommation continue d'augmenter encore, il y a, à terme, un risque de surchauffe[240]. Le , le PDG d'Algérie Télécom révèle que l'utilisation de la capacité en bande passante dédiée à Google a augmenté de 30 %, de Netflix (30 %) et de Facebook (23 %), et que le pic d'utilisation d'internet dans le pays était de 4 heures (à partir de 21h00) avant le confinement, désormais il est de 10 heures (à partir de 16h00)[241].

Depuis l'instauration des mesures de confinement en Italie, l'interconnexion entre l'Algérie et ce pays sur la partie Facebook s'est arrêtée car les serveurs italiens sont saturés. La connexion ne se faisait que depuis Marseille[242].

Liberté de la presse et liberté d'opinion[modifier | modifier le code]

Le , le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, ordonne que toutes les mesures soient prises « pour interdire la diffusion de toutes statistiques sur la situation des cas atteints du Coronavirus à travers le pays, en dehors du ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière », celui-ci étant « l’unique instance habilitée à le faire en coordination avec le ministère de la Communication ». Il s'insurge contre « les plumes et voix qui s’élèvent uniquement pour verser dans l’alarmisme, semer le doute et saper le moral du citoyen »[243].

Dans le contexte de la pandémie, trois journalistes de la publication Sawt Al Ahrar sont placés sous contrôle judiciaire le pour « atteinte à l’unité nationale et diffusion de publications pouvant porter atteinte à l’intérêt national »[244]. Le , le ministre de la Communication Ammar Belhimer indique que les professionnels de la presse, au même titre que les autres citoyens, sont concernés par les mesures de confinement décidées par le gouvernement, précisant que celui-ci pourrait faire preuve d'une certaine « flexibilité en cas de situation exceptionnelle qui susciterait l'intérêt médiatique et justifierait la nécessité d'informer »[245].

Le , Belaïd Mohand-Oussaïd, porte-parole de la présidence, demande aux médias de ne pas « brosser un tableau noir de la situation », et de « changer la mentalité consistant à rechercher le scoop et le sensationnel aux dépens des malheurs des citoyens », qualifiant cette situation d’« inacceptable ». Devant les critiques relatives à des pressions sur les journalistes, il a précisé que « la liberté d’expression est préservée par la Constitution tant qu’elle est respectueuse des lois. Une fois sortie de ce cadre, elle est du ressort de la justice »[246].

Le , un homme est condamné à un an de prison ferme, par le tribunal d'El Aouinet pour « une publication où il critiquait la gestion par le Président de la pandémie du coronavirus ». Il était poursuivi pour « publication Facebook pouvant porter atteinte à l’unité nationale »[247].

Le , le sociologue Farès Cherefeddine Choukri est interpellé à son domicile pour être présenté au procureur de la république, après avoir dénoncé sur les réseaux sociaux les conditions « déplorables » de prise en charge des malades du coronavirus à l'hôpital de Biskra[248],[249]. Accusé de « diffamation et d’atteinte à l’encontre d’institutions et de personnes dépositaires de l’autorité publique », il est remis en liberté le dans l'attente de son procès[250].

Le mercredi , 26 manifestants sont interpellés pour s'être rassemblés devant l'hôpital de Biskra lors de la visite du ministre de la Santé, après avoir déroulé des banderoles dénonçant les mauvaises conditions imposées aux malades. Sept d’entre eux, poursuivis pour « rassemblement et attroupement sur la voie publique sans autorisation et tentative de troubles à l’ordre public » et dont l'un s’était introduit pour filmer des malades gisant sur le sol au milieu d’immondices et dont la vidéo a été largement diffusée sur les réseaux sociaux, ont été placés sous contrôle judiciaire, les autres étant relâchés[251].

Le , le ministre de la Communication met en garde « contre la désinformation et le discours alarmiste de certains médias dans le traitement des informations relatives à la pandémie de coronavirus ». Il rappelle que la loi prévoit des sanctions à l'encontre de « quiconque volontairement diffuse ou propage, par tout moyen, dans le public des nouvelles ou informations, fausses ou calomnieuses, susceptibles de porter atteinte à la sécurité ou à l’ordre public, compte tenu de l’effroi qu’ils sèment au sein des citoyens et du climat d’insécurité qu’ils génèrent dans la société »[252].

Système de santé algérien[modifier | modifier le code]

D'après le « Global Health Security index » publié en 2019, notant les pays selon leur capacité à faire face aux crises sanitaires d’ampleur internationale, l'Algérie est considérée comme l'un des pays les « moins préparés » et arrive à la 173e place du classement général qui compte 194 pays[253].

La revue The Lancet avait quant à elle publié le [254] une étude qualifiant l'Algérie parmi les trois pays africains les plus à risque de voir surgir des cas d'infections au Covid-19 en compagnie de l'Afrique du Sud et de l'Égypte, cependant les trois pays restent les moins vulnérables car leurs systèmes de santé sont les mieux préparés du continent[255].

Selon les déclarations du ministre de la Santé lors de son passage sur les ondes de la Radio algérienne chaîne III le , l'Algérie disposait de plus de 400 lits de réanimation[256]. Trois jours plus tard le même responsable s'explique davantage concernant le nombre avancé en soulignant que la capacité théorique des services de réanimation répartis à travers le territoire national dans « des circonstances normales » est estimée à 400 lits, avec la possibilité d'augmenter ces capacités à 6 000 lits, en affirmant que l'Algérie dispose de 2 500 appareils de respiration artificielle, soit 2 699 lits de réanimation et 2 500 autres appareils anesthésiant et de respiration artificielle, en plus de 220 cliniques privées qui disposent chacune de 3 à 4 lits de réanimation, soit un total de 6 000 lits de réanimation[257].

Le ministre de la Santé dans son exposé lors du Conseil des ministres présidé par le chef de l'État le a fait savoir que le secteur sanitaire en Algérie disposait au niveau national de 82 826 lits dont 2 500 lits consacrés à la prise en charge des malades au niveau de 64 services de maladies infectieuses, 247 services de la médecine interne, 79 services de pneumonie, 100 services de différentes spécialités et 24 services de réanimation qui disposent de 460 lits, en plus de 64 ambulances médicalisées et équipées d’appareils de respiration artificielle[224].

Gestion des cas suspects ou confirmés[modifier | modifier le code]

Définition des cas[modifier | modifier le code]

Toute personne présentant des signes cliniques d'infection respiratoire aiguë basse quelle que soit sa gravité accompagnée d'une fièvre, sans autres étiologies identifiées pouvant expliquer la symptomatologie et ayant voyagé ou séjourné dans une région à haut risque de contamination dans les 14 jours précédant la date de début des signes cliniques, est soumise à un test de dépistage de Covid-19.

Ainsi que toute personne présentant une infection respiratoire aiguë quelle que soit sa gravité, dans les 14 jours suivant un contact étroit avec un cas confirmé de Covid-19, pendant que ce dernier était symptomatique ou être exposé ou avoir travaillé ou séjourné dans un service hospitalier dans lequel un cas d'infection a été confirmé[258].

Prise en charge[modifier | modifier le code]

Les cas suspects ayant des co-morbidités ou des facteurs de risque de complications doivent être hospitalisés et isolés dans un établissement disposant d'un service ou d'une unité de réanimation, tandis que les cas sans facteurs de risque, sont hospitalisés et isolés au niveau d'un service de maladies infectieuses ou autres services dédiés[259].

Centres de dépistage[modifier | modifier le code]

L'Algérie disposait d'un seul laboratoire de dépistage au début de l'épidémie, l'Institut Pasteur d'Algérie, pouvant effectuer jusqu'à 130 tests par jour[260].

Logo de l'Institut Pasteur.

Le , un nouveau laboratoire de dépistage du Covid-19 relevant de l'Institut Pasteur d'Oran est ouvert afin de réduire la pression exercée sur celui d'Alger, le nouveau centre rendra les résultats des analyses en 3 ou 4 heures[261]. Une troisième annexe de l'Institut Pasteur est entrée en service à Constantine le [262], suivi d'une autre annexe à Ouargla le [263].

Le , l'Institut Pasteur d'Algérie, lance un appel aux laboratoires de biologie médicale à travers le territoire national, disposant de certains équipements et réactifs nécessaires au diagnostic du Covid-19, de participer aux opérations de dépistage, tout en assurant que ses équipes sont disposées à accompagner les laboratoires pour le démarrage de l'activité[264].

Le , l'établissement hospitalier universitaire EHU d'Oran se dote de son propre laboratoire de diagnostic du nouveau Covid-19 pouvant effectuer deux tests en l’espèce d’une heure[265], l'Algérie dispose actuellement de cinq centres de dépistage, dont la capacité de dépistage est de 400 tests par jour[266]. Selon les déclarations du directeur général de l'Institut Pasteur d'Alger le , le centre a analysé 2 500 échantillons suspectés porteurs du coronavirus depuis l'apparition de l'épidémie en Algérie ; les travaux scientifiques menés par l'institut ont prouvé que le virus qui sévit en Algérie est de la même souche que celui qui touche la France, ce qui accréditerait l'idée que le virus a été importé depuis ce pays[267].

Le , lancement des analyses de dépistage du Covid19 au niveau de l'université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou[268] ; suivie par la suite par les universités de Béjaïa, Médéa, Annaba, Tlemcen et Bab Ezzouar à Alger[269]. Puis le l'université Hassi Benbouali de Chlef met en service un centre de dépistage u niveau du laboratoire de biologie moléculaire, génomique et bioinformatique[270]. Le , le ministre de la Santé dévoile une nouvelle méthode de dépistage massif basé sur le dépistage par IRM et scanner [271]. Le , le CHU Mustapha Pacha d'Alger se dote d'un laboratoire PCR pour le dépistage des cas suspects [272]. Le , le CHU de Béni Messous se dote d'un service de dépistage rapide qui donne le résultat en dix minutes[273]. Le , un laboratoire privée agrée est mis en service à Batna [274]. Le , une annexe de l'institut Pasteur ouvre ses portes à l'hôpital de Thenia dans la wilaya de Boumerdes [275].

Le Centre de recherche en biotechnologie (CRBT) de Constantine a développé un nouveau dispositif de test, basé sur le principe génétique CRIPR (Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats) pouvant dépister la Covid-19 en une demi-heure[276].

Protocoles thérapeutiques[modifier | modifier le code]

Nombre de cas (bleu) et nombre de morts (rouge) en échelle logarithmique. L'évolution est atypique dans la mesure où les deux lignes ne sont pas parallèles, dénotant un changement de régime important, qui peut être provoqué par un excès de décès ou une sous-estimation des cas avant avril, par rapport à ce qui est observé par la suite. La courbe brune représente le nombre de décès moins 370, valeur pour laquelle la tendance est parallèle au nombre de cas (ce qui signifie que le nombre de décès ainsi corrigé redevient proportionnel au nombre de cas).

Hydroxychloroquine[modifier | modifier le code]

L'Algérie a adopté depuis le un nouveau protocole de traitement contre la Covid-19 à savoir l'hydroxychloroquine, un antipaludéen d'usage courant dans le traitement des maladies rhumatismales et qui aurait montré des résultats préliminaires plutôt encourageants en Chine et en France[277]. Selon le professeur Smail Mesbah membre du Comité scientifique, les tests seront réalisés sur les patients admis au niveau de l'hôpital de Blida, où sont concentrées les plus nombreuses personnes infectées par le SARS-CoV-2, et d'El Kettar, à Alger. L'Algérie dispose d'un stock suffisant : 110 000 unités de ce médicament sont déjà disponibles au niveau de la Pharmacie centrale des hôpitaux et 190 000 autres prévues à l'importation[278].

Le , le comité scientifique autorise l'usage de la chloroquine pour les cas bénins confirmés de Covid-19[279]. Depuis la fin mars, des milliers d'Algériens contaminés ont reçu un traitement à base d'hydroxychloroquine[280]. Pour le docteur Mohamed Bekkat, membre du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie de Covid-19 en Algérie, l'utilisation de l'[hydroxy]chloroquine par des pays arabes et africains s'est révélé efficace quand elle est utilisée précocement[280].

Devant les objections de l'OMS vis à vis du traitement utilisé notamment en Algérie, le Dr Mekkat déclare à l'AFP, en , : “L’Algérie refuse de s’engager dans ce genre de conflits et poursuivra l’utilisation de ce protocole pour les personnes diagnostiquées positives au virus” et assure “faire prévaloir l’intérêt général des citoyens”, d’autant plus que l’utilisation de la chloroquine “est un réel succès” et qu’elle “prouve son efficacité de jour en jour”[281].

Vaccins[modifier | modifier le code]

Le , Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du conseil scientifique en charge du suivi de l’épidémie de coronavirus en Algérie, déclare : "L’Algérie a opté pour la prudence. On acquerra le vaccin qui soit tout d’abord efficace et bien éprouvé avec un dossier solide et qui sera agréé par toutes les instances sanitaires internationales, en particulier l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et sa plateforme COVAX dont l’Algérie est membre. Le vaccin devra être facile d’utilisation et adapté à notre système de vaccination qui existe déjà (polycliniques). On ne peut vraisemblablement pas opter pour des vaccins qui nécessitent une conservation dans des conditions très particulières (très basses températures). Le choix du vaccin obéit aussi au souci qu’il n’y ait pas d’effets secondaires à court ou à moyen terme"[282].

Le , le président de la République Abdelmadjid Tebboune demande au Premier ministre « de réunir en urgence le gouvernement pour choisir un vaccin et débuter la vaccination en janvier »[283]. Le , le porte-parole du gouvernement annonce l'acquisition de doses du vaccin russe Spoutnik V[284] et le , le gouvernement annonce également la commande d'un vaccin chinois[285].

Personnel de santé[modifier | modifier le code]

Le personnel de santé, particulièrement exposé au risque de contamination, n'a cessé de revendiquer dans la presse écrite et sur les réseaux sociaux plus de moyens de protection ; plusieurs cas de contaminations et de décès ont été rapportées par la presse algérienne. Le président de la République a annoncé le l'octroie d'une prime exceptionnelle à leur profit[286]. En juillet, le personnel de santé, confronté aux difficultés de protection face à l'épidémie[287], à l'augmentation du nombre de cas, au manque de matériel médical, à la fatigue et aux agressions des familles de patients, se déclare épuisé[288],[289]. À la suite des agressions menées contre le personnel soignant, puis à l'annonce du président de la République relative au durcissement des sanctions contre les faits d'agression verbale ou physique, plusieurs personnes sont condamnées ou arrêtées[290],[291],[292],[293],[294],[295],[296].

Au , plus de 120 décès et 5 000 cas de contaminations parmi le personnel soignant ont été enregistrées[297].

Aides internationales[modifier | modifier le code]

Le , la Chine envoie en Algérie une équipe médicale composée de 21 personnes dont 13 médecins et 8 infirmiers[298] et une quantité de matériel sanitaire dont 500 000 masques chirurgicaux, 50 000 masques N95, 2 000 tenues de protection ainsi que des masques médicaux et respirateurs[299]. Les équipements médicaux d’une valeur de 450 000 dollars ont été donnés par le géant du BTP China State Construction[300]. La Chine a également proposé de construire un hôpital en Algérie, d'après la presse locale[301].

Le , le président de la République a annoncé que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international ont proposé une aide financière sans intérêts de 130 millions de dollars afin d'aider l'Algérie pour faire face à la propagation du Coronavirus[302].

Responsabilités dans l'évolution de l'épidémie[modifier | modifier le code]

Le , devant la recrudescence des contaminations, le président de la République ordonne le maintien de la fermeture des frontières « jusqu'à ce que Dieu nous libère de ce fléau »[303].

Cependant, le , devant l'évolution du nombre de cas de contaminations, le premier ministre Abdelaziz Djerad pointe la responsabilité de ceux qui ne respectent pas les mesures sanitaires et qui sont « responsables et coupables dans la mort des centaines de personnes à cause de cette pandémie ». Il accuse, sans être plus précis, des forces occultes d'agir en sous-main en déclarant qu'« Il y a des gens qui, pour des objectifs politiques, incitent les citoyens à sortir sans masques, pour semer le chaos et propager l’épidémie », en affirmant que ces gens « ne résident même pas avec nous en Algérie »[304].

Le , le premier ministre dénonce et accuse ceux qui exploitent la crise sanitaire « pour des fins politiques et pour créer la fitna en Algérie »[305].

Polémiques[modifier | modifier le code]

Polémique autour d’un vol en provenance de Chine[modifier | modifier le code]

La compagnie nationale Air Algérie, après avoir suspendu tous ses vols depuis et vers la Chine à compter du à titre de mesure préventive contre la propagation du Covid-19[306], effectue un vol entre Pékin et Alger le . La décision est qualifiée par un sénateur d'irresponsabilité des autorités compétentes, suscitant ainsi une vive polémique dans le pays[307].

Air Algérie a précisé ultérieurement qu'elle n'a pas repris ses vols avec la Chine et qu'il ne s'agissait en réalité que d'un vol exceptionnel destiné à rapatrier des ressortissants algériens bloqués en Chine[308].

Ressortissants algériens bloqués en Turquie[modifier | modifier le code]

Le , l'Algérie a décidé la fermeture totale de son espace aérien[177]. De ce fait un certain nombre d'Algériens se sont retrouvés bloqués dans différents aéroports, poussant les autorités à organiser des opérations de rapatriement via des vols spéciaux de la compagnie aérienne nationale Air Algérie. Cependant plus de 1 000 Algériens sont restés coincés plus d’une semaine [309] en Turquie à l'Aéroport d'Istanbul[310]. La diffusion de l'information sur les réseaux sociaux a provoqué une vive polémique en Algérie, en particulier après les accusations de laxisme d’un député islamiste contre le ministère des Affaires étrangères[311].

Le ministère s'est expliqué dans un communiqué publié le , indiquant que le problème qui retardait l'opération de rapatriement concernait la confirmation de l’identification des personnes bloquées[311]. Celles-ci seront enfin placées en confinement dans une résidence universitaire à Istanbul le jour même[312].

Controverse autour des aides chinoises[modifier | modifier le code]

Le , la Chine envoie en Algérie une équipe médicale et une quantité de matériel médical[298]. L'opacité qui a entouré la gestion de ces aides médicales chinoises a suscité une forte controverse en Algérie[313].

Le , un invité sur la chaîne de télévision publique France 24 accuse le pouvoir algérien de mauvaise gestion de la crise sanitaire liée au Covid-19 et d'avoir détourné les aides envoyées par la Chine au profit des militaires et membres du gouvernement au détriment de la population, en envoyant l'équipe médicale chinoise à l'Hôpital militaire d'Aïn Naadja, il affirme également que les aides ont été fournies par la société de construction publique China State Construction qui a réalisé d'importants projets en Algérie et non pas par l'État chinois[314].

Le lendemain, le ministre algérien des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, convoque l'ambassadeur de France à Alger pour lui exprimer les vives protestations de l'Algérie à la suite de ces propos qu'il qualifie de mensongers, haineux et diffamatoires. Le ministère algérien des Affaires étrangères indique également dans un communiqué que des poursuites judiciaires seront engagées à l'encontre de ladite chaîne et de l'individu auteur des propos calomnieux à l'égard de l'Algérie[315].

Le , l'ambassade de Chine en Algérie a dénoncé énergiquement dans un communiqué, les propos diffamatoires diffusés par la chaîne française[316]. Le même jour, la France a réagi via la porte-parole du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, à la convocation de son représentant en Algérie, indiquant que l'ambassadeur a rappelé que l'ensemble des organes de presse jouissent d'une totale indépendance rédactionnelle en France, protégée par la loi[317].

Confusion sur la date de début de vaccination[modifier | modifier le code]

Alors que des membres du comité scientifique de suivi du coronavirus déclarent envisager le début de la vaccination de la population à partir du mois de , le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid souligne le que la distribution du vaccin anti coronavirus en janvier n’était qu’une « rumeur »[318]. Néanmoins, le , le président de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, le professeur Kamel Senhadji, annonce que « si tout se passe comme prévu, l’opération de vaccination contre le covid-19 débutera en Algérie dans un mois », soit début [319]. Il revient sur ses propos le lendemain, précisant qu'il « faudrait peut-être attendre jusqu’à six mois pour espérer voir le vaccin anti-covid arriver en Algérie »[320].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (en) « Coronavirus Dashboard », sur ncov2019.live (consulté le 3 septembre 2020).
  2. « L’épidémie de coronavirus à Blida : Rues de plus en plus vides, hôpitaux dépassés… », sur El Watan, (consulté le 26 mars 2020).
  3. « Coronavirus: 16 membres d'une même famille contaminés en Algérie », sur Le Figaro, (consulté le 26 mars 2020).
  4. a et b Dib Nassima, « Covid-19: 398 nouveaux cas, 227 guérisons et 11 décès », sur www.aps.dz (consulté le 25 août 2020).
  5. « Situation du Coronavirus COVID-19 en Algérie », (consulté le 19 mars 2020).
  6. a b c d e et f (en) Center for Development of Advanced Technologies, « Pandémie du Coronavirus 2019 (COVID-19)Algérie », sur covid19.cdta.dz, (consulté le 15 mai 2020).
  7. « L’Algérie se mobilise face aux trois cas de Covid-19 », sur Le Monde, .
  8. « Coronavirus : un nouveau cas enregistré, portant à 20 cas confirmés », sur Dia-algerie, .
  9. Leïla Beratto, « Algérie: l'Italien porteur du coronavirus localisé à Ouargla et mis en quarantaine », sur RFI, (consulté le 13 décembre 2020).
  10. « Coronavirus: deux nouveaux cas en Algérie », sur bbc.com, .
  11. a b c d et e « Centre de Développement des Technologies Avancées », sur https://www.cdta.dz.
  12. « Onglet:Test+Evolution », sur Ministère de la santé, (consulté le 2 avril 2020).
  13. « Coronavirus : Cinq nouveaux cas confirmés, 17 au total en Algérie », sur Algerie Eco, (consulté le 11 mars 2020).
  14. « Deux nouveaux cas de coronavirus en Algérie, 19 au total », sur TSA, (consulté le 7 mars 2020).
  15. « Coronavirus : un nouveau cas enregistré, 20 au total en Algérie », sur Algerie Eco, (consulté le 11 mars 2020).
  16. « Coronavirus : Deux nouveaux cas confirmés, 19 au total en Algérie », (consulté le 7 mars 2020).
  17. « Coronavirus : premier décès en Algérie, deux nouvelles wilayas touchées », sur TSA, .
  18. « Urgent », sur Algérie 360, (consulté le 12 mars 2020).
  19. « Coronavirus : premiers décès en Algérie », sur TV5MONDE, .
  20. « Coronavirus : Un nouveau cas confirmé en Algérie, le 1er cas à Alger », sur Algérie Eco, .
  21. « Coronavirus en Algérie : 10 nouveaux cas confirmés et un décès (MAJ) - Algérie360.com », sur www.algerie360.com, (consulté le 14 mars 2020).
  22. « Coronavirus en Algérie : Bilan de 3 morts, 37 cas confirmés », sur Dzair Daily, (consulté le 14 mars 2020).
  23. « Coronavirus en Algérie : Le nombre de cas contaminés augmente », sur Observ'Algérie, (consulté le 15 mars 2020).
  24. « Coronavirus: Le nombre de cas confirmés passe à 45 », sur Algerie Eco, (consulté le 15 mars 2020).
  25. « Alerte : 48 cas de coronavirus et 4 décès en Algérie ! », sur DzVID, (consulté le 15 mars 2020).
  26. « Coronavirus en Algérie : Un cas confirmé à Adrar - Algérie360.com », sur www.algerie360.com, .
  27. « Coronavirus: 6 nouveaux cas confirmés portant à 54 le nombre total en Algérie », sur APS, (consulté le 16 mars 2020).
  28. « Covid-19: six nouveaux cas confirmés, soixante au total », sur APS, .
  29. « Coronavirus: Cinquième décès en Algérie », sur Algérie Eco, .
  30. « Coronavirus : Premier cas confirmé à Bejaia », sur Algérie Eco, .
  31. « Coronavirus en Algérie : un nouveau cas enregistré à Skikda », sur Algérie 360, (consulté le 17 mars 2020).
  32. « Coronavirus : L'Algérie enregistre un 6ème décès », sur Observ Algérie, .
  33. « Coronavirus en Algérie : deux nouveaux cas confirmés à Oued Souf - Algérie360.com », sur www.algerie360.com, (consulté le 21 mars 2020).
  34. « Suivi quotidien du Coronavirus COVID-19 Jeudi 19 mars 2020 – Ministère de la Santé de la Population et de la Réforme Hospitalière avec la contribution du Ministère de la Poste et des Télécommunications » (consulté le 19 mars 2020).
  35. « Coronavirus : L'Algérie enregistre un neuvième décès », sur Algérie 360, .
  36. « Coronavirus: décès du Judoka algérien Othmane Tidjani », sur Algérie infos, (consulté le 20 mars 2020).
  37. « Coronavirus : décès du judoka algérien Othman Tijani - Beur FM », sur beurfm.net (consulté le 20 mars 2020).
  38. « Coronavirus: un neuvième décès enregistré en Algérie », sur APS (consulté le 20 mars 2020).
  39. « Coronavirus en Algérie : Un deuxième décès à El Oued - Algérie360.com », sur Algérie 360, (consulté le 21 mars 2020).
  40. « Coronavirus en Algérie : Premier cas de décès à Tizi-ouzou », sur Algérie 360, .
  41. « Coronavirus en Algérie : 5 nouveaux cas confirmés à Oran », sur Algérie 360, .
  42. « Coronavirus en Algérie : 1er cas confirmé à Relizane », sur Algérie 360, .
  43. « Coronavirus: 139 cas confirmés, dont 15 décès en Algérie », sur APS, .
  44. « Coronavirus : l’Algérie est entrée en Phase 3 », sur TSA, .
  45. « Nouveau bilan en Algérie : 17 morts et 201 cas confirmés », sur TSA, .
  46. « Covid-19, nouveau bilan en Algérie : 230 cas, aucun nouveau décès », sur TSA, .
  47. « Trente-quatre (34) nouveaux cas confirmés, dont deux (02) décès en Algérie », sur APS, (consulté le 25 mars 2020).
  48. « Coronavirus en Algérie : 302 cas confirmés dont 21 morts », sur Algérie Eco, .
  49. « Coronavirus: 367 cas confirmés et quatre nouveaux décès enregistrés en Algérie », sur Algérie Eco, .
  50. « Coronavirus: 409 cas confirmés et un nouveau décès enregistré », sur Algérie Eco, .
  51. « Coronavirus en Algérie : trois nouveaux décès et 45 cas supplémentaires », sur TSA, .
  52. « Coronavirus en Algérie : 511 cas confirmés et 31 décès enregistrés », sur Algérie Eco, .
  53. « Coronavirus : 584 cas confirmés et 35 décès enregistrés », sur Algérie Eco, .
  54. « Covid19: 132 nouveaux cas confirmés et 9 nouveaux décès enregistrés en Algérie », sur APS, .
  55. « Coronavirus : 847 cas confirmés et 14 nouveaux décès en Algérie », sur Algérie Eco, .
  56. « Coronavirus : 986 cas confirmés, 83 décès enregistrés en Algérie », sur APS, .
  57. « Covid19: le nombre de cas confirmés en Algérie atteint 1171, 105 décès », sur APS, .
  58. « Coronavirus : Le bilan grimpe à 1251 cas confirmés et 130 décès », sur Algérie Eco, .
  59. « Coronavirus : 69 nouveaux cas confirmés et 22 nouveaux décès en Algérie », sur APS, .
  60. « Coronavirus en Algérie : Le nombre atteint 1 423 cas et 173 morts », sur Dzair Daily, (consulté le 6 avril 2020).
  61. « Coronavirus : 103 nouveaux cas confirmés et 21 nouveaux décès en Algérie », sur APS (consulté le 6 avril 2020).
  62. « Coronavirus : 45 nouveaux cas confirmés et 20 nouveaux décès en Algérie », sur APS, .
  63. « Coronavirus en Algérie : 1572 cas confirmés et 205 morts enregistrés », sur Algérie Eco, .
  64. « Covid-19 en Algérie : 30 nouveaux décès, forte hausse des guérisons », sur TSA, .
  65. « Coronavirus en Algérie : 1761 cas confirmés et 256 décès recensés », sur Algérie Eco, .
  66. « Coronavirus : Le bilan atteint 1825 cas confirmés et 275 décès en Algérie », sur Algérie Eco, .
  67. « Coronavirus en Algérie : Le bilan grimpe à 1914 cas confirmés et 293 morts », sur Algérie Eco, .
  68. « Coronavirus : 1983 cas confirmés et 313 décès recensés », sur Algérie Eco, .
  69. « Coronavirus : 2070 cas confirmés et 326 morts recensés en Algérie », sur Algérie Eco, .
  70. « Coronavirus : 2160 cas confirmés et 336 décès en Algérie », sur Algérie Eco, .
  71. « Coronavirus : Le bilan grimpe à 2268 cas confirmés et 348 morts en Algérie », sur Algérie Eco, .
  72. « Coronavirus : Le bilan monte à 2418 cas dont 364 décès et 846 guérisons », sur Algérie Eco, .
  73. « Coronavirus : Le bilan augmente à 2534 cas confirmés et 367 décès en Algérie », sur Algérie Eco, .
  74. « Coronavirus: 95 nouveaux cas confirmés et 8 nouveaux décès en Algérie », sur APS, .
  75. « Coronavirus: 2718 cas confirmés et 384 décès enregistrés en Algérie », sur Algérie Eco, .
  76. « Coronavirus : 2811 cas confirmés et 392 décès recensés en Algérie », sur Algérie Eco, .
  77. « Coronavirus : 2910 cas confirmés et 402 décès enregistrés dans le pays », sur Algérie Eco, .
  78. « Coronavirus: 3007 cas confirmés et 407 décès en Algérie », sur Algérie Eco, .
  79. « Coronavirus en Algérie: 3127 cas confirmés et 415 décès », sur Algérie Eco, .
  80. « Covid-19 en Algérie: La situation de ce samedi 25 avril », sur Observ'Algérie, (consulté le 26 avril 2020).
  81. « Covid-19 en Algérie : Nouveau bilan pour ce dimanche 26 avril », sur Observ'Algérie, (consulté le 26 avril 2020).
  82. a et b « Communiqués », sur www.sante.gov.dz.
  83. a et b « Coronavirus Algérie : 05 nouveaux décès et 93 cas guéris au bilan du 28 avril », sur algerie360.com, (consulté le 21 mars 2020).
  84. « Coronavirus Algérie : 05 nouveaux décès et 93 cas guéris au bilan du 28 avril - Algérie360 », sur Algerie360, 2020-04 -28 (consulté le 28 avril 2020).
  85. « Coronavirus Algérie : Le bilan grimpe à 3848 cas confirmés dont 444 décès- 29 avril 2020 - Algerie360 », sur Algerie360 - Information et Actualité sur l'Algérie, (consulté le 29 avril 2020).
  86. (ar) ElKhabar, « الخبر-كورونا: 199 إصابة و7 وفيات جديدة », sur elkhabar.com (consulté le 29 avril 2020).
  87. « Coronavirus Algérie : Le bilan des contaminations dépasse la barre des 4000 cas - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 30 avril 2020).
  88. (ar) ElKhabar, « الخبر-158 حالة جديدة بكورونا في الجزائر », sur elkhabar.com (consulté le 30 avril 2020).
  89. « Bilan Coronavirus du 1er mai : Le nombre de cas confirmés passe à 4154 - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 1er mai 2020).
  90. « Coronavirus Algérie : 4295 cas confirmés et 459 décès au bilan du 02 mai 2020 - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 2 mai 2020).
  91. « Coronavirus/Algérie : Bilan de 4447 cas, 463 morts et 1936 guéris », sur Dzair Daily, (consulté le 5 mai 2020).
  92. « Coronavirus Algérie : Le bilan s'élève désormais à 4648 cas confirmés dont 465 décès- 04 mai 2020 - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 5 mai 2020).
  93. « Coronavirus/Algérie : Bilan de 4838 cas, 470 morts et 2067 guéris », sur Dzair Daily, (consulté le 6 mai 2020).
  94. « Coronavirus Algérie : Le bilan frôle la barre des 5000 cas – 06 mai 2020 - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 6 mai 2020).
  95. « Bilan Coronavirus en Algérie : 5182 cas confirmés, 483 morts et 2323 guéris », sur Dzair Daily, (consulté le 7 mai 2020).
  96. « Coronavirus en Algérie : Bilan du 08/05/2020 », sur DMA, (consulté le 8 mai 2020).
  97. Achour Nait Tahar, « Covid-19 : 189 nouveaux cas confirmés et 6 nouveaux décès en Algérie », sur Interlignes Algérie, (consulté le 9 mai 2020).
  98. Khelifa Litamine, « Coronavirus : 165 nouveaux cas et 8 décès supplémentaires en Algérie », sur Algerie Eco, (consulté le 10 mai 2020).
  99. « Coronavirus : 168 nouveaux cas confirmés et 5 décès en Algérie durant les dernières 24h », sur APS, (consulté le 11 mai 2020).
  100. « Coronavirus Algérie : La barre des 6000 cas confirmés franchie - 12 mai 2020 - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 12 mai 2020).
  101. « Coronavirus Algérie : Un bilan de 6253 cas confirmés dont 522 décès -13 mai 2020 - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 13 mai 2020).
  102. « Algérie : Contaminés, morts, guéris.. Bilan du Coronavirus du 14 mai », sur Dzair Daily, (consulté le 14 mai 2020).
  103. « Algérie : Contaminés, morts, guéris.. Bilan du Coronavirus du 15 mai », sur Dzair Daily, (consulté le 15 mai 2020).
  104. liberte-algerie.com, « 6 décès et 192 nouveaux cas enregistrés : Toute l'actualité sur liberte-algerie.com », sur http://www.liberte-algerie.com/ (consulté le 17 mai 2020).
  105. « Algérie : contaminés, morts, guéris.. Bilan du Coronavirus du 17 mai », sur Dzair Daily, (consulté le 20 mai 2020).
  106. « Algérie : Contaminés, morts, guéris.. Bilan du Coronavirus du 18 mai », sur Dzair Daily, (consulté le 20 mai 2020).
  107. « Coronavirus Algérie : Le bilan passe à 7377 cas confirmés dont 561 décès-19 Mai 2020 - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 20 mai 2020).
  108. « Coronavirus Algérie : Le bilan atteint 7542 cas dont 568 décès- 20 mai - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 20 mai 2020).
  109. « Algérie : Contaminés, morts, guéris.. Bilan du Coronavirus au 21 mai », sur Dzair Daily, (consulté le 21 mai 2020).
  110. « Coronavirus Algérie : 7918 cas infectés dont 582 décès au bilan du 22 mai - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 22 mai 2020).
  111. « Coronavirus Algérie : 8113 cas confirmés et 592 décès au bilan du 23 mai - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 23 mai 2020).
  112. « Coronavirus en Algérie : La barre des 600 décès franchie -24 mai - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 24 mai 2020).
  113. « Coronavirus Algérie : 09 décès et hausse des contaminations au bilan du 25 mai - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 26 mai 2020).
  114. « Coronavirus Algérie : Le bilan s’élève à 8697 cas infectés dont 617 décès - 26 mai - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 26 mai 2020).
  115. « Coronavirus Algérie : 8857 cas confirmés dont 623 décès au bilan du 27 mai - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 28 mai 2020).
  116. Dib Nassima, « Covid19: 140 nouveaux cas, 148 guérisons et 7 décès en Algérie durant les dernières 24h », sur www.aps.dz (consulté le 1er juin 2020).
  117. Khelifa Litamine, « Coronavirus: 137 nouveaux cas confirmés et 8 décès recensés en Algérie », sur Algerie Eco, (consulté le 1er juin 2020).
  118. « Bilan coronavirus du 30 Mai : Les contaminations toujours à la baisse - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 1er juin 2020).
  119. Boudjedri Mounia, « Coronavirus: 127 nouveaux cas,199 guérisons et 7 décès en Algérie durant les dernières 24h », sur www.aps.dz (consulté le 1er juin 2020).
  120. Yasmine Marouf-Araibi, « Covid-19 en Algérie : 119 nouveaux cas d’infection et 8 décès supplémentaires », sur Interlignes Algérie, (consulté le 2 juin 2020).
  121. « Coronavirus Algérie : Le bilan s’élève à 9626 cas infectés dont 667 décès - 02 juin - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 3 juin 2020).
  122. « Coronavirus Algérie : 9733 cas infectés dont 673 décès au bilan du 03 juin - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 4 juin 2020).
  123. « Coronavirus Algérie : Le bilan atteint 9831 cas confirmés dont 681 décès- 04 juin - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 5 juin 2020).
  124. « Algérie : Contaminés, morts, guéris.. Bilan du Coronavirus au 5 juin », sur Dzair Daily, (consulté le 6 juin 2020).
  125. « Bilan coronavirus du 6 juin : Les contaminations dépassent la barre des 10.000 cas - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 7 juin 2020).
  126. « bilen coronavirus de 7 juin : les cas confirmés par wileya - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 8 juin 2020).
  127. « bilen coronavirus de 8 juin : les cas confirmés par wileya - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 9 juin 2020).
  128. « bilen coronavirus de 8 juin : 82 cas de guérisons et 8 nouveaux décès - Algerie360 », sur www.algerie360.com, (consulté le 9 juin 2020).
  129. « Coronavirus en Algérie : les contaminations en baisse, 1100 morts au total », sur tsa-algerie.com, (consulté le 21 juillet 2020).
  130. « Bulletin d'information N° 33 : sur la pandémie de la maladie à Coronavirus (COVID-19) », sur CACM, , p. 4.
  131. (en) « COVID-19 situation update for the WHO African Region. External situation report 31 », sur OMS, , p. 4.
  132. Dans un communiqué rendu public à l’instant, le présidence de le république a rassuré concernant l’état de santé du chef de l’état Abdelmadjid Tebboune, site algerie360.com, 3 novembre 2020
  133. « Algérie : pourquoi Abdelmadjid Tebboune a été admis à l’hôpital – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com, jeuneafrique1, (consulté le 2 novembre 2020).
  134. « La Présidence donne des nouvelles de l’état de santé de Tebboune », sur tsa-algerie.com, (consulté le 31 octobre 2020).
  135. « Algérie : Abdelmadjid Tebboune serait atteint du Covid-19 » observalgerie.com, 31 octobre 2020.
  136. « Bulletin d'information N° 42 : sur la pandémie de la maladie à Coronavirus (COVID-19) », sur CACM, , p. 3.
  137. « Rapport de sitation sur l'épidémie du COVID-19 en Algérie N° 252 », sur OMS, , p. 140.
  138. « Covid-19 : l'Algérie termine 2020 sous la barre des 300 cas en 24 h », sur TSA, .
  139. « Covid-19 en Algérie : la barre des 100.000 cas franchie », sur TSA, .
  140. « Bulletin d'information N° 55 : sur la pandémie de la maladie à Coronavirus (COVID-19 », sur CACM, , p. 4.
  141. « Coronavirus en Algérie: le nombre porté à 230 cas et 17 morts », sur Dzair Daily, (consulté le 24 mars 2020).
  142. a b et c Henry de Boisseguin, « Coronavirus : suivez l’évolution de l’épidémie en Algérie », sur leparisien.fr, (consulté le 27 mars 2020).
  143. (ar) « Carte épidémiologique – وزارة الصحة و السكان و إصلاح المستشفيات بمساهمة وزارة البريد والمواصلات السلكية واللاسلكية » (consulté le 21 mars 2020).
  144. (ar) « كورونا في الجزائر: توزيع عدد الإصابات المؤكدة بالفيروس عبر الولايات », sur ennaharonline.com,‎ (consulté le 6 septembre 2020).
  145. « 139 cas de coronavirus en Algérie », (consulté le 21 mars 2020).
  146. « Coronavirus : Le bilan monte à 230 cas confirmés en Algérie, aucun nouveau décès », sur Algérie Eco, (consulté le 24 mars 2020).
  147. « Cas de décès/Cas de décès par tranche d'age », sur Sante.Gov.Dz, (consulté le 2 avril 2020).
  148. « Mohamed Kouradji n’est plus », sur El Watan (consulté le 16 octobre 2020).
  149. « Algérie : L’ancien ministre Moussa Benhamadi est décédé du coronavirus », sur ObservAlgerie (consulté le 16 octobre 2020).
  150. « Hamdi Benani est décédé hier à l’hôpital de Annaba : L’ange blanc rejoint le ciel », sur El Watan (consulté le 16 octobre 2020).
  151. « Algérie : Le Moudjahid Lakhdar Bouregaâ est décédé », sur Observ Algérie, .
  152. « Confinement dans certaines régions: l'IPA adopte de nouvelles méthodes pour le dépistage du coronavirus », sur APS, (consulté le 25 mars 2020).
  153. « Coronavirus en Algérie : 2.500 échantillons analysés par l’Institut Pasteur », (consulté le 25 mars 2020).
  154. « Les gens doivent se conformer au confinement en Algérie, Maroc et Tunisie », sur Observ Algérie, (consulté le 30 mars 2002).
  155. Idir Farès, « Coronavirus en Algérie : entre 20 000 et 30 000 cas d’ici le 15 avril ! », sur Dzvid, (consulté le 2 avril 2020).
  156. « Algeria », sur worldometers.info, (consulté le 25 mars 2020).
  157. « Switzerland », sur worldometers.info, (consulté le 25 mars 2020).
  158. « Norway », sur worldometers.info, (consulté le 25 mars 2020).
  159. « Netherlands », sur worldometers.info, (consulté le 25 mars 2020).
  160. a b et c « Coronavirus : 986 cas confirmés, 83 décès enregistrés en Algérie », sur APS, (consulté le 2 avril 2020).
  161. Jean-Guillaume Bayard, « Coronavirus : les femmes sont moins sensibles », (consulté le 26 mars 2020).
  162. « Coronavirus en Algérie : le bilan détaillé », sur DzVID, (consulté le 26 mars 2020).
  163. « Nombre de personnes infectées par le coronavirus COVID-19 en France au 2 mars 2020, selon le sexe », sur Statista.com, (consulté le 26 mars 2020).
  164. « Coronavirus: interdiction des rassemblements en Algérie », sur RFI, .
  165. « Coronavirus: le Président Tebboune ordonne la fermeture des écoles, universités et établissements de la formation professionnelle », sur APS, .
  166. « Coronavirus : Un deuxième décès enregistré en Algérie », sur Algerie Eco, .
  167. « Suspension de la prière du vendredi et fermeture des mosquées », sur APS, .
  168. « Coronavirus en Algérie: Les nouvelles décisions de Tebboune », sur Dzvid, (consulté le 19 mars 2020).
  169. « Coronavirus en Algérie : prolongement des vacances scolaires », sur Dzvid, (consulté le 1er avril 2020).
  170. a et b « Coronavirus en Algérie : chronologie des mesures prises pour endiguer l’épidémie », sur TSA, (consulté le 31 mars 2020).
  171. « Coronavirus: Air Algérie suspend temporairement ses vols à destination de Milan », sur APS, .
  172. « Coronavirus : l'Algérie et le Maroc conviennent de suspendre temporairement les vols », sur APS, .
  173. « Coronavirus : Air Algérie suspend ses vols vers la France et l’Espagne », sur Algerie Eco, (consulté le 13 mars 2020).
  174. « Coronavirus : l'Algérie suspend ses liaisons aériennes et maritimes avec la France », sur Le Parisien, .
  175. « Coronavirus : L’Algérie suspend ses vols avec la Tunisie », sur Webo, (consulté le 31 mars 2020).
  176. « Coronavirus : L'Algérie et la Tunisie ferment leurs frontières/ », sur Dzair Daily, .
  177. a b et c « Tebboune annonce 12 nouvelles mesures pour lutter contre le coronavirus », sur TSA, (consulté le 18 mars 2020).
  178. « Coronavirus en Algérie : lancement d’une opération de rapatriement de 2278 algériens », sur Algérie 360, (consulté le 28 mars 2020).
  179. « Coronavirus : Les algériens rapatriés seront isolés dans des hôtels du groupe HTT », sur Algérie Eco, (consulté le 28 mars 2020).
  180. « Les Algériens rapatriés placés en quarantaine à Oran », sur Observ Algérie, (consulté le 28 mars 2020).
  181. « COVID-19 : Plus de 7500 citoyens algériens rapatriés au pays », sur Reflexiondz.net, (consulté le 28 mars 2020).
  182. « Coronavirus: création d'une commission de suivi de l'évolution de l'épidémie », sur APS, (consulté le 22 mars 2020).
  183. « Communiqué de la réunion du Haut conseil de sécurité sur le Coronavirus », sur APS, (consulté le 24 mars 2020).
  184. « Coronavirus en Algérie : confinement partiel de 9 autres wilayas à partir de demain », sur DzVID, (consulté le 27 mars 2020).
  185. « Covid-19 : les mesures de protection de la population prorogées », sur Algérie Eco, (consulté le 1er avril 2020).
  186. « Le confinement élargi à tout le pays et durci dans neuf wilayas », sur TSA, .
  187. « « Forte corrélation entre la propagation du virus et les négligences » : le confinement reconduit de 10 jours », sur TSA, .
  188. « Coronavirus : le confinement total levé à Blida, allégé dans 9 wilayas », sur tsa-algerie.com, (consulté le 24 avril 2020).
  189. « Coronavirus : le gouvernement autorise la reprise de plusieurs activités commerciales », sur tsa-algerie.com, (consulté le 26 avril 2020).
  190. Boudjedri Mounia, « Covid-19 : prolongement jusq'au 14 mai prochain du dispositif de confinement », sur www.aps.dz.
  191. « Covid-19: le confinement prolongé de 15 jours supplémentaires », sur www.aps.dz, (consulté le 15 mai 2020).
  192. https://www.lepoint.fr/afrique/algerie-le-confinement-durci-pour-contenir-le-covid-19--09-11-2020-2400093_3826.php
  193. « Coronavirus : campagne de désinfection à Béjaïa », sur DZVID, (consulté le 31 mars 2020).
  194. « Lancement d’une vaste campagne de désinfection d’espaces publics », sur Liberté, (consulté le 31 mars 2020).
  195. « DGSN: 400 sorties effectuées afin de désinfecter les espaces publics », sur APS, (consulté le 31 mars 2020).
  196. « Coronavirus à Béjaïa : Les citoyens se prennent en charge », sur El Watan, (consulté le 31 mars 2020).
  197. « Entreprise Portuaire d’Alger. Opération de désinfection grandeur nature », sur Port d'Alger, (consulté le 31 mars 2020).
  198. « Covid19: l'EPAL lance une opération de désinfection des navires de marchandise », sur APS, (consulté le 31 mars 2020).
  199. « Alger-centre : Campagne de sensibilisation », sur El Watan, (consulté le 31 mars 2020).
  200. « Hausse des prix du gel hydroalcoolique et des bavettes : Le Snapo disculpe les pharmaciens d’officines », sur Algérie Eco, (consulté le 31 mars 2020).
  201. « Des milliers d’Algériens encore bloqués à l’étranger », sur L'Est républicain, (consulté le 3 avril 2020).
  202. a et b « Air Algérie: rapatriement des Algériens depuis le début de la propagation du coronavirus », sur APS, (consulté le 3 avril 2020).
  203. « Rapatriement de 3699 Algériens sur les 9000 concernés par la 2e opération », sur aps.dz, .
  204. « Coronavirus: Air Algérie rapatrie les algériens bloqués en France. », sur Dzair Daily, (consulté le 3 avril 2020).
  205. « Corona Virus : conséquences économiques », (consulté le 26 mars 2020).
  206. « Hydrocarbures: 5 mds usd de recettes pour l'Algérie jusqu'à fin février », sur APS, (consulté le 19 mars 2020).
  207. « En pleine surproduction, le pétrole poursuit sa descente aux enfers », (consulté le 21 mars 2020).
  208. « Les revenus de l’Algérie pourraient chuter de 50% à 85% en 2020 si la crise persiste, préviennent l’OPEP et l’AIE », (consulté le 22 mars 2020).
  209. « Dégringolade.En Algérie, la pandémie de Covid-19 fait déjà souffrir l’économie », (consulté le 27 mars 2020).
  210. « Coronavirus en Algérie: Les importateurs tirent la sonnette d'alarme », sur Dzair Daily, (consulté le 19 mars 2020).
  211. « Algérie: Le Coronavirus menace 30 000.00 importateurs Algérien », sur Dzair Daily, (consulté le 19 mars 2020).
  212. « Coronavirus en Algérie : Safex reporte toutes les manifestations prévues en mars et avril », (consulté le 22 mars 2020).
  213. « LE 3È SALON DE LA SÉCURITÉ ET DE LA PRÉVENTION ROUTIÈRE REPORTÉ », (consulté le 22 mars 2020).
  214. « COVID-19 : recul de l’activité de Naftal de 50% depuis la deuxième quinzaine de mars », sur Aps.dz, (consulté le 3 avril 2020).
  215. « Algérie: Report du paiement des impôts, taxes et vignettes automobile », (consulté le 21 mars 2020).
  216. « Coronavirus en Algérie : La flambée des prix de produits alimentaire », sur Algérie 360, (consulté le 18 mars 2020).
  217. « Coronavirus : Pénurie de semoule et de farine en dépit des stocks disponibles », sur Algérie Eco, (consulté le 24 mars 2020).
  218. « Coronavirus en Algérie: Pénurie de masques dans les pharmacies », sur Dzair Daily, (consulté le 16 mars 2020).
  219. Azzedine Derradj, « Coronavirus en Algérie : Des médecins libéraux suspendent leurs activités », sur Observalgérie, (consulté le 31 mars 2020).
  220. « Coronavirus : L’Algérie interdit l’exportation des masques de protection », (consulté le 21 mars 2020).
  221. « Coronavirus en Algérie : « 50 millions de masques seront disponible sous peu » », (consulté le 21 mars 2020).
  222. « Coronavirus: des entreprises doublent leur production en produits de désinfection », (consulté le 22 mars 2020).
  223. « Coronavirus en Algérie : grand malaise à l’hôpital de Blida », (consulté le 22 mars 2020).
  224. a et b « Coronavirus : 100 millions USD pour accélérer l’importation de produits pharmaceutiques », (consulté le 22 mars 2020).
  225. « Coronavirus en Algérie : Le bureau du Conseil de la nation suspend son activité », sur Algérie 360, (consulté le 18 mars 2020).
  226. « La date définitive du Sommet arabe à Alger sera fixée avant fin juin », sur Algerie360.com, (consulté le 28 mars 2020).
  227. « Coronavirus en Algérie : chronologie des mesures prises pour endiguer l’épidémie », sur TSA, (consulté le 18 mars 2020).
  228. « Football / Coronavirus : "C’est illogique de parler de saison blanche" », sur APS, (consulté le 18 mars 2020).
  229. « Covid-19: les championnats d’Afrique d’athlétisme décalés entre mai et juin 2021 », sur leconomistemaghrebin.com, (consulté le 28 mars 2020).
  230. « Coronavirus en Algérie : Report des Jeux Méditerranéens prévus à Oran », sur Algérie 360, (consulté le 31 mars 2020).
  231. « Coronavirus : Les conséquences désastreuses sur le secteur du tourisme en Algérie », sur Observ Algérie, .
  232. « Coronavirus en Algérie : Un désastre pour les agences de voyages », (consulté le 24 mars 2020).
  233. « Coronavirus: Air Algérie suspend tous ses vols de et vers l'international jusqu'à nouvel ordre », sur Aps.dz, (consulté le 28 mars 2020).
  234. « Air Algérie : Les vols nationaux suspendus à partir du 22 mars », (consulté le 22 mars 2020).
  235. « Air Algérie : Toute la flotte clouée au sol (photos) », sur Algérie-Eco, (consulté le 28 mars 2020).
  236. « Le coronavirus cloue au sol 95 % des compagnies aériennes africaines », sur Le Monde, (consulté le 28 mars 2020).
  237. « Covid-19 : Les compagnies aériennes africaines ont perdu 4,4 Mds $ », sur Algérie Eco, (consulté le 28 mars 2020).
  238. « Coronavirus : quel impact sur les compagnies aériennes », sur challenge.ma, (consulté le 28 mars 2020).
  239. « Trafic internet : Le coronavirus met les opérateurs sous pression », sur El Watan, (consulté le 26 mars 2020).
  240. « Coronavirus : vers une saturation des réseaux internet ? », sur Rtl.fr, (consulté le 26 mars 2020).
  241. « Coronavirus : hausse du trafic Internet en Algérie », sur TSA, (consulté le 26 mars 2020).
  242. « Internet : le câble sous-marin international SMWE4 coupé le 2 avril, sans incidence sur l'Algérie », sur APS, (consulté le 26 mars 2020).
  243. Coronavirus: Tebboune ordonne l'interdiction de la diffusion de toutes statistiques en dehors du ministère de la Santé, Agence APS, 22 mars 2020.
  244. Trois journalistes placés sous contrôle judiciaire, El Watan, 4 avril 2020.
  245. Coronavirus: les professionnels de la presse concernés par le confinement, Agence APS, 6 avril 2020.
  246. Belaïd Mohand Oussaïd, porte-parole de la Présidence : «L’Algérie n’a pas tardé à affronter le coronavirus», El Watan, 11 avril 2020.
  247. Un citoyen condamné à un an de prison pour avoir critiqué Tebboune, site liberte-algerie.com, 19 mai 2020.
  248. Biskra : Interpellation du sociologue Farès Cherefeddine Choukri, El Watan, 8 juillet 2020.
  249. Un universitaire de Biskra alerte : «Les malades du Covid-19 meurent d’asphyxie à l’hôpital», site algeriepatriotique.com, 3 juillet 2020.
  250. Remise en liberté du sociologue Fares Charafedine Choukri, site liberte-algerie;com, 9 juillet 2020.
  251. Biskra : Sept jeunes mis sous contrôle judiciaire, El Watan, 11 juillet 2020.
  252. Le ministère de la Communication met en garde contre le discours alarmiste, agence APS, 11 juillet 2020.
  253. (en) « Here are the 24 countries that are least ready for a pandemic », sur businessinsider.nl, (consulté le 22 mars 2020).
  254. (en) « Preparedness and vulnerability of African countries against importations of COVID-19: a modelling study », sur thelancet.com, (consulté le 27 mars 2020).
  255. « Coronavirus: Égypte, Algérie et Afrique du Sud probables portes d'entrée en Afrique », sur Doctissimo.fr, (consulté le 27 mars 2020).
  256. « L'Algérie peut elle faire face au coronavirus avec son système de santé ? », sur Dzair Daily, (consulté le 22 mars 2020).
  257. « Des hôpitaux de réanimation et des appareils de respiration artificielle en cours d'acquisition », sur APS, (consulté le 22 mars 2020).
  258. « La gestion du cas suspect ou confirmé COVID-19 et des sujets contacts », sur Sante.gov.dz, (consulté le 28 mars 2020), p. 2.
  259. « La gestion du cas suspect ou confirmé COVID-19 et des sujets contacts », sur covid19.sante.gov.dz, (consulté le 28 mars 2020), p. 03.
  260. « Coronavirus : l’Algérie réfléchit au confinement », sur Le Parisien, (consulté le 23 mars 2020).
  261. « Coronavirus en Algérie : le centre de dépistage d’Oran est opérationnel », sur Algérie 360, (consulté le 23 mars 2020).
  262. « VIDÉO. Tests de coronavirus : l’annexe de Constantine de l’Institut Pasteur entre en service », sur TSA, (consulté le 26 mars 2020).
  263. « Coronavirus : L’annexe régionale de l’institut Pasteur à Ouargla opérationnelle », sur Algérie Eco, (consulté le 29 mars 2020).
  264. « Avis aux laboratoires », sur pasteur.dz, (consulté le 29 mars 2020).
  265. « EHU d’Oran: Ouverture d’un laboratoire pour le dépistage du coronavirus », sur Algérie Eco, (consulté le 31 mars 2020).
  266. « Coronavirus en Algérie : Voici la capacité de tests par jour de l’Institut Pasteur », sur Algérie 360, (consulté le 31 mars 2020).
  267. « Coronavirus en Algérie : 2.500 échantillons analysés par l’Institut Pasteur », sur Algérie Eco, (consulté le 25 mars 2020).
  268. « Coronavirus en Algérie : Lancement du laboratoire de dépistage de Tizi Ouzou », sur Algérie 360, (consulté le 2 avril 2020).
  269. « Covid-19 : Six universités se consacrent au dépistage », sur Algérie Eco, .
  270. « Chlef : Un centre de dépistage de covid-19 opérationnel », sur www.elwatan.com, (consulté le 28 avril 2020).
  271. Kamal Louadj Sputnik France, « L’Algérie adopte un nouveau moyen de dépistage massif du Covid-19 - vidéo », sur fr.sputniknews.com, (consulté le 17 juillet 2020).
  272. « Covid19 : Le CHU mustapha se dote d’un appareil PCR », sur L'Expression, .
  273. « VIDÉO. Coronavirus : le CHU de Beni Messous se dote d'un service de dépistage rapide », sur TSA, .
  274. « Dépistage du covid-19 : Mise en service du 1er laboratoire privé agréé à Batna », sur algerie-eco.com, (consulté le 28 avril 2020).
  275. « Dépistage : Une annexe de l’Institut Pasteur a l’EPH de Thenia », sur bourse-dz.com, (consulté le 28 avril 2020).
  276. « Covid-19: bientôt un test instantané algérien «pour ne pas être dépendant de l’extérieur» », sur Sputnik, .
  277. « Covid-19: La chloroquine entre espoir et scepticisme », sur libe.ma, (consulté le 24 mars 2020).
  278. « Corovavirus :Le professeur Smail Mesbah annonce le début d'utilisation de la Chloroquine pour traiter les malades les plus infectés », sur radioalgerie.dz, (consulté le 24 mars 2020).
  279. « Coronavirus en Algérie : le traitement à la chloroquine élargi aux « cas bénins » prouvés », sur TSA, (consulté le 30 mars 2020).
  280. a et b « L'Algérie ne renoncera pas à l'hydroxychloroquine malgré la suspension de l'OMS », sur francais.rt.com, (consulté le 5 août 2020).
  281. https://www.observalgerie.com/traitement-a-la-chloroquine-un-membre-du-comite-scientifique-accuse-loms/2020/
  282. https://www.tsa-algerie.com/lutte-anti-covid-en-algerie-entretien-avec-le-dr-bekkat-berkani/
  283. Vaccination Covid-19 : décision surprenante de Tebboune, site tsa-algerie.com, 21 décembre 2020.
  284. L’Algérie va acquérir le vaccin russe Spoutnik V, site lemonde.fr, 31 décembre 2020.
  285. Les vaccins chinois contre la Covid-19 en quatre points, site tsa-algerie.com, 14 janvier 2021.
  286. « Covid 19: Tebboune annonce une prime exceptionnelle pour les personnels de la santé publique », sur APS, (consulté le 15 avril 2020).
  287. Les syndicats de la santé déplorent l'absence des moyens de protection, site liberte-algerie.com, 21 juillet 2020.
  288. « On est épuisés » : Les médecins algériens lancent un cri d’alarme, site observalgerie.com, 10 juillet 2020.
  289. Coronavirus : Les médecins algériens lancent un nouvel appel de détresse, site observalgerie.com, 20 juillet 2020.
  290. Tentative d'agression à l'hôpital de Bouira : deux personnes sous mandat de dépôt, agence APS, 16 juillet 2020.
  291. CHU Benbadis: 3 ans de prison ferme à l'encontre de l’agresseur d’un médecin, agence APS, 17 juillet 2020.
  292. Tribunal de Tissemsilt: 18 mois de prison pour offense à une femme médecin, agence APS, 17 juillet 2020.
  293. Souk Ahras: arrestation de six personnes pour agression d’une infirmière, agence APS, 17 juillet 2020.
  294. Agressions sur le corps médical en Algérie : les arrestations se multiplient, site tsa-algerie.com, 18 juillet 2020.
  295. Agressions sur le personnel médical : Tebboune annonce un durcissement des sanctions, site tsa-algerie.com, 20 juillet 2020.
  296. Algérie : L’agresseur d’un médecin lourdement condamné à Blida, site observalgerie.com, 21 juillet 2020.
  297. « Covid-19 en Algérie : plus de 120 morts parmi le personnel soignant », sur tsa-algerie.com, (consulté le 8 septembre 2020).
  298. a et b « POLITIQUECoronavirus : L’équipe médicale chinoise atterrit à Alger avec des aides médicales », sur Inter Lignes, (consulté le 27 mars 2020).
  299. « Algérie/virus: quand la Chine vient en aide à un vieil ami africain », sur L'Obs (consulté le 17 avril 2020).
  300. « Coronavirus : le détail de l’aide de la Chine à l’Algérie », sur TSA, (consulté le 28 mars 2020).
  301. « Soutien.La Chine à la rescousse d’une Algérie reconnaissante », sur Courrier International, Courrier international, .
  302. « Coronavirus: Une aide de 130 millions USD proposée à l’Algérie par la BM et le FMI », sur APS, (consulté le 1er avril 2020).
  303. Coronavirus en Algérie : vers une théologisation du discours officiel ?, site tv5monde.com, 2 juillet 2020.
  304. Propagation du Coronavirus en Algérie: Les graves accusations du gouvernement, site observalgerie.com, 30 juin 200.
  305. Recrudescence des cas de Covid-19 en Algérie : Le gouvernement accuse et menace, site observalgerie.com, 13 juillet 2020.
  306. « Coronavirus: Air Algérie suspend ses vols à destination de la Chine », sur APS, (consulté le 30 mars 2020).
  307. « Coronavirus: polémique en Algérie autour d’un vol en provenance de Chine », sur Sputnik, (consulté le 30 mars 2020).
  308. « Algérie : Un vol en provenance de Chine suscite la polémique », sur Alnas.fr, (consulté le 30 mars 2020).
  309. « Les Algériens bloqués à l’aéroport d’Istanbul pris en charge par l’Etat turc », sur Inter Lignes, (consulté le 30 mars 2020).
  310. « Situation de nos ressortissants à l’aéroport d’Istanbul : Plus de 1000 Algériens toujours bloqués », sur El Watan, (consulté le 30 mars 2020).
  311. a et b « Pourquoi Alger tarde-t-il à rapatrier ses ressortissant bloqués à Istanbul? », sur Sputnik, (consulté le 30 mars 2020).
  312. « Les Algériens bloqués en Turquie placés en confinement dans une résidence universitaire », sur Algérie Eco, (consulté le 30 mars 2020).
  313. « Excepté deux réunions de travail à l'hôpital militaire d'Aïn Naadja, les médecins algériens n’ont toujours pas vu la délégation chinoise et son matériel sanitaire », sur Algérie7, (consulté le 2 avril 2020).
  314. « L'Algérie va attaquer France 24 en justice pour des «propos haineux» et convoque l'ambassadeur de France », sur Sputnik, (consulté le 2 avril 2020).
  315. « Propos mensongers à l'égard de l'Algérie: l'ambassadeur de France en Algérie convoqué », sur APS, (consulté le 2 avril 2020).
  316. Kamal Louadj, « La Chine «profondément choquée» par les propos «haineux et diffamatoires» tenus sur France 24 », sur Sputnik, (consulté le 2 avril 2020).
  317. « Algérie: La France réagit à la convocation de son Ambassadeur », sur Dzairdaily, (consulté le 1er avril 2020).
  318. Vaccin anti-covid en Algérie : Le ministre de la santé contredit le Comité scientifique, site observalgerie.com, 2 décembre 2020.
  319. vaccin coronavirus : le pr Sanhadji dévoile le date de début de la vaccination en Algérie, site algerie360.com, 4 décembre 2020.
  320. Vaccin anti-covid en Algérie : Les contradictions du Pr Sanhadji, site observalgerie.com, 6 décembre 2020.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]