TV5 Monde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir TV5.
TV5 Monde
Image illustrative de l'article TV5 Monde

Création
Propriétaire TV5MONDE SA :
France Télévisions 49 %,
France Médias Monde 12,64 %,
RTS 11,11 %,
RTBF 11,11 %,
Société Radio-Canada 6,67 %,
Télé-Québec 4,44 %,
Arte France 3,29 %,
INA 1,74 %
Slogan « Un monde, des mondes, TV5MONDE (s) »
Format d'image 16/9, 576i (SD), 1080i (HD)
Langue Français
Pays Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la Suisse Suisse
Drapeau du Canada Canada
Statut Généraliste internationale publique
Siège social Paris (France)
Ancien nom TV5 (1984-2006)
Site web tv5monde.com
Diffusion
Aire Monde Monde
Diffusion Hertzien, satellite, câble, IPTV et Web.

TV5 Monde (stylisé « TV5MONDE »), initialement baptisée TV5, est une chaîne de télévision généraliste francophone internationale créée le . Siégeant à Paris, elle est détenue conjointement par des sociétés audiovisuelles publiques de France, de Belgique, de Suisse, du Canada et du Québec.

TV5 Monde est l'un des trois plus grands réseaux mondiaux de télévision. Elle diffuse 9 signaux régionalisés distincts, ainsi que web TV et 3 chaînes thématiques pour la jeunesse et la culture. TV5 Québec Canada fait également partie du réseau mais est la propriété du Consortium de télévision Québec-Canada. En tant qu'opérateur de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), TV5 Monde met à disposition un portail multimédia gratuit et interactif pour apprendre et enseigner le français.

Elle diffuse en français, sous-titré en 12 langues, sur l'hertzien, le satellite, le câble, la télévision IP et le Web. Elle est également disponible dans des hôtels, des compagnies aériennes, ferroviaires et maritimes. Disponible dans 291 millions de foyers à travers 200 pays, TV5 Monde est regardée chaque semaine par 50 millions de téléspectateurs en 2016, tandis que son site web est visité par 3,6 millions d'internautes en moyenne chaque mois en 2015.

Histoire[modifier | modifier le code]

1984 - 2001 : Débuts et extension de TV5[modifier | modifier le code]

TV5 est créée à Paris le , sous l'impulsion du ministère des Affaires étrangères français alors dirigé par Claude Cheysson, par cinq chaînes de télévision publiques francophones : les françaises TF1, Antenne 2 et FR3, la suisse TSR, et la belge RTBF. Ces cinq partenaires sont à l'origine du chiffre « 5 » de TV5. La chaîne émet alors 3 heures par jour[1],[2],[3]. En France, TV5 fait partie des nouvelles chaînes de télévision disponibles sur la télévision par câble, avec RTL Télévision, Télé Monte-Carlo, Sky Channel et Canal Jeunesse, lors de son inauguration commerciale à Cergy-Pontoise le [2],[4].

En 1986, le Consortium de Télévision Québec-Canada (CTQC) rejoint les cinq partenaires[1],[5]. L'année suivante, à la suite de sa privatisation, TF1 quitte l'actionnariat de TV5 mais continue cependant à lui fournir des programmes jusqu'en 1995[2]. Le , la chaîne TV5 Québec Canada qui émet depuis Montréal est créée[1],[2]. En 1989, TV5 se dote d'une rédaction et diffuse ses premiers journaux télévisés. En 1991, la chaîne émet 14 heures par jour en semaine et 18 heures le week-end[1]. Cette même année, l'opérateur Satellimages-TV5 est créé pour gérer le signal de TV5 Europe[6].

En 1992, TV5 poursuit son extension extra-européenne avec le lancement de TV5 Afrique à destination de l'Afrique francophone, et TV5 Amérique Latine à destination de l'Amérique latine et des Caraïbes[1],[2],[7]. La chaîne émet 24h/24 à partir de 1993, et lance son site internet en 1995[1]. Ce site compte deux portails pédagogiques multilingues pour apprendre et enseigner le français gratuitement. Ils proposent des exercices interactifs ludiques, des vidéos et des articles pour les élèves, et mettent à disposition des enseignants différents contenus sur lesquels s'appuyer pour leurs cours[8],[9],[10].

En 1996, la zone de couverture de la chaîne s'élargit à l'Asie-Pacifique avec la création de TV5 Asie à la suite du lancement du satellite de télécommunications Asiasat 2 le . En 1997, TV5 ouvre son premier bureau régional en Asie à Bangkok (Thaïlande). La chaine s'étend ensuite aux États-Unis avec TV5 États-Unis et enfin au monde arabe avec TV5 Orient en 1998[1],[2],[7],[11].

En 1999, TV5 passe au numérique et se voit régionalisée en 7 chaînes indépendantes : TV5 Afrique, TV5 Amérique Latine, TV5 États-Unis, TV5 Europe, TV5 Orient, TV5 Québec Canada et la nouvelle TV5 France-Belgique-Suisse. Cette dernière est issue de la scission du signal européen en deux : TV5 France-Belgique-Suisse à destination des pays francophones et TV5 Europe pour les autres. TV5 met en place une nouvelle programmation articulée autour de l'information avec des flashs toutes les heures, deux journaux télévisés de sa propre rédaction et la rediffusion des JT de ses actionnaires[1],[2]. Cette même année, le groupement d'intérêt économique (GIE) formé par La Cinquième et Arte France devient actionnaire de TV5 à hauteur de 12,5 %. TV5 diffuse quelques émissions d'Arte France qu'elle co-produit ou achète et réalise le sous-titrage en plusieurs langues[2],[12].

2001 - 2008 : Réforme de TV5 Monde[modifier | modifier le code]

Dès 1998, des tensions apparaissent entre l'opérateur européen, Satellimages-TV5, et celui canadien-québécois, le Consortium de Télévision Québec-Canada (CTQC). Elles concernent la gestion par le CTQC de TV5 États-Unis et TV5 Amérique latine dont les audiences sont décevantes, mais aussi la structure juridique de TV5 dans son ensemble. Pour trouver une solution, la Conférence des ministres responsables de TV5 a lieu le à Vevey en Suisse. Les ministres décident de réformer en profondeur les structures de la chaîne afin de former un réseau mondial géré depuis Paris. Un accord est signé à Ottawa au Canada le après plusieurs mois de discussions. Les différentes chaînes TV5 sont regroupées sous la direction de l'opérateur européen, renommé TV5 Monde. La gestion des signaux TV5 États-Unis et TV5 Amérique latine est transférée à TV5 Monde, tandis que le CTQC garde le contrôle de TV5 Québec Canada[1],[2],[5].

En 2002, le président de la République Jacques Chirac lance le projet d'une chaîne française d'information internationale, concurrente de CNN International, BBC World News et Al Jazeera. Plusieurs rapports préconisent de s'appuyer sur l'expérience internationale de TV5 Monde ainsi que sur les autres opérateurs publics (France Télévisions, RFI, RFO, Arte, AFP, Euronews) et privés (TF1, Canal+). Mais l'Élysée décide d'un partenariat à 50/50 entre le groupe privé TF1 et le groupe public France Télévisions. France 24 commence à émettre le 6 décembre 2006 dans le monde entier[13].

Le , la XIXe Conférence des ministres responsables de TV5 se tient à Bruxelles en Belgique. Les ministres signent la Charte de la chaîne qui définit les missions et le mode d'organisation de la chaîne et rappelle ses principes fondateurs. Sa mission générale consiste à assurer le rayonnement mondial du patrimoine audiovisuel francophone dans toute sa diversité en reflétant la dimension multilatérale de la francophonie[1],[2],[14],[15].

Le , TV5 est renommée TV5 Monde (stylisé « TV5MONDE ») pour souligner son statut de chaîne mondiale et francophone, et pour faire face à l'arrivée prochaine de la chaîne d'information internationale France 24. Ce changement de nom ne s'applique cependant qu'aux signaux diffusés par l'opérateur européen TV5 Monde, et pas à celui québécois-canadien TV5 Québec Canada qui conserve l'appellation TV5. La chaîne dispose également d'un nouveau dispositif technique de diffusion, production et post-production[1],[2],[16],[17]. TV5 Monde ferme son bureau régional de Bangkok en pour le relocaliser à Hong Kong en [11].

Depuis 2008 : Développement de TV5 Monde[modifier | modifier le code]

Le , le président de la République Nicolas Sarkozy se voit remettre un rapport sur l'audiovisuel extérieur de la France qui préconise de créer une holding qui chapeauterait les chaînes de télévision TV5 Monde et France 24, et la radio RFI[18]. Il s'agit de mutualiser les moyens et coordonner les activités des sociétés audiovisuelles françaises diffusant à l'étranger[19]. Les administrateurs de TV5 Monde se montrent inquiets face à ce projet franco-français pour lequel ils n'ont pas été consultés. Des tensions apparaissent sur l'autonomie éditoriale de la chaîne, son identité et son financement. Un accord est finalement trouvé après d'âpres discussions : la holding ne gèrera que la participation française au sein de la chaîne à hauteur de 49 %[1],[20]. La holding Audiovisuel extérieur de la France (future France Médias Monde) est créée le [17].

En , TV5 Monde lance son site internet mobile[1]. Le , elle lance Tivi5Monde Plus, la première web TV qui s'adresse aux jeunes francophones de trois à douze ans. La chaîne est diffusée en Europe non francophone, en Afrique, en Amérique latine, en Asie et dans le monde arabe. Elle propose des dessins animés, des divertissements, des programmes éducatifs et de l'information fournis par les chaînes partenaires de TV5 Monde[21],[22]. Le , TV5 Monde lance TV5 Monde Pacifique à destination des territoires situés entre les fuseaux horaires UTC+8 (Hong Kong) et UTC+12 (Nouvelle-Zélande). Le nouveau signal permet de mieux répondre aux horaires et aux attentes des téléspectateurs du Pacifique par rapport à TV5 Monde Asie qui couvre une plus large zone entre UTC+5:30 et UTC+12[2],[11]. Ce même mois, la chaîne passe au format 16/9 et inaugure un nouveau plateau d'enregistrement[1]. En , elle met en place le sous-titrage en japonais sur TV5 Monde Pacifique[2].

Le , à l'occasion de la journée mondiale de l'Afrique, TV5 Monde lance TV5 Monde+ Afrique, une web TV dédiée au continent africain disponible dans le monde entier. Elle propose du cinéma, de l'info, de la musique, de la fiction, des documentaires, du sport et de la culture[23]. TV5 Monde met en place le sous-titrage en coréen sur TV5 Monde Pacifique en , en polonais sur TV5 Monde Europe en et en vietnamien sur TV5 Monde Asie en avril[2].

Le , TV5 Monde lance TiVi5Monde, la première chaîne jeunesse en français aux États-Unis. Elle reprend les programmes (dessins animés, films, émissions éducatives) de la web TV Tivi5Monde Plus lancée en 2009 mais qui se trouve être géobloquée aux États-Unis[2],[24].

En , France Médias Monde cède 36,42 % de ses parts de TV5 Monde à France Télévisions pour un montant de 446 000 euros. France Télévisions monte ainsi sa participation à 49 % tandis que France Médias Monde ne détient plus que 12,58 % du capital. Cet échange permet de retrouver la situation antérieure à la création de FMM en 2008, lorsque France Télévisions était actionnaire principal[25].

Le , à l'occasion de la journée européenne des langues, TV5 Monde met en ligne deux nouvelles version de ses sites Apprendre le français pour les apprenants et Enseigner le français pour les professeurs[26]. En , le site Apprendre le français devient disponible dans une huitième langue : l'arabe[27].

En , TV5 Monde lance TV5 Monde Brésil, exclusivement destiné au territoire brésilien. Cette nouvelle chaîne remplace TV5 Monde Amérique Latine afin de pouvoir respecter le quota de production locale imposé par la nouvelle loi de 2012 sur l'audiovisuel brésilien. Elle diffuse des films, des séries, des documentaires et des émissions d'information et de divertissement, sous-titrés en espagnol et en portugais pour la moitié des programmes[28],[29].

Le , TV5 Monde inaugure une nouvelle chaîne thématique sur l'« art de vivre à la française », TV5 Monde Style HD, en présence du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. Disponible au Moyen-Orient et en Asie, elle est sous-titrée en anglais, chinois et en arabe. Elle diffuse des programmes sur la mode, le luxe, l'hôtellerie, la joaillerie, la gastronomie, l'œnologie, le design, l'art des jardins, l'architecture, le patrimoine culturel et historique[30],[31]...

Article détaillé : Cyberattaque contre TV5 Monde.

Le mercredi , à 22 h (HAEC), TV5 Monde est victime d'une cyberattaque de grande envergure, sans précédent dans l'histoire de la télévision. Les onze chaînes du groupe virent à l'écran noir, et les réseaux sociaux et le site internet sont détournés. Les pirates postent sur la page Facebook de la chaîne des documents présentés comme des pièces d'identité et des CV de proches de militaires français impliqués dans les opérations contre l'État islamique. Au bout de deux heures, les équipes de la chaîne parviennent à reprendre la main sur la page Facebook, le compte Twitter et le site mobile de TV5 Monde, mais le site internet reste indisponible. Les programmes des chaînes reprennent petit à petit à partir de h le jeudi . En juillet, les journalistes de la chaîne ne peuvent toujours pas accéder à l'intégralité du réseau informatique de la chaîne, tandis que le coût de l'attaque est estimé à près de 5 millions d'euros pour l'année 2015[32],[33],[34]. Les pirates se réclament proches de l'État islamique mais l'enquête s'oriente plutôt vers la piste d'un groupe de hackers russes. À la suite de cette attaque, TV5 Monde prévoit d'investir au moins 10 millions d'euros dans sa cybersécurité dans les années qui suivent. Le , elle signe un contrat avec Airbus Defence and Space afin de mieux sécuriser son réseau[35],[36].

En , TV5 Monde lance en Afrique sa chaîne jeunesse Tivi5 Monde, déjà diffusée depuis 2012 aux États-Unis. La chaîne diffusera 12% de productions africaines. Elle est parrainée par Dominique Ouattara, première dame de Côte d'Ivoire et présidente de la Fondation Children of Africa[37].

Identité visuelle[modifier | modifier le code]

Habillage[modifier | modifier le code]

Le , TV5 adopte un nouvel habillage créé par la société Dream On[38].

Le , TV5 est renommée TV5 Monde (stylisé « TV5MONDE »). La chaîne en profite pour mettre en place un nouveau logo et un nouvel habillage conçu par l'agence Dream On. Il s'articule en trois mouvements : la rotation évoquant celle de la terre ou de l'horloge, la tectonique des plaques illustrant la rencontre des continents et des cultures, et le mobile exprimant le mouvement. La signature sonore est réalisée par le studio Chez Jean[16].

Le , à l'occasion de ses 25 ans, TV5 Monde adopte un nouvel habillage réalisé par l'agence Gédéon. La lettre « O » du logo est au cœur de l'habillage en se transformant en ondes qui viennent dévoiler les programmes[39],[40].

Le , à l'occasion de ses futurs 30 ans, TV5 Monde adopte un nouvel habillage réalisé par l'agence Dream On. La charte graphique s'appuie sur trois principes : une ligne d'horizon symbolisant l'ouverture sur le monde, une lumière portée par un halo illustrant le rayonnement de TV5 Monde et des couleurs porteuses de la culture et de la diversité[41],[42].

Logos[modifier | modifier le code]

Le premier logo de TV5 est formé des lettres T et V et du chiffre 5, vus en perspective cavalière afin de leur donner du relief, et utilisant les trois couleurs rouge vert bleu du codage des images télévisées. Le générique d'ouverture d'antenne présente sur un fond de mappemonde un satellite relayant la diffusion des cinq télévisions partenaires représentées par leur logo[43].

En 1989, TV5 change de logo pour s'inspirer de celui de TF1 dont il reprend le graphisme en lamelles[44].

Le , TV5 est renommée TV5 Monde (stylisé « TV5MONDE »). La chaîne en profite pour mettre en place un nouveau logo[16].

Slogans[modifier | modifier le code]

  • 1984 - 1989 : « Télévision internationale de langue française »
  • 1995 - 2003 : « La télévision internationale »
  • 2003 - 2006 : « Le centre du monde est partout »[38]
  • Depuis 2006 : « Un monde, des mondes, TV5MONDE (s) »[39]

Organisation[modifier | modifier le code]

Direction[modifier | modifier le code]

Depuis , TV5 Monde est dirigée par un directeur général. La chaîne est également doté de plusieurs instances dirigeantes : un conseil d'administration avec son président, un comité des programmes avec son directeur, et une conférence des ministres responsables de TV5 Monde. Elle peut également consulter le conseil de coopération de TV5 Monde Afrique.

Directeurs généraux

De sa création en à , la chaîne était dirigée par un président directeur général (PDG) qui était également le président du conseil d'administration. Le PDG était secondé par un directeur général adjoint.

Présidents-directeurs généraux
Directeurs généraux adjoints

Conférence des ministres[modifier | modifier le code]

La conférence des ministres regroupe les ministres responsables de TV5 Monde issus des gouvernements actionnaires de la chaîne : le Canada, la Communauté française de Belgique, la France, le Québec et la Suisse. Des gouvernements partenaires, notamment ceux qui financent volontairement TV5 Monde, et des organismes de la francophonie peuvent être invités à y assister. De plus, les opérateurs de la chaîne (TV5 Monde et TV5 Québec Canada) participent aux travaux de la conférence[15],[53].

La conférence des ministres définit l'orientation générale de la chaîne, approuve le plan stratégique de la direction, fixe le budget, statue sur l'entrée de nouveaux actionnaires, et amende la Charte de la chaîne. Elle se réunit tous les deux ans : une première fois pour adopter le plan stratégique quadriennale de la direction et une seconde pour son évaluation et sa révision éventuelle. La préparation et le suivi des conférences sont assurés par des hauts fonctionnaires qui se réunissent tous les ans[15],[53].

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

Le conseil d'administration est composé des représentants des télévisions nationales publiques des pays actionnaires. De plus, un représentant du Conseil International des Radios Télévisions d’Expression Française (CIRTEF) et un autre de TV5 Québec Canada assistent au conseil en tant qu'observateur. Le conseil d'administration approuve le plan stratégique de la direction et examine un pré-budget avant de les soumettre à la conférence des ministres. Il veille également à la mise en œuvre des orientations de la programmation de la chaîne et vote le budget définitif[15],[53].

Le président du conseil d'administration est également le président directeur général de TV5 Monde jusqu'en 2008 lorsque la présidence est séparée de la direction générale de la chaîne. De 2008 à 2013, la présidence est assurée par le PDG de France Médias Monde, actionnaire principal de TV5 Monde. À la suite de l'échange de capital entre France Médias Monde et France Télévisions en 2013, le président est désormais le PDG de France Télévisions[15],[53],[62].

Comité des programmes[modifier | modifier le code]

Le comité des programmes réunit les représentants des directions de programmes de TV5 Québec Canada, France Télévisions, Arte France, RTBF, RTS, Radio-Canada, Télé-Québec et du CIRTEF. Il exprime les besoins de la chaîne en matière de programmes, et alimente la grille des programmes des radiodiffuseurs partenaires. Il applique le plan stratégique de la direction approuvé par le conseil d'administration et la conférence des ministres. Il est présidé par le directeur des programmes de TV5 Monde[15],[53].

Conseil de coopération de TV5 Monde Afrique[modifier | modifier le code]

Le conseil de coopération de TV5 Monde Afrique est composé des représentants de six télévisions nationales africaines et des organismes représentés au conseil d'administration de TV5 Monde. Il propose les orientations générales en matière de programmes africains, promeut la présence africaine dans les grilles de la chaîne et fait état des projets de co-production. Il a une fonction consultative[15],[53].

Capital[modifier | modifier le code]

En 2013, le capital social de TV5 Monde est fixé à 137 200 € divisé en 9 000 actions. Il est détenu par des sociétés audiovisuelles publiques de cinq pays et provinces francophones[53],[54].

De 2008 à 2013, France Médias Monde possèdait 49% du capital et France Télévisions, 12,58 %. En , France Médias Monde cède 36,42 % de ses parts à France Télévisions pour un montant de 446 000 euros. Cet échange permet de retrouver la situation antérieure à la création de France Médias Monde (alors nommé Audiovisuel extérieur de la France) en , lorsque France Télévisions était actionnaire principal[25].

Mission[modifier | modifier le code]

Dans sa Charte, TV5 Monde a pour mission de servir de vitrine à l'ensemble de la francophonie, de promouvoir la diversité culturelle, de favoriser les échanges de programmes entre les pays francophones et l'exportation internationale de programmes francophones, d'être un lieu de coopération entre les radiodiffuseurs partenaires, de veiller à refléter leurs programmes, et de favoriser l'expression de la créativité audiovisuelle et cinématographique francophone. Elle doit également fournir une analyse francophone de l'actualité mondiale[15].

TV5 Monde est l'un des quatre opérateurs de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF)[63]. Elle est également un participant agréé de l'Union européenne de radio-télévision (UER) depuis [64].

Budget[modifier | modifier le code]

La source de financement principale de TV5 Monde est la contribution publique des états actionnaires, c'est-à-dire en 2014 : la France à hauteur de 70 % du budget total, la Belgique à 7 %, la Suisse à 7 %, le Canada à 4 %, et le Québec à 3 %. Depuis quelques années, des pays africains participent volontairement au budget de la chaîne à hauteur de leurs moyens. TV5 Monde possède également des ressources propres qu'elle tire notamment de la publicité et des abonnements[65].

Budget de TV5 Monde (en millions d'euros)[65],[66]
2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Contributions
publiques
France 65,90 66,63 67,60 66,20 68,42 69,72 70,58 72,53 74,95 75,03 75,03 76,23
Belgique NC 4,68 5,69 6,48 7,11 7,65 7,80 7,74
Suisse 4,57 5,69 6,41 7,03 7,64 7,86 7,99
Canada 3,04 4,28 4,44 4,55 4,68 4,82 4,82
Québec 2,03 2,85 2,87 2,97 3,04 3,13 3,13
États africains 0 0,05 0,18 0,20 0 0,10 0,10
Ressources propres 8,60 9,44 11,14 11,02 11,82 9,91 8,88
Budget total 82,23 86,25 88,64 90,47 91,89 92,65 98,57 104,05 107,82 109,86 108,65 108,89

Siège[modifier | modifier le code]

Le siège social et les studios parisiens de TV5 étaient initialement installés dans les locaux historiques de la télévision française, au 13-15 rue Cognacq-Jay dans le 7e arrondissement de Paris[67]. Elle partageait l'immeuble avec de nombreuses autres chaînes telles que TF1 avant sa privatisation, et France 2 et France 3 avant leur intégration dans France Télévisions.

Du au , TV5 Monde déménage au 131 avenue de Wagram, dans le 17e arrondissement de Paris. La chaîne partage les locaux avec l'Agence française de coopération médias (CFI)[66].

Effectif[modifier | modifier le code]

En 2009, TV5 Monde compte 300 employés, dont un peu plus d'une soixantaine de journalistes[68].

En 2015, elle emploie 400 personnes[34], dont 65 journalistes et plusieurs dizaines de pigistes[69].

Programmes[modifier | modifier le code]

Voir la catégorie : Émission diffusée sur TV5Monde.

TV5 Monde est une chaîne généraliste qui diffuse des films, des séries ou téléfilms, des documentaires, des magazines d'actualité, des programmes de divertissement, de culture, des émissions musicales ou jeunesses ainsi que du sport. Elle produit certains de ces programmes, en achète d'autres, et rediffuse les meilleurs programmes de ses chaînes partenaires[54],[70].

Informations et magazines

Elle propose chaque soir un grand rendez-vous d'information francophone intitulé 64' Le Monde en Français contenant un journal d'actualité internationale, un débat d'experts autour d'un reportage grand format, l'interview d'une personnalité et des chroniques culture, économie et nouvelles technologies. Elle diffuse également chaque jour 10 flashs infos, 6 journaux télévisés, un journal économique et un journal Afrique, et retransmet 4 journaux de ses partenaires : le 20h de France 2, le 13h de la RTBF, le 19h30 de la RTS, et le Téléjournal 22h de Radio-Canada. Elle possède ses propres magazines sur l'actualité européenne (Le Bar de l'Europe), africaine (Afrique Presse), arabe (Maghreb Orient Express) et internationale (Kiosque), et rediffuse ceux de ses partenaires (Envoyé spécial, C dans l'air, Arte Reportage, Questions à la Une, Temps présent, Le Point, Le Code Chastenay...)[54],[70].

Fiction et documentaires

TV5 Monde diffuse chaque année 250 films, des plus grands succès aux films d'auteurs, ainsi que 200 séries télévisées et téléfilms. Elle co-produit une partie de ces œuvres, qui se voient régulièrement primés. Elle est partenaire de plusieurs festivals comme le festival international du film francophone de Namur, le festival international de la bande dessinée d'Angoulême ou le festival de la fiction TV de La Rochelle. Elle retransmet chaque année 300 documentaires sur divers sujets : Histoire, société, culture, découverte, nature, portraits d'artistes. Plus de 550 films et 3 000 documentaires sont accessibles en vidéo à la demande (VOD)[54],[70].

Émissions

La chaîne diffuse des émissions de divertissement abordant parfois la science ou la culture (On n'est pas couché, Le Plus Grand Cabaret du monde, Des racines et des ailes, La Grande Librairie, Matière Grise...), des jeux télévisés (Tout le monde veut prendre sa place, Questions pour un champion...), des émissions musicales (Acoustic, Taratata, Alcaline, D6Bels...), et des programmes sur le savoir-faire et le savoir-vivre francophones dans les domaines de la gastronomie, du luxe, du voyage, de la mode, de la maison, du jardin ou du design... (Les Carnets de Julie, Silence, ça pousse !, L'épicerie...)[54],[70].

Sport

TV5 Monde diffuse des grandes compétitions à l'international comme le Tournoi des Six Nations, le Tournoi de Roland-Garros ou le Tour de France, ainsi que les évènements sportifs africains tels que le Tour du Faso, la Tropicale Amissa Bongo, le Tour du Rwanda ou le Marathon des Sables[54],[70].

Jeunesse

Sous le label Tivi5 Monde, la chaîne diffuse des programmes destinés à la jeunesse avec des dessins animés, des séries, et des magazines pour s'informer de manière ludique[54],[70].

Activités[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

TV5 Monde émet 10 signaux régionalisés distincts, dont neuf sont diffusés depuis Paris par l'opérateur TV5 Monde SA, et le dixième, TV5 Québec Canada, depuis Montréal par l'opérateur TV5 Québec Canada. Tous les programmes sont en français mais des sous-titres en langues étrangères sont disponibles selon les signaux[1],[2],[54],[70].


TV5 Monde diffuse également 3 chaînes thématiques et web TV[54],[70] :

  • Tivi5 Monde+ : web TV diffusant depuis le en Europe non francophone, en Afrique, en Amérique latine, en Asie et dans le monde arabe. Elle propose des dessins animés, des divertissements, des programmes éducatifs et de l'information fournis par les chaînes partenaires de TV5 Monde[21],[22].
  • TV5 Monde+ Afrique : web TV diffusant depuis le des programmes dédiés au continent africain dans différentes thématiques : cinéma, information, musique, fiction, documentaires, sport et culture[23].
  • Tivi5 Monde : chaîne jeunesse diffusant aux États-Unis depuis le et en Afrique depuis . Elle reprend des programmes tels que des dessins animés, des films et des émissions éducatives de la web TV Tivi5 Monde Plus lancée en 2009[24],[37].
  • TV5 Monde Style HD : chaîne sur l'« art de vivre à la française » émettant depuis le en Asie-Pacifique et dans le monde arabe. Sous-titrée en anglais, chinois et en arabe, elle diffuse des programmes sur la mode, le luxe, l'hôtellerie, la joaillerie, la gastronomie, l'œnologie, le design, l'art des jardins, l'architecture, le patrimoine culturel et historique[30],[31]...
  • Unis : chaîne de télévision appartenant au consortium TV5 Québec Canada diffusant depuis le au Canada. Elle se concentre sur les communautés francophones canadiennes hors Québec[71].

Site internet[modifier | modifier le code]

TV5 Monde possède un site internet depuis 1995[1]. Il propose un guide des programmes, un portail d'information sur l'actualité mondiale, et des rubriques thématiques sur la musique, les cultures du monde et les voyages. Il offre du contenu pour la jeunesse comme des dessins animés, et des divertissements tels que des jeux éducatifs[72]. Le projet Les Haut-Parleurs rassemble de courtes vidéos au ton libre et spontané tournées par des jeunes francophones partout dans le monde[73].

Le site de la chaîne permet de regarder la télévision en streaming[72] et d'acheter des documentaires en vidéo à la demande (VOD)[74]. Le site TV5 Monde+ héberge le service de télévision de rattrapage de la chaîne[75].

Promotion de la langue française[modifier | modifier le code]

TV5 Monde contribue à la promotion et à l'apprentissage du français. Son site internet contient un dictionnaire multifonctions avec synonymes et traducteur[76], ainsi qu'une bibliothèque numérique rassemblant 401 classiques de la littérature de langue française[77]. De plus, le site de TV5 Monde héberge plusieurs portails :

  • Apprendre le français est un portail multilingue (français, anglais, allemand, espagnol, arabe, japonais, coréen, vietnamien) qui met à disposition des exercices interactifs ludiques de différents niveaux, plusieurs centaines de vidéos et divers autres contenus pour apprendre le français, enrichir son vocabulaire, tester ses connaissances et découvrir la culture francophone[9].
  • Enseigner le français est un portail qui met à disposition des enseignants des fiches pédagogiques, des dossiers clé en main, ainsi que de nombreux documents audiovisuels (reportages, magazines, extraits de films ou de clips...) pour servir de support lors des cours[10].
  • Parlons français, c'est facile ! est un portail de sensibilisation au français qui propose des web-documentaires, des ateliers et des jeux[78].

Ces portails sont tenus en collaboration avec de nombreux partenaires institutionnels et pédagogiques : l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), le ministère des Affaires étrangères français, la Wallonie-Bruxelles International (WBI), le Centre international d'études pédagogiques (CIEP), l'Agence universitaire de la Francophonie (AUF), la revue Le Français dans le monde, la Confédération suisse, la chaîne TV5 Québec Canada, L'Agence du court métrage, l'éditeur Hachette Livre, le réseau Alliance française, le Centre d'approches vivantes des langues et des médias (CAVILAM), la Chambre de commerce et d'industrie de région Paris - Île-de-France (CCIP), l'Université catholique de Louvain (UCL)[79].

Diffusion[modifier | modifier le code]

TV5 Monde utilise plusieurs moyens pour transmettre ses programmes dans le monde : le satellite, le câble, le streaming sur PC et la télévision IP[80]. De plus, la chaîne est diffusée dans 25 000 chambres d'hôtels, et à bord de plusieurs compagnies aériennes, maritimes ou ferroviaires. Elle est la seule chaîne diffusée dans le hall du siège des Nations unies à New York (États-Unis) et dans celui du siège de l'Union africaine à Addis-Abeba (Éthiopie)[54].

TV5 Monde émet depuis le 2 janvier 1984. Elle est l'un des trois plus grands réseaux mondiaux de télévision[54] avec MTV et CNN. Selon sa position géographique, le téléspectateur reçoit l'un des dix signaux de la chaîne : TV5 Monde Afrique, TV5 Monde Amérique Latine, TV5 Monde Asie, TV5 Monde Brésil, TV5 Monde États-Unis, TV5 Monde Europe, TV5 Monde France Belgique Suisse, TV5 Monde Maghreb-Orient, TV5 Monde Pacifique ou TV5 Québec Canada. En , TV5 Monde passe au format 16/9[1]. Depuis , la chaîne produit et diffuse ses programmes en haute définition[54].

En 2016, elle est accessible auprès de 291 millions de foyers à travers 200 pays et territoires[81]. En 2013, elle était accessible dans 243 millions de foyers dans le monde, dont 144,3 millions en Europe, 40,7 millions en Asie-Pacifique, 31,2 millions dans le monde arabe, 15,3 millions en Amérique et 11,5 millions en Afrique[54].

Hertzien[modifier | modifier le code]

TV5 Monde est diffusée sur la télévision analogique terrestre dans quelques pays du monde, comme en République du Congo, en Guinée équatoriale, aux Seychelles et au Cap-Vert. Elle est également accessible dans quelques villes telles que Kinshasa et Lubumbashi en République démocratique du Congo et Phnom Penh au Cambodge[80].

En , la PDG de TV5 Monde, Marie-Christine Saragosse, étudie la possibilité d'être diffusée sur la télévision numérique terrestre en France[82].

Satellite[modifier | modifier le code]

TV5 Monde est diffusée depuis ses débuts sur satellite en clair (free to air) ou via des bouquets d'opérateurs. La chaîne peut être reçue dans le monde entier via les satellites d'Eutelsat, SES, Intelsat, Arabsat, Nilesat et AsiaSat (en)[80].

En France, elle est diffusée par Canalsat, TNTSAT, Fransat, Bis Télévisions, et l'offre satellite de La TV d'Orange. Dans les autres pays francophones, elle est diffusée par l'opérateur belge TéléSAT[80].

Câble[modifier | modifier le code]

TV5 Monde est diffusée sur de nombreux réseaux câblés du monde entier[80].

En France, elle est disponible sur le réseau câblé de Numericable. Dans les territoires d'outre-mer, elle est accessible sur les réseaux de SFR Caraïbe, Zeop et St. Maarten Cable. Dans les autres pays francophones, elle est diffusée sur les réseaux câblés belge (Telenet Group, VOO, SFR Belux), suisse (Naxoo, UPC Suisse, Swisscable) et monégasque (Monaco Telecom)[80].

Internet[modifier | modifier le code]

TV5 Monde est diffusée sur Internet en streaming sur PC. Elle est également visible en IPTV[80].

En France, la chaîne est disponible via la télévision IP sur la Freebox TV, La TV d'Orange, le Bouquet TV de SFR, la Bbox et la DartyBox. Dans les territoires d'outre-mer, elle est accessible sur les box des opérateurs SFR Caraïbe, Mediaserv, Outremer Telecom et InternetNC. Dans les autres pays francophones, elle est diffusée par les opérateurs belge (Skynet) et suisse (Swisscom TV)[80].

Autres moyens de diffusion[modifier | modifier le code]

La chaîne est diffusée dans 25 000 chambres d'hôtels, et à bord de plusieurs compagnies aériennes, maritimes ou ferroviaires. Elle est la seule chaîne diffusée dans le hall du siège des Nations unies à New York (États-Unis) et dans celui du siège de l'Union africaine à Addis-Abeba (Éthiopie)[54].

Audiences[modifier | modifier le code]

Mondiale[modifier | modifier le code]

La mesure de l'audience d'une chaîne internationale est une opération très compliquée. Dans de nombreux pays où elle est diffusée, il n'existe pas d'instituts de mesure spécialisé comme Médiamétrie en France. La mesure ne s'effectue donc que dans une partie des pays couverts.

En 2016, TV5 Monde est regardée chaque semaine par 50 millions de téléspectateurs[81].

La chaîne possède un grand potentiel de développement pour son audience, au vu de la forte hausse du nombre de francophones prévue dans le monde, de 220 millions en 2014 à 400 millions en 2025 et même 700 millions en 2050[83].

Audiences hebdomadaires mondiales de TV5 Monde
2002[66] 2003[66] 2004[66] 2005[66] 2006[66] 2007[66] 2009[84] 2013[85] 2014[54] 2016[81]
Téléspectateurs (en millions) ~37 ~38 ~46 ~74 ~73 75 54 33,8 55 50

En 2013, l'audience de 33,81 millions de téléspectateurs se décompose en 21,29 millions en Afrique francophone, 8,62 millions en Europe, 2,47 millions en Afrique du nord et Moyen-Orient, 1,3 millions en Asie, et 0,13 millions en Afrique non francophone[85].

Nouveaux médias[modifier | modifier le code]

En 2015, chaque mois, le site internet reçoit 3,6 millions de visites et 3 millions de vidéos sont vues[86].

Visites uniques mensuelles du site internet[86]
2010 2011 2012 2013 2014 2015
Visiteurs (en millions) 7,6 6,4 5,9 4,9 3,9 3,6

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p et q [PDF]« 25 ans de TV5 Monde », sur le site de TV5 Monde,‎ (consulté le 5 juin 2016).
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p Yves Bigot, « 30 ans de TV5MONDE... », sur le site de TV5 Monde Pacifique (consulté le 5 juin 2016).
  3. Sarah Lecoeuvre, « TV5 Monde, c'est quoi ? », sur le site de TV Magazine,‎ (consulté le 5 juin 2016).
  4. [vidéo]« Antenne Cergy-Pontoise », sur le site de l'INA,‎ (consulté le 5 juin 2016).
  5. a et b « Rapport présenté par M. Joël Bourdin relatif à la situation de TV5 », sur le site du Sénat (consulté le 5 juin 2016).
  6. « Les dates clés », sur le site de TV5 Québec Canada (consulté le 7 juin 2016).
  7. a et b « Projet de loi de finances pour 2005 - Les 20 ans de TV5 », sur le site du Sénat,‎ (consulté le 5 juin 2016).
  8. « Apprendre et enseigner avec TV5MONDE », sur le site de la CAVILAM (consulté le 9 juin 2016).
  9. a et b « Tout savoir sur Apprendre le français avec TV5MONDE », sur le site de TV5 Monde (consulté le 9 juin 2016).
  10. a et b « Tout savoir sur Enseigner le français avec TV5MONDE », sur le site de TV5 Monde (consulté le 9 juin 2016).
  11. a, b, c, d et e Alexandre Muller, « TV5 Monde Pacifique - Historique », sur le site de TV5 Monde Pacifique (consulté le 8 juin 2016).
  12. « Partenariat entre Arte France et TV5 Monde », sur le site d'Arte (consulté le 6 juin 2016).
  13. [PDF]Gérald Arboit, « La chaîne d'information internationale pour la France - Perspectives d'un projet déjà ancien », sur diplomatie.gouv.fr (consulté le 8 juin 2016).
  14. « TV5 Monde », sur le site du ministère de la Culture,‎ (consulté le 8 juin 2016).
  15. a, b, c, d, e, f, g et h [PDF]« Charte de TV5 », sur le site de l'OFCOM,‎ (consulté le 8 juin 2016).
  16. a, b et c « TV5 devient TV5MONDE », sur planetecsat.com,‎ (consulté le 8 juin 2016).
  17. a et b « La politique audiovisuelle extérieure en 2010 », sur Vie-publique.fr,‎ (consulté le 8 juin 2016).
  18. « Audiovisuel extérieur :le rapport sur la réforme remis vendredi », sur Challenges,‎ (consulté le 8 juin 2016).
  19. « France Médias Monde - Historique », sur le site de France Médias Monde (consulté le 8 juin 2016).
  20. Françoise Laugée, « Naissance de la holding Audiovisuel extérieur de la France », sur la-rem.eu,‎ (consulté le 8 juin 2016).
  21. a et b « TV5Monde lance une Web TV pour enfants », sur le site de RTL,‎ (consulté le 8 juin 2016).
  22. a et b « TV5Monde lance une Web TV pour enfants », sur le site de La Presse,‎ (consulté le 8 juin 2016).
  23. a et b [PDF]« Communiqué de presse - Lancement de TV5 Monde+ Afrique », sur le site de TV5 Monde+ Afrique,‎ (consulté le 8 juin 2016).
  24. a et b « TV5MONDE lance TiVi5Monde : la première chaine jeunesse en français aux États-Unis », sur telesatellite.com,‎ (consulté le 8 juin 2016).
  25. a et b « France TV à 49% dans TV5Monde », sur le site du Figaro,‎ (consulté le 8 juin 2016).
  26. « TV5MONDE lance deux nouvelles versions de ses sites pour apprendre et enseigner le français », sur le site de TV5 Monde (consulté le 9 juin 2016).
  27. « TV5 Monde lance la version arabe de son site Apprendre le français », sur le site de Stratégies,‎ (consulté le 9 juin 2016).
  28. a et b [PDF]« Communiqué de presse - Lancement officiel de TV5MONDE BRESIL », sur le site de TV5 Monde,‎ (consulté le 8 juin 2016).
  29. (pt) « TV5Monde chega ao Brasil », sur meioemensagem.com.br,‎ (consulté le 8 juin 2016).
  30. a et b « TV5MONDE lance la chaîne thématique Style HD », sur le site de TV5 Monde,‎ (consulté le 9 juin 2016).
  31. a et b « Lancement de TV5Monde Style, chaîne dédiée à l'art de vivre "à la française" », sur le site de L'Express,‎ (consulté le 9 juin 2016).
  32. « Ce que l'on sait du piratage de la chaîne TV5 Monde par des individus se réclamant du groupe État islamique », sur francetvinfo.fr,‎ (consulté le 9 juin 2016).
  33. Sandrine Delorme, « TV5 se remet de la cyber-attaque terroriste », sur le site d'Euronews,‎ (consulté le 9 juin 2016).
  34. a et b Sébastien Baer, « Que devient TV5 Monde après la cyberattaque ? », sur le site de France Info,‎ (consulté le 9 juin 2016).
  35. « Après sa cyberattaque, TV5 Monde investit dans sa protection auprès d'Airbus », sur le site du Point,‎ (consulté le 9 juin 2016).
  36. (en) « Airbus Defence and Space to provide cyber security services for TV5MONDE », sur le site d'Airbus Defence and Space,‎ (consulté le 9 juin 2016).
  37. a et b Aurélie Godet, « TiVi5 Monde, la chaîne des petits francophones, débarque en Afrique », sur le site de Jeune Afrique,‎ (consulté le 9 juin 2016).
  38. a et b « Le 31 janvier 2003, TV5 revêt son nouvel habillage », sur telesatellite.com,‎ (consulté le 9 juin 2016).
  39. a et b « TV5MONDE change d'image pour ses 25 ans », sur blog.lenodal.com,‎ (consulté le 9 juin 2016).
  40. « Un monde, des mondes, TV5MONDE (s) », sur le site de TV5 Monde (consulté le 9 juin 2016).
  41. « TV5 MONDE / DREAM ON : nouvel habillage antenne », sur satellifax.com,‎ (consulté le 9 juin 2016).
  42. Thierry Wojciak, « Dream-On travaille TV5 Monde au corps », sur cbnews.fr,‎ (consulté le 9 juin 2016).
  43. « Générique d'ouverture d'antenne de TV5 de 1984 à 1989 », sur tv-ark.org.uk (consulté le 9 juin 2016).
  44. « Générique d'ouverture d'antenne de TV5 de 1989 à 1990 », sur tv-ark.org.uk (consulté le 9 juin 2016).
  45. « Accord sur la gouvernance de TV5 Monde », sur le site de RFI,‎ (consulté le 10 juin 2016).
  46. « Yves Bigot nommé directeur général de TV5 Monde », sur le site du Figaro,‎ (consulté le 10 juin 2016).
  47. « Frédérick-Louis Boulay, directeur de l'information de TV5 Monde »,‎ (consulté le 11 juin 2016).
  48. « Frédérick-Louis Boulay, directeur de l'information de TV5 Monde », sur le site de Stratégies,‎ (consulté le 11 juin 2016).
  49. Frédéric Boillat et Cécile Rais, « André Crettenand de la TSR à TV5Monde », sur le site de la RTS,‎ (consulté le 11 juin 2016).
  50. « Frédéric Mitterrand, un inclassable à la Culture », sur le site de Libération,‎ (consulté le 11 juin 2016).
  51. « Nomination de Mme Suzanne Laverdière à TV5 Monde », sur le site du ministère de la Culture et des Communications,‎ (consulté le 11 juin 2016).
  52. Yvonnick Gauchet, « Les mouvements dans les médias », sur le site du Figaro,‎ (consulté le 11 juin 2016).
  53. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Gouvernance de TV5 Monde », sur le site de TV5 Monde (consulté le 10 juin 2016).
  54. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o et p [PDF]« Dossier de Presse TV5 Monde - 2014 », sur le site de TV5 Monde,‎ (consulté le 11 juin 2016).
  55. « Patrick Imhaus », sur le site de France Inter (consulté le 10 juin 2016).
  56. Élise Colette, « Un nouveau départ pour TV5 Monde ? », sur le site de Jeune Afrique,‎ (consulté le 10 juin 2016).
  57. « Serge Adda, PDG de TV5 Monde », sur le site de Stratégies,‎ (consulté le 10 juin 2016).
  58. a et b « Jean-Jacques Aillagon », sur le site des Échos,‎ (consulté le 10 juin 2016).
  59. « François Bonnemain nommé PDG », sur le site du Nouvel Observateur,‎ (consulté le 10 juin 2016).
  60. Daniel Psenny, « Marie-Christine Saragosse, directrice générale de TV5 Monde, candidate à l'AEF », sur le site du Monde,‎ (consulté le 10 juin 2016).
  61. « Yves d'Hérouville », sur le site des Échos,‎ (consulté le 10 juin 2016).
  62. « Rémy Pflimlin nommé président du conseil d'administration de TV5MONDE », sur telesatellite.com,‎ (consulté le 11 juin 2016).
  63. « TV5Monde », sur le site de l'OIF (consulté le 16 juin 2016).
  64. [PDF]« Participants agréés de l'Union européenne de radio-télévision », sur le site de l'UER,‎ (consulté le 16 juin 2016).
  65. a et b [PDF]« Projet de loi de finances 2015 - Audiovisuel extérieur », sur le site de l'Assemblée Nationale,‎ (consulté le 11 juin 2016).
  66. a, b, c, d, e, f, g et h « Projet de loi de finances pour 2008 : Médias - Audiovisuel et chaîne d'information internationale », sur le site du Sénat,‎ (consulté le 11 juin 2016).
  67. « Cognacq-Jay à l'ère du satellite », sur le site de 20 minutes,‎ (consulté le 11 juin 2016).
  68. Françoise Laugée, « La poursuite du chantier de l'Audiovisuel extérieur de la France », sur la-rem.eu,‎ 2008-2009 (consulté le 11 juin 2016).
  69. « TV5 Monde - Les travaux d'Hercule du SNJ », sur le site du SNJ,‎ (consulté le 11 juin 2016).
  70. a, b, c, d, e, f, g et h « A propos de TV5 Monde », sur le site de TV5 Monde (consulté le 12 juin 2016).
  71. (en) « Unis, new francophone channel », sur Broadcaster Magazine,‎ (consulté le 16 juin 2016)
  72. a et b « TV5 Monde - Accueil », sur le site de TV5 Monde (consulté le 12 juin 2016).
  73. « Les Haut-Parleurs - A propos », sur le site de TV5 Monde (consulté le 12 juin 2016).
  74. « TV5 Monde+ - Documentaire », sur le site de TV5 Monde (consulté le 12 juin 2016).
  75. « TV5 Monde+ - Accueil », sur le site de TV5 Monde+ (consulté le 12 juin 2016).
  76. « Dictionnaire multifonctions », sur le site de TV5 Monde (consulté le 12 juin 2016).
  77. « Bibliothèque numérique », sur le site de TV5 Monde (consulté le 12 juin 2016).
  78. « Parlons français, c'est facile ! », sur le site de TV5 Monde (consulté le 12 juin 2016).
  79. « Partenariats », sur le site de TV5 Monde (consulté le 12 juin 2016).
  80. a, b, c, d, e, f, g et h « Comment recevoir TV5MONDE ? », sur le site de TV5 Monde (consulté le 13 juin 2016).
  81. a, b et c Hélène Riffaudeau, « Les nouvelles ambitions de TV5 Monde », sur le site de L'Obs,‎ (consulté le 13 juin 2016).
  82. « TV5Monde veut un canal sur la TNT », sur le site du Figaro,‎ (consulté le 13 juin 2016).
  83. Enguérand Renault, « Yves Bigot : TV5 Monde veut déringardiser l'image de la France », sur le site du Figaro,‎ (consulté le 14 juin 2016).
  84. G.P., « TV5 Monde veut élargir son audience grâce au multimédia », sur le site des Échos,‎ (consulté le 14 juin 2016).
  85. a et b Jamal Henni, « TV5 voit ses audiences reculer », sur le site de BFM TV,‎ (consulté le 14 juin 2016).
  86. a et b « Piratage de TV5 Monde: une facture très salée », sur le site de BFM TV,‎ (consulté le 15 juin 2016).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]