Indore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Indore
इन्दौर, इंदूर
Indore
Daly College.
Administration
Pays Drapeau de l'Inde Inde
État ou territoire Madhya Pradesh
District Indore
Maire Malini Laxmansingh Gaur (BJP)
Index postal 452001 à 452018
Fuseau horaire IST (UTC+05:30)
Indicatif 731
Démographie
Population 1 994 397 hab. (2011)
Densité 3 763 hab./km2
Géographie
Coordonnées 22° 43′ nord, 75° 50′ est
Altitude 545 m
Superficie 53 000 ha = 530 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Inde

Voir sur la carte administrative d'Inde
City locator 14.svg
Indore
इन्दौर, इंदूर

Géolocalisation sur la carte : Madhya Pradesh

Voir la carte administrative de la zone Madhya Pradesh
City locator 14.svg
Indore
इन्दौर, इंदूर

Géolocalisation sur la carte : Madhya Pradesh

Voir la carte topographique de la zone Madhya Pradesh
City locator 14.svg
Indore
इन्दौर, इंदूर
Liens
Site web www.indore.nic.in

Indore (hindi : इन्दौर Indaur, marathi : इंदूर Iṃdūr) (Écouter) est la capitale commerciale et la plus grande ville de l'État indien du Madhya Pradesh. Elle est le chef-lieu du district d'Indore et la capitale de la division d'Indore. Située à 190 km à l'ouest de Bhopal, la capitale du Madhya Pradesh, et à l'extrémité méridionale du plateau de Malva, son altitude moyenne de 550 m en fait l'une des grandes villes les plus élevées de l'Inde centrale. Au recensement de 2011, la population estimée de la municipalité était de 1 994 397[1] pour une superficie de 530 km2, soit une très forte densité de 3763 hab./km2. L’agglomération compte 2 170 295 habitants.

Étymologie[modifier | modifier le code]

La ville tient son nom du temple Indreshwar, où l'on vénère le roi des dieux, Indra[2].

Climat[modifier | modifier le code]

Indore se trouve à la limite du climat subtropical humide (classification de Köppen : Cwa) et du climat tropical de savane (classification de Köppen : Aw). En raison de son altitude relativement élevée et de son éloignement des mers, les nuits, animées d'une brise du soir, appelée ici Shab-e-Malwa[3], sont relativement fraîches, même pendant les mois les plus torrides. On distingue trois saisons : l'été, la mousson et l'hiver. La température la plus basse jamais relevée à Indore a été de 1,1° C en janvier 1936[4]. Indore connaît des pluies modérées de 700 à 800 mm pendant la mousson du sud-ouest, qui va de juin à septembre.

Relevé météorologique d'Indore – altitude : 550 m (période 1971-1990)
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 9,8 11,4 16,2 21,2 24,4 24,1 22,6 21,9 21,1 18,1 12,2 10,6 17,9
Température moyenne (°C) 18,2 20,2 25,3 30 32,4 30,1 26,5 25,1 26 25,3 21,8 18,8 25
Température maximale moyenne (°C) 26,5 28,8 34,3 38,7 40,4 36,2 30,3 28,2 30,9 32,4 29,7 26,9 31,9
Précipitations (mm) 4 3 1 3 11 136 279 360 185 52 21 7 1 062
Nombre de jours avec précipitations 0,8 0,8 0,3 0,3 1,8 8,6 15,9 18,3 8,6 3,1 1,4 0,6
Source : Indore Climate Normals 1971-1990 [1]


Histoire[modifier | modifier le code]

Article connexe : État d'Indore.

Monarchie marathe (dynastie Holkar)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Holkar.

Vers 1720, le chef-lieu de l'unité administrative (pargana) locale fut transféré de Kampel à Indore, qui enregistrait une activité commerciale croissante. Le , le Nizam reconnut le droit du Peshwâ marathe Bajirao I de prélever des taxes (chauth) dans la région. En 1733, le Peshwâ prit le contrôle de l’ensemble du Malva et nomma son commandant Malhar Rao Holkar comme gouverneur (subahdar) de la province[5]. Nandlal Chaudhary accepta la souveraineté des Marathes.

Le , le Peshwâ Bajirao I autorisa Malhar Rao Holkar, le fondateur et premier prince de la dynastie Holkar, à fusionner 28 parganas et une demie pour former l'État de Holkar. La belle-fille de ce dernier, Ahilyabai Holkar, transféra la capitale de l'État à Maheshwar en 1767, mais Indore resta un important centre commercial et militaire.

Indore sous l'Empire britannique des Indes[modifier | modifier le code]

En 1818, pendant la troisième guerre anglo-marathe, les Holkars furent soumis par l'Empire britannique à la bataille de Mahidpur et la capitale fut à nouveau transférée de Maheshwar à Indore. Un résident britannique fut mis en place à Indore, mais les Holkars continuèrent à gouverner l'État d'Indore comme un État princier grâce notamment aux efforts de leur négociateur après la bataille de Mahidpur, le dewan (premier ministre) Tatya Jog. C'est à cette époque que le quartier général de la British Central Agency s'installa à Indore. Ujjain était à l'origine le centre commercial du Malva. Mais les administrateurs britanniques, tels que John Malcolm, décidèrent de promouvoir Indore au détriment d’Ujjain, car les marchands d'Ujjain avaient soutenu des éléments anti-britanniques[6].

En 1906, l'électricité fit son entrée dans la ville, un corps de sapeurs-pompiers fut mis en place en 1909 et un premier plan d'urbanisme fut dressé en 1918 par le grand sociologue et urbaniste Patrick Geddes. Pendant le règne du maharaja Tukojirao Holkar II (en) (1852–86) des efforts furent déployés pour un aménagement structuré de la ville et pour son développement industriel. L'introduction du chemin de fer en 1875 apporta un essor commercial et la prospérité de la ville se poursuivit tout au long des règnes des maharajas Shivajirao Holkar (en), Tukojirao Holkar III (en) et Yeshwant Rao Holkar II.

Après l'indépendance[modifier | modifier le code]

Après l'indépendance de l'Inde en 1947, l'État d'Holkar, tout comme d'autres États princiers voisins, adhéra à l'Union indienne. In 1948, avec la formation du Madhya Bharat (en), Indore devint la capitale d'été de l'État. Le , lorsque le Madhya Bharat fut incorporé dans le Madhya Pradesh, la capitale de l’État fut transférée à Bhopal. Indore demeure néanmoins, par sa modernité et son dynamisme, la capitale commerciale de l’État.

Démographie[modifier | modifier le code]

Indore est la ville la plus peuplée du Madhya Pradesh et la plus grande métropole de l'Inde centrale. Au recensement de 2011, la population de la ville était de 1 994 397 habitants[7]. La population de l'agglomération (métropole) s'élevait à 2 170 295[8]. Avec une densité de population de 3763 hab./km2, la ville était la plus densément peuplée de toutes les municipalités du Madhya Pradesh dépassant 100 000 habitants. Au recensement de 2011, Indore avait un taux d'alphabétisation de 87,38 % (91,84 % pour les hommes et 82,55 % pour les femmes), supérieur au taux national de 74%. 12,72 % de la population avaient moins de 6 ans.

En ce qui concerne les religions, les hindous constituent la majorité, avec 80,18 %, suivis par les musulmans (14,09 %), les jaïns (3,25 %) et les autres (2,48 %)[9].

Le hindi est la langue officielle de la ville d'Indore et il est parlé par la majorité de la population (97,6 %). On y entend aussi parler un certain nombre de dialectes hindi, tels que le Bundeli, le Malawi et le Chhattisgarhi. Parmi les autres langues comptant un nombre substantiel de locuteurs, il convient de mentionner le Marathi, le Sindhi, le Bhodjpouri et le Gujarati[10].

Quelque 6 000 hindous émigrés du Pakistan vivent dans la ville (sur un total de 10 000 dans l’État)[11]. La majorité d'entre eux sont des Sindhis.

Sumitra Mahajan, députée (BJP) d'Indore à la Lok Sabha.

Administration et politique[modifier | modifier le code]

La ville d'Indore est une municipalité métropolitaine dirigée par un maire et un conseil municipal. L'Indore Municipal Corporation (IMC) a été mise en place en 1956 et est responsable de l'éducation publique, des institutions correctionnelles, des bibliothèques, de la sécurité publique, des infrastructures de loisirs, de l'assainissement, de l'alimentation en eau, de l'urbanisme et des services d’aide sociale. Le maire et les conseillers municipaux sont élus pour un mandat de cinq ans. L'IMC est un organe unicaméral composé de 69 membres correspondant à 69 circonscriptions électorales regroupées en 12 zones[12].

Indore est représentée à la Lok Sabha (chambre basse du Parlement indien) par Sumitra Mahajan depuis 1989 et constitue ainsi un bastion du parti BJP.

Économie[modifier | modifier le code]

Important centre de commerce des biens et services, Indore a enregistré en 2011 un PIB de 14 milliards de dollars[13].

Un sommet global des investisseurs (Global Investors Summit) s'y tient régulièrement, attirant des investisseurs de différents pays.

Production de carton ondulé.

Indore et sa région comptent un grand nombre de zones industrielles, dont Pithampur, avec quelque 1 500 entreprises (appelée « Detroit of India » pour la concentration qu'on y trouve de grands noms de l'industrie automobile, actuellement en déclin pour l'insuffisance de ses infrastructures[14]), Indore Special Economic Zone (environ 1 200 hectares), LaxmiBai Nagar IA, Rau IA, Bhagirathpura IA, Kali Billod IA, Ranmal Billod IA, Shivaji nagar Bhindikho IA, Hatod IA, Crystal IT Park, IT Park Pardeshipura et Electronic Complex.

Les sociétés de prestations de services informatiques Infosys, Tata Consultancy Services (TCS) et Collabera ont ouvert à Indore d'importantes filiales et centres de développement. La société américaine d’e-commerce Webgility, présente à Indore depuis 2007, a ouvert en 2017 un campus au NRK Business Park[15].

Un Super Corridor de 12 km de longueur est en cours de réalisation entre l’aéroport et la ville, qui regroupera zones résidentielles et entreprises de haute technologie[16].

Transports[modifier | modifier le code]

Transports aériens[modifier | modifier le code]

Vue nocturne de l'aéroport Devi Ahilyabai Holkar.

Indore est desservie par l'aéroport Devi Ahilyabai Holkar, situé à 8 km à l'ouest de la ville. C'est l'aéroport le plus fréquenté du Madhya Pradesh, avec 2 269 971 passagers[17] et 10 851 tonnes de fret[18] pour la période allant d'avril 2017 à mars 2018. Selon le classement du Conseil international des aéroports (CIA) en matière de qualité des services aéroportuaires pour l'année 2017, l'aéroport d'Indore a été primé meilleur aéroport de la région Asie-Pacifique dans la catégorie des aéroports enregistrant moins de deux millions de passagers par an [19].

Infrastructures ferroviaires[modifier | modifier le code]

La gare principale Indore Junction, entrée ouest.

La gare principale Indore Junction est une gare ferroviaire de l'entreprise publique Indian Railways, dans la zone Western Railways.

L'électrification de la ligne Indore-Dewas-Ujjain a été terminée en juin 2012. L'aménagement en voie large de la ligne Ratlam-Indore a été achevé en septembre 2014[20]. Le tronçon Indore-Mhow a été aménagé en voie large en 2016 et électrifié en 2017[21]. Outre la gare principale "Indore Junction", la ville d'Indore possède huit autres gares ferroviaires :

Nom Code Zone Nombre de quais
Lakshmibai Nagar LMNR Western Railway 3
Saify Nagar SFNR Western Railway 1
Lokmanya Nagar LMNR Western Railway 1
Rajendra Nagar RJNR Western Railway 2
Manglia Gaon MGG Western Railway 3
Rau RAU Western Railway 2
Mhow MHOW Western Railway 3
Patalpani MGG Western Railway 3

Infrastructures routières[modifier | modifier le code]

Indore est desservie par les routes nationales suivantes :

Indore est en outre traversée par les routes de l’État de Madhya Pradesh n° 27 et 31 :

  • la MP State Highway 27 commence à Jhalawar, au Rajasthan, passe par Ujjain, Indore et Burhanpur et se termine à Malkapur/Buldhana, au Maharashtra ;
  • la MP State Highway 31 relie Neemuch à Dhar par Ratlam.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Le réseau de bus d'Indore ("City Bus") comprend 27 lignes principales[22] et 8 lignes de "MIDI Bus"[23] déployées sur 277 km et 426 arrêts[24]. Les bus portent l'une des trois couleurs bleu, magenta ou orange, en fonction de leur itinéraire[25].

Indore BRTS (iBUS) est un service de bus rapides (avec ou sans air conditionné). Certains de ces bus sont équipés de GPS et d'IVR pour déterminer la position du bus, des informations étant affichées sur des écrans à LED installés aux arrêts.

Indore Magic (Auto Rickshaw) est un service de rickshaw essentiellement réservé aux courts trajets. 500 000 l'utilisent quotidiennement pour leurs déplacements à l'intérieur de la ville.

Un projet de métro pour la ville d'Indore a été approuvé par le cabinet indien en 2018. Les travaux devraient être achevés en 2022[26].

Culture[modifier | modifier le code]

Le groupe heavy metal Nicotine en concert au Pedal To The Metal, TDS, Indore, 2014.

Le Yeshwant Club (qui doit son nom au maharaja Yeshwant Rao Holkar II) et le Sayaji Club/Hotel (appelé ainsi en hommage au maharaja Sayajirao Gaekwad III (en) de Baroda) s'appliquent à promouvoir l'art et la musique et invitent des talents du monde entier. Les principaux centres artistiques d'Indore sont : Devlalikar kala Vithika, Ravindra Natya Grah (RNG), Mai Mangeshkar Sabha Grah, Anand Mohan Mathur Sabhagrah, DAVV auditorium et Brilliant Convention Centre[27].

La ville possède une scène rock/metal qui devient de plus en plus riche et variée. Le groupe metal Nicotine, l'un des plus anciens et plus renommés de la ville, est connu pour être l'un des pionniers de la musique metal en Inde centrale[28].

Éducation[modifier | modifier le code]

La ville d’Indore compte 491 écoles primaires (classes I à IV), 269 écoles moyennes (classes V à VIII) et 118 écoles secondaires (classes IX et X)[29].

Parmi les établissements d'enseignement supérieur, il convient de mentionner :

  • SGSITS Indore est le plus ancien institut technique de l'Inde centrale ; il est situé au cœur de la ville ;
  • Devi Ahilya Vishwavidyalaya (DAVV ; autrefois Université d’Indore) comprend plusieurs facultés réparties sur deux sites en ville, dont un Institut d'études managériales ;
Bâtiment principal du Daly College, fondé en 1870, l’un des plus vieux internats indiens.
  • le Daly College, fondé en 1870 pour éduquer les élites des États princiers marathes et rajputs, est l'un des plus anciens internats mixtes au monde ;
  • le Holkar Science College a été créé en 1891 ;
  • le Shri Govindram Seksaria Institute of Technology and Science (SGSITS) a été créé en 1952 comme institut public d’ingénierie et est devenu autonome en 1989 ;
  • le Mahatma Gandhi Memorial Medical College (MGMMC) est une autre institution existant de longue date, autrefois appelée King Edward Medical College ;
  • le Shri Govindram Seksaria Institute of Technology and Science (SGSITS), fondé en 1952 ;
  • l’Institute of Engineering and Science IPS Academy, fondé en 1999.

Indore est la première ville indienne à disposer à la fois d'un institut universitaire de technologie (IIT) et d'un institut universitaire de management (IIM).

Santé[modifier | modifier le code]

Indore compte 51 établissements publics de soins, auxquels viennent s'ajouter des cliniques privées. Les principaux centres hospitaliers sont : MY Hospital, Bombay Hospital, Sri Aurobindo Institute of Medical Sciences, Choithram Hospital, CHL Hospital, Medanta, Apollo Hospitals, Vasan Healthcare, Centre for Sight[30] et Navchetna Rehabilitation and Deaddiction Center[31].

Médias[modifier | modifier le code]

Presse[modifier | modifier le code]

Sont publiés à Indore 20 quotidiens en hindi, sept quotidiens en anglais, 26 revues hebdomadaires et mensuelles, quatre trimestrielles.

Radio et télévision[modifier | modifier le code]

Les principales stations de radio FM émettant à Indore sont les suivantes : AIR Vividh Bharathi FM (101,6 MHz), Radio Mirchi FM (98,3 MHz), Big FM (92,7 MHz), Red FM (93,5 MHz), My FM (94,3 MHz) and AIR Gyan Vani FM (105,6 MHz).

La société de télévision nationale Doordarshan diffuse deux chaînes de télévision terrestre. Des émetteurs locaux existent également. La télévision par câble est entièrement numérisée depuis 2013.

Téléphonie[modifier | modifier le code]

Indore dispose d'un réseau de câbles à fibre optique. On y compte trois opérateurs de téléphonie fixe (BSNL, Reliance et Airtel), huit opérateurs de téléphonie mobile GSM (BSNL, Reliance, Vodafone, Idea Cellular, Airtel, Aircel, Tata DoCoMo et Videocon Mobile Service) et quatre opérateurs CDMA (BSNL, Virgin Mobile, Tata Indicom, and Reliance).

Sports[modifier | modifier le code]

Le cricket est l'un des sports les plus populaires à Indore. La ville compte plusieurs clubs importants, tels que la Madhya Pradesh Cricket Association (MPCA), la Madhya Pradesh Table Tennis Association (MPTTA), et possède un terrain de cricket international, le Holkar Cricket Stadium. Le Nehru Stadium est un stade multisports d'une capacité de 26 000 spectateurs.

À part le cricket, Indore héberge de nombreux championnats nationaux et internationaux des disciplines les plus variées, allant du billard au triathlon.

Records[modifier | modifier le code]

Indore détient le record Guinness du plus grand thé jamais organisé au monde, qui s'est tenu le 24 février 2008 au stade Nehru , avec 32 681 participants[32].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Census of India 2011 », sur www.censusmp.nic.in, (consulté le 30 octobre 2018).
  2. (en) Lalit Surjan et Vinod Verma, Reference Deśabandhu Madhya Pradesh, Deshbandhu Publication Division, (lire en ligne), p. 252.
  3. (en) « Shab-e-Malwa », sur enacademic.com (consulté le 20 novembre 2018).
  4. (en) « Indore, Bhopal temperatures dip to lowest in decade », sur Hindustan Times, (consulté le 20 novembre 2018).
  5. (en) John Malcolm, Memoirs of Malwa, 1912.
  6. (en) Amar Farooqui, Smuggling as Subversion : Colonialism, Indian Merchants, and the Politics of Opium, 1790-1843, Lexington Books, (lire en ligne), p. 62-63.
  7. (en) « Census of India 2011 », sur censusindia.gov, Directory of Census Operations, .
  8. (en) « Presentation on Towns and Urban Agglomerations » [archive du ], Census of India 2011 (consulté le 10 novembre 2018).
  9. (en) Government of Madhya Pradesh and Government of India, « Census of Madhya Pradesh according to districts. », NIC (consulté le 10 novembre 2018).
  10. (en) « Culture and Heritage », District Collector Indore (consulté le 10 novembre 2018).
  11. (en) « 1,000 Pakistani Hindus migrate to Indore », The Times of India (consulté le 10 novembre 2018).
  12. (en) « Indore City Development Plan », sur MP Urban Development and Housing Department, Indore Municipal Corporation (consulté le 14 novembre 2018), p. 12–17.
  13. (en) « The top 15 Indian cities by GDP | India’s top 15 cities with the highest GDP - Yahoo India Finance », In.finance.yahoo.com, (consulté le 17 novembre 2018).
  14. (en) Kumud Das, « Poor infra forcing firms to desert 'Detroit of India' », The Times of India,‎ (lire en ligne).
  15. (en) « Webgility Expands India Presence, Opens New Indore Campus », (consulté le 17 novembre 2018).
  16. (en) « Supercorridor Indore », (consulté le 17 novembre 2018).
  17. (en) « Traffic News for the month of March 2018: Annexure-III », sur Airports Authority of India, (consulté le 25 novembre 2018), p. 4.
  18. (en) « Traffic News for the month of March 2018: Annexure-IV », sur Airports Authority of India, (consulté le 25 novembre 2018), p. 4.
  19. (en) « ACI World announces the world’s top airports for customer experience in 2017 », sur aci.aero, (consulté le 25 novembre 2018).
  20. (en) « Ratlma Indore new BG to open today », sur Free Press Journal, (consulté le 25 novembre 2018).
  21. (en) « Indore-Mhow rail electrification completed », sur Free Press Journal, (consulté le 25 novembre 2018).
  22. (en) « AiCTSL Bus Routes », sur AiCTSL, (consulté le 25 novembre 2018).
  23. (en) « ATAL City Bus (MIDI Bus) Route Details », sur citybusindore, (consulté le 25 novembre 2018).
  24. (en) « AiCTSL Bus Stop List », sur AiCTSL, (consulté le 25 novembre 2018).
  25. (en) Cases in Management, (lire en ligne), p. 362.
  26. (en) « Ahead of polls, Bhopal and Indore get ₹ 14,000 Metro Projects », sur NDTV, (consulté le 28 novembre 2018).
  27. (en) « Brilliant Convention Centre, Indore » (consulté le 20 décembre 2018).
  28. (en) « Does Indore have the mettle for metal? », Dnasyndication.com (consulté le 20 décembre 2018).
  29. (en) « District Census Handbook Indore », (consulté le 4 décembre 2018), p. 398.
  30. (en) Ashish Gaur, « Health services to improve as corporate hospitals queue up », The Times of India,‎ (lire en ligne).
  31. (en) « Navchetna Rehabilitation and Deaddiction Center », sur Navchetna De-addiction and Rehabilitation Center (consulté le 11 décembre 2018).
  32. (en) « Largest tea party », sur Guinness World Records, (consulté le 12 décembre 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]