Pandémie de Covid-19 en Serbie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pandémie de Covid-19 en Serbie
COVID-19 Outbreak cases in Serbia.png
Nombre de cas confirmés par municipalités au .
  • Aucun cas
  • 1 à 35 cas confirmés
  • 39 à 138 cas confirmés
  • 151 à 1014 cas confirmés
  • 1882 cas confirmés
Maladie
Agent infectieux
Origine
Localisation
Premier cas
Date d'arrivée
Depuis le (2 ans, 5 mois et 8 jours)[1]
Site web
Bilan
Cas confirmés
1 995 351 (au )[2],[3]
Cas soignés
1 956 844 (au )[4],[3]
Morts
15 923 (au )[2],[3]

La pandémie de Covid-19 est une crise sanitaire majeure provoquée par une maladie infectieuse émergente apparue fin 2019 en Chine continentale, la maladie à coronavirus 2019, dont l'agent pathogène est le SARS-CoV-2. Ce virus est à l'origine d'une pandémie[note 1], déclarée le par l'Organisation mondiale de la santé.

La pandémie de Covid-19 en Serbie démarre officiellement le . À la date du , le bilan est de 15 923 morts.

Propagation de la pandémie[modifier | modifier le code]

Entre le et le 1er juin 2020, les autorités recensent 244 décès dus au coronavirus. Toutefois, le site d’investigation BIRN avance à la mi-juin que le gouvernement serbe a dissimulé près des deux tiers des décès. Les chiffres réels — 632 morts — auraient été obtenus en recoupant les chiffres communiqués par les différents hôpitaux du pays. En outre, entre le 17 et le , la Serbie comptait environ 300 nouvelles contaminations chaque jour, et non pas la centaine annoncée par le gouvernement[5].

La Grèce annonce le 2020 la fermeture de ses frontières aux touristes serbes alors que la propagation de la pandémie dans ce pays semble échapper à tout contrôle. La ville de Sabac et la région de Novi Pazar seraient particulièrement atteintes, alors que les hôpitaux ne sont pas capables de faire face à l'afflux de patients. Le gouvernement du président Aleksandar Vucic est également très critiqué pour ne pas avoir envoyé l'aide nécessaire et avoir caché la situation sanitaire dans le pays[6].

Le pays connait une nouvelle flambée épidémique à la fin de l'été 2021[7].

Manifestations contre le gouvernement[modifier | modifier le code]

Des manifestations éclatent en juillet en protestation contre l'incohérence des autorités. Après avoir longtemps minimisé l'ampleur de la pandémie et revendiqué une « victoire contre le virus », celles-ci ont subitement déclaré à partir du une nouvelle période de confinement. Plutôt que de reconnaitre des erreurs dans sa gestion de la crise, le président Aleksandar Vucic a culpabilisé ses citoyens : « Nous nous sommes trop relâchés, nous avons fait de nombreuses erreurs, et la responsabilité individuelle de chacun d'entre nous est engagée. » Sans donner plus de précisions, Aleksandar Vucic a déclaré qu'une « influence étrangère » pouvait être derrière les manifestations. Un journal proche du pouvoir, Kurir, a désigné la Russie responsable[8].

Vaccination[modifier | modifier le code]

La Chine met à la disposition de la Serbie un million de doses du vaccin Sinopharm en . Le président serbe déplore de son côté le manque de solidarité de l'Union européenne tout en remerciant la Chine pour son aide[9].

Nombre de cas déclarés (bleu) et décès (rouge) en échelle logarithmique. Les différences quotidiennes sont indiquées en pointillés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « When did coronavirus actually come to Serbia? March 1, or 6? », sur telegraf.rs, (consulté le )
  2. a et b (en) « Serbia Under-Reported COVID-19 Deaths and Infections, Data Shows », sur balkaninsight.com, (consulté le )
  3. a b et c « Coronavirus Update (Live) - Worldometer », sur www.worldometers.info.
  4. (en) « Montenegro wants explanation of Serbian coronavirus recovery figures », sur rs.n1info.com, (consulté le )
  5. « Coronavirus: en Serbie, les chiffres des contaminations très sous-évalués », sur RFI,
  6. « Le gouvernement serbe débordé et critiqué face au coronavirus », sur RFI,
  7. https://www.courrierdesbalkans.fr/Covid-19-nouvelle-vague-submerge-Serbie-autorites-taisent
  8. Le Point magazine, « Serbie: pourquoi le virus déclenche la colère », sur Le Point,
  9. « Covid-19 : la Serbie opte pour le vaccin chinois et critique l’absence d’aide européenne », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)