Molotov TV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Molotov (homonymie).
Molotov TV
Logo de Molotov TV

Création 11 juillet 2016
Fondateurs Jean-David Blanc, Pierre Lescure, Jean-Marc Denoual
Forme juridique Société par actions simplifiée
Siège social Paris
Drapeau de France France
Direction Jean-David Blanc
Activité Télévision
Site web molotov.tv

Molotov TV, ou simplement Molotov, est un service français de distribution de chaînes de télévision par Internet lancé le 11 juillet 2016[1],[2]. Cofondé par Jean-David Blanc (créateur d'Allociné), Pierre Lescure (ex-Canal+) et Jean-Marc Denoual (ex-TF1), Molotov se donne pour mission de réinventer la manière de consommer la télévision en permettant de la regarder sous toutes ses formes avec une seule interface : direct, replay et bookmarks (enregistrements de ses programmes préférés dans le « cloud » de Molotov[3]).

Le service est disponible sur la plupart des supports, du mobile à la télévision connectée, notamment sur les périphériques iOS et Android. Entre autres fonctionnalités, Molotov permet aussi à l'utilisateur de revenir au début ou à tout instant d'un programme diffusé en direct, ou de suivre une personnalité pour être alerté de la diffusion des programmes liés à cette personnalité.

La possibilité d'accéder aux programmes des chaînes de télévision sur tout terminal connecté à Internet pourrait augurer d'une remise en cause du modèle « triple play » reposant essentiellement en France sur les box des opérateurs[4].

Historique[modifier | modifier le code]

Le 11 juillet 2016, Molotov est officiellement lancé[5],[6].

Le 7 décembre 2016, l'option Ciné+ arrive dans l'offre Molotov permettant d'accéder à 6 chaînes cinéma premium[7].

Toujours en décembre 2016, Molotov annonce avoir réalisé une deuxième levée de fonds de 22 millions d'euros[8], après une première levée de fonds de 10 millions d'euros en 2014[9].

Le , neuf mois après son lancement, le service annonce avoir atteint 1 million d'utilisateurs[10].

Le 4 juillet 2017, le bouquet OCS rejoint Molotov[11].

Le 14 septembre 2017, Médiamétrie annonce que les audiences de Molotov seront comptabilisées sur tous les écrans (télévision, ordinateur, téléphone mobile et tablette)[12],[13] et intégrées dans les mesures quotidiennes de Médiamétrie à partir du 2 octobre 2017.

En octobre 2017, Molotov permet à ses utilisateurs ayant pris une option payante de profiter du service en HD 1080p et en Ultra HD[14],[15]. Les utilisateurs gratuits bénéficiant toujours de la HD 720p.

Le 1er décembre 2017, les bookmarks[16] connaissant un énorme succès, ils passent de 10 à 8 heures dans la version gratuite pour, selon le service, « continuer à proposer Molotov gratuitement »[17],[18].

Le 29 janvier 2018, Molotov annonce avoir dépassé la barre des 2 millions d'utilisateurs actifs mensuels[19],[20] et compte plus de 4 millions d'utilisateurs ayant utilisés au moins 5 fois le service.

Offres et options[modifier | modifier le code]

L'offre de base de Molotov est gratuite, incluant 35 chaînes parmi lesquelles 24 chaînes de la TNT française et 8 heures de bookmarks[3]. Sont ensuite proposées des options payantes sans engagement : accès à des chaînes premium, plus d'espace de stockage pour les bookmarks et diffusion en simultané sur plusieurs écrans.

Disponibilité[modifier | modifier le code]

Le service est disponible dès son lancement en France métropolitaine, DROM-COM, Monaco et Andorre sur Mac, Apple TV, iPad et PC[21]. Il est disponible sur iPhone à partir du 1er septembre 2016[22] et sur Android et les téléviseurs LG sous webOS depuis le 9 novembre 2016[23].

D'abord réservé à Nvidia Shield, le service est disponible depuis le 25 avril 2017 sur tous les appareils Android TV tel que la Freebox Mini 4K ou de la Bbox Miami, entre autres[24].

Lors de la conférence Apple du 12 septembre 2017, il est annoncé que Molotov sera intégré dans les nouvelles Apple TV 4K qui sortiront le 22 septembre 2017[25],[26].

Succès[modifier | modifier le code]

Après avoir été mis en avant par Apple dès sa WWDC de juin 2015, Molotov est élu fin 2016 « App de l'année » sur l'App Store français et sélectionné dans le « Best of des apps 2016 » de Google Play[27].

Selon le site Sitegeek, Molotov effectue « la reconversion d'un média ringard en service branché »[28].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guillaume Grallet, « Cinq choses à savoir sur Molotov.tv », sur TechCrunch (consulté le 11 juillet 2016)
  2. Romain Dillet, « Molotov is now available in France with a freemium model », sur TechCrunch (consulté le 27 décembre 2016)
  3. a et b Cf. page d'accueil du site molotov.tv : « D’un clic, “Bookmarkez” les programmes que vous aimez, et ils seront enregistrés. Retrouvez-les à chaque fois que vous vous connectez, disponibles pour vous aussi longtemps que vous le voulez. »
  4. « Molotov débarque sous Linux et montre aux chaînes et FAI les limites de leur modèle », sur NextInpact (consulté le 9 octobre 2017)
  5. « Molotov débarque, la plateforme qui veut "révolutionner" la TV », sur Le Parisien (consulté le 5 juillet 2017)
  6. « Lancement de Molotov, la plateforme qui veut "révolutionner" la TV », sur La Tribune (consulté le 5 juillet 2017)
  7. « Molotov se renforce : bookmarks, application pour TV Samsung, pack Ciné+ et Chromecast », sur NextInpact (consulté le 5 juillet 2017)
  8. « Startups : le français Molotov lève 22 millions d'euros pour révolutionner la télévision » (consulté le 5 juillet 2017)
  9. « Ce que cache Molotov, le service qui veut révolutionner la télé » (consulté le 5 juillet 2017)
  10. « Qu’est-ce que Molotov TV, l’application gratuite pour regarder la télévision ? », sur RTL.fr,
  11. « Le service web de télé Molotov va proposer « Game of Thrones » », sur LesEchos (consulté le 5 juillet 2017)
  12. « Médiamétrie intègre les programmes de la plateforme Molotov à la mesure d’audience TV 4 Ecrans », sur Médiamétrie (consulté le 15 septembre 2017)
  13. « Médiamétrie va intégrer les audiences de Molotov dans sa mesure "4 écrans" », sur La Dépêche (consulté le 15 septembre 2017)
  14. « Molotov.tv passe à la Full HD et à l'Ultra HD », sur Les Numériques (consulté le 29 novembre 2017)
  15. « Le service Molotov.tv est désormais compatible 4K », sur CNET France (consulté le 29 novembre 2017)
  16. Les enregistrements d'émissions dans le « cloud » de Molotov
  17. « Molotov réduit les heures gratuites d'enregistrements », sur Génération NT (consulté le 29 novembre 2017)
  18. « Molotov.tv en danger face aux chaînes TV », sur Phonandroid (consulté le 29 novembre 2017)
  19. « Molotov revendique 2 millions d'utilisateurs actifs », sur Les Echos (consulté le 29 janvier 2018)
  20. « Molotov.tv fête ses 2 millions d'utilisateurs actifs », sur Les Numériques (consulté le 29 janvier 2018)
  21. « Finie la télé à papa, Molotov est maintenant disponible », sur iGeneration,
  22. Sébastien Gavois, « Molotov disponible sur iPhone, Sky investit 4 millions d'euros », sur Next Inpact,
  23. « Molotov.tv est disponible sur Android et TV LG », Tom's Guide,‎ (lire en ligne)
  24. Nicolas Furno, « Molotov est disponible sur tous les appareils Android TV », sur iGeneration,
  25. « iPhone X, iPhone 8, Apple Watch... ce qu'il faut retenir du keynote d'Apple », sur Challenges (consulté le 16 septembre 2017)
  26. « La nouvelle Apple TV est compatible 4K et HDR10 », sur CNet France (consulté le 16 septembre 2017)
  27. Romain Dillet, « Molotov activates the cloud DVR feature and raises $23.3 million », sur TechCrunch (consulté le 27 décembre 2016)
  28. Molotov TV – Reconversion d’un média ringard en service branché sur sitegeek.fr.

Liens externes[modifier | modifier le code]