Marché de gros de fruits de mer de Huanan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marché de gros de fruits de mer de Huanan
武汉华南海鲜批发市场
Situation
Coordonnées 30° 37′ 11″ nord, 114° 15′ 27″ est
Pays Chine
Ville Wuhan
Géolocalisation sur la carte : Hubei
(Voir situation sur carte : Hubei)
Marché de gros de fruits de mer de Huanan
Géolocalisation sur la carte : Chine
(Voir situation sur carte : Chine)
Marché de gros de fruits de mer de Huanan

Le marché de gros de fruits de mer de Huanan (chinois simplifié : 武汉华南海鲜批发市场 ; chinois traditionnel : 武漢華南海鮮批發市場 ; pinyin : Wǔhàn huánán hǎixiān pīfā shìchǎng)[1],[2] est un marché de fruits de mer[3] et d'autres animaux vivants (yewei) situé dans le district de Jianghan de la ville de Wuhan, province du Hubei, en Chine. Ce type de marché est dit marché humide.

Il a attiré l'attention des médias après que l'Organisation mondiale de la santé a été informée le d'une épidémie de pneumonie à Wuhan, qui y était potentiellement centrée[4]. Sur les 41 patients initialement hospitalisés pour une pneumonie, qui avaient été identifiés comme ayant une infection au SARS-CoV-2 confirmée en laboratoire au et donnant la maladie à coronavirus 2019, les deux tiers avaient été exposés au marché[5] qui a été fermé le [6].

Description[modifier | modifier le code]

Le marché, situé à quelques pâtés de maisons de la gare de Hankou, 3e gare ferroviaire la plus importante de Wuhan, occupe plus de 50 000 m2 et abrite plus de 1 000 commerçants. Il a été créé en 2005 par South China Seafood Market Co., Ltd. qui est une filiale de Wuhan South China Real Estate Group Co. C'est le plus grand marché de gros de fruits de mer à Wuhan et en Chine centrale[7],[8]. Il est dédié au commerce de détail et de gros des produits de la mer et de la viande. Le marché est divisé en un secteur est, pour la viande et un secteur ouest, pour les produits marins. Douze ruelles traversent le secteur est, avec environ 8 magasins par ruelle, procédant à l’abattage des animaux et à la vente de la viande. Dans le secteur ouest, ce sont 15 ruelles qui sont dédiées principalement aux produits aquatiques, aux fruits de mer et aux condiments.

En 2013, suite à l’épidémie de la grippe A (H7N9), il a été demandé au marché de fruits de mer de diminuer ses transactions mais le marché n’a pas été fermé. Par contre, le marché de gros de volaille de Jintan[n 1] (à Wuhan) a été fermé et 50 000 poulets et canards ont été abattus[9].

Les mesures d’hygiène alimentaire du marché laissaient beaucoup à désirer[10] : ses voies sont étroites et les étals rapprochés, avec des animaux sauvages et domestiques vivants à proximité des animaux abattus pour la boucherie ; il est courant de voir ces derniers écorchés, exposés à l'air libre[11]. Des photos prises avant sa fermeture ont été publiées sur une chaîne d’information chinoise d’Australie. On y voit des ruelles jonchées de détritus, des pièces d’animaux sauvages abattus et des animaux sauvages dans des cages métalliques entassées les unes sur les autres, des animaux morts jetés dans les caniveaux[12]. Elles seraient tirées de la messagerie textuelle chinoise WeChat (微信 weixin).

Bien que le marché de Huanan soit dénommé un marché de fruits de mer[13], il était principalement connu pour les ventes de viande de brousse (ye wei en chinois) et d'autres animaux exotiques en raison d'une demande des consommateurs[14]. Une photo qui a circulé sur Internet[15] montrait une liste émanant d'une entreprise du marché qui indiquait les prix de 112 articles différents, y compris un certain nombre d'animaux sauvages. Les articles vendus sur le marché comprenaient entre autres des mammifères (porc, chameau, mouton, cerf, kangourou, lapin, castor, rat, porc-épic, rat de bambou, blaireau, loutre, civette, chien, renard, louveteaux, hérisson), des oiseaux (volaille, autruche, paon, faisan), des reptiles (crocodile, tortue, divers serpents y compris bungarus multicinctus), des amphibiens (grenouilles, salamandre géante), des arthropodes (cigale, scorpion, scolopendre), etc[2],[13],[14],[16],[17],[18],[15],[19],[20],[21],[22].

Pandémie de Covid-19[modifier | modifier le code]

En , une épidémie de pneumonie s'est produite à Wuhan. L'enquête préliminaire a révélé que la plupart des cas de pneumonie étaient liés à des visiteurs et des commerçants travaillant au marché[23]. L'emplacement du marché près de la gare de Hankou a pu contribuer à la propagation du virus[24].

Au , une nouvelle souche de coronavirus, désignée temporairement 2019-nCoV puis définitivement SARS-CoV-2, a été confirmée chez 41 personnes initialement hospitalisées pour une maladie à coronavirus 2019, dont les deux tiers étaient directement exposées au marché[5],[25],[26],[27]. La date la plus rapprochée pour les premiers symptômes a été signalée au , chez une personne ayant été exposée au marché ou aux 40 autres personnes concernées. Au total, 13 des 41 personnes n'avaient aucun lien avec le marché, un chiffre significatif et qui pourrait amener à réviser l'hypothèse sur l'origine de l'épidémie selon certains experts[28],[29].

Dans le but de découvrir l'origine du SARS-CoV-2, des échantillons d'animaux du marché ont été prélevés entre le 1er janvier et le  ; fin , le Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies a révélé que le virus avait été trouvé dans 33 des 585 spécimens d'animaux prélevés sur le marché[30]. 31 des 33 échantillons confirmés en laboratoire provenaient de la zone du marché où la faune sauvage était vendue.

Le , en réponse à la flambée initiale de maladie à coronavirus 2019, les autorités sanitaires ont fermé le marché pour effectuer des investigations, nettoyer et désinfecter les lieux[6],[31],[26].

Notes[modifier | modifier le code]

  1. 金潭家禽批发市场

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Wuhan pneumonia: World Health Organisation links China virus outbreak to single seafood market in Wuhan and says it’s not spreading », South China Morning Post, (consulté le 23 janvier 2020)
  2. a et b « On the menu at Wuhan virus market: Rats and live wolf pups », CNA, (consulté le 23 janvier 2020)
  3. « La Chine publie une liste des animaux qui peuvent être mangés », sur www.cnews.fr (consulté le 14 avril 2020)
  4. « Wuhan pneumonia: how the search for the source of the mystery illness unfolded », South China Morning Post, (consulté le 23 janvier 2020)
  5. a et b (en) Huang, Wang, Li et Ren, « Clinical features of patients infected with 2019 novel coronavirus in Wuhan, China », The Lancet, vol. 0,‎ (ISSN 0140-6736, DOI 10.1016/S0140-6736(20)30183-5, lire en ligne)
  6. a et b (zh) www.bjnews.com.cn, « 网传武汉华南市场“大众畜牧野味”所涉摊位已闭店 » [« Les étals impliqués dans « l'élevage populaire » sur le marché sud-chinois de Wuhan ont été fermés »], sur www.bjnews.com.cn (consulté le 29 janvier 2020)
  7. (zh) « 武汉人一年至少吃掉15亿元海鲜 "生吃的"最受欢迎 » [« Les habitants de Wuhan mangent au moins 1,5 milliard de yuans de fruits de mer "crus" les plus populaires »], sur news.foodmate.net,‎ (consulté le 29 janvier 2020).
  8. (zh) « 武汉华南海鲜市场:不入虾协商贩甭想做生意 » [« Marché de fruits de mer de Wuhan en Chine du Sud: pas de négociation sur les crevettes, je veux faire des affaires »], sur biz.163.com,‎ (consulté le 29 janvier 2020).
  9. 沈右荣, « 武汉最大家禽市场关闭 市场内5万只鸡鸭被宰杀 [la fermeture du plus grand marché de volaille de Wuhan, 50 000 poulets et canards abattus] » (consulté le 1er mai 2020)
  10. (en) « Here’s What It’s Like in Wuhan, the City at the Center of Coronavirus », Time (consulté le 23 janvier 2020).
  11. Woodward, « The outbreaks of both the Wuhan coronavirus and SARS started in Chinese wet markets. Photos show what the markets look like. », Business Insider, (consulté le 25 janvier 2020).
  12. 来源:weixin.qq.com [source : le réseau WeChat (微信 weixin), « 武汉华南海鲜市场罕见照片![De rares photos du marché de fruits de mer de Wuhan en Chine du Sud!] » (consulté le 1er mai 2020)
  13. a et b « The West Blames the Wuhan Coronavirus on China’s Love of Eating Wild Animals. The Truth Is More Complex », Time, (consulté le 25 janvier 2020).
  14. a et b « Why wild animals are a key ingredient in China's coronavirus outbreak », bangkokpost.com, (consulté le 24 janvier 2020).
  15. a et b Rosie Perper, « China banned live animal sales in Wuhan, after a food market selling wolves and civet cats was linked to a deadly virus », sur Business Insider (consulté le 25 janvier 2020).
  16. Sumita Thiagarajan, Zhangxin Zheng, « Outrageous menu from Wuhan’s market shows live deer, peacocks, wolf pups & over 100 wild animals on sale », Mothership.sg, .
  17. (en) « Snakes Could Be the Original Source of the New Coronavirus Outbreak in China », sur Scientific American, (consulté le 24 janvier 2020).
  18. (en) Lisa Schnirring, « Virologists weigh in on novel coronavirus in China's outbreak » [archive du ], sur CIDRAP, (consulté le 23 janvier 2020).
  19. « Wuhan virus: a visual explainer », sur South China Morning Post (consulté le 25 janvier 2020).
  20. www.bjnews.com.cn, « 网传武汉华南市场“大众畜牧野味”所涉摊位已闭店 », sur www.bjnews.com.cn (consulté le 29 janvier 2020).
  21. (en) Gerry Shih et Lena H. Sun, « Specter of possible new virus emerging from central China raises alarms across Asia » [archive du ], sur Washington Post, (consulté le 23 janvier 2020).
  22. Haitao Guo, Shou-Jiang Gao et The Conversation, « Snakes could be the source of the Wuhan coronavirus outbreak », sur CNN, (consulté le 24 janvier 2020).
  23. « Novel Coronavirus – China », World Health Organization, (consulté le 24 janvier 2020)
  24. Garrett, « What it will take to stop the Wuhan coronavirus », CNN (consulté le 25 janvier 2020)
  25. (en-US) Keevil, Lang, Hunter et Solomon, « Expert reaction to first clinical data from initial cases of new coronavirus in China », Science Media Centre, (consulté le 24 janvier 2020)
  26. a et b Hui, I Azhar, Madani et Ntoumi, « The continuing 2019-nCoV epidemic threat of novel coronaviruses to global health — The latest 2019 novel coronavirus outbreak in Wuhan, China », International Journal of Infectious Diseases, Elsevier BV, vol. 91,‎ , p. 264–266 (ISSN 1201-9712, DOI 10.1016/j.ijid.2020.01.009)
  27. « New-type coronavirus causes pneumonia in Wuhan: expert », xinhuanet.com 2020, (consulté le 24 janvier 2020)
  28. (en-US) Barton, « UPDATE Wuhan coronavirus – 2019-nCoV Q&A #6: An evidence-based hypothesis », Science Speaks: Global ID News, (consulté le 27 janvier 2020)
  29. (en) Cohen et 2020, « Wuhan seafood market may not be source of novel virus spreading globally », Science | AAAS, (consulté le 27 janvier 2020)
  30. « La Chine détecte une grande quantité de nouveau coronavirus sur un marché de fruits de mer de Wuhan », sur french.china.org.cn (consulté le 29 janvier 2020)
  31. « Promed Post – ProMED-mail », ProMED-mail (consulté le 24 janvier 2020)