Uğur Şahin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Uğur Şahin
Ugur Sahin v1.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Conjoint
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Oncologie, immunologie
Distinctions
Liste détaillée
Georges Köhler Prize (d) ()
Prix Mustafa ()
German Cancer Award (d) ()
Financial Times Person of the Year (en) ()
Axel Springer Award ()
Grand officier de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Uğur Şahin, né le en Turquie, à Alexandrette, est un médecin et chef d'entreprise allemand. Il est depuis 2006 professeur d'oncologie à la 3e clinique médicale de l'université Johannes-Gutenberg de Mayence. Il a créé la société de biotechnologie BioNTech avec son épouse Özlem Türeci en 2008[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille alévie d'Alexandrette[2],[3], il émigre à l'âge de quatre ans de la Turquie avec sa mère, pour rejoindre son père qui travaille dans une usine du constructeur automobile Ford à Cologne. Il lit de nombreux ouvrages qu'il emprunte à la bibliothèque catholique. Après le baccalauréat, il étudie la médecine à l'université de Cologne. Il y fait une thèse sous la direction de Michael Pfreundschuh (de), puis exerce dans la clinique universitaire de Cologne en qualité de spécialiste de médecine interne, d'hématologie et d'oncologie[4].

Il suit son directeur de thèse à l'université de la Sarre à Hombourg, où il travaille dans une unité dédiée à l'identification sérologique des antigènes, notamment ceux du cancer. En 1999, il obtient une HDR[5].

En 2000-2001, il travaille à l'hôpital universitaire de Zurich avec Rolf M. Zinkernagel et Hans Hengartner (de), que l'on retrouve tous deux ultérieurement au conseil scientifique de BioNTech.

À partir de 2001, il travaille à la clinique médicale de l'université Johannes-Gutenberg de Mayence, où il occupe des positions de responsable de recherche en cancérologie et immunologie. Il y obtient une chaire de professeur en 2006. Il y dirige depuis 2010 le projet TRON consacré à la médecine individualisée et à l'immunothérapie contre le cancer, qui lui vaut le prix allemand du cancer en 2019[6].

Uğur Şahin a connu sa future épouse Özlem Türeci à l'université de la Sarre à Hombourg. Ils se sont mariés en 2002. Le couple a une fille, née en 2006.

Malgré la réussite du vaccin développé contre le Covid-19 avec Pfizer et la valeur multipliée de ses parts dans l'entreprise BioNTech, « il n'a jamais cessé d'être incroyablement humble et adorable » selon son collègue Matthias Kromayer[7].

Travaux[modifier | modifier le code]

Uğur Şahin travaille à l'identification et à la caractérisation de molécules cible (antigènes) pour différents types de cancers. L'objectif est de créer des vaccins contre le cancer utilisant l'ARN, qui doit déclencher une réaction du système immunitaire.

Avec son épouse, il crée la société Ganymed Pharmaceuticals en 2001[1]. Dans le cadre de cette entreprise, il crée l'anticorps monoclonal Zolbetuximab utilisé contre le cancer de l'œsophage et de l'estomac, qui est en 2020 en phase 3 de tests cliniques. La société est vendue en 2016 à Astellas Pharma pour 1,4 milliard de dollars[8].

Il participe en 2008 à la création de la société BioNTech dont il est le CEO depuis lors. Il détient 18 % de l'entreprise. En 2019, BioNTech met sur le marché une partie de ses actions ; en , la valeur de l’entreprise dépasse 21 milliards de dollars, ce qui fait de ses fondateurs l'un des couples les plus riches d'Allemagne[8]. Il est un des actionnaires principaux de BioNTech[9].

Uğur Şahin, s'appuyant sur les recherches antérieures de Katalin Kariko[10], est le concepteur du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, premier vaccin mondial de ce type à être homologué aux États-Unis. Il aurait conçu ce vaccin en l'espace d'un week-end en [11]. Il a ensuite lancé l'opération qu'il a baptisé « Lightspeed » pour tester vingt variantes du vaccin, dont quatre parviennent à une phase de tests cliniques et dont l'une sera choisie in fine. C'est aussi lui qui appelle Kathrin Jansen de Pfizer le pour lui proposer un partenariat pour développer et commercialiser le vaccin, chacun des partenaires partageant 50 % des coûts de développement et 50 % des bénéfices, mais BioNTech restant propriétaire du vaccin[12].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1995 : Prix Vincenz Czerny de la société allemande d'hématologie et d'oncologie
  • 1995 : Médaille de la Société américaine d'oncologie clinique
  • 2005 : Prix Georges Köhler de la Société allemande d'immunologie
  • 2006 et 2010 : prix GoBio du Ministère allemand de l'Éducation et de la Recherche (BMBF)[13]
  • 2019 : Prix Mustafa
  • 2019 : Prix allemand du cancer

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Thomas Wieder, « Vaccin anti-Covid : la « success story » du couple fondateur du laboratoire allemand BioNTech », Le Monde, .
  2. (de) Hans Rauscher, « Migration und Qualifikation », Der Standard, .
  3. (en) Laurie Mylroie, « Middle East minorities lead COVID vaccine development: what it says about them and others », kurdistan24.net, .
  4. (en) « Prof. Dr. med. Ugur Sahin ».
  5. « Le couple germano-turc en tête de la course contre le Covid », L'Écho, .
  6. (de) Petra Spielberg, « Ugur Sahin: Mit individualisierten Therapien gegen den Krebs », Aerzteblatt Deutschland (lettre des médecins d'Allemagne), .
  7. Mélody Husson Garnier, « Pfizer : l'incroyable histoire d'amour derrière la découverte du vaccin contre le Covid-19 », Closer, .
  8. a et b David Gelles, « Derrière le vaccin en tête de la course contre la Covid-19, un couple de scientifiques », The New York Times, .
  9. (en) « United States Securities and Exchange Commission : FORM 20-F; BioNTech SE » [PDF], BioNTech, .
  10. « Vaccin : Katalin Kariko, la biochimiste un temps méprisée, qui a mis au point la technique de l'ARN messager », France Inter, 2020-12-20 consulté le=.
  11. « Covid-19 : comment le cofondateur de BioNTech a conçu un vaccin en quelques heures », Le Point, .
  12. (en) Bojan Pancevski et ared S. Hopkins, « How Pfizer Partner BioNTech Became a Leader in Coronavirus Vaccine Race », The Wall Street Journal, .
  13. (en) « Professor doctor Ugur Sahin », ISCOMS.com.