Pandémie de Covid-19 en Indonésie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Pandémie de Covid-19 en Indonésie
COVID-19 pandemic cases in Indonesia map (Density).svg
Carte des provinces avec des cas confirmés
Maladie
Agent infectieux
Origine
Localisation
Coordonnées
Premier cas
Date d'arrivée
Depuis le
(10 mois et 17 jours)
Site web
Bilan
Cas confirmés
927 380 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Cas soignés
753 948 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Morts
26 590 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata

La pandémie de Covid-19 s'est propagée en Indonésie à partir du , lorsqu'un professeur de danse et sa mère ont été infectés par un ressortissant japonais[2],[3]. Le 9 avril, la pandémie s'est propagée à toutes les provinces d'Indonésie après que Gorontalo ait confirmé son premier cas, Jakarta, Java occidental et Java oriental étant les provinces les plus touchées.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Nombre de cas (bleu) et nombre de morts (rouge) en échelle logarithmique.

Le , le président indonésien Joko Widodo a annoncé les premiers cas de coronavirus dans le pays : un professeur de danse et sa mère à Depok, dans l'ouest de Java[4]. Tous les deux avaient organisé un cours de danse dans un restaurant à Kemang (en) le 14 février, auquel plus d'une douzaine de personnes ont assisté. L'un d'entre eux était un Japonais, qui a ensuite été testé positif au coronavirus en Malaisie[5]. Lorsque la Malaisie a signalé le cas, le gouvernement indonésien a commencé à rechercher toute personne ayant eu des contacts étroits avec les Japonais et les Indonésiens infectés[6],[7].

Le cluster a été initialement identifié comme le « cluster de Jakarta »[8] ou le « cluster de cours de danse »[9],[10], en raison de la localisation de l'infection. Depuis lors, les cas confirmés de Covid-19 en Indonésie ont commencé à augmenter lentement. Le 8 mars, six personnes ayant participé au cours de danse étaient infectées par le coronavirus, dont un cas d'Indonésien rapatrié du Diamond Princess[11]. Plusieurs cas de coronavirus dans Java ouest et à Jakarta ont été identifiés comme ayant un lien avec le cluster[12].

Les cas positifs confirmés pour la première fois en mars ne sont pas les premiers Indonésiens à avoir été infectés par le virus du SARS-CoV-2. En janvier, une femme de chambre indonésienne à Singapour a contracté le virus auprès de son employeur[13].

Un homme de Helmond, aux Pays-Bas, a été confirmé comme étant le premier patient Covid-19 en Indonésie lorsqu'il y est tombé malade à la mi-janvier. Il a été soigné dans trois hôpitaux alors qu'il se trouvait à Java Est en . Cette nouvelle a été controversée car beaucoup de gens ont cru qu'il s'agissait d'une allégation[14].

Le premier décès confirmé de coronavirus dans le pays s'est produit le [15]. Cependant, l'un des employés de Telkom est décédé le après avoir été testé positif au Covid-19 le 14 mars et avoir également infecté sa femme et son enfant[16],[17].

Une fillette de 11 ans décédée à l'hôpital Slamet Martodirdjo de Pamekasan, sur l'île de Madura, à Java Est, le , a été confirmée comme étant la plus jeune victime de Covid-19 du pays[18]. Le , un nourrisson de 11 mois est décédé à RSUD Bahteramas, Kendari et son statut était patient sous surveillance[19].

À partir de la fin juillet, Bali rouvre ses plages, ses temples et autres attractions aux visiteurs indonésiens. Cependant, les autorités locales annoncent leur intention d'autoriser les touristes à partir du 11 septembre. Les plans sont ensuite abandonnés en raison du manque d'amélioration de la pandémie de coronavirus, où le rééchelonnement n'a pas permis aux touristes étrangers de se rendre à Bali avant la fin de 2020[20].

Le Front des défenseurs de l'islam s'est érigé en « résistance » à la politique gouvernementale de lutte contre l’épidémie. L'organisation extrémiste a organisé en novembre un rassemblement avec plusieurs milliers de personnes ne portant pas de masques et ignorant les gestes barrières. Le chef de l'organisation est convoqué en décembre par la police après avoir à nouveau violé les règles de protection contre le Covid-19 en invitant une dizaine de milliers de personnes au mariage de sa fille[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Peta Sebaran », COVID-19 Handling and National Economic Recovery Committee (d) (consulté le 19 janvier 2021)
  2. (en) « First coronavirus cases confirmed in Indonesia amid fears nation is ill-prepared for an outbreak », sur the Guardian, (consulté le 2 mars 2020).
  3. (en) « Indonesia confirms first cases of coronavirus », sur www.bangkokpost.com (consulté le 2 mars 2020).
  4. (id) « Presiden: Ibu-anak warga Indonesia positif COVID-19 », sur Antara News (consulté le 7 avril 2020).
  5. (id) « Kondisi Dua WNI yang Positif Virus Corona Semakin Membaik », sur KataData (consulté le 7 avril 2020).
  6. (id) « Kasus 05 WNI Virus Corona Diduga dari Kluster Warga Jepang », sur Tempo (consulté le 7 avril 2020).
  7. (id) « Kasus Positif Corona di Indonesia Terungkap dari Telepon WN Jepang », sur Kompas (consulté le 7 avril 2020).
  8. (id) « Pasien Baru Corona Terhubung dengan Kluster Jakarta », sur Tempo (consulté le 7 avril 2020).
  9. (id) « Pasien Kasus 5 yang Positif Corona dari 'Kelompok Dansa' », sur Detik (consulté le 7 avril 2020).
  10. (id) « Satu lagi kasus positif virus corona berasal dari klaster pesta dansa di Jakarta », sur Kontan (consulté le 7 avril 2020).
  11. (id) « Pasien Corona dari Kelompok Dansa Terus Bertambah », sur Detik (consulté le 7 avril 2020).
  12. (id) « Pasien Baru Suspect Corona di RSPI SS Gabung Grup Klub Dansa di Jakarta », sur Suara (consulté le 7 avril 2020).
  13. « Indonesian maid in Singapore tests positive for coronavirus », sur The Jakarta Post, (consulté le 5 mars 2020).
  14. (en) Petir Garda Bhwana, « Dutch Man Possibly Early Corona Patient in Indonesia », sur Tempo, (consulté le 31 mars 2020).
  15. (id) Angga Riza, « Pasien Corona Kasus 25 Meninggal Dunia di RSUP Sanglah Bali », sur Detik.com, (consulté le 11 mars 2020).
  16. (id) Achmad Dwi Afriyadi, « Telkom Buka Suara Ada Karyawannya Meninggal Positif Corona », sur detikfinance (consulté le 15 mars 2020).
  17. (id) Isal Mawardi, « Istri-Anak Pegawai Telkom yang Meninggal di Cianjur Juga Kena Corona », sur Detik.com (consulté le 16 mars 2020).
  18. (en) « East Java girl, 11, becomes youngest COVID-19 fatality in Indonesia », sur The Jakarta Post (consulté le 31 mars 2020).
  19. (id) « 1 Pasien Positif Covid-19 dan 1 PDP Berumur 11 Bulan Meninggal di Kendari », sur KOMPAS.com (consulté le 18 avril 2020).
  20. « Plus de touristes étrangers à Bali avant fin 2020 », sur La Tribune de Genève (consulté le 25 août 2020)
  21. « Le retour d’exil d’un chef religieux extrémiste secoue l’Indonésie », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)