Manama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Manama
المنامة (ar) (al-manāma)
Bahrain World trade Center .jpg
Manama skyline.jpg Progressive Bahrain.jpg
Manama Night (59168542).jpeg
En partant du haut : Bahreïn World Trade Center ; Vue de jour de Manama ; panorama du port ; panorama de nuit de Manama.
Administration
Pays Drapeau de Bahreïn Bahreïn
Gouvernorat Capitale
Démographie
Population 157 474 hab. (2010)
Densité 5 249 hab./km2
Population de l'agglomération 345 000 hab.
Géographie
Coordonnées 26° 13′ 30″ nord, 50° 34′ 39″ est
Superficie 3 000 ha = 30 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : golfe Persique
Voir sur la carte administrative du golfe Persique
City locator 11.svg
Manama
Géolocalisation sur la carte : Bahreïn
Voir sur la carte administrative de Bahreïn
City locator 11.svg
Manama

Manama (en arabe : المنامة / al-manāma) est la capitale de Bahreïn. Située au nord de l'île de Bahreïn, sur le golfe Persique, elle est aussi la plus grande ville du royaume, avec une population estimée à 157 474 habitants en 2010.

Manama est mentionnée dans les chroniques islamiques au moins dès 1345. Conquise par les Portugais en 1521, puis par les Perses en 1602, elle est, depuis 1783, dirigée, avec de brèves interruptions, par la dynastie régnante d'Al Khalifa. Manama est déclarée « port franc » en 1958 et devient, en 1971, la capitale du Bahreïn indépendant.

La base économique de Manama est identique à celle de Bahreïn : le raffinage du pétrole, la construction de dhows (bateaux traditionnels), la pêche et la récolte de perles. Manama est, par l'intermédiaire de l'aéroport international de Bahreïn, desservie sur l'île d'Al Muharraq, à laquelle elle est reliée par une chaussée. Fondée en 1986, l'université de Bahreïn fait de la capitale bahreïnienne une ville universitaire.

Manama, anciennement l'une des douze municipalités de Bahreïn, fait désormais partie du gouvernorat de la capitale, dont elle est le chef-lieu.

Une base navale y a été installée par la Royal Navy en 1935. Depuis les années 1950, l'US Navy y entretient une présence, qui a pris de l'importance pendant les guerres du Golfe, et sert actuellement de quartier général à la Cinquième flotte américaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Manama vu par le satellite SPOT

Le nord de l'île de Bahreïn, la localisation de Manama, connaît une activité humaine depuis environ 5 000 ans, comme l'indiquent les restes trouvés près du fort de Bahreïn.

La civilisation de Dilmun fait de ce territoire sa capitale, enterrant ses morts plus au sud, à A'ali. Les habitants sont rapidement conquis par une série d'envahisseurs : les Assyriens, les Achéménides (Perses) et les Macédoniens (Grecs) dans l'Antiquité, puis les Arabes au VIIe siècle. Pendant ces siècles, l'endroit est un comptoir dont l'importance dépend de l'empire dominant.

Les habitants de Manama adoptent l'islam au VIIe siècle.

Manama est mentionnée dans les chroniques islamiques au moins dès 1345. Elle est conquise par le Portugal en 1521. Le fort de Bahreïn est construit à cette époque, probablement pour se défendre de l'Empire perse. L'île change cependant de mains entre le Portugal, la Perse et Oman, pendant les deux siècles suivants. À la suite de la victoire perse finale, en 1783, la dynastie d'Al Khalifa, provenant du Qatar, prend le contrôle de toute l'île.

Manama devient un port franc en 1958. En 1971, elle devient la capitale du Bahreïn indépendant. La pêche perlière est depuis longtemps terminée.

L'économie a désormais plusieurs atouts : banques, assurances, commerce, santé, tourisme, TIC, et base navale américaine[réf. souhaitée].

En 2011, dans le contexte du Printemps arabe, plusieurs milliers de manifestants occupent la place de la Perle : le mouvement est réprimé dans le sang[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Manama est située sur le golfe Persique, dans le nord-est de l'île de Bahreïn. Elle possède un terrain plat et aride qui est propre aux villes bahreïniennes.

Quartiers[modifier | modifier le code]

Historiquement, Manama était limitée au souk et au fort (actuel ministère de l'Intérieur) au sud. La ville englobe désormais plusieurs banlieues récentes et villages anciens.

Climat[modifier | modifier le code]

Manama possède un climat désertique. Comme le reste de Bahreïn, la ville connaît des conditions climatiques extrêmes, avec des températures estivales atteignant 48 °C et des températures hivernales descendant à 15 °C, avec de la grêle en de rares occasions. Les températures moyennes en été et en hiver s'étendent entre 17 °C et 45 °C.

Relevé météorologique de Manama
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 14,1 14,9 17,8 21,5 26 28,8 30,4 30,5 28,6 25,5 21,2 16,2 23
Température maximale moyenne (°C) 20 21,2 24,7 29,2 34,1 36,4 37,9 38 36,5 33,1 27,8 22,3 30,1
Précipitations (mm) 14,6 16 13,9 10 1,1 0 0 0 0 0,5 3,8 10,9 70,8
Nombre de jours avec précipitations 2 1,9 1,9 1,4 0,2 0 0 0 0 0,1 0,7 1,7 9,9


Enseignement supérieur[modifier | modifier le code]

Panorama[modifier | modifier le code]

Vue panoramique () de la ligne des tours de Manama avec, de gauche à droite : les tours jumelles du Bahrain World Trade Center, les tours jumelles du Bahrain Financial Harbour, la tour de la National Bank of Bahrain (en), la tour Almoayyed (en) (le plus haut bâtiment de la photographie, au centre), et en construction : les trois tours résidentielles Abraj Al Lulu (en).

Jumelages[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

La capitale accueille, à peu près, sept millions de visiteurs par an, pour de courts séjours, venus principalement du Moyen-Orient : tourisme de curiosité, d'affaires, de luxe, de médecine, et de culture. En 2012, Manama devient « Capitale arabe de la culture ».

Manama est une ville à l'américaine, par et pour l'automobile. Les promenades piétonnes sont incongrues, ou réservées à des zones très limitées, entre lesquelles le transport se fait en voiture, même pour des sauts de puce. Le système de taxis est très efficace, même si la circulation en ville est régulièrement perturbée par les zones de travaux, et les embouteillages qui en résultent.

Centres d'intérêt touristique[modifier | modifier le code]

Personnalités nées à Manama[modifier | modifier le code]

Nuvola apps kpager.svg  Naissance à Manama (Bahreïn) 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La « place de la Perle », enjeu d’une bataille mémorielle à Bahrein », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « World Weather Information Service - Bahrain/Manama », Organisation météorologique mondiale
  3. (en) (ar) « Ahlia University »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  4. (en) (ar) AMA International University

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]