Wikipédia:Sélection/Royaume-Uni

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Articles sélectionnables

Fairytale bookmark gold.png Articles de qualité relatifs au Royaume-Uni :

modifier la liste

Aperçu

Littérature de la Restauration anglaise

Charles II en 1680, peint par Thomas Hawker.

La littérature de la Restauration anglaise (Restoration literature en anglais) est la littérature britannique produite de 1660 à 1689 en Angleterre, en Écosse, au Pays de Galles et en Irlande. L'expression fait référence à un ensemble d'œuvres au style relativement homogène, écrites dans le contexte de la Restauration anglaise et de l'avènement de Charles II d'Angleterre, suite à la disparition d'Oliver Cromwell.

La période, qui correspond notamment à la fin de la dynastie des Stuarts, donna naissance à des écrits passionnés, souvent extrêmes ou aux antipodes les uns des autres. Le Paradis perdu de John Milton côtoie ainsi la sulfureuse Sodome du comte de Rochester, la libertine Provinciale de William Wycherley et l'érudit Traité du gouvernement civil de John Locke, sans oublier l'austère Voyage du pèlerin de John Bunyan. Cette époque de grande effervescence intellectuelle fut aussi le cadre de la fondation de la Royal Society, des expérimentations et des pieuses méditations de Robert Boyle, des attaques incendiaires de l'évêque Jeremy Collier contre l'art théâtral et des débuts de la critique textuelle, initiée par John Dryden et John Dennis. La presse écrite put par ailleurs se généraliser, tandis que l'essai ou la chronique devenaient des formes littéraires répandues et que l'économie boursière faisait son apparition.

New Model Army (militaire)

Thomas Fairfax

La New Model Army est une armée de la Première Révolution anglaise. C’est en 1645 que le Parlement anglais charge Oliver Cromwell d’organiser une armée sur le modèle de ses propres troupes. C’est donc une « armée parlementaire ». Contrairement à la plupart des armées de l’époque, ses dirigeants et ses membres sont des soldats professionnels plutôt que des aristocrates.

Sir Thomas Fairfax en a le commandement général et Oliver Cromwell se voit confier la cavalerie, connue sous le nom des Ironsides. La New Model Army est célèbre pour son zèle religieux, son puritanisme et son support à la Good Old Cause.


England expects that every man will do his duty

La Bataille de Trafalgar par Turner (1822–1824) montre les trois dernières lettres du célèbre pavillon sur le HMS Victory.

« England expects that every man will do his duty » (traduction : « L’Angleterre attend de chacun qu’il fasse son devoir ») est une expression anglaise célèbre, qui a pour origine un signal par pavillons utilisé par le vice-amiral britannique Horatio Nelson depuis son navire amiral HMS Victory le 21 octobre 1805 lorsque la bataille de Trafalgar fut sur le point de débuter.

Trafalgar a été la bataille navale décisive de la guerre maritime, durant les guerres napoléoniennes. Après le début de la Troisième Coalition suivant la courte Paix d’Amiens, Napoléon Ier était déterminé à envahir l’Angleterre ce qui imposait le contrôle de la Manche. La France, dominatrice sur terre, éprouvait de grandes difficultés à empêcher le contrôle des mers par les Anglais qui imposaient un blocus.

Après son retour des Antilles, la flotte française combinée avec celle du nouvel allié espagnol était basée à Cadix. Elle était commandée par le vice-amiral français de Villeneuve, qui avait déjà connu la défaite contre Nelson lors de la bataille d’Aboukir en 1798, et avait des réticences à quitter son port d’attache pour aller prêter main forte à André Masséna en Italie. Mais pressé par Napoléon et par la perspective du déshonneur suite à l’annonce de l’arrivée de son remplaçant le vice-amiral Rosily-Mesros, il se décida à rapidement lever l’ancre. Il engagea donc la Mediterranean Fleet de Nelson à proximité du détroit de Gibraltar dans l’espérance d’une victoire qui démontrerait ses compétences militaires.

La défaite fut d’importance et permit au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande d’obtenir la suprématie maritime jusqu’à la Première Guerre mondiale en enlevant toute possibilité, faute d’une flotte suffisante, d’une invasion de la Grande-Bretagne par la France. Elle fut vécue comme une véritable humiliation par les Français. De Villeneuve, après avoir été capturé et fait prisonnier, se suicida.

Bien qu’après coup il y ait eu beaucoup de confusion entourant les termes exacts employés dans la phrase du signal, l’importance stratégique de la victoire et la mort de Nelson durant la bataille ont fait que cette expression est régulièrement citée, paraphrasée et mise en référence dans la langue anglaise.

Guerre de Cent Ans

Lenepveu, Jeanne d'Arc au siège d'Orléans.jpg

La guerre de Cent Ans décrit la période de cent seize ans (1337 à 1453) pendant laquelle s’affrontent la France et l’Angleterre lors de nombreux conflits, entrecoupés de trêves plus ou moins longues.
La guerre commence lorsque Édouard III d’Angleterre envoie un défi (déclaration de guerre) au roi de France Philippe VI de Valois. Le traité de paix définitif, signé le 29 août 1475 à Picquigny en Picardie, en marque officiellement la fin. Cependant, on retient plutôt l'année 1453, date où les Anglais sont totalement chassés de France (sauf Calais).

Le conflit a débouché sur la constitution de deux nations européennes indépendantes : la France et l’Angleterre qui, jusqu’alors, étaient imbriquées juridiquement et culturellement et étaient en lutte pour le contrôle territorial de l’Ouest de la France. Pour le contrôle de ce territoire, les Plantagenêts (dynastie royale anglaise) et les Capétiens avaient déjà lutté près de 140 ans, entre 1159 et 1299. Cette première période avait vu évoluer les deux royaumes d’une organisation féodale très morcelée à une structure d’État centralisé. Le problème posé par le duché de Guyenne n’ayant pas été résolu, (le roi d’Angleterre étant théoriquement vassal du roi de France en tant que duc d’Aquitaine) à la fin du dernier conflit, mais aussi leurs intrigues pour prendre le contrôle de la Bretagne et des Flandres sont à l’origine du déclenchement des hostilités. Cependant, la cause profonde du conflit est la crise démographique puis économique et sociale que traverse le monde médiéval occidental depuis le début du XIVe siècle.

Arc long anglais

Arc gallois avec flèche en bois

L’arc long anglais, également appelé longbow ou arc droit (appellation officielle adoptée par la Fédération internationale de tir à l’arc), est une évolution de l’arc gallois. Il s’agit d’un arc médiéval très puissant, d’environ 2 mètres de long, très utilisé par les Anglais, à la fois pour la chasse et la guerre.

Son utilisation par l’armée anglaise naît de ses déconvenues lors des guerres en Pays de Galles et en Écosse. Les Anglais décident alors d’y recourir massivement, ce qui permet de vaincre les piquiers gallois, puis écossais. Cette arme se révèle encore décisive pendant la plus grande partie de la guerre de Cent Ans (particulièrement lors des batailles de Crécy, de Poitiers et d’Azincourt).

Ozzy Osbourne

Ozzy Osbourne en 2010.

John Michael Osbourne, dit Ozzy Osbourne, né le à Aston (Birmingham), est un chanteur de heavy metal britannique. Il est surnommé The Prince of Darkness (« Le prince des ténèbres », en français) en référence aux frasques de sa vie privée et de ses prestations sur scène. Il est connu à la fois pour sa carrière musicale solo, qui se poursuit toujours, et comme chanteur au sein de Black Sabbath, l'un des groupes fondateurs du metal et créateur du titre emblématique War Pigs (1970).

En 2002, l'émission de téléréalité consacrée à la vie quotidienne d'Ozzy Osbourne et de sa famille, The Osbournes, est diffusée sur la chaîne musicale MTV. Elle fait découvrir au grand public cette figure du monde du metal.

Guillaume II d'Angleterre

Illustration provenant du Stowe manuscript, Londres, British Museum.

Guillaume II d’Angleterre, dit Guillaume le Roux (vers 1060 – ), fut roi d’Angleterre de 1087 à 1100 en succédant à son père Guillaume le Conquérant. Son règne est surtout marqué par l’opposition avec son frère aîné Robert Courteheuse, le duc de Normandie, les deux hommes se disputant le contrôle de l’Angleterre et de la Normandie. En 1096, à la faveur du départ de ce dernier pour la première croisade, Guillaume le Roux parvient à étendre sa domination sur le duché de Normandie, mais sa mort accidentelle quatre ans plus tard interrompt précocement la réunion de ces deux États.

Les historiens du XIIe siècle, tous ecclésiastiques, entretinrent une image assez négative du personnage, rappelant surtout sa morale douteuse, ses mauvaises manières et sa mort dramatique. Les historiens actuels ont un avis plus nuancé. Ils reconnaissent que Guillaume a réussi à maintenir l’ordre en Angleterre et a restauré la paix en Normandie. Mort à seulement quarante ans, il n’a pas été en mesure de montrer l’étendue de ses capacités.

Sarah Trimmer

Sarah Trimmer par Henry Howard.

Sarah Trimmer (née Kirby) () est une femme de lettres et critique de littérature enfantine britannique. Son magazine, The Guardian of Education, contribua à définir ce nouveau genre : pour la première fois, la littérature destinée aux enfants est sérieusement passée en revue, un historique en est donné et les critères ayant régi les ouvrages précurseurs sont mis en lumière. Son livre pour enfants le plus populaire fut Fabulous Histories, publié en 1786, qui inspira de nombreuses histoires d'animaux et fut réimprimé pendant plus d'un siècle.

Sarah Trimmer est philanthrope autant qu'écrivain ; elle fonde plusieurs écoles du dimanche et charity schools dans sa paroisse. Afin de poursuivre ses projets éducatifs, elle n'écrit pas simplement des romans ou des nouvelles, mais aussi des manuels destinés aux femmes désireuses de créer leurs propres écoles. Ses efforts vont faire des émules, telles Hannah More et autres pionnières, qui créent à leur tour des écoles du dimanche et écrivent pour les enfants et les pauvres.

Sarah Trimmer se montre, à bien des égards, favorable au maintien du statu quo en matière politique et sociale. En tant que membre de la Haute Église anglicane, elle promeut l'Église britannique établie et participe à la catéchèse des enfants et des pauvres. Ses ouvrages soulignent les bénéfices de la hiérarchie sociale, soutenant que chaque classe doit rester à la place que Dieu lui a donnée. Bien qu'en grande partie favorable à la politique traditionnelle et aux idéologies sociales de son époque, elle pose cependant nombre de questions sur le rôle de la famille et l'égalité des sexes.

Elizabeth Barrett Browning

Portrait d'Elizabeth Barrett Browning.

Elizabeth Barrett Browning, née le à Coxhoe Hall, comté de Durham, et décédée le à Florence, est une poétesse, essayiste et pamphlétaire anglaise de l'ère victorienne.

Ses parents, Edward Moulton Barrett et Mary Graham-Clarke ont eu douze enfants, huit garçons et quatre filles, dont l'une décède alors qu'Elizabeth a huit ans. Dès son plus jeune âge, elle commence à écrire. Son intérêt la porte vers les œuvres de l'Antiquité gréco-latine et hébraïque lues dans le texte. Elle cultive aussi les grands classiques anglais, français, allemands et italiens.

Sa vie bascule lorsque, à la fin de son adolescence, elle est frappée par une paralysie sans doute d'origine psychosomatique, aggravée par la perte de sa mère en 1828 et, surtout, par le décès tragique, en 1840, de son frère préféré, Edward. Elle vit alors en recluse dans sa chambre du 50, Wimpole Street à Londres, auprès d'un père à l'affection tyrannique envers ses enfants auxquels il entend imposer le célibat.

Le poète Robert Browning, ébloui par la lecture d'un recueil de ses poèmes, entreprend avec elle une correspondance qui devient vite amoureuse. Au bout de deux ans, le couple se marie clandestinement et s'enfuit en Italie, où il réside jusqu'à la mort d'Elizabeth en 1861.

Richard II d'Angleterre

Portrait de Richard II.

Richard II d'Angleterre (, Bordeaux, château de Pontefract, Angleterre), duc de Cornouailles, est le huitième roi d’Angleterre de la dynastie des Plantagenêts. Il règne de 1377 à sa destitution en 1399, dans une période de grande instabilité au sein de la guerre de Cent Ans. L'Europe est divisée par le Grand Schisme d'Occident et les grandes nations utilisent la voie de fait pour faire financer par les deux papes des « croisades » soutenant leurs intérêts aux Pays-Bas, en Italie ou en Espagne. Le discrédit jeté sur la papauté permet aux prédicateurs lollards de diffuser les idées égalitaires et réformistes de John Wyclif à travers l'Angleterre. La bourgeoisie ou la paysannerie aisée n'hésitent pas à remettre en cause le pouvoir royal et à contester l'impôt au parlement et même dans la rue. L'influence de puissants princes comme Jean de Gand ou Philippe le Hardi essaye de contrebalancer celle des rois, ce qui conduit les royaumes de France et d'Angleterre vers la guerre civile.

Fils d’Édouard de Woodstock dit le « Prince noir », Richard naît durant le règne de son grand-père Édouard III. Il lui succède à sa mort en 1377, alors qu'il n'est âgé que de dix ans. Durant les cinq premières années de son règne, le gouvernement est confié à une série de conseils. Le premier élément marquant du règne de Richard est la révolte des paysans de 1381, que le jeune roi gère assez bien en jouant un rôle majeur dans l’arrêt de la rébellion. Cependant, les années suivantes, la dépendance du roi vis-à-vis de quelques-uns de ses courtisans crée un mécontentement qui aboutit à la reprise en main du gouvernement par un groupe de nobles connus comme les « Lords Appelants ». Le roi reprend le contrôle en 1389 et il s’ensuit huit années de règne sans accrocs avec ses opposants. Mais il prend sa revanche en 1397 et beaucoup des appelants sont exécutés ou exilés. Les deux années suivantes sont souvent qualifiées de « tyranniques » par les historiens. En 1399, après la mort de son oncle Jean de Gand, il déshérite le fils de ce dernier, Henri de Bolingbroke, qui avait été préalablement contraint à l’exil. En juin 1399, Henri entre secrètement en Angleterre avec une petite armée, qui grandit rapidement en nombre, avec la volonté de s'allouer la couronne. Ne rencontrant qu’une faible résistance, il réussit à vaincre et à capturer Richard II et parvient même à se faire couronner roi. Le Parlement reconnaît aussitôt son avènement, sous le nom d'Henri IV. Richard meurt en captivité l’année suivante, probablement assassiné...

Pur Sang

Un Pur Sang en course de galop à l'hippodrome de Churchill Downs.

Le Pur-sang, ou pur-sang anglais (Thoroughbred, en anglais), est la plus connue des races de chevaux à sang chaud, mais aussi l'une des plus répandues, puisque c'est celle qui court sur les pistes des hippodromes lors des courses de galop. Bien que le nom de pur sang puisse faire référence en théorie à n'importe quelle race animale, il désigne en réalité uniquement ces chevaux, le nom de pur-sang anglais étant un pléonasme aux yeux des puristes. L'abréviation officielle est PS.

Le Pur Sang est réputé pour son agilité et sa vélocité, il est le résultat d'un élevage sélectif commencé aux XVIIe et XVIIIe siècles en Angleterre lorsque des juments locales furent croisées avec des étalons étrangers, principalement arabes. Le pedigree de chaque Pur Sang actuel peut-être tracé jusqu'aux étalons fondateurs et à 74 juments anglaises, de races majoritairement arabes et barbes. Les Pur Sang se sont vite exportés dans le monde entier, principalement en Amérique du Nord dès 1730, en Australie, en France, en Italie, au Japon et en Amérique du Sud au cours du XVIIIe siècle. Des millions de Pur Sang sont élevés dans le monde aujourd'hui et chaque année voit l'enregistrement d'environ 118 000 nouvelles naissances, l'industrie des courses étant très développée dans de nombreux pays.

Les Pur Sang sont des chevaux de course destinés aux sports hippiques, mais ils peuvent aussi concourir dans de nombreux sports équestres comme le saut d'obstacles, le concours complet d'équitation, le dressage ou le polo, être monté en chasse à courre ou devenir des montures d'instruction dans les clubs d'équitation. Ils sont souvent croisés à d'autres races de chevaux pour en créer de nouvelles ou en améliorer d'autres, et participent ainsi à la formation de l'anglo-arabe et du selle français, mais aussi de nombreux chevaux de sang de par le monde.

L'entraînement et la sélection des Pur Sang est une source d'accidents et de problèmes de santé chez cette race. Le taux d'accidents dans les courses hippiques est le plus élevé parmi les sports légaux impliquant des animaux. Ainsi, les Pur Sang ont fréquemment des saignements de poumons, une fertilité anormalement basse et un cœur et des pieds trop petits par rapport à leur masse. Plusieurs théories expliquent les raisons des accidents et des problèmes de santé, les recherches tentent d'en réduire le taux et d'améliorer les soins aux animaux blessés ou malades.

Le Pur Sang et le monde des courses font régulièrement l'objet d'œuvres d'art ou de films, en plus de l'organisation des courses qui, quasiment chaque jour, les mettent à l'honneur.

Liverpool Football Club

Shankly Gates.

Le Liverpool Football Club est un club de football anglais fondé le et installé dans la ville de Liverpool, dans le nord-ouest de l'Angleterre.

Le club évolue à Anfield depuis sa création et s'entraîne à Melwood. Les Reds ont choisi le Liver bird comme emblème du club. L'hymne et la devise du club, You'll Never Walk Alone, est devenu un chant mondialement connu.

Liverpool a un des plus beaux palmarès européens avec cinq Ligues des champions, trois Coupes de l'UEFA et trois Supercoupes de l'UEFA, et l'un des plus grands palmarès anglais avec dix-huit championnats d'Angleterre, sept Coupes d'Angleterre, huit Coupes de la Ligue et quinze Community Shield.

Le Liverpool Football Club est aussi célèbre pour les deux drames que ses supporters ont traversés dans les années 1980 : le drame du Heysel en finale de coupe d'Europe (qui causèrent la mort de 34 supporters de la Juventus), et la tragédie de Hillsborough qui a engendré la mort de 96 supporters de Liverpool. La rivalité entre Liverpool et Everton, le deuxième club de Liverpool est encore plus forte que celles qui règnent entre les autres grands clubs anglais (Manchester United, Manchester City, Arsenal, Chelsea, Newcastle, Tottenham).

Arsenal Football Club

Logo de l'Arsenal Football Club de 1949 à 2002

Arsenal Football Club est un club de football anglais fondé le à Londres. Son siège est situé dans le district londonien d'Islington.

Membre du « Big Four », Arsenal participe au championnat d'Angleterre de football depuis 1919 ; il en a remporté treize éditions, ce qui en fait le troisième club le plus titré d'Angleterre, ainsi que dix coupes d'Angleterre. Sur le plan continental, les Gunners (en français : « les canonniers ») comptent à leur palmarès une Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe obtenue en 1994. Deux fois finalistes de cette coupe des vainqueurs de coupe en 1980 et 1995, ils ont également atteint les finales de la coupe de l'UEFA en 2000 et de la Ligue des champions en 2006.

Résident dès 1913 du stade de Highbury, situé dans un quartier du nord de Londres, le club s’est installé en 2006 dans une nouvelle enceinte de 60 355 places : l'Emirates Stadium, situé à Ashburton Grove. Arsenal nourrit une certaine rivalité avec les nombreux autres clubs de la capitale, mais celle l'opposant à Tottenham Hotspur, avec qui il dispute chaque année le « North London derby » est particulièrement ancienne et profonde.

Le club est dirigé par Peter Hill-Wood, fils et petit-fils des anciens présidents Denis et Samuel Hill-Wood. Il remplace son père à la mort de ce dernier, en 1982, après vingt ans aux responsabilités. Son entraîneur depuis 1996 est le Français Arsène Wenger, qui a mené notamment son équipe à deux doublés Coupe-championnat en 1998 et 2002.

Équipe d'Angleterre de rugby à XV

Triomphe pour les Anglais, champions du monde en 2003.

L'équipe d’Angleterre de rugby à XV représente l’Angleterre dans les compétitions internationales majeures, la Coupe du monde de rugby à XV et le Tournoi des Six Nations.

Les Anglais jouent en blanc avec une rose sur le cœur. L’équipe d’Angleterre, surnommée le « XV de la rose », dispute chaque année le Tournoi des Six Nations contre les meilleures équipes européennes ; elle effectue aussi régulièrement des tournées pour se confronter aux meilleures équipes de l’hémisphère Sud, l’Afrique du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande et elle tente tous les quatre ans de remporter le trophée majeur, la Coupe du monde de rugby.

Le XV de la rose, champion du monde en titre, est actuellement septième du classement des équipes nationales de rugby. Il a un palmarès inégalé dans le rugby à XV dans le Tournoi des Six Nations (35 titres, dont 12 Grands chelems). Il évolue à domicile au stade de Twickenham.

Équipe du pays de Galles de rugby à XV

Les vainqueurs des Originals, premiers All Blacks

L'équipe du pays de Galles de rugby à XV est l'équipe nationale qui représente le pays de Galles dans les compétitions internationales majeures de rugby à XV, la Coupe du monde de rugby à XV et le Tournoi des Six Nations. Elle est considérée comme l'une des meilleures sélections nationales au monde en raison de son palmarès et est actuellement huitième au classement des équipes nationales de rugby. En particulier, plusieurs joueurs gallois des années 1970, les Barry John, Gareth Edwards, JPR Williams, John Taylor et Gerald Davies, sont reconnus parmi les plus grands joueurs de l'histoire du rugby à XV.

Jonny Wilkinson

Jonny Wilkinson lors d'une séance d'entrainement avec le XV anglais.

Jonathan Peter Wilkinson, officier de l'Ordre de l'Empire britannique plus connu sous le nom de Jonny Wilkinson, est un joueur de rugby à XV international anglais, né le à Frimley, dans le comté de Surrey. Il évolue au poste de demi d'ouverture au RC Toulon à compter de 2009, après avoir joué dans l'équipe des Newcastle Falcons depuis 1997.

Né dans une famille de sportifs, il pratique très jeune le rugby à XV. Lors de l'été 1997, Wilkinson entame sa carrière professionnelle chez les Newcastle Falcons avec qui il remporte l’Allied Dunbar Premiership dès sa première saison. Il est retenu en sélection nationale pour la première fois à l'âge de dix-huit ans. Il devient célèbre au cours des saisons 2001-2002 et 2002-2003, période durant laquelle il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs au monde. Lors de la finale de la Coupe du monde de 2003, il marque le drop de la victoire à la dernière minute de la prolongation face à l'Australie. Souvent éloigné des terrains en raison de blessures, il ne joue pas pour l'équipe d'Angleterre entre la Coupe du monde et le match d'ouverture du Tournoi des six nations contre l'Écosse le . Cette même année, il est finaliste de la Coupe du monde.

Jonny Wilkinson est toujours l'un des joueurs de rugby à XV les plus populaires, et il cumule nombre de records. Le , il devient le plus grand marqueur de l'histoire de la Coupe du monde, dépassant l'Écossais Gavin Hastings en butant quatre pénalités en quart de finale contre l'Australie. Lors du tournoi des six nations 2008, il devient le premier joueur anglais et le second joueur mondial à passer la barre des 1 000 points marqués. En mars 2008, il devient le plus grand marqueur du rugby international, dépassant le Gallois Neil Jenkins. Il participe également à deux tournées avec l'équipe des Lions britanniques et irlandais de rugby à XV, en 2001 et 2005, marquant 67 points en six matchs.

Finale de la Coupe d'Angleterre de football de 1923

Débordements de la foule sur le terrain avant le match

La finale de la Coupe d'Angleterre de football de 1923 est une rencontre de football opposant Bolton Wanderers et West Ham United le dans le premier Wembley Stadium à Londres. Ce match est le dernier de l'édition 1923 de la Coupe d'Angleterre, compétition majeure du football anglais. La finale est également connue pour être la première rencontre officielle de football à se dérouler au stade de Wembley. Le roi George V est présent dans les tribunes pour remettre le trophée aux vainqueurs.

Chacune des deux équipes finalistes doit passer cinq tours pour atteindre la finale. Bolton Wanderers remporte les trois matchs précédant la finale sur le score de 1-0 grâce à des buts de David Jack qui marque le seul but du match à chaque fois. Le second club finaliste est West Ham United. Le club londonien est opposé à une équipe de division inférieure lors de chacun de ses matchs, une première depuis l'introduction de plusieurs divisions dans la Football League. West Ham doit jouer trois fois pour se défaire de Southampton lors du quatrième tour. Le club assure sa place en finale grâce à une large victoire en demi-finale en inscrivant cinq buts face à Derby County.

La finale de la Coupe d'Angleterre de football de 1923 est précédée par des scènes chaotiques comme l'envahissement de la pelouse. Les tribunes du stade dépassent largement leur capacité officielle de 125 000 personnes. L'affluence est même évaluée jusqu'à 300 000 spectateurs. Les tribunes surchargées obligent des spectateurs à se placer autour du terrain et sur la pelouse elle-même. La police montée est forcée d'intervenir pour permettre à la rencontre de se disputer. Cette finale est parfois surnommée « The White Horse Final » à la suite des interventions d'un cheval gris nommé Billie. Le match commence avec 45 minutes de retard, une fois que le terrain de jeu est laissé libre par les spectateurs. Bolton montre sa domination sur l'ensemble du match et gagne deux buts à zéro. David Jack marque le premier deux minutes après le début de la rencontre et Jack Smith ajoute un second but controversé au cours de la deuxième mi-temps.

Colin Jackson

Colin Jackson en 2012 lors du meeting Athletissima de Lausanne

Colin Ray Jackson (né le à Cardiff) est un athlète britannique spécialiste du 110 mètres haies. S'il n'a jamais obtenu la consécration olympique, il est l'un des meilleurs coureurs de haies hautes de l'histoire, ayant remporté 25 médailles internationales dont trois titres mondiaux (deux en plein air et un en salle), huit titres européens (quatre en plein air et quatre en salle) et deux titres aux Jeux du Commonwealth. Il est resté détenteur du record du monde du 110 m haies pendant près de treize ans avec un temps établi en 12 s 91 le lors des Mondiaux de Stuttgart, amélioré successivement par le Chinois Liu Xiang et le Cubain Dayron Robles. Il est encore détenteur du record du monde du 60 m haies en salle avec le temps de 7 s 30. Classé parmi les dix meilleurs athlètes de la discipline de 1987 à 2000, le Gallois a établi à quatre reprises la meilleure performance mondiale de l'année, en 1990 et de 1992 à 1994, et est descendu cinq fois sous la barrière des treize secondes. Après avoir pris sa retraite sportive au début de l'année 2003, Colin Jackson est devenu entraîneur d'athlétisme et exerce en parallèle le métier de présentateur et commentateur sportif pour la BBC.

Anna Kingsford

Dr. Anna Kingsford

Anna Kingsford (née Annie Bonus, le à Maryland Point, dans le quartier de Stratford, à Londres, et décédée le à Londres), fut une militante féministe, écrivain, médecin, théosophe, spiritualiste, hermétiste anglaise. Elle s'engagea également pour le végétarisme et contre la vivisection. Elle fut une des premières Anglaises à obtenir un doctorat en médecine.

Issue d'une riche famille londonienne, elle reçut une éducation classique, principalement à domicile. Au décès de son père, elle hérita d'une rente considérable dont elle devait conserver la complète jouissance, même une fois mariée, contrairement aux dispositions légales de l'époque. Désirant cependant travailler, elle se heurta aux préjugés de la société de son époque qui lui en refusaient la possibilité. En 1867, elle épousa un de ses cousins qui lui avait promis de lui laisser une entière liberté dans le mariage. L'année suivante, elle s'engagea pour le droit de propriété des femmes mariées et publia un pamphlet féministe.

En 1870, alors que son époux était pasteur anglican, elle se convertit au catholicisme et au végétarisme. Installée avec sa famille (elle eut une fille) à Atcham, près de Shrewsbury, elle acheta en 1872 un magazine londonien, The Lady's Own Paper. Devenue directrice et rédactrice en chef, elle passa de plus en plus de temps dans la capitale. Là, elle découvrit la vivisection. Pour lutter plus efficacement contre celle-ci, elle décida de faire des études de médecine afin de vérifier par elle-même si la vivisection était réellement nécessaire à la science. Les études de médecine étant interdites aux femmes au Royaume-Uni, elle partit pour Paris. Elle fut reçue docteur en 1880 avec une thèse, en français, sur le végétarisme. De retour à Londres, elle y ouvrit un cabinet médical où elle rencontra un véritable succès, surtout auprès des femmes qui appréciaient d'avoir affaire à un médecin femme.

Elle se rapprocha dans les années 1880 des milieux ésotériques et hermétiques londoniens. Elle devint spiritualiste et théosophe. Plutôt chrétienne mystique, elle s'entendit mal avec les théosophes imprégnés de philosophies orientales. Elle fonda en 1884 sa propre Hermetic Society qui fut précurseur de l'Ordre hermétique de l'Aube dorée.

Elle décéda en 1888 d'une tuberculose. Elle est enterrée dans le cimetière de l'église St-Eata, celle où officiait son mari, à Atcham.

Gary Oldman

Gary Oldman

Gary Oldman, né Leonard Gary Oldman le à Londres, est un acteur, réalisateur, scénariste et producteur britannique.

Il est particulièrement célèbre pour ses rôles de « méchants » au cinéma, tels que le comte Dracula dans Dracula, l'adaptation de Francis Ford Coppola, Lee Harvey Oswald dans JFK d'Oliver Stone, le flic sadique et corrompu de Léon, réalisé par Luc Besson, et divers autres rôles de terroristes. Ces dernières années, il s'est tourné vers des rôles encore plus grand public, en participant entre autres aux franchises de Harry Potter (2004) et de Batman (2005).

Ses interprétations ont souvent été remarquées par la critique, notamment pour son premier grand rôle au cinéma, celui de Sid Vicious, le chanteur des Sex Pistols, qu'il a endossé dans Sid et Nancy en 1986, performance toujours acclamée depuis.

Il est réputé pour sa performance d'acteur dans l'interprétation pleine de justesse de ses personnages, pour sa capacité à changer de voix ou d'accent pour chaque rôle et pour son retrait de la scène hollywoodienne, étant souvent considéré comme un « actor's actor » comme le sont entre autres Meryl Streep et Robert De Niro.

En 1997, il est passé derrière la caméra pour réaliser Ne pas avaler, un film britannique indépendant largement inspiré de sa propre enfance dans une banlieue de Londres, et présenté en compétition au Festival de Cannes.

Mary Shelley

Portrait de Mary Shelley par Richard Rothwell.

Mary Shelley, née Mary Wollstonecraft Godwin le à Somers Town, un faubourg de Londres, et morte le à Belgravia (Londres), est une femme de lettres anglaise, romancière, nouvelliste, dramaturge, essayiste, biographe et auteur de récits de voyage. Elle est surtout connue pour son roman Frankenstein ou le Prométhée moderne.

Fille de la philosophe féministe Mary Wollstonecraft et de l’écrivain politique William Godwin, elle perd sa mère alors qu’elle-même n’est âgée que de onze jours. Son père se remarie quatre ans plus tard. Il offre à sa fille une éducation riche et l’encourage à adhérer à ses théories politiques libérales. En 1814, Mary Godwin entame une liaison avec un homme marié, partisan de son père, Percy Bysshe Shelley. Accompagné de Claire Clairmont, une belle-sœur de Mary, le couple voyage à travers l’Europe. Au cours des deux années qui suivent, Mary et Percy affrontent un endettement permanent et la mort de leur fille. Ils se marient en 1816, après le suicide de la première épouse de Percy.

En 1816, lors d’un séjour près de Genève, Mary (devenue Mary Shelley) écrit son premier roman Frankenstein. En 1818, les Shelley quittent la Grande-Bretagne pour l’Italie, où meurent leurs deuxième et troisième enfants, avant que Mary Shelley ne donne naissance à son fils, Percy Florence Shelley, qui seul survivra. En 1822, son mari se noie dans le golfe de la Spezia, au cours d’une tempête. Un an plus tard, Mary Shelley retourne en Angleterre et, dès lors, se consacre entièrement à l’éducation de son fils et à sa carrière d’auteur. Les dix dernières années de sa vie sont marquées par la maladie. Elle décède d’une tumeur du cerveau le 1er février 1851.

Jusqu’aux années 1970, Mary Shelley, outre son Frankenstein, est surtout connue pour ses efforts à faire publier les œuvres de son mari. Les études récentes ont permis une vision plus complète de son œuvre et montré que Mary Shelley est restée toute sa vie une radicale sur le plan politique, soutenant l’idée que la coopération et la solidarité, pratiquées tout naturellement par les femmes au sein de leur famille, sont la voie qui permet de réformer la société civile.

William Petty

Portrait de William Petty en 1696.

William Petty, né à Romsey, dans le Hampshire en Angleterre le et mort à Londres le , est un polymathe (économiste, scientifique, médecin, philosophe, homme d'affaires, membre du parlement et de la Société Royale…) britannique.

Il est surtout connu pour son ouvrage sur l'arithmétique politique, qui pose les bases de l'économie politique et de la démographie – en quelque sorte de l'économétrie comme le dit Schumpeter –, en proposant l'utilisation des statistiques en matière de gestion publique. Il lui est aussi attribué l'énoncé de la philosophie du laissez-faire en matière gouvernementale.

The Beatles

Les Beatles sur le tarmac du JFK Airport de New York, le 7 février 1964.

The Beatles est un groupe musical britannique originaire de Liverpool. Composé de John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr, il demeure, en dépit de la séparation de ses membres en 1970, l'un des groupes de rock les plus populaires au monde. En dix ans d'existence, et seulement huit ans de carrière discographique (de 1962 à 1970), les Beatles ont sorti douze albums et ont composé plus de 200 chansons, soit en moyenne un album tous les neuf mois, productivité particulièrement remarquable dans la période 1963-1966, où, entre les tournées incessantes et la participation à deux longs métrages, ils ont publié sept albums, treize singles et douze maxis.

Les chansons des Beatles ont marqué les années 1960 et les générations suivantes, et leurs mélodies ont été adaptées à de nombreux genres musicaux, notamment le jazz, la salsa, le reggae ou la musique classique (symphonique) et baroque. Au XXIe siècle, le groupe jouit toujours d’une grande popularité ; ses chansons sont jouées et reprises dans le monde entier. Le duo d’auteurs-compositeurs Lennon/McCartney reste célèbre comme créateur de standards qui ont fait l’objet de milliers d'adaptations dans les décennies suivantes.

Horatio Nelson

Horatio Nelson

Horatio Nelson, 1er vicomte Nelson, duc de Bronte, né le à Burnham Thorpe et mort le au large du cap de Trafalgar, est un vice-amiral britannique. Il s'est illustré pendant les guerres de la Révolution française et napoléoniennes et à la bataille de Trafalgar, où il remporte une victoire décisive pour la Grande-Bretagne, qui inaugure la suprématie de la Royal Navy, mais y perd la vie. Il est couramment appelé l’Amiral Nelson par les Français et Lord Nelson par les Anglo-saxons.

Nelson n'hésite pas à utiliser toutes les tactiques sans rester prisonnier de schémas traditionnels comme ses collègues, ce qui lui vaut une réputation d'officier insubordonné. Il a le don d'inciter ses hommes à donner le meilleur d'eux-mêmes. Son courage dans l'action et l'image d'héroïsme que lui valent ses nombreuses blessures en font de son vivant même une figure vénérée...

Famille Brontë

Anne, Emily et Charlotte Brontë, par leur frère Branwell (vers 1834). Lui-même s'était représenté, au milieu de ses sœurs. Les raisons pour lesquelles son portrait a été effacé demeurent aujourd'hui encore obscures.

La famille Brontë est une famille littéraire anglaise du XIXe siècle, dont la notoriété, qui s'étend à tous ses membres, est essentiellement due à la fratrie formée par trois sœurs, poétesses et romancières, Charlotte (née le ), Emily (née le ) et Anne (née le ). Elles publient des poèmes, puis des romans, d'abord sous des pseudonymes masculins. Leurs romans attirent immédiatement l'attention, pas toujours bienveillante, pour leur originalité et la passion qu'ils manifestent. Seul Jane Eyre, de Charlotte, connaît aussitôt le succès. Mais Wuthering Heights (Les Hauts de Hurlevent) d'Emily, Agnes Grey puis The Tenant of Wildfell Hall (La Recluse de Wildfell Hall) d'Anne sont admis plus tard parmi les grandes œuvres de la littérature.

Personne, parmi les ascendants, ne laisse présager les dons que les enfants manifestent dès leur plus jeune âge. Très proches, les trois sœurs et leur frère Branwell développent leur imagination en écrivant ensemble des histoires de plus en plus complexes, au contact d'un père très cultivé. La confrontation à la mort, de leur mère d'abord, puis surtout de leurs deux sœurs aînées, les marque profondément et influence leurs œuvres.

Leur propre destinée tragique, tout autant que leur précocité, ont beaucoup contribué à leur renommée et, par ricochet, à celle de leurs proches. Depuis leur disparition et même du vivant de leur père qui leur a survécu, la famille fait l'objet d'un culte s'étendant bien au-delà de l'Angleterre. Sa demeure, le presbytère de Haworth, aujourd'hui transformé en musée, est devenu un lieu de pèlerinage où se pressent, chaque année, des centaines de milliers de visiteurs venus du monde entier.

Robert Falcon Scott

Robert Falcon Scott (1912).

Robert Falcon Scott, né le près de Plymouth en Angleterre et mort le sur la barrière de Ross en Antarctique, est un officier de la Royal Navy et un explorateur polaire britannique, considéré comme l’une des principales figures de l’âge héroïque de l’exploration en Antarctique. Il dirigea deux expéditions : l’expédition Discovery (1901-1904) et l’expédition Terra Nova (1910-1913). Au cours de la seconde, Scott mène un groupe de cinq personnes au pôle Sud le . Pensant être les premiers à réussir cet exploit, ils découvrent que l’expédition norvégienne de Roald Amundsen les avait précédés de quelques semaines. Sur le chemin du retour, tous vont mourir d’épuisement, de faim et de froid.

Avant sa nomination à la tête de sa première expédition, Scott suit une carrière d’officier de marine classique, mais en temps de paix, les possibilités d’avancement professionnel restent limitées. C’est davantage l’occasion d’obtenir une distinction personnelle qu’une prédilection pour l’exploration polaire qui conduit Scott à postuler pour le commandement du RRS Discovery. Toutefois, après avoir franchi cette étape, son nom est devenu indissociable de l’Antarctique, sujet auquel il reste attaché les douze dernières années de sa vie…

William Shakespeare

Portrait de Shakespeare

William Shakespeare (né probablement le 23 avril 1564, baptisé le 26 avril 1564, décédé le 23 avril 1616) est largement considéré comme le plus grand poète, dramaturge et écrivain de la culture anglo-saxonne. Il est réputé pour sa maîtrise des formes poétiques et littéraires ; sa capacité à représenter les aspects de la nature humaine est souvent mise en avant par ses amateurs.

Personnage éminent de la culture occidentale, Shakespeare continue d’influencer les artistes d’aujourd’hui. Il est traduit dans un grand nombre de langues et ses pièces sont régulièrement jouées partout dans le monde. Shakespeare est l’un des rares dramaturges à avoir pratiqué aussi bien la comédie que la tragédie. Il est également extrêmement rare de voir un écrivain du XVIe siècle dont les textes puissent donner, dans notre époque moderne, des films à succès.

Shakespeare écrivit trente-sept œuvres dramatiques entre les années 1580 et 1613, bien que la chronologie exacte de ses pièces soit encore sujette à discussion. Cependant, le volume de ses créations ne doit pas nous apparaître comme exceptionnel, d’après les standards de l’époque.

Ordre du Bain

Croix de l’ordre

Le très honorable ordre du Bain (Most Honourable Order of the Bath) est le troisième ordre de chevalerie britannique le plus important. Il est principalement décerné aux militaires ainsi qu’à certains fonctionnaires de haut rang. L’ordre a été fondé par le roi George Ier de Grande-Bretagne, le 18 mai 1725. Son nom provient de la cérémonie médiévale d’adoubement qui comportait un bain, symbolisant la purification, après lequel il devenait « chevalier du bain ». Ce rituel a été initialement institué en 1399, par Henri IV d’Angleterre, lorsque ses trente-six écuyers ont pris un bain en sa compagnie, après avoir veillé toute la nuit qui précédait son sacre. Ce n’est cependant qu’avec George Ier que les chevaliers furent élevés en ordre militaire régulier. L’ordre n’avait jamais réellement existé précédemment en tant que corps de chevaliers gouverné par des statuts et avec un nombre fixe de chevaliers.

À l’origine, l’ordre s’appelait le très honorable ordre militaire du Bain (The Most Honourable Military Order of the Bath). Le terme militaire a été supprimé par la reine Victoria, en 1847.

Dundee

Dundee et le Firth of Tay.

Dundee (Dùn Dèagh en gaélique écossais), anciennement Alectum, est une ville du nord-est de l’Écosse à environ 100 km au nord d’Édimbourg, sur la rive nord de l’estuaire du fleuve Tay, près de la côte est de la mer du Nord. C’est la quatrième plus grande ville d’Écosse, avec une population de 143 090 habitants (en 2003), celle-ci montant à 170 000 environ si l’on inclut les secteurs faisant partie de l’agglomération, mais pas du council area de la ville. Depuis 1889, Dundee possède officiellement le statut de cité. Elle est connue en Grande-Bretagne sous le nom de City of Discovery (ville de la découverte) en raison des activités scientifiques qui s’y déroulèrent, ainsi qu’en référence au RRS Discovery, le navire de l’expédition de Robert Falcon Scott vers l’Antarctique, qui y fut construit et qui est aujourd’hui à quai à Dundee.

Les origines de Dundee remontent à l’âge du fer et aux Pictes. Durant le Moyen Âge et la Renaissance, elle se retrouve au cœur de plusieurs affrontements. Lors de la révolution industrielle, l’industrie du jute déclenche le développement rapide de la ville. Durant cette période, Dundee se forge également une réputation pour son industrie de la marmelade ; le développement concomitant du journalisme lui valut son surnom, toujours utilisé, de « ville de la confiture, du jute et du journalisme » (“jam, jute and journalism”). La population de Dundee atteint un pic au début des années 1970 de presque 200 000 habitants, mais elle diminue depuis en raison de l’émigration et de la modification des limites de l’agglomération, qui a fait perdre à Dundee, dans les années 1970 et 1980, quelques-unes de ses banlieues…

Palais de Westminster

Big Ben, dominant le palais de Westminster, à Londres.

Le palais de Westminster (en anglais : Palace of Westminster), également désigné sous le nom de Chambres du Parlement (Houses of Parliament), est le lieu où siègent la Chambre des communes (House of Commons) et la Chambre des lords (House of Lords) du Royaume-Uni. Le palais borde la rive gauche (ouest) de la Tamise et se situe dans l’arrondissement londonien de la Cité de Westminster.

L’édifice servait à l’origine de résidence royale, mais aucun monarque anglais ou britannique n’y a plus vécu depuis le XVIe siècle. La plus vieille section du palais, Westminster Hall, remonte à l’an 1097. Cependant, la plus grande partie du bâtiment date du XIXe siècle : l’ancien Palais de Westminster, en effet, fut presque entièrement détruit par un incendie survenu le . L’architecte responsable de la reconstruction, Sir Charles Barry, inscrivit le nouveau bâtiment dans le plus pur style néogothique, en référence à l’époque des Tudor. L’une des attractions les plus célèbres du palais de Westminster est sa tour de l'Horloge (Clock Tower), qui abrite Big Ben.

Le palais, immense complexe de plus de mille pièces, contient en plus des salles de la Chambre des lords et de la Chambre des communes, les bureaux des commissions parlementaires, des bibliothèques, des vestibules, des salles à manger, des bars ou même des gymnases. Il est le lieu d’importantes cérémonies officielles, et tout particulièrement celle chaque année de l’ouverture de la session parlementaire (le State Opening of Parliament). Le palais de Westminster est étroitement associé dans les esprits aux deux chambres parlementaires, comme en témoigne parfois l’utilisation du terme Westminster pour désigner le Parlement.

Steve Bruce

Photographie de Stephen Roger Bruce en 2004.

Stephen Roger Bruce dit Steve Bruce, né le à Corbridge (Angleterre), est un footballeur anglais évoluant au poste de défenseur central à Manchester United et en équipe d'Angleterre B, et entraîneur. Jeune footballeur prometteur, il est néanmoins rejeté par plusieurs centres de formation de clubs professionnels. Il est près d'arrêter le football et de devenir apprenti plombier lorsque Gillingham lui fait une offre. Il joue plus de 200 matchs pour le club avant de rejoindre Norwich City en 1984.

En 1987, il est transféré à Manchester United, avec lequel il remporte des succès nationaux, remporte le championnat d'Angleterre, la Coupe d'Angleterre et la Coupe de la ligue anglaise de football. Il devient aussi le premier joueur anglais à réaliser le doublé championnat-coupe en tant que capitaine. Malgré ses succès sur le terrain, il n'est jamais sélectionné pour jouer avec l'équipe d'Angleterre. Il est considéré comme l'un des meilleurs joueurs anglais des années 1980 et 1990 qui n'a jamais joué pour son pays à un niveau international…

St Helens RLFC

St Helens fêtant le titre de la Challenge Cup en 2006.

St Helens Rugby League Football Club dit St Helens RLFC est un club professionnel anglais de rugby à XIII basé à Saint Helens, dans le Merseyside près de Liverpool. Il évolue dans la Super League qui est le championnat élite d'Angleterre. Il a remporté notamment deux World Club Challenge, douze championnats d'Angleterre dont cinq fois la Super League et à douze reprises la coupe d'Angleterre appelée Challenge Cup.

Le club est fondé le en tant que club de rugby, qui devient plus tard le rugby à XV, puis participe à la fondation de la Northern Rugby Football Union en 1895, qui prend le nom plus tard de la Rugby Football League, qui est à l'origine directe de la naissance du rugby à XIII. Il s'agit d'un des clubs les plus victorieux en Angleterre. Il existe une forte rivalité avec Wigan Warriors dont les derbys sont un évènement attendu chaque année. Depuis la création de la Super League en 1996, St Helens est l'un des quatre clubs à avoir remporté le titre aux côtés des Leeds Rhinos, des Wigan Warriors et des Bradford Bulls.

Il évolue au GPW Recruitment Stadium en attendant d'intégrer en 2011 un nouveau stade actuellement en construction.

Charles Darwin

Portrait de Charles Darwin en 1869, par J. Cameron.

Charles Robert Darwin ( - ) est un naturaliste anglais dont les travaux sur l'évolution des espèces vivantes ont révolutionné la biologie. Célèbre au sein de la communauté scientifique de son époque pour son travail sur le terrain et ses recherches en géologie, il a formulé l'hypothèse selon laquelle toutes les espèces vivantes ont évolué au cours du temps à partir d'un seul ou quelques ancêtres communs grâce au processus connu sous le nom de « sélection naturelle ».

Darwin a vu de son vivant la théorie de l'évolution acceptée par la communauté scientifique et le grand public, alors que sa théorie sur la sélection naturelle a dû attendre les années 1930 pour être généralement considérée comme l'explication essentielle du processus d'évolution. Au XXIe siècle, elle constitue en effet la base de la théorie moderne de l'évolution. Sous une forme modifiée, la découverte scientifique de Darwin reste le fondement de la biologie, car elle explique de façon logique et unifiée la diversité de la vie.

L'intérêt de Darwin pour l'histoire naturelle lui vint alors qu'il avait commencé d'étudier la médecine à l'université d'Édimbourg, puis la théologie à Cambridge. Son voyage de cinq ans à bord du Beagle l'établit dans un premier temps comme un géologue dont les observations et les théories soutenaient les théories actualistes de Charles Lyell. La publication de son journal de voyage le rendit célèbre. Intrigué par la distribution géographique de la faune sauvage et des fossiles dont il avait recueillis des spécimens au cours de son voyage, il étudia la transformation des espèces et en conçut sa théorie sur la sélection naturelle en 1838...

Neil Back

Neil Back lors des célébrations du titre de champion du monde obtenu en 2003

Neil Antony Back, membre de l'Ordre de l'Empire britannique, est un joueur de rugby à XV international anglais né le à Coventry. Il évolue au poste de troisième ligne aile tant en sélection nationale qu'avec les Leicester Tigers avec qui il effectue la majeure partie de sa carrière en club. Il est nommé entraîneur du club de Leeds Carnegie à l'été 2008.

Comme joueur du XV anglais, il réussit le grand chelem dans le Tournoi des Six Nations 2003 et surtout remporte la victoire lors de la coupe du monde 2003 en Australie devant les tenants du titre australiens. Il a également l'honneur de faire partie de la sélection des Lions à trois reprises lors des tournées 1997 en Afrique du Sud, 2001 en Australie et 2005 en Nouvelle-Zélande. Lors de la dernière, il devient le joueur le plus âgé à disputer une tournée avec les Lions. Il annonce sa retraite internationale en 2004 tout en continuant à jouer pour son club des Leicester Tigers avec lesquels il gagne notamment deux coupes d'Europe de rugby en 2001 et 2002 et quatre titres consécutifs de champion d'Angleterre de 1999 à 2002. Il met un terme définitif à sa carrière en club en mai 2005 après la finale du championnat d'Angleterre perdue contre les London Wasps...

Championnat d'Angleterre de rugby à XV

Photo de la coupe qui est remise au vainqueur du championnat.

Le championnat d'Angleterre de rugby à XV rassemblant les douze clubs de l'élite anglaise est créé en 1987. Ce championnat est successivement dénommé Courage League (1987-1997), Allied Dunbar League (1997-2001), Zurich Premiership (2001-2005), Guinness Premiership (2005-2010), puis Aviva Premiership depuis 2010 au gré des parrainages.

Le titre est attribué à l'issue d'une saison régulière qui débute généralement en septembre puis d'une phase playoff jusqu'à une finale disputée à Twickenham fin mai. Le dernier du classement est relégué à l'étage inférieur de la hiérarchie : le Guinness Championship. Les Harlequins sont les champions en titre et les Leicester Tigers sont les plus titrés avec neuf victoires dans la compétition.

Old Trafford

Le stade de football Old Trafford - Theatre of Dreams (Théâtre des rêves).

Old Trafford est un stade de football situé dans le comté du Grand Manchester, en Angleterre. Construit en 1909, il est la résidence de Manchester United depuis 1910, à l’exception de la période 1941 à 1949, quand le stade est détruit par des bombardements allemands. Pendant cette période, Manchester United doit alors partager l’ancien terrain de Manchester City, Maine Road, avec son rival.

Surnommé le « Théâtre des Rêves » par sir Bobby Charlton, il est le troisième stade d’Angleterre en termes de places disponibles, derrière les stades de Wembley et de Twickenham, avec une capacité de 76 212 spectateurs. Old Trafford et Wembley sont les uniques stades d’Angleterre à être évalués par l’UEFA comme stades cinq étoiles.

Des matchs de compétitions internationales de la Coupe du monde de football de 1966, remportée par l’Angleterre à domicile, et du championnat d’Europe de football 1996 ont eu lieu à Old Trafford. Le stade accueille aussi des rencontres de rugby à XIII et des concerts. Situé à environ 800 mètres du stade de cricket portant le même nom, il est desservi par la ligne de tramway Manchester Metrolink.

Ian Rush

Ian Rush

Ian Rush, MBE, né le à St Asaph (Pays de Galles), est un footballeur gallois qui évolue au poste d'attaquant entre les années 1980 et 2000.

Ian Rush commence sa carrière à Chester City avant d'être recruté en avril 1980 par le Liverpool Football Club. Le Gallois, issu d'une famille ouvrière, devient le héros du club de la cité industrielle. L'abnégation démontrée par l'attaquant moustachu suscite le respect et l'admiration des supporters d'Anfield. Avec 346 réalisations en 658 matchs, Ian Rush reste le meilleur buteur que les Reds aient connu. Son apogée se situe en 1984 : meilleur buteur et meilleur joueur de première division anglaise, Soulier d'or européen, vainqueur de la Coupe d'Europe, du championnat et de la Coupe de la ligue anglaise, Rush donne raison à ceux qui l'avaient désigné une saison auparavant meilleur espoir du Royaume-Uni. Plongé dans l'ennui une saison à la Juventus, il revient à Liverpool en 1988 et y reste jusqu'en 1996, devenant capitaine du club les trois dernières saisons. Il fait ensuite des apparitions pour Leeds United, Newcastle United, Sheffield United puis Wrexham avant de finir sa carrière de footballeur en Australie...

Everton Football Club

Équipe de 1939-1940.

L’Everton Football Club est un club professionnel de football anglais, basé dans la ville de Liverpool et fondé en 1878.

Le club fait partie des membres fondateurs du championnat anglais, la Football League, en 1888. Il remporte son premier championnat deux saisons plus tard, puis quatre nouveaux titres et deux coupes d’Angleterre entre 1906 et 1939. Après la Seconde Guerre mondiale, il traverse une période sans succès d’une vingtaine d’années avant de gagner deux championnats et une coupe d’Angleterre. Le milieu des années 1980 est la dernière période faste du club avec deux victoires en championnat, une nouvelle coupe d’Angleterre et une coupe d’Europe des vainqueurs de coupe, unique trophée continental du club. Le dernier titre au palmarès d’Everton est une coupe d’Angleterre conquise en 1995.

Everton détient le record du nombre de saisons disputées en première division anglaise (107). Everton a remporté le championnat à neuf reprises, ce qui le place au quatrième rang de la hiérarchie derrière Manchester United, Liverpool et Arsenal. Le club participe à la Premier League de manière constante depuis qu’elle a été mise en place en 1992

Duncan Edwards

Statue de Duncan Edwards.

Duncan Edwards, né le à Dudley (Angleterre) et mort le à Munich (Allemagne), était un footballeur anglais, qui évoluait au poste de milieu de terrain à Manchester United et en équipe d’Angleterre. Il fait partie des Busby Babes, la jeune équipe de Manchester United formée par l'entraîneur Matt Busby au milieu des années 1950, et l’un des huit joueurs qui sont morts suite au crash aérien de Munich de 1958. Il survit au crash, mais succombe quinze jours après, à l’âge de vingt-et-un ans, des suites de ses blessures.

Edwards s’engage avec Manchester United dès l’adolescence, et devient le plus jeune joueur à disputer le championnat d’Angleterre de football et le plus jeune international anglais depuis la Seconde Guerre mondiale. Au cours de sa carrière professionnelle, qui dure moins de cinq ans, il participe à deux victoires de Manchester en championnat d’Angleterre ainsi qu’à la qualification en demi-finale de la coupe des clubs champions européens de son club.

Duncan Edwards marque cinq buts lors de ses dix-huit sélections avec l’équipe d’Angleterre entre 1955 et 1958.

Bobby Robson

Bobby Robson

Sir Robert William Robson, surnommé Bobby Robson (prononcé [ˈbɒbi ˈrɒbsən]), CBE, né le à Sacriston (Angleterre), et décédé le dans le comté de Durham (Angleterre), est un footballeur anglais, qui évolue au poste d’attaquant principalement à Fulham et en équipe d’Angleterre. Après sa retraite de joueur, il occupe la fonction d'entraîneur de football dans plusieurs clubs européens et à la tête de l’équipe d’Angleterre.

Sa carrière de joueur professionnel s’étale sur près de vingt années, pendant lesquelles il porte les couleurs de trois clubs, Fulham, West Bromwich Albion et de façon plus brève celles de l’ancien club des Vancouver Royals. Robson marque quatre buts lors de ses vingt sélections avec l’équipe d’Angleterre entre 1957 et 1962.

Il est aujourd’hui principalement connu pour ses succès en tant qu’entraîneur pour différents clubs européens mais aussi comme sélectionneur national de l’Angleterre. Il remporte les championnats des Pays-Bas et du Portugal, gagne également des trophées en Angleterre et en Espagne, et conduit l’Angleterre en demi-finale de la Coupe du monde de football de 1990. En fin de carrière il est aussi conseiller technique de l’entraîneur de l’équipe de la République d’Irlande

Martin Johnson

Photo en buste de profil de Martin Johnson portant une cape rouge et noir

Martin Osborne Johnson, commandeur de l'Empire britannique, est un joueur de rugby international anglais né le à Solihull. Il évolue au poste de deuxième ligne tant en sélection nationale qu'avec les Leicester Tigers avec qui il effectue la majeure partie de sa carrière en club. Nommé manager du XV de la Rose le , il possède le plus grand palmarès du rugby européen en tant que joueur.

Capitaine du XV anglais de 1999 à 2003, il conduit l'équipe qui réussit le Grand chelem dans le Tournoi des Six Nations 2003, son second après celui remporté en 1995. Mais le point culminant de sa carrière est la victoire lors de la coupe du monde 2003 en Australie devant les tenants du titre australiens. Il est aussi le seul joueur à avoir été deux fois capitaine des Lions lors des tournées 1997 en Afrique du Sud et en 2001 en Australie. Il annonce sa retraite internationale en janvier 2004, tout en continuant à jouer pour son club des Leicester Tigers avec lesquels il gagne notamment deux coupes d'Europe en 2001 et 2002 et quatre titres consécutifs de champion d'Angleterre de 1999 à 2002. Il met un terme définitif à sa carrière de joueur en mai 2005 après la finale du championnat d'Angleterre perdue contre les London Wasps.

Joueur au physique puissant et à l'aspect intimidant, il possède également des qualités de leader qui le conduisent d'abord à être un capitaine d'équipe indiscutable tant en club qu'en sélections nationales, puis à devenir le sélectionneur du XV de la rose de 2008 à 2011. En raison de ses qualités de joueur et de son palmarès unique, Johnson est récompensé à plusieurs reprises, intégrant notamment le Temple international de la renommée du rugby en 2005.

Mike Tindall

Photo du joueur.

Michael James Tindall, plus simplement appelé Mike Tindall, membre de l'Ordre de l'Empire britannique (MBE), né le à Otley, est un joueur de rugby à XV international anglais. Il évolue au poste de centre tant en sélection nationale qu'au sein de l'effectif de Gloucester, après avoir quitté le club de Bath.

Il fait ses débuts avec l'équipe d'Angleterre le contre l'équipe d'Irlande lors du tournoi des six nations 2000. Comme joueur du XV anglais, il réussit le Grand chelem dans le Tournoi des Six Nations 2003, et remporte, surtout, la victoire lors de la coupe du monde 2003 en Australie devant les tenants du titre australiens. Il est blessé lors de la Coupe du monde de rugby 2007. Il revient régulièrement en équipe nationale : il connaît des capes chaque année, et participe, notamment, à dix tournois des Six Nations de 2000 à 2010. Il est victime de nombreuses blessures qui perturbent sa carrière. Ainsi, alors qu'il figure comme candidat plausible à une sélection avec les Lions britanniques en tournée en 2001, 2005 ou 2009, il est écarté respectivement sur blessure au genou, au pied et de nouveau au genou.

C'est l'un des derniers champions du monde 2003 titulaires lors de la finale encore en activité avec l'équipe d'Angleterre de rugby à XV.

Phil Vickery

Photo du joueur.

Philip John Vickery, dit Phil Vickery, Membre de l'Empire britannique, né le à Barnstaple (Angleterre), est un joueur de rugby international anglais. Il évolue au poste de pilier droit tant en sélection nationale qu'au sein de l'effectif des London Wasps (1,90 m pour 120 kg).

Comme joueur du XV anglais, il obtient la victoire lors de la coupe du monde 2003 en Australie devant les tenants du titre australiens. Capitaine du XV anglais en 2007, il conduit l'équipe qui dispute la coupe du monde 2007 en France et est vice-champion du monde. Il a l'honneur également de faire partie des Lions lors des tournées 2001 en Australie, 2009 en Afrique du Sud.

Il gagne le championnat d'Angleterre en 2001-2002 et en 2007-2008, la coupe d'Angleterre en 2003 et la coupe d'Europe en 2006-2007.

C'est l'un des derniers champions du monde 2003 titulaires lors de la finale encore en activité avec l'équipe d'Angleterre de rugby à XV.

Équipe d'Angleterre de football

David Beckham avec le maillot national.

L’équipe d’Angleterre de football est constituée par une sélection des meilleurs joueurs anglais sous l’égide de la Football Association. Alors que la plupart des équipes nationales à travers le monde représentent un État indépendant, les quatre Home Nations qui forment le Royaume-Uni sont chacun représentés par une équipe nationale distincte au cours des tournois internationaux. L’équipe d’Angleterre joue habituellement ses matchs au Wembley Stadium. Pendant la rénovation de celui-ci, l’équipe jouait plutôt à Old Trafford, stade de Manchester United. Ses joueurs sont sélectionnés selon les conditions d’admissibilité en sélection d’un joueur britannique.

L’équipe d’Angleterre fait partie des équipes ayant connu le plus de succès dans l’histoire du football, faisant partie des sept équipes ayant remporté la coupe du monde, la victoire de l’Angleterre ayant eu lieu en 1966 alors que le pays organisait la compétition. L’équipe bat en finale l’Allemagne de l’Ouest après prolongations. L’Angleterre partage avec la France le fait d’avoir gagné sa seule coupe du monde sur ses terres, les autres vainqueurs ont tous gagné le trophée au moins deux fois dont au moins une fois sur terre étrangère. Depuis l’équipe d’Angleterre a atteint les demi-finales seulement en 1990, perdant contre la R.F.A. aux tirs au but. L’équipe reste cependant une équipe importante du football international, rarement au-dessous de la dixième place des classements FIFA et Elo

Richard Hill (rugby à XV)

Richard Hill

Richard Anthony Hill, membre de l'ordre de l'Empire britannique, né le à Dormansland dans le Surrey, est un joueur de rugby international anglais. Polyvalent, il évolue aussi bien au poste de troisième ligne aile qu'à celui de troisième ligne centre que ce soit en équipe nationale ou avec les Saracens avec qui il effectue l'intégralité de sa carrière en club.

Dès ses débuts avec l'équipe d'Angleterre, il devient un titulaire indiscutable et participe à toutes les compétitions du XV de la rose jusqu'à sa retraite forcée suite à une entorse du genou gauche survenue à l'automne 2004. Il remporte trois Tournoi des Six Nations, réalisant le grand chelem en 2003, mais le point culminant de sa carrière est la victoire lors de la Coupe du monde 2003 en Australie devant les tenants du titre australiens. Il participe également à trois tournées des Lions en 1997 en Afrique du Sud, en 2001 en Australie et en 2005 en Nouvelle-Zélande. Après une longue absence due à une blessure au genou, il fait son retour à la compétition fin 2006 avec les Saracens pour deux nouvelles saisons en club avant de mettre un terme définitif à sa carrière professionnelle le . Avec le club londonien, il remporte deux trophées : un titre de champion de [[Championnat d'Angleterre de rugby à XV de 2e division|seconde division anglaise]] en 1995 et une coupe d'Angleterre en 1998.

Son grand gabarit et sa force font de lui le joueur le plus puissant des avants de l'équipe anglaise avec Martin Johnson. Outre sa polyvalence et sa force, il est également un joueur d'une grande constance qui délivre une performance de très haut niveau à chaque match joué. Par ses plaquages efficaces et dévastateurs, il réalise un travail de l'ombre qui profite à son équipe ; c'est pour cette raison qu'il reçoit le surnom de Silent Assassin - l'assassin silencieux.

Lawrence Dallaglio

Lawrence Dallaglio sous le maillot des London Wasps en 2006.

Lorenzo Bruno Nero Dallaglio dit Lawrence Dallaglio, officier de l'Empire britannique, né le à Londres dans le quartier de Shepherd's Bush, est un joueur de rugby à XV international anglais. Il évolue en troisième ligne que ce soit au poste de troisième ligne centre ou de troisième ligne aile tant en sélection nationale qu'avec les London Wasps avec qui il effectue l'intégralité de sa carrière en club. Il prend sa retraite en 2008 et intègre l'encadrement de l'équipe londonienne, pour s'occuper du recrutement et de la détection de jeunes talents.

Avec le XV anglais, il réussit le grand chelem dans le Tournoi des Six Nations 2003 et surtout la victoire lors de la Coupe du monde 2003 en Australie devant les tenants du titre australiens. Il a l'honneur également de faire partie des Lions lors des tournées 1997 en Afrique du Sud, 2001 en Australie, 2005 en Nouvelle-Zélande. Il annonce une première fois sa retraite internationale en 2004 avant de revenir jouer avec le XV de la rose en 2006. Puis il dispute la coupe du monde 2007 et devient vice-champion du monde. Avec les London Wasps, il remporte au moins une fois toutes les compétitions auxquelles il participe, se constituant un des plus beaux palmarès du rugby anglais. Il gagne le championnat d'Angleterre à quatre reprises en 2003, 2004, 2005 et 2008 ainsi que la coupe d'Angleterre à trois reprises en 1999, 2000 et 2006. Il remporte également trois titres continentaux avec deux victoires en coupe d'Europe en 2004 et 2007 ainsi qu'une victoire en challenge européen en 2003...

Court of Chancery

La Cour de la Chancellerie sous le règne de George Ier.

La Court of Chancery (Cour de la Chancellerie en français) était un tribunal britannique. Contrairement aux tribunaux de common law, le système juridique anglais, la Cour de la Chancellerie appliquait les règles de l’equity, une nouvelle juridiction parallèle basée sur les principes de justice et d'équité, permettant de pallier les insuffisances du common law et ses rigidités. Son champ d'action couvrait les fiducies, la propriété, l'administration du patrimoine des malades mentaux et la tutelle des enfants. Elle était dirigée par le Lord Chancelier, puisqu'un de ses rôles était d'être le « gardien de la conscience du roi » : en effet, la Cour de la Chancellerie était à l'origine un corps administratif chargé principalement du droit naturel. Ainsi, elle avait une juridiction plus étendue que les tribunaux de common law, dont elle avait le pouvoir de compléter, de réformer ou d'annuler les décisions dans leur intégralité, et était beaucoup plus flexible. Jusqu'au XIXe siècle, la Cour de la Chancellerie fut capable d'appliquer des traitements beaucoup plus divers que les tribunaux de common law, comme l'injonction de faire, ou la réparation de dommages dans certains cas. Suite au passage du Exchequer of Pleas de l'état de tribunal d’equity à celui de tribunal de common law, la « Chancellerie » devint le seul corps capable d'entendre les cas d’equity dans le système légal anglais...

Suffolk Punch

Paire de Suffolk Punch au labour

Le Suffolk Punch est la plus ancienne race de chevaux de trait connue. Originaire de Grande-Bretagne, ce trait lourd est développé au début du XVIe siècle pour le travail dans les fermes. La race connaît un grand succès comme cheval de travail agricole. Elle est utilisée pour la traction d'artilleries et de véhicules non-motorisés, comme les tramways. Le Suffolk Punch est exporté dans de nombreux pays depuis son Angleterre natale afin d'améliorer d'autres cheptels de chevaux de trait, tout particulièrement aux États-Unis. Les effectifs déclinent beaucoup après la Seconde Guerre mondiale. La motorisation de l'agriculture interrompt progressivement l'élevage, particulièrement dans les années 1950 et 1960 où le Suffolk Punch disparaît presque totalement.

Ce cheval de trait de fort gabarit est caractérisé par son tour de poitrine imposant et sa robe, toujours alezane, le registre d'élevage n'acceptant que les sujets de cette couleur. C'est aussi la seule race britannique de trait qui n'a que peu de fanons. Il est robuste, rustique, puissant et dispose d'allures énergiques, particulièrement au trot. Bien que le Suffolk Punch soit classé dans les races en danger par la FAO, et en danger critique d'extinction par l′American Livestock Breeds Conservancy, on observe un regain d'intérêt pour ce cheval dont la population s'accroît au début du XXIe siècle.

Robert Browning

Portrait de Robert Browning par Robert Wiedemann Browning (Pen) (1882) (Courtesy of the Armstrong Browning Library, Baylor University, Waco, Texas).

Robert Browning, né à Camberwell, Surrey, le et mort à Venise le , est un poète et dramaturge britannique, reconnu comme l'un des deux plus grands créateurs poétiques de l'Angleterre victorienne, l'égal, quoique dans un style tout différent, de Tennyson.

Il passe son enfance et sa jeunesse dans une famille éprise des lettres et des arts. L'accès illimité à des ouvrages de haut niveau et sa grande curiosité intellectuelle lui permettent d'acquérir un immense savoir et de cultiver son goût pour la poésie. Comme il ne supporte pas d'être scolarisé, ses tentatives d'études secondaires puis supérieures laissent vite place à un parcours intellectuel éclectique.

Toutes ses œuvres sont ambitieuses, souvent longues et écrites en une langue parfois difficile. Le public, comme la critique, sont, à l'occasion, déroutés par son originalité, qui se manifeste aussi dans sa vie personnelle. Ébloui par la lecture de poèmes publiés par Elizabeth Barrett, cloîtrée en sa chambre, il lui écrit pour lui dire son admiration. Ainsi commence une correspondance amoureuse qui se termine en 1846 par un enlèvement, un mariage et une fuite en Italie où le couple voyage et publie pendant quinze ans jusqu'au décès d'Elizabeth en 1861. À son retour en Angleterre, Browning retrouve les cercles littéraires et les clubs où se réunit l'intelligentsia londonienne.

Ses œuvres les plus importantes sont les recueils Dramatic Lyrics, Dramatic Romances and Lyrics, Men and Women, selon Margaret Drabble, le chef d'œuvre de sa maturité (« his midlle life »), et Dramatis Personae, et le poème narratif The Ring and the Book. Robert Browning y utilise la technique du monologue dramatique, adressé à un auditeur (l'allocutaire) silencieux mais non inerte. La personnalité du locuteur se creuse peu à peu par son seul discours. Sa prise de parole fait apparaître une situation, parvenue à un état de crise présente ou passée, et un ou plusieurs protagonistes, leurs conflits et la résolution, souvent dramatique ou tragique.

Au cours de ses dernières années, Browning publie quinze nouveaux volumes, souvent très longs, quelquefois polémiques, et voyage en France et en Italie où réside son fils, critique, sculpteur et peintre, chez qui il décède à Venise en 1889. Il repose aux côtés d'Alfred, Lord Tennyson dans le Coin des poètes (« Poets' Corner ») de l'abbaye de Westminster.

Robert Browning tient une place à part dans la littérature victorienne, essentiellement parce qu'il a privilégié l'oralité, non pas de manière euphonique comme Tennyson, mais en restituant le grain de la voix et créant, « entre les différentes voix qui résonnent, un réseau signifiant ». Cette originalité marque et inspire la poésie de certains de ses jeunes contemporains et successeurs, en particulier Ezra Pound et T. S. Eliot.

John Henry Newman

John Henry Newman par Sir John Everett Millais (1881).

Le cardinal John Henry Newman, né à Londres le et mort à Edgbaston le , est un ecclésiastique britannique converti au catholicisme en 1845.

Étudiant à l'Université d'Oxford, il est ordonné prêtre anglican. Ses travaux sur les Pères de l'Église le conduisent à analyser les racines chrétiennes de l'anglicanisme et à défendre l'indépendance de sa religion face à l'État britannique, sous la forme de « tracts ». Ainsi naît le Mouvement d'Oxford, dont Newman est l'un des principaux acteurs. Ses recherches sur les Pères de l'Église et sa conception de l'Église l'amènent à se convertir au catholicisme, qu'il voit désormais comme la confession la plus fidèle aux racines du christianisme. C'est au cours de cette période qu'il écrit le célèbre poème Lead, kindly Light.

Théologien et christologue reconnu, il est l'une des figures majeures du catholicisme britannique, avec Thomas More, Henry Edward Manning et Ronald Knox. Il a exercé une influence considérable sur les intellectuels catholiques, notamment les auteurs venus de l'anglicanisme. Pour Xavier Tilliette, il apparaît comme « une grande personnalité singulière, une sorte de cierge pascal dans l'Église catholique du XIXe siècle ». Ses œuvres, dont la Grammaire de l'assentiment et l'Apologia Pro Vita Sua, sont une référence constante chez des écrivains tels que G. K. Chesterton, Evelyn Waugh ou Julien Green, mais aussi pour des théologiens et des philosophes comme Avery Dulles, Erich Przywara et Edith Stein, qui a traduit en allemand son ouvrage L'Idée d'université.

John Henry Newman a été proclamé vénérable par la Congrégation pour les causes des saints en 1991. Il a été béatifié à Birmingham, le , par le pape Benoît XVI.

Georgina Hogarth

Georgina Hogarth dans sa jeune maturité.

Georgina Hogarth (1827-1917) est la belle-sœur, la compagne et la confidente du romancier Charles Dickens (1812-1870) qui, dans son testament, la décrit comme « la meilleure et la plus sûre amie que puisse avoir un homme » (« the best and truest friend man ever had »). Elle devient un membre essentiel de la maisonnée des Dickens dès qu'elle s'y installe. Elle suit Dickens après sa séparation d'avec son épouse Catherine et reste auprès de lui jusqu'à sa mort en 1870. Comme pour sa sœur Mary Scott, l'évoquer revient essentiellement à parler de son célèbre beau-frère, sans lequel elle serait sans doute restée inconnue, alors que, partageant son prestige, elle passe à la postérité.

Certaines rumeurs malveillantes évoquent une possible liaison amoureuse entre Dickens et sa jeune belle-sœur ; circulant déjà lors des embarras conjugaux du couple, elles sont ensuite poursuivies avec des fortunes diverses, jusqu'à ces dernières années à l'occasion de la vente aux enchères d'un bijou. Claire Tomalin, qui analyse sur le problème dans sa biographie d'Ellen Ternan, la jeune maîtresse de Dickens, semble établir leur caractère fallacieux ou mensonger. D'après son analyse, que partagent avant elle des critiques tels que Peter Ackroyd, Michael Slayter ou Lillian Nayder, pour ne citer que les plus récents, Georgina tient auprès de Dickens le rôle exclusif de gouvernante, d'amie et de confidente.

Après le décès du romancier, Georgina garde des rapports affectueux avec les enfants Dickens et n'a de cesse, jusqu'au terme de sa longue vie, de défendre la mémoire et de préserver, avec l'aide de sa nièce Mamie, la correspondance de son beau-frère dont elle supprime consciencieusement toute référence pouvant faire ombrage à sa réputation.

L'œuvre de Dickens présente plusieurs personnages féminins qui, de près ou de loin, semblent être inspirés par Georgina, bien qu'elle-même se défende d'avoir servi de modèle, du moins pour l'une d'entre elles.

Mary Scott Hogarth

Mary Scott Hogarth à 16 ans.

Mary Scott Hogarth, née le 26 octobre 1819 et morte le 7 mai 1837, est la sœur de Catherine Dickens, l'épouse du romancier anglais Charles Dickens. Malgré son jeune âge et son décès prématuré – et peut-être à cause de cela –, elle a joué un grand rôle dans la vie du couple, dans celle de Dickens en particulier et aussi dans son œuvre. En réalité, évoquer Mary Scott Hogarth revient à parler essentiellement de son célèbre beau-frère, sans lequel elle serait restée sans doute inconnue, alors que, partageant son prestige, elle est passée à la postérité.

Les critiques, en effet, scrutent la brève existence de cette jeune fille pour mieux comprendre la personnalité, le comportement et l'œuvre du romancier. Sa mort a certainement contribué à révéler les tendances mystiques de Dickens, à accélérer la séparation du couple, et l'œuvre porte sa trace de façon appuyée surtout jusqu'à la publication en 1850 de David Copperfield, dont l'héroïne principale, Agnès, emprunte, après plusieurs autres protagonistes féminins qui l'ont précédée, bien de ses traits.

Sherlock (série télévisée)

Cumberbatch sur le tournage de Sherlock.

Sherlock est une série télévisée policière britannique créée en 2010 par Mark Gatiss et Steven Moffat. Composée de 4 saisons de 3 épisodes chacuns, la série a fait de très bons scores d'audience au Royaume-Uni et en France, et a reçu de nombreuses distinctions. Adaptation contemporaine des aventures de Sherlock Holmes écrites par Sir Arthur Conan Doyle, Benedict Cumberbatch (en photo sur le tournage) y interprète le célèbre détective et Martin Freeman le docteur John Watson.

Malgré la solitude et le cloisonnement de Holmes ne tennant compte que de l'avis de Watson pour résoudre ses enquêtes, d'autres personnages interviennent régulièrement dans la série, tels que le lieutenant Lestrade (Rupert Graves), Jim Moriarty (Andrew Scott), Madame Hudson (Una Stubbs), ou encore Mycroft Holmes (Mark Gatiss).

Benedict Cumberbatch a obtenu le rôle de Sherlock Holmes, parce qu'il a, d'après The Guardian, la réputation de jouer des hommes étranges et brillants ; le personnage interprété est expert en technologies, très cultivé, et légèrement autiste. Steven Moffat explique que Cumberbatch était leur premier et seul choix : « Je crois que Benedict a le bon équilibre entre la chaleur et la certitude absolue de la justesse de ses conclusions. »

Daniel Day-Lewis

Daniel Day-Lewis à New York en 2007.

Daniel Day-Lewis, né le à Londres, est un acteur irlando-britannique.

Il est connu pour des interprétations marquantes et variées (aristocrate, petit voyou, marginal, homosexuel ou criminel) chez des réalisateurs tels que Martin Scorsese, Steven Spielberg, Stephen Frears, Jim Sheridan ou encore James Ivory. Il est aussi réputé pour être l'un des acteurs les plus sélectifs, avec seulement cinq films entre 1998 et 2010. Adepte de la « méthode », Day-Lewis se réclame de l'Actors Studio. Il est par ailleurs célèbre pour la dévotion complète, extrême et constante qu'il accorde à ses personnages, les longues recherches qu'il entreprend et l'important temps de préparation qu'il exige pour chacun de ses rôles.

Son interprétation de Christy Brown dans My Left Foot (1989) lui a valu l'Oscar et le BAFTA du meilleur acteur, et il remporte également l'Oscar, le BAFTA, le Golden Globe et le Screen Actors Guild Award pour ses rôles de Daniel Plainview dans There Will Be Blood (2007) et d'Abraham Lincoln dans le film éponyme (2012). Cela en fait l'un des acteurs les plus récompensés du cinéma contemporain, avec Jack Nicholson, Tom Hanks, Meryl Streep ou encore Sean Penn. Il est par ailleurs l'unique comédien à avoir obtenu trois Oscars du meilleur acteur ce qui en fait la personnalité la plus primée de l'histoire des Oscars après Katharine Hepburn, lauréate de quatre statuettes pour la meilleure actrice.

Liste des Premiers ministres du Royaume-Uni

David Cameron, actuel Premier ministre depuis le 11 mai 2010.

Cette page dresse la liste des Premiers ministres du Royaume-Uni par ordre chronologique depuis le XVIIIe siècle.

Le Premier ministre du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord (Prime Minister of the United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland) est le leader politique du pays et à la tête du Gouvernement de Sa Majesté (Her Majesty's Government). L'occupant du poste est chargé de nommer les autres membres de son gouvernement et de présider aux réunions du Cabinet.

Sir Robert Walpole, à la tête de la Grande-Bretagne de 1721 à 1742, est considéré comme le premier Premier ministre au sens moderne, ce titre n'était alors qu'officieux, et la fonction qu'il exerçait était celle de Premier Lord au Trésor (First Lord of the Treasury), tandis que le terme « Royaume-Uni », n'est utilisé pour la première fois qu'en 1801 par William Pitt le Jeune. Ce n'est qu'en 1905 que Henry Campbell-Bannerman porte officiellement le titre de « Premier ministre ».

Carsten Borchgrevink

Carsten Borchgrevink.

Carsten Egeberg Borchgrevink (/karstεn bɔrkgrevink/), né le à Oslo en Norvège et mort dans la même ville le , était un professeur et explorateur polaire britannico-norvégien. Pionnier des expéditions modernes en Antarctique, il fut le précurseur de Robert Falcon Scott, Ernest Shackleton, Roald Amundsen et de bien d'autres personnalités de l'âge héroïque de l'exploration en Antarctique. Il commença sa carrière d'explorateur en 1894 en se joignant à une expédition norvégienne de chasse à la baleine. Il en ramena une collection des premiers spécimens de la vie végétale dans le cercle Antarctique.

Entre 1898 et 1900, Borchgrevink conduisit l'expédition Southern Cross sous le financement britannique, qui fut en 1899, la première à hiverner sur le continent Antarctique et à visiter la « Grande Barrière de glace », plus tard renommée barrière de Ross, depuis l'expédition Erebus et Terror de James Clark Ross près de soixante ans auparavant...