Christy Brown (peintre)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Christy Brown
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 49 ans)
SomersetVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Christy Brown est un artiste-peintre et un poète irlandais né à Dublin le 15 juin 1932 et décédé le 6 septembre 1981 (ou 7 septembre suivant les sources).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Dublin, il est issu d'une famille catholique de 13 enfants (13 survivants sur 23 naissances, dont la sienne qui mit la santé de sa mère en danger). Atteint de paralysie cérébrale, il ne pouvait faire aucun mouvement. Les médecins le croyaient mentalement en retard également. Cependant, sa mère ne cessait de lui parler, travaillant avec lui et tentant de l'instruire.

C'est en observant une de ses sœurs qui s'amusait avec une craie qu'il voulut jouer aussi et prit la craie entre les orteils de son pied gauche. Puis il reproduisit les lettres de l'alphabet que sa mère lui enseignait, toujours avec son pied gauche. C'est ainsi qu'il apprit à écrire à l'âge de 7 ans. Il apprit à épeler les mots ainsi qu'à lire. Plus tard, ses frères lui fabriquèrent une voiturette dans laquelle il l'emmenèrent à la découverte du monde extérieur, en l'incluant le plus possible dans leurs activités. Mais c'est lorsque ce moyen de transport se brisa, il avait alors 10 ans, qu'il prit conscience de son handicap. Malgré le remplacement de cette voiturette, il ne sortit vraiment de sa dépression qu'en se mettant à peindre.

Après avoir gagné un concours à l'occasion d'une exposition locale de peinture, il retombe en dépression à l'âge adolescent. Mais Katrina Delahunt, dont il s'éprit, l'emmena en pèlerinage à Lourdes et là, Christy se rendit compte qu'il n'était pas le seul à souffrir ; dès lors, il parvint à mieux accepter son handicap et cela l'aida à s'intégrer un peu dans son entourage.

Alors qu'il était encore adolescent, sa famille mit tout en œuvre pour qu'il puisse suivre ses exercices de physiothérapie, notamment en lui procurant un espace qui lui était totalement consacré. Après avoir rendu visite à une spécialiste à Londres qui lui conseilla de faire de la rééducation sur tout le corps et non seulement de son pied gauche, il se renferma à nouveau. Mais il tomba amoureux une nouvelle fois et sortit de cette nouvelle dépression.

Il dicta sa première autobiographie à l'un de ses frères et, quatre ans plus tard, il en écrivit une seconde à l'aide du docteur Collins, médecin de famille.

Dans sa biographie, Christy Brown décrivit son pèlerinage à Lourdes ainsi que ses attaches, passions et son admiration pour ses médecins et professeurs, ses frustrations aussi. Sa biographie My Left Foot, fut adaptée ensuite en roman et devint un livre à succès international traduit en 14 langues et enfin un film.

Il se maria avec Mary Carr le 5 octobre 1972, avec qui il s'installe à Ballyheigue. Puis ils emménagèrent dans le Somerset, à Parbrook, en Angleterre, où Christy Brown meurt en s'étouffant avec une côtelette d'agneau, âgé de 49 ans. Il est enterré au cimetière de Glasnevin, près de Dublin.

À propos de l'artiste[modifier | modifier le code]

Le groupe musical The Pogues rend hommage à Christy Brown dans une chanson intitulée Down All the Days en 1989 sur leur album Peace and Love.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

De Christy Brown[modifier | modifier le code]

Sur Christy Brown[modifier | modifier le code]

Biographie adaptée au cinéma[modifier | modifier le code]

  • My Left Foot : biographie de Christy Brown réalisé par Jim Sheridan, sorti en 1989, huit ans après la mort de Brown, et qui eut un succès mondial. Ce film est inspiré de l'autobiographie de Christy Brown.

Sources[modifier | modifier le code]