Benedict Cumberbatch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Benedict Cumberbatch
Description de cette image, également commentée ci-après

Cumberbatch au Comic-Con 2014.

Nom de naissance Benedict Timothy Carlton Cumberbatch
Naissance (39 ans)
Londres, Angleterre, Royaume-Uni
Nationalité Drapeau du Royaume-Uni Britannique
Profession Acteur
Films notables Reviens-moi
La Taupe
Star Trek Into Darkness
Le Hobbit
Twelve Years a Slave
Imitation Game
Séries notables Sherlock
Parade's End

Benedict Cumberbatch, né le à Londres, est un acteur britannique.

Il commence sa carrière par le théâtre en enchaînant de nombreuses pièces. En 2011, il joue au Royal National Theatre dans la pièce Frankenstein pour laquelle il remporte notamment un Laurence Olivier Award du meilleur acteur. En 2015, il endosse le rôle-titre de Hamlet au Barbican Theatre.

À la télévision, il est connu pour ses interprétations de Stephen Hawking dans le téléfilm Hawking (2004), et de Sherlock Holmes dans la série Sherlock depuis 2010. Ces rôles lui valent chacun une nomination au British Academy Television Award du meilleur acteur.

Au cinéma, il fait des apparitions remarquées, notamment à travers les films Star Trek Into Darkness dans le rôle du charismatique Khan Noonien Singh ; Le Hobbit où il incarne le dragon Smaug en motion capture[1] ; et Imitation Game où il se glisse dans la peau du génie Alan Turing, performance qui lui vaut une nomination aux Oscars.

En juin 2015, Cumberbatch est nommé Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE) par la reine Élisabeth II pour services rendus aux arts britanniques et pour ses activités caritatives[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille, jeunesse, formation[modifier | modifier le code]

Contexte familial[modifier | modifier le code]

Benedict Timothy Carlton Cumberbatch est le fils des acteurs Timothy Carlton (en) et Wanda Ventham (en)[3]. Il a grandi dans le Borough royal de Kensington et Chelsea. Il a une demi-sœur, Tracy Peacock, du premier mariage de sa mère[4]. Son grand-père, Henry Carlton Cumberbatch (en), était un important officier de marine des deux guerres mondiales et une figure notoire de la haute société londonienne[5]. Son arrière-grand-père, Henry Arnold Cumberbatch (en), était consul général de la reine Victoria en Turquie et au Liban[6].

Par ailleurs, Cumberbatch est un cousin éloigné au deuxième degré de la 16e génération du roi Richard III, notamment de par Jeanne Beaufort, la grand-mère de la mère du roi, Cecile Neville. L'acteur a également des liens avec la reine Élisabeth II et Lady Jane Grey par d'autres ancêtres. Ces informations ont été confirmées par le professeur Kevin Schürer (en) qui a contribué à prouver l'identité des restes de Richard III retrouvés à Leicester[7]. Le 26 mars 2015, l'acteur a participé aux funérailles de Richard III à la cathédrale St Martin à Leicester, où il a lu un poème inédit de Carol Ann Duffy[8].

Cumberbatch a aussi des ancêtres esclavagistes. Cette information a fait polémique quand elle a été dénoncée par une proche collaboratrice (descendante d'esclaves) du maire de New York, début 2014, peu de temps après la sortie du film Twelve Years a Slave dans lequel Cumberbatch incarne un propriétaire d'esclaves. Pourtant, dès 2006, l'acteur avait lui-même évoqué le passé sombre de ses ancêtres, lors d'une interview pour la sortie du film Amazing Grace, dans lequel il interprète le premier ministre abolitionniste William Pitt le Jeune, rôle qui, pour l'acteur, contribuerait a s'excuser des actes de ses aïeux[9].

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Cumberbatch a connu le pensionnat dès l'âge de 8 ans[10]. Il a suivi sa scolarité à l'école Brambletye dans le Sussex de l'Ouest[4], puis à la Harrow School où il était membre de la Société Rattigan, le club principal d'arts dramatiques de l'établissement[11], et a joué dans de nombreuses pièces de Shakespeare. À 12 ans, il a interprété le rôle de Titania, reine des fées dans Le Songe d'une nuit d'été. Son professeur de théâtre, Martin Tyrell, a déclaré que Cumberbatch a été le meilleur élève qu'il n'ait jamais eu[12],[13].

Après ses années de lycée, l'acteur a pris une année sabbatique et est parti faire du bénévolat en tant que professeur d'anglais dans un monastère tibétain à Darjeeling, en Inde[14],[15].

En décembre 2014, aux côtés de son épouse, Sophie Hunter.

Il a ensuite fréquenté l'université de Manchester pour étudier la comédie, avant d'entrer à la London Academy of Music and Dramatic Art[13]. Il a écrit sa thèse de doctorat sur le réalisateur qu'il admire, Stanley Kubrick et « comment à travers une diversité de sujets sa vision du monde reste malgré tout très unifiée[16]. »

Vie privée[modifier | modifier le code]

À partir de 1999 et durant 12 ans, Cumberbatch est en couple avec l'actrice anglaise Olivia Poulet (en) qu'il a rencontrée à l'université[4].

En 2011, il a une relation d'un an avec la styliste anglaise, Anna James[4]. À la suite de la séparation d'avec cette dernière, la demi-sœur de l'acteur, Tracy Peacock, déclare que Cumberbatch a des difficultés avec ses compagnes à cause de son intelligence semblable à celle du personnage de Sherlock qu'il incarne, mais sans le côté froid[4].

Il se fiance le 5 novembre 2014 avec l'actrice et directrice de théâtre Sophie Hunter (à qui il donne la réplique dans le film Burlesque Fairytales (en)[17]), déjà enceinte de leur premier enfant, et se marient le 14 février 2015, sur l'île de Wight[18]. Ils accueillent un fils en juin 2015, Christopher Carlton Cumberbatch[19]

Vie professionnelle[modifier | modifier le code]

Carrière d'acteur[modifier | modifier le code]

Débuts remarqués[modifier | modifier le code]

Depuis 2001, Benedict Cumberbatch est apparu dans de nombreuses pièces dans divers théâtres de la capitale britannique. Il est nommé au Laurence Olivier Award de la meilleure performance dans un second rôle pour son interprétation de Tesman dans Hedda Gabler, un rôle qu'il a joué à l'Almeida Theatre lors de sa réouverture après restauration le 16 mars 2005.

À la télévision, il commence par de petites apparitions dans Heartbeat (1998 - 2004), Tipping the Velvet (2002), Affaires non classées (Silent Witness, 2002), Cambridge Spies (2003) ou MI-5 (Spooks, 2003)... En 2003, il décroche son tout premier rôle récurrent dans une série TV avec le personnage de Rory dans Fortysomething au côté de Hugh Laurie.

En 2004, il interprète Stephen Hawking, le physicien atteint de la maladie de Charcot, dans le téléfilm Hawking ; rôle pour lequel il est nommé au British Academy Television Award du meilleur acteur et il remporte la Nymphe d'or du meilleur acteur au Festival de télévision de Monte-Carlo. L'année suivante, Cumberbatch devient Edmund Talbot dans la mini-série To the Ends of the Earth, adapté de la trilogie de William Golding.

Au cinéma, il enchaine de nombreux petits et seconds rôles dans des films très variés. En 2006, il joue le rôle de William Pitt le Jeune dans Amazing Grace, qui lui vaut une nomination au London Film Critics Circle Award la meilleure révélation. On le retrouve ensuite dans Reviens-moi (Atonement, 2007), ou encore dans Deux sœurs pour un roi (The Other Boleyn Girl, 2008). En 2009, il apparaît dans le biopic Création (Creation) sur Charles Darwin dans le rôle du meilleur ami du naturaliste, Joseph Dalton Hooker, et joue dans Seule contre tous (The Whistleblower, 2010) aux côtés de Rachel Weisz, Vanessa Redgrave et Monica Bellucci.

Révélation télévisuelle[modifier | modifier le code]
Portrait de Cumberbatch en extérieur dans le rôle qu'il occupe dans la série
Benedict Cumberbatch sur le tournage de Sherlock en 2010.

Fan de longue date de la série britannique Doctor Who, l'acteur a déclaré dans une interview qu'il aimerait apparaître en tant que personnage principal ou récurrent dans la série alors dirigée par Steven Moffat[20]. En 2008, il discute avec David Tennant d'une possible reprise du rôle du Docteur, mais décide finalement de ne pas se présenter[21].

Toutefois, en 2010, Steven Moffat lui offre le rôle principal d'une nouvelle série qui va accroitre considérablement la notoriété de l'acteur, celui de Sherlock Holmes dans Sherlock, adaptation contemporaine de la BBC des aventures du célèbre détective créé par Conan Doyle, un rôle que Cumberbatch a bien failli refuser[22]. Pour les besoins de ce personnage, Cumberbatch a dû apprendre à jouer du violon ; il a eu comme professeur la violoniste Eos Chater (en)[23]. La série est un succès critique et public, diffusée dans plus de 180 pays : « si le scénario et la mise en scène concourent bien à la réussite de chaque épisode, difficile d'imaginer la série sans le comédien : qu'il débite un monologue à vitesse grand V, se terre dans un mutisme tel un enfant gâté ou lance une vanne bien sentie à l'un des membres de son entourage, il fait preuve d'un magnétisme incroyable, que son visage pâle surmonté d'yeux d'un bleu profond et sa voix de baryton viennent indéniablement renforcer[24]. » De plus, elle lui vaut deux nominations au British Academy Television Award et au Satellite Award du meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm.

La même année, il interprète Vincent van Gogh dans le téléfilm Van Gogh: Painted with Words, au sujet duquel The Telegraph écrit qu'il est : « un petit plaisir… il ramène à la vie de manière saisissante un Van Gogh aux yeux bleus et passionné[25]. »

Consécration théâtrale[modifier | modifier le code]
Cumberbatch à gauche et Miller à droite, tous les deux assis sur une estrade en conférence de presse
Aux côtés de Jonny Lee Miller au National Théâtre en 2011 pour la promotion de Frankenstein.

De février à mai 2011, il apparaît sur la scène du Royal National Theatre dans la pièce Frankenstein mise en scène par Danny Boyle. Il y interprète alternativement la créature de Frankenstein et le docteur Frankenstein avec son partenaire Jonny Lee Miller. La pièce est diffusée en direct dans plusieurs cinémas du monde en 2011 et 2012, dans le cadre du projet National Theatre Live[26]. La performance de Cumberbatch est saluée par la critique : « la créature de Cumberbatch est inoubliable[27]. » Il remporte l'Evening Standard Theatre Awards[28] et le Critics' Circle Theatre Awards du meilleur acteur[29]. Il est nommé « acteur de l'année 2011 » par le magazine GQ[30].

A la première londonienne de La Taupe, en septembre 2011.

La même année, il interprète Peter Guillam dans La Taupe (Tinker, Tailor, Soldier, Spy), adapté du roman de John le Carré, réalisé par Tomas Alfredson, face à Gary Oldman, John Hurt, Mark Strong, Colin Firth et Tom Hardy, et rejoint le casting de Cheval de guerre (War Horse, 2011) de Steven Spielberg dans lequel il tient le rôle du Major Stewart.

Il garde toujours un pied à la télévision, en menant une mini-série américano-britannique, produite en collaboration par la BBC et HBO, Parade's End, aux côtés de Rebecca Hall.

Confirmation cinématographique[modifier | modifier le code]

L'année 2013 marque un nouveau tournant. Il livre d'abord une prestation remarquée dans le blockbuster de science-fiction Star Trek Into Darkness, de J. J. Abrams, où il prête ses traits au charismatique antagoniste Khan Noonien Singh. Il participe ensuite au drame historique Twelve Years a Slave de Steve McQueen, qui remporte l'Oscar du meilleur film. Il interprète aussi Julian Assange dans le thriller Le Cinquième Pouvoir de Bill Condon. Enfin, il fait partie de la distribution du drame Un été à Osage County, de John Wells.

Parallèlement, il participe à la franchise The Hobbit, de Peter Jackson, en prêtant sa voix au nécromancien, ainsi qu'au dragon Smaug, dont les mouvements sont par ailleurs ajustés sur les siens.

Cette année remarquable est récompensée par une poignée de prix et de nominations, parmi lesquelles un Britannia Award de l'artiste britannique de l'année[31]. Il est également élu acteur le plus sexy du monde par le magazine Empire face à Hugh Jackman ou encore Robert Downey Jr.[32].

En 2014, c'est son interprétation de la figure historique Alan Turing dans le thriller Imitation Game, de Morten Tyldum, qui lui vaut une nouvelle salve de nominations, parmi lesquelles une nomination à l'Oscar du meilleur acteur. Les médias le plébiscitent : il est réélu acteur de l'année par la version britannique du magazine GQ[33].

Colin Firth, qui brosse son portrait pour le numéro des cent personnalités les plus influentes de Time Magazine, dit de lui que c'est un acteur « doué de qualités censées être incompatibles : vulnérabilité, sentiment d'urgence, intelligence, honnêteté, courage et une énergie affolante. Il est urgent de l'arrêter[34]. »

Au cours du mois d'octobre, de nombreux sites indiquent que l'acteur serait dans la dernière phase de négociations pour jouer le héros de Doctor Strange. C'est finalement le 4 décembre 2014 que Marvel annonce, via un communiqué publié sur leur site officiel, que l'acteur prêtera bien ses traits au personnage éponyme dans un blockbuster éponyme prévu pour 2016, sous la direction de Scott Derrickson. Il y retrouvera le héros de Twelve Years a Slave, son compatriote Chiwetel Ejiofor, cette fois dans le rôle du méchant.

Son année 2015 est marquée par un retour au théâtre dans la pièce Hamlet au Barbican Theatre. Mais cette pièce a reçu de nombreuses mauvaises critiques de la presse britannique, surtout pour la mise en scène de Lyndsey Turner ; mais malgré cela, les performances de l'acteur ont été saluées[35].

Un épisode spécial de Sherlock a été diffusé début janvier 2016, en attendant une quatrième saison prévue pour 2017.

Radio et livres audio[modifier | modifier le code]

Au Royaume-Uni, Cumberbatch est aussi très connu en tant qu'acteur de radio. Il a maintes fois exprimé son affection pour ce média en participant, depuis plus de dix ans, à de nombreux programmes et adaptations d’œuvres littéraires pour le groupe BBC Radio[36]. En voici quelques exemples. De 2008 à 2014, il a joué le capitaine Martin Crieff dans la série comique radiophonique Cabin Pressure (en)[37]. En 2013, il a incarné l'Ange Islington[38] du roman Neverwhere de Neil Gaiman dans une adaptation qui a connu un vrai succès et dont les performances d'acteurs ont été saluées par l'auteur en personne[39]. La même année, il a interprété le physicien Werner Heisenberg dans l'adaptation de la pièce Copenhagen de Michael Frayn[36]. En 2014 il a joué Edmund dans l'adaptation du roman Mansfield Park[40] de Jane Austen. Depuis 2009, il participe à l'adaptation de la série de romans policiers de John Mortimer en interprétant le rôle du héros, Rampole[41]..

Outre le fait que la plupart des œuvres radiophoniques auxquelles il a participé soient sorties en DVD, il en a également beaucoup enregistrées pour des éditions de livres audio, comme par exemple plusieurs romans de Ngaio Marsh dont Artists in Crime[42] ; Casanova : The Ventetian Years[43] de Giacomo Casanova ; plusieurs œuvres de Shakespeare dont The Tempest[44] ; Blake's 7 : Jenna, the dust run : The Early years[45] de Simon Guerrier ; Sherlock Holmes : The Rediscovered Railway Mysteries and Other Stories[46] de John Taylor... En août 2014, il a été le premier a adapter en audio le roman The Spire[47] de William Golding, lauréat du prix Nobel[48].

Publicité[modifier | modifier le code]

Il a également prêté sa voix et ses talents d'acteur à divers clips publicitaires pour radio et écrans, notamment pour Jaguar[49], MG motor[50], Dunlop[51], Sony[52]...

Production[modifier | modifier le code]

Fin 2013, Cumberbatch a lancé sa société de production de films, SunnyMarch, en collaboration avec Adam Ackland et Adam Selves. Leur premier projet a été un thriller de 30 minutes, Little Favour, réalisé par Patrick Victor Monroe avec Cumberbatch dans le rôle principal[53].

SunnyMarch coproduit également, avec Canongate Books (en), la cérémonie des Letters Live où des stars internationales lisent des lettres de personnes célèbres ou non en direct au public. La première édition a eu lieu en décembre 2013 au Tabernacle (en) à Londres[54]. En 2014 elle s'est déroulée lors du Hay Festival (en) au Pays de Galle. Cumberbatch participe aussi en tant qu'intervenant. Il a lu une série de lettres d'un soldat anglais, Chris Barker[55], envoyé en Afrique du nord lors de la seconde guerre mondiale, et qui correspondait par écrit avec sa fiancée restée à Londres. Il a aussi lu une lettre de Iggy Pop[56] adressée à un fan, une lettre d'Albert Camus[57] à son premier instituteur, une lettre d'Alan Turing[58]... En décembre 2015, l'acteur a lu sa propre lettre qu'il a écrite au Père Noël[59]. Cette cérémonie ayant de plus en plus de succès sur internet, un projet d'adaptation d'émission télé est en discussion[60]. Par ailleurs, les Letters Live soutiennent diverses associations qui aident les jeunes à s'intégrer, progresser et s'épanouir à travers l'art de l'écriture et de la lecture[61]. La prochaine édition se tiendra en mars 2016[62].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Cumberbatch a participé à divers événements mondiaux médiatisés. Il a tourné un court métrage pour les ouvertures des JO 2012[63] retraçant l'histoire de Londres. Il a été maître de cérémonie des Laureus World Sports Awards en 2014 à Kuala Lumpur[64] et en 2015 à Shanghai[65], les Laureus qui, en plus de récompenser les meilleurs sportifs de l'année, promeuvent le sport pour aider les jeunes en situation défavorisée à travers le monde[66]. Il a animé les CNN Heroes (en) en 2014 à New York, cérémonie internationale qui honore des personnes ordinaires qui prennent des initiatives extraordinaires et humanitaires pour améliorer la vie dans leur communauté[67].

L'acteur a aussi participé à divers documentaires pour des chaines telles que National Geographic et Discovery Channel. Il a prêté sa voix à Stephen Hawking pour commenter plusieurs documentaires dont la série Into the universe with Stephen Hawking[68] en 2010. En 2013, Il a fait un reportage pour la BBC sur le dramaturge Terrance Rattigan, The Rattigan Enigma[69], dans lequel il revient sur ses années à Harrow où il était membre du club d'arts dramatiques, The Rattigan Sociéty. En 2014, il a relaté le documentaire Cristiano Ronaldo : The world at his feet[70] pour Vimeo et Vision Films. Par ailleurs, pour BBC Radio, il a commenté en 2007 la série documentaire The Making of Music retraçant l'Histoire de la musique en Europe[71] ; et pour le 70e anniversaire du débarquement de Normandie, il a lu les bulletins de radio originaux du 6 juin 1944[72].

En février 2016, l'acteur à été choisi pour être l'un des chargés de cours invités à l'université d'Oxford, poste à temps partiel normalement attribué pour une durée de trois ans[73].

Un acteur engagé[modifier | modifier le code]

Opinions politiques[modifier | modifier le code]

En 2003, Cumberbatch s'oppose à la guerre en Irak en rejoignant Stop the War Coalition, organisation britannique créée après les attentats du 11 septembre 2001 qui fait campagne contre toutes guerres qui semblent injustifiées. En août 2014, lors d'une interview pour The Daily Beast l'acteur donne son avis sur la lutte contre l’État terroriste et déclare : « Vous ne pouvez pas combattre des idées avec des bombes. Cela ne fera que les renforcer[74]. »

En août 2013, sur un tournage de Sherlock à Londres, Cumberbatch profite des photographes et fans présents pour adresser, via des pancartes, de vives critiques envers David Cameron et le gouvernement britannique dont il dénonce la culpabilité dans l'affaire Snowden, et qu'il accuse ouvertement de violer la liberté civile et de faire pression sur les journalistes. Il désapprouve la détention de David Miranda, le partenaire d'un des journalistes à l'origine des révélations de l'affaire Snowden[75]. Ses critiques seront largement diffusées sur les réseaux sociaux par ses fans[76]. En 2014, l'acteur a soutenu la campagne « Hacked Off » en faveur d'une auto-régulation et « la sauvegarde de la presse de toute ingérence politique tout en donnant également une protection vitale aux personnes vulnérables[77]. »

En 2014, pour la Journée internationale de la femme, il fait partie des signataires de la lettre d'Amnesty International pour les droits des femmes en Afghanistan, adressée à David Cameron[78]. La même année, il participe à la campagne « This is what a feminist looks like », avec le magazine Elle et The Fawcett Society (en), organisation britannique qui milite pour les droits des femmes[79]. En janvier 2015, dans l'émission de Ellen Degeneres, il avoue être mal à l'aise avec le nom que se sont attribuées ses fans, « Cumberbitches », qui, selon lui, « fait reculer le féminisme » et préfèrerait qu'elles choisissent un nom plus « responsable[80]. »

Il est également connu pour sa lutte contre l'homophobie. Étant en droit de prononcer légalement les mariages, fin juillet 2013, soit peu de temps après que le mariage homosexuel ait été reconnu en Angleterre, il a célébré l'union d'un couple d'amis gays[81]. En janvier 2015, il a demandé au gouvernement britannique, via une lettre ouverte dans The Guardian, la grâce des 49 000 hommes autrefois condamnés en Grande-Bretagne pour leur homosexualité, dont 15 000 d'entre eux sont encore en vie[82].

En mai 2015, il participe à la campagne « Liberty's Save Our Human Rights Act » contre l'abrogation de la loi des droits de l'Homme que David Cameron veut remplacer par une British Bill Of Rights (en) qui permettrait aux juges britanniques de ne plus tenir compte des arrêts de la Cour européenne des droits de l'Homme. Dans une vidéo, l'acteur déclare que cette abrogation « signifiera moins de protections contre les abus ou négligences de l'État, et affaiblira les droits de chacun d'entre nous, et surtout ceux des plus vulnérables »[83]. À la suite de cette campagne qui a pris de l'ampleur, et entre autres raisons, Cameron repousse son projet d'un an[84].

L'acteur a aussi régulièrement pris position en faveur des migrants. En septembre 2015, il a récolté plus de 150 000 £ pour l'ONGI Save the Children via des appels aux dons sur scène après ses représentations de Hamlet au Barbican. Durant l'un de ses discours de sensibilisation, il a reproché au gouvernement de ne pas en faire assez pour les réfugiés, allant même jusqu'à insulter les politiciens[85]. Pour cette même organisation, il rejoint la campagne « Help is coming » en participant à une chanson caritative de Crowded House dont le clip est réalisé par Mat Whitecross. Les recettes des ventes du single seront intégralement versées à l'ONGI[86].

Actions caritatives[modifier | modifier le code]

Cumberbatch est très actif dans le milieu caritatif à travers diverses associations.

Depuis qu'il a joué dans Hawking, en 2004, le rôle du physicien Steven Hawking atteint de la maladie de Charcot, il est membre actif de MND Association (en) (ALS Association (en) aux États-Unis) qui lutte contre les maladies neurodégénératives et pour l'intégration sociale des paralysés ; il en est ambassadeur depuis 2008. En 2014, il a fait le Ice Bucket Challenge[87] ; la vidéo postée sur YouTube a permis de rapporter 7 millions £ à l'association grâce aux plus de 5,6 millions de vues[88].

En 2010, pour la fondation I Can qui aide les enfants ayant des difficultés de langage et de communication, l'acteur a participé à l'album de recueil de poèmes adaptés sur de la musique classique, Words for you (The Next Chapter), dans lequel il a lu trois célèbres poèmes : Kubla Khan de Samuel Taylor ColeridgeJabberwocky de Lewis Carroll et Ode to Nightingale de John Keats. Cet album vendu dans le monde a permis de récolter, rien qu'au Royaume-Uni, au moins 50 000 £ pour la fondation[89].

En septembre 2014, il a participé à un clip vidéo pour la campagne "Stand Up To Cancer" pour Cancer Research UK[90]. Pour cette même association, Il a posé pour le photographe Jason Bell (en) ; les photos ont été exposées à Londres pour les dix ans de la campagne "Give Up Clothes For Good"[91].

Il soutient des organisations qui promeuvent les arts pour aider à la réinsertion sociale des jeunes défavorisés en situation de précarité, de délinquance ou d'ancien détenus. comme Dramatic Need (en)[92], Odd Arts[93] et Anno's Africa (en)[94].

Il est aussi ambassadeur de The Prince’s Trust (en)[95] qui aide les jeunes défavorisés du Royaume-Uni et soutient St mugo's Broadway[96] qui aide les sans abris.

Par ailleurs, l'acteur a demandé à ses fans de verser tous les ans, le jour de son anniversaire, de l'argent aux associations qu'il soutient, plutôt que de lui envoyer des cadeaux. Ainsi, ses fans ont, par exemple, rapporté à The Prince’s Trust (en) au moins 52 000 £ en tout sur trois ans[97].

Autres engagements[modifier | modifier le code]

Cumberbatch a présenté, avec le prince Philip, les Prix du Duc d'Édimbourg (en) au palais St. James le 19 mars 2014 qui honorent, aident et encouragent les jeunes qui prennent diverses initiatives à travers le Royaume-Uni[98].

Il est membre de l'association Save Soho qui vise à « protéger et nourrir les salles de spectacle de Soho », un quartier de Londres[99].

Hobbys[modifier | modifier le code]

Cumberbatch est aussi un dessinateur et peintre amateur depuis longtemps. Son professeur de théâtre de Harrow, Martin Tyrell, a déclaré : « il a peint quelques magnifiques portraits. En fait, je pense que son côté artistique impressionnait encore plus certaines personnes que son jeu d'acteur[100]. » Il réalise entre autres des auto-portraits, car cela l'aide à faire face à « l'absurdité de la célébrité » et aux critiques des médias en tentant de « normaliser les choses »[101]. Il fait régulièrement don de certaines de ses œuvres à des ventes de charité pour des organisations telles que les fondations Coram (en)[102] qui milite pour la protection des enfants et Willow (en)[103] qui apporte soutien aux personnes gravement malades.

Faits divers[modifier | modifier le code]

GQ publie en 2013 un article[10] qui relate que Cumberbatch a failli mourir cinq fois dans sa vie, dont en 1993 lors d'un attentat à la bombe à Londres, et en 2004 lorsqu'il se fait kidnapper avec deux amis par des hommes armés en pleine nuit sur la route, en Afrique du Sud où ils étaient installés le temps du tournage de la mini-série To The Ends Of Earth (en), Des expériences intenses qui lui permettront « de mesurer la valeur de la vie »[104].

Théâtre[modifier | modifier le code]

Années Pièces Rôles Auteurs Mise en scène Lieux Notes
2015 The Children's Monologues[92] Danny Boyle Royal Court Theatre Spectacle de charité pour l'association Dramatic Need[105] qui aide les jeunes d'Afrique du Sud en situation difficile.
Hamlet[106] Hamlet, prince du Danemark Shakespeare Lyndsey Turner Barbican Theatre Diffusé aussi en direct dans quelques salles de cinéma à travers le monde via le National Theatre Live.
2013 Rosencrantz and Guildenstern Are Dead[107] Rosencrantz Tom Stoppard Sir Nicholas Hytner Royal National Theatre Diffusé aussi en direct sur BBC Two et dans quelques salles de cinéma à travers le monde via le National Theatre Live.
2011 Frankenstein[26] Frankenstein / la Créature (alterne ces deux rôles avec Jonny lee miller) D'après l’œuvre de Mary Shelley Danny Boyle Royal National Theatre Diffusé aussi en direct dans quelques salles de cinéma à travers le monde via le National Theatre Live.
2010 After the Dance[108] David Scott-Fowler Terence Rattigan Thea Sharrock Royal National Theatre
The Children's Monologues[92] (1re édition) Unknown Danny Boyle Old Vic Theatre Spectacle de charité pour l'association Dramatic Need[105] qui aide les jeunes d'Afrique du Sud en situation difficile.
2009 The Turning Point[109] Guy Burgess Michael Dobbs Diffusé en direct sur Sky Arts
2008 The City[110] Chris Martin Crimp Katie Mitchell Royal Court Theatre
2007 Monsieur Bonhomme et les Incendiaires (The Arsonists)[111] Eisenring Max Frisch Ramin Gray Royal Court Theatre
Rhinoceros[112] Bérenger Eugène Ionesco Dominic Cooke Royal Court Theatre
2006 Period of Adjustment[113] George Tennessee Williams Howard Davies Almeida Theatre
2005 Hedda Gabler[114] Tesman Henrik Ibsen Richard Eyre Almeida Theatre
2004 La Dame de la mer (The Lady from the Sea)[115] Lyngstrand Henrik Ibsen Trevor Nunn Almeida Theatre
2002 Ah Dieu, que la guerre est jolie ! (Oh, What a Lovely War !)[116] Joan Littlewood Ian Talbot Open Air Theatre Comédie musicale satirique
Roméo et Juliette (Romeo and Juliet)[117] Benvollo Shakespeare Dominic Hill Open Air Theatre
Comme il vous plaira (As You Like It)[117] Orlando Shakespeare Rachel Kavanaugh Open Air Theatre
2001 Peines d'amour perdues (Love's Labour's Lost)[118] Ferdinand Shakespeare Rachel Kavanaugh Open Air Theatre
Le Songe d'une nuit d'été (A Midsummer Night's Dream)[119] Demetrius Shakespeare Alan Strachan Open Air Theatre
1999-2002 Kvetch[120] George Steven Berkoff Julio Maria Martino Teatro Della Contraddizione à Milan
1998 Rat in the Skull[121] Roche Ron Hutchinson Edinburgh Fringe Festival

Cinéma[modifier | modifier le code]

Années Films Rôles Réalisation Scénario Notes Voix françaises
2017 Jungle Book : Origins[122] (animation) Shere Kan (voix et motion capture) Andy Serkis D'après le roman Le livre de la jungle
2016 Magik[123] (animation) Lewis Clark (voix) Stephen Wallis
Doctor Strange[124] Dr Stephen Strange (rôle principal) Scott Derrickson Production Marvel
Zoolander 2[125] All Ben Stiller
2015 Strictly Criminal (Black Mass)[126] Billy Bulger (second rôle) Scott Cooper Xavier Fagnon
2014 Imitation Game[127] Alan Turing (rôle principal) Morten Tyldum
Le Hobbit : La Bataille des Cinq Armées (The Hobbit : The Battle Of the Five Armies)[128] Smaug / le Nécromancien (voix et motion capture) Peter Jackson Jérémie Covillault
Les Pingouins de Madagascar[129] (animation) un loup agent confidentiel (second rôle : voix) Eric Darnell et Simon J. Smith Pierre Tissot
2013 Star Trek Into Darkness[130] Khan Noonien Singh (principal antagoniste) J. J. Abrams Pierre Tissot[131]
Le Cinquième Pouvoir (The Fifth Estate)[132] Julian Assange (rôle principal) Bill Condon Adrien Antoine[133]
Le Hobbit : La Désolation de Smaug (The Hobbit: The Desolation of Smaug)[134] Smaug / le Nécromancien (voix et motion capture) Peter Jackson Jérémie Covillault[135]
Little Favour[53] (court métrage) Wallace (rôle principal) Patrick Viktor Monroe Production SunnyMarch, société de production de Benedict cumberbatch
Un été à Osage County (August: Osage County)[136] Little Charles Aiken John Wells Jean-Christophe Dollé[137]
12 Years a Slave[138] William Ford Steve McQueen Pierre Tissot[139]
2012 Electric Cinema : How to Behave[140] (court métrage) Humphrey Bogart Marcel Grant
Le Hobbit : Un voyage inattendu (The Hobbit : An Unexpected Journey)[141] le Nécromancien (voix et motion capture) Peter Jackson Jérémie Covillault
2011 Wreckers[142] David (rôle principal) D.R. Hood
La Taupe (Tinker, Tailor, Soldier, Spy)[143] Peter Guillam (second rôle) Tomas Alfredson Laurent Desponds[144]
Cheval de guerre (War Horse)[145] Major Stewart Steven Spielberg Fabien Jacquelin
2010 Third Star[146] James (rôle principal) Hattie Dalton
We Are Four Lions (Four Lions)[147] Ed Chris Morris François Raison
Seule contre tous (The Whistleblower)[148] Nick Philips Larysa Kondracki
2009 Burlesque Fairytales[17] Henry Clark Susan Luciani
Création[149] Joseph Hooker Jon Amiel
2008 Deux sœurs pour un roi (The Other Boleyn Girl)[150] William Carey Justin Chadwick
2007 Inseparable[151] (court métrage) Joe / Charlie (rôle principal) Nick White
Reviens-moi (Atonement)[152] Paul Marshall Joe Wright
2006 Starter for 10[153] Patrick Watts (second rôle) Tom Vaughan
Amazing Grace[154] William Pitt le Jeune (second rôle) Michael Apted
2003 La Mort d'un roi (To Kill a King)[155] un royaliste Mike Barker
2002 Hills Like White Elephants[156] (Court métrage) L'homme Paige Cameron

Télévision[modifier | modifier le code]

Années Titre et genre Rôles Réalisation Scénario Diffuseurs Voix françaises
2016 The Hollow Crown, The Wars of the Roses, mini-série, épisode Richard III[157] Richard III d'Angleterre (rôle principal) Dominic Cooke D'après les œuvres de Shakespeare BBC Two
Sherlock, mini-série, épisode spécial : The Abominable Bride[158] Sherlock Holmes (rôle principal) Mark Gatiss / Steven Moffat Adaptation libre des romans de Conan Doyle BBC One Gilles Morvan
2014 The Colbert Report[159], émission satirique américaine, épisode 1 443 Smaug (voix) Comedy Central
2013 The Simpsons, série animée, épisode 24.12 : Love Is a Many Splintered Thing[160] premier ministre britannique / Alan Rickman en Severus Rogue (voix / imitation) Matt Groening Fox
2012 Parade's End[161], mini-série Christopher Tietjens (rôle principal) Tom Stoppard D'après les romans de Ford Madox Ford BBC Two / HBO / VRT / Arte Pierre Tissot
2010 - (en cours) Sherlock[162], mini-série Sherlock Holmes (rôle principal) Mark Gatiss / Steven Moffat Adaptation libre des romans de Conan Doyle BBC One Gilles Morvan
2010 Have I Got News For You[163], émission satirique, épisode 40 Présentateur BBC
Van Gogh : Painted with Words[164], téléfilm documentaire Vincent van Gogh (rôle principal) Andrew Hutton
2009 Small Island[165], téléfilm Bernard Bligh (rôle récurrent) John Alexander D'après le roman d'Andrea Levy BBC One
Miss Marple, série, épisode 4.02 : Murder Is Easy[166] Luke Fitzwilliam (second rôle) Hettie Macdonald D'après le roman d'Agatha Christie BBC
2008 The Last Enemy[167], mini-série Stephen Ezard (rôle principal) Iain B. MacDonald BBC One / OCS Choc
2007 Stuart, A Life Backwards[168], téléfilm Alexander Masters (rôle principal) David Attwood D'après le roman d'Alexander Masters BBC / HBO Fabien Jacquelin[169]
2005 Nathan Barley[170], mini-série, 2 épisodes sur 7 Robin Christopher Morris Charlie Brooker / Chris Morris Channel 4
Broken News[171], JT parodique, 3 épisode sur 6 Will Parker John Morton BBC Two
To the Ends of the Earth[172], mini-série Edmund Talbot (rôle principal) David Attwood D'après la trilogie du même nom de William Golding BBC Two / PBS
2004 Hawking[173], téléfilm Stephen Hawking (rôle principal) Philip Martin D'après un scénario de peter moffat BBC Tow / Arte
Dunkirk[174], téléfilm documentaire Lt. Jimmy Langley Alex Holmes BBC television docudrama
2003 Fortysomething[175] mini-série Rory Slipper (rôle récurrent) Nigel Williams D'après le roman de Nigel Williams ITV
MI-5 (Spooks)[176], série, épisode 2.01 Jim North David Wolstencroft BBC
Cambridge Spies[177], mini-série, 1 épisodes sur 4 Edward Hand Tim Fywell D'arpès un scénario de Peter Moffat BBC One
2002 Fields of Gold[178], téléfilm Jérémy Bill Anderson
Affaires non classées (Silent Witness)[179], mini-série, 2 épisodes sur 6 Warren Reid Nigel McCrery BBC One
Tipping the Velvet[180], mini-série, 1 épisode sur 3 Freddy Geoffrey Sax D'après le roman de Sarah Waters BBC Two
1998-2004 Heartbeat[181], 3 épisodes Charles / Party Guest / Toby Fisher ITV

Radio[modifier | modifier le code]

Années Titres Rôles Auteurs Diffuseurs
2015 Rumpole and the Portia of Our Chambers[182] Rumpole John Mortimer BBC Radio 4
2014 Mansfield Park[40] Edmund Bertram Jane Austen BBC Radio 4
Rumpole and the Sleeping Partners[41] Rumpole John Mortimer BBC Radio 4
Rumpole and the Old Boy Net[41] Rumpole John Mortimer BBC Radio 4
2008–2014 Cabin Pressure[183] Capt. Martin Crieff
2013 Neverwhere[184] l'Ange Islington Neil Gaiman BBC Radio 4
Copenhagen[36] Werner Heisenberg Michael Frayn BBC Radio 3
2012 Rumpole and the Man of Godel[41] Young Rumpole John Mortimer BBC Radio 4
Rumpole and the Explosive Evidence[41] Young Rumpole John Mortimer BBC Radio 4
Rumpole and the Gentle Art of Blackmail[41] Young Rumpole John Mortimer BBC Radio 4
Rumpole and the Expert Witness[41] Young Rumpole John Mortimer BBC Radio 3
2011 Tom and Viv[185] T. S. Eliot D'après le film de Brian Gilbert BBC Radio 7
2010 Rumpole and the Family Pride[41] Young Rumpole John Mortimer BBC Radio 4
Rumpole and the Eternal Triangle[41] Young Rumpole John Mortimer BBC Radio 4
2009 Rumpole and the Penge Bungalow Murders[41] Young Rumpole John Mortimer BBC Radio 4
Good Evening[186] Dudley Moore Roy Smiles BBC Radio 4
2008 Doctor Who : Forty-Five[187] Howard Carter D'après la série TV Doctor Who BBC Radio 4
Spellbound[188] Dr Murchison D'après le film de Hitchcock BBC Radio 4
Chatterton : The Allington Solution[189] Thomas Chatterton Peter Ackroyd BBC Radio 4
At War with Wellington[190] Duke of Wellington BBC Radio 4
Last Days of Grace[191] GF Nick Warburton BBC Radio 4
The Pillow Book[192] Tadanobu Robert Forrest BBC Radio 4
2006 The Possessed[193] Nikolai Stavrogin de Lou Stein, d'après le roman de Fyodor Dostoevsky BBC Radio 3
2005 The Cocktail Party Peter Quilpe T.S. Eliot BBC Radio 4
Seven Women[194] Tovey D'après la pièce The Legend of Leonora de JM Barrie BBC Radio 4
2004 The Biggest Secret[195] Captain Rob Collins BBC Radio 4
The Odyssey[196] Telemachus de Simon Armitage, d'après L'Odissée d'Homère BBC Radio 4
Kepler[197] Johannes Kepler John Banville BBC Radio 4

Documentaires[modifier | modifier le code]

Années Titres Rôles Réalisation Notes Difuseurs
2014 Supermarket Slave Trail[198] (de la série Modern Day Slavery) Narrateur Avec la fondation Humanity Hunited[199] qui lutte contre l'esclavage. theguardian.com, reportage multimédia
Lecture des bulletins originaux de radio du D-day pour les 70 ans du débarquement de Normandie[72] BBC Radio 4
Cristiano Ronaldo : The World at his Feet[200] Narrateur Tara Pirnia Vimeo / Vision Films
2013 Jérusalem[201] Narrateur Daniel Ferguson National geographic / diffusé aussi dans certaines salles IMAX à travers le monde.
2012 Girlfriend in a Coma[202] Dante Alighieri (voix) Annalisa Piras
Stephen Hawking's Grand Design[203] (3 épisodes) Prête sa voix à Stephen Hawking Écrit par Stephen Hawking Discovery Channel
2011 The Rattigan Enigma[69] Présentateur Sally Thompson BBC Two
Did god create the universe ?[204] (1er épisode de la série Curiosity) Prête sa voix à Stephen Hawking Écrit par Stephen Hawking Discovery Channel
2010 Into the universe with Stephen Hawking[205] (3 épisodes) Prête sa voix à Stephen Hawking Écrit par Stephen Hawking Discovery Channel
2009 South Pacific[206] (6 épisodes) Narrateur Chiara Bellati BBC NHU / BBC Two
2007 The Making of Music[71] Narrateur James aughtie BBC Radio 4 Extra

Popularité[modifier | modifier le code]

En octobre 2014, sa statue fait son entrée au musée de cire Madame Tussauds à Londres[207].

En 2014, il fait partie du Time 100, liste qui regroupe les cent personnalités les plus influentes du monde[34].

En 2013, il est élu acteur le plus sexy du monde par le magazine Empire[32].

il a été désigné par le magazine GQ acteur de l'année en 2011[30] et en 2014[33].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En juin 2015, Cumberbatch est nommé Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE) par la reine Élisabeth II pour services rendus aux arts britanniques et pour ses activités caritatives[2].

Titre Récompenses Nominations
Hamelet[106] 2015 : Whatsonstage Awards du meilleur acteur dans une pièce de théâtre[208] (en attente des résultats).
Pour sa carrière
Imitation Game[127] 2014 : Festival du film de Hollywood : meilleur acteur[210] / British Independent Film Awards : Variety Award[211].
Sherlock[162]
Star Trek Into Darkness[130] 2014 : MTV Movie Awards du meilleur personnage et du meilleur méchant dans un film de science-fiction / Saturn Awards du meilleur acteur dans un second rôle[228].
Un été à Osage County[136] 2013 : Festival du film de Hollywood : meilleure distribution[229] / Festival du film de Capri : meilleure distribution. 2013 : Phoenix Film Critics Society Awards de la meilleure distribution / Screen Actors Guild Awards de la meilleure distribution[230] / Critics' Choice Movie Awards de la meilleure distribution[231].
12 Years a Slave[138] 2013 : Screen Actors Guild Awards de la meilleure distribution[230] / Critics' Choice Movie Awards de la meilleure distribution[231].
Parade's End[161] 2013 : Broadcasting Press Guild Awards du meilleur acteur dans une série dramatique. 2013 : Emmy Awards du meilleur acteur dans une mini-série où un téléfilm / Satellite Awards du meilleur acteur dans une minisérie[232] / Critics' Choice Television Award du meilleur acteur dans une minisérie[233].
La Taupe[143] 2012 : Central Ohio Film Critics Association Awards de la meilleure distribution[234]. 2011 : British Independent Film Awards du meilleur acteur dans un second rôle.
Frankenstein[26] 2011 : Evening Standard Theatre Awards du meilleur acteur[235] / Critics' Circle Theatre Awards du meilleur acteur / Laurence Olivier Awards du meilleur acteur[236].
After the dance[108]
  • 2011 : Whatsonstage.com Awards du meilleur acteur dans une pièce de théâtre.
  • 2010 : Evening Standard Theatre Awards du meilleur acteur.
Small Island[165] 2010 : British Academy Television Awards du meilleur acteur dans un second rôle.
The Last Enemy[167] 2008 : Satellite Awards du meilleur acteur dans une mini-série ou un téléfilm.
To the Ends of the Earth[172] 2006 : Festival de télévision de Monte-Carlo : meilleur acteur dans un téléfilm dramatique.
Amazing Grace[154] 2006 : London Film Critics Circle Awards du meilleur espoir britannique.
Hedda Gabler[114] 2005 : Ian Charleson Awards de la meilleure représentation théâtrale de pièce classique. 2005 : Laurence Olivier Awards du meilleur acteur dans un second rôle.
Hawking[173] 2004 : Festival de télévision de Monte-Carlo : meilleur acteur dans un téléfilm dramatique. 2005 : British Academy Television Awards du meilleur acteur.
Peines d'amour perdues[118] 2001 : Ian Charleson Awards de la meilleure représentation théâtrale de pièce classique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Benedict Cumberbatch as Smaug acting! /Benedict Cumberbatch atuando como Smaug » (consulté le 12 décembre 2015)
  2. a et b « Benedict Cumberbatch Finally Beat Eddie Redmayne At Something », sur The Huffington Post (consulté le 12 décembre 2015)
  3. « The Full Dynastic Heritage Of Benedict Cumberbatch | BBC America », sur BBC America (consulté le 11 janvier 2016)
  4. a, b, c, d et e « Ben has trouble with girlfriends because he s so like Sherlock », sur www.thesun.co.uk (consulté le 16 décembre 2015)
  5. « Benedict Cumberbatch Is The Decedent Of Decorated War Hero », sur WhatCulture.com (consulté le 11 janvier 2016)
  6. « Benedict Cumberbatch and Sophie Hunter marry on Valentine's Day », sur Telegraph.co.uk (consulté le 11 janvier 2016)
  7. « http://www.sciencedaily.com/releases/2015/03/150325082445.htm », sur www.sciencedaily.com (consulté le 26 janvier 2016)
  8. Channel 4, « Benedict Cumberbatch reads the poem 'Richard' at the Richard III reburial service | Channel 4 »,‎ (consulté le 26 janvier 2016)
  9. « Benedict Cumberbatch: ses ancêtres étaient des esclavagistes », sur Le Figaro (consulté le 15 décembre 2015).
  10. a et b « The many lives of Benedict Cumberbatch », sur GQ, https://plus.google.com/102421771373446710182 (consulté le 11 janvier 2016)
  11. « Benedict Cumberbatch », sur www.officiallondontheatre.co.uk (consulté le 11 janvier 2016)
  12. « The star bringing Shakespeare to the masses: Benedict Cumberbatch », sur Express.co.uk, https://plus.google.com/+DailyExpress (consulté le 11 janvier 2016)
  13. a et b Emine Saner, « The outrageous fortune of Benedict Cumberbatch », sur the Guardian (consulté le 11 janvier 2016)
  14. (en) Robert PAISLEY, « "Benedict Cumberbatch: Breaking the code to stardom" », sur Daily Express,‎ (consulté le 9 décembre 2015)
  15. (en) « (A partir de 3mn30) Benedict Cumberbatch @ David Letterman Show 09/05/13 SUB ITA » (consulté le 10 décembre 2015)
  16. « Benedict Cumberbatch: Confessions of the 'Fifth Estate' Star », sur The Hollywood Reporter (consulté le 11 janvier 2016)
  17. a et b « Sophie Hunter stars in Burlesque Fairytales with Benedict », sur dailymail
  18. (fr) « Marié pour la Saint-Valentin - Benedict Cumberbatch a épousé Sophie Hunter », sur ParisMatch.com, https://plus.google.com/116546522547050830539 (consulté le 15 décembre 2015)
  19. « Benedict Cumberbatch and Sophie Hunter: name of their baby son revealed », sur HOLA (consulté le 15 décembre 2015)
  20. (en) Catriona Wightman, « Cumberbatch hints at 'Doctor Who' role », sur Digital Spy,‎ (consulté le 29 février 2012)
  21. (en) « Sherlock star reveals he was offered Doctor Who role... but turned it down », sur The Daily Mail,‎ (consulté le 29 février 2012)
  22. « Full Interview With Benedict Cumberbatch: BAFTA 'In Conversation' Series », sur The Hollywood Reporter, https://plus.google.com/114861223360308338936/posts (consulté le 12 janvier 2016)
  23. (en) « How I taught Sherlock Holmes to play the violin », sur The Guardian
  24. Maximilien Pierrette, « Zoom sur... Benedict Cumberbatch ! », sur Allociné,‎ (consulté le 29 février 2012)
  25. (en) « Easter TV highlights », sur The Telegraph,‎ (consulté le 29 février 2012)
  26. a, b et c (en) « Productions: Frankenstein Encore Screenings », sur National Theatre Live (consulté le 29 février 2012)
  27. (en) Michael Billington, « Frankenstein - Review », sur The Guardian,‎ (consulté le 29 février 2012)
  28. (en) Tim Masters, « Frankenstein stars win Evening Standard Theatre Awards », sur BBC News,‎ (consulté le 29 février 2012)
  29. (en) « The Critics' Circle Theatre Awards 2011 », sur criticscircle.org (consulté le 29 février 2012)
  30. a et b (en) « Video: Benedict Cumberbatch's speech », sur British GQ (consulté le 2 février 2016)
  31. « Watch: The Britannia Awards, Benedict Cumberbatch », sur www.bafta.org (consulté le 12 décembre 2015)
  32. a et b (en) « The 100 Sexiest Movie Stars: The Men », sur Empire (consulté le 15 décembre 2015)
  33. a et b (en) « Benedict Cumberbatch Actor: Cover & Speech GQ Awards », sur gq-magazine.co.uk,‎ (consulté le 22 février 2015)
  34. a et b « Benedict Cumberbatch: The World’s 100 Most Influential People » (consulté le 12 décembre 2015)
  35. « Le Hamlet avec Benedict Cumberbatch assassiné par la presse », sur Le Figaro (consulté le 16 décembre 2015)
  36. a, b et c « Benedict Cumberbatch on fame, science and his new Radio 3 play, Copenhagen », sur RadioTimes, https://plus.google.com/+radiotimes/posts (consulté le 20 janvier 2016)
  37. « Arthur shows off his new Ice Cream van, Zurich, Part 1, Series 5, Cabin Pressure - BBC Radio 4 », sur BBC (consulté le 20 janvier 2016)
  38. « The Angel Sings, The Angel Islington, Neil Gaiman - Neverwhere - BBC Radio 4 », sur BBC (consulté le 20 janvier 2016)
  39. « Neil Gaiman: "Would I cast Benedict Cumberbatch in a Neverwhere movie? Just watch me!" », sur RadioTimes, https://plus.google.com/+radiotimes/posts (consulté le 20 janvier 2016)
  40. a et b (en) Jane Austen, Benedict Cumberbatch, David Tennant et Felicity Jones, Mansfield Park, BBC Worldwide Ltd (lire en ligne)
  41. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Cumberbatch BBC Radio 4, Rumpole of The Bailey,‎ (lire en ligne)
  42. (en) Ngaio Marsh et Benedict Cumberbatch, Artists In Crime, Hachette Audio,‎ (ISBN 9781405505109, lire en ligne)
  43. (en) Benedict Cumberbatch, Giacomo Casanova et C. S. A. Word, Casanova, CSA Word (lire en ligne)
  44. « The Tempest (unabridged) », sur www.naxosaudiobooks.com (consulté le 20 janvier 2016)
  45. (en) Simon Guerrier, Carrie Dobro, Stephen Lord et Benedict Cumberbatch, Blake's 7: Jenna - The Dust Run: The Early Years, Andrews UK Limited (lire en ligne)
  46. « Amazon.com: Sherlock Holmes: The Rediscovered Railway Mysteries and Other Stories (Audible Audio Edition): John Taylor, Benedict Cumberbatch: Books », sur www.amazon.com (consulté le 20 janvier 2016)
  47. (en) William Golding, Benedict Cumberbatch et Canongate Books Ltd, The Spire, Canongate Books Ltd (lire en ligne)
  48. (en) Alison Flood, « Benedict Cumberbatch records audiobook of William Golding novel », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  49. « Benedict Cumberbatch - Jaguar #FEELALIVE »,‎ (consulté le 15 janvier 2016)
  50. « Video Benedict Cumberbatch MG GS Chinese ad », sur Autoweek (consulté le 15 janvier 2016)
  51. « Benedict Cumberbatch TV Commercial Dunlop tyres 2014 version 1 »,‎ (consulté le 15 janvier 2016)
  52. emzoidschannel, « Benedict Cumberbatch Sony HD Handycam Advertisment »,‎ (consulté le 23 janvier 2016)
  53. a et b « Benedict Cumberbatch, Nick Moran And Colin Salmon Star In The SunnyMarch Short Film "LITTLE FAVOUR" », sur www.prnewswire.com (consulté le 12 janvier 2016)
  54. « About – Letters Live », sur letterslive.com (consulté le 11 février 2016)
  55. Cumberbatchweb, « Benedict Cumberbatch reads a letter from Chris Barker - Hay Festival »,‎ (consulté le 11 février 2016)
  56. Sherlolly Shock, « Benedict Cumberbatch reads a letter from Iggy Pop to a fan - 31st May 2014, Hay Festival »,‎ (consulté le 11 février 2016)
  57. (en) « I embrace you with all my heart », sur Letters Live (consulté le 11 février 2016)
  58. Ariane Franke, « Benedict Cumberbatch - Letters Live - Alan Turing »,‎ (consulté le 11 février 2016)
  59. « La lettre de Benedict Cumberbatch au père Noël », sur Le Huffington Post (consulté le 11 février 2016)
  60. (en) « Video: Benedict Cumberbatch And Letters Of Note - Loaded », sur Loaded (consulté le 11 février 2016)
  61. « Charities & Literacy Partners – Letters Live », sur letterslive.com (consulté le 11 février 2016)
  62. (en) « Letters Live at Freemasons' Hall, 2016 », sur Letters Live (consulté le 11 février 2016)
  63. « The London Games Opening Ceremony: Recap | BBC America », sur BBC America (consulté le 12 janvier 2016)
  64. « Benedict Cumberbatch to host Laureus Awards Ceremony | Laureus », sur www.laureus.com (consulté le 20 janvier 2016)
  65. (fr) « A Shanghai le 15 avril - Benedict Cumberbatch présentera les Laureus Awards », sur ParisMatch.com, https://plus.google.com/116546522547050830539 (consulté le 20 janvier 2016)
  66. « Introduction to Laureus | Laureus », sur www.laureus.com (consulté le 20 janvier 2016)
  67. « CNN Heroes Tribute: Pen Farthing - CNN Video », sur CNN, https://plus.google.com/+cnn/posts (consulté le 12 janvier 2016)
  68. « Into The Universe with Steven Hawking.The Story of Everything », sur YouTube (consulté le 24 janvier 2016)
  69. a et b « The Rattigan Enigma By Benedict Cumberbatch », sur Vimeo (consulté le 26 janvier 2016)
  70. « WATCH: Benedict Cumberbatch Narrates Cristiano Ronaldo Documentary | BBC America », sur BBC America (consulté le 20 janvier 2016)
  71. a et b « Troubadours, Series 1, The Making of Music - BBC Radio 4 Extra », sur BBC (consulté le 20 janvier 2016)
  72. a et b « D-Day Reports - D-Day: 8am news - BBC Radio 4 », sur BBC (consulté le 20 janvier 2016)
  73. (en) Richard Adams Education editor, « Oxford college appoints Benedict Cumberbatch and Emma Watson », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  74. « Benedict Cumberbatch weighs in on ISIS: 'You can't kill an idea with bombs' », sur theweek.com (consulté le 13 janvier 2016)
  75. « Sherlock star Benedict Cumberbatch questions decision to detain David Miranda », sur Metro.co (consulté le 10 décembre 2015).
  76. Erin McCann, « Benedict Cumberbatch does the news », sur the Guardian (consulté le 13 janvier 2016)
  77. « Benedict Cumberbatch, Alfonso Cuaron, Maggie Smith Back U.K. Press Regulation », sur The Hollywood Reporter (consulté le 13 janvier 2016)
  78. « Stars write to Cameron about Afghan women for International Women's Day », sur www.amnesty.org.uk (consulté le 13 janvier 2016)
  79. « why is david cameron so afraid to call himself a feminist », sur www.elleuk.com (consulté le 13 janvier 2016)
  80. « Dad-to-be Benedict Cumberbatch doesn't know sex of his baby and admits 'Cumberb****es' make him squirm », sur mirror, https://plus.google.com/u/0/b/105580316071937139547 (consulté le 13 janvier 2016)
  81. « PHOTOS Benedict Cumberbatch (Sherlock Holmes) a marié deux amis gays - Voici », sur Voici.fr, https://plus.google.com/101033033455749045309 (consulté le 12 janvier 2016)
  82. (fr) « L’appel de Benedict Cumberbatch pour les gays condamnés en Grande-Bretagne - Elle », sur www.elle.fr,‎ (consulté le 10 décembre 2015).
  83. (en) « Stars voice the reasons why the Human Rights Act matters », sur The Independent (consulté le 11 décembre 2015).
  84. « David Cameron has backed down on plans to scrap the Human Rights Act - for now », sur mirror, https://plus.google.com/u/0/b/105580316071937139547 (consulté le 11 décembre 2015).
  85. Jessica Elgot, « Benedict Cumberbatch stuns theatregoers with anti-government speech », sur the Guardian (consulté le 13 janvier 2016)
  86. « Benedict Cumberbatch records charity message for syrian refugees », sur The Telegraph (consulté le 10 décembre 2015).
  87. « Benedict Cumberbatch makes the ice bucket challenge actually seem like a good idea », sur theweek.com (consulté le 24 janvier 2016)
  88. « Film stars support the Motor Neurone Disease Association | MND Association », sur www.mndassociation.org (consulté le 2 février 2016)
  89. « Simply Streep - Career - Voice Work - Words for You - The Next Chapter », sur www.simplystreep.com (consulté le 20 janvier 2016)
  90. « WATCH: British Stars on the Run for Cancer Campaign | BBC America », sur BBC America (consulté le 15 janvier 2016)
  91. « Benedict Cumberbatch Gets His Mr. Darcy On for Charity », sur The Hollywood Reporter (consulté le 15 janvier 2016)
  92. a, b et c « dramatic-need », sur dramatic-need (consulté le 15 janvier 2016)
  93. « About Odd Arts - ODD ARTS », sur www.oddarts.co.uk (consulté le 15 janvier 2016)
  94. « Patrons », sur Anno's Africa (consulté le 15 janvier 2016)
  95. « Celebrity Ambassadors | The Prince's Trust », sur www.princes-trust.org.uk (consulté le 15 janvier 2016)
  96. « Fundraiser of the Month Archieve », sur www.mungos.org (consulté le 15 janvier 2016)
  97. « Benedict Cumberbatch thanks his fans », sur www.princes-trust.org.uk (consulté le 15 décembre 2015).
  98. « Cumberbatch hails DofE recipients - BelfastTelegraph.co.uk », sur BelfastTelegraph.co.uk (consulté le 15 janvier 2016)
  99. « About | Save Soho », sur savesoho.com (consulté le 13 janvier 2016)
  100. « Benedict Cumberbatch was a "once in a lifetime" find says his drama teacher », sur RadioTimes, https://plus.google.com/+radiotimes/posts (consulté le 12 janvier 2016)
  101. (en) « Benedict Cumberbatch: Drawing helps fame 'nonsense' - BBC News », sur BBC News (consulté le 12 janvier 2016)
  102. « Greeting card designed by Benedict Cumberbatch sells for £2,649 », sur Express.co.uk, https://plus.google.com/+DailyExpress (consulté le 15 janvier 2016)
  103. « Benedict Cumberbatch's disquieting self-portraits reveal a raft of inner demons », sur HitFix (consulté le 24 janvier 2016)
  104. « Benedict Cumberbatch (Sherlock Holmes) raconte son enlèvement en Afrique du Sud - Voici », sur Voici.fr, https://plus.google.com/101033033455749045309 (consulté le 10 décembre 2015).
  105. a et b « dramatic-need », sur dramatic-need (consulté le 2 février 2016)
  106. a et b « Hamlet - National Theatre Live », sur ntlive.nationaltheatre.org.uk (consulté le 23 janvier 2016)
  107. PBS, « Benedict Cumberbatch as Rosencrantz in Tom Stoppard Play | Great Performances | PBS »,‎ (consulté le 23 janvier 2016)
  108. a et b (en) Michael Billington, « After the Dance », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  109. screenc1, « The Turning Point 1/5 - Benedict Cumberbatch »,‎ (consulté le 2 février 2016)
  110. « The City at The Royal Court Theatre », sur www.royalcourttheatre.com (consulté le 23 janvier 2016)
  111. « The Arsonists at The Royal Court Theatre », sur www.royalcourttheatre.com (consulté le 23 janvier 2016)
  112. « Rhinoceros at The Royal Court Theatre », sur www.royalcourttheatre.com (consulté le 23 janvier 2016)
  113. « Period of Adjustment », sur Almeida Theatre (consulté le 23 janvier 2016)
  114. a et b « Hedda Gabler », sur Almeida Theatre (consulté le 23 janvier 2016)
  115. (en) Michael Billington, « The Lady from the Sea », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  116. « Oh! What A Lovely War (2002) | Our Heritage | Open Air Theatre », sur openairtheatreheritage.com (consulté le 20 janvier 2016)
  117. a et b « As You Like It (2002) | Our Heritage | Open Air Theatre », sur openairtheatreheritage.com (consulté le 23 janvier 2016)
  118. a et b « Love's Labour's Lost (2001) | Our Heritage | Open Air Theatre », sur openairtheatreheritage.com (consulté le 21 janvier 2016)
  119. « A Midsummer Night's Dream (2001) | Our Heritage | Open Air Theatre », sur openairtheatreheritage.com (consulté le 21 janvier 2016)
  120. (en) « Kvetch - Teatro della Contraddizione », sur Retecivicadimilano.it
  121. « Reviews from the 1998 Edinburgh Fringe (4) », sur www.britishtheatreguide.info (consulté le 26 janvier 2016)
  122. Andy Serkis, Jungle Book: Origins,‎ (lire en ligne)
  123. « Magik », sur IMDb
  124. « Dr Strange », sur IMDb
  125. « Zoolander 2 », sur IMDb
  126. « Strictly Criminal », sur IMDb
  127. a et b « Imitation Game », sur IMDb
  128. « Le Hobbit, La Bataille Des Cinq Armées », sur IMDb
  129. Eric Darnell et Simon J. Smith, Penguins of Madagascar,‎ (lire en ligne)
  130. a et b « Star Trek Into Darkness », sur IMDb
  131. « Star Trek Into Darkness Films - AlloDoublage.com, le site référence du doublage français. », sur allodoublage.com (consulté le 25 janvier 2016)
  132. « Le Cinquième Pouvoir », sur IMDb
  133. « Le Cinquième Pouvoir Films - AlloDoublage.com, le site référence du doublage français. », sur allodoublage.com (consulté le 25 janvier 2016)
  134. Peter Jackson, The Hobbit: The Desolation of Smaug,‎ (lire en ligne)
  135. « Le Hobbit : La Désolation de Smaug Films - AlloDoublage.com, le site référence du doublage français. », sur www.allodoublage.com (consulté le 25 janvier 2016)
  136. a et b « Un Été à Osage Cunty », sur IMDb
  137. « Alter Ego | Un Été à Osage County », sur alterego75.fr (consulté le 25 janvier 2016)
  138. a et b « Twelve Years a Slave », sur IMDb
  139. « Twelve Years a Slave Films - AlloDoublage.com, le site référence du doublage français. », sur allodoublage.com (consulté le 25 janvier 2016)
  140. « Electric Cinema : How to Behave », sur filmow
  141. « Le Hobbit, Un Voyage Inattendu », sur IMDb
  142. « Wreckers », sur IMDb
  143. a et b « La Taupe », sur IMDb
  144. « La Taupe Films - AlloDoublage.com, le site référence du doublage français. », sur www.allodoublage.com (consulté le 25 janvier 2016)
  145. « Cheval de Guerre », sur IMDb
  146. « Third Star », sur IMDb
  147. « We Are Four Lions », sur IMDb
  148. « Seule Contre Tous », sur IMDb
  149. « Création », sur IMDb
  150. « Deux sœurs pour un roi », sur IMDb
  151. « Inseparable », sur vimeo
  152. « Reviens-moi », sur IMDb
  153. « Starter for 10 », sur vimeo
  154. a et b « Amazing Grace », sur IMDb
  155. « La Mort d'un Roi », sur IMDb
  156. « Hills Like White Elephants », sur IMDb
  157. Dominic Cooke, Richard III,‎ (lire en ligne)
  158. « "Sherlock" The Abominable Bride (TV Episode 2016) », sur IMDb (consulté le 17 décembre 2015)
  159. (en) « Watch: Stephen Colbert Interviews Smaug the Dragon with Fiery Results », sur Variety (consulté le 17 décembre 2015)
  160. Animation Domination, « THE SIMPSONS | Alan Rickman Tribute | ANIMATION on FOX »,‎ (consulté le 23 janvier 2016)
  161. a et b HBO, « HBO Miniseries: Parade's End Trailer »,‎ (consulté le 23 janvier 2016)
  162. a et b AlloCine, « Sherlock », sur AlloCiné (consulté le 5 février 2016)
  163. « Benedict Cumberbatch hosting Have I Got News For You (part 1) », sur Vimeo (consulté le 26 janvier 2016)
  164. « Vincent Van Gogh: Painted With Words » (consulté le 23 janvier 2016)
  165. a et b delete, « BBC's Small Island (2009) Promo »,‎ (consulté le 23 janvier 2016)
  166. « Miss Marple, Murder Is Easy », sur IMDb
  167. a et b PBS, « MASTERPIECE CONTEMPORARY | The Last Enemy | PBS »,‎ (consulté le 25 janvier 2016)
  168. Revelation Films, « Stuart A Life Backwards *Official DVD Trailer* »,‎ (consulté le 23 janvier 2016)
  169. « RS Doublage », sur www.rsdoublage.com (consulté le 25 janvier 2016)
  170. 72shanny, « Nathan Barley (2005) Benedict Cumberbatch Scenes »,‎ (consulté le 23 janvier 2016)
  171. benny ston, « Benedict Cumberbatch Broken News »,‎ (consulté le 23 janvier 2016)
  172. a et b « To the Ends of the Earth | TCM Trailers | TCM », sur YouTube (consulté le 23 janvier 2016)
  173. a et b « Hawking [2004] - Trailer », sur Vimeo (consulté le 23 janvier 2016)
  174. Cehache, « Benedict☆Cumberbatch - Dunkirk Sub. 1/2 »,‎ (consulté le 23 janvier 2016)
  175. « Fortysomething », sur IMDb
  176. « Benedict Cumberbatch in "Spooks" », sur Rutube (consulté le 23 janvier 2016)
  177. Tegan Waters, « Cambridge Spies 2003 S01E01 »,‎ (consulté le 23 janvier 2016)
  178. dradra13, « Benedict Cumberbatch - Fields of Gold S01E02 »,‎ (consulté le 23 janvier 2016)
  179. kstewslegs, « Benedict Cumberbatch - Scenes from Silent Witness.wmv »,‎ (consulté le 23 janvier 2016)
  180. dradra13, « Benedict Cumberbatch - Tipping the Velvet »,‎ (consulté le 23 janvier 2016)
  181. dradra13, « Benedict Cumberbatch - Heartbeat S09E19 »,‎ (consulté le 25 janvier 2016)
  182. « Listen to an exclusive taster of love-struck Benedict Cumberbatch in new Rumpole drama », sur RadioTimes (consulté le 4 février 2016)
  183. « Cabin Pressure - BBC Radio 4 », sur BBC (consulté le 4 février 2016)
  184. « Preview: “It’s an angel!”, The Angel Islington, Neil Gaiman - Neverwhere - BBC Radio 4 », sur BBC (consulté le 4 février 2016)
  185. « Tom and Viv, Saturday Drama - BBC Radio 4 », sur BBC (consulté le 4 février 2016)
  186. « Good Evening, Afternoon Drama - BBC Radio 4 », sur BBC (consulté le 4 février 2016)
  187. « 115. Forty-Five - Doctor Who - Main Range - Big Finish », sur www.bigfinish.com (consulté le 4 février 2016)
  188. (en) « Spellbound »
  189. « Chatterton: The Allington Solution, Afternoon Drama - BBC Radio 4 », sur BBC (consulté le 4 février 2016)
  190. « Spoils of War, At War with Wellington Docudrama - BBC Radio 4 », sur BBC (consulté le 4 février 2016)
  191. « Nick Warburton - Last Days of Grace, Afternoon Drama - BBC Radio 4 », sur BBC (consulté le 4 février 2016)
  192. « Episode 1, The Pillow Book, 15 Minute Drama - BBC Radio 4 », sur BBC (consulté le 4 février 2016)
  193. « BBC - (none) - Drama on 3 - The Possessed », sur www.bbc.co.uk (consulté le 12 février 2016)
  194. « Seven Woman - And - The Twelve Pound Look [Afternoon Play/Drama] », sur www.radiolistings.co.uk (consulté le 4 février 2016)
  195. « Mike Walker - The Biggest Secret, Saturday Drama - BBC Radio 4 », sur BBC (consulté le 4 février 2016)
  196. BBC, « BBC - Radio 4 », sur www.bbc.co.uk (consulté le 4 février 2016)
  197. (en) « Kepler », sur Mixcloud (consulté le 4 février 2016)
  198. (en) Kate Hodal, Chris Kelly, Felicity Lawrence et Caz Stuart, « Globalised slavery: how big supermarkets are selling prawns in supply chain fed by slave labour – video », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  199. « Humanity United », sur humanityunited.org (consulté le 27 janvier 2016)
  200. « WATCH: Benedict Cumberbatch Narrates Cristiano Ronaldo Documentary | BBC America », sur BBC America (consulté le 26 janvier 2016)
  201. National Geographic, « Jerusalem »,‎ (consulté le 4 février 2016)
  202. « Girlfriend In Coma », sur IMDb
  203. Discovery TV, « String Theory - Stephen Hawking's Grand Design »,‎ (consulté le 26 janvier 2016)
  204. Discovery, « Curiosity - Did God Create the Universe? | Compelling Explanations »,‎ (consulté le 24 janvier 2016)
  205. Akshaya Ravin, « Into The Universe With Stephen Hawking - Time Travel »,‎ (consulté le 5 février 2016)
  206. « River of Lava - Benedict Cumberbatch narrates South Pacific - BBC », sur YouTube (consulté le 26 janvier 2016)
  207. (en) « The making of Benedict Cumberbatch's wax figure at Madame Tussauds London » (consulté le 12 décembre 2015)
  208. (en) « Benedict Cumberbatch up for WhatsOnStage award - BBC News », sur BBC News (consulté le 4 février 2016)
  209. « Watch: The Britannia Awards, Benedict Cumberbatch », sur www.bafta.org (consulté le 28 janvier 2016)
  210. « Hollywood Film Awards: Complete Winners List », sur The Hollywood Reporter (consulté le 4 février 2016)
  211. (en) Leo Barraclough, « Benedict Cumberbatch to Receive Variety Award at BIFAs », sur Variety (consulté le 4 février 2016)
  212. (en) « 'Birdman' Leads Satellite Awards Nominations », sur TheWrap (consulté le 4 février 2016)
  213. a et b « The Latest | Screen Actors Guild Awards », sur www.sagawards.org (consulté le 4 février 2016)
  214. « The nominations are in for the 2014 British Independent Film Awards », sur British Film Institute (consulté le 4 février 2016)
  215. « 'Birdman' Leads Australian Academy's International Awards Nominations », sur The Hollywood Reporter (consulté le 4 février 2016)
  216. (en) Tim Gray, « 'Birdman,' 'Grand Budapest' Top Critics Choice Awards Nominations », sur Variety (consulté le 4 février 2016)
  217. (en) « Winners of the 2013 - 2014 International Online Film Critics' Poll Announced », sur Monsters and Critics (consulté le 4 février 2016)
  218. « Sherlock star Benedict Cumberbatch wins Radio Times TV Detective award at NTAs 2014 », sur RadioTimes (consulté le 4 février 2016)
  219. « 'Silver Linings Playbook' Wins Satellite Awards », sur The Hollywood Reporter (consulté le 4 février 2016)
  220. « Critics' Choice TV Awards 2012: 'Homeland' Wins Best Drama, 'Community' Nabs Best Comedy », sur The Hollywood Reporter (consulté le 12 décembre 2015)
  221. (en) « Benedict Cumberbatch and Olivia Colman up for TV Baftas - BBC News », sur BBC News (consulté le 4 février 2016)
  222. « Critics' Choice TV Awards 2014: And the nominees are... | EW.com », sur www.ew.com (consulté le 4 février 2016)
  223. « NTAs 2013: Longlist nominations in full », sur Digital Spy,‎ (consulté le 4 février 2016)
  224. (en) « Golden Globes: Winners in full - BBC News », sur BBC News (consulté le 4 février 2016)
  225. « Bafta Awards 2012: full nominations in full », sur Telegraph.co.uk (consulté le 4 février 2016)
  226. (en) Nikki Finke, « 2012 EMMYS NOMINATIONS: BREAKING », sur Deadline (consulté le 4 février 2016)
  227. « National Television Awards 2011 - Nominees », sur Digital Spy,‎ (consulté le 4 février 2016)
  228. (en) Nikara Johns, « ‘Gravity,’ ‘The Hobbit: The Desolation of Smaug’ Lead Saturn Awards Noms », sur Variety (consulté le 4 février 2016)
  229. « 'August: Osage County' Ensemble to Be Honored at Hollywood Film Awards (Exclusive) », sur The Hollywood Reporter (consulté le 4 février 2016)
  230. a et b « Screen Actors Guild Award Nominees, Full List », sur ABC News,‎ (consulté le 4 février 2016)
  231. a et b « 2014 Critics' Choice Awards Winners List », sur The Hollywood Reporter (consulté le 4 février 2016)
  232. « 2013 | Categories | International Press Academy », sur www.pressacademy.com (consulté le 4 février 2016)
  233. « Big Bang, Horror Story, Parks & Rec, Good Wife, The Americans Lead Critics Choice Nominations », sur TVLine (consulté le 4 février 2016)
  234. Partagé avec Gary Oldman, Mark Strong, John Hurt, Toby Jones, David Dencik, Ciarán Hinds, Colin Firth, Kathy Burke, Stephen Graham, Simon McBurney, Tom Hardy, Svetlana Khodchenkova et William Haddock.
  235. (en) « Frankenstein stars win Evening Standard Theatre Awards - BBC News », sur BBC News (consulté le 4 février 2016)
  236. (en) « Full list: Olivier award winners 2012 », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :