Wikipédia:Sélection/Cinéma espagnol

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pedro Almodóvar

Pedro Almodóvar à Madrid en septembre 2008.

Pedro Almodóvar Caballero est un réalisateur de cinéma espagnol, né le à Calzada de Calatrava dans la province de Ciudad Real et la communauté autonome de Castille-La Manche, en Espagne. Il est l'un des cinéastes emblématiques de la nouvelle vague espagnole.

Pedro Almodóvar émigre à 8 ans avec sa famille en Estrémadure. Il y fait ses études secondaires qu'il poursuit chez les Franciscains. Comme Mario Vargas Llosa, il fait du scoutisme.

Vers 18 ans, il quitte sa maison seul pour s'installer à Madrid, sans argent et sans travail, mais avec un projet très concret : étudier le cinéma et en faire son métier. Il lui est impossible de s'inscrire à l'école officielle du cinéma puisque Franco vient juste de la fermer. Dans la mesure où il ne peut apprendre le langage cinématographique, Almodóvar décide d'en apprendre le fond en multipliant ses expériences artistiques personnelles dans différents domaines. Malgré la dictature, Madrid représente, pour un adolescent provincial, la culture, l'indépendance et la liberté.

Il survit grâce à divers petits métiers et s'achète sa première caméra super 8 après avoir décroché un emploi à la Compagnie nationale de téléphone d'Espagne. Il y travaille deux ans comme employé de bureau. Le matin, à la Compagnie de téléphone, il apprend à connaître la classe moyenne espagnole qui vit les débuts de la société de consommation, avec ses grands drames et ses petites misères.

Alejandro Amenábar

Alejandro Amenábar, lors de la présentation du film Tesis en 1998.

Alejandro Amenábar, né le à Santiago, est un réalisateur, scénariste, écrivain, monteur, acteur, producteur et compositeur de nationalité hispano-chilienne.

Alejandro Amenábar naît au Chili d'une mère espagnole, et d'un père chilien. Un an après sa naissance, ses parents fuient le pays suite au coup d'État d'Augusto Pinochet. Amenábar grandit à Madrid, où il s'inscrit à la faculté de sciences. Mais il abandonne ses études, et se consacre à sa plus grande passion : le cinéma.

En 1996, son premier long métrage Tesis, qui prend l'univers des snuff movies en toile de fond, remporte un premier grand succès commercial. Le film fait sensation au Festival de Berlin dont il fait l'ouverture et remporte l'année suivante sept Goyas du cinéma espagnol dont ceux du meilleur film, du meilleur "nouveau metteur en scène" et du meilleur scénario original.

En 1997, il réalise Ouvre les yeux, un film d'anticipation porté par une intrigue psychologique. L'œuvre est saluée par la critique et par plusieurs prix dans des festivals internationaux, notamment Berlin et Tokyo. Impressionné par le film, Tom Cruise acquiert les droits d'adaptation et produit un remake, Vanilla Sky, dans lequel il joue le rôle principal ce qui permet à Amenábar de tourner son film suivant, une œuvre fantastique produite par la star américaine et interprétée par son épouse d'alors : Nicole Kidman. Les Autres (The Others et Los otros en espagnol), coproduction hispano-américaine, est un nouveau succès mondial.

Penélope Cruz

Penélope Cruz Sánchez (née le à Alcobendas, dans la communauté de Madrid) est une actrice, mannequin et designer espagnole. Repérée par son agent à l'âge de 15 ans, Penélope Cruz commence à jouer à la télévision dès l'âge de 16 ans avant d'obtenir le rôle de Silvia dans le film Jambon, jambon en 1992. Grâce à ce rôle, Penélope Cruz joue dans de nombreux films aujourd'hui très connus entre 1990 et 2000 ; Ouvre les yeux (1997), The Hi-Lo Country (1998), La Fille de tes rêves (2000) et Amour, piments et bossa nova (2000). En 2001, elle a tenu les rôles principaux dans les films ; Vanilla Sky et Blow. Elle s'est, depuis, construite une carrière solide en jouant dans de grands films de plusieurs genres comme avec la comédie, Une chambre pour quatre (2002), le thriller Gothika (2003), le film de Noël Noel (2004) et le film d'action Sahara (2005). Elle a eu des nominations lors des Golden Globes et des Oscar du cinéma pour les films ; Volver (2006) et Nine (2009). En 2009, elle remporte un Oscar pour son rôle dans le film Vicky Cristina Barcelona. Elle fut la première actrice espagnole à remporter un Oscar et également à avoir son étoile sur Walk of Fame.

Penélope Cruz a été mannequin pour plusieurs entreprises comme Ralph Lauren ou encore L'Oréal, mais a également conçu plusieurs éléments pour Mango avec sa sœur Monica. Elle soutient activement certaines œuvres de charité : elle a été volontaire en Ouganda et aussi en Inde, où elle a passé une semaine à travailler pour Mère Teresa et lui a donné le salaire qu'elle a gagné pour le film The Hi-Lo Country afin d'aider à financer la mission des sœurs.

Victoria Abril

Victoria Abril au festival de Cannes 2013.

Victoria Mérida Rojas, dite Victoria Abril, née le à Madrid, est une actrice et chanteuse espagnole connue pour son rôle de Caroline Boissier dans la série Clem.

Élevée par une mère infirmière, Victoria Mérida grandit à Malaga puis Madrid. Sa vocation première est la danse classique, qu'elle pratique avec ardeur jusqu'à l'adolescence.

Sur les conseils de son professeur de danse, elle fait ses débuts d'actrice en 1975 dans le film Obsession de Francisco Lara Polop. À 16 ans, elle joue un tout petit rôle aux côtés d'Audrey Hepburn et Sean Connery dans La Rose et la Flèche de Richard Lester. C'est à cette époque qu'elle change son nom en « Abril ».

Sa carrière marque une étape importante quand elle commence à travailler avec Vicente Aranda. Celui-ci lui offre un rôle principal périlleux, celui d'un garçon qui veut être une fille, dans le film Cambio de sexo en 1975. Grâce à cette œuvre, elle est vite reconnue comme l'une des actrices les plus prometteuses du cinéma espagnol. Ce film n'est qu'un avant-goût de sa longue collaboration avec le réalisateur.

Victoria Abril se fait connaître par le grand public en 1976 à la télévision espagnole comme présentatrice et animatrice avec les jeux Un, dos, tres... responda otra vez et 625 lineas.

Antonio Banderas

Antonio Banderas, photographié en 2010.

Antonio Banderas, de son nom complet José Antonio Domínguez Banderas, est un acteur et réalisateur espagnol, né le à Malaga (province espagnole d'Andalousie).

Il est surtout connu pour avoir joué dans de nombreux films de Pedro Almodovar et avoir interprété Zorro dans les films Le Masque de Zorro et La Légende de Zorro. Il a également été la voix du Chat Potté dans la saga Shrek et dans le film Le Chat potté.

Né d'un père policier et d'une mère enseignante, il s'adonne au football en rêvant de devenir professionnel, mais une fracture du pied l'oblige à renoncer à cette carrière.

Il se tourne vers l'école d'art dramatique de Malaga et intègre à 21 ans le théâtre national d'Espagne et en 1981 décroche rapidement un rôle dans Los Terranos, une pièce d'Alfredo Manas avec qui il se produit jusqu'en 1986.

En 1982, il apparaît pour la première fois au cinéma grâce à Pedro Almodóvar dans Le Labyrinthe des passions. Avec ce réalisateur, il tourne aussi Matador, La Loi du désir, Femmes au bord de la crise de nerfs, Attache-moi ! et La piel que habito. En 1982 et 1983, il tourne aussi dans quelques films espagnols plus discrets : Pestañas postizas, Y del seguro… líbranos señor ! et El Señor Galindez.

Il est découvert aux États-Unis grâce aux films qu'il a tourné avec Almodóvar et désiré par Madonna (dans In Bed with Madonna); qui se dit capable de tout pour l'avoir. Hollywood lui fait les yeux doux. En 1992, Antonio quitte son pays pour tourner son premier film américain The Mambo Kings.

Lorsqu'il débarque dans la capitale du cinéma, l'acteur ne parle pas un seul mot d'anglais. Le réalisateur du film Arne Glimcher lui fait apprendre le texte de façon phonétique. Un an après, il maîtrise un peu mieux la langue et tourne dans Philadelphia de Jonathan Demme, où il joue le petit ami de Tom Hanks.

Javier Bardem

Javier Bardem au festival de Cannes 2010.

Javier Bardem est un acteur espagnol, né le à Las Palmas de Gran Canaria (Îles Canaries).

Parangon du latin viril grâce à ses rôles sulfureux chez Bigas Luna et Pedro Almodóvar, il est le premier acteur espagnol à avoir été nommé aux Oscars, en 2001, et à être récompensé en 2008 comme « Meilleur second rôle masculin » pour son interprétation de tueur froid et implacable dans No Country for Old Men des frères Coen. Ce rôle lui a aussi valu un Golden Globe dans la même catégorie.

Javier Bardem a également reçu le Prix d'interprétation masculine au Festival de Cannes 2010 (ex-æquo avec Elio Germano) pour le film Biutiful d'Alejandro González Iñárritu, deux Coupes Volpi du meilleur acteur à la Mostra de Venise : en 2000 pour Avant la nuit de Julian Schnabel et en 2004 pour Mar adentro d'Alejandro Amenábar ainsi que cinq Prix Goya en Espagne.

Javier Bardem a grandi dans l'univers du cinéma et du théâtre : neveu du réalisateur espagnol Juan Antonio Bardem, opposant au franquisme, petit-fils de l'acteur de cinéma Rafael Bardem, et fils de Pilar Bardem, comédienne de théâtre. Ses parents, Carlos Encinas et Pilar Bardem, se séparent alors qu'il est enfant, il est élevé par sa mère à Madrid avec son frère Carlos et sa sœur aînée Monica, tous deux devenus acteurs également. Sportif de haut niveau dans son adolescence il pratique le rugby, il est sélectionné dans l'équipe nationale espagnole junior au poste de pilier droit. Il apparaît à l'âge de six ans dans le film El Pícaro mais fait ses débuts réels en 1989 dans Las edades de Lulú de Bigas Luna.

Bigas Luna le fait débuter dans Les Vies de Loulou avant de lui confier successivement les rôles vedettes du torero de Jambon, jambon en 1992, aux côtés de Penélope Cruz, et de l'homme d'affaires play-boy dans Macho, ces deux rôles font du comédien une figure incontournable du cinéma espagnol. Récompensé consécutivement par les Goya du meilleur second rôle en 1995 pour Dias contados et du meilleur acteur en 1996 pour Bouche à Bouche, Bardem devient en Espagne l'un des acteurs les plus populaires et les plus prolifiques. Pedro Almodóvar lui offre la consécration, à sa manière, en lui donnant le rôle d'un flic paraplégique dans En chair et en os en 1997. Surnommé alors « The Spanish Hunk » (le balèze espagnol), il passe, après Antonio Banderas, pour le nouveau séducteur latin.

Carmen Maura

Carmen Maura (née Carmen García Maura le à Madrid) est une actrice espagnole.

Carmen Maura vient d'une grande famille espagnole. Elle compte comme aïeul l'homme politique conservateur Antonio Maura, cinq fois premier ministre au début du XXe siècle. Francophone, elle a étudié la philosophie et la littérature à l'école nationale supérieure des beaux-arts de Paris.

Carmen Maura a commencé sa carrière comme chanteuse de cabaret. Elle a débuté au cinéma en 1970 par une apparition dans The Man in Hiding. Elle obtient son premier rôle important en 1977 dans les Tigres de papier (Tigres de papel) de Fernando Colomo.

Bien qu'elle ait joué plusieurs rôles dramatiques, elle a été souvent remarquée pour ses interprétations dans des comédies. Elle est apparue dans le premier film de Pedro Almodóvar, Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier (Pepi, Luci, Bom y otras chicas del montón). Le cinéaste en fait l'une de ses actrices fétiches et collabore avec elle dans cinq autres films, dans les années 1980, dont le point d'orgue est Femmes au bord de la crise de nerfs (Mujeres al borde de un ataque de nervios) en 1988. Pour sa prestation, elle se voit décerner le Goya du cinéma espagnol et le tout premier Félix de la meilleure actrice européenne. Elle gagne de nouveau le Goya et le Félix du premier rôle pour ¡Ay, Carmela! de Carlos Saura, deux ans plus tard.

Luis Buñuel

Luis Buñuel.JPG

Luis Buñuel, né le à Calanda (Aragon, Espagne), mort le à Mexico (Mexique), est un réalisateur et scénariste d'origine espagnole, naturalisé mexicain.

Buñuel se fit connaître, à la toute fin du cinéma muet, comme metteur en scène surréaliste d’avant-garde, travaillant aux côtés de Salvador Dalí et du groupe surréaliste parisien autour d’André Breton ; sa création la plus marquante de cette époque est le court métrage Un chien andalou de 1929, qui fit scandale. Il tournera ensuite, après une interruption de 15 ans, des films dans quasi tous les genres cinématographiques — film expérimental, documentaire, mélodrame, satire, comédie musicale, comédie, film romantique et historique, fantastique, policier, film d’aventures, et même western —, composant une œuvre insaisissable, inégale, réfractaire à toute récupération idéologique, d’un caractère souvent iconoclaste et subversif, mais où la dénonciation d’une bourgeoisie figée et hypocrite constitue l’un des thèmes de prédilection, ce qu’illustrent en particulier les films l'Ange exterminateur (1962), Belle de jour (1967) et le Charme discret de la bourgeoisie (1972), ces deux derniers produits en France. Ainsi que le notera Jean Collet, « Buñuel est le peintre des contrastes violents, de l’ombre et de la lumière, de la nuit et du jour, du rêve et de la lucidité. Entre ces extrêmes, il cherche la plus grande tension. Il filme les phantasmes avec la caméra la plus terre-à-terre. Il est matérialiste quand il parle de Dieu, exalté, révolté quand il parle de la société des hommes. »

Carlos Saura

Carlos Saura à Calanda, le .

Carlos Saura Atarés, né à Huesca (province de Huesca) le 4 janvier 1932, est un réalisateur et scénariste de cinéma espagnol. Il est l'un des cinéastes espagnols les plus influents et reconnus sur le plan international.

Originaire d'une famille d'artistes (sa mère était pianiste, son frère Antonio Saura était peintre), il développe pendant son enfance le sens artistique appliqué à la photographie.

À Madrid, en 1957, il obtient le diplôme de réalisateur de l'Institut de Recherches et d'Études cinématographiques, dont il devient professeur jusqu'en 1963.

En 1957-58 a lieu le tournage de son premier film documentaire, Cuenca. En 1960, avec Golfos (Les Voyous), il décrit le problème de la délinquance des jeunes dans les quartiers démunis de Madrid. En 1963, avec le film Llanto por un bandido, il réalise une reconstitution historique.

En 1966 son style, à la fois lyrique et documentaire, centré sur les problèmes des plus démunis, obtient la reconnaissance de la communauté internationale au Festival de Berlin, où il reçoit l'Ours d'argent pour son film La Caza (La Chasse).

En 1967, son film Peppermint frappé est à nouveau primé à Berlin.

Les films La prima Angélica (1974) et Cría cuervos (1975), qui traitent avec subtilité de la société franquiste, reçoivent le Prix Spécial du Jury au Festival de Cannes.

Son film Mama cumple 100 años (Maman fête ses cent ans) est nommé à l'Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1979.

En 1991, il est enfin reconnu dans son pays et reçoit les Prix Goya du meilleur réalisateur et du meilleur script pour son film ¡Ay, Carmela! (1990).

Fernando Trueba

Fernando Trueba (Guadalajara).jpg

Fernando Trueba, né le à Madrid (Espagne), est un réalisateur, producteur et scénariste espagnol.

Né à Madrid, Fernando Trueba est le frère du scénariste et producteur David Trueba.

De 1974 à 1979, il est critique de cinéma pour le quotidien espagnol El pais, ainsi que pour l'hebdomadaire Guia del ocio. En 1980, il crée le magazine de cinéma Casablanca. Durant les années 1970, il réalise 6 court-métrages.

En 1982, il se fait connaître du grand public avec son premier film, justement nommé Ópera prima, primé au festival international du film de Chicago. La même année, il fonde la maison de production Opera films. C'est avec Le Rêve du singe fou qu'il acquiert la renommée, confirmée par Belle Époque puis La Fille de tes rêves avec Penélope Cruz.

Il est l'auteur d'un Diccionario de cine (1997) et a édité un Dictionnaire du latin jazz en 1998.

En 2000, il crée la société de production de musique Lola records avec lequel il produit les bandes originales de ses films, dont Calle 54, qui donnera naissance en 2002 à un nouveau studio d'enregistrement, Calle 54 records.