Coupe d'Angleterre de rugby à XV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Coupe d'Angleterre
de rugby à XV
Description de l'image LV= Cup logo.png.
Généralités
Création 1972
Éditions 42
Périodicité annuelle
Nations Drapeau de l'Angleterre Angleterre
Drapeau : Pays de Galles Galles (depuis 2006)
Participants 16 clubs
Statut des participants professionnel
Site web officiel
Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Angleterre Harlequins
Plus titré(s) Drapeau : Angleterre Bath Rugby (10)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition en cours voir :
Coupe anglo-galloise de rugby à XV 2013-2014

La Coupe d'Angleterre de rugby à XV, également appelée coupe anglo-galloise, est une compétition à élimination directe mettant aux prises les clubs anglais depuis 1972.

Sponsoring oblige, cette compétition a connu plusieurs noms : John Player Cup de 1972 à 1988, Pilkington Cup de 1989 à 1998, Tetley's Bitter Cup en 1999 et 2000, Powergen Cup de 2001 à 2005, EDF Energy Cup entre 2006 et 2009 et LV= Cup depuis 2009. Depuis 2005, toujours sous le nom de Powergen Cup, elle est devenue la Coupe anglo-galloise à laquelle participent les douze clubs anglais du Premiership et les quatre équipes galloises engagées en Pro12. Son format n'est plus l'élimination directe. Les seize équipes sont réparties en quatre poules comportant chacune trois équipes anglaises et une galloise qui s'affrontent uniquement en matches aller. Les premiers de chaque poule sont qualifiés pour les demi-finales disputées sur terrain neutre. Les deux vainqueurs s'affrontent en finale au stade de Twickenham jusqu'en 2009. Depuis, la finale se dispute dans un stade différent chaque année.

Les Français Philippe Sella (1998), Ludovic Mercier (2003) et Olivier Azam (2003) ont remporté cette épreuve.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts : le rugby anglais avant la création de la compétition en 1972[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Rugby à XV et Histoire du rugby à XV.

Depuis la prétendue invention du rugby en 1823 par William Webb Ellis[1],[2],[3] et son officialisation le par les étudiants de l'Université de Cambridge[4], la pratique de ce sport se cantonne à des rencontres traditionnelles entre clubs, arrangées par ceux-ci, à l'instar des affrontements bisannuels entre le Blackheath RC et le Richmond FC instaurés le et qui constituent le plus ancien affrontement régulier entre deux clubs dans l'histoire du rugby[4]. Cette organisation libre du rugby reste longtemps en vigueur car la Rugby Football Union, fondée en 1871[5], s'oppose à la création de toute compétition officielle estimant que la pratique de ce sport y perdrait son esprit d'amateurisme. Les County Cups disputées par les clubs et le County Championship disputé par les équipes des comtés sont pendant longtemps les seules compétitions organisées en dehors des rencontres traditionnelles entre clubs. La hiérarchie entre les différentes équipes pendant la saison se résume aux classements publiés par le Daily Telegraph et les journaux locaux comme le Yorkshire Post. Ces classements, établis à partir des résultats de chaque club, varient fortement d'un journal à un autre et ne constituent au mieux qu'une estimation de la performance des équipes au cours de la saison.

Les premières éditions[modifier | modifier le code]

La première compétition officielle instaurée en 1972 par la Fédération anglaise de rugby à XV est la coupe d'Angleterre.

La domination de Bath[modifier | modifier le code]

L'entrée dans l'ère professionnelle[modifier | modifier le code]

Logo de la compétition de 2001 à 2005.

La coupe anglo-galloise[modifier | modifier le code]

Le trophée remporté par le vainqueur de la compétition a pour nom la Calcutta Cup.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Le logo de la compétition lors de son partenariat avec Électricité de France entre 2006 et 2009.
Date de la finale Vainqueur Score Finaliste Lieu de la finale Spectateurs
Gloucester RFC 17 – 6 Moseley RFC Stade de Twickenham, Londres
Coventry RFC 27 – 15 Bristol Rugby Stade de Twickenham, Londres
Coventry RFC 26 – 6 London Scottish FC Stade de Twickenham, Londres
Bedford Blues 28 – 12 Rosslyn Park FC Stade de Twickenham, Londres
Gosforth 23 – 14 Rosslyn Park FC Stade de Twickenham, Londres
Gosforth 28 – 12 Waterloo RFC Stade de Twickenham, Londres
Gloucester RFC 6 – 3 Leicester Tigers Stade de Twickenham, Londres
Leicester Tigers 15 – 12 Moseley RFC Stade de Twickenham, Londres
Leicester Tigers 21 – 9 London Irish Stade de Twickenham, Londres
Leicester Tigers 15 – 12 Gosforth Stade de Twickenham, Londres
Gloucester RFC 12 – 12[6] Moseley RFC Stade de Twickenham, Londres
Bristol Rugby 28 – 22 Leicester Tigers Stade de Twickenham, Londres
Bath Rugby 10 – 9 Bristol Rugby Stade de Twickenham, Londres
Bath Rugby 24 – 15 London Welsh Stade de Twickenham, Londres
Bath Rugby 25 – 17 Wasps RFC Stade de Twickenham, Londres
Bath Rugby 19 – 12 Wasps RFC Stade de Twickenham, Londres
Harlequins 28 – 22 Bristol Rugby Stade de Twickenham, Londres
Bath Rugby 10 – 6 Leicester Tigers Stade de Twickenham, Londres
Bath Rugby 48 – 6 Gloucester RFC Stade de Twickenham, Londres
Harlequins 25 – 13 Northampton Saints Stade de Twickenham, Londres
Bath Rugby 15 – 12 Harlequins Stade de Twickenham, Londres 62 000[7]
Leicester Tigers 23 – 16 Harlequins Stade de Twickenham, Londres 54 000[8]
Bath Rugby 21 – 9 Leicester Tigers Stade de Twickenham, Londres
Bath Rugby 36 – 16 Wasps RFC Stade de Twickenham, Londres 60 000
Bath Rugby 16 – 15 Leicester Tigers Stade de Twickenham, Londres 75 000[9]
Leicester Tigers 9 – 3 Sale Sharks Stade de Twickenham, Londres 75 000[10]
Saracens 48 – 18 Wasps RFC Stade de Twickenham, Londres 65 000
Wasps RFC 29 – 19 Newcastle Falcons Stade de Twickenham, Londres 48 000
London Wasps 31 – 23 Northampton Saints Stade de Twickenham, Londres 48 000
Newcastle Falcons 30 – 27 Harlequins Stade de Twickenham, Londres
London Irish 38 – 7 Northampton Saints Stade de Twickenham, Londres 75 000[11]
Gloucester RFC 40 – 22 Northampton Saints Stade de Twickenham, Londres 75 000
Newcastle Falcons 37 – 33 Sale Sharks Stade de Twickenham, Londres 38 590
Leeds Tykes 20 – 12 Bath Rugby Stade de Twickenham, Londres 60 347[12]
London Wasps 26 – 10 Llanelli Scarlets Stade de Twickenham, Londres 57 212[13]
Leicester Tigers 41 – 35 Ospreys Stade de Twickenham, Londres 43 755[14]
Ospreys 23 – 6 Leicester Tigers Stade de Twickenham, Londres 65 756[15]
Cardiff Blues 50 – 12 Gloucester RFC Stade de Twickenham, Londres 55 000[16]
Northampton Saints 30 – 24 Gloucester RFC Sixways Stadium, Worcester 12 024[17]
Gloucester RFC 34 – 7 Newcastle Falcons Franklin's Gardens, Northampton 6 848[18]
Leicester Tigers 26 – 14 Northampton Saints Sixways Stadium, Worcester 11 895
Harlequins 32 – 14 Sale Sharks Sixways Stadium, Worcester 8 287[19]
Exeter Chiefs 15 – 8 Northampton Saints Sandy Park, Exeter [20]
Saracens 23 – 20 Exeter Chiefs  ??? [21]
On accède, lorsqu'il existe, à l'article qui traite d'une édition particulière en cliquant sur le score.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Big Brians, « The origins of Rugby », sur www.angelfire.com (consulté le 13 août 2011)
  2. (en) Nigel Trueman, « Historical Rugby Milestones 1820s », sur www.rugbyfootballhistory.com (consulté le 13 août 2011)
  3. (en) Peter Shortell, « Did he or didn't he? », sur www.pshortell.demon.co.uk,‎ 1er décembre 2006 (consulté le 13 août 2011)
  4. a et b (en) Nigel Trueman, « Historical Rugby Milestones 1860s », sur www.rugbyfootballhistory.com (consulté le 13 août 2011)
  5. (en) Nigel Trueman, « Historical Rugby Milestones 1870s », sur www.rugbyfootballhistory.com (consulté le 13 août 2011)
  6. Pour cette édition, le titre est partagé par les deux équipes qui font match nul dans le temps réglementaire.
  7. (en) « Bath 15 v 12 Harlequins », sur www.bathrugby.com, Bath Rugby (consulté le 13 août 2011)
  8. (en) Mike Hill, « Leicester vs Harlequins :Pilkington Cup Final 1993 », sur www.rugbynetwork.net,‎ (consulté le 9 mars 2010)
  9. (en) Chris Rea, « Tigers driven wild by Bath », sur www.independent.co.uk, The Independent,‎ (consulté le 10 mars 2010)
  10. (en) Geoffrey Nicholson, « Rugby Union: Episode of men behaving blokishly », sur www.independent.co.uk, The Independent,‎ (consulté le 10 mars 2010)
  11. (en) « Clockwatch: L Irish 38-7 Northampton », sur news.bbc.co.uk, BBC,‎ (consulté le 10 mars 2009)
  12. (en) Stephen Jones, « Bath 12 Leeds 20: Gutsy Leeds beat Bath », sur www.timesonline.co.uk, The Sunday Times,‎ (consulté le 9 mars 2009)
  13. (en) Robert Kitson, « Voyce on song as Wasps make the most of home comforts », sur www.guardian.co.uk, The Guardian,‎ (consulté le 10 mars 2009)
  14. (en) « Varndell roars in for Tigers hat-trick in Twickenham win », sur www.edfenergycup.com,‎ (consulté le 8 mars 2009)
  15. (en) Jonathan McConnell, « Hook steers Ospreys to Cup glory », sur www.edfenergycup.com,‎ (consulté le 8 mars 2009)
  16. (en) James Standley, « 2009 EDF Energy Cup final », sur news.bbc.co.uk, BBC,‎ (consulté le 19 avril 2009)
  17. (en) « Northampton 30-24 Gloucester », sur news.bbc.co.uk, BBC,‎ (consulté le 27 avril 2010)
  18. (en) « Gloucester 34-7 Newcastle  », sur news.bbc.co.uk, BBC,‎ (consulté le 27 mars 2011)
  19. (en) Brendon Mitchell, « LV= Cup final: Sale Sharks 14-32 Harlequins », sur www.bbc.co.uk, BBC,‎ (consulté le 22 mars 2013)
  20. (en) « LV= Cup final: Exeter Chiefs 15-8 Northampton Saints », sur www.bbc.com, BBC,‎ (consulté le 16 mars 2014)
  21. (en) « LV= Cup final: Saracens 23-20 Exeter Chiefs », sur www.bbc.com, BBC,‎ (consulté le 16 mars 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]