Wikipédia:Sélection/Star Wars

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Harrison Ford

Harrison Ford en mars 2017.

Harrison Ford est un acteur américain, né le à Chicago dans l'Illinois.

Sa collaboration avec George Lucas, qui a été le premier à lui donner l'occasion de s'affirmer en tant qu'acteur avec American Graffiti, lui permet d'accéder au rang de vedette internationale avec les rôles de Han Solo dans la trilogie originelle de Star Wars et d’Indiana Jones.

Son statut d'acteur majeur du cinéma de divertissement lui vaut d'être consacré « star du siècle du box-office » en 1994 par l'Association nationale des propriétaires de salles de spectacle. En effet, les films dans lesquels il a tenu un rôle majeur ont engrangé près de six milliards de dollars de recettes dans le monde.

Depuis plusieurs années, Harrison Ford met sa notoriété au service de la conservation de la nature en sensibilisant l'opinion notamment sur le cas critique de la déforestation des forêts tropicales.

Natalie Portman

Natalie Portman au Festival International du Film de Toronto en 2009.

Natalie Portman, de son vrai nom Natalie Hershlag (hébreu : נטלי הרשלג), est une actrice israélo-américaine, née le à Jérusalem. Elle a fait ses débuts au cinéma dans Léon de Luc Besson, aux côtés de Jean Reno en 1994.

Elle accède au statut de célébrité internationale en 1999 avec la sortie de Star Wars, épisode I : La Menace fantôme dans lequel elle joue Padmé Amidala. Elle conserve ce rôle dans les épisodes II et III, respectivement sortis en 2002 et 2005.

Natalie Portman a tourné aux côtés de grands noms du cinéma tels que Woody Allen (Tout le monde dit I love you), Al Pacino et Robert De Niro (Heat), Tim Burton (Mars Attacks!) ou encore Darren Aronofsky (Black Swan). En 2005, elle obtient le Golden Globe de la meilleure actrice dans un second rôle pour son rôle dans Closer, entre adultes consentants de Mike Nichols ; ce rôle lui vaut également une nomination aux Oscars. Elle est récompensée par le Saturn Award de la meilleure actrice en 2007 pour son rôle dans la dystopie V pour Vendetta

Star Wars

Le logo de Star Wars tel qu'il apparaît en introduction des films et sur de nombreux produits dérivés.

Star Wars (à l'origine nommée sous son titre français, La Guerre des étoiles) est une épopée cinématographique de science-fiction créée par George Lucas en 1977. D'abord conçue comme une trilogie sortie entre 1977 et 1983, la saga s'est ensuite élargie avec trois nouveaux films sortis entre 1999 et 2005 racontant des événements antérieurs aux premiers. Tous ont connu un grand succès commercial et les premiers ont reçu un accueil critique très positif, lequel s'est néanmoins érodé au fur et à mesure de la sortie des épisodes. Dans un souci de cohérence et pour atteindre un résultat qu'il n'avait pas pu obtenir dès le départ, le créateur de la saga a également retravaillé les films de sa première trilogie, ressortis en 1997 et 2004 dans de nouvelles versions.

Emblématique du genre space opera, la saga se déroule dans une « galaxie lointaine » et raconte la lutte entre les chevaliers Jedi et les Sith, avec pour personnage central Anakin Skywalker qui cède à la tentation du côté obscur de la Force pour devenir Dark Vador, puis sa rédemption grâce à l'action de son fils, Luke. De nombreux personnages emblématiques, humains et aliens, prennent part à la saga, qui a lancé la carrière de plusieurs acteurs, notamment Harrison Ford. Outre les films, l'univers a été décliné à travers de nombreux et divers produits dérivés conçus ou non sous l'égide de Lucas : romans, bandes dessinées, jeux vidéo, séries, etc. L'histoire de la série est ainsi élargie et approfondie par divers médias.

Le monde de Star Wars est inspiré de nombreuses œuvres cinématographiques (serials, western, cinéma japonais), mais aussi littéraires (ouvrages d'Isaac Asimov et de J. R. R. Tolkien notamment) et de faits historiques réels. À son tour, le monde créé par George Lucas a influencé une génération de réalisateurs et contribué à la création de nouvelles techniques dans le domaine du cinéma, notamment en ce qui concerne le montage et les effets spéciaux. L'univers de Star Wars a fait l'objet de nombreuses parodies et hommages, et dispose également d'une grande communauté de fans qui s'exprime par le biais de diverses manifestations.

Watto

Vision d'artiste de Watto, en tant que jeune milicien sur Toydaria.

Watto est un personnage de la saga cinématographique Star Wars.

Originaire de la planète Toydaria, il émigre sur la planète Tatooine où il devient ferrailleur. Joueur invétéré, c'est en pariant lors d'une course de modules qu'il gagne l'esclave Shmi Skywalker et son fils Anakin. Il initie très tôt ce dernier au pilotage de module. Quand le Jedi Qui-Gon Jinn arrive sur Tatooine, il rencontre Anakin chez Watto. Il découvre rapidement que le jeune esclave pourrait être l'élu d'un ancienne prophétie. Pariant le jeune garçon sur une course avec Watto, le Jedi obtient l'affranchissement d'Anakin puis quitte la planète avec lui pour en faire un Jedi. Dix ans plus tard, le ferrailleur revoit son ancien esclave venu rechercher sa mère.

Grincheux et amer, Watto n'aime que l'argent et les jeux de hasard. Il apparaît dans les épisodes I et II de la saga et est interprété par l'acteur Andy Secombe. Il est créé en 1994 par George Lucas pour le scénario du film La Menace fantôme. Il est intégralement généré par ordinateur par les équipes de modélisation d'Industrial Light & Magic.

En plus des novélisations des films La Menace fantôme et L'Attaque des clones, Watto apparait dans plusieurs romans courts, livres pour enfants, guides, courts récits en bande dessinée, jeux de course, jeux d'action et figurines.

Le personnage de Watto a fait l'objet de critiques. Certains analystes y ont notamment vu l'image stéréotypée du juif.

Star Wars, épisode I : La Menace fantôme

Logo du film La Menace fantôme.

Star Wars, épisode I : La Menace fantôme (Star Wars Episode I: The Phantom Menace) est un film américain de science-fiction de type space opera sorti en 1999 écrit et réalisé par George Lucas.

C'est le quatrième opus de la saga Star Wars par sa date de sortie, mais le premier dans l'ordre chronologique de l'histoire. Sorti seize ans après Le Retour du Jedi, il ouvre une nouvelle trilogie de préquelle, la « prélogie ». Le film est également la quatrième réalisation de Lucas après un hiatus de vingt-deux ans.

Le film suit le chevalier Jedi Qui-Gon Jinn et son apprenti Obi-Wan Kenobi qui escortent et protègent la reine Amidala qui voyage de la planète Naboo à la planète Coruscant dans l'espoir de trouver une issue pacifique à un différend commercial interplanétaire. Il met également en scène le jeune Anakin Skywalker avant qu'il ne devienne un Jedi. Celui-ci est alors un jeune esclave qui semble avoir une forte prédisposition à l'utilisation de la Force. Les principaux rôles sont tenus par Liam Neeson, Ewan McGregor, Natalie Portman, Jake Lloyd, Ian McDiarmid et Pernilla August.

Brassant de nombreux thèmes mythologiques et culturels, La Menace fantôme suscite une attente considérable de la part des fans de Star Wars. Malgré un accueil critique mitigé, c’est un succès au box-office. Le film est nommé pour trois Oscars du cinéma, remporte deux Saturn Awards mais également un Razzie Awards.

George Lucas commence l’écriture du scénario le . La préproduction du film dure deux ans. Le tournage en lui même se déroule de juin à septembre 1997 principalement aux studios de Leavesden en Angleterre mais aussi en Tunisie et en Italie. La Menace fantôme est l'un des premiers films à utiliser des environnements numériques où se côtoient des acteurs réels et des personnages en image de synthèse. Comme dans les films Star Wars précédents, la musique est composée et réalisée par John Williams.

Cet épisode est sorti en VHS en 2000 et en DVD en 2001. Il est le seul de la saga à être ressorti en 3D en 2012 dans les cinémas du monde entier. La Menace fantôme a également engendré un nombre important de produits dérivés.

Générations Star Wars et Science Fiction

Vue de la convention en 2010.

Générations Star Wars et Science Fiction, parfois abrévié Gen SW, est une convention de fans consacrée à l'univers Star Wars et à la science-fiction en général mais également aux univers fantastiques et de fantasy, à la bande dessinée et aux comics. Elle est organisée une fois par an à Cusset dans l'Allier depuis 1999. L'entrée du salon est gratuite pour le public depuis la première édition.

Parmi ses invités les plus connus, on peut noter les acteurs Anthony Daniels, Peter Mayhew, Jake Lloyd et David Prowse, interprètes respectifs des personnages majeurs de la saga Star Wars que sont C-3PO, Chewbacca, Anakin Skywalker enfant et Dark Vador. Des auteurs de comics d'envergure internationale ainsi que plusieurs auteurs de livres spécialisés sur Star Wars ont également été présents lors de certaines éditions.

Soutenu par la ville de Cusset et le conseil général de l'Allier, cet événement est organisé par l'association de fans Les Héritiers de la Force, dont c'est l'activité principale. Cette association n'étant pas affiliée à Lucasfilm Limited, la manifestation n'a pas de relation officielle avec la licence Star Wars.

Star Wars, épisode II : L'Attaque des clones

Logo du film L'Attaque des clones.

Star Wars, épisode II : L'Attaque des clones (Star Wars Episode II: Attack of the Clones) est un film américain de science-fiction de type space opera sorti en 2002 écrit et réalisé par George Lucas.

C'est le cinquième opus de la saga Star Wars par sa date de sortie, mais le deuxième dans l'ordre chronologique de l'histoire. Sorti trois ans après La Menace fantôme, il est le deuxième volet de la trilogie de préquelle, la « prélogie ». Le film est également la cinquième réalisation de Lucas.

Star Wars, épisode II : L'Attaque des clones se déroule dix ans après les événements de La Menace fantôme alors que la galaxie est au bord de la guerre civile. Influencés par le maléfique Comte Dooku, des milliers de systèmes planétaires menacent de faire sécession de la République Galactique. La principale opposante à ce projet, la sénatrice et ancienne reine Padmé Amidala est visée par une tentative d’assassinat et se voit affecter l'apprenti Jedi Anakin Skywalker comme protecteur. Le mentor de ce dernier, Obi-Wan Kenobi est quant à lui chargé de démasquer les responsables de l'attentat.

S'inspirant de nombreux films américains, L'Attaque des clones reçoit un accueil critique plus favorable que La Menace fantôme et est un succès au box-office. Le film est nommé pour un Oscar du cinéma, remporte deux Saturn Awards mais également deux Razzie Awards.

George Lucas commence l’écriture du scénario en 1999. La préproduction du film dure un an. Le tournage en lui-même se déroule de juin à septembre 2000 principalement aux studios de la Fox à Sydney Australie mais aussi en Tunisie, en Italie, en Espagne et en Angleterre. L'Attaque des clones est l'un des premiers films à être tourné entièrement en numérique. Comme dans les films Star Wars précédents, la musique est composée et réalisée par John Williams.

L'Attaque des clones est sorti en VHS et en DVD en novembre 2002 et a également engendré un nombre important de produits dérivés.

Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith

Logo du film La Revanche des Sith.

Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith (Star Wars Episode III: Revenge of the Sith) est un film américain de science-fiction de type space opera sorti en 2005 écrit et réalisé par George Lucas.

C'est le sixième opus de la saga Star Wars par sa date de sortie, mais le troisième selon l'ordre chronologique de l'histoire. Sorti trois ans après L'Attaque des clones, il est le dernier volet de la trilogie de préquelle, la « prélogie ». Le film est également la sixième et dernière réalisation de Lucas.

Star Wars, épisode III : La Revanche des Sith se déroule trois ans après les événements de L'Attaque des clones alors que la galaxie est enlisée dans un conflit à grande échelle, la guerre des clones. Voyant leur chance de l’emporter s’amenuiser, les forces séparatistes frappent un grand coup, attaquant la planète capitale Coruscant et s’emparent de Palpatine, le Chancelier suprême de la République. Les deux Jedi Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker se donnent alors pour mission de délivrer le dirigeant républicain, qui s'avère être un seigneur noir Sith manipulant les séparatistes. Sous l'influence de ce dernier, Anakin Skywalker bascule lentement du côté obscur de la Force et devient Dark Vador. Le final du film fait le lien avec l'épisode IV, sorti au cinéma vingt-huit ans plus tôt.

Le film est parfois vu comme une critique de la guerre d'Irak mais est en réalité une adaptation moderne du mythe de Faust. La Revanche des Sith est un succès commercial et critique. Il est nommé pour un Oscar du cinéma, remporte deux Saturn Awards mais également un Razzie Awards.

George Lucas commence l’écriture du scénario en 2002. La préproduction du film dure un an. Le tournage en lui-même se déroule de juin à septembre 2003, principalement aux studios de la Fox à Sydney, en Australie. Il est le premier Star Wars n'ayant aucune scène tournée en extérieur. De même que pour les films Star Wars précédents, la musique est composée et dirigée par John Williams.

La Revanche des Sith est sorti en DVD en novembre 2005 et a également engendré un nombre important de produits dérivés.

Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir

Logo du film Un nouvel espoir.

La Guerre des étoiles (Star Wars) est un film américain de science-fiction de type space opera sorti en 1977 écrit et réalisé par George Lucas. À partir de l'année 2000, il est exploité sous le nom Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir (Star Wars Episode IV: A New Hope).

C'est le premier opus de la saga Star Wars par sa date de sortie, mais le quatrième selon l'ordre chronologique de l'histoire. Il est le premier volet de la trilogie originale qui est constituée également des films L'Empire contre-attaque et Le Retour du Jedi. Le film est également le troisième long métrage réalisé par Lucas.

L'histoire de cet épisode se déroule dix-huit ans après les événements de La Revanche des Sith (sorti en 2005). L'intrigue se concentre sur l'Alliance rebelle, une organisation qui tente de détruire la station spatiale Étoile noire, l'arme absolue du très autoritaire Empire galactique. Mêlé malgré lui à ce conflit galactique, le jeune ouvrier agricole Luke Skywalker s'engage au sein des forces rebelles après le massacre de sa famille par des soldats impériaux.

George Lucas commence l’écriture du scénario en 1973. La préproduction du film dure deux ans. Le tournage en lui-même se déroule de mars à , principalement aux studios d'Elstree, en Angleterre mais aussi en extérieur en Tunisie. La musique du film est composée et dirigée par John Williams. Peu satisfait des trucages de son film, le réalisateur remonte son film en 1997 en y ajoutant des effets numériques.

Le film s'inspire à la fois des westerns, des films de sabre, des films de guerre, des séries de science-fiction, et il utilise le concept du voyage du héros comme base narratologique. Un nouvel espoir est à la fois un succès commercial et un succès critique. Il remporte de nombreux prix notamment sept Oscars.

Élément fondateur de l'univers de fiction Star Wars, Un nouvel espoir est sorti en VHS en puis progressivement sur d'autres supports, et a également engendré un nombre important de produits dérivés.

Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque

Logo du film L'Empire contre-attaque.

L'Empire contre-attaque (The Empire Strikes Back) est un film américain de science-fiction de type space opera sorti en 1980, co-écrit par George Lucas et Lawrence Kasdan, et réalisé par Irvin Kershner. À partir de l'année 2000, il est exploité sous le nom Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque (Star Wars Episode V: The Empire Strikes Back).

C'est le deuxième opus de la saga Star Wars par sa date de sortie, mais le cinquième selon l'ordre chronologique de l'histoire. Il est le deuxième volet de la trilogie originale qui est constituée également des films Un nouvel espoir et Le Retour du Jedi.

L'histoire de cet épisode se déroule trois ans après les événements d’Un nouvel espoir. La guerre entre le maléfique Empire galactique et son antagoniste, l’Alliance rebelle, bat son plein. Les héros de l’Alliance Luke Skywalker et Han Solo se séparent après la prise de la principale base rebelle par l’Empire. Luke part sur la planète Dagobah afin de suivre la formation de Jedi auprès du maître Yoda. Solo tente lui d’échapper à la chasse spatiale que lui mène Dark Vador, l’apprenti de l’Empereur Palpatine.

George Lucas commence l’écriture du scénario en 1977. La préproduction du film dure un an. Le tournage en lui-même se déroule de mars à , principalement aux studios d'Elstree en Angleterre, mais aussi en extérieur en Norvège. La musique du film est composée et dirigée par John Williams. Lucas profite du vingtième anniversaire du premier Star Wars pour remonter légèrement le film en 1997 en y ajoutant des effets numériques.

Le film s'inspire à la fois des westerns, du cinéma japonais, et il utilise le concept du voyage du héros comme base narratologique. L'Empire contre-attaque est à la fois un succès commercial et un succès critique. Il remporte de nombreux prix, notamment deux Oscars.

L'Empire contre-attaque est sorti en VHS en puis progressivement sur d'autres supports, et a également engendré un nombre important de produits dérivés. Il reste célèbre pour sa réplique culte : « Je suis ton père ».

Star Wars Trilogy: Arcade

Star Wars Trilogy: Arcade est un jeu vidéo d'arcade du type rail shooter en 3D avec quelques éléments de shoot 'em up, édité par Sega en 1999. Le jeu est basé sur la trilogie originale des films Star Wars et permet d'en revivre les grandes batailles sur quatre niveaux différents et deux niveaux bonus. La borne éditée en trois versions a été commercialisée à l’occasion de la ressortie de ces films au cinéma en 1997 en version « édition spéciale ».

Le système de jeu est composé de combats spatiaux, mais aussi de quelques séquences de tir au pistolet et de duels au sabre laser. La première mission met en scène le combat spatial du film Un nouvel espoir dont le but est de détruire la station spatiale Étoile noire. La deuxième replace le joueur dans la bataille d'ouverture du film L'Empire contre-attaque, consistant à défendre la base de l'armée rebelle face aux attaques de l'Empire. La troisième recrée une partie de la bataille finale d'Endor du Retour du Jedi, dans laquelle les rebelles doivent prendre d'assaut une base secrète de l'Empire. La dernière mission, sur Endor, propose des combats spatiaux, puis permet de pénétrer au cœur de la seconde station spatiale de l'Empire pour la détruire. Les niveaux bonus sont des duels au pisto-laser et au sabre laser.

La presse spécialisée exprime des avis plutôt négatifs envers Star Wars Trilogy: Arcade lorsque Sega dévoile le jeu inachevé en fin d'année 1998. L'entreprise nippone fait alors évoluer le jeu en fonction des critiques reçues. À sa sortie, l'accueil de Star Wars Trilogy: Arcade est mitigé, mais globalement positif avant tout grâce à l'univers Star Wars, même si les capacités de la plate-forme utilisée sont limitées. La bande sonore jugée excellente, qui tire tous ses titres de la bande originale des trois films de la saga tout comme quelques voix digitalisées, complète bien le gameplay. Les graphismes sont plutôt appréciés par la critique, mais la faible profondeur du gameplay reste un point noir pour la majorité des journalistes. La jouabilité de la borne d'arcade Star Wars: Battle Pod sortie en 2014 est souvent décrite comme inspirée de Star Wars Trilogy: Arcade.

Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi

Logo du film Le Retour du Jedi.

Le Retour du Jedi (Return of the Jedi) est un film américain de science-fiction de type space opera sorti en 1983, co-écrit par George Lucas et Lawrence Kasdan, et réalisé par Richard Marquand. À partir de l'année 2000, il est exploité sous le nom Star Wars, épisode VI : Le Retour du Jedi (Star Wars Episode VI: Return of the Jedi).

C'est le troisième opus de la saga Star Wars par sa date de sortie, mais le sixième selon l'ordre chronologique de l'histoire. Il est le dernier volet de la trilogie originale qui est constituée également des films Un nouvel espoir et L'Empire contre-attaque.

Dans ce film, le maléfique Empire galactique construit une nouvelle station spatiale Étoile de la mort pour anéantir définitivement l'Alliance rebelle, son opposition principale. Pour tendre un piège à la flotte ennemie, l'empereur Palpatine se rend sur la station encore vulnérable. Les dirigeants de l'Alliance lancent donc toutes leurs forces à l'assaut ne se doutant pas que la flotte impériale les attend de pied ferme. De son côté, le jeune Jedi Luke Skywalker, l'un des héros de l'Alliance se démène pour sauver son père Dark Vador du côté obscur de la Force et le rallier à sa cause.

George Lucas commence l’écriture du scénario en 1981. La préproduction du film dure un an. Le tournage en lui-même se déroule de janvier à , principalement aux studios Pinewood en Angleterre, mais aussi en extérieur en Californie. La musique du film est composée et dirigée par John Williams. Lucas profite du vingtième anniversaire du premier Star Wars pour remonter légèrement le film en 1997 en y ajoutant des effets numériques.

Le film s'inspire à la fois du cinéma américain, du cinéma japonais et utilise le concept du voyage du héros comme base narratologique. Le Retour du Jedi est un succès commercial et obtient des critiques plutôt positives. Il remporte de nombreux prix, notamment l'oscar des meilleurs effets visuels.

Le Retour du Jedi est sorti en VHS en puis progressivement sur d'autres supports, et a également engendré un nombre important de produits dérivés dont plusieurs centrés sur le peuple des Ewoks.

Star Wars: The Clone Wars (série télévisée d'animation)

Logo de Star Wars: The Clone Wars.

Star Wars: The Clone Wars ou Star Wars : La Guerre des clones au Québec, est une série d'animation en 3D américaine en 121 épisodes de 22 minutes, créée par George Lucas et diffusée entre le et le sur Cartoon Network puis à partir du via le réseau de streaming Netflix.

Précédée d'un film du même nom sorti au cinéma en août 2008, la série décrit la guerre des clones, un conflit se déroulant entre l'épisode II et l'épisode III de la série de films Star Wars. Ce conflit oppose la République se battant pour la paix et la démocratie grâce aux Jedi et aux soldats clones, et les Séparatistes se battant pour la prise du pouvoir grâce aux Sith et aux droïdes de combat. Il s'agit de la seconde série à reprendre cette intrigue, la première étant Star Wars: Clone Wars.

En France, la série a été diffusée à partir du sur W9, depuis le sur Cartoon Network, dès le sur M6 dans l'émission M6 Kid et depuis le sur le réseau de streaming Canalplay. En Belgique, elle a été diffusée à partir du sur Club RTL. Au Québec, sa diffusion débute dès l'automne 2009 sur Télétoon.

Le , la série est annulée au bout de cinq saisons. Toutefois, une partie de la sixième sort et un projet connu sous le nom de The Clone Wars Legacy adapte dans d'autres formats les arcs narratifs alors non produits.

The Clone Wars est devenue l'une des séries les plus regardées de l'histoire de Cartoon Network et a généralement été bien reçue par les critiques. Elle a remporté de nombreuses récompenses et nominations, notamment plusieurs Annie Awards et Daytime Emmy Awards.

Star Wars: Battle Pod

Borne Star Wars: Battle Pod

Star Wars: Battle Pod est un jeu d'arcade basé sur la franchise Star Wars, développé par Bandai Namco Games. Dans des séquences de simulation de combat spatial et de pilotage, le jeu propose un gameplay du type shoot 'em up, plus précisément rail shooter. La borne d'arcade a été dévoilée le 8 octobre 2014 et présentée à la convention New York Comic Con de 2014. La borne est ensuite disponible le 8 octobre 2014 en exclusivité au Dave & Buster's de New York, puis dans tous les Dave & Buster's à partir du 23 janvier 2015. Star Wars: Battle Pod est ensuite disponible partout depuis le 25 mars 2015 aux États-Unis et en Europe et par la suite au Japon à l'été 2015 et dans le reste du monde. À partir du 18 juin 2015, la borne est aussi mise en vente au public aux États-Unis, en Europe et au Japon, dans deux versions différentes : une à l’effigie de l'Alliance rebelle et l'autre à celle du maléfique Dark Vador.

Le jeu permet de revivre les grandes batailles des épisodes IV à VI de la saga Star Wars (Un nouvel espoir, L'Empire contre-attaque, Le Retour du Jedi) sur cinq niveaux différents. La borne d'arcade massive et immersive se présente sous la forme d'une cabine équipée d'un écran panoramique incurvé de très grande taille.

La presse a accueilli la borne très favorablement dès son dévoilement. Elle décrit le système de jeu comme étant très simple, renforcé par une licence à succès, et qui procure une expérience de jeu exceptionnelle.

Star Wars: Racer Arcade

Star Wars: Racer Arcade est un jeu vidéo de course futuriste édité par Sega en arcade en 2000. Inspiré de la séquence similaire tirée du film Star Wars, épisode I : La Menace fantôme, le jeu permet le pilotage de modules de course sur plusieurs circuits.

La borne est une réplique du module d'Anakin Skywalker visible dans le film, les contrôles sont également identiques à ceux de l'original, composés de deux leviers de commande. Le principe du jeu est de diriger un module dans le but de terminer la course en premier. Le jeu propose quatre courses, dont la dernière est une reproduction exacte de la course du film. Malgré une très grande similarité avec le jeu pour ordinateurs et consoles Star Wars Episode I: Racer, Racer Arcade est un jeu complètement différent et créé à partir de zéro par le studio Sega AM5 sur le système d'arcade Hikaru. La sortie de la borne est prévue pour le printemps 2000, mais des problèmes d'affichage retardent la sortie, qui est finalement effectuée à l'été 2000.

L'accueil critique de la borne par la presse spécialisée est unanimement positif. Tous les journalistes retrouvent les sensations de vitesse de la séquence du film et voient en tous points un jeu de bien meilleure qualité que la version de LucasArts, grâce à la qualité des graphismes et de la modélisation, à la disparition des bugs et des limitations techniques, à la fluidité du jeu, et au ludisme de l'ensemble du jeu.

George Lucas

George Lucas à la Mostra de Venise 2009.

George Lucas est un réalisateur, scénariste et producteur américain né le à Modesto en Californie.

Issu de l'école de cinéma de l'université de Californie du Sud à Los Angeles, il cofonde avec son ami Francis Ford Coppola le studio American Zoetrope puis crée sa propre société de production : Lucasfilm. Il commence sa carrière de réalisateur avec les films THX 1138 en 1971 et American Graffiti en 1973. Il connaît ensuite la consécration avec les deux premières trilogies cinématographique Star Wars. Énorme succès au box-office, la saga galactique fait de lui un des cinéastes les plus reconnus et fortunés du cinéma américain mais aussi complique sa vie notamment à cause de ses relations parfois difficiles avec les fans.

Lucas est aussi le créateur et scénariste de la saga Indiana Jones, réalisée par son ami Steven Spielberg. Il produit également d’autres films comme Labyrinthe (1986) ou Willow (1988) et des séries télévisées issues de ces sagas comme Les Aventures du jeune Indiana Jones (1992-1996) ou Star Wars: The Clone Wars (2008-2014). En 2012, il vend sa société de production au groupe The Walt Disney Company et annonce qu'il prend officiellement sa retraite.

Il tire son inspiration des séries télévisées vues dans son enfance et des différentes mythologies. Il est également influencé par le cinéma expérimental. Il permet au monde du cinéma une grande révolution technologique notamment au niveau du son, du montage, de l’animation par ordinateur et des effets spéciaux. Marié deux fois et père de quatre enfants, il est également philanthrope. Il investit sa fortune dans l’éducation et l’art.

Aayla Secura

Cosplay d’Aayla Secura.

Aayla Secura est un personnage de la saga cinématographique Star Wars.

Originaire de la planète Ryloth, elle est formée dès son enfance à l’académie Jedi de la planète Coruscant. Devenue l’apprentie du Quinlan Vos, elle seconde ce dernier dans plusieurs missions qui les mettent régulièrement en péril notamment lors de deux enquêtes sur sa planète d’origine. Elle participe à la bataille de Géonosis qui déclenche la terrible guerre des clones. Promue général durant cette guerre, elle meurt au combat, trahi par ses soldats sur la planète Felucia.

Gracieuse et athlétique, elle est maîtresse dans l’art du combat au sabre laser. Vue comme une guerrière émérite, elle est régulièrement prise pour modèle lors de concours de cosplay.

Elle est créée en 2000 par le scénariste John Ostrander et la dessinatrice Jan Duursema pour la série de bande dessinée Star Wars: Republic. Aayla apparaît ensuite dans les épisodes II et III de la saga cinématographique et est interprétée par une employée de la société d’effets spéciaux Industrial Light & Magic. Elle est le seul personnage créé dans une bande dessinée Star Wars à être apparu par la suite dans des films de la franchise.

En plus des novélisations des films L’Attaque des clones et La Revanche des Sith, Aayla Secura apparaît dans de nombreuses bandes dessinées mais aussi dans des séries télévisées, jeux vidéo et en figurines.

Saison 1 de Star Wars: The Clone Wars

Logo de Star Wars: The Clone Wars.

La première saison de Star Wars: The Clone Wars, série d'animation en 3D américaine, est constituée de vingt-deux épisodes. Créée par George Lucas, la série se déroule entre l'épisode II, L'Attaque des clones, et l'épisode III, La Revanche des Sith, de la série de films Star Wars. La série décrit les événements de la guerre des clones, un conflit qui oppose les forces de la République, composées de Jedi et de soldats clones, et des Séparatistes, composées de Sith et de droïdes de combat.

Elle est précédée d'un film sorti au cinéma en août 2008, également nommé Star Wars: The Clone Wars, qui rassemble quatre épisodes qui étaient initialement destinés à appartenir à la saison. Par la suite, elle débute sur Cartoon Network avec les épisodes Embuscade et L'Aube du Malveillant, diffusés le , et se termine avec l'épisode Prise d'otage diffusé le . En France, elle a été diffusée du 23 décembre 2008 au 25 avril 2009 sur W9.

La saison a reçu des critiques généralement positives, dont un meilleur accueil que le film, et a été nominée aux Annie Awards 2009 pour la musique de l'épisode L'Aube du Malveillant dans la catégorie de la meilleure musique dans une production télévisuelle et aux Saturn Awards 2009 pour la meilleure série diffusée sur le câble ou en syndication.

Elle sort ensuite en DVD et disque Blu-ray le aux États-Unis et le en France.

Shmi Skywalker

Pernilla August, l'interprète de Shmi Skywalker, en 2011.

Shmi Skywalker est un personnage de la saga cinématographique Star Wars. Esclave du ferrailleur Watto sur la planète Tatooine, Shmi est également la mère d'Anakin Skywalker. Elle consent à se séparer de son fils pour qu'il devienne un puissant Jedi. Capturée par des indigènes, elle est torturée et battue à mort. Son décès provoque un fort traumatisme sur Anakin. Il s'agit de la première étape du chemin qui le conduira à devenir le maléfique et cruel Sith connu sous le nom de Dark Vador.

Archétype de la bonne mère, Shmi est prête à se sacrifier pour assurer un avenir meilleur à son fils. Elle est créée en 1994 par George Lucas pour le scénario du film La Menace fantôme. Shmi est interprétée par l'actrice suédoise Pernilla August.

En plus des novélisations des films La Menace fantôme et L'Attaque des clones, Shmi apparait dans plusieurs romans, guides, courts récits en bande dessinée, figurine et dans un épisode de la série The Clone Wars.

Plusieurs critiques pensent que George Lucas s'est inspiré de la Vierge Marie pour construire ce personnage. Sa mort en revanche semble, elle, plus influencée par le cinéma américain. Son traitement est rapproché de celui de la femme blanche face aux personnages d'Arabes ou d'Apaches.

Star Wars: Rogue Squadron

Représentation de l'interface du jeu.

Star Wars: Rogue Squadron (intitulé Star Wars: Rogue Squadron 3D sur PC, et parfois simplement appelé Rogue Squadron) est un jeu vidéo de combat aérien au gameplay de type arcade, codéveloppé par Factor 5 et LucasArts. Il est le premier jeu de la série Rogue Squadron dans l'univers Star Wars. Il est édité par LucasArts sur PC (Windows), et coédité avec Nintendo sur Nintendo 64 en décembre 1998. Rogue Squadron est l'un des premiers jeux à utiliser l'Expansion Pak de la Nintendo 64, ce qui lui permet de bénéficier d'une résolution de 640 × 480 au lieu de 320 × 240. Le jeu s’inspire du comics Star Wars: X-wing Rogue Squadron et prend place entre les événements des films Star Wars, épisode IV : Un nouvel espoir et Star Wars, épisode V : L'Empire contre-attaque. Le joueur contrôle Luke Skywalker, commandant de l'escadron Rogue composé de l'élite des pilotes de vaisseaux spatiaux X-wing. Il combat l'Empire galactique à travers seize missions réparties sur diverses planètes.

Le développement du jeu est lancé à la suite du succès rencontré par le jeu Star Wars: Shadows of the Empire sur Nintendo 64. Son gameplay s’inspire d’ailleurs d'un niveau de celui-ci dans lequel le joueur contrôle un snowspeeder lors de la bataille de Hoth (au début du film L'Empire contre-attaque). Son moteur de jeu, qui permet de générer des terrains de grande taille, est créé par Factor 5 qui développe également ses propres pilotes sonores afin de proposer quatre-vingt minutes de son stéréo.

À sa sortie, Rogue Squadron est globalement bien accueilli par la presse spécialisée. Les critiques saluent sa maniabilité ainsi que ses qualités techniques mais regrettent l’absence d’un mode multijoueur et l'utilisation trop fréquente d'un brouillard de distance. Le jeu franchit le million d’exemplaires vendus en août 1999, ce qui dépasse les attentes des développeurs. Le jeu bénéficie de deux suites sur GameCube, Star Wars: Rogue Squadron II - Rogue Leader et Star Wars: Rogue Squadron III - Rebel Strike, ainsi que d'une suite spirituelle, Star Wars: Battle for Naboo, publiée sur PC (Windows) et Nintendo 64.

Ahsoka Tano

Cosplay d'Ahsoka dans la série Star Wars: The Clone Wars.

Ahsoka Tano est un personnage de l'univers étendu de Star Wars. Originaire de la planète Shili, elle est amenée dès l'enfance sur Coruscant afin d'être formée en tant que Jedi. Au début de la guerre des clones, Ahsoka devient l'apprentie d'Anakin Skywalker et participe à de nombreuses batailles. Durant la deuxième année de guerre, elle est accusée d'un meurtre qu'elle n'a pas commis et quitte finalement l'Ordre Jedi.

Après la transformation de la République galactique en un Empire autoritaire et l'élimination de l'ordre Jedi, Ahsoka rejoint un réseau de cellules rebelles dont elle devient un élément important. Sous le nom de code Fulcrum, elle fournit des renseignements à diverses factions rebelles. Sa lutte contre l'Empire lui permet de retrouver Skywalker, qui est devenu entre-temps le Seigneur noir des Sith Dark Vador. Après un combat contre son ancien maître, le destin d'Ahsoka reste incertain.

Elle est créée par George Lucas, le créateur de Star Wars, pour le film d'animation Star Wars: The Clone Wars et la série télévisée du même nom. Par la suite, le personnage intègre la série Star Wars Rebels. C'est l'actrice américaine Ashley Eckstein qui prête sa voix à Ahsoka dans la version originale.

En plus des novélisations de plusieurs épisodes de The Clone Wars et Rebels, Ahsoka apparaît dans de nombreux romans, bandes dessinées, guides, jeux vidéo et figurines. Le personnage d'Ahsoka a généralement été bien reçu par les critiques et est considéré comme l'un des personnages féminins les plus importants de la saga.

Star Wars (jeu vidéo, 1983)

Borne verticale Star Wars, vue de l'arrière.

Star Wars est un jeu d'arcade du type rail shooter doté de graphismes vectoriels en couleur, développé et édité par Atari Inc. en sur borne d'arcade.

Il s'agit du premier jeu d'une série de trois jeux d'arcade, chacun basé sur les épisodes de la première trilogie Star Wars. Le joueur revit la bataille finale du film Un nouvel espoir dans laquelle se déroulent des combats spatiaux, dans une vue à la première personne à proximité et à la surface de l'Étoile noire, puis s'engouffre dans la tranchée pour lancer une torpille afin de faire exploser la station spatiale. Le jeu est rapidement porté par Parker Brothers sur les plates-formes de jeux à domicile Atari 2600, Atari 5200, Atari 400/800, ColecoVision et Commodore 64. En 1987-1988, Domark porte le jeu et l'édite en Europe sur Amiga, Commodore 64, ZX Spectrum, Amstrad CPC, BBC Micro et Acorn Electron. En Amérique du Nord, Brøderbund édite le jeu en 1988 sur Atari ST, PC (DOS), Mac, Amiga et Commodore 64.

Atari obtient en 1982 les droits pour adapter un jeu d'arcade sur chaque film de la trilogie Star Wars. Le projet est confié à Mike Hally, qui décide d'adapter à la franchise le projet Warp Speed qui est en gestation depuis novembre 1979. Le jeu, développé sous le contrôle de Lucasfilm Games, est réalisé par une équipe de six personnes. Alors que le projet ne comporte que deux séquences, le réalisateur Steven Spielberg, qui visite le studio, propose l'idée de créer une troisième séquence se déroulant à la surface de la station spatiale, ce qui est par la suite intégré dans le jeu. Un premier test permet d'identifier des problèmes dans l’appréhension du joystick, ce qui pousse l'équipe à le remplacer par le système de commande à doubles poignées créé pour le simulateur destiné à l'armée américaine, Bradley Trainer, un simulateur de combat dérivé du jeu Battlezone. La bande-son intègre des voix digitalisées issues du film.

Star Wars est un succès tant critique que commercial. 10 000 bornes verticales et 2 450 bornes assises sont produites. Star Wars est donc le seul jeu Atari à dépasser la barre des 10 000 unités, jusqu'à la sortie d'Area 51 en 1995. La vente de ces bornes rapporte quinze millions de dollars à Atari. Le jeu est très bien accueilli dans les salles d'arcade où il figure parmi les bornes rapportant le plus d'argent, notamment, derrière Dragon's Lair. Fort de sa popularité dans les salles, les joueurs le placent en tête des classements des meilleurs jeux d'arcade jusqu'à la fin de l'année 1984. Il est également très bien accueilli par la presse spécialisée qui voit une adaptation réussie du film dont il s'inspire, un jeu superbe et addictif, à l'action rapide, permettant une immersion parfaite dans l'univers de la saga Star Wars. La presse, les opérateurs d'arcade et les joueurs sont dithyrambiques avec le jeu, n'hésitant pas à le qualifier très tôt de classique du jeu vidéo ou du jeu d'arcade. Les portages sont également bien accueillis, même si les versions Atari ST et Amiga sont les plus proches de l'original.

De très nombreux jeux s'inspirent de Star Wars et il est souvent cité parmi les meilleurs jeux issus de la saga de George Lucas. Le jeu connait deux suites, Return of the Jedi en 1984 et The Empire Strikes Back en 1985. Le premier est une adaptation du film éponyme dans des graphismes de type matriciel, alors que le dernier adapte le deuxième opus de la trilogie cinématographique avec des graphismes vectoriels en couleurs identiques à ceux du premier jeu et constitue donc la véritable suite. Cependant, aucune des deux suites n'obtient la popularité de Star Wars.

Liste des personnages encyclopédiques de Star Wars

La liste des personnages encyclopédiques de Star Wars recense les noms et les biographies simplifiées des principaux personnages présentés dans des encyclopédies consacrées à l'ensemble de la saga cinématographique et entièrement ou en grande partie centrées sur la présentation des personnages comme les Dossiers Officiels Star Wars (2002-2004), Les Héros de la saga (2012) de Simon Beecroft, l’Ultimate Star Wars (2015) de Ryder Windham ou L'encyclopédie des personnages (2016) de Beecroft et Hidalgo. Les personnages non présentés dans ces encyclopédies, même s'ils sont considérés par certains comme importants, sont exclus du recensement.

Star Wars compte un nombre important de personnages. Ils sont issus de sa série de films mais aussi des très nombreuses déclinaisons de l'univers en séries télévisées, romans, bandes dessinées et jeux vidéo. Parmi les plus connus, il y a Anakin Skywalker, héros de la seconde trilogie (1999-2005) mais également principal antagoniste de la première trilogie (1977-1983) sous le nom de Dark Vador. Sont importants également les deux enfants de celui-ci Luke Skywalker et Leia Organa, mais également le contrebandier Han Solo qui constitue avec eux le trio de héros de la première trilogie. Yoda, Qui-Gon Jinn, Obi-Wan Kenobi, les mentors Jedi d'Anakin et de Luke sont aussi importants ainsi que Palpatine, le maléfique mentor Sith qui achemine Anakin du statut de héros à celui de vilain de la saga. Les autres personnages importants, sont Padmé Amidala, le grand amour d'Anakin, Chewbacca, le fidèle compagnon de Han, les méchants Dark Maul, Dooku, Boba Fett, Jabba le Hutt et les éléments comiques comme Jar Jar Binks ou le duo R2-D2 et C-3PO.

Mustafar

Vue d'artiste d'une planète de lave.

Mustafar est une planète de lave de l’univers de fiction Star Wars. Située dans la Bordure extérieure, cette petite planète orbite autour de l'étoile Priate. Elle est notamment célèbre pour être le lieu du premier affrontement entre Anakin Skywalker, devenu Sith sous le nom de Dark Vador, et son ancien maître Jedi Obi-Wan Kenobi.

Malgré son hostilité naturelle, elle est néanmoins habitée par les Mustafariens et très prisée pour ses ressources minières par la Confédération des systèmes indépendants durant la guerre des clones puis par l'Empire galactique. L'influence du côté obscur de la Force étant forte sur cette planète, Dark Vador y fait construire son château durant la période de domination de l'Empire.

Apparue principalement dans les films La Revanche des Sith et Rogue One, la planète est générée en grande partie par images de synthèse mais aussi à travers des prises de vue réelles d'une éruption de l'Etna.

En plus des films, Mustafar est représentée dans les séries télévisées Star Wars: The Clone Wars, Star Wars Rebels, dans les novélisations des films dans lesquelles elle apparaît (comme le roman Rogue One), ainsi que dans plusieurs romans, jeux vidéo et bandes dessinées.

Starkiller

Cosplay de Starkiller.

Galen Marek, dit Starkiller, est un personnage fictif de l'univers Légendes de Star Wars, apparaissant dans les jeux vidéo Le Pouvoir de la Force et Le Pouvoir de la Force 2. Galen Marek est le fils d'un fugitif Jedi tué par Dark Vador. Adopté et élevé par ce seigneur Sith, il devient son apprenti secret et prend le nom de « Starkiller » en raison de son grand potentiel avec la Force qui semble surpasser tout ce qui est visible dans les films.

Son surnom est le nom qu'a le personnage Luke Skywalker dans les premiers scripts du film Un nouvel espoir. Il est interprété et doublé dans la version originale par l'acteur américain Samuel Witwer qui deviendra plus tard la voix de Dark Maul dans les séries animées The Clone Wars et Rebels ainsi que dans le film dérivé Solo.

Le personnage a été bien accueilli par les critiques et le public. Il est considéré comme étant l'un des meilleurs personnages de l'univers étendu.