Duc de Cornouailles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cornouailles (homonymie).
Duc de Cornouailles
(en) Duke of Cornwall
Image illustrative de l'article Duc de Cornouailles
Armoiries du duc de Cornouailles

Image illustrative de l'article Duc de Cornouailles
Titulaire actuel
Charles de Galles
depuis le

Création 1337
Premier titulaire Édouard de Woodstock
Résidence officielle Clarence House
Site internet http://www.princeofwales.gov.uk

Le titre de duc de Cornouailles (Cornwall en anglais) fut le premier titre de duc créé dans la pairie d'Angleterre. Il est le dernier en Angleterre à être toujours associé à un duché réel, le duché de Cornouailles. Il y a un autre duché en Angleterre, le duché de Lancastre, mais il n'y a plus eu de duc de Lancastre depuis que le titre a été rattaché à la couronne en 1413.

Le duc actuel est Charles, le prince de Galles, l'aîné des fils du monarque actuel, la reine Élisabeth II.

Histoire du titre[modifier | modifier le code]

Dans son Historia regum Britanniae, Geoffroy de Monmouth rapporte que le premier duc de Cornouailles fut Corineus, troyen exilé après la guerre de Troie. Il s’empara du pays et lui donna son nom (Corinée), après la fondation du mythique royaume de l'île de Bretagne par Brutus.

D'après la légende, Gorlois, duc de Cornouailles sous le roi Uther Pendragon, se rebella contre la domination de son souverain, quand celui-ci devint obsédé par sa femme, Ygraine. Uther tua Gorlois et épousa Ygraine. Le fruit de leur union fut le futur roi Arthur.

Règles de transmission[modifier | modifier le code]

Le titre de duc de Cornouailles appartient toujours au fils le plus âgé du souverain. Le titre fut créé pour Édouard, le prince noir, le fils aîné d'Édouard III en 1336. Lorsqu'Édouard décéda avant son père, le titre fut recréé pour son fils, le futur Richard II.

Par une charte de 1421, le titre passe au fils et héritier le plus âgé du souverain. Si le fils le plus âgé du souverain meurt, son fils aîné n'hérite pas du titre. Cependant, si le fils le plus âgé du souverain meurt sans descendance légitime, son frère le plus âgé reçoit le titre. Ces principes font que le titre de duc de Cornouailles ne peut passer qu'à un fils du souverain étant également héritier apparent au trône d'Angleterre (i.e. dont la place dans l'ordre de succession ne peut être modifiée par aucune naissance). Le duc de Cornouailles se voit en général également accorder le titre de prince de Galles, mais contrairement à son titre ducal, celui-ci ne lui est pas donné de façon automatique mais par des lettres patentes décernées par le monarque, souvent accompagnées d'une cérémonie ad hoc tenue selon le bon vouloir du souverain.

Ainsi, le prince héritier actuel, Charles, a-t-il accédé au titre de duc de Cornouailles automatiquement en 1952 à l'avènement de sa mère la reine, mais n'a été créé prince de Galles qu'en 1958 par lettres patentes, et formellement investi en 1969.

Particularités du duché[modifier | modifier le code]

En 1856, sir George Harrison, attorney général, argumenta avec succès du fait que le duché bénéficiait de droits et prérogatives d'un comté palatin, qu'il était extra territorial à l'Angleterre, et que le duc avait des droits sur tout le territoire de Cornouailles équivalents à ceux d'un roi.

Vers 1969-71, le commission Kilbrandon recommanda que les sources officielles se réfèrent au comté de Cornouailles comme étant un duché et non plus un comté. C'est une reconnaissance officielle de sa position constitutionnelle particulière.

À la suite de son mariage avec le prince de Galles, Camilla Parker Bowles utilise Son Altesse Royale, la duchesse de Cornouailles plutôt que princesse de Galles.

Duché de Cornouailles[modifier | modifier le code]

Traditionnellement, le duc de Cornouailles est habilité à recevoir certains droits féodaux. Le duc actuel a reçu ses droits au château de Launceston en 1973. Ceux-ci incluaient une paire de gants blancs, un couple de lévriers, une livre de poivre et de cumin, une paire d'étriers dorés, cent shillings d'argent, un arc, une lance et du bois de chauffage. Le duc de Cornouailles a droit également aux revenus des terres du duché pour couvrir le coût de ses fonctions publiques. S'il n'y a pas de duc de Cornouailles, les revenus du duché vont à la couronne. Le duché comprend plus de 570 km² de terres, la moitié est dans le Devon.

En 2003, le duché a rapporté £9 943 000, une somme exempte d'impôt sur le revenu, bien que le prince de Galles ait choisi volontairement de payer cet impôt.

Le duc a également quelques droits sur le territoire du comté de Cornouailles. Le haut shérif de Cornouailles est nommé par le duc, pas par le monarque, contrairement aux autres comtés d'Angleterre et du Pays de Galles. Le duc entre en possession des biens de tous ceux qui meurent sans héritiers et sans testament sur le territoire de Cornouailles, alors qu'en dehors de Cornouailles, ces héritages vont à la couronne.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Les armes du duc de Cornouailles sont : de sable à quinze besants d'or. Un écusson portant ces armes apparaît sur les armes personnelles du prince de Galles, sous son blason principal. Ce blason est aussi utilisé par le conseil du comté de Cornouailles.

Liste des ducs de Cornouailles[modifier | modifier le code]

Liste des porteurs du titre, avec indication de la manière dont ils l'ont reçu et l'ont cédé.

Duc de Cornouailles Parent De À
Édouard de Woodstock
le Prince Noir
Édouard III 1337 (parlement) 1376 (décès)
Richard de Bordeaux Édouard, le Prince Noir 1376 (charte) 1377 (accession sous le nom de Richard II)
Henri de Monmouth Henri IV 1399 (parlement) 1413 (accession sous le nom d'Henri V)
Henri Henri V 1421 (naissance) 1422 (accession sous le nom de Henri VI)
Édouard de Westminster Henri VI 1453 (naissance) 1471 (décès)
coexistence avec le suivant
Édouard Plantagenet Édouard IV 1470 (charte) 1483 (accession sous le nom d'Édouard V)
Édouard de Middleham Richard III 1483 (accession de son père) 1484 (décès)
Arthur Tudor Henri VII 1486 (naissance) 1502 (décès)
Henri Tudor, duc d'York Henri VII 1502 (décès de son frère Arthur) 1509 (accession sous le nom d'Henri VIII)
Henri Henri VIII 1511 (naissance) 1511 (décès)
Henri Henri VIII 1514 (naissance) 1514 (décès)
Henri Henri VIII 1534 (naissance) 1534 (décès)
Édouard Tudor Henri VIII 1536 (naissance) 1536 (décès)
Édouard Tudor Henri VIII 1537 (naissance) 1547 (accession sous le nom d'Édouard VI)
Henri, duc de Rothesay Jacques Ier 1603 (accession de son père) 1612 (décès)
Charles Stuart, duc d'York Jacques Ier 1612 (décès de son frère Henri) 1625 (accession sous le nom de Charles Ier)
Charles James Stuart Charles Ier 1629 (naissance) 1629 (décès)
Charles Stuart Charles Ier 1630 (naissance) 1649 (accession sous le nom de Charles II)
Jacques François Stuart Jacques II 1688 (naissance) 1689 (déposition de son père)
George Augustus George Ier 1714 (accession de son père) 1727 (accession sous le nom de George II)
Frederick Lewis George II 1727 (accession de son père) 1751 (décès)
George Augustus Frederick George III 1762 (naissance) 1820 (accession sous le nom de George IV)
Albert Édouard Victoria 1841 (naissance) 1901 (accession sous le nom d'Édouard VII)
George Édouard VII 1901 (accession de son père) 1910 (accession sous le nom de George V)
Édouard George V 1910 (accession de son père) 1936 (accession sous le nom d'Édouard VIII)
Charles Élisabeth II 1952 (accession de sa mère)  

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]