Wikipédia:Sélection/Musique

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Liste des articles sélectionnables

Portail de qualité 1 Portail de qualité

Thème de qualité 0 Thème de qualité

Aucun thème

Article de qualité 80 Articles de qualité

Artistes, groupes 
Discographies 
Albums 
Chansons, compositions 
Genres musicaux 
Autres 

Bon portail 1 Bon portail

Bon thème 2 Bons thèmes

Bon article 146 bons articles

Artistes, groupes 
Albums 
Chansons, compositions 
Instruments 
Concours 
Festivals et concerts 
Autres 

Article potentiellement bon ou de qualité Votes en cours pour les labels contenu de qualité ou bon contenu

Proposition contenu de qualité 
  • Aucun article actuellement
Proposition bon contenu 
  • Aucun article actuellement

modifier la liste

Aperçu

Généralités

Voir : Wikipédia:Sélection/Musique/Articles de qualité et Wikipédia:Sélection/Musique/Bons articles

Sous-sélections

Chanson Compositeurs
Photographie de Lady Gaga soutenue par un homme torse nu.

Alejandro est une chanson de l’artiste américaine Lady Gaga. Il s’agit du troisième single issu de son deuxième album studio, The Fame Monster. RedOne produit et participe à l'écriture du titre, qui s'inscrit dans un style Europop avec un tempo moyen. Il adopte une mélodie exaltante, où Gaga chante avec un accent espagnol pour dire adieux à ses amants fictifs. Pour le morceau, Gaga s'inspire de sa peur du sexe. Pour la plupart positives, les critiques remarquent qu'ABBA et Ace of Base ont influencé la chanson de manière significative.

Alejandro se classe dans le hit-parade britannique avant sa sortie officielle, puis se place également dans le « top 5 » hongrois grâce au grand nombre de téléchargements de l'album. Le titre se classe également en Australie, au Canada, en Nouvelle-Zélande, en Suède, en Suisse, en Belgique ainsi qu'aux États-Unis, où il entre dans le top 10 du Billboard Hot 100 et devient ainsi le septième single de Gaga à réaliser ceci. La chanteuse interprète le titre dans le cadre de sa tournée The Monster Ball Tour, en l'introduisant par une simulation de scène sexuelle avec ses danseurs. Elle reprend aussi cette chanson dans la saison 9 de la téléréalité américaine American Idol, le ...

Jean Sibelius

Jean Sibelius, né le le 8 décembre 1865 à Hämeenlinna (Tavastehus en suédois) et mort le 20 septembre 1957 à Järvenpää (près d'Helsinki), est un compositeur finlandais.

Maître de la musique orchestrale, surtout symphonique, il introduisit dans la musique classique des sonorités nouvelles et fut l'un des principaux acteurs de la naissance de la modernité. Travailleur minutieux et terrorisé par la perte d'inspiration, il cessa de composer près de 35 ans avant sa mort.

Lire l'article

Autres grands compositeurs du portail Musique classique

Eminem Hip hop
The Slim Shady LP est le second album studio du rappeur américain Eminem sorti le . Cet album est distribué par Web Entertainment et par le label du producteur Dr. Dre, Aftermath Entertainment. Enregistré à Ferndale dans le Michigan suite au recrutement d'Eminem par Dr. Dre, il est produit par celui-ci, les frères Jess et Mark Bass et par Eminem lui-même. L'album a pour thème principal l'alter ego du rappeur qu'il a créé dans the Slim Shady EP, « Slim Shady ». Les paroles des chansons sont considérées comme très violentes, obscènes et diffamatoires.

L'album a été un grand succès commercial et critique. Lors de sa première semaine d'exploitation, il se vend à 283 000 exemplaires aux États-Unis et se classe à la seconde position du Billboard 200 derrière l'album FanMail du girls band TLC. Le premier single officiel, My Name Is s'est classé à la 36e place du Billboard Hot 100. L'album a été certifié quatre fois disque de platine le par la Recording Industry Association of America (RIAA). L'album a permis à Eminem de remporter son premier Grammy Award du meilleur album rap. Au total, Eminem remportera ce prix à cinq reprises. En 2003, soit seulement quatre ans après sa sortie, l'album est classé 275e sur la liste des « 500 plus grands albums de tous les temps » par le magazine Rolling Stone. The Slim Shady LP a changé le statut d'Eminem, le faisant passant d'un rappeur underground inconnu en dehors de Détroit à une star incontestée du hip-hop américain. À la suite de la sortie de cet album, Eminem crée avec son agent Paul Rosenberg son propre label appelé Shady Records, du nom de son alter ego. Eminem devient également une personnalité très controversée notamment à cause de la violence de ses paroles, perçues comme misogynes et néfastes pour le jeune public. Le rappeur a été poursuivi en justice à de nombreuses reprises après la sortie de l'album pour calomnie et pour des samples non autorisés.

The Slim Shady LP est le second album studio du rappeur américain Eminem sorti le . Cet album est distribué par Web Entertainment et par le label du producteur Dr. Dre, Aftermath Entertainment. Enregistré à Ferndale dans le Michigan suite au recrutement d'Eminem par Dr. Dre, il est produit par celui-ci, les frères Jess et Mark Bass et par Eminem lui-même. L'album a pour thème principal l'alter ego du rappeur qu'il a créé dans the Slim Shady EP, « Slim Shady ». Les paroles des chansons sont considérées comme très violentes, obscènes et diffamatoires.

L'album a été un grand succès commercial et critique. Lors de sa première semaine d'exploitation, il se vend à 283 000 exemplaires aux États-Unis et se classe à la seconde position du Billboard 200 derrière l'album FanMail du girls band TLC. Le premier single officiel, My Name Is s'est classé à la 36e place du Billboard Hot 100. L'album a été certifié quatre fois disque de platine le par la Recording Industry Association of America (RIAA). L'album a permis à Eminem de remporter son premier Grammy Award du meilleur album rap. Au total, Eminem remportera ce prix à cinq reprises. En 2003, soit seulement quatre ans après sa sortie, l'album est classé 275e sur la liste des « 500 plus grands albums de tous les temps » par le magazine Rolling Stone. The Slim Shady LP a changé le statut d'Eminem, le faisant passant d'un rappeur underground inconnu en dehors de Détroit à une star incontestée du hip-hop américain. À la suite de la sortie de cet album, Eminem crée avec son agent Paul Rosenberg son propre label appelé Shady Records, du nom de son alter ego. Eminem devient également une personnalité très controversée notamment à cause de la violence de ses paroles, perçues comme misogynes et néfastes pour le jeune public. Le rappeur a été poursuivi en justice à de nombreuses reprises après la sortie de l'album pour calomnie et pour des samples non autorisés.

Jazz Rock progressif
Jan Garbarek à Oslo en 2005.

Jan Garbarek, né le à Mysen (Norvège), est un saxophoniste norvégien de jazz et d'ethno-jazz.

C’est un saxophoniste important dans l'histoire du jazz, en particulier par la création d’une esthétique originale et très personnelle, privilégiant la mélodie et la sensibilité. Garbarek possède une identité musicale extrêmement reconnaissable, se démarquant nettement du jazz américain traditionnel. Son travail couvre un spectre très large de musiques, du free jazz de ses débuts, à ses échanges avec The Hilliard Ensemble. Une contribution majeure de Garbarek est également d'avoir su engager un véritable dialogue avec des musiciens traditionnels et de musiques du monde, ainsi que l'intégration de sa propre musique traditionnelle dans ses œuvres.

Pilier du label ECM de Manfred Eicher, Garbarek est devenu de facto une figure d’un jazz « européen », attentif au silence et à la lenteur. Il jouit également d'une popularité importante, bien que contestée, auprès d'un large public qui n'est pas limité au milieu du jazz.

Autres articles sélectionnés au sein du portail du jazz

Roger Waters en concert en 2006

Another Brick in the Wall est le titre de trois chansons fondées sur trois variations d’un même thème musical, figurant sur l’album The Wall de Pink Floyd, sorti en 1979. Respectivement sous-titrées Part 1, Part 2 et Part 3, elles ont toutes été écrites et composées par Roger Waters. Ces chansons sont importantes dans le concept de The Wall, puisqu’elles bâtissent progressivement le mur derrière lequel s’enfermera Pink, le personnage principal de l’album.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Rock progressif

Musique classique Musique country
Clarinette

La clarinette est un instrument à vent de la famille des bois à anche simple. Elle a été créée vers 1700 par Johann Christoph Denner (1655-1707) à Nuremberg sur la base d'un instrument à anche simple plus ancien : le « chalumeau ». La clarinette en si (ou B en anglais) en est le modèle le plus commun.

La clarinette est à perce cylindrique, ce qui la distingue du hautbois et du saxophone, tous deux à perce conique, et lui confère une aptitude au quintoiement. Son timbre chaud dans le registre grave, peut s'avérer extrêmement brillant voire agressif dans l'aigu.

De tous les instruments à vent, elle est celui qui possède le plus grand ambitus avec 3 octaves plus une sixte mineure soit 45 notes en tout. Elle se décline en une famille d'instruments presque tous transpositeurs, depuis la clarinette contrebasse, jusqu'à la clarinette sopranino, couvrant ainsi toute l'étendue d'un orchestre symphonique. À l'exception des percussions, la clarinette est l'instrument qui possède la plus grande famille.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Musique classique

La chanteuse aux American Music Awards en 2009.

Carrie Underwood (née le à Muskogee, dans l'Oklahoma) est une chanteuse et auteure américaine. Son univers musical est proche de la country et de la pop. Elle est la gagnante de la quatrième saison d’American Idol aux États-Unis en 2005. Son premier album, Some Hearts, sorti en novembre 2005, est certifié sept fois disque de platine par la RIAA. Il devient l’album country qui s’est vendu le plus rapidement au classement album américain (Nielsen SoundScan). Some Hearts contient trois chansons devenues numéro un dans les classements américain et canadien : Jesus, take the wheel, Wasted et Before He Cheats. Some Hearts se vend à plus de sept millions d’exemplaires, et devient la meilleure vente pour un premier album dans l’histoire de la musique country.

Son second album, Carnival Ride, sort le . Il se vend à trois millions d’exemplaires aux États-Unis, et contient trois tubes : So Small, All-American girl et Last Name. En deux albums, la chanteuse réussit à vendre dix millions de disques...

Autres articles sélectionnés au sein du portail de la musique country

Musique électronique Musiques du monde
Greater Than One, avec le couple Lee Newman (au milieu) et Michael Wells (à droite) formant Technohead.

I Wanna Be a Hippy est un single appartenant au genre musical happy hardcore, composé en 1995 par le groupe britannique Technohead, à cette époque installé aux Pays-Bas. Le single est, par la suite, mixé et remixé par des artistes appartenant au même courant musical tels que Dano et Speedfreak, puis adapté sur plusieurs supports audio. Peu de temps après, un clip vidéo et humoristique du single est réalisé, mettant en scène un groupe de trois jeunes individus prenant en chasse un hippie dans un parc à Amsterdam, puis initialement diffusé sur la chaîne de télévision néerlandaise TMF. Parallèlement, le clip marque la découverte des futurs membres du groupe Party Animals formé par les artistes Flamman & Abraxas, qui seront plus tard adjoints dans le genre happy hardcore.

Le single atteint de nombreux classements musicaux pendant plusieurs semaines, parfois consécutives, dans douze différents pays européens et ailleurs dans le monde, puis écoulé à plus de 50 000 exemplaires aux Pays-Bas, pays dans lequel il a été composé. Il est également certifié disque d'or au label Mokum Records, et deux fois disque d'argent aux compagnies de disque Roadrunner Records et Edel. Cependant, le deuxième membre de Technohead, Lee Newman décède le 4 août 1995 des suites d'un cancer de la peau, trois jours après la parution de leur album Headsex, et avant d'avoir pris connaissance des certifications.

Joueuse de shamiseb

La musique japonaise regroupe tous les genres de musique de la sphère japonaise, depuis la préhistoire jusqu’à nos jours. Si l’on trouve dès les premiers temps de la civilisation nippone des instruments vernaculaires, notamment au sein des communautés aborigènes aïnous, il est clair qu’une grande partie de la musique insulaire est d’inspiration chinoise. Toutefois, le Japon a su rapidement développer des styles originaux et se détacher du modèle sino-coréen.

La musique fut toujours liée aux spectacles (théâtre ou danse), aux festivités (et cérémonies) et aux chants de travail. Elle était essentiellement pratique et ne se trouva un rôle propre que tardivement. De ce fait, le répertoire de la musique tant instrumentale que vocale, est assez réduit, d'autant plus qu'une grande partie a été perdue.

Avec l’occidentalisation récente, les instruments et les genres venus d’Europe et des États-Unis font leur apparition, sans pour autant provoquer la disparition des autres.

Lire l’article
Autres articles sélectionnés par le portail Musiques du monde
Metal Rihanna
Dream theater live in Parigi 2005.jpg
Dream Theater à Paris (France) en 2005.

Dream Theater est un groupe de metal progressif américain, formé par trois étudiants de l’école de musique de Berklee en 1985 soit le guitariste John Petrucci, le bassiste John Myung et le batteur Mike Portnoy. Depuis leurs débuts il y a vingt-trois ans, ils sont devenus l’un des groupes de musique progressive ayant eu le plus grand succès commercial, bien qu'ils soient ignorés des milieux pop et rock. Leurs deux albums les plus vendus sont Images and Words (1992) qui a reçu un disque d’or et Octavarium (2005). Le groupe est reconnu pour le travail technique de chaque instrumentaliste. Ils sont hautement respectés par les plus grands noms du rock et du metal, ce qui mène à plusieurs collaborations avec des grands noms de la musique. Après la création du groupe soit vingt-trois ans plus tard ils sortent une compilation intitulée Dream Theater's Greatest Hit (...and 21 other pretty cool songs avec les membres de Dream Theater que nous pouvons voir sur l'image du côté droite de l'écran. Les membres sur l'image de gauche à droite sont : Mike Portnoy le batteur, John Petrucci le guitariste, James LaBrie le chanteur depuis 1991, John Myung, le bassiste, Jordan Rudess le claveriste depuis 1999.

Lire la suite

Autres articles sélectionnés au sein du portail Metal

Rihanna en train d'interpréter Umbrella à Zurich lors du Last Girl on Earth Tour.

Umbrella est une chanson de l'artiste barbadienne de R&B Rihanna, accompagnée d'un couplet de rap par Jay-Z. La chanson est co-écrite par The-Dream, Christopher Stewart, Kuk Harell et Jay-Z puis composée et réalisée par Stewart. Elle sort le comme premier single de son troisième album studio, Good Girl Gone Bad.

La chanson rencontre un succès critique et commercial alors qu'elle devient numéro un des classements allemand, australien, canadien, irlandais, suédois, suisse, britannique, américain, et est déclarée troisième meilleure chanson de l'année 2007 par le magazine Rolling Stone.

En 2008, Umbrella a permis à Rihanna et Jay-Z de recevoir un Grammy Award dans la catégorie « Meilleure Collaboration de Rap ». Au Royaume-Uni, la chanson est l'une des plus diffusées à la radio dans les années 2000. Elle réussit à rester numéro un dans ce pays pendant dix semaines consécutives, un record pour un single de cette décennie. Umbrella a été reprise par de nombreux artistes et est devenue un succès zeitgeist dans la culture pop ; elle s'est vendue à environ 6,6 millions exemplaires.

Rock The Beatles
Is This It est le premier album studio du groupe new-yorkais de rock indépendant the Strokes, sorti le en Europe, sur le label Rough Trade Records et le aux États-Unis, sur le label RCA. Il fait suite à leur premier EP The Modern Age, publié quelques mois plus tôt. Julian Casablancas écrit et compose seul quasiment tous les morceaux et le groupe commence à enregistrer en mars 2001 avec le producteur Gil Norton. Mais leur collaboration est jugée insatisfaisante par la formation et c'est finalement Gordon Raphael, déjà producteur de The Modern Age, qui poursuit l'enregistrement dans un studio à Manhattan.

Sur la version américaine, le morceau New York City Cops, dans lequel Julian Casablancas se moque de la police de New York, est remplacé par When It Started, pour éviter toute polémique au lendemain des attentats du 11 septembre 2001. La pochette diffère également de la version européenne : la photographie de Colin Lane d'une main gantée de cuir posée sur une fesse et une hanche de femme nue est remplacée par une illustration inspirée d'images microscopiques de collision de particules.

Pour promouvoir l'album, trois singles en sont extraits : Hard to Explain, Last Nite et Someday. Le groupe donne également de nombreux concerts dans le monde entier, qui affichent rapidement complets. Is This It connaît un certain succès commercial puisque, fin 2003, plus de 2 000 000 d'exemplaires ont été vendus à travers le monde, ce qui lui permet d'être certifié disque de platine dans plusieurs pays.

L'album est également un succès critique et est considéré comme une œuvre majeure de l'année 2001, de la décennie 2000-2009 et même de l'histoire du rock. Album précurseur du renouveau garage rock au début du millénaire, il a influencé et permis l'émergence d'une nouvelle vague de groupes rock, à une époque où l'industrie musicale était surtout tournée vers les musiques électroniques et le hip-hop.

Autres articles sélectionnés au sein du portail Rock

George Harrison en 1974 à la Maison-Blanche

George Harrison MBE (né le à Liverpool, et mort le à Los Angeles) est un musicien, auteur-compositeur, chanteur et producteur de cinéma britannique, guitariste et plus jeune membre des Beatles.

Fils d'une famille de la classe moyenne de Liverpool, il est un ami d'enfance de Paul McCartney, qui le propose, début 1958 à John Lennon, pour qu'il intègre sa formation, The Quarrymen. À trois, ils forment le noyau du groupe qui devient les Beatles en 1960 et, après l'arrivée de Ringo Starr et à partir de 1963, un des plus grands phénomènes de l'histoire de la musique populaire du XXe siècle.

L'influence de Harrison dans la musique des Beatles va croissante au fil des années. Il est tout d'abord le guitariste solo et un des trois chanteurs d'un groupe qui se distingue très vite pour la qualité de ses harmonies vocales. À partir de 1965, il introduit la spiritualité, la musique et les instruments indiens dans l'univers musical des Fab Four. Enfin, il compose quelques-unes de leurs plus belles chansons durant les dernières années, comme While My Guitar Gently Weeps, Something ou Here Comes the Sun. Il est aussi un pionnier de l'utilisation du synthétiseur dans le rock. À mesure que son talent de compositeur s'affirme, sa frustration de rester dans l'ombre du tandem Lennon/McCartney grandit. Elle participe aux dissensions qui conduisent à la séparation des Beatles en 1970.

Harrison connaît une belle réussite artistique et commerciale au début de sa carrière solo, avec son triple album All Things Must Pass et sa chanson My Sweet Lord. Il organise en 1971 un concert pour le Bangladesh, le premier concert de bienfaisance de l'histoire du rock. Il se lance également dans le cinéma, en fondant la société de production HandMade Films, qui produit notamment le film des Monty Python La Vie de Brian, dans lequel il fait une brève apparition. Il connaît des hauts et des bas dans sa carrière solo, avant de créer en 1988 le supergroupe Traveling Wilburys, avec Roy Orbison, Tom Petty, Jeff Lynne et Bob Dylan, formation qui produit deux albums.

Tout d'abord marié à Pattie Boyd de 1966 à 1977, il épouse Olivia Trinidad Arias en 1978, avec qui il a un fils, Dhani. Ses apparitions se font rares au cours des années 1990, durant lesquelles il participe au projet Anthology des Beatles et travaille épisodiquement à un hypothétique album, finalement publié après sa mort, Brainwashed. Un cancer de l'œsophage lui est diagnostiqué en 1997. Il y succombe le 29 novembre 2001, déjà fragilisé par une tentative d'assassinat dont il a été victime en 1999. Dix ans après sa mort, il est encore considéré par le public comme l'un des grands artistes de son époque.

Autres articles sélectionnés