Wikipédia:Sélection/Basket-ball

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Michael Jordan

Michael Jordan en 2006

Michael Jeffrey Jordan, né le dans l'arrondissement de Brooklyn à New York, est un joueur de basket-ball américain ayant évolué dans le championnat nord-américain professionnel de basket-ball, la National Basketball Association (NBA), de 1984 à 2003. Selon la British Broadcasting Corporation ou la NBA, « Michael Jordan est le plus grand joueur de basket de tous les temps ». En effet, il est considéré comme l'un des plus grands champions de tous les temps, tous sports confondus, et a contribué à populariser internationalement la NBA dans les années 1980 et 1990.

Il étudie à l'université de Caroline du Nord à Chapel Hill où il mène les Tar Heels à la victoire lors de la finale du championnat universitaire de 1982. Michael Jordan rejoint alors les Bulls de Chicago en NBA en 1984. Il s'impose rapidement comme une vedette de la ligue grâce à ses excellentes statistiques. Sa capacité de saut, illustrée par ses slam dunks depuis la ligne de lancers francs lors des concours de slam dunks, lui a valu les surnoms de Air Jordan et His Airness. Il est réputé pour être l'un des meilleurs défenseurs de la ligue. En 1991, il remporte son premier titre de champion NBA avec les Bulls, et enchaîne ce succès avec deux nouveaux titres en 1992 et 1993. Bien que Jordan ait pris sa retraite du basket-ball brusquement au début de la saison 1993-1994 après l'assassinat de son père, il poursuivit une courte carrière dans le baseball et retrouve finalement les Bulls en 1995. Ils les conduit à trois titres de champion supplémentaires (1996, 1997 et 1998) ainsi qu'à un record NBA de 72 matchs remportés en saison régulière lors de la saison 1995-1996. Jordan prend sa retraite une deuxième fois en 1999, mais revient de nouveau pour deux saisons supplémentaires en NBA en 2001 en tant que joueur des Wizards de Washington...

Larry Bird

Larry Bird layup.jpg

Larry Joe Bird, parfois surnommé « Larry Legend » ou « gold hand » ou « the Hick from French Lick », est un joueur, entraîneur et dirigeant américain de basket-ball né le à West Baden Springs, dans l'Indiana.

Considéré comme l'un des meilleurs joueurs du cinquantenaire de la NBA selon un vote effectué en 1996, sa rivalité avec Magic Johnson est un des facteurs du renouveau de la NBA, renouveau qui se prolonge ensuite avec l'avènement de Michael Jordan. Il inscrit à son palmarès trois titres de champion NBA (National Basketball Association) avec les Celtics de Boston, et une médaille d'or olympique obtenue avec la Dream Team aux Jeux olympiques de Barcelone.

Larry Bird est distingué à trois reprises du titre de meilleur joueur de la ligue (NBA Most Valuable Player Award) et, à deux reprises, du titre de meilleur joueur des finales NBA (NBA Finals Most Valuable Player Award). En 1998, il est introduit au Basketball Hall of Fame, le Temple de la renommée du basket-ball, et en 2010, figure une seconde fois au palmarès de celui-ci en qualité de membre de la Dream Team.

À l'issue de sa carrière de joueur, Larry Bird effectue une courte carrière d'entraîneur, récompensée du titre d'entraîneur de l'année, NBA Coach of the Year, en 1998, et atteignant les Finales NBA en 2000.

Bob Cousy

Photo noir et blanc montrant Bob Cousy balle sous le bras

Robert « Bob » Joseph Cousy, né le à New York, est un joueur américain de basket-ball. Surnommé Cooz, il joue l’essentiel de sa carrière dans les années 1950 au sein des Celtics de Boston. Ambidextre, Bob Cousy est le meneur de la franchise pendant une grande partie de la suprématie des Celtics sur la NBA.

Durant sa carrière universitaire, Bob Cousy est élu à trois reprises All-American. Avec les Celtics de Boston, il dispute sept finales NBA consécutives, de 1957 à 1963, remportant six titres en 1957 puis de 1959 à 1963. Après avoir mis un terme à sa carrière de joueur de basket-ball, Bob Cousy devient entraîneur de l'équipe de basket-ball du Boston College. Il reste six saisons dans l'encadrement des Eagles du Boston College avant de revenir en NBA pour entraîner les Royals de Cincinnati. Cousy effectue un bref retour sur les terrains comme joueur pour améliorer les ventes de billets de la franchise.

À titre individuel, Bob Cousy termine à dix reprises dans le premier cinq de la NBA (All-NBA Team), puis deux fois dans le deuxième cinq. Il est également nommé NBA Most Valuable Player en 1957, saison où il remporte également son second titre de MVP du All-Star Game après celui de 1954. Cousy participe d'ailleurs à tous les NBA All-Star Game durant sa carrière de joueur. Pour le cinquantenaire de la NBA, il est inscrit sur la liste des meilleurs joueurs établie à cette occasion.

Élan sportif chalonnais

Match d'Euroligue entre l'Elan Chalon et Sienne (en 2012)
Elan Chalon - Sienne en Euroligue (2012)

L'Élan sportif chalonnais est un club professionnel français de basket-ball appartenant à l'élite du championnat de France (également connu sous le nom « Pro A »). Il est basé dans la ville de Chalon-sur-Saône en Saône-et-Loire. Le club évolue actuellement au Colisée, une salle d'une capacité de 4 000 places assises depuis 2001 puis 5 000 places assises en 2012 et finalement 4 948 places en 2015. Auparavant, l'Élan chalonnais jouait à la Maison des sports (1 200, puis 1 500 et pour finir 2 200 places assises) depuis 1970.

Fondé en 1955, le club fusionne avec le club de football de Mercurey en 1970. Après trois montées successives au milieu des années 1970, l'Élan chalonnais connaît la Nationale 2 dans la deuxième moitié des années 1970 et au tout début des années 1980. Après être retombé au plus bas du niveau national à la fin des années 1980, le club remonte de Nationale 4 en Nationale 2 en deux ans (de 1988 à 1990) puis patiente quatre ans pour accéder en Pro B (de 1990 à 1994). Arrivé dans le monde professionnel du basket français, l'Élan Chalon rejoint ensuite la Pro A en 1996, division dans laquelle le club évolue toujours.

Les meilleurs résultats du club sont deux titres de Champion de France en 2012 et en 2017, deux victoires en Coupe de France en 2011 et 2012 ; une victoire en Semaine des As en 2012 ; quatre deuxièmes places dont trois fois finalistes : en saison régulière de Pro A (2012), finalistes en Coupe d'Europe FIBA (2017), en EuroChallenge (2012) et en Coupe Saporta (2001) ; quatre troisièmes places en Pro A (2004, 2007 et 2011) et Coupe d'Europe FIBA (2016) et des titres de champions de France de Nationale 4 (1989), Nationale 3 (1978) et Nationale 2 (1994).

L'Élan Chalon est depuis 1994 structuré pour l'équipe professionnelle en Société d'économie mixte (SEM). Son président depuis 1993 est Dominique Juillot qui remplace Gabriel Bernard, président de 1970 à 1993.

John Havlicek

John Havliceck, Boston Celtics, 1960s.jpg

John J. Havlicek (né le à Martins Ferry dans l'Ohio) est un joueur américain de basket-ball, élu parmi les meilleurs joueurs du cinquantenaire de la NBA. Il est intronisé au Basketball Hall of Fame en 1984. Il joue pour les Celtics de Boston durant les seize ans de sa carrière et remporte huit titres de champion avec eux, sous la direction de Red Auerbach, Bill Russell puis Tom Heinsohn. Son surnom, « Hondo », est inspiré par le film de John Wayne du même nom.

Durant sa carrière universitaire, il remporte un titre de champion lors du tournoi final de la NCAA 1960 avec les Buckeyes d'Ohio State dont l'un de ses coéquipiers, Jerry Lucas, est un autre membre du Hall of Fame.

Havlicek devient le premier joueur à marquer plus de 1 000 points durant 16 saisons consécutives. Treize fois NBA All-Star, Havlicek prend sa retraite en 1978 et son numéro 17 est immédiatement retiré au Boston Garden. Il est le meilleur joueur des Celtics de Boston au nombre de points marqués et de matchs disputés respectivement 26 395 points et 1 270 matchs. Quant à sa moyenne de 20,8 points par match, elle le situe à la troisième place des joueurs des Celtics, derrière Paul Pierce et Larry Bird. Il occupe la deuxième place au nombre des passes, avec 6 114 passes, derrière Bob Cousy. Il est également second pour les lancers francs réussis (5 369) et tentés (6 589), largement dépassé par Paul Pierce. Son nombre de points le plaçait à la sixième place au niveau de la NBA (après la saison 2010-2011, il figure encore à la douzième place. Le prochain joueur en activité susceptible de le dépasser est Kevin Garnett)…

Red Auerbach

Portrait de Red Auerbach, alors président des Celtics de Boston.

Arnold Jacob Auerbach dit Red Auerbach (né le à Brooklyn - mort le à Washington, D.C.) est un entraîneur de basket-ball américain des Washington Capitols, des Tri-Cities Blackhawks puis des Celtics de Boston. Après la fin de sa carrière d'entraîneur, il devient président des Celtics puis occupe des postes dans la direction du club jusqu'à sa mort.

Lorsqu'il met fin à sa carrière d'entraîneur, Auerbach totalise 938 victoires en National Basketball Association (NBA) et neuf titres de champion NBA, ce qui fait de lui le deuxième entraîneur le plus titré derrière Phil Jackson et ses onze titres. En dix-sept saisons d'entraîneur en NBA, il a toujours qualifié son équipe pour les playoffs. Comme directeur général et président des Celtics de Boston, il ajoute sept autres titres NBA pour un total de seize championnats remportés en vingt-neuf saisons, faisant de lui l'un des dirigeants les plus titrés de l'histoire du sport nord-américain.

Auerbach est considéré comme l'un des pionniers du basket-ball moderne, orienté vers une défense dure, un grand nombre de points marqués et introduisant la contre-attaque comme une des principales tactiques offensives. Au cours de sa carrière, il dirige de nombreux joueurs qui sont désormais au Basketball Hall of Fame. Auerbach élimine un certain nombre de barrières ethniques dans le basket-ball américain. Il est le premier dirigeant à recruter un joueur noir en NBA, Chuck Cooper lors de la draft 1950, et met sur le terrain la première équipe titulaire composée uniquement de joueurs noirs en 1964. Il est aussi célèbre pour son habitude de fumer un cigare quand il pense la victoire assurée. Ce geste est devenu un des symboles de la victoire des Celtics de Boston.

En 1967, la récompense NBA Coach of the Year, qu'il a remporté en 1965, est renommée en son honneur le Red Auerbach Trophy. Red Auerbach est introduit au Basketball Hall of Fame en 1969. En 1980, il est désigné comme le meilleur entraîneur de l'histoire de la NBA par la Professional Basketball Writers Association of America et NBA Executive of the Year en 1981. De plus, il est l'un des dix plus grands entraîneurs de l'histoire de la NBA. Le maillot 2 des Celtics de Boston a été retiré en son honneur.

Rivalité entre les Celtics et les Lakers

Symbole de cette rivalité, Shaquille O'Neal a joué dans les deux franchises.

La rivalité entre les Celtics de Boston et les Lakers de Los Angeles (Lakers de Minneapolis jusqu'en 1960) est la rivalité la plus intense du XXe siècle en National Basketball Association (NBA). Dans les années 1980, elle est à son apogée lorsque Magic Johnson et Larry Bird s'affrontent lors de trois séries en finales. La rivalité est moins forte après le retrait des deux stars. Après 21 ans de rencontres sans finale, les Celtics et les Lakers se retrouvent opposés en finales NBA en 2008, titre finalement remporté par les Celtics. Deux saisons plus tard, en 2010, Los Angeles prend sa revanche en dominant Boston lors d'un septième match décisif.

Les deux franchises sont les plus titrées de NBA. Les Celtics mènent le classement avec 17 titres de champion NBA tandis que le rival californien en a remporté 16. À elles deux, les franchises ont, fin 2012, remporté 33 des 66 championnats disputés dans l'histoire de la NBA (en comptant les 3 saisons BAA).

Les deux franchises ont toujours été chacune dans une conférence opposée (Est pour les Celtics et Ouest pour les Lakers) et si elles se rencontrent en saison régulière, elles ne sont opposées en playoffs qu'en Finales NBA.

Celtics et Lakers se sont rencontrés douze fois en finales. Les Celtics mènent leur duel par neuf victoires à trois (dont les huit premières consécutives).

Bill Russell

Bill Russell en 2010.

William Felton Russell dit Bill Russell, né le à Monroe, est un joueur de basket-ball professionnel américain qui joue au poste de pivot pour l'équipe des Celtics de Boston en National Basketball Association (NBA) de 1956 à 1969. Sa rivalité avec Wilt Chamberlain est une des plus célèbres de l'histoire de la NBA.

Cinq fois vainqueur du trophée du meilleur joueur de la NBA et douze fois sélectionné au All Star Game, Bill Russell est la pierre angulaire de l'équipe des Celtics de Boston qui remporte onze titres NBA en treize ans. Avec Henri Richard, le joueur de hockey sur glace des Canadiens de Montréal, il détient le record de titres dans une ligue nord-américaine de sport. Avant de passer professionnel, Russell mène l'équipe de l'université de San Francisco à deux titres nationaux en 1955 et 1956. Il gagne également la médaille d'or aux Jeux olympiques de 1956 en tant que capitaine de l'équipe américaine de basket-ball.

Russell est considéré comme un des meilleurs défenseurs de l'histoire de la NBA. Ses qualités au contre et en défense individuelle sont les principales raisons du succès des Celtics. Russell est également reconnu pour ses capacités au rebond. Il est le meilleur rebondeur de la NBA à quatre reprises et capte un total de 21 620 rebonds dans sa carrière. Avec Wilt Chamberlain, il est l'un des deux seuls joueurs de NBA à avoir attrapé plus de cinquante rebonds en un seul match. Bien qu'il n'ait jamais été le leader de l'attaque des Celtics, Russell inscrit 14 522 points dans sa carrière et s'avère efficace dans le jeu de passe.

Russell est membre du Basketball Hall of Fame depuis 1975, du National Collegiate Basketball Hall of Fame depuis 2006 et du FIBA Hall of Fame depuis 2007. Il est nommé parmi les meilleurs joueurs du cinquantenaire de la NBA en 1996.

Saison 2007-2008 des Celtics de Boston

Le parquet des Celtics de Boston est envahi par les spectateurs après l'ultime victoire.

La saison 2007-2008 des Celtics de Boston est la soixante-deuxième saison de basket-ball de la franchise américaine de la National Basketball Association (généralement désignée par le sigle NBA). Après une saison noire en 2006-2007, la franchise construit un effectif composé de vétérans de la NBA parmi lesquels Kevin Garnett, Ray Allen et Paul Pierce qui forment le « Big Three ». Agents libres recrutés en août, Eddie House et James Posey sont les derniers renforts importants de l'effectif avant le début de la saison. Les joueurs expérimentés P. J. Brown et Sam Cassell viennent renforcer l'effectif en cours de saison.

Les Celtics de Boston jouent toutes leurs rencontres à domicile dans un TD Garden à guichets fermés. Entraînée par Doc Rivers, l'équipe réussit à terminer en tête de la saison régulière, pour la première fois depuis la saison 1987–1988, avec un bilan de 66 victoires pour 16 défaites. Auteurs de la meilleure progression de l'histoire de la NBA, les Celtics de Boston réussissent à se qualifier en finale de la conférence Est après deux matchs décisifs remportés contre les Hawks d'Atlanta et les Cavaliers de Cleveland.

En finale de conférence, les Celtics dominent les Pistons de Détroit quatre victoires à deux et se qualifient pour la finale. Après un ultime succès obtenu aux dépens du club rival historique, les Lakers de Los Angeles, les Celtics remportent la finale de la saison 2007-2008 de NBA et le 17e titre de leur histoire.

Désignée « équipe de l'année » lors des ESPY Awards, la franchise s'appuie sur un collectif fort pour remporter le championnat, laissant les individualités au second plan. Initié par Doc Rivers, le club exprime sa volonté de jouer collectivement avec le mot « ubuntu ».

Sheryl Swoopes

En 2008, sous le maillot du Storm.

Sheryl Swoopes, née le à Brownfield au Texas (États-Unis), est une joueuse de basket-ball américaine. Championne universitaire en 1993 avec les Red Raiders de Texas Tech en obtenant le titre de meilleur joueuse du tournoi final, elle remporte quatre titres de la WNBA avec l’équipe des Comets de Houston. Elle est désignée à trois reprises meilleure joueuse de la ligue, et trois fois meilleure joueuse défensive. Elle fait partie de la sélection des quinze meilleures joueuses de WNBA élue pour les quinze ans de la ligue.

Avec la sélection américaine, elle remporte trois titres de championne olympique, une médaille d'or et deux de bronze au championnat du monde. Très populaire dans son pays, elle est la première joueuse qui voit commercialiser des chaussures de basket à son nom, la Air Swoopes, en référence à Michael Jordan.

Tournoi féminin de basket-ball aux Jeux olympiques d'été de 2012

Tir en suspension de Taurasi, Beikes essayant de gêner le tir avec une main en l'air.

Le tournoi féminin de basket-ball aux Jeux olympiques d'été de 2012 se tient à Londres du 28 juillet au . Les matchs du premier tour ont tous lieu au sein de la Basketball Arena, tandis que les phases finales se déroulent à la North Greenwich Arena (appelée également the O2 Arena).

Les fédérations affiliées à la FIBA participent par le biais de leur équipe féminine aux épreuves de qualification. Onze équipes rejoignent ainsi la Grande-Bretagne, nation hôte de la compétition, pour s'affronter lors du tournoi final.

L'équipe des États-Unis s'adjuge son cinquième titre consécutif depuis les Jeux olympiques de 1996 à Atlanta. La France s'octroie sa première médaille olympique en remportant la médaille d'argent. L'Australie termine pour la cinquième fois consécutive sur un podium olympique en remportant la médaille de bronze.

Lors de cette compétition, sur les 38 rencontres disputées (30 au premier tour et 8 en phase finale), seules deux ont nécessité une prolongation au premier tour dans le groupe B. Ces deux rencontres ont été gagnées par la France, la première face à l'équipe triple vice-championne olympique l'Australie (74-70) et la seconde face au pays organisateur la Grande-Bretagne (80-77).

Hakeem Olajuwon

Hakeem Olajuwon

Hakeem Abdul Olajuwon (né Akeem Abdul Olajuwon le à Lagos au Nigeria) est un ancien joueur de basket-ball américain ayant évolué dans le club NBA des Rockets de Houston avant de terminer sa carrière aux Raptors de Toronto.

Olajuwon est sans conteste l'un des meilleurs pivots de l'histoire de la ligue, aux côtés de George Mikan, Bill Russell, Wilt Chamberlain, Kareem Abdul-Jabbar, Patrick Ewing, David Robinson, Shaquille O'Neal et Yao Ming. Sa dextérité et ses performances sur le terrain lui ont valu le surnom de Hakeem The Dream. Il avait une très bonne mobilité pour son poste de pivot et ses 2,13 mètres.

Lire l'article

Scottie Pippen

Scottie Pippen.

Scottie Pippen, né le à Hamburg en Arkansas, est un joueur de basket-ball américain.

Pippen est un excellent attaquant, avec notamment une prédisposition pour le jeu de passe et la finition. Son seul point faible est sans doute son jump shot (tir en suspension) assez inconstant. Il est aussi un remarquable défenseur, membre des 10 meilleurs défenseurs du championnat de 1991 à 2000 (dont 7 fois dans le cinq majeur). Sa réputation se construit, notamment, lorsqu'il parvient à limiter considérablement les performances de Magic Johnson lors de la finale NBA 1991 qui oppose les Bulls aux Lakers de Los Angeles. Sa polyvalence et son altruisme en font le complément idéal de Michael Jordan.

Lire la suite

Arvydas Sabonis

Portrait de Sabonis se préparant à effectuer un lancer franc

Arvydas Sabonis (Arvydas Sabonis) (né le ) à Kaunas (Lituanie) est un joueur de basket-ball lituanien évoluant au poste de pivot. Il est considéré comme l'un des meilleurs basketteurs européens de l'histoire. Il est ainsi désigné parmi les cinquante meilleurs contributeurs de l'Euroligue, sa carrière étant aussi honorée par des élections au sein FIBA Hall of Fame en 2010, puis du Basketball Hall of Fame en 2011.

Avec l'équipe d'URSS, il remporte un titre olympique, un titre de champion du monde et un titre de champion d'Europe et trois autres médailles dans des compétitions internationales. Jouant ensuite avec la Lituanie, il remporte deux médailles de bronze aux jeux olympiques et une médaille d'argent en championnat d'Europe.

Il remporte également de nombreux trophées en club, le plus important étant la victoire en Ligue des champions d'Europe en 1995.

Lire la suite

Euroligue de basket-ball

L’Euroligue (ULEB Euroleague) ou actuellement Turkish Airlines Euroleague est la compétition de club de basket-ball la plus importante en Europe et regroupe 24 équipes. Cette compétition est semi-fermée. En effet, certains clubs ont une place assurée pendant quelques années.

Un premier tour se déroule sous forme de championnat par groupes de 8 équipes, en match aller-retour. À l’issue de ce premier tour les 16 meilleures formations sont réparties dans 4 nouveaux groupes.

Jusqu’en 2004, les vainqueurs des 4 groupes étaient qualifiés pour le Final Four (finale à quatre). Désormais, les 4 premiers rencontrent les 4 deuxièmes en 1/4 de finale pour accéder au Final Four, qui se déroule dans une ville définie à l'avance.

Lire la suite

Jim Bilba

Jim Bilba dit « le trampoline » (né le 17 avril 1968 à Pointe-à-Pitre) est un joueur de basket-ball français. Formé à Cholet Basket, cet intérieur d'1m98 ne remporte malheureusement aucun titre avec l'équipe de France (130 sélections), si ce n'est la médaille d'argent olympique à Sydney.

Il est l'un des plus fameux intérieurs français de tous les temps, et est désigné joueur français de l'année en 1997. Il est également champion de France avec le CSP Limoges en 1993 et 1994, champion d'Europe 1993, toujours avec le CSP. Il enlève également un titre de champion de Grèce 2002 avec l'AEK Athènes. Il poursuit actuellement sa carrière dans son club formateur de Cholet Basket.

Lire la suite

Emanuel Ginóbili

Emanuel David Ginóbili

Emanuel David Ginóbili dit Manu Ginóbili, né le à Bahía Blanca, est un joueur de basket-ball argentin évoluant au poste d'arrière et d'ailier. Venant d’une famille de joueurs de basket-ball, il est international argentin et joue aux Spurs de San Antonio dans la NBA.

Ginóbili passe le début de sa carrière de basketteur en Argentine et en Italie, où il cumule les honneurs individuellement et en équipe. Son temps au sein de l’équipe italienne du Kinder Bologne est particulièrement productif : il gagne deux fois le titre du meilleur joueur dans la Ligue A et réalise un triplé championnat, la coupe et l'Euroligue en 2001. Il est sélectionné en 57e position dans la Draft 1999 de la NBA et est considéré comme un des plus gros « vols de repêchage » de tous les temps, compte tenu son statut de joueur All Star du moment. En raison de ce mauvais choix de repêchage, Ginóbili retourne en Italie et ne se joint aux Spurs qu’en 2002. Il ne prend pas beaucoup de temps à s’établir en tant que joueur-clé pour son équipe, et a depuis cumulé trois titres (championnat de la NBA) en plus d’être nommé dans l’équipe All-Star de la NBA en 2005 et 2011. Durant la saison 2007-2008, il a été nommé NBA Sixth Man of the Year, trophée remis au joueur ne faisant pas partie du cinq majeur de son équipe et s’étant le plus démarqué durant la saison.

Ginobili a aussi connu le succès au sein de l’équipe nationale d’Argentine. Il a fait ses débuts avec l’équipe nationale en 1998 et est un membre de l’équipe ayant gagné la médaille d’or aux Jeux olympiques de 2004. Perçu comme un des meilleurs joueurs non-américain à avoir joué en NBA, il joue un jeu rapide et intense. Il est également, avec Bill Bradley, l'un des deux seuls joueurs de l'histoire à avoir remporté tous les titres majeurs : titre NBA, Euroligue et médaille d'or aux Jeux olympiques (avec l'Argentine).

Lire la suite

Coupe Ronchetti de basket-ball

La Coupe d'Europe Liliana Ronchetti est une compétition de basket-ball féminin mettant aux prises des clubs européens. Créée en 1972, cette compétition se déroule jusqu’en 2002, avant d’être remplacée par l'EuroCoupe dont elle est l'exact équivalent en tant que deuxième compétition européenne des clubs après l'Euroligue.

Liliana Ronchetti commence à jouer au basket-ball à Côme en Italie à l'âge de 20 ans et connaît une superbe carrière jusqu'à ses 45 ans à Palerme. Elle gagne notamment quatre titres nationaux consécutifs avec Côme dans les années 1950 et porte 83 fois le maillot de la sélection italienne. Un an seulement après avoir mis fin à sa carrire sportive, elle meure d’une maladie incurable et la coupe porte son nom en son honneur.

Lire la suite

André Buffière

Pierre André Buffière, né le 12 octobre 1922 à Vion, est un joueur et entraîneur de basket-ball français.

Considéré en France comme Monsieur Basket.

Après avoir commencé le basket à Oullins, il doit, afin d'échapper au STO travailler à l'arsenal d'Irigny. Il arrive à construire une sélection oullinoise qui arrive à tenir en échec le FC Grenoble, champion de France. Ce sera sa première rencontre avec un autre grand personnage du basket français, Robert Busnel.

À la libération, Busnel le fait venir à l'Éveil Sportif Sainte Marie de la Guillotière de Lyon. Il y devient champion de France, puis vice-champion l'année suivante. À la disparition du club, il rejoint Marseille pour un nouveau titre de champion avant de rejoindre l'ASV, futur ASVEL dont il occupe les postes d'entraîneur-joueur-recruteur. Quatre titres avec l'ASVEL et une coupe suivront entre 1949 et 1955. Durant cette période, il joue pour l'équipe de France de 1946 à 1955, participant à cinq championnats d'Europe remportant deux médailles de bronze et une médaille d'argent. En 1952, il remporte la médaille d'argent aux jeux olympiques de 1952 à Helsinki.

Lire la suite

Dino Rađa

Dino Rađa

Dino Rađa, (Croate: Dino Rađa) né le 24 avril 1967 à Split, est un ancien joueur de basket-ball croate, jouant au poste d'intérieur.

En 1989, il devient champion d'Europe avec le grand Jugoplastika Split de Božidar Maljković avec Tony Kukoc. Il est alors drafté par les Boston Celtics. Il poursuit toutefois une saison avec Split, remportant un nouveau titre de champion d'Europe avant de se rendre en Italie pour trois saisons au Messaggero de Rome avec qui il remporte une Korac en 1993.

Il se rend alors en National Basketball Association (NBA) chez les Celtics de Boston. Après une place de deuxième rookie de la saison 1993-94, il effectue une bonne carrière NBA mais, après un échange raté avec les 76ers de Philadelphie, il décide de retourner en Europe chez les grecs du Panathinaikos avec qui il obtient deux titres de champion de Grèce 1998 et 1999.

Lire la suite

Diana Taurasi

Diana Taurasi

Diana Taurasi, née le 11 juin 1982 à Chino, est une joueuse américaine de basket-ball.

Son père est un ancien gardien de but de football professionnel italien et sa mère est de nationalité argentine; elle effectue une carrière universitaire à l'université du Connecticut couronnée de trois titres NCAA consécutifs de 2002 à 2004.

Ses performances lui offrent deux années consécutivement le Trophée Naismith, récompensant la meilleur joueuse universitaire de l'année. Elle est également sélectionnée en première position lors de la draft 2004 par les Phoenix Mercury.

Cela lui offre également une place dans la la sélection américaine pour les Jeux olympiques de 2004 à Athènes, remportant avec les autres stars américaines le titre olympique.

Lire la suite

Superligue de Russie de basket-ball

La Superligue de Russie de basket-ball (en russe : Баскетбольная суперлига) est le championnat de Russie de basket-ball de deuxième division, après la Ligue professionnelle de basket-ball et avant la Higher League. Treize équipes en Division A et 14 en Division B composent la ligue masculine, et repespectivement 12 et 15 équipes composent la ligue féminine.

La superligue est surtout connue pour son potentiel et ses bonnes performances. Les clubs étant souvent riches, ils exploitent au maximum le potentiel des jeunes joueurs russes sans se priver pour autant des apports extérieurs (surtout américains). De plus, une grande majorité des clubs des Divisions A ont accès à une coupe européenne.

Lire la suite

Lisa Leslie

Lisa Leslie

Lisa Leslie, née le à Gardena en Californie, est une joueuse de basket-ball américaine évoluant au poste de pivot. Elle est la seule joueuse de basket-ball à avoir remporté quatre titres olympiques consécutifs. Sa compatriote Teresa Edwards détient également quatre médailles d'or, mais obtenues sur cinq olympiades. Lisa Leslie est également double championne du monde.

Double championne de la Women's National Basketball Association (WNBA) avec les Los Angeles Sparks, elle détient le plus grand nombre de titre de MVP de la WNBA, trois, tout comme sa compatriote Sheryl Swoopes. Double MVP des Finales, elle a remporté trois titres de MVP des WNBA All-Star Game.

Lire la suite

Women's National Basketball Association

Match de WNBA en 2008

La Women's National Basketball Association (ou WNBA) est une ligue américaine professionnelle de basket-ball féminin, créée en 1996 et détenue par la NBA. La saison se déroule l’été, de mai à août pour la saison régulière et en septembre pour les play-offs, période creuse sur le calendrier sportif américain. Grâce à cela, de nombreuses joueuses jouent également en championnat européen et en Euroligue pendant l'inter-saison.

Lire la suite

Magic Johnson

Magic Johnson en 1987.

Earvin Johnson, Jr., dit Magic Johnson, est un joueur américain de basket-ball né le à Lansing dans le Michigan. Il devient champion universitaire avec les Spartans de l'université d'État du Michigan lors de l'édition de 1979, édition où il est désigné joueur le plus remarquable ou Most Outstanding Player. Il rejoint ensuite la National Basketball Association (NBA) et la franchise des Lakers de Los Angeles où il remporte cinq titres de champion, en 1980, 1982, 1985, 1987 et 1988. Lors de ces titres, il est élu trois fois meilleur joueur des finales NBA, NBA Finals Most Valuable Player. Il remporte également trois titres de meilleur joueur de la ligue, NBA Most Valuable Player en 1987, 1989 et 1990. Élu parmi les cinquante meilleurs joueurs du cinquantenaire de la NBA en 1995, il est introduit en 2002 au Basketball Hall of Fame, le Temple de la renommée du basket-ball, et en 2010, figure une seconde fois au palmarès de celui-ci en qualité de membre de la Dream Team avec laquelle il remporte le titre olympique aux Jeux de Barcelone aux côtés de Michael Jordan et Larry Bird.

L'opposition entre ce dernier et Magic Johnson, qui débute en finale universitaire et se poursuit en NBA, avec en particulier trois finales les opposant directement, est un facteur clé du renouveau de l'intérêt envers le basket-ball américain.

Après avoir mis un terme à sa carrière à la suite de son annonce d'avoir contracté le virus de l'immunodéficience humaine, il occupe durant une partie de la saison le poste d'entraîneur de sa franchise avant de revenir durant la saison 1995-1996, mettant un terme définitif à sa carrière à la fin de celle-ci.

Il devient ensuite un ambassadeur pour la prévention contre le SIDA. C'est également un commentateur de la NBA pour la télévision. Il réussit sa carrière d'homme d'affaires, celle-ci lui permettant en 2012 de figurer parmi les principaux membres d'un groupe d'investisseurs qui rachète la franchise des Dodgers de Los Angeles en baseball.

Évoluant au poste de meneur malgré une taille inhabituelle à ce poste, où il est considéré comme l'un des meilleurs de l'histoire, il est également capable d'évoluer à l'occasion sur d'autres postes, la principale démonstration ayant lieu lors de la sixième rencontre des Finales NBA 1980 où sa prestation au poste de pivot est considérée comme l'une des meilleures de l'histoire et donne le titre à sa franchise.